Vous êtes sur la page 1sur 19

L’INDUSTRIE DU TEXTILE À L’ÈRE DU COVID-19 :

APERÇU SUR L’ÉCONOMIE MAROCAINE ET


INTERNATIONALE

EL AMINE Soukaina
Doctorante - Laboratoire d’Économie et de Gestion
Université Sultan Moulay Slimane

BOUAYAD AMINE Nabil


Professeur Chercheur - Faculté Polydisciplinaire de Khouribga
Université Sultan Moulay Slimane

EL YAMLAHI Imane
Professeur Chercheuse - Faculté Polydisciplinaire de Khouribga
Université Sultan Moulay Slimane

92
Résumé

Ce papier récapitule les résultats d’une étude menée sur l’industrie du textile et de l’habillement
à l’ère de la pandémie Covid-19. Il traite l’impact de la pandémie sur ce secteur et les mesures
communes prises par les autorités compétentes au niveau national et international pour atténuer
l’impact de cette crise sur l’économie, et présente les différents actes à prendre en considération
pour relancer le secteur de l’habillement et du textile en particulier.

Mots clés

Industrie du textile, impacts, mesures, politiques de relance, niveau national et international.

93
Introduction

Après avoir détecté le premier cas atteint par le corona virus en chine, le virus a continué à se
propager pour frapper tous les continents. Aujourd’hui, on compte plus de 113 millions de
personnes infectées et 2,5 millions morts. 1

L’organisation mondiale de santé (OMS) a déclaré le 11 Mars 2020 la maladie Covid-19 causée
par le corona virus comme une pandémie. Suite à cette déclaration, presque tous les pays du
monde ont pris la mesure exceptionnelle de l’état d’urgence sanitaire, pour une majorité de pays
il s’agit même d’un confinement obligatoire des peuples.

Les conséquences de cette crise sont à la fois globales et multidimensionnelles qui impactent
plusieurs aspects, à la fois sanitaire, psychologique, économique, et social. Au niveau
économique, la crise économique causée par le Covid-19 affecte l’économie via deux canaux,
le canal de la santé par l’augmentation des absences et hospitalisation du personnel, et via le
canal économique : réduction au niveau de la consommation et de la demande des services et
biens, réajustement des budgets…

Face à cette situation critique, le Maroc a décidé de prendre plusieurs actes proactifs, en
l’occurrence la décision du confinement obligatoire, qui s’inscrit dans une approche citoyenne
qui favorise la santé des marocains au détriment de toutes autres considérations. Cet acte avait
des répercussions majeures principalement sur l’ensemble des secteurs économiques
marocains. Aussi, le Maroc a constitué un comité spécial le 11 Mars 2020, pour la veille
économique.
Ce comité de veille économique « CVE » a pour mission de mesurer les conséquences directes
et indirectes de cette crise, de mettre en œuvre les mesures appropriées aux secteurs les plus
influencés.
Il ressort de l’enquête de la confédération des TPE-PME du 6 Avril 2020, concernant les risques
de la pandémie Covid-19 sur ces catégories d’entreprises, que 90% de l’échantillon qui est
constitué de 1.080 entreprises revient aux TPE, ces dernières sont les plus impactées par la
pandémie Covid-19, suivies des PME qui représentent 8% du total de l’échantillon, les
coopératives sont moins impactées 2%.

1
News.google.com. 2021. [online] Available at:
<https://news.google.com/covid19/map?hl=fr&mid=%2Fm%2F02j71&gl=MA&ceid=MA%3Afr> [Accessed 26
February 2021].

94
Les résultats préliminaires de l’enquête menée par la CGEM ont démontré que les secteurs les
plus impactés par la pandémie Covid-19 et qui ont connu une chute du chiffre d’affaires de plus
de 50% sont : le textile, l’immobilier, le tourisme et les industries créatives et culturelles. 2
La bataille contre la pandémie Covid-19 n’a pas touché à sa fin tant que le coronavirus
persiste, et ses conséquences sont lourdes et difficilement mesurables.
L’objectif de cette étude est de :
 Comprendre les répercussions économiques de la crise sanitaire due au Covid-19, sur
le secteur du textile au niveau mondial et au niveau national.
 Comparer les mesures prises par le royaume pour atténuer l’impact de la pandémie
aux mesures prises au niveau international.
 Analyser les actes de relance du secteur du textile, qui permettent la préparation de la
période post-Covid.
La problématique qui structure cette recherche, s’articule autour des questionnements suivants :
 Quelles sont les conséquences de la crise sanitaire sur le secteur du textile au niveau
national et au niveau international ?
 Quelles sont les mesures prises par les autorités compétentes pour atténuer l’impact du
Covid 19 sur l’industrie du textile au Maroc ? quelles mesures au niveau international ?
 Quelles sont les mesures adoptées pour assurer la relance du secteur du textile ?

