Vous êtes sur la page 1sur 17

Planification et dimensionnement du réseau WIFI 1

1. Introduction :

L'une des premières considérations face à l'entreprise qui souhaite déployer un réseau sans
fil est quelle technologie sans fil à adopter et à quel moment ?

Pour décider quels produits basés sur des normes à mettre en œuvre, il faut identifier les
technologies les plus appropriées sans fil et l’architecture de l’environnement étudié. La clé d'une
mise en œuvre réussie sans fil est également une bonne planification, ce qui donnera le rendement
recherché.

Avec l'évolution de l'internet, le dimensionnement des réseaux courts est devenu un enjeu
stratégique pour les opérateurs. De nouvelles stratégies sont mises en œuvre dans les réseaux
Internet pour permettre l'évolution du réseau ainsi que la tolérance aux pannes tout en garantissant
un bon retour sur investissement.

2. Présentation de la technologie Wifi

En 1997, l'élaboration du standard IEEE 802.11 (Institute of Electrical and Electronics


Engineers) et son développement rapide fut un pas important dans l'évolution des réseaux locaux
sans fil que ce soit en entreprise ou chez les particuliers. Elle permet de mettre à la portée de tous
un vrai système de communication sans fil pour la mise en place des réseaux informatiques
hertziens. Les clients peuvent mélanger des équipements de différents fabricants afin de satisfaire
leurs besoins.
Le terme Wi-Fi(Wireless Fidelity) a été utilisé pour la première fois de façon commerciale en
1999 et utilisé une bande de fréquence étroite dite « Industrielle, Scientifique et Médicale », ISM, 2,4
à 2,4835 GHz, qui s’appliquait à des débits de 1et 2 Mbps, en premier lieu avec la norme de début
802.11 ensuite 11Mbps avec la 802.11b et récemment 54 Mbps avec 802.11a et 802.11g sur une
distance de plusieurs centaines de mètres suivant les techniques et les éventuelles extensions de la
norme employée.
Ainsi, un réseau Wi-Fi est en réalité un réseau répondant à la norme 802.11. Dans d’autres
pays (en Allemagne, aux États-Unis par exemple) de tels réseaux sont correctement nommés WLAN
(Wireless LAN).
Un réseau Wi-Fi permet de relier sans fil plusieurs appareils informatiques (ordinateur,
routeur, décodeur Internet, etc.) au sein d'un réseau informatique et des fournisseurs d’accès à
Internet.

Les équipements nécessaires


 Cartes PCI / PCMCIA :
Un réseau radio est un réseau de nœud qui communiquant en utilisant des équipements sans fil
reliés par voie radio.la plupart des équipements sous forme de carte réseau PCI pour des
ordinateurs de bureau soit carte PCMCIA pour des ordinateur portable.

 Point d’accès :
Il existe ce que l’on appelle des points d’accès (composés en général d’une carte WiFi et d’une
antenne) qui permettent de donner un accès au réseau filaire auquel il est raccordé aux différentes
stations avoisinantes équipées de cartes WiFi.
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 2

Il y a deux types de points d’accès :


 Le point d’accès simple : qui n’a qu’une fonction de lien entre le réseau filaire et le
réseau sans fil.
 Le point d’accès routeur qui permet de connecter un modem ADSL Ethernet afin de
partager une connexion Internet sur un réseau sans fil. Ils peuvent intégrer un
concentrateur offrant de connecter d’autres appareils sur un réseau sans fil.

Le mode de fonctionnement

Le Wi-Fi cible deux contextes d'utilisation distincts pour un réseau Wi-Fi ayant chacun des
caractéristiques propres. Il s'agit du mode infrastructure et du mode ad hoc (sans infrastructure). Ces
deux modes de fonctionnement permettent de définir la topologie du réseau sans fil .
1. Le mode infrastructure :
c’est un mode de fonctionnement qui permet de connecter les ordinateurs équipés d’une
carte réseau WiFi entre eux via un ou plusieurs points d’accès qui agissent comme des
concentrateurs. Il est essentiellement utilisé en entreprise. La mise en place d’un tel réseau
oblige de poser à intervalle régulier des points d’accès dans la zone qui doit être couverte
par le réseau.

