Vous êtes sur la page 1sur 2

Déterminer, pour l’anneau, dans la base u r , uθ : ( )

Exercice 11 1. la vitesse et l’accélération relatives ;


Deux mobiles M1 et M2 se déplacent à vitesse constante selon 2. la vitesse et l’accélération d’entraînement ;
deux directions orthogonales et se dirigent tous deux vers un 3. l’accélération de Coriolis.
point fixe A.
Déterminer la vitesse du mobile M1 par rapport au mobile M2.
Exercice 14
Exercice 12 Soit le système suivant, voir Fig. 5, composé de deux tiges. La
Une particule soumise à des champs électriques et magnétiques première tige est en rotation autour du centre O0 relativement au
complexes est en mouvement dans un référentiel galiléen. Les référentiel galiléen. Une seconde tige est en rotation autour du
équations de la trajectoire sont, en coordonnées polaires : centre O1 relativement à la première tige.
 −
t
1. On s’intéresse au mouvement de la tige (2) relativement à un
r = r0 ⋅ e a référentiel R1 lié à la tige (1). On travaillera dans le
 t
 θ= repère ( i1 , j1 , k1 ) . L’angle ψ(t) évolue de manière
 a
Avec, r0 et a constantes positives. quelconque.
a. En se plaçant en coordonnées polaires dans le référentiel R1,
T eθ donner la position, la vitesse et l’accélération du point M ;
b. Sur un schéma, tracer les vecteurs
Fig. 3 eρ e ρ , eθ , v / R ( M ) , γ / R ( M ) ainsi que les vecteurs accélération
1 1
M
tangentielle et accélération normale γ N / R ( M ) et γ T / R (M ) ;
N 1 1

θ c. Donner en coordonnées cartésiennes, les vecteurs position,


o vitesse, accélération du point M relativement au référentiel R1 ;
x 2. On se place maintenant dans le référentiel R0. On travaillera
dans la base ( i1 , j1 , k1 ) . L’angle θ(t) évolue de manière
1. Calculer le vecteur vitesse de la particule ;
( )
2. Montrer que l’angle v , eθ est constant. Que vaut cet angle?
quelconque. Tous les résultats seront donnés en coordonnées
cartésiennes en projection sur la base ( x1 , y1 , z1 ) .
3. Calculer le vecteur accélération de la particule ;
( )
4. Montre que l’angle γ , N est constant. Que vaut cet angle ? a. Exprimer le vecteur ω R / R dans la base (1) ;
1 2

(on se servira de la question 2) ; b. Calculer la vitesse du point P appartenant à (1), point


5. Calculer le rayon de courbure de la trajectoire. coïncidant au point M, relativement au référentiel R0, en
projection dans la base (1). (Vitesse d’entraînement);
Exercice 13 c. Calculer l’accélération du point P appartenant à (1), point
Un anneau de faibles dimensions, assimilable à un point coïncidant au point M, relativement au référentiel R0, en
matériel M de masse m, glisse sans frottement sur une tige projection dans la base (1);
rigide (D). La tige (D) tourne dans un plan horizontal (Oxy) d. Calculer l’accélération de Coriolis du point M de vitesse
autour de l’axe vertical Oz avec la vitesse angulaire ω = dθ , où relative v / R ( M ) , relativement au référentiel R0, en projection
1
dt dans la base (1) ;
( )
θ représente l’angle orienté i , u r et ur un vecteur unitaire de e. Déduire des questions précédentes la vitesses et l’accélération
(D) voir Fig. 4. absolue du point M : v / R ( M ) et γ / R ( M ) .
0 0

Le mouvement du point matériel M sur la droite (D) est décrit


par l’équation horaire :
y0
r = r0 (1 + sin ω t )
z M
y1
(2) ψ(t) x1

x’ D
Ω =ω k Fig. 5
j1 i1
k1
O1
(1)
k
y
θ(t)
y’ O j0
θ u k0
r O0 i0 x0
(D) L

x
Fig. 4
z’

où r0 est une constante positive et r = OM = r u r .


On appelle mouvement relatif de M son mouvement sur la
droite (D) et mouvement absolu son mouvement par rapport au
repère (O, i , j , k ) .

Vous aimerez peut-être aussi