Vous êtes sur la page 1sur 34

Niveau 

: 2 AS Année Scolaire : 2020/2021

Objet d’étude :

Discours objectivé

Séquence

Produire un texte pour démontrer, prouver un fait

(16 séances pour les classes lettres et philosophie et 14 séances pour les filières communes).
Niveau : 2 as Séquence : Produire un texte pour présenter,
Objet d’étude 1 : le discours objectivé démontrer, prouver un fait
Activité : évaluation diagnostique. Volume horaire : 1 séance
Objectifs : Texte support :
Evaluer les pré- requis des élèves vis-à-vis de l’objet d’étude. « La camomille protégerait du diabète »
Source : https://www.japoninfos.com
Le texte
La camomille protégerait du diabète
Des chercheurs japonais et anglais viennent de montrer que la camomille pourrait avoir un effet
protecteur contre le diabète.
La camomille en infusion aurait un effet protecteur contre le diabète et permettrait de prévenir les
complications dues à la maladie. C'est ce que suggère une étude publiée dans la revue Journal of Agriculture
and Food Chemistry.
Des chercheurs de l'Université de Toyama au Japon et de l'Institut de recherche en environnement du
Royaume Uni ont voulu connaître les effets d'extraits de camomille sur le diabète. Ils ont comparé deux
groupes de rats diabétiques nourris normalement avec, pour un seul des deux groupes, un supplément quotidien
en camomille.
Résultat : après 3 semaines, les rats supplémentés en camomille avaient des taux de glucose sanguins
inférieurs à ceux des autres rats. Les scientifiques ont aussi remarqué que la camomille perturbe l'action de
deux enzymes impliquées dans les affections du système nerveux, des yeux, du rein... qui peuvent être des
pathologies associées au diabète.
« Ces résultats suggèrent que la consommation quotidienne de thé à la camomille pendant le repas
contribue à prévenir l'hyperglycémie et les complications dues au diabète » précisent les auteurs de l'étude.
https://www.japoninfos.com 15 oct. 2008
Questions
1- Ce texte est :
A) un conte ;
B) une expérience ;
C) un débat.
2- La camomille a-elle un bon ou un mauvais effet contre le diabète ? Justifiez votre réponse en relevant le
mot qui le montre dans le 2ème paragraphe.
La camomille a un bon effet sur le diabète.
Justification : « un effet protecteur »
3- Proposez un pronom pour remplacer les mots soulignés.
« Des chercheurs japonais et anglais viennent de montrer que la camomille pourrait avoir un effet
protecteur contre le diabète. » 
« Des chercheurs japonais et anglais » peut être remplacé par : le pronom : « ils »
4- Relevez deux verbes qui sont conjugués au conditionnel présent.
Les verbes qui sont conjugués au conditionnel présent : Pourrait, aurait, permettrait.
5- Reformulez le passage suivant.
« Ils ont comparé deux groupes de rats diabétiques nourris normalement avec, pour un seul des deux groupes,
un supplément quotidien en camomille. »

……………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………..
6- Complétez le tableau suivant.

Résultats des recherches Proposition de l’auteur de l’étude


A) les rats supplémentés en camomille avaient La camomille en infusion aurait un effet
des taux de glucose sanguins inférieurs à ceux protecteur contre le diabète et permettrait de
des autres rats prévenir les complications dues à la maladie.
B) la camomille perturbe l'action de deux
enzymes impliquées dans les affections du
système nerveux, des yeux, du rein...

7- Y-a-t’il les marques de la présence de l’énonciateur dans ce texte ? justifier votre réponse.
Non, l’auteur est objectif car il s’agit d’un texte explicatif.
8- Faites le plan de ce texte.

