Vous êtes sur la page 1sur 1

J.

M -Série Sur les nombres complexes-2Bac-PC-2022

Exercice1
1)a Résoudre dans C l’équation : z2 + 4z + 8 = 0, et écrire les solutions sous la forme trigonométrique.
Dans le plan complexe (P ) associé à un repère orthonormé direct (O, −→e1 , −

e2 ), on considère les points
A, B et C d’affixe respectives z A = −2 − 2i, z B = 2 et zC = −2 + 2i.
2) Construire dans le plan (P ), les points A, B et C.
3) Soient D et E deux points du plan complexe (P ) d’affixes respectivement : z D = −6 et z E = 6, et soit le
π
point F image du point D par la rotation R de centre C et d’angle − .
2
a) Déterminer l’expression complexe de la rotation R, puis en déduire z F affixe du point F.
z − zA
b) Vérifier que : F = i.
zE − z A
4) Soit I milieu du segment [ EF ]. Déterminer l’image du triangle EBA par la rotation R0 de centre I et
π
d’angle − .
2
Exercice2
I)Dans le plan complexe (P ) associé à un repère orthonormé direct (O, −

e1 , −→
e2 ), on considère les points
A et B d’affixes respectives z A = i et z B = 2. √
1) Déterminer l’affixe du point B1 image du point B par l’homothétie de centre A et de rapport k = 2.
π
2) Déterminer l’affixe du point B0 image du point B1 par la rotation de centre A et d’angle .
4
3) Représenter sur le plan complexe (P ), les points A, B et B0 .
II) On considère l’application f qui associe M d’affixe z au point M0 d’affixe z0 telle que : z0 = (1 + i ) z + 1.
1) Déterminer A0 et B0 images respectives des points A et B par l’application f .
z0 − z
2) a) Montrer qu’ on a : (∀ z ∈ C − {−i }) : = −i.
i − z 0
 MM = MA
b) Montrer qu’on a : (∀ M ∈ (P ) − { A}) : −−→ .
 (− −→ \ π
MA, MM0 ) ≡ − [2π ]
2
c) En déduire une méthode de construire le point M0 à partir du point M √ où M 6= A.
3) Déterminer l’ensemble (Γ) des points M d’affixe z tel que : | z − 2| = 2.
4)a) Montrer que : ∀ z ∈ C : z0 − 3 − 2i = (1 + i )( z − 2).
b) En déduire que si M est un point de l’ensemble (Γ), alors le point M0 appartient à un cercle qu’on
déterminera le centre et le rayon.

Exercice3
Dans le plan complexe (P ) associé à √
un repère orthonormé
√ direct (O, −

e1 , −

e2 ), on considère les points
A et B d’affixes respectives a = 7 − i 3 et b = 5 + 3 3i, et soit le point Q milieu du segment [OB].
π
1)a) Soit R la rotation de centre O et d’angle . Déterminer l’expression complexe de la rotation R.
3
b) Montrer que R( A) = B et en déduire la nature du triangle OAB.
2) Déterminer l’affixe q du point Q.
3) Déterminer l’affixe k du point K pour que le quadriplet ABQK soit un parallélogramme.
k−a
4) Montrer que le nombre complexe est un imaginaire pure. Qu’est ce qu’ on peut en déduire pour le
k
triangle OKA.
2a k−b
5)a) Soit C le point d’affixe c = . Calculer : .
3 k−c
b) Que peut-on conclure pour les point B, C et K.

Vous aimerez peut-être aussi