Figure1 : Mode infrastructure

2. Le mode « ad hoc » :

Le mode « Ad-Hoc » : c’est un mode de fonctionnement qui permet de connecter directement les
ordinateurs équipés d'une carte réseau WiFi, sans utiliser un matériel tiers tel qu'un point d'accès. Ce
mode est idéal pour interconnecter rapidement des machines entre elles sans matériel
supplémentaire.
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 3

Figure2: Mode ad hoc

L’architecture en couche :

La norme Wi-Fi s’attache à définir les couches basses du modèle OSI pour une liaison sans fil
utilisant des ondes électromagnétiques, c’est-à-dire

 la couche physique (notée parfois couche PHY). La couche des réseaux WI-FI se
décompose en deux sous-couches :

 PLCP ( Physical Layer Convergence Protocol) : écoute le support physique et


indique à la couche MAC (Medium Access Control) si le support est occupé ou
non via un signal appelé CCA (Clear Channel Assessment).
 PMD (Physical Medium Dependent) : Gère la modulation et l’encodage des
données à transmettre sur le support.

 la couche liaison de données : constituée de deux sous-couches :

 le contrôle de la liaison logique (Logical Link Control, ou LLC).


 le contrôle d’accès au support (Media Access Control, ou MAC).

Couche Liaison de 802.2 (LLC)


données

802.8 (MAC)

Couche Physique DSSS FHSS Infrarouges


(PHY)
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 4

2.2. Les normes de la technologie wifi :

La norme IEEE 802.11 est en réalité la norme initiale offrant des débits de 1 ou 2 Mbps mais
lorsqu’elle est apparue, elle n’a pas cessé d’évoluer pour satisfaire certains besoins comme la portée,
le débit, et surtout le critère le plus important la sécurité. Des révisions ont été apportées à la norme
originale afin d'optimiser ces besoins. Voici un tableau présentant les différentes révisions de la
norme 802.11 et leur signification :

Nom de la norme Nom Description


802.11a Wifi5 Permet d'obtenir un débit théorique de 54 Mbps et un
débit réel de 30 Mbps. Elle spécifie 8 canaux radio
dans la bande de fréquence des 5 GHz.
802.11b Wifi C’est la norme la plus répandue actuellement. Elle
propose un débit théorique de 11 Mbps (6 Mbps réels)
avec une portée pouvant aller jusqu'à 300 mètres
La plage de fréquence utilisée est la bande des 2.4
GHz, avec 3 canaux radio disponibles.
802.11c Pontage 802.11 modification de la norme 802.11d afin de
pouvoir établir un pont avec les trames
vers 802.11d 802.11 (niveau liaison de données).
802.11d Internationalisation un supplément à la norme 802.11 dont le but est de
permettre une utilisation internationale des réseaux
locaux 802.11.
802.11e Amélioration de la Cette norme a pour objectif d’améliorer la qualité de
service au niveau des liaisons de données .elle a pour
qualité de service mission d’améliorer la transmission de la voix et de la
vidéo.
802.11f Itinérance Cette norme est une recommandation à
destination des vendeurs de point d’accès pour
(roaming)
permettre une meilleure opérabilité entre les
produits. L’objectif est de permettre à l’utilisateur
itinérant de pouvoir changer de point d’accès de
manière transparente.
802.11g La norme 802.11g offrira un haut débit (54 Mbps
théoriques, 30 Mbps réels) sur la bande de fréquence
des 2.4 GHz. La norme 802.11g a une compatibilité
ascendante avec la norme 802.11b.
802.11h La norme 802.11h vise à rapprocher la norme 802.11
du standard Européen (HiperLAN 2, d’où le h de
802.11h) et être en conformité avec la réglementation
européenne en matière de fréquence et d'économie
d'énergie.
802.11i Cette norme a pour but d'améliorer la
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 5

sécurité des transmissions sans fil. Elle s'appuie sur


l'AES (Advanced Encryption Standard) et
propose un chiffrement des communications très
évolué avec des clés de cryptage pouvant atteindre
256 bits.
802.11IR La norme 802.11IR a été élaborée de telle manière à
utiliser des signaux infrarouges. Cette norme est
désormais dépassée techniquement.
802.11j Cette norme est l’équivalent japonais de la norme
européenne 802.11h.
802.11n Cette norme devrait permettre des débits jusqu’à
500Mbits/S et succéder ainsi à la norme 802.11g.