Afin d’apporter des éléments de réponse à ces questions, dans une première section, seront
présentées les conséquences de la crise causée par la pandémie Covid-19. Dans la seconde
section, nous focalisons l’attention sur les mesures communes pour subventionner la branche
de production des outils de protection et pour atténuer l’impact du Covid-19 sur les autres
branches de production. Et dans la dernière section, la lumière sera jetée sur les actes mis en
œuvre, pour relancer la branche d’activité la plus impactée par la crise sanitaire.

Ce papier présente un aperçu sur l’industrie du textile à l’ère de la pandémie Covid-19. La


méthodologie adoptée dans ce papier se base sur une approche descriptive et analytique de
l’étendue de la crise causée par la pandémie Covid-19 sur l’industrie du textile et de
l’habillement. Le processus suivi pour élaborer ce papier se présente comme suit :

2
Rapport CGEM 2020, version du 24/04/2020 - Résultats préliminaires de l’enquête, quels sont les impacts de la
pandémie Covid-19 sur votre entreprise – enquête lancée le 14 Avril 2020

95
Collecte des données

Nous avons fait recours aux données secondaires, que nous avons tirées à partir des articles
scientifiques, des ouvrages sur la gestion des crises, des rapports officiels : du ministère de
l’économie des finances de la réforme d’administration, de l’AMITH et de l’organisation
internationale du travail…

Analyse des données

Nous avons exploité les données secondaires, généralement les statistiques utilisées pour suivre
l’évolution de l’impact de la pandémie Covid-19 sur l’industrie du textile et de l’habillement
au niveau de l’économie marocaine et au niveau de l’économie internationale.

Les données de nature qualitative sont utilisées pour donner des explications aux statistiques.

1. Vue d’ensemble sur l’industrie du textile

Au cours des dernières décennies, suite aux changements majeurs dans les modalités de
production, la technologie utilisée, les techniques adoptées…l’environnement concurrentiel des
entreprises du textile et de l’habillement a été modifié tant dans les pays développés que dans
les pays en voie de développement.

Le secteur du textile qui occupe une importance économique inédite que ce soit au niveau
national ou au niveau international, s’est vu se mettre en agonie suite à la crise due à la pandémie
Covid-19. Dans ce qui suit, nous présentons un aperçu sur la situation de la branche textile et
habillement depuis le moment de la quarantaine jusqu’aujourd’hui, pour suivre de près les
différents défis et opportunités de ce secteur.

1.1.Aperçu sur l’industrie du textile au niveau international

Les mesures de quarantaine prises par les autorités publiques pour limiter la propagation de la
pandémie Covid-19, les absences élevées des employés, les taux d’hospitalisation intéressants,
la réduction au niveau des quantités à produire, la fermeture des magasins de vente et la baisse
au niveau de la consommation et de la demande … représentent tous des aspects de chute de
l’industrie du textile au monde.
La viabilité des entreprises du textile au niveau mondial est tellement menacée à cause du
Covid-19. Les PME constituant la principale source de croissance et d’emploi sont les plus
vulnérables à cette crise.

96
1.1.1. La production
Au pic de la propagation pandémique, l’épuisement des stocks de matière première était la
principale caractéristique de cette période de crise. Au départ, la chine a été la première victime,
suivie par la suite de l’Europe, les États unis et le reste des pays du monde.
Encore, suite à l’urgence de santé publique et à la décision de la quarantaine, l’arrêt des activités
économiques secondaires est devenu une obligation, et la production dans ce secteur de textile
s’est complètement arrêtée au niveau mondial.
Le rapport de l’association des exportations au Bangladesh n’a désigné que les pertes de cette
période de confinement s’élèvent à 3 milliards de dollars. 3

Au Mexique, plus de 2,1 millions de travailleurs sont passés en chômage.


L’arrêt d’activité impacte principalement l’économie, pourtant ces répercussions sont aussi de
nature sociale, les ménages sont impactés directement par cette crise.

1.1.2. L’emploi
La rupture de stock de matière première, les retards de paiement et l’annulation des commandes
en cours, Sont des facteurs qui ont impacté les conditions de travail et par la suite la situation
des travailleurs et le niveau d’emploi du secteur du textile.
 Au Viet Nam, il y a approximativement entre 400.000 et 880.000 employés qui ont perdu
leurs postes, ou au moins ont eu des réductions d’heures du travail.
 Au Cambodge, il y a au moins 5.000 employés qui ont perdu leurs postes.
 Au Myanmar, les ruptures de stock et la non disponibilité de matières premières avaient
pour conséquences la fermeture d’usines, et la perte d’emploi de plus de 10.000 salariés.
 Au Bangladesh, suite au rapport du « Center of Global Workers Rights du 27 Mars, 2020 »
le nombre d’employés qui ont subi les conséquences de cette crise s’élève à 2,17 millions,
4
dont 72, 4% ont été mis en congé non-payé, et 80,4% licenciés sans indemnité.
 À l’EUA, l’emploi a fortement diminué spécialement dans le secteur du tourisme, des
loisirs, et de grandes industries. Le taux de chômage a enregistré une hausse pour atteindre
14,7% en Avril.

