Vous êtes sur la page 1sur 19

Le Laboratoire d’Etude et de Recherche en Mathématiques Appliquées

Ecole Mohammadia d’Ingénieurs


Université Mohamed V – Agdal

Finance Islamique
« Fondements, Ingénierie, Gestion des Risques et Innovation »
Du 18 au 21 juin 2012

Concept et fonction de la monnaie en


Islam
Pr Omar El Kettani
• 1)Concept de monnaie selon plusieurs Imams.
• Ibn Timia
• Al Ghazali
• Ibn Rochd
• Ibn Khaldoun
• 2)Fonctions de la monnaie dans un contexte
islamique

2
Introduction
• La définition de la monnaie est une des clés
qui permet de comprendre d’une part certains
principes de base (comme l’interdiction de
l’intérêt) et d’autre part pour comprendre en
partie le mode de fonctionnement d’une
économie.

3
• Définition d’Ibn Timia
‘’En ce qui concerne le dirham et le Dinar nul ne peut en
déterminer les limites naturelles ou juridiques mais ils
trouvent leurs sources dans la tradition et l’innovation. La
raison est qu’à l’origine ils se démarquent de leur
destination mais leur but est d’être une norme pour le
bien concerné, or les dinars et les dirhams ne sont pas visés
pour eux même ils ne constituent qu’un instrument de
manipulation des biens, c’est pour cela qu’ils constituent
des prix à la différence de toutes les richesses (Amoual). Le
but étant d’en faire bon usage, c’est pour cela qu’ils sont
évalués par les richesses naturelles ou légitimes, et
constituent l’unique moyen qui n’est lié à aucun but que se
soit dans sa nature ou dans sa forme, et qui permet un
résultat quel que soit sa nature’’.

4
• ‘’Ce qui est visé par les prix (la monnaie), c’est
d’être une norme pour les richesses qui permet
d’évaluer la richesse, elle n’est pas destinée à être
une utilité directe.
• Si il y a achat d’une monnaie par une autre c’est
pour raison de commerce’’
Pour Ibn Al Kaim Al Jouzia
• Les prix (Atman) c-à-d les dirhams et les dinars ne
sont pas désirés pour leur nature, mais pour
acquérir des biens, mais s’ils deviennent des
marchandises désirées pour elles-mêmes, cela
porterait du tord aux gens.

5
• L’Imam Al Ghazali
‘’L’or et l’argent ont été créées par Dieu pour
être manipulées par les hommes et pour
qu’elles servent d’arbitre entre les richesses
d’une manière juste, mais aussi pour
revendiquer les biens désirés, et c’est pour
cela qu’elles sont désirés et non pour elles-
mêmes, et leur rapport a toutes les richesses
est le même’’
‘’ l’argent est neutre et n’a pas de couleur, et
s’il est basé dans un cadre légitime il est halal.

6
• Ibn Khaldoun
Et ainsi le bon Dieu a créé les deux pierres
précieuses l’or et l’argent pour donner un pouvoir
de financement à tout demandeur. Et ce sont les
réserves et la source des acquis pour
probablement tout le monde… Ils sont à l’origine
du gain dû et des réserves.
Ibn Rochd
‘’Les prix (atmane) c’est l’or et l’argent; et les prix
cela signifie d’abord un comportement vis-à-vis
de toutes choses, et non l’utilité, alors que pour
les biens l’objectif principal c’est l’utilité et non le
comportement, et je veux insinuer par le
comportement le fait qu’il soit un prix’’.

7
Fonctions de la monnaie
• Ces définitions montrent :
- que la monnaie est une source d’échange;, que
c’est un moyen d’évaluer la valeur , et que c’est
un instrument de réserve de valeur.
Les économistes musulmans ont ajouté une
quatrième fonction , celle d’être un moyen de
paiement des engagements différés.
Un enseignement principal ressort de ces définitions
: la monnaie n’est pas une marchandise, et donc
dotée d’une utilité directe.
8
• Elle ne peut donc s’échanger que contre une
autre monnaie pour des besoins commerciaux
• Ou contre la même monnaie à terme pour la
même somme d’argent.
• Les retards de paiement majorés sont interdits
puisque c’est un Riba.
• La vente à terme est légitime à condition de
fixer le prix dès le départ.
• La thésaurisation la spéculation et les jeux de
hasard sont interdits.
• La vente et l’achat de la dette sont interdites

9
Conclusion
• La monnaie n’est pas une marchandise, c’est un
instrument pour produire ou consommer de la
valeur, et c’est dans ce sens qu’elle doit être
recherchée
• Deux termes désignent la monnaie : Nokoud et
Athmane, le premier désigne la monnaie
physique (pièces , billets, chèques) la deuxième
désigne la fonction.
• Toutes les opérations financières doivent être
réelles que ce soit au niveau des biens initiaux
que de la valeur ajoutée.