2.3. Les fonctionnalités du wifi :

Les réseaux WI-FI présentent une multitude de fonctionnalités qui viennent aussi bien du
monde fixe que du monde mobile. Ces fonctionnalités les permettent d’être plus fiables et de faire
bénéficier au maximum l’utilisateur de service.
Les principales fonctionnalités d’un réseau WI-FI sont :

 la fragmentation et le réassemblage qui permettent d’éviter le problème de transmission


d’importants volumes de données donc de diminuer le taux d’erreur.
 La gestion de la mobilité.
 La variation du débit en fonction de l’environnement radio.
 L’assurance d’une bonne qualité de service.

2.4. Les avantages et les inconvénients :

Les réseaux WIFI offrent des avantages comme ils peuvent offrir des inconvénients :

Les avantages:

1. Mobilité : c’est le principal avantage qu’offre un réseau WIFI, un utilisateur peut accéder à
des informations partagées ou se connecter à Internet sans avoir à être relié physiquement
au réseau.
2. Facilité et souplesse d’installation: un réseau sans fil peut être utilisé dans des endroits
temporaires, couvrir des zones difficiles d’accès aux câbles, et relier des bâtiments distants.
3. Coût : si leur installation est parfois un peu plus coûteuse qu’un réseau filaire, les réseaux
sans fil ont des coûts de maintenance très réduits ; sur le moyen terme, l’investissement est
facilement rentabilisé.
4. Évolutivité : le WIFI peut être dimensionné au plus juste et suivre simplement l’évolution des
besoins.
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 6

5. Topologie : la topologie du WIFI est particulièrement flexible, puisqu’elle peut être modifiée
rapidement. Elle s’édifie dans le temps en fonction du nombre d’utilisateurs qui se
connectent et se déconnectent.
6. La compatibilité : le wifi est international donc permet une compatibilité entre les différents
fournisseurs même étrangers.
7. Une complémentarité de service avec les réseaux GSM et GPRS puis UMTS pour les
évolutions futures.

Les inconvénients :

1. Sécurité : la sécurité des réseaux sans fil n’est pas encore tout à fait fiable du fait que cette
technologie est novatrice.
2. Chute rapide des débits : chute de débit lors de communications nombreuses ou d'informations
trop riches (images, vidéo audio...) lors d'interférences du fait d'obstacles rencontrés (murs,
vitres teintées, étages,...), pouvant aller jusqu'à la coupure, notamment lorsque l'on doit se
déplacer d’une borne à l'autre.
3. La portée réduite
4. Qualité et continuité du signal : ces notions ne sont pas garanties du fait des problèmes pouvant
venir des interférences, du matériel et de l’environnement.

3. Wifi et L’accès au support :

La couche Liaison de données de la norme 802.11 est composé de deux sous-couches : la


couche de contrôle de la liaison logique (Logical Link Control, notée LLC) et la couche de contrôle
d’accès au support (Media Access Control, ou MAC).

La couche MAC définit deux méthodes différentes d’accès au support :

 La méthode DCF ( Distributed Coordination Function) utilisant CSMA/CA


 La méthode PCF (Point Coordination Function)

3.1 Les techniques d’accès au support :

 DCF (Distributed Coordination Function) : C’est la méthode d’accès utilisée pour les
transferts asynchrones c’est à dire tout type de données et sans gestions de priorité. Elle
est conçue pour permettre aux utilisateurs d’avoir chance égale d’accéder au support.
Elle permet de réduire les collisions sans pouvoir l’éliminer totalement. Cette méthode
s’appuie sur le protocole CSMA/CA combiné à l’algorithme deback-off.
 PCF (Point Coordination Function ): appelée mode d'accès contrôlé. Elle est fondée sur
l'interrogation à tour de rôle des stations, ou polling, contrôlée par le point d'accès. Une
station ne peut émettre que si elle est autorisée et elle ne peut recevoir que si elle est
sélectionnée. Cette méthode est conçue pour les applications temps réel (vidéo, voix)
nécessitant une gestion du délai lors des transmissions de données.
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 7

