Vous êtes sur la page 1sur 9

SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE DES PRODUCTEURS DU MAÏS DE

DJAMBOUTOU-GOUNA
N°17/002/CMR/NO/30/169/CCA/011/0112
N° DE CONTRIBUABLE : M021712641884L
TEL: 699 37 23 52 / 694 57 11 46 / 675 43 49 49

PROCÈS VERBAL DE L’ASSEMBLÉE


GÉNÉRALE ORDINAIRE DU
06/06/2020

1
Le six du mois de juin deux mil vingt se sont tenus au siège à Djamboutou-Gouna,
Arrondissement de Lagdo, Département de la Bénoué dans la Région du Nord, les travaux de
la deuxième l’assemblée générale de la société coopérative des producteurs de maïs avec
conseil d’administration de Djamboutou-Gouna.

Les points inscrits à l’ordre du jour sont les suivants :

1- Mots du PCA ;
2- Bilans ;
3- Perspectives ;
4- Élections ;
Divers.

L’assemblée s’est ouverte par l’exécution de l’hymne national par les participants suivie
de la désignation du modérateur président de la séance puis l’adoption de l’ordre du jour qui a
fait l’unanimité.

La PCA Mme SALAMATOU prenant la parole a souhaité la bienvenue à tous et


particulièrement aux invités, en l’occurrence Sa Majesté le Lamido de Gouna ; représenté par
Magadji et le chef de poste agricole ; qui ont honoré de leur présence les présentes assises qui
se tiennent dans un contexte de crise sanitaire mondial dû au coronavirus ; ce qui a justifié le
nombre réduit des délégués dans la salle qui ont été des mandataires de leurs unités de bases
respectives.

C’est ainsi qu’elle a passé en revue la genèse de la coopérative, ses réalisations et les
difficultés rencontrées avant d’engager tous les coopérateurs à plus d’efforts pour faire rayonner
le canton de Gouna à travers la coopérative.

Puis la parole est revenue successivement au CAP, M. BOUBA ZOUA BLAISE pour
dresser le bilan de la production sur les deux années. Il a passé en revue les difficultés
rencontrées qui sont entre autres la mauvaise volonté de certains producteurs, la
méconnaissance de l’itinéraire technique de la production du maïs grains entre autres avant de
proposer quelques pistes à suivre pour une production optimale.

Le Directeur général, M. GNEBEKA, à son tour a présenté le bilan financier sur les
années 2018 et 2019. Il ressort de ce rapport qu’il est positif malgré les créances dues à la
mauvaise volonté de certains coopérateurs d’une part et la sous production d’autre part. En

2
somme les coopérateurs ont étaient édifiés sur les différents comptes de la société à savoir les
recettes et les dettes.

Après des questions de compréhension et d’élucidation posées par les participants aux
orateurs et aux membres de l’équipe dirigeante sortante, les échanges furent francs et sans
détours, ce qui a conduit aux perspectives résumés par les résolutions des problèmes prises
séance tenante et consignées dans le tableau ci-après :

3
Domaines Problèmes rencontrés Résolutions prises
R1- Établir un calendrier annuel des réunions ; chaque 1er Mercredi
du mois avec un ordre du jour standard articulé autour des points
suivants :
 Mot du PCA ;
 Prière ;
 Rapport des activités du mois écoulé par le DG ;
L’irrégularité des réunions du CA et CS  Présentation du rapport du CS ;
 Prévisions des activités du mois à venir ;
 Divers.
R2- mettre à la disposition des membres le calendrier défini.
R3- le SG doit rappeler aux membres 48 heures en avance de la
tenue de la réunion avec les moyens de communication mis à sa
disposition.
R1- instruire les membres sur leurs attributions.
Le non fonctionnement du CS R2- le CA et la Direction générale doivent être disponibles aux
GOUVERNANCE sollicitations du CS.
R1- motiver les membres du CISE à hauteur de 20000FCFA
La non motivation des membres du CISE trimestriellement après la production d’un rapport mensuel des
activités menées.
R1- Cf résolutions de l’irrégularité des réunions du CA et CS.
R2- tout membre du CA et du CS n’ayant pas participé à trois
Le désintéressement de certains membres du CA et
rencontres successives sans justification acceptable ; sera remplacé à
CS
la prochaine de l’AG. Toutefois, il conservera son statut de membre
de la coopérative.
R1- se référer aux textes de l’OHADA régissant les sociétés
Le cumul de fonction coopératives.
L’ignorance des textes organiques R1- mettre à la disposition des coopérateurs les textes organiques
R1- le PCA doit convoquer l’AG au plus tard le 28 février de chaque
L’irrégularité des AG
année suivant les textes de l’OHADA.
R1- la direction doit veiller à l’application des décisions prises par le
L’inapplication des décisions prises par le CA
CA.

