Vous êtes sur la page 1sur 17

Chapitre 2

Automates Programmables
Industriels

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 1


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Définition

Un API est une machine électronique, programmable destinée à piloter en


ambiance industrielle et en temps réel des procédés logiques séquentiels et
combinatoires.

Les API sont apparus aux États-unis vers 1969 en


industrie de l’automobile (développement des
chaînes de fabrication automatisées)

L’API s’est ainsi substitué aux armoires à relais en


raison de sa souplesse, mais aussi parce que dans
les automatismes de commande complexes, les
coûts de câblage et de mise au point devenaient
trop élevés.

SIMATIC S7-300
N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 2
Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Caractéristiques
 Simplicité de mise en œuvre par le personnel en place ;
 Coût de développement des automatismes ;
 Variété et nombre des entrées /sorties industrielles ;
 Résistance aux contraintes du milieu industriel perturbé :
• Environnement physique et mécanique :vibrations, chocs,
température, humidité, …)
• Pollution chimique (gaz corrosifs, vapeurs d’hydrocarbures,
poussières métalliques ou minérales )
• Perturbations électriques : parasites d’origine électrostatique,
interférences électromagnétiques

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 3


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Domaines d’application :

 Mécanique et automobile
 Industries chimiques
 Industries pétrolières
 Industries agricoles et alimentaires
 Transports et manutention
 Applications diverses : surveillance, sécurité, …

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 4


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Organisation matérielle

Module d’UC : c’est l’ensemble des dispositifs nécessaires au fonctionnement logique


interne de l’API. Le module comporte un microprocesseur, des circuits périphériques de
gestion des entrées/sorties, des mémoires nécessaires pour stocker les programmes, les
données et les paramètres de configuration du système.

 Modules d’entrées / sorties : dont le rôle est l’échange de données entre la partie
opérative et la partie commande. Les modules d’E/S peuvent être « Tout Ou Rien »
ou «analogiques ».

 Modules de communication :
Interfaces série utilisant dans la plupart des cas comme support de communication,
les liaisons RS-232 ou RS-422/RS-485 ;

Interfaces pour assurer l’accès à un bus de terrain ;

Interfaces d’accès à un réseau Ethernet.

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 5


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Organisation matérielle

Module d’alimentation : qui à partir des tensions usuelles des réseaux (220V, 50/60Hz
(AC)), fournit les tensions continues nécessaires au fonctionnement des circuits
électroniques (±5V, ±12V, ±15V, ±24V).

Console de programmation : généralement séparée du bâti de l’automate qui est


utilisée pour écrire le programme, le transmettre dans la mémoire de l’automate et
également le modifier.

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 6


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Structure interne

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 7


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Structure interne
CPU (Central Processing Unit) : C'est l’unité de traitement ; elle réalise toutes les
fonctions logiques et arithmétiques selon le programme et les informations
contenus dans la mémoire de l’API : elle lit l'état des capteurs, lit et écrit dans la
mémoire et actualise les sorties.

La mémoire : Elle est conçue pour recevoir, gérer, stocker des informations issues
des différents secteurs du système. Elle permet de :
• stocker le programme du processus ;
• stocker les informations issues des entrées ;
• stocker les informations générées par le processeur et destinées à la commande
des sorties (valeur des sorties, des temporisations, etc.) ;
• stocker les informations liées à des calculs intermédiaires.

Il existe dans les automates plusieurs types de mémoires qui remplissent des fonctions
différentes :
la conception et l’élaboration du programme font appel à la RAM et l’EEPROM;
la conservation du programme pendant l’exécution de celui-ci fait appel à une EPROM.