3
Nota sectorielle de l’OIT : Impact du Covid-19 sur l’industrie du textile et les secteurs de l’habillement, du cuir
et de la chaussure

97
1.2.Aperçu sur l’industrie du textile au niveau national en période du Covid-19

Le secteur du textile-Habillement est parmi les secteurs les plus importants de l’économie
marocaine, il emploie plus de 190.000 salariés ce qui représente environ 27% du total des
emplois industriels. Et dégage un chiffre d’affaire de 38 Mds DH en 2019 seulement. Ce secteur
est champion à l’export5, il contribue à 24% des exportations, 3ème pourvoyeur de devise au
Maroc, et représente 5% de la production industrielle. 6
Ce secteur qui a amplement souffert de la concurrence des produits turque, a été largement
impacté par la crise causée par la pandémie Covid-19, Les ventes à l’étranger ont enregistré un
recul de 29,5%. Les 1.200 entreprises de ce secteur ont rencontré des problèmes simultanément
au niveau de l’approvisionnement, les principaux fournisseurs n’ont pas pu assurer leurs
engagement vis-à-vis des clients. Et également, au niveau de la demande, le confinement et la
clôture des magasins de distribution ont fait en sorte que ce secteur soit gelé.
La chute du secteur textile-habillement revient principalement aux entraves suivantes :
 Épuisement des accessoires et tissues en provenance de la chine ;
 Annulation des commandes internationales ;
 Chute de la demande locale ;
 Cumul des charges à payer et des factures à régler ;
 Difficultés de trésorerie.

La crise du Covid-19 était à l’origine de plusieurs défis dans le secteur du textile et de


l’habillement au Maroc en l’occurrence, le recul des exportations, du chiffre d’affaires, du
niveau d’emploi. Toutefois, cette crise était également à l’origine d’opportunités majeures
notamment : la production et la vente des masques et matériaux de protection.
Le 07 Avril 2020, le Maroc a rendu le port des maques obligatoire pour toute sortie de la maison.
Il a misé sur les entreprises du textile marocaines pour satisfaire les besoins du peuple marocain
en termes de bavettes de protection.
Suite à la satisfaction du marché national en matière des masques de protection, et suite à
l’obtention de l’autorisation d’exportation des masques non-tissés et tissés, le Maroc a réussi à
exporter 18,5 millions d’unités vers 11 pays du monde appartenant aux quatre autres continents.

5
Amith.ma. 2021. AMITH, Portail officiel de l’Association Marocaine des Industries du Textile et de
l’Habillement. [online] Available at:
<http://www.amith.ma/portail/PageFR.aspx?id=64#:~:text=Un%20champion%20%C3%A0%20l'export,27%25
%20des%20emplois%20industriels%20nationaux> [Accessed 28 February 2021].
6
Rapport « Le Maroc en chiffres 2019 », Haut-commissariat au plan.

98
Les plus grandes exportations en pourcentage s’adressent respectivement en : France 33,6%,
Portugal 28,50%, Espagne : 14,63%, Italie 9,42%, Allemagne : 5,46%, Mauritanie : 4,27%,
Algérie : 2,85%, Mexique : 1,08%. 7
Cette quantité de 18,5 millions masque exportés, constitue une garantie de confiance de la
qualité des masques marocains, et un avantage pour le développement de la production textile.
Au Maroc, comme aux autres pays du monde l’industrie du textile et de l’habillement est
gravement touchée par la crise. Les magasins sont fermés et les commandes sont généralement
annulées ou reportées, les usines ne disposent d’aucune visibilité sur les commandes futures.
Tout cela rend difficile le retour à la vie normale, et même la reprise de la production ne pourra
pas assurer une relance du secteur du moment que la majorité des consommateurs ne
commencera pas de dépenser immédiatement (à cause du chômage).
Le temps à écouler pour assurer la reprise de l’industrie du textile et de l’habillement est estimé
à quatre ou six mois approximativement, car il est difficile d’estimer les pertes directes
supportées par ces entreprises, encore il est difficile de prévoir les problèmes futurs qui se
poseront plus tard.
La crise sanitaire a été à l’origine de plusieurs difficultés de l’industrie du textile et de
l’habillement notamment :

 Au niveau de l’emploi : les licenciements et les mises en chômage partiel ou technique


 Au niveau des importations et exportations des matières premières et produits finis : Les
exportations des vêtements ont diminué à cause de la baisse et l’annulation des
commandes et de la non-clarté des normes d’exportations dans le nouveau contexte.
 La consommation nationale est également touchée par le confinement au niveau
international, l’ouverture des nouveaux magasins est reportée, et les magasins locaux
sont confrontés à une accumulation du stock.
 Au niveau de la trésorerie : La forte baisse des importations et des ventes domestiques
ont aggravé la situation de l’économie dans son ensemble.