1. Hypothèse : La camomille pourrait protéger contre le diabète.


2. Expérience des chercheurs japonais et anglais : comparer 2 groupes de rats, le premier nourris
normalement et le deuxième nourris avec un supplément quotidien en camomille.
3. Résultat : les rats supplémentés en camomille avaient des taux de glucose sanguins inférieurs à ceux
des autres rats. La camomille perturbe l'action de deux enzymes responsables des pathologies associées
au diabète.
4. Conclusion : la consommation quotidienne de thé à la camomille peut prévenir l'hyperglycémie et les
complications dues au diabète.
La camomille protégerait du diabète
Des chercheurs japonais et anglais viennent de montrer que la camomille pourrait avoir un effet
protecteur contre le diabète.
La camomille en infusion aurait un effet protecteur contre le diabète et permettrait de prévenir les
complications dues à la maladie. C'est ce que suggère une étude publiée dans la revue Journal of Agriculture
and Food Chemistry.
Des chercheurs de l'Université de Toyama au Japon et de l'Institut de recherche en environnement du
Royaume Uni ont voulu connaître les effets d'extraits de camomille sur le diabète. Ils ont comparé deux
groupes de rats diabétiques nourris normalement avec, pour un seul des deux groupes, un supplément quotidien
en camomille.
Résultat : après 3 semaines, les rats supplémentés en camomille avaient des taux de glucose sanguins
inférieurs à ceux des autres rats. Les scientifiques ont aussi remarqué que la camomille perturbe l'action de
deux enzymes impliquées dans les affections du système nerveux, des yeux, du rein... qui peuvent être des
pathologies associées au diabète.
« Ces résultats suggèrent que la consommation quotidienne de thé à la camomille pendant le repas
contribue à prévenir l'hyperglycémie et les complications dues au diabète » précisent les auteurs de l'étude.
https://www.japoninfos.com 15 oct. 2008
Questions:
1- Ce texte est : A) un conte ;
B) une expérience ;
C) un débat. Cochez la bonne réponse.
2- La camomille a-elle un bon ou un mauvais effet contre le diabète ? Justifiez votre réponse en relevant
le mot qui le montre dans le 2ème paragraphe.
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
3- Proposez un pronom pour remplacer les mots soulignés.
« Des chercheurs japonais et anglais viennent de montrer que la camomille pourrait avoir un effet
protecteur contre le diabète. » …………………………
4- Relevez deux verbes qui sont conjugués au conditionnel présent.
………………………… ………………………….
5- Reformulez le passage suivant.
« Ils ont comparé deux groupes de rats diabétiques nourris normalement avec, pour un seul des deux groupes,
un supplément quotidien en camomille. »

……………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………..
6- Complétez le tableau suivant.
Résultats des recherches Proposition de l’auteur de l’étude
A) ……………………………….. ………………………….

B) ………………………………….. ………………………………………..

7- Y-a-t’il les marques de la présence de l’énonciateur dans ce texte ? justifier votre réponse.
……………………………………………………………………………………………………..

8- Faites le plan de ce texte.


Niveau : 2 as Séquence : Produire un texte pour présenter,
Objet d’étude 1 : le discours objectivé démontrer, prouver un fait
Activité : mise en place de la séquence. Volume horaire : 1 séance
Objectifs : Moyens didactiques :
-Expliquer l’objectif de la séquence. Le tableau, la fiche pédagogique.
-Lancer le sujet de la production écrite.
-Rédiger la production de départ.
Déroulement de la séance

1. Mise en place de la séquence :


Mettre l’élève en situation problème :
« Le physicien Isaak Newton a découvert la gravité grâce à une pomme »
Quelles sont les étapes suivis par le physicien ?
- D’abord, il a observé qu’une pomme tombe par terre. Pourquoi ?
- Il a donné des hypothèses.
- Il a fait des expériences pour vérifier les hypothèses.
- Il est arrivé à une conclusion : la loi générale de la gravité.

2. Explication des mots clés de la séquence :


Produire : rédiger, écrire.
Présenter : montrer pour faire connaissance.
Démontrer : soumettre une hypothèse à des expériences pour la prouver.
Prouver : établir la vérité de quelque chose par le raisonnement.