3.2 Définition CSMA/CA :

CSMA/CA (l’abréviation de Carrier Sense Multiple Access / Collision Avoidance) est une
technique d’accès aléatoire avec écoute de la porteuse c'est-à-dire il y a écoute du support de
transmission avant tout envoi de données, ce qui permet d’éviter que plusieurs transmissions aient
lieu sur un même support au même moment. De ce fait, on pourra réduire le nombre de collisions
sans pouvoir les éviter totalement.

Vu les caractéristiques des réseaux WI-FI qui utilisent un support radio, il est impossible de
détecter les collisions puisque il est impossible avec ces systèmes radio d’écouter sur la même
fréquence d’émission. D’où le recourt à la technique d’évitement de collisions (CA).Le CSMA /CA
essaye donc de réduire le nombre de collisions en évitant qu’elles se produisent.

3.3 Ecoute de support :

Au niveau des WLAN, l’écoute du support se fait au niveau de la couche physique avec le PCF
(Physical Carrier Sense) et au niveau de la couche MAC avec le VCS (Virtual Carrier Sense).
Pour le PCF, il permet de connaître l’état du support soit en détectant la présence d’autres stations
802.11 et en analysant les trames qu’il reçoit, soit grâce à la puissance du signal au niveaudes
différentes stations. Cela fait appel au protocole PLCP (Physical Layer Convergence Protocol).
Le VCS permet principalement la réservation du support par l’intermédiaire du PCS. Cette opération
est réalisée à l’aide de deux mécanismes :
 La réservation fondée sur l’envoi de trames RTS / CTS (Request To Send / Clear To Send)
entre les deux stations source et destination, donc on s’assure que le support sera libre au
moment de la communication.
 Eviter les collisions grâce au recourt à un timer : le NAV (Network Allocation Vector). Il est
calculé pour chaque station pour connaître la durée d’occupation du support lors d’une
transmission. Les stations entendent par l’intermédiaire du PCS (Physical Carrier Sense) la
transmission des trames RTS / CTS, calculent le NAV pour savoir combien de temps ils
doivent attendre avant de commencer à transmettre. Ce calcul se base sur le champ
Duration (ID) de l’entête des trames. Lors d’une émission, chaque station extrait la valeur du
champ Duration et met à jour son NAV. Si ce dernier atteint la valeur zéro, les stations sont
informées que le support est libre et qu’ils peuvent à leurs tours retransmettre des données.
Il est important de signaler à ce niveau que les mécanises apportés par VCS font chuter le
débit.
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 8

Figure3 : Mécanisme de vérification du canal

3.4 Accès au support :

Il est contrôlé grâce à un mécanisme d’espacement entre deux trames : IFS (Inter Frame
Spacing) qui correspond à l’intervalle de temps entre la transmission de deux trames. C’est donc une
période d’inactivité sur le support de transmission. Le standard 802.11définit quatre types d’IFS :
• SIFS (Short Inter Frame Spacing) : c’est le plus petit des IFS. Il permet de séparer les trames
transmises au sein d’un même dialogue (entre données et ACK, entre RTS et CTS, entre différents
fragments d’une trame segmenté). Il permet ainsi à une station de conserver l’accès au support
quand d’autres stations le proclament. Il permet aussi de savoir quand une trame va être envoyée et
donc de détecter d’éventuelles collisions.
• PIFS (PCF IFS) : utilisé en mode PCF et permet au point d’accès d’avoir un accès Prioritaire au
support par rapport aux autres stations. Le PIFS est égal à la valeur du SIF Augmenté d’un timeslot.
• DIFS (DCF IFS) : utilisé en mode DCF. Sa valeur est égale à celle du SIFS augmenté de deux
timeslots.
• EIFS (Extended IFS) : c’est l’IFS le plus long, utilisé seulement en mode DCF. Il est Utilisé dans le
cas d’une trame erronée. La station réceptrice doit attendre pendant un EIFS l’acquittement de cette
trame. Cela permet d’éviter les collisions. Dès la réception des données correctes pendant l’EIFS,
celui-ci se termine et la station peut recommencer à transmettre des données.
La figure suivante illustre les relations entre les différents IFS.

