Vous êtes sur la page 1sur 4

Université de Douala Année académique 2021/2022

Faculté des Sciences


Département de physique
--------
EEA316 : partie Electronique de Puissance

Contrôle Continu N°2


Durée : 1 heure

Exercice 1 : Onduleur autonome [50 pts]


Un onduleur monophasé en pont représenté ci-
contre alimente une résistance R à partir d’une
source continue de tension E (R et E son
supposés constants).
Cet onduleur est constitué de quatre
interrupteurs électroniques commandés (K1 à
K4) supposés parfaits, qui fonctionnent sur une
période d’une durée de 10 ms selon le
diagramme ci-dessous (on notera que tous les
interrupteurs sont ouverts de 0 à 1, de 4 à 6 et de
9 à 10) :

1.1. Etudier le fonctionnement du montage et tracer les oscillogrammes de u(t), iK1(t), iK2(t) et de iG(t).
Ensuite, tracer sur l’oscillogramme de u(t) son fondamental u1(t).
1.2. Calculer la valeur moyenne IGmoy du courant iG(t) et la puissante P côté continu en fonction de E et R.
1.3. Calculer la valeur efficace Ueff de la tension u(t) et la puissante P’ côté alternatif en fonction de E et
R. Ensuite, en déduire le rendement de cet onduleur.

Exercice 2 : Gradateur monophasé [50 pts]


On donne un gradateur monophasé (à travers le montage
ci-contre) alimentant une charge L-R à partir d’une
source de tension v = V√2sinωt. Avec V = 230 volts et
f = 50 Hz. La charge L-R est tel que l’angle de déphasage
du courant i sur la tension v est  = /4. Les thyristors T
et T’ sont parfaits, et sont amorcés respectivement par
impulsion unique à  = /2 et à + = 3/2 . On prendra
θ = ωt.
2.1. Etudier le montage sur une période et tracer les
oscillogrammes des tensions u(θ) et v (θ).
2.2. Calculer la valeur efficace V de la tension v aux
bornes des thyristors en fonction de V,  et . Faire
ensuite l’application numérique.
Il est à rappeler que :
1 − cos2θ
sin θ =
2
2.3. Sachant que pour v(t) = u(t) + v (t) on peut écrire V = U + V , avec V valeur efficace de la
tension v d’alimentation et connaissant déjà V , exprimer la valeur efficace U de la tension u aux
bornes de la charge en fonction de de V, ,  et . Faire ensuite l’application numérique.
Corrigé CC N°2
Exercice 1 : Onduleur autonome [50 pts]

1.1.Tracé les oscillogrammes de u(t), iK1(t), iK2(t) et de iG(t). Ensuite, tracer sur l’oscillogramme de u(t)
son fondamental u1(t).
 De 0 à 1 : les 4 interrupteurs sont ouverts
u = 0, iK1 = 0, iK2 = 0 et de iG = 0
 De 1 à 4 : K1 et K3 fermés et K2 et K4 ouverts
u = E, iK1 = E/R, iK2 = 0 et de iG = iK1 = E/R
 De 4 à 6 : les 4 interrupteurs sont ouverts
u = 0, iK1 = 0, iK2 = 0 et de iG = 0
 De 6 à 9 : K2 et K4 fermés et K1 et K3 ouverts
u = E , iK1 = 0, iK2 = E/R et de iG = iK2 = E/R
 De 9 à 10 : les 4 interrupteurs sont ouverts
u = 0, iK1 = 0, iK2 = 0 et de iG = 0

Le fondamental u1(t) de u(t) est une fonction sinusoïdale de même fréquence que u(t).

1.2.Calcul de la valeur moyenne IGmoy du courant iG(t) et de la puissante P côté continu en fonction de E
et R :
1 1 E 3E
I = i (t)dt = dt =
T 5 R 5R
3E
P = EI =
5R
1.3. Calcul de la valeur efficace Ueff de la tension u(t) et de la puissante P’ côté alternatif en fonction de
E et R:
1 1 3E 3
U = u (t) dt = E dt = ⇒ U =E
T 5 5 5
U 3E
P′ = =
5R
Le rendement de l’onduleur :
P′ 3E
η= = 1 puisque P = P′ =
P 5R

Le rendement est de 100 % car les interrupteurs sont supposés parfaits (ce qui n’est évidemment pas le
cas en pratique).

Exercice 2 : Gradateur monophasé [50 pts]

2.1. Tracé les oscillogrammes des tensions u(θ) et v (θ) :


La charge étant inductive le courant i est en arrière de  = /4 sur la tension v étant  = /4, c’est-à-dire
que le courant s’annule à θ =  = /4 à l’alternance positive et à θ =  +  = 5/4 à l’alternance
négative. Chacun des thyristors va conduire de l’instant de son amorçage, jusqu’à la prochaine annulation
du courant, quelque soit la polarité de la tension v. Ainsi :
1°) de 0 à , v étant positive, le thyristor T est polarisé en direct et amorcé à θ =  = /2, tandis que T’
est bloqué. T va donc conduire de /2 à 5/4 avec u = v et sera par conséquent bloqué de /4 à /2 avec
. v =v.
2°) de  à 2, v étant négative, le thyristor T’ est polarisé en direct et amorcé à θ =  +  = 3/2, tandis
que T est bloqué. T’ va donc conduire de 3/2 à 9/4 et sera par conséquent bloqué de 5/4 à 3/2.

2.2. Calcul de la valeur efficace V de la tension v :


1 1 2V 2V 1 − cos2θ
V = v (t)dt = v (θ)dθ = sin θdθ = dθ
T π π π 2

V V 1
= (α − φ) − cos2θdθ = (α − φ) − [sin2θ]
π π 2

V sin2φ − sin2α
= (α − φ) +
π 2
1 sin2φ − sin2α
⇒V =V (α − φ) +
π 2
Application numérique :
π
1 π π sin 2 − sinπ 1 1
V = 230 − + = 230 + = 147,12 volts
π 2 4 2 4 2π

2.3. Expression de la valeur efficace U de la tension u aux bornes de la charge :


V sin2φ − sin2α V sin2φ − sin2α
U = −V = − (α − φ) + == (α − φ + π) +
π 2 π 2
1 sin2α − sin2φ
⇒U =V (φ − α + π) +
π 2
Application numérique :

π
1 π π sinπ − sin 2 3 1
U = 230 − +π + = 230 − = 176,79 volts
π 4 2 2 4 2π

Vérification de V = U +V des applications numériques V = U +V :


230 = 176,79 + 147,12

Vous aimerez peut-être aussi