3. Sujet de la production écrite :


«  Vous avez assisté à un cours de sciences naturelles où vous avez fait une expérience concernant
l’absorption de l’eau pas les plantes. Rédigez un texte explicatif pour présenter les étapes cette
expérience. »
Niveau : 2 as Séquence : Produire un texte pour présenter,
Objet d’étude 1 : le discours objectivé démontrer, prouver un fait
Activité : compréhension de l’écrit. Volume horaire : 08-10 séances
Objectifs : lire et comprendre le texte pour : Texte support 1 :
-Faire son plan puis le résumer. « La société des abeilles » (p15).
-Identifier les caractéristiques du discours objectivé.
.
A/ Observation du support :
1/ Le para texte (éléments périphériques):
- Un titre sous forme d’une phrase nominale (la société des abeilles) écrit en caractère gras pour attirer
l’attention.
- Un texte en trois paragraphes (03) §.
- Une référence : * nom de l’auteur : texte sans auteur.
* titre de la source : Manuel de Biologie /Hatier/5ème.
2/ Hypothèses de sens : (Il faut vérifier les hypothèses de sens après la lecture silencieuse)
- Titre : d’après le titre on peut supposer :
- Les abeilles
- L’organisation sociale des abeilles.
- La vie des abeilles

B/ Lecture silencieuse/vérification des hypothèses de sens


C/ Lecture analytique :
Activité 01: Dégagez la situation d’énonciation
Qui parle ? A qui ? De quoi ? Comment ? Pourquoi ?

Activité 02: Retrouvez le mot clé du texte et son champ lexical.

Activité 03: De combien de paragraphes ce texte se compose-t-il ?.A quelle question répond chacun d’eux ?

Paragraphes Répond à la question Répond à la question Répond à la question


« Quoi ? » « Comment ? » «Pourquoi ?»
Paragraphe X
01 c’est quoi une société
d’abeille ?
Paragraphe Comment est-elle organisée une
02 communauté d’abeille ?
Paragraphe Comment l’œuf va se développer
03 pour devenir une abeille ?

Activité 04: Reliez chaque paragraphe à sa fonction (son rôle) dans le texte.


Paragraphes Leurs rôles
Paragraphe - Enumère les membres de la société d’abeilles
01
Paragraphe - Explique le processus de développement de
02 l’œuf jusqu’à ce qu’elle se transforme en abeille
Paragraphe - Définit la société d’abeilles
03
Activité 05: quel est le temps dominant dans le texte ? Quelle est sa valeur ?

Activité 06: - L’auteur marque-t-il sa présence dans le texte ?


- Quelle est l’attitude de l’énonciateur ? (Relevez la bonne réponse)
 Par souci d’objectivité et de neutralité, l’énonciateur s’efface au profit des informations
 L’énonciateur apparaît dans le texte et prend ainsi position par rapport aux informations.

Activité 07: Quelle est la visée communicative du texte ? ? (Relevez les deux bonnes réponses)
- Ce texte :
 Exprime un point de vue
 Informe les énonciataires (lecteurs)
 Explique quelque chose

D/ Activité de synthèse: Complétez le texte lacunaire suivant à partir des mots pris du texte
Les abeilles vivent en société bien organisée qui se compose de la reine, des males et des ouvrières.
La seule femelle fertile est la mère de toute la colonie ; les males sont responsables de la fécondation et
les ouvrières prennent soin des œufs jusqu’à ce qu’ils deviennent des insectes parfaits. Ces derniers se mettent
au travail dès leur sortie des alvéoles.
E/ Situation d’intégration partielle : ( travail à faire à la maison)

Dans le but de l’aider à préparer sa leçon qui porte sur la vie des abeilles, votre professeur des sciences
naturelles vous a chargé de lui préparer un cercle qui résumera le cycle de vie de l’abeille.
Faites-lui le travail en vous référant aux idées émises pendant cette séance.