De nombreuses usines de vêtements ou de textiles ont cessé leurs activités en raison de


l'apparition de coronavirus, ce qui a eu des répercussions négatives sur les exportations de
tissus, de fils et d'autres matières premières. Cette perturbation a ralenti les exportations, ce qui
a eu des conséquences graves.

7
Masques de protection : 18,5 millions d’unités exportées vers 11 pays répartis sur les quatre continents.
http://www.mcinet.gov.ma/fr/content/masques-de-protection-185-millions-d%E2%80%99unit%C3%A9s-
export%C3%A9es-vers-11-pays-r%C3%A9partis-sur-les-quatre

99
Ce ralentissement de la circulation des marchandises et des recettes des unités de textile peut
gêner ces dernières à rembourser les institutions financières et se trouver en cessation de
paiement. Cela aura également un impact direct sur l’ensemble des parties prenantes de ces
unités de textile.

Le contexte de crise a démontré la forte vulnérabilité du secteur du textile et de l’habillement


aux fluctuations de la conjoncture. D’ailleurs, les principaux pays consommateurs de vêtements
en l’occurrence la Chine, l’Europe et l’Amérique du nord ont recordé une très forte baisse de
leurs activités (1% est le pourcentage de croissance de la chine en 2020 contre 6,1% en 2019,
et -6,2% en 2020 contre 1,7% en 2019 pour l’Europe et l’Amérique du nord). Nonobstant, la
reprise estimée en 2021 de la croissance de l’industrie du textile sera inférieure au niveau réalisé
en 2019.

Suite à cette situation désastreuse, le cabinet d’étude McKinsey estime une chute des revenus
de l’industrie de l’habillement d’environ 27% en 2020 et anticipe une baisse de 50% des ventes
de cette industrie dans l’union européenne, cela s’explique principalement par la réticence des
consommateurs finaux qui favorisent l’épargne au détriment de toutes dépenses orientée vers
des biens secondaires.

Malgré que cette crise ait fragilisé l’industrie de textile et de l’habillement au niveau mondial,
elle a été porteuse d’opportunités suite aux besoins urgents en matériaux de protection
individuels et de masques. Au Maroc, cette crise a impliqué une réorientation stratégique du
textile, qui a tiré avantage des nouvelles lignes de production des masques et des produits
d’équipements médicaux pour commencer l’exportation vers les pays européens.

A cet égard, le Maroc pourra se positionner comme intermédiaire au niveau de la chaîne de


valeur régionale entre l’Afrique et l’Europe, en exploitant les différents accords de coopération
et de libre échange conclus par le royaume.

2. Les principales mesures d’atténuation de la pandémie Covid-19

Afin de limiter la propagation de la pandémie Covid-19, beaucoup de gouvernements ont


imposé le confinement obligatoire, et ont essayé d’accompagner leurs pays pour que les
répercussions économiques et sociales de cette pandémie soient d’une intensité moins grave.

100
A cet égard, des mesures ayant pour but d’alléger l’impact de la crise sur les secteurs et les
entreprises les plus touchées ont été mises en place dans tous les pays du monde, selon le degré
d’impact et la gravité des conséquences de cette crise.
Ces mesures sont d’ordre financier, économique, fiscal, social ; commercial et douanier.
Chacune des mesures adoptées dans ces pays est propre au pays concerné, il s’agit encore de
mesures communes pour assouplir l’effet de la pandémie sur les secteurs impactés.
Il s’agit d’une vision globale, sur les mesures prises au niveau national et international. Pour
avoir une représentation au niveau international, nous avons sélectionné un pays de chaque
continent. Les mesures se présentent ainsi :

N.B : Ces mesures sont communes à tous les secteurs d’activités.

2.1 Les mesures mises en place à l’extérieur :

Quelques mesures prises par la Suisse (Europe) 8

 Mesures d’ordre économique

Report des procédures de traitement des faillites et des procédures d’homologation

 Mesures d’ordre social


 Report des cotisations de sécurité sociale ;
 Cotisation aux régimes de pension ;
 Indemnisation du travail à court terme pour Covid-19 ;
 Octroi des indemnités de perte d’emploi ;
 Compensation de la perte des revenus des travailleurs indépendants et des
personnes assimilées à un employeur.