Figure4: Les relations entre différents IFS


Planification et dimensionnement du réseau WIFI 9

4. Dimensionnement et planification d’un réseau wifi :


4.1. Définition :

Le processus de planification et de dimensionnement est considéré comme une tâche


délicate et importante dans le déploiement des réseaux de télécommunication car il va influer sur le
temps de réponse du réseau et par conséquence sur la qualité de service requise par l’abonné.

Notion de dimensionnement
Le dimensionnement consiste à définir la structure globale du réseau, il se base sur des
données correctes, mises à jour régulièrement, sur le volume du trafic et le niveau de la qualité de
service (des indicateurs de performance), permettant la modélisation et l’analyse des problèmes
rencontrés dans le réseau, tels que le taux d’occupation des circuits et des faisceaux, le taux de
croissance des abonnés, le taux de pénétration téléphonique, le taux de dérangements, de coupures,
la satisfaction de l’abonné, le taux de réclamations des abonnés, ainsi qu’il peut estimer le coût
global du déploiement.

La procédure de dimensionnement fait l’objet d’abord de définir :

 Des paramètres (des indicateurs de performance à mesurer),


 De la périodicité de la prise des mesures de ces paramètres.
 De la méthode d’observation du réseau.
 De la confection et conservation d’une base de données fiable et sûre.

Ce sont ces données qui quantifient et améliorent le service.

Les différentes phases de dimensionnement sont :

 L’analyse des problèmes du réseau.


 La conception des différentes solutions à ces problèmes.
 Le choix d’une seule et unique solution.
 L’implémentation de la solution retenue.
 Le test de la solution implémentée, et sa mise en production (exploitation)

Notion de planification
La planification consiste à réaliser une étude détaillée de l'infrastructure du réseau à l'aide
d'outils de prédiction de propagation et de gestion de bases de données géographiques précises. Elle
permet de définir la couverture, planifier les fréquences, déterminer une zone de recherche de site
et les spécifications des équipements pour chaque site.

Le but principal de la planification est de déterminer le nombre optimal des ponts d’accès et
leur localisation optimale avant le déploiement physique.

4.2. Problématique De Dimensionnement D’un Réseau Wi-Fi

Le dimensionnement du WI-FI, peut subir à plusieurs problèmes dus essentiellement au


support physique (la bande ISM). Ces problèmes sont de nature différente :
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 10

 Affectation Des Canaux

WI-FI fait appel à la bande ISM pour la transmission de données mais en n’utilisant qu’une partie du
spectre de fréquence. En effet, dans WI-FI, la bande ISM est divisée en canaux de 20MHZ. Un réseau
WI-FI, qu’il soit en mode infrastructure ou en mode ad hoc, ne transmet que par l’intermédiaire d’un
seul et unique canal. La communication entre les différentes stations ou entre les stations et les
points d’accès s’effectue par le balai de ce canal de transmission, configuré au niveau du point
d'accès dans un réseau en mode infrastructure et au niveau des stations dans un réseau en mode ad
hoc.

L’affectation d’un canal de transmission ne pose pas réellement de problème lorsque la zone à
couvrir est peu importante et que le réseau n’est équipé que d’un seul point d’accès ou qu’il est
composé d’un nombre important de point d’accès mais dont les zones de couverture ne se
recouvrent pas.
En revanche, lorsqu’ on veut couvrir un environnement assez vaste, il faut disposer de plusieurs
points d’accès et, dans la mesure du possible, affecter à chaque point d’accès un canal de
transmission différent. Une mauvaise affectation des canaux peut entraîner des interférences entre
point d’accès et engendrer de piètres performances du réseau.