Mâles
Ouvrières Fécondée
La reine

Insecte Le mâle
parfait
Elle déchire son 2 jours après
couvercle et sort
Elle pond dans l’alvéole 2-3 cent œufs / j

Nymphe

Se transforme en

Sort
Nourrie par Larve
lesouvrières

RETENIR :
Ce texte s’inscrit dans le cadre du discours objectivé car c’est un texte qui présente des informations
scientifiques.
L’auteur n’est pas présent dans son texte, son rôle se résume à apporter des informations sans donner
son avis et sans porter un quelconque jugement.
Il s’organise en Trois types d’explications logiques :
 L’explication en « quoi ? » ou définition précisant un énoncé, clarifiant un problème etc.
 L’explication en « Comment ? » ou démonstration décrivant une expérience scientifique, un
mécanisme, un fonctionnement.
 L’explication en « pourquoi ? » ou justification faisant intervenir la relation de cause à effet, comportant
principes, généralisations etc.
 La présentation matérielle aide à l’explication. La disposition en paragraphes, les différents procédés
(alinéa, tirets, …etc) facilitent la prise de note.
Niveau : 2 as Séquence : Produire un texte pour présenter,
Objet d’étude 1 : le discours objectivé démontrer, prouver un fait
Activité : compréhension de l’écrit. Volume horaire : 08-10 séances
Objectifs : lire et comprendre le texte pour : Texte support 2 :
-Faire son plan puis le résumer. « Une protection naturelle des plantes
-Identifier les caractéristiques du discours objectivé. cultivées, la lutte biologique »p24 

.
Objectifs
 Lire et comprendre un texte démonstratif pour restituer les informations sous forme d’un compte rendu
objectif
 Exploiter les informations relatives au para texte pour émettre les hypothèses de sens.
 Etudier le système énonciatif pour saisir la dimension objective du texte.
 Identifier les informations contenues explicitement dans le texte.
 Identifier les étapes de la démarche inductive
 Repérer les outils linguistiques employés dans le texte
Déroulement de la séance

Mettre l’apprenant en situation de communication :


Rappel sur les étapes de l’expérience
Mettre l’apprenant en situation d’apprentissage :

A. Observation du texte :
Identifiez le para texte :
 Le titre :.
 La source :
 Ce texte comprend
B. Hypothèses de sens :
D’après ces éléments et sans oublier l’intitulé du projet et de la séquence, pouvez-vous dire de quoi peut-il
s’agir dans le texte ?
C. Lecture silencieuse avec consigne :
Entamez la lecture tout en soulignant le champ lexical du mot « insecte».
D. Vérification des hypothèses de sens :
Relevez l’hypothèse la plus pertinente relative au texte.
E. Situation d’énonciation :

Qui ? A qui ? De quoi ? Comment ? Pourquoi ?


L’auteur Aux lecteurs La protection Un texte Expliquer pour
des plantes démonstratif démontrer
cultivées.
La protection
biologique

Lecture analytique :
1. complétez le tableau suivant
Les ennemies qui Le nom sous lequel sont leur particularité
menacent les plantes regroupés
Des insectes, de petites Les ravageurs La multiplication rapide et
araignées, de vers, de massive
micro-organismes et de
champignons
microscopiques

2 Remplissez le tableau ci -dessus

Méthodes utilisées contre Caractéristiques de la lutte


les ravageurs
- emploi de produits chimiques : insecticides, fongicides
La lutte chimique - n’est pas efficace parce qu’elle présente de nombreux
inconvénients
- emploi des êtres vivants : les coccinelles
Lutte naturelle - efficace

3- A- Quel rôle joue le dernier paragraphe ? Justifiez

Le rôle d’une conclusion générale (résultat)