 Mesures d’ordre financier


 Prêt au PME ;
 Prêt aux start-ups avec un fort potentiel de développement ;
 Aide financière au secteur de l’aviation ;
 Aide financière aux autres secteurs les plus impactés.

8
Deloitte Switzerland. 2021. The measures being used to mitigate the social and economic impact of Covid-19.
[online] Available at: <https://www2.deloitte.com/ch/en/pages/legal/articles/the-measures-being-used-to-
mitigate-the-social-and-economic-impact-of-covid-19.html> [Accessed 28 February 2021].

101
 Mesures d’ordre commercial et douanier
 Restrictions d’accès au marché suisse.
 Mesures d’ordre fiscal :
 Suspension de paiement des intérêts de retard dus aux taxes directes et indirectes ;
 Extension des délais de paiements des impôts.

Quelques mesures prises par Les états unis d’Amérique 9

 Mesures d’ordre économique


 Fourniture d'informations sur les programmes généraux de soutien au développement
des entreprises ainsi que des guides sur la manière d'aborder le Covid-19 en tant
qu'employeur ;
 Développement des compétences nécessaires pour ajuster les opérations par le
renforcement des capacités en ligne ;
 Développement d’outils spécifiques pour aider les organisations à évaluer l’impact de
la crise.
 Mesures d’ordre social
 Report des cotisations de sécurité sociale ;
 Elaboration des programmes spéciaux de maintien de l'emploi et de soutien au chômage
pour permettre aux organisations de l'économie sociale de préserver les travailleurs
pendant la crise.
 Mesures d’ordre financier

Soutien financier pour aider les organisations de l'économie sociale à couvrir leurs frais fixes
via des subventions et des prêts accessibles.

 Mesures d’ordre commercial et douanier


 Faciliter la circulation transfrontalière des fournitures essentielles et de secours.

 Mesures d’ordre fiscal


 Extension des délais de paiements des impôts.

9
OECD. 2021. Social economy and the Covid-19 crisis: current and future roles. [online] Available at:
<http://www.oecd.org/coronavirus/policy-responses/social-economy-and-the-covid-19-crisis-current-and-future-
roles-f904b89f/#tablegrp-d1e1206> [Accessed 28 February 2021].

102
Quelques mesures prises par la chine (Asie)10

 Mesures d’ordre économique


 Injection de 1,2 million Yuans pour maintenir la liquidité du système bancaire pendant
la période de prévention et de contrôle de la pandémie ;
 Réduction du taux d’intérêts de 10 points de base.
 Mesures d’ordre social
 Report de paiement des cotisations sociales (dans certains cas remboursement des
contributions déjà versées) ;
 Les entreprises qui se situent dans des zones fortement impactées par le coronavirus, et
qui font des efforts pour maintenir les employés et ne pas les licencier peuvent obtenir
des indemnités d’assurance chômage.
 Mesures d’ordre financier
 Emission du premier lot de prêts spéciaux : en faveur des entreprises de prévention et
de contrôle des épidémies avec des taux préférentiels ;
 Afin de réduire l'impact de l'épidémie sur les entreprises, en particulier les PME, dans
toutes les provinces à l'exception de la province de Hubei de février à juin, les PME
peuvent être exemptées de l'assurance de dotation, de l'assurance chômage et de
l'assurance contre les accidents du travail. Réduction de la moitié pour les grandes
entreprises.
 Mesures d’ordre commercial et douanier
 Les produits ne figurant pas dans la liste NMPA ne peuvent pas être approuvés pour
l’exportation ;
 Simplification du processus d'inspection des médicaments et des produits de prévention
des épidémies importés.
 Mesures d’ordre fiscal
 Prolongement de la période de report des pertes fiscales de (5 à 8 ans) pour les
entreprises gravement touchées par la crise ;
 Incitations à la TVA et à l’impôt sur le revenu pour les entreprises produisant des
fournitures médicales, utilisées en relation avec Covid-19.

10
KPMG. 2021. China. [online] Available at: <https://home.kpmg/xx/en/home/insights/2020/04/china-
government-and-institution-measures-in-response-to-covid.html> [Accessed 28 February 2021].

103
 Exonération de la TVA sur un large éventail de services à la clientèle (services
médicaux, restauration, hébergement, transports publics, services de livraison, quelques
services personnels) pour une durée illimitée.

Quelques mesures prises par l’Australie (Océanie)11

 Mesures d’ordre social


 Prolongation du délai dont dispose l’entreprise pour payer les employés ;
 Les entreprises souffrant d’une réduction significative de leur chiffre d’affaires à cause
du Covid-19 auront jusqu’au 8 Mai pour vérifier que tous les employés éligibles ont
reçu 3.000 dollars minimum de salaires.
 Mesures d’ordre financier

Adoption du programme « Boosting cash flow for employers », qui prévoit le soutien des PME
afin de retenir leurs employés et gérer la trésorerie.