10
• Le point commun entre ces différents auteurs
musulman est que tous défendent le principe de la
neutralité de la monnaie.
• Cette neutralité est argumentée comme suit :
• Ibn Timia
• ils se démarquent de leur destination mais leur but
est d’être une norme pour le bien concerné,
• qu’ils sont évalués par les richesses naturelles ou
légitimes et non l’inverse
• constituent l’unique moyen qui n’est lié à aucun but
que se soit dans sa nature ou dans sa forme, et qui
permet un résultat quel que soit sa nature’’.
• elles ne sont pas destinées à être des utilités directes.
11
• Ibn Al Kaim Jouzia

• Les monnaies ne sont pas désirés pour leur


nature, mais pour acquérir des biens Al Kaim
Jouzia
• Al Ghazali
• Les monnaies servent d’arbitre entre les
richesses d’une manière juste
• ‘’ l’argent est neutre et n’a pas de couleur, et s’il
est basé dans un cadre légitime il est halal.

12
‫تعريف رأس المال‬
‫• قال تعالى وإن تبتم فلكم رءوس أموالكم ال تظلمون و ال تظلمون‬
‫البقرة ‪279‬‬
‫• لغة اسم للقليل و الكثير من المقتنيات من كل ما يتمول و يملك‪ ،‬و‬
‫يقصد برأس المال في اللغة ‪ :‬أصل المال دون ربح أو زيادة‪ ،‬كما‬
‫في القرض لتحريره من الربا‪،‬‬
‫• و اصطالحا يطلق على المال الذي يدفع للعامل في شركة‬
‫المضاربة و على الثمن الذي يعجل به في بيع السلم و على المبلغ‬
‫الذي يدفعه كل شريك في شركة العنان و على الثمن االصلي‬
‫الذي اشترى به البائع في معامالت التجارة و يطلق كذلك على‬
‫النقد ذهبا أو فضة أو ما يقوم مقامهما من العمالت‪668.‬‬
‫‪13‬‬
• Imran N. Hosein
• Kuala Lumpur, Malaisie.
• Ramadan 1428/October 2007
• LE DINAR D’OR ET LE DIRHAM D’ARGENT : L’ISLAM ET L’AVENIR DE
LA MONNAIE

• Abu Bakr ibn Abi Maryam a rapporté qu’il entendit le Messager


d’Allah dire : « Une époque arrivera certainement sur l’humanité
dans laquelle il n’y aura (plus)rien qui soit utile (ou bénéfique) à
part un Dinar (une pièce d’or) et un Dirham (une pièce d’argent). »
[Cette prophétie anticipe clairement l’effondrement final du
système monétaire frauduleux qui fonctionne actuellement autour
du monde.]
• (Musnad, Ahmad)

14
• Dans cet article l’auteur a montré que le système
monétaire créé par les européens a pour but de
déposséder massivement et légalement l’humanité de
sa richesse tout en poursuivant un sinistre programme
mondiale pour le compte de l’état euro-juif d’Israël.
Malheureusement les savants de l’islam classique
semblent partager avec les Musulmans ordinaires ce
haut niveau d’ignorance concernant la nature
frauduleuse de l’argent moderne et n’ont pas assez de
courage pour dénoncer le système de monnaie-papier
non échangeable comme étant frauduleux, et par
conséquent haram.

15
• Les gouvernements qui dirigent les Musulmans
ne comprennent ni la dangereuse réalité de
l’argent actuel, ni ne veulent connaitre ce sujet a
l’exception de l’ancien Premier Ministre de
Malaisie M. Mahathir Mohamad qui a compris le
caractère exploiteur du système monétaire créé
par la civilisation occidentale moderne, Il a prôné
le retour au Dinar d’Or comme monnaie, en lieu
et place du système monétaire construit autour
du Dollar US frauduleux, pour que les Musulmans
puissent s’extraire de l’exploitation et de
l’oppression économique et financière.
16
• Ce système monétaire est conçu pour viser en
particulier ceux qui résistent à la mystérieuse alliance
Judéo-Chrétienne qui dirige le monde. L’emprise
universelle de l’argent électronique qui remplacera
totalement les monnaies-papier frauduleuses
d'aujourd'hui a déjà commencé.
• Le système monétaire créé par l’alliance Judéo-
chrétienne dirigeante a été spécialement conçu pour
retirer la « monnaie avec valeur intrinsèque » du
système monétaire mondial, pour la remplacer par une
monnaie sans valeur intrinsèque.

17
• Cela donnerait lieu à un vol injuste légal de la richesse des
usagers de ladite monnaie dévaluée, il deviendrait alors de
plus en plus couteux pour ces pays de s’acquitter des prêts
concédés avec intérêts,
• ces pays sont piégés avec des dettes qu’ils ne pourront
jamais rembourser, et deviennent donc à la merci de ceux
qui n’avaient d’autre but que de les mettre précisément
sous ce contrôle, en leur prêtant d’énormes sommes
d’argent.
• C’est le retour de l’esclavage économique en faveur des
capitalistes qui resteront toujours des riches qui se
nourrissent de la pauvreté des pays pauvre, en utilisons le
FMI comme exploiteur de richesse.

18
‫‪Bibliographie‬‬
‫د بشر محمد موفق‬ ‫•‬
‫وظائف النقود في الفكر اإلسالمي‬ ‫•‬
‫منتدى موسوعة االقتصاد و التمويل اإلسالمي‬ ‫•‬
‫‪wwwIEFPEDIA.com‬‬ ‫•‬

‫‪19‬‬

Vous aimerez peut-être aussi