Figure5: Affectation des canaux dans la bande ISM

 Le choix de la topologie :

La topologie est un élément intéressant dans les réseaux WIFI, ou elle doit prendre en
compte les caractéristiques de l’environnement ainsi que le nombre d’utilisateur a connecté.
La taille d’une cellule dépend de l’environnement ou le point d’accès est placé.
Suivant la zone de couverture de la cellule et le nombre d’utilisateur du réseau, les topologies
suivantes sont possibles:
 Toutes les cellules du réseau sont disjointes : Cette topologie se justifie en cas de faible
nombre de canaux disponibles ou si l’on souhaite éviter toute interférence.
Il est toutefois difficile de discerner si les cellules sont réellement disjointes, sauf lorsque elles sont
relativement éloignées. La mobilité n’est pas possible dans ce type d’architecture.
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 11

 Chaque cellule du réseau se recouvre : Elle offre un service de mobilité continue aux
utilisateurs du réseau tout en exploitant au maximum l’espace disponible mais elle demande
en contrepartie une bonne affectation des canaux afin d’éviter les interférences dans les
zones de recouvrement.
 Les cellules se recouvrent mutuellement : Dans cette topologie une bonne configuration
des canaux est également nécessaire afin d’éviter les interférences. Elle permet, dans un
espace restreint pratiquement à une cellule, de fournir la connectivité sans fil à un nombre
important d’utilisateurs. C’ est pourquoi elle est utilisée lors de grandes conférences dans le
but de fournir un accès sans fil fiable à tous les participants.

Le choix de l’une ou de l’autre de ces topologies dépend, d’une part, du nombre de personnes à
connecter et de leurs situations géographiques, et, d’autre part, du nombre de canaux de
transmission et donc de la puissance des matériels WI-FI utilisées.

 La zone de couverture :
La zone de couverture d’un réseau WI-FI varie selon l’environnement dans lequel ce dernier
est placé.

 En milieu intérieur :

Dans un milieu fermé, tel que l’intérieur d’un bâtiment, les murs, les meubles, cage
d’ascenseurs, ou même personne sont autant d’obstacle à la transmission des ondes. donc la
zone de couverture d’un réseau WI-FI en milieu fermé dépend de l’endroit dans lequel on se
trouve, de l’architecture du bâtiment, de la composition des murs, des équipements utilisant
la même bande, ainsi que la puissance du signal.

 En milieu extérieur : le caractère limitant des obstacles est encore plus prononcé.

 Le premier facteur limitant est la puissance du signal émis. Plus cette puissance est faible,
plus la zone de couverture est restreinte.
 Le deuxième facteur de limitation est la qualité du signal radio, qui diminue chaque fois
que le signal rencontre des obstacles ou des interférences dans le réseau.
 Un autre facteur limitant cette zone est le débit du réseau. Un réseau ayant un débit de
11Mbps a une zone de couverture plus petite qu’un réseau dont le débit est de 1, 2 ou
5Mbps. Plus le débit est important, plus la zone de couverture est restreinte.

 Interférences :

Le support de transmission de WI-FI est la bande ISM. Cette bande sans licence peut être soumises à
des interférences pour de multiples raisons, et notamment les suivant :
 Présence d’un ou plusieurs réseaux WI-FI utilisant un canal proche ou le même canal.
 Présence d’un réseau Bluetooth, lequel partage la même bande des 2.4 GHz.
 Présence de tout type d’appareil utilisant la bande des 2.4 GHz, tels les systèmes de
vidéosurveillance.
 Réflexion du signal radio par tout type de surface.
Avant toute installation d’un réseau WI-FI, il faut donc vérifier que le réseau ne risque pas d’être
soumis à de telles interférences.
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 12

 Placement des points d’accès :

Pour installer un point d’accès deux critères principaux sont à prendre en compte, la sécurité et la
zone de couverture:
 Sécurité : Il ne faut pas placer le point d’accès à un endroit susceptible d’étendre la zone de
couverture vers l’extérieur.
 Zone de couverture : Il faut éviter de placer le point d’accès derrière des obstacles tels que
meuble ou armoires ou un endroit sujet à d’important flux de personnes, le corps humain
étant un redoutable obstacle à la propagation des ondes radio.