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 8


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Structure interne
Le module des entrées a pour rôle de recevoir les informations en provenance
des capteurs et de l’IHM, les traiter en les mettant en forme, en éliminant les
parasites d'origine industrielle et en isolant électriquement l'unité de
commande de la partie opérative pour la protection (isolation galvanique) ;

Le module des sorties transmet des informations aux pré-actionneurs et aux


éléments de signalisation de l’IHM, tout en adaptant les niveaux de tension de
l'unité de commande à celle de la partie opérative du système en garantissant
une isolation galvanique entre ces dernières .

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 9


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Structure interne
Liaisons de communication :
Elles permettent la communication de l’ensemble des modules de l’automate et des
éventuelles extensions. Les liaisons s’effectuent :

Avec l’intérieur par des bus reliant divers éléments, afin d’échanger des données, des
états et des adresses ;

Avec l’extérieur par des borniers sur lesquels arrivent des câbles transportant le
signal électrique

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 10


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Cycle de fonctionnement d’un API


Une caractéristique principale et unique des API est le fonctionnement cyclique de
l’unité centrale .

La surveillance du cycle est effectuée par un chien de garde (watch dog) :


une durée anormalement longue peut signifier que la logique de contrôle
de l’UC est défectueuse ou que le programme boucle
N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 11
Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Configurations des API

API en rack : c'est un API modulaire. Un module pour la CPU, un ou des modules pour
les E/S, etc. C'est plus flexible et plus facile à maintenir, mais c'est le plus cher ;

API mini : c'est un API modulaire, mais de capacité inférieure à celle de l'API en rack ;

Micro-automate : Il est compact : CPU et E/S réunis en un seul boîtier, généralement


avec un nombre d'E/S réduit. Dans ce cas, on parle même de nano-automate ; c'est
l'API le moins cher destiné surtout aux toutes petites applications. Ce type d'API peut
aussi être expansible.

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 12


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Configurations des API

PC industriel : C'est une configuration particulière où la CPU est un IBM/PC ou


compatible avec des cartes d'E/S et avec des indices de protection qui lui permettent
de fonctioner dans une ambiance industrielle.

PC Industriel

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 13


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Constructeurs des API

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 14


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Les Automates Programmables Virtuels (Soft PLC)


Le développement foudroyant de la puissance des PC et l'apparition de
systèmes d'exploitation multitâches (Windows NT et suivant) ont permis
d'introduire la notion de "Soft PLC".

 Il s'agit en fait, d'une tâche s'exécutant sous Windows et qui simule très
exactement le fonctionnement d'un automate programmable. On affecte
une priorité élevée à la tâche en question de manière à obtenir un temps
de cycle aussi constant que possible pour cet automate virtuel. Ce temps
est de l'ordre de quelques dizaines de ms.

 La mise en œuvre des programmes (langages, tests, etc.) est


également en tout point semblable à celle des automates classiques.

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 15


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Les Automates Programmables Virtuels (Soft PLC)


Il n'existe pas, pour les PC, de cartes d'entrées/sorties industrielles. Le
problème peut cependant être contourné en faisant usage de réseaux de
terrain qui proposent pratiquement tous des coupleurs pour PC. Toute la
périphérie industrielle décentralisée devient ainsi disponible.

 Un dernier point faible subsiste cependant : les dispositifs de sécurité


(surveillance du cycle, réaction aux coupures d'alimentation, …) ne sont
pas encore courants sur les PC.

Pour des besoins didactiques ou même pour des applications industrielles


non critiques, le Soft PLC constitue une alternative très intéressante sur le
plan économique.

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 16


Introduction Architecture Fonctionnement Familles des API Choix et évaluation

Evaluation et choix d’un API

Le choix d’un A.P.I est fonction de la partie commande à programmer .


On doit tenir compte de plusieurs critères :
 Nombres d’entrées/sorties ;

 Le temps de traitement ;

 La capacité de la mémoire ;

 Le nombre d’étapes ou d’instructions ;

 Le nombre de compteurs ;

 Le nombre de temporisateurs.

N. Kabbaj, Automates Programmables Industriels 2015 17

Vous aimerez peut-être aussi