Vous êtes sur la page 1sur 8

Exemple du vent Mr.

ALSAMAWI

1.5m

6.5m

6m
18m

Propriétés géométriques : Propriétés du site :


- La hauteur totale : 8m - Zone de neige : B
- La longueur : 60m - Altitude : 16 m
- La largeur : 18m - Zone du vent : III
- Catégorie de terrains : II

Les ouvertures :
- 4 Fenêtres (2x1) de chaque côté.
- une porte a l’avant de (6x4)

1
Exemple du vent Mr. ALSAMAWI

III-3-2 Effet du vent :


a) Données relatives au site
- Zone de vent III (Annexe I)
-qréf =500 N/m² (ch2, tableau 2.2)
- Catégorie de terrain : II
-KT = 0,19 (facteur de terrain) (Tableau 2.4)
-z0 = 0,05m (paramètre de rugosité) (Tableau 2.4)
-zmin =2m (hauteurs minimales). (Tableau 2.4)

-ε = 0,52 (Tableau 2.4)


III-3-2-1 Calcul de la force d’ensemble du vent
Lorsque Le vent frappe sur les parois d’une structure, il développe une surcharge climatique q, donnée par la formule
suivante (selon RNV99 version 2013) :
𝑭𝒘 = 𝑪𝒅 × 𝒒𝒑 (𝒛𝒋 ) × [𝑪𝒑𝒆 − 𝑪𝒑𝒊 ] [N/m²]
•𝐹𝑤 : Pression du vent.
• qp: est la pression dynamique du vent calculée à la hauteur ze relative à l’élément de surface j.
• Cd : coefficient dynamique.
• Cpe : est le coefficient de pression extérieure.
• Cpi : est le coefficient de pression intérieure.
Lorsque notre structure la largeur est très grande par rapport la hauteur donc la structure n’effectue pas par la force
d’ensemble du vent.

a. Hauteur de référence Ze : (cf .chapitre 2 § 2.3.2 RNV99 v 2013)


Direction du vent h en (m) b en (m)
V1 et V3 8 60
V2 et V4 8 18
La hauteur de référence est : h<b

Figure 1: subdivision du bâtiment pour la définition de la hauteur de référence


-Donc, Ze est pris égal à la hauteur maximale des bâtiments.
Ze = h = 8m.
b. Détermination de la pression dynamique qp :
La pression dynamique qp (ze) qui s’exerce sur un élément de surface j est donnée par :
qp(z)=qre f× Ce(z) (§2.3.1 RNV99 v 2013)
Ce : coefficient d’exposition au vent.

2
Exemple du vent Mr. ALSAMAWI

Détermination du coefficient d’exposition Ce (Z):


Dans le cas où la structure est peu sensible aux excitations dynamiques le coefficient d’exposition est donné par la
formule ci-dessous :
Ce(z)=Ct2(z) × Cr2(z) × [1+7 Iv(z)] (§2.4.2 RNV99 v2013)
Ct(z): le coefficient de topographie.
Cr(z) : le coefficient de rugosité.
KT : facteur de terrain.
Iv : intensité de turbulence.
Coefficient de rugosité :
Le coefficient de rugosité traduit l’influence de la rugosité et de la hauteur sur la vitesse moyenne du vent.
𝐳
Cr(Z) = KT * Ln ( ) pour Zmin≤ Z ≤ 200 m
𝐳𝐨
(§2.4.4 RNV99 v 2013)
𝐳𝐦𝐢𝐧
Cr(Z) = KT * Ln ( ) pour Z <Zmin
𝐳𝐨

Coefficient de topographie :
Le coefficient de topographie prend en compte l’accroissement de la vitesse du vent lorsque celui-ci souffle sur des
obstacles tels que les collines, les dénivellations isolées, etc.
Ct(z)=1 pour θ < 0,05
(§2.4.5 RNV99 v 2013)
|𝑿|
Ct(z)=1+smax × (1- 𝑲𝒓𝒆𝒅 × 𝐋 ) ×e-α( θ /L) pour θ ≥ 0,05
- Site plat : coefficient de topographie Ct=1