5. Processus de dimensionnement et de planification d’un réseau wifi : Le processus de


dimensionnement d’un réseau WIFI consiste à déterminer les résultats suivant :
o Nombre de points d’accès ;
o La zone de couverture ;
o Débit offert dans le réseau ;
o Canaux radio à affecter ;
o Nombre des switchs.

1. Nombre de points d’accès :

Vu que la distribution des abonnés dans un réseau WI-FI varie d’une zone à une autre, le
nombre de point d’accès dans une cellule WI-FI varie d’une cellule à une autre en fonction dela
bande passante qu’il faut offrir aux abonnés selon les services demandés.

2. La zone de couverture :

La zone de couverture d’un réseau WI-FI varie selon l’environnement dans lequel ce dernier
est placé.

3. Débit offert dans le réseau :


Les réseaux WI-FI offrent des débits compris entre 1 et 54 Mbits/s. Ces valeurs ne sont que
théoriques. En effet, dans le cas des réseaux WI-FI le débit utile est approximativement la moitié de
la capacité annoncée pour le support physique.

4. Canaux radio à affecter :


WI-FI fait appel à la bande ISM pour la transmission de données mais en n’utilisant qu’une partie du
spectre de fréquence. En effet, dans WI-FI, la bande ISM est divisée en canaux de 20MHZ.
Nombre des switchs : les équipements d’interconnections disponible sur le réseau (commutateur,
routeur, switcher…).
Le processus de dimensionnement d’un réseau WI-FI se réalise en deux étapes :
- Dimensionnement par la couverture radio : qui a comme résultat le dimensionnement des
cellules de réseau en déterminant le rayon et la surface des cellules WI-FI.
- Dimensionnement par le trafic : qui nous permet de déterminer le nombre de point d’accès
dans chaque cellule de réseau vue la dépendance de la distribution des abonnés de la localisation.
Et il nous permet de même de déterminer le nombre de switchs nécessaires.
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 13

5 .1 Prévision de couverture :

a) Bilan de la liaison :

Emission Puissance de sortie de dBm


l’émetteur
Perte dans le câble (valeur dB
négatif) dBi
Gain de l’antenne
Propagation Affaiblissement en espace dB
libre sans obstacle (valeur
négatif)
Affaiblissements dus aux dB
obstacles se trouvant dans le dB
milieu de propagation Marge
Réception Gain de l’antenne dBi
Perte dans le câble (valeur dB
négatif) dBm
Sensibilité de récepteur
(valeur négatif)

Il est conseiller de prendre en compte, lors de calcul de la distance qui correspond à un


Affaiblissement tolérable, les seuils de réceptions qui correspondent à un débit maximum offert.
5.2 Prévision de trafic :

- Prévision d’abonnés : La prévision d’abonnés permet de déterminer la distribution des


abonnés à l’intérieur de réseau et par la suite de déterminer la densité d’abonnés par zone.
- Prévision de trafic : La prévision de trafic consiste à déterminer le trafic par abonnés et ce,
dans chaque zone de trafic, pour obtenir comme résultat le débit moyen par abonnés selon
le type de service.
- Capacité de système : Le choix du débit est important car il influe directement sur le coût. Il
ne faut pas donc surévaluer le débit par rapport à nos besoins, afin d’éviter de payer un coût
surtout intitule.
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 14

5.3 Schéma général de dimensionnement d’un réseau WI-FI

Figure 6: processus de planification et de dimensionnement d’un réseau WI-FI

6. Dimensionnement d’un réseau wifi

6.1 Dimensionnement des cellules wifi

Les différentes étapes de dimensionnement d’une cellule WI-FI.