 Mesures d’ordre commercial et douanier


 Interdiction d’exporter les biens de prévention et de contrôle de la propagation de la
pandémie Covid-19.
 Exemption des droits de douane sur certains produits médicaux importés pour répondre
aux exigences de la pandémie Covid-19.
 Mesures d’ordre fiscal
 Pour soutenir les PME, le gouvernement a décidé de reverser les paiements exonérés à
certains employeurs. Le paiement serait effectué sous forme de crédit dans le système
de relevé d'activité économique.
 Exonération ou report de l’impôt sur salaire pour les PME impactées par le Covid-19
selon leur emplacement géographique.
2.2 Les mesures mises en place au Maroc 12
 Mesures d’ordre économique
 Prolongement du délai de paiement des charges sociales, le nouveau délai est fixé à la
fin du mois Juin 2020.

11
KPMG. 2021. Australia: Tax developments in response to Covid-19. [online] Available at:
<https://home.kpmg/xx/en/home/insights/2020/04/australia-tax-developments-in-response-to-covid-19.html>
[Accessed 28 February 2021].
12
Mesures destinées aux entreprises, TPME, professions libérales en difficulté-Rapport de la CGEM 2021.
[online] Available at: <https://cgem.ma/upload/833734150.pdf> [Accessed 27 February 2021].

104
 Le paiement des échéanciers bancaires et des redevances de crédit –bail est reporté
jusqu’à la fin du mois Juin ;
 Possibilité de demande d’un crédit de fonctionnement supplémentaire en cas de charges
supplémentaires.
 Mesures d’ordre social
 Octroi d’indemnité forfaitaire de 2.000 DH en faveur des salariés des entreprises
impactées par la crise du Covid-19 et adhérents à la caisse nationale de sécurité sociale ;
 Les employés des entreprises impactées par la pandémie Covid-19 peuvent bénéficier
de l’assurance maladie obligatoire (AMO) et des allocations familiales.
 Mesures d’ordre financier
 Mise en place du programme Damane oxygène au profit des entreprises marocaines
touchées par la crise, et qui ont un chiffre d’affaires inférieur à 500 millions de DH ;
 Mise en place du programme Damane relance.
 Mesures d’ordre commercial et douanier
 Limitation des quantités à l’export des produits de prévention et de contrôle de la
propagation de la pandémie.
 Mesures d’ordre fiscal
 Prolongement du délai de déclaration fiscale en faveur des entreprises ayant dégagé un
chiffre d’affaires inférieur 20 millions de DH en 2019 ;
 Suspension du contrôle de entreprises jusqu’au 30 Juin ;
 Suspension des Avis aux tiers détenteurs ATD jusqu’au 30 Juin.
Face à cette situation d’incertitude et d’instabilité, les pouvoirs publics des pays impactés par
le Covid-19 se sont trouvés dans l’obligation de préserver la vie des gens et ont considéré cela
comme une priorité, Parallèlement, ils ont agi sur des mesures d’ordre fiscal, financier,
commercial, économique… pour supporter leur économie et réduire l’intensité des dégâts.
L’objectif primordial de ces mesures tend vers :
 Le maintien d’une trésorerie solide : Une forte baisse de l’activité des entreprises est à
l’origine d’une chute de liquidité, qui frein leur aptitude à payer les loyers, les salaires, les
dettes et les impôts. La finalité de l’ensemble de ces mesures est d’atténuer les problèmes de
trésorerie et d’éviter la défaillance
 Les mesures fiscales adoptées par les gouvernements avaient pour finalité de réduire les
difficultés de nature financière et assurer une reprise prompte. Les politiques fiscales des
pays endommagés par la crise sanitaire durant cette phase d’ajustement, visent la

105
prolongation des délais et les reports de paiements, cela devrait coûter cher pour les
gouvernements mais à la limite il est moins cher que l’inaction de certains autres.
 Les politiques publiques adoptées par les gouvernements sinistrés étaient sélectives, dans le
sens où seulement les acteurs les plus impactés bénéficieront d’un soutien accru.
Globalement, ces aides sont orientées vers les PME des secteurs les plus impactés, afin
qu’elles surmontent les risques de liquidité et de solvabilité.
Egalement, le soutien est orienté aux entreprises qui risquent plus de licencier le personnel,
afin de border les conséquences pour la demande globale et les ménages.