B -Enumérez d’autres articulateurs qui servent la conséquence

Verbes Locutions Conjonction de Conjonction de


prépositives coordination subordination
Résulter de De façon de donc De façon que
Parvenir à De manière à De sorte que
Conclure Si bien que
Arriver à Si+adj+que
Tellement+adj+que
C- quel est le rapport logique exprimé dans la phrase suivante

« Les plantes cultivées ont de nombreux ennemis qui causent d’importants dégâts »

Le rapport exprimé est la cause

B -Enumérez d’autres articulateurs qui servent la cause

Verbes Locutions Conjonction de Conjonction de


prépositives coordination subordination
Causer- entrainer- A cause de –sous Car Parce que- puisque-
provoquer-engendre- prétexte de-grâce à sous prétexte que-
créer étant donné que
comme

4- relevez du texte les procédés explicatifs suivants :


Fonction Les coccinelles sont donc utilisées par l’homme pour lutter contre les
pucerons.
Illustration lutte chimique (insecticide et fongicide)
Enumération Il s’agit essentiellement d’insectes, de petites araignées, de vers, de
micro-organismes et de champignons microscopiques
Reformulatio Ces ravageurs
n
5-choisissez la bonne réponse puis justifiez votre choix

La démarche suivie dans ce texte est :

-une démarche inductive (passer d’un cas particulier à un cas général) √

Cas particulier : les coccinelles contre les pucerons

Cas général : emploi des êtres vivants (prédateurs) contre d’autres ( les ravageurs)

-une démarche déductive (passer d’un cas général à un cas particulier)

-syllogisme (la conclusion est déduite de la première proposition par l’intermédiaire de la seconde)

synthèse
Dégagez les étapes de cette démarche à partir du texte en remplissant le tableau suivant

Observation Problématique Hypothèses Expérimentatio Résultat


n
Les plantes sont Qu’est ce qu’il La lutte Employer des Il y a des
menacées par les faut faire pour chimique produits inconvénients
ravageurs limiter les chimiques sur les (pas efficace)
ravageurs ? feuilles menacées

La lutte Employer des Réussite et


biologique insectes efficacité
(naturelle) prédateurs sur les
feuilles menacées

Faites le compte rendu objectif du texte


1 -complétez le tableau suivant

Les ennemies qui menacent les plantes Le nom sous lequel sont leur particularité
regroupés

2- Remplissez le tableau ci -dessus

Méthodes utilisées contre les Caractéristiques de la lutte


ravageurs
-
-

-
-

3- A- Quel rôle joue le dernier paragraphe ? Justifiez

……………………………………………………………………………………………………………………

B -Enumérez d’autres articulateurs qui servent ce rapport logique

Verbes Locutions prépositives Conjonction de Conjonction de


coordination subordination

C- quel est le rapport logique exprimé dans la phrase suivante

« Les plantes cultivées ont de nombreux ennemis qui causent d’importants dégâts »

Le rapport exprimé est………………………..

B -Enumérez d’autres articulateurs qui servent ce rapport logique

Verbes Locutions prépositives Conjonction de Conjonction de


coordination subordination

4- relevez du texte les procédés explicatifs suivants :

Fonction

Illustration

Enumération

Reformulation
5-choisissez la bonne réponse puis justifiez votre choix

La démarche suivie dans ce texte est :


-une démarche inductive (passer d’un cas particulier à un cas général)

-une démarche déductive (passer d’un cas général à un cas particulier)

-syllogisme (la conclusion est déduite de la première proposition par l’intermédiaire de la seconde)

synthèse

Dégagez les étapes de cette démarche à partir du texte en remplissant le tableau suivant

Observation Problématique Hypothèses Expérimentation Résultat

Faites le compte rendu objectif du texte


Objectifs :

- Repérer le champ lexical dominant


- Exploiter les informations relatives au paratexte pour émettre des hypothèses sens.
- Séquentialiser le texte pour retrouver les grandes unités de sens.
- Regrouper des éléments d’information pour construire des champs lexicaux.
- Repérer les marques de l’énonciation.
Support : Texte : "Une protection naturelle des plantes cultivées. La lutte biologique"

I- Lecture globale:

Activité1 :

1- Relever les éléments du paratexte.