 Rayon et surface des cellules

Etant donné les caractéristiques des équipements WI-FI et par la théorie radio, on détermine la
distance qui correspond à un affaiblissement qu’on peut tolérer entre deux antennes jouant le rôle
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 15

d’un émetteur /récepteur. Cette distance correspond à la distance maximale qui peut exister entre
un point d’accès et un terminal WI-FI.
Alors le rayon de la cellule WI-FI est déterminé par :

 Nombre de cellules dans la zone à couvrir

Etant donné la surface de la zone à couvrir et le rayon d’une cellule de réseau, le nombre total de
cellules sera déterminé par :

6.2 Nombre de point d’accès par cellule

Un point d’accès WI-FI 802.11b offre un débit théorique de 11Mbps. Dont il offre sur le
champs en maximum un débit de 6 Mbps pour une distance bien déterminer entre le point d’accès et
le terminal WI-FI. Cette bande passante offerte est partagée entre les différents abonnés se trouvant
dans la cellule servie par le point d’accès. Mais dans la plus part de cas il faut offrir une bande
passante supérieure à celle offerte par un seule point d’accès puisque avec un nombre d’abonnés
important et une demande des services gourmands en terme de bande passante oblige l’installation
de plus d’un point d’accès par cellule pour servir les abonnés.
Puisque la distribution d’abonnés dans le réseau varie d’une zone à une autre, il faut donc
déterminer le nombre de points d’accès pour chaque cellule de réseau.

Bande passante totale dans la cellule


Nbre point d’accès =
Bande passante offerte par un point d’accès

6.3 Dimensionnement des Switch Ethernet :


Les switchs Ethernet sont utilisés pour concentrer le trafic provenant des points d’accès vers
le réseau de transport. Ces derniers doivent être dimensionnés d’une manière flexible pour garantir
les performances de réseau.
Le nombre de switchs nécessaire dépend du nombre de point d’accès et il sera déterminé selon le
modèle suivant :
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 16

7. Outils de dimensionnement et planification d’un réseau WIFI

Outil de dimensionnement :

L’outil « KM_DIM_WI-FI » a pour objectif de facilité la tâche de dimensionnement d’un réseau


d’accès WI-FI et permet de :

 Déterminer le rayon et la surface d’une cellule WI-FI.


 Déterminer le nombre de cellule WI-FI dans la zone à couvrir.
 Déterminer le nombre de point d’accès WI-FI dans chaque cellule de réseau.
 Déterminer le nombre de switch Ethernet.
 Déterminer les canaux radiaux à affecter aux points d’accès.
Outil de planification :

NPS/indoor (Nokia Network, Finlande)

 Comporte 3 modèles de propagation ;


 Les paramètres peuvent être ;
 Ajustés par des mesures de Champs ;
 Interfaces graphiques (plans).
Planification et dimensionnement du réseau WIFI 17

Conclusion :

Nous pouvons conclure que la technologie Wifi a ses propriétés qui sont surtout destinées à créer
des réseaux locaux avec un câblage moins onéreux et une facilité d’installation importante du fait
qu’il manifeste une mise en œuvre rapide et simple.

Le dimensionnement des réseaux sans fil est un problème complexe qui met en jeux à la fois des
aspects théoriques et pratiques.

Il s’agit de trouver la meilleure architecture cellulaire au regard de plusieurs critères que l’on peut
résumer comme suit :

- Qualité de couverture : garantir un lien radio en tous points de la zone à couvrir


- Absorption de la charge : le réseau doit être capable de fournir un nombre de canaux de
communication adapté à la densité de trafic associé a chaque cellule.
- Mobilité : facilité le hand over lors des changements des cellules. Chaque station de base de
connaitre ses voisins pour permettre a un utilisateur de se déplacer sans perte de
communication
- Evolutivité, déploiement du réseau fixe via un ensemble de faisceaux hertzien pour
interconnecter les stations de bases.

Ce qui implique qu’un réseau sous dimensionné engendrera des difficultés de connexion
pour un nombre d’abonnés donné, augmentera le nombre de sessions échoués et surchargera la
capacité de traitement et de calcule aux niveau des équipements .De même pour un réseau sur
dimensionné, il engendrera un coût d’investissement très élevé.