3. Propositions de relance de l’industrie du textile et de l’habillement


L’économie mondiale n’a pas pu échapper aux répercussions de la crise du Covid-19, et cela
malgré les efforts déployés par les autorités compétentes au niveau international. Cette crise
pourrait être assimilée à une opportunité de voir les points faibles de chaque économie à part,
pour préparer les scénarios adéquats afin de sortir de la crise et assurer une relance de
l’économie.
Dans ce qui suit, nous allons exposer les actes de relance de l’industrie du textile et de
l’habillement adoptées au niveau national et international.

3.1 Au niveau international


L’industrie européenne du textile et de l’habillement nécessite des ressources importantes et un
ensemble de mesures adéquates à pratiquer à court et à long terme.
La vision sur le long terme consiste à :
 Améliorer le développement d’un écosystème incorporé au sein de l’union européenne
 Investir dans les compétences et l’innovation ;
 Faire de la liberté d’échange une source de compétitivité.

Sur le court terme le secteur du textile a investi aux initiatives ci-dessous :


 Organiser des approvisionnements garantis et construire des chaînes de valeurs solides pour
la production des équipements de protection personnelle.
 Améliorer la compétence des PME et intégrer des jeunes qualifiés pour répondre à la
transformation rapide de l’industrie du textile.
 Investir dans le textile par le biais des Partenariats Public-Privé au sein de l’union
européenne.
 Garantir un commerce libre et équitable pour les entreprises du secteur du textile.

106
3.2 Au niveau national
Pour assurer une relance de l’industrie du textile et de l’habillement, l’association marocaine
de l’industrie de l’habillement et du textile (AMITH) en collaboration avec la confédération
générale des entrepreneurs marocains (CGEM) ont présenté une feuille de route insistant sur
les recommandations suivantes :
 Reporter la révision du SMIG à la hausse jusqu’au Juillet 202 ;
 Exemption des entreprises de l’industrie du textile de verser la part patronale due à la
caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) pendant 2 ans ;
 Pour les entreprises exportatrices, le remboursement du crédit de TVA devra être fait
immédiatement ;
 Rendre les conditions d’accès des entreprises du textile au programme Damane Relance
plus souple ;
 Accorder une ristourne sur le coût d’énergie aux entreprises de l’AMONT pour booster
leur compétitivité ;
 Renforcer les critères d’éligibilité à la préférence nationale dans la commande publique.
 Suspendre la TVA sur les immobilisations acquises par les entreprises du textile, comme
mesure de relance de l’investissement.
Bien que les gouvernements endommagés par la crise du Covid-19 aient préparé des plans de
reprise de l’activité qui sont adaptés pour chaque secteur d’activité, en prenant en considération
les spécificités de chaque industrie. La réussite de ces plans est tributaire de deux éléments
cruciaux :
 Une correcte programmation temporelle et un bon ciblage
Du moment que le dé confinement ne se fera pas au même temps dans toutes les régions des
pays impactés par la crise du Covid-19, il sera judicieux de faire le suivi nécessaire pour que
les bons acteurs bénéficient des aides nécessaires au bon moment.
Il est à signaler que les mesures de relance ont toutes porté sur un aspect incitatif à la
consommation.
 Une parfaite coordination des politiques de relance :
Assurer une coordination rationnelle entre les différents acteurs publics renforcera la réussite
des programmes de relance.

107
Conclusion

La vélocité de la propagation de la pandémie Covid-19 fait en sorte qu’en est devant une
situation sévère, dont les conséquences sont énormes malgré la complexité du recensement. (EL
AMINE.S & BOUAYAD A.N 2020).
Ce papier présente un aperçu sur l’industrie du textile au Maroc et à l’étranger, il récapitule en
quelque sorte les conséquences subies suite à la propagation du coronavirus, notamment, l’arrêt
de la production à cause de l’épuisement des stocks de matières premières et des accessoires de
production, de l’annulation des commandes internationales et la chute de la demande locale …
Ces facteurs avaient pour conséquence directe la baisse importante au niveau de la production,
et du coup sur l’emploi, les entreprises du textile se sont trouvées dans l’obligation de supporter
des charges sans aucune source de revenu. Par la suite ce secteur qui a subi des pertes lourdes
durant les premiers mois du confinement au Maroc de même qu’au niveau international, a su
profiter d’une demande importante et urgente en termes de matériaux de protection personnelle
et de masques, et a repris relativement son équilibre.
Ce papier récapitule également, les différentes mesures communes prises par le gouvernement
marocain et les gouvernements internationaux pour alléger l’impact de cette crise sur
l’économie, Il s’agit principalement de certaines mesures d’ordre fiscal, commercial, financier ;
social et économique, l’objectif principal recherché par ces mesures est la réduction des
problèmes de liquidité et du risque de défaillances des PME et la préservation de l’emploi et
des revenus des ménages.
Ce papier s’est conclu par la présentation des diverses recommandations pouvant servir d’actes
de relance du secteur en période post Covid-19. Ce travail inclut certains achoppements :
Il s’agit bien évidemment d’une vision globale sur la situation du secteur du textile dans le
monde. Pourtant, il nous a été difficile de recenser des informations sur toutes les économies
mondiales, nous avons eu recours seulement à un pays par continent. Encore, la difficulté
d’obtention d’une information complète et mise à jour représente l’une des entraves de ce
travail.

