Vous êtes sur la page 1sur 8

Tableau de bord logistique : l’outil

pour améliorer votre productivité


Par Inès Ikar

Le 14/10/2021

Vous êtes responsable logistique ou directement impliqué dans la supply


chain de votre entreprise et souhaitez agir rapidement en cas de dérive, voire,
prévenir les risques d’erreurs ?

Afin de piloter efficacement l’activité de votre entreprise, prendre connaissance


de vos objectifs et ainsi améliorer votre flux logistique et ainsi votre
performance, un tableau de bord logistique ou  dashboard  est l’outil qu’il vous
faut.

Tableau de bord logistique : définition


Qu’est-ce qu’un tableau de bord logistique ?
Dans le secteur logistique, les données (data) sont souvent disparates et issues
de plusieurs canaux de communication (mails, logiciels, ERP, etc.).

Le tableau de bord est un outil qui permet de centraliser vos données et de leur
donner du sens.

Afin d’utiliser efficacement vos informations et ainsi gagner en performance,


vous pouvez développer votre tableau de bord où vos données
seront structurées et disponibles pour l’ensemble des agents de votre
entreprise.

Pourquoi utiliser un tableau de bord ?


Grâce à cet outil, prenez des décisions rapidement et analysez vos
différents indicateurs de performance afin de bien cibler vos objectifs et
les atteindre.

L’élaboration de votre tableau de bord vous permet de dresser des objectifs et


de suivre votre progression. Ainsi, il est à long terme un outil indispensable
pour la croissance de votre activité, l’amélioration de la satisfaction client et
des résultats de votre entreprise.

💡 À noter : Un tableau de bord compare l’état actuel aux objectifs fixés au


départ. En aucun cas il ne permet d’empêcher la pérennisation des
dysfonctionnements ! Étant donné les mutations actuelles, veillez à prendre du
recul sur vos données.

Comment se présente-t-il ?
Le tableau de bord logistique est principalement constitué d’indicateurs de
performance qu’il vous faudra choisir soigneusement.

L’étude de l’évolution de ces données au cours du temps sera utile pour mettre
en place de nouveaux objectifs ou modifier vos stratégies logistiques et
opérationnelles.

Voir tous les logiciels Gestion de la chaîne logistique (SCM)

6 étapes pour construire un tableau de bord


logistique
Étape 1 : réunir les éléments nécessaires à la création du
tableau de bord logistique
Avant de commencer la création de votre tableau de bord logistique, il est
d’abord nécessaire d’analyser vos besoins et les ressources que vous utiliserez.

 lister les différentes personnes utilisant le tableau de bord


logistique,
 formaliser l’usage prévu (service, livraison, commandes,
organisation de l’entrepôt, etc.),
 présenter votre périodicité d’affichage souhaitée ainsi que
les alertes,
 indiquer votre source de données requise.
Étape 2 : identifier et mobiliser les acteurs concernés
Après avoir déterminé une liste des agents concernés, pensez
à collaborer ensemble sur le tableau de bord logistique. Il est important que les
acteurs aient une formation en amont afin d’utiliser comme il se doit votre
tableau de bord logistique.
Étape 3 : choisir vos indicateurs de performance (KPI)
Il existe 3 catégories d’indicateurs de performance :

 Les indicateurs d’alerte signalant la présence d’un


dysfonctionnement, d’un état anormal impliquant une action
corrective (rupture de stock par exemple) ;
 Les indicateurs d’efficience et d’équilibrage mesurant la situation
actuelle par rapport aux objectifs fixés en amont (taux de
disponibilité, fiabilité de la provision, rotation de stock, délais, etc.) ;
 Les indicateurs d’anticipation donnant des renseignements sur les
besoins futurs. En fonction des événements à venir, ils vous
précisent le niveau de stock futur. Ainsi, vos équipes
peuvent anticiper et mettre en œuvre des stratégies de variation de
stock.
Ils peuvent prendre plusieurs formes : ratio, liste, graphique, tableau,
diagramme, etc.

Étape 4 : construire le tableau de bord en se basant sur vos


objectifs
Bien que vous ayez analysé au préalable vos ressources, il est primordial de
cibler vos objectifs. Discutez-en avec vos collaborateurs et vos équipes en amont
afin d’être plus efficace et de n’omettre aucun point.

 identifier vos objectifs quantifiables et atteignables,


 sélectionner vos sources de données exploitables,
 choisir votre type d’indicateur de performance adéquat en
fonction de chaque objectif,
 définir votre périodicité de mise à jour de chaque indicateur,
 lancer votre processus de vérification des tableaux de bord,
 vérifier l’applicabilité des tableaux de bord.
Étape 5 : mettre à jour les données de votre tableau en
fonction des durées prévues
Si vous désirez coordonner vos équipes et surtout améliorer votre satisfaction
client, ne négligez pas les délais et les mises à jour de votre tableau de bord
logistique.

 recueillir vos données constitutives,


 utiliser vos tableaux de bord dans le processus de décision,
 formaliser votre processus de mise à jour (sources de données,
méthode de traitement).
Étape 6 : vérifier et modifier votre tableau en cas de besoin
Afin de tenir informées vos équipes, il est important de modifier régulièrement
votre tableau de bord logistique si vous voulez qu’il soit toujours pertinent.

 modifier vos données en fonction de l’évolution du contexte et de


vos objectifs,
 retirer vos données s’il existe des inadéquations des indicateurs par
rapport aux objectifs fixés.
💡 Astuce : afin d’éviter les mauvaises surprises, mettez en place une période
d’essai de votre tableau de bord afin que vos agents sachent correctement
utiliser l’outil et que vous puissiez corriger certains bugs. Stimuler différents
scénarios avant la validation finale de votre tableau de bord logistique.