Coefficient de l’intensité de la turbulence :


Le coefficient de l’intensité de la turbulence est défini étant l’écart type de la turbulence comme divise par la vitesse
moyenne du vent et est donnée par l’équation 2.5 :
𝟏
Iv(z)= 𝒛 pour z > zmin
𝒄𝒕(𝒛)×𝐋𝐧
𝒛𝟎
(§2.4.6 RNV99 v 2013)
𝟏
Iv(z)= 𝒛𝒎𝒊𝒏 pour z ≤ zmin
𝒄𝒕(𝒛)×𝐋𝐧
𝒛𝟎

Les résultats sont représentés dans le tableau suivant :


Niveau H(m) Ze(m) Cr Ct Iv Ce qp (N / m2)

Parois 6.5 6.5 0.925 1 0.205 2.085 1042.67

Toiture 8 8 0.964 1 0.197 2.212 1106.17

Tableau 1: Valeurs des pressions dynamiques

3
Exemple du vent Mr. ALSAMAWI

c. Coefficient de pression extérieur CPe :


Pour le calcul des valeurs de Cpe on se réfère au (§1.1.2 chap5) :
Cpe = Cpe.1 si S ≤ 1 m
Cpe = Cpe.1+ (Cpe.10 + Cpe.1) x log10(S) si 1 m2 < S < 10 m2 (§5.1.1.2 RNV99v 2013)
Cpe = Cpe.10 si S ≥ 10 m
Dans notre cas : S ≥ 10 m2
Alors Cpe = Cpe.10
La direction du vent V1 et V3 : (perpendiculaire à la long-pan)

a. Pour les parois verticales :


e = min [b ; 2h]
b = 60 m
d = 18 m alors : e = min [60 ; 16]
h=8m e= 16

d >e : la paroi est divisée en 3 zones de pression A, B, C, D et E qui sont illustrées sur la (Figure 2) suivante :

Figure 2: légende pour les parois verticales de V1 et V3

A B C D E

Cpe,10 Cpe,10 Cpe,10 Cpe,10 Cpe,10

-1.0 -0.8 -0.5 +0.8 -0.3

Tableau 2: Cpe pour les parois verticales de bâtiments à base rectangulaire de V1 et V3

Figure 3: Valeur de Cpe pour les parois verticales de V1 et V3


4
Exemple du vent Mr. ALSAMAWI

b. Pour la toiture :

Figure 4: Légende pour les toitures double versant

Selon le tableau (5.4 ; chapitre 5) on a :


Angle de F G H J I
pente Cpe.10 Cpe.10 Cpe.10 Cpe.10 Cpe.10
α
9.46° -1.3 -1.0 -0.45 -0.5 -0.4
Tableau 3: Cpe pour la toiture de double versant de V1 et V3

Figure 5 : Légende pour les toitures double versant de V1 et V3

C. Coefficient de pression interne Cpi :


∑𝒅𝒆𝒔 𝒔𝒖𝒓𝒇𝒂𝒄𝒆𝒔 𝒅𝒆𝒔 𝒐𝒖𝒗𝒆𝒓𝒕𝒖𝒓𝒆𝒔 𝒐ù 𝑪𝒑𝒆 ≤ 𝟎
µ= (§5.2.2.2 RNV99 v2013)
∑𝒅𝒆𝒔 𝒔𝒖𝒓𝒇𝒂𝒄𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒕𝒐𝒖𝒕𝒆𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒐𝒖𝒗𝒆𝒓𝒕𝒖𝒓𝒆𝒔

5
Exemple du vent Mr. ALSAMAWI

Selon (figure 5.4 RNV99 V2013) on trouve les valeurs de Cpi suivants :
Sens µ Cpi
Long-pan 0.8 -0.25
Tableau 4: Détermination du coefficient de pression interne Cpi (V1 et V3)

d. Détermination du coefficient dynamique Cd


La hauteur du bâtiment est 8m < 15 m donc Cd =1

Les résultants de FW(zj) sont donnés par les tableaux suivants :