4
R2- le DG doit rendre compte au CA à la rencontre suivante.
Coopérateurs sous informés des activités de la R1- les points focaux doivent rendre compte aux coopérateurs de
coopérative leur unité de base respective en les réunissant mensuellement.
VIE ASSOCIATIVE
R1- Cf. résolutions coopérateurs sous informés des activités de la
Désintéressement des coopérateurs
coopérative.
R1-le délai du remboursement du crédit intrants est fixé au 31
Mise en place tardive des intrants décembre.
R2- les intrants doivent être au magasin au plus tard le 15 avril.
R1- le coopérateur doit signer un contrat de production dûment
rempli avant de décharger ses intrants.
R2- chaque coopérateur doit disposer d’un cahier de producteur
Mauvaise gestion des intrants : distribution R3- les points focaux CISE doivent informer les coopérateurs de la
disponibilité des intrants et de la date de distribution
R4- le coopérateur doit informer la coopérative de sa surface
emblavée.
Non communication du forfait des intrants avant R1- le forfait doit etre mentionné dans le contrat de production et
leur distribution dans le cahier du producteur.
R1- les points focaux CISE doivent être actifs sur le terrain afin de
Insuffisance dans le suivi de la production agricole
PRODUCTION AGRICOLE faire le suivi de la production.
R1- tout remboursement doit être fait en nature dans les délais à
raison de 2(deux) sacs de maïs grains nettoyés de 90kg chacun par
sac d’engrais NPK ou d’urée reçu.
R2- tout remboursement effectué après les délais sera majoré de
Remboursement partiel du crédit intrants
10kg chaque 4semaines par sac de 90 kg à rembourser.
R3- le refus de rembourser son crédit intrants sera constaté à partir
du 1er avril de l’année d’exercice et la coopérative se fera le droit
d’engager toutes les procédures légales de recouvrement.
R1- tout coopérateur qui n’a pas remboursé son crédit intrants de la
campagne 2019 n’a pas droit au crédit intrants de la campagne 2020.
Avance sur crédit intrants R2- tout coopérateur ayant un impayé de crédit intrants 2019
supérieur à 150000FCFA n’a pas droit au crédit intrants de la
campagne 2020.

5
R3- - tout coopérateur ayant remboursé son crédit intrants 2019
mais en impayés compris entre 100000 et 150000FCFA n’aura droit
qu’à 50% de son crédit intrants 2020 contre une avance de
5000FCFA/sac d’engrais ou urée et cette avance sera déduite de ses
dettes.
R4- - tout coopérateur ayant remboursé son crédit intrants 2019
mais en impayés compris entre 50000 et 100000FCFA aura droit à
100% de son crédit intrants 2020 contre une avance de
5000FCFA/sac d’engrais ou urée et cette avance sera déduite de ses
dettes.
R5 - tout coopérateur ayant remboursé son crédit intrants 2019 mais
en impayés inferieurs à 50000FCFA aura droit à 100% de son crédit
intrants 2020 contre une avance de 2500FCFA/sac d’engrais ou urée
et cette avance sera déduite de ses dettes.
R1- une réduction de 25% sera appliquée au tarif normal de
Coût du transport du maïs grain au siège social
transport.
R1- le coopérateur est libre de commercialiser son maïs grain via la
coopérative.
Prix de rachat du maïs grain auprès des R2- les charges liées au reconditionnement et à la commercialisation
coopérateurs inférieur au prix du marché local. du maïs du coopérateur seront déduites des recettes issues de la
COMMERCIALISATION vente proportionnellement à la quantité à la quantité
commercialisée.
R1- la coopérative achètera au cash le maïs du coopérateur à un prix
Payement tardif des coopérateurs décidé par le CA et le CS.
R1- toutes les recettes et dépenses doivent etre enregistrées dans un
journal de comptes.
R2- toutes les recettes issues de la vente du maïs grain doivent etre
GESTION FINANCIÈRE Absence de traçabilité des recettes et dépenses. versées dans le compte principal de la coopérative.
R3- les recettes issues des services rendus par les tricycles et la
camionnette doivent etre versées dans la caisse de la coopérative
contre reçu.

6
7
Au terme de ces moments de grandes résolutions, l’assemblée générale est passée à la phase
des élections après qu’est été constitué le bureau électoral composé de M. le CPA/MINADER
de Gouna, le CAP/PIDMA assisté de M. le DG/SOCOPROMADG COOP-CA de Djamboutou-
Gouna.

Le mode électoral était celui uninominal et à la majorité simple. Tous les postes étaient à
pourvoir. À l’issu de ces élections, le nouveau bureau dirigeant du CA et du CS se présente
comme consigné dans les tableaux ci-dessous :

Tableau 1 : Liste des membres du CA

N° POSTE À POURVOIR ÉLU(E) NOMBRE DE VOIX


1. 01 PCA Mme SALAMATOU Par acclamation
2. 02 V/PCA M. BOUAYOM EZEKIEL 29/39
3. 03 SG DOURGA Par acclamation
4. 04 SG/A YOHANA DJAMS 29/39
5. 05 TRÉSORIER TCHAMAYA TALAKE Par acclamation
6. 06 TRÉSORIER/ADJOINT MAOUNDE Par acclamation
7. 07 COMMISSAIRES AUX HAMADOU Par acclamation
8. 08 COMPTES ABDOULAYE Par acclamation
9. 09 Sa Majesté Lamido de Gouna: Par acclamation
YAYA ABOUBAKARI
10. 10 Sa Majesté le Ardo de
MEMBRES Djamboutou : BOUBAKARI
11. 11 BATOUT HONWA Par acclamation
12. 12 EGTOUMA LADI ALINE Par acclamation
13. 13 VICHE PAUL Par acclamation

Tableau 2: Liste des membres du conseil de surveillance

N° POSTE À ELU(E) NBRE DE VOIX


POURVOIR
1. 01 PRÉSIDENT BOUBAKARI BABALE Par acclamation
2. 02 SECRÉTAIRE TOUBONG PIERRE Par acclamation
3. 03 ZOLOSSOU ALBERT Par acclamation
4. 04 MEMBRES BAZAMA AMOS Par acclamation
5. 05 TCHIVED MAFAÏ Par acclamation

DIVERS
1. Présentation du don du PIDMA à travers le projet nutrition.
2. Plan de gestion du matériel du projet nutrition.
3. L’AG a décidé de poursuivre le projet du MINEPAT.

8
Photo 1 : Assemblée Générale Ordinaire 2020.

Vous aimerez peut-être aussi