Quels outils choisir pour créer un tableau de bord


logistique ?
Le tableau de bord logistique sur Excel
Vous pouvez passer par Excel pour élaborer votre tableau de bord logistique. La
plupart de vos agents ont déjà eu connaissance de cet outil et l’ont sûrement
déjà utilisé, donc la familiarisation sera un avantage.

Mais, Excel est à long terme peu efficace pour l’élaboration d’un tableau de


bord logistique pertinent. En effet, le travail vous prendra beaucoup de
temps et sera complexe. Il est aussi possible que plusieurs bugs surviennent du
fait d’erreurs humaines, rendant ainsi votre tableau de bord inutilisable et
augmentant vos coûts.

Le système du tableau de bord avec Excel risque donc de monopoliser des


ressources importantes en termes de temps tout en ayant une efficacité réduite
pour ce type d’utilisation très spécifique.

Les logiciels spécialisés


Pour gagner en temps et en efficacité, des solutions en ligne existent et vous
permettent de faciliter la gestion de vos activités logistiques.

Elles vous offrent notamment les avantages suivants :


 données mises à jour en temps réel,
 aspect collaboratif,
 système sécurisé et conforme aux réglementations en vigueur,
 interface ergonomique pour une prise en main simple et rapide.
🛠️Par exemple, TRADE.EASY, outil spécialisé dans la gestion de vos activités de
commerce à l’international, vous donne accès à des tableaux
détaillés permettant de piloter tout votre suivi logistique. Ils couvrent
l’intégralité du processus d’expédition de vos marchandises, de la commande
jusqu’à leur arrivée, en passant par les étapes de leur transport et même
du prévisionnel.

Vous pouvez accéder à trois tableaux :

 Les actions à effectuer avec tous les process à réaliser sur chaque


élément qui compose vos commandes (pays, référence, etc.) et des
délais à paramétrer,
 La liste des expéditions avec leurs statuts, leurs numéros, les
fournisseurs et autres prestataires, le nombre de conteneurs, et
toutes les informations principales,
 La liste des commandes avec le détail de chacune de vos
commandes.
En un seul coup d’œil, vous visualisez le statut de vos commandes et vous
obtenez la liste précise de toutes les actions et formalités à effectuer qui sont
totalement paramétrables, afin que vos biens arrivent à bon port. Le logiciel
permet d’éviter les oublis pouvant coûter cher (une marchandise bloquée au
port, car il manque un document douanier, par exemple).

Cet outil vous aide à automatiser vos tâches, à sécuriser vos processus et
finalement à gagner en temps et en rigueur d’exécution.

Exemple de tableau de bord - Liste des expéditions  © TRADE.EASY


Bloom at Work
VISITER SITE WEB
Suivi de l'engagement au travail des collaborateurs
En savoir plus sur Bloom at Work
Voir tous les logiciels Gestion de la chaîne logistique (SCM)

Les erreurs à éviter dans un tableau de bord


Erreur n° 1 : ne pas prendre le temps d’effectuer une analyse
complète
Si votre analyse de départ est mal effectuée ou incomplète, votre tableau de
bord logistique aura des défauts et vos indicateurs de performance ne seront
pas pertinents.

Définissez vos objectifs en amont et discutez-en avec vos collaborateurs afin


d’établir une liste de vos ressources et de vos activités.

Lire aussi
o 6 astuces pour une gestion de stock optimale
Erreur n° 2 : choisir trop d’indicateurs de performance
Adopter des indicateurs de performance pour vos gestionnaires est un réel
avantage pour choisir telle ou telle stratégie, mais gare à ne pas en abuser. Plus
vos données seront synthétiques et claires, et plus vous pourrez cibler une
stratégie efficace et adaptée à votre problème.

Erreur n° 3 : choisir des métriques complexes


Vos outils de mesure doivent être simples à lire pour tous vos collaborateurs.
L'ensemble des équipes doivent facilement se renseigner sur les métriques en
toute simplicité. 

Erreur n° 4 : abandonner les modifications et le suivi de votre


tableau
Mettez régulièrement à jour vos outils et collectez les données
constitutives afin que les informations affichées puissent vous aider dans vos
choix.

Avec des données mises à jour, vos équipes peuvent faire plus efficacement leur
travail.

N’hésitez pas à supprimer des indicateurs si vous estimez qu’ils


sont obsolètes ou qu’ils ne sont plus adaptés à la situation.

Erreur n° 5 : sous-estimer l’automatisation des tâches


Optimiser la chaîne logistique de votre entreprise, c’est aussi savoir s’adapter
aux nouvelles technologies. Vous devez être efficace, certes, mais
surtout réactif. Si vous en ressentez le besoin et si vous avez un budget qui vous
le permet, n’hésitez pas à automatiser des tâches qui vous
semblent pénibles ou dépensent trop de ressources.

👉 Exemple : stockage automatisé avec des navettes, processus de traçabilité de


vos flux de produits, transport automatisé, pilotage des commandes, etc.

Il est également possible de relier ces outils à un tableau de bord en temps réel.

Et vous, quels sont vos conseils pour optimiser votre tableau de bord
logistique ? Dites-le-nous en commentaires !

Vous aimerez peut-être aussi