Zone cd qp(N/m2) Cpe Cpi FW(zj)
(N/m2)
A -1.0 -782.00
B -0.8 -573.47
C 1 1042.67 -0.5 -0.25 -260.67
D +0.8 1094.80
E -0.3 -52.13
Tableau 5: Les valeurs des pressions FW(zj) (V1 et V3)

Zone cd qp(N/m2) Cpe Cpi FW(z)


(N/m2)
F -1.3 -1161.48
G -1.0 -829.63
H 1 1106.17 -0.45 -0.25 -221.23
J -0.5 -276.54
I -0.4 -165.93
Tableau 6: Les valeurs des pressions FW(zj) sur toiture (V1 et V3)
La direction du vent V2 et V4 : (perpendiculaire à la pignon)
a. Pour les parois verticales :
e = min [b ; 2h]
b = 18 m
d = 60 m alors : e = min [18 ; 16]
h=8m e= 16
d > e alors la paroi est divisée en 3 zones de pression A, B, C, D, E qui sont données par la figure suivants :

Figure 6 : légende pour les parois verticales deV2 et V4


6
Exemple du vent Mr. ALSAMAWI

A B C D E

Cpe,10 Cpe,10 Cpe,10 Cpe,10 Cpe,10

-1.0 -0.8 -0.5 +0.8 -0.3

Tableau 7 : Cpe pour les parois verticales de bâtiments à base rectangulaire de V2 et V4

Figure 7 : Valeur de Cpe pour les parois verticales de V2 et V4

b. Pour la toiture :

Figure 8 : Légende pour les toitures double versant

Selon le tableau (5.4 ; chapitre 5) on a :


Angle de F G H I
pente
Cpe.10 Cpe.10 Cpe.10 Cpe.10
α

9.46° -1.45 -1.3 -0.65 -0.55

Tableau 8: Cpe pour la toiture de double versant de V2et V4

7
Exemple du vent Mr. ALSAMAWI

Figure 9 : Légende pour les toitures double versant de V2 et V4

C. Coefficient de pression interne Cpi :


∑𝒅𝒆𝒔 𝒔𝒖𝒓𝒇𝒂𝒄𝒆𝒔 𝒅𝒆𝒔 𝒐𝒖𝒗𝒆𝒓𝒕𝒖𝒓𝒆𝒔 𝒐ù 𝑪 𝒑𝒆≤𝟎
µ= ∑𝒅𝒆𝒔 𝒔𝒖𝒓𝒇𝒂𝒄𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒕𝒐𝒖𝒕𝒆𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒐𝒖𝒗𝒆𝒓𝒕𝒖𝒓𝒆𝒔 (§5.2.2.2 RNV99 v2013)

Selon (figure 5.4 RNV99 V2013) on trouve les valeurs de Cpi suivants :
Sens µ(v2) µ(v4) Cpi(v2) Cpi(v4)
Pignon 0.4 1 0.35 -0.45
Tableau 9: Détermination du coefficient de pression interne Cpi (V2 et V4)

d. Détermination du coefficient dynamique Cd


La hauteur du bâtiment est 8m < 15m donc Cd =1
Les résultants de FW(zj) sont donnés par les tableaux suivants :
Zone cd qp(N/m2) Cpe Cpi(V2) Cpi(V4) FW(zj) FW(zj)
(N/m2) (V2) (N/m2) (V4)
A -1.0 -1407.60 -573.47
-0.45
B -0.8 -1199.07 -1199.07
1 1042.67 0.35
C -0.5 -886.27 -886.27
D +0.8 469.20 469.20
E -0.3 -677.74 156.40
Tableau 10: Les valeurs des pressions FW(zj (V2 et V4)

Zone cd qp(N/m2) Cpe Cpi(V2) Cpi(V4) FW(zj) FW(zj)


(N/m2) (V2) (N/m2) (V4)
F -1.3 -0.45 -1825.18 -940.24
G -1.0 -1493.33 -608.39
1 1106.17 0.35
H -0.45 -884.94 0.00
I -0.4 -829.63 55.31
Tableau 1: Les valeurs des pressions FW(zj) sur toiture (V2 et V4)
8

Vous aimerez peut-être aussi