Vous êtes sur la page 1sur 2

Economie monétaire et financière II SAID LAGRANE

Les actifs financiers : Prix, rendement et risques


Les actifs financiers sont les supports qu’utilisent les émetteurs (le Trésor public, les entreprises
financières et non financières, ou les collectivités territoriales) en vue de lever des fonds sur le marché,
et ce par appel public à l’épargne.

Il existe une relation étroite entre les fluctuations des cours (les prix) des actifs financiers, le risque
et le rendement

Les obligations privées Les actions


Les obligations sont des titres de créance négociables, L’action procure à son détenteur deux types de revenu :
utilisés par les entreprises ou les Etats pour emprunter de • Le dividende : partie du bénéfice net de
l’argent sur les marchés financiers l’entreprise
• Les principales caractéristiques des obligations
• Plus-value/Moins-value : gain en capital ou perte
1) La valeur nominale d’une obligation représente le
montant que l’émetteur s’engage à rembourser à capital
l’échéance. Les coupons sont également Le revenu d’une action est aléatoire
déterminés sur base de ce montant ✓ Le prix de l’action varie et on pourrait
2) Le prix d’émission est le prix payé par le considérer que le bénéfice de l’actionnaire (ou
souscripteur. On parle d'une émission « au pair » sa perte) dépend essentiellement de sa plus–
si les obligations sont émises à la valeur nominale. value, c’est–à–dire de la différence entre le prix
3) Coupon c’est l’intérêt qu’offre l’émetteur à
de l’action au jour où il la vend et au jour où il
l’investisseur en tant que rémunération pendant
la durée de l’emprunt. Il est exprimé en l’avait préalablement acquise, auquel il faudrait
pourcentage de la valeur nominale ajouter, de manière accessoire, la valeur des
4) La durée de vie de l’emprunt obligataire est le dividendes perçus au fil des années.
temps compris entre la date de jouissance, date à ✓ Le rendement d’une action est le rapport,
laquelle les intérêts commencent à courir, et le exprimé en pourcentage, entre le dividende et le
dernier flux en capital
cours de Bourse.
5) La maturité est la période allant de la date
✓ À dividendes constants, plus les cours montent,
d’observation jusqu'au dernier remboursement.
Au moment de l'émission, la durée de vie de plus le rendement diminue. A l’inverse, plus les
l’emprunt obligataire et sa maturité sont cours baissent, plus le rendement augmente
identiques ✓ Le rendement est un critère d’appréciation
important. Il donne, en effet, une mesure de la
• L’évolution des prix des obligations rentabilité d’une valeur
Il faut distinguer entre les obligations à taux fixe et les
obligations à taux variable
1) Quand une obligation est à taux fixe, les coupons
versés sont constants mais sa valeur varie en
fonction de l’évolution des taux d’intérêt
Il y’a une relation mécanique entre le prix et le
rendement d’une obligation
Hausse du prix = baisse du rendement
Baisse du prix = hausse du rendement
Corrélation négative

2) Pour les obligations à taux variable, c’est


différent dans le cas d’une obligation à taux
variable : quand les taux d’intérêt évoluent, c’est
la valeur du coupon qui varie et non la valeur de
l’obligation, qui reste relativement stable.

Page 1 sur 2
Economie monétaire et financière II SAID LAGRANE

Les risques
De manière générale, les risques se rangent dans deux grandes catégories : les risques systématiques
et les risques non systématiques.

Un risque systématique/ risque du marché Un risque non systématique/ risque spécifique


Est un risque indissociable du placement et dont Représente le risque que la valeur d’un placement
l’importance dépend des événements touchant change en raison de facteurs qui sont propres à cet
l’ensemble du marché. investissement, et non au marché en général.

Les principaux sous-types de cette catégorie : Exemples de risques non systématiques :


• Risque de taux d’intérêt : le risque que les taux • Risque de liquidité : le risque de ne pas être
d’intérêt augmentent ou baissent, modifiant capable de vendre votre placement quand vous
ainsi la valeur marchande du titre en question le voulez.
(les obligations en particulier). • Risque de concentration : le risque engendré
• Risque des actions : le risque que la valeur par un portefeuille peu diversifié. Plus vous
marchande d’une action augmente ou baisse. Si concentrez vos billes dans un nombre limité
la demande pour certains titres change, leur d’entreprises ou de secteurs du marché, plus
valeur fluctuera en conséquence. les changements dans ceux-ci influeront sur
• Risque de change : le risque de fluctuation du votre rendement.
taux de change pour les placements libellés • Risque de prix : le risque que la valeur d’un titre
dans différentes monnaies. en particulier baisse.
• Risque économique : le risque de détenir des
actifs à risque lors d’une récession (en
particulier les actions et les titres du secteur des
marchandises). Ce risque ne peut pas être
atténué au moyen de la diversification.

La prime de risque
La notion de prime de risque correspond au surplus de rendement offert par un placement par rapport
à un placement sans risque (autrement dit, elle mesure la rémunération du risque pris).

Elle traduit le différentiel de rendement qui compense ou rémunère la prise de risque associée à un
investissement plus risqué. Par exemple le différentiel de taux entre une obligation émise par l'État et
une obligation émise par une entreprise privée

Page 2 sur 2

Vous aimerez peut-être aussi