Vous êtes sur la page 1sur 4

CHAPITRE 6 : LE RÉGIME SPÉCIFIQUE AUX

ENTREPRISES TOTALEMENT EXPORTATRICES

L'appellation douanière des entreprises industrielles totalement exportatrices est


"Entrepôt franc" qui constitue une enceinte contrôlée en permanence par
l'administration des douanes.
Ces entreprises sont considérées non résidentes à condition que leur capital soit
détenu par des non-résidents tunisiens ou étrangers au moyen d'une importation de
devises convertibles au moins égale à 66% du capital.

I. Définition
Selon l'article 10 du code d’incitations aux investissements, sont considérées
totalement exportatrices les entreprises dont la production est destinée totalement à
l’étranger ou celles réalisant des prestations de services à l’étranger ou en Tunisie.
Sont également considérées totalement exportatrices les entreprises travaillant
exclusivement avec les entreprises sus-mentionnées, les entreprises établies dans les
zones franches économiques telles que prévues par la loi n° 92-81 du 3 Août 1992 et
les organismes financiers et bancaires travaillant essentiellement avec les non-
résidents tels que prévus par la loi n° 85-108 du 6 décembre 1985 portant
encouragement d’organismes financiers et bancaires travaillant essentiellement avec
les non-résidents.
Le Code des douanes a consacré un régime douanier pour les entreprises industrielles
totalement exportatrices qui est le régime de la transformation pour l’exportation totale.
Ce régime permet la transformation ou la production de marchandises destinées
essentiellement à l’exportation dans des locaux soumis au contrôle de la douane en
suspension des droits et taxes exigibles à l’importation.

II. Conditions d'octroi du régime

1. Conditions d’exercice
L’octroi du régime totalement exportateur est subordonné aux conditions suivantes :
- L’entreprise doit détenir une attestation de dépôt de déclaration d’investissement
délivrée par l’Agence de Promotion de l’Industrie (API).
- Le bénéficiaire du régime de la transformation pour l’exportation totale est tenu
d’entamer l’exécution de son investissement dans un délai d’un an à partir de la
date de la déclaration d’investissement.
- Les locaux de l’entreprise doivent présenter toutes les garanties de sécurité jugées
nécessaires par l’administration des douanes.

1
- Affecter un local dans l’enceinte de l’entreprise à usage de bureau, avec le mobilier
et équipement nécessaires et un téléphone, pour l’agent des douanes chargé du
contrôle de l’entreprise.
Le gérant de l’entreprise bénéficiaire du régime de la transformation pour l’exportation
totale doit souscrire une Soumission générale tenant lieu d’engagement de respecter
toutes les conditions que l’administration des douanes juge nécessaires pour exercer
sous le dit régime.

2. Surveillance douanière
Les entreprises industrielles bénéficiant du régime de la transformation pour
l’exportation totale sont soumises à un contrôle douanier permanent. Ce dernier est
assuré par un agent des douanes affecté en permanence à demeure de l’entreprise
pour le suivi des mouvements des marchandises importées, acquises localement et
exportées par l’entreprise et pour s’assurer également du respect de tous les
engagements souscrits par le gérant de l’entreprise.

III. Privilèges fiscaux

Les entreprises totalement exportatrices bénéficient de privilèges fiscaux notamment


lors de l'importation des biens d'équipements et des matières premières. Le personnel
étranger bénéficie lui aussi d'avantages fiscaux.

1. Importation des biens d’équipements

Les entreprises industrielles totalement exportatrices sont autorisées à importer


librement le matériel d’équipement nécessaire à leurs activités et ce,
en Franchise des droits et taxes sous couvert d’une déclaration en douane qui tient
lieu d'acquit-à-caution. Les équipements importés doivent être compatibles avec la
nature de l’activité de l’entreprise et ils peuvent être renouvelés durant toute la durée
de vie de celle-ci. Leur cession sur le marché local est subordonnée à
l’accomplissement des formalités de commerce extérieur requises et au paiement
des droits et taxes exigibles calculés sur la base des taux en vigueur et de la valeur
desdits équipements à la date de cession.

2. Importation des matières premières

Conformément à l’article 15 du code d’incitations aux investissements, les


entreprises industrielles totalement exportatrices peuvent importer librement les
matières premières et les produits semi-finis nécessaires à leur production et ce,
en Franchise des droits et taxes dus et sous réserve de les déclarer à la douane.

2
3. Achats locaux en suspension de la TVA
Les entreprises industrielles totalement exportatrices peuvent acquérir localement
des matériels d’équipement, des matières premières, des matières consommables,
des produits semi-finis ainsi que des prestations de services nécessaires à leurs
activités et ce, en exonération totale de la TVA.

4. Régime du personnel étranger

Les entreprises totalement exportatrices peuvent recruter des agents de direction et


d’encadrement de nationalité étrangère dans la limite de quatre (4) personnes pour
chaque entreprise. Au-delà de cette limite, les entreprises doivent se conformer au
programme de recrutement et de tunisification préalablement approuvé par le
ministère chargé de la formation professionnelle et de l’emploi.
Le personnel étranger recruté dans les conditions susvisées ainsi que les
investisseurs étrangers ou leurs représentants chargés de la gestion de l’entreprise
bénéficient de la Franchise totale des droits et taxes exigibles au titre de l’importation
des effets personnels et d’une voiture de tourisme pour chaque personne. Les
bénéficiaires du régime de faveur ci-dessus défini doivent souscrire un engagement
de ne pas céder, à titre gratuit ou onéreux, les effets et le véhicule importés.

IV. Procédures de dédouanement et types de déclarations


1. Dédouanement des biens d’équipements
Pour le dédouanement des biens d’équipements importés, l’entreprise doit déposer
au bureau des douanes auprès duquel elle est rattachée (le bureau des douanes le
plus proche de son lieu d'activité) une demande de privilège fiscal et une déclaration
en douane modèle " CF" régime douanier 405 (code à 3 chiffres).

2. Dédouanement des matières premières

Pour le dédouanement des matières premières importées, l’entreprise doit déposer


auprès de son bureau de rattachement une déclaration modèle "SA" régime
douanier 532. L’apurement des comptes d’admission sous le régime de
transformation pour l’exportation totale doit se faire par la réexportation des produits
compensateurs sous couvert d’une déclaration en douane modèle "EA " régime
douanier 362.

V. Vente sur le marché local

Conformément à l'article 16 du Code d’incitations aux investissements, les


entreprises industrielles totalement exportatrices peuvent être autorisées à effectuer
des ventes en Tunisie portant sur une partie de leur propre production, dans la limite
de 30% du chiffre d’affaires à l’exportation départ usine et hors taxes, réalisé durant
l’année calendaire précédente. Les ventes sur le marché local sont soumises à
3
l’accomplissement préalable des formalités de commerce extérieur et de change
requises et au paiement des droits et taxes à l’importation sur les intrants importés
qui ont servi à fabriquer le produit final à écouler sur le marché local.

Vous aimerez peut-être aussi