Ce papier, nous a permis de faire un benchmark de la situation de l’industrie du textile


marocaine avec la situation du textile au niveau international, de soulever les points faibles et
de souligner les pistes d’amélioration.

108
Bibliographie

 A.M.I.T.H. (2020, 28 décembre). Secteur de l’habillement et du textile champion à l’export.


AMITH.http://www.amith.ma/portail/PageFR.aspx?id=64#:~:text=Un%20champion%20%C3
%A0%20l’export,27%25%20des%20emplois%20industriels%20nationaux.
 Ait Ali et al (Avril, 2020). La stratégie du Maroc face au Covid-19. Policy center for the new
south.
 BENJAMIN VAN ROOIJ*±<, Anne Leonore de Bruijn, Chris Reinders Folmer, Emmeke
Kooistra*§, Malouke Esra Kuiper*§, Megan Brownlee*§, Elke Olthuis*§, & Adam Fine^1.
(2020). Compliance with COVID-19 Mitigation Measures in the United States. *University of
Amsterdam, School of Law, 1(3), 1-30. https://doi.org/10.31234/osf.io/qymu3
 CGEM (2020). Mesures destinées aux entreprises, TPME, professions libérales en difficulté
https://cgem.ma/upload/833734150.pdf
 EL AMINE S. & BOUAYAD A. N. (2020) « Les entreprises marocaines à l’ère du Covid-19 :
Impacts, mesures et politiques de relance des secteurs du tourisme, de l’immobilier et de
l’automobile. », Revue Internationale des Sciences de Gestion « Volume 3 : Numéro 4 » pp : 506
– 519.
 Haut-Commissariat au Plan, Système des Nations Unies au Maroc et Banque mondiale. (2020,
juillet). Impact social & économique de la crise du covid-19 au Maroc.
https://www.un.org/sites/un2.un.org/files/sg_report_socio-economic_impact_of_covid19.pdf
 Haut-commissariat au plan, Nations unies Maroc, World Bank group (2020). Synthèse de la note
stratégique : Impact social et économique de la crise du Covid-19 au Maroc.
 IMIS. (2020, octobre). La chaine de valeur du textile habillement marocain à l’épreuve du choc
Covid-19. Institut marocain d’intelligence stratégique. https://www.ecoactu.ma/wp-
content/uploads/2020/10/Contribution-IMIS-CVM-Textile-V2110202.pdf
 Nota sectorielle de l’OIT. (2020, avril). Impact du Covid-19 sur l’industrie textile et les secteurs
de l’habillement, du cuir et de la chaussure. Organisation internationale du travail.
https://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/ed_dialogue/sector/documents/briefingnote/wcms_
744688.pdf
 RIAD MEDDEB. (2000, août). L’industrie du textile-habillement au Maroc : les besoins des
chefs d’entreprise et les conditions des femmes dans les PME. Bureau international du travail.
http://www.albacharia.ma/xmlui/bitstream/handle/123456789/31048/0800L%27industrie%20d
u%20textile-habillement%20au%20Maroc.pdf?sequence=1

109
 SUDHESHNA et al (12/06/2020), how Covid-19 affected to the textile industry and need of ppe
kit during lockdown.

Webographie

 Deloitte Switzerland. 2021. The measures being used to mitigate the social and economic impact of
COVID-19. [online] Available at: <https://www2.deloitte.com/ch/en/pages/legal/articles/the-
measures-being-used-to-mitigate-the-social-and-economic-impact-of-covid-19.html> [Accessed 28
February 2021].
 KPMG. 2021. China. [online] Available at:
<https://home.kpmg/xx/en/home/insights/2020/04/china-government-and-institution-measures-in-
response-to-covid.html> [Accessed 28 February 2021].
 KPMG. 2021. China. [online] Available at:
<https://home.kpmg/xx/en/home/insights/2020/04/china-government-and-institution-measures-in-
response-to-covid.html> [Accessed 28 February 2021].
 OECD. 2021. Social economy and the COVID-19 crisis: current and future roles. [online] Available
at: <http://www.oecd.org/coronavirus/policy-responses/social-economy-and-the-covid-19-crisis-
current-and-future-roles-f904b89f/#tablegrp-d1e1206> [Accessed 28 February 2021].

110

Vous aimerez peut-être aussi