 Titre : "Une protection naturelle des plantes cultivées. La lutte biologique"


 Source : étude – médecine expérimentale.
2- Emettre des hypothèses de sens.
 Libre expression sur la base des éléments relevés.
 Il s’agit bien d’une expérience.

II- Lecture silencieuse


III- Vérification des hypothèses de sens
IV- Lecture analytique

Une protection naturelle des plantes cultivées, la lutte biologique.

Les plantes cultivées ont de nombreux ennemis qui, chaque année, causent d’important dégâts. Il
s’agit essentiellement d’insectes, de petites araignées, de vers, de micro-organismes et de champignons
microscopiques. Ces ravageurs à des cultures se multiplient rapidement et massivement obligeant
l’agriculteur à intervenir très souvent pour éviter leur prolifération et pour limiter les ravages. Le moyen le
plus employé est la lutte chimique (insecticide et fongicide), mais elle présente de nombreux inconvénients.
C’est pourquoi de nombreuses recherches sont conduites pour mettre au point une autre stratégie de lutte.

Cette stratégie consiste à utiliser des ennemis naturels des ravageurs des cultures. Parmi de nombreux
auxiliaires, on cite les insectes prédateurs qui mangent directement les ravageurs ; l’exemple le plus connu et
le plus spectaculaire est celui de la coccinelle qui est utilisée contre les pucerons.

La femelle coccinelle pond des œufs sur les feuilles infestées de jeunes pucerons. Six jours après la
ponte, chaque œuf donne naissance à une larve très vorace qui s’attaque aux pucerons ; elle mange une
certaine d’individus par jour. Les coccinelles sont donc utilisées par l’homme pour lutter contre les pucerons.

L’emploi d’être vivants pour détruire des ravageurs de cultures porte le nom de la lutte biologique.

Manuel de Biologie/Bordas/ collection Tavernier/ 5ème

Activités
Activité 3 :
Activité 1 :-Etudiez le paratexte en complétant le tableau suivant : Compléter le
Titre Auteur Source Paragraphes tableau suivant :

Activité 2 :D’après le paratexte ; Quelles informations donne le texte ?

D’après le paratexte, il s’agit d’une démonstration de la lutte biologique


Qui parle ? A qui ? De quoi parle t-il ? Pourquoi ?

Des Aux élèves La protection des plantes cultivées. Démontrer, prouver comment
biologistes la biologie protège les plantes
La protection biologique
cultivées

Activité 4 :L’auteur marque t-il sa présence dans le texte ? Justifiez ?

Non, l’auteur ne s’implique pas, il est objectif + il s’agit d’un texte expositif et l’auteur ne fait que informer

Activité 5 :Quel est le temps dominant dans le texte ?

C’est le présent de l’indicatif. Sa valeur est :


1/- Présent de la narration.
2/- Présent actuel.
3/- Présent atemporel (vérité générale).

Activité 6 :Lisez le texte puis relevez les mots ou expressions qui renvoient au terme « la lutte biologique».

Les plantes cultivées ennemis lutte chimique les ravages

Des ravageurs des cultures la lutte biologique les insectes prédateurs

Coccinelle contre les pucerons les feuilles infestées larve très vorace emploi d’êtres vivants

Activité 7 :Qu’est ce qui menace les plantes ? Sous quel nom qui a-t-on regroupé ?

De nombreux ennemis
Insectes petites araignées vers micro-organisme champignons microscopiques

Des ravageurs

Activité 8 :Leur particularité est : 

- La prolifération rapide.
- La prolifération lente et massive
- La prolifération rapide et massive

Activité 9 :La méthode la plus utilisé pour lutter contre eux? Relevez du texte la phrase qui a montre ?

- La lutte chimique et biologique


- La lutte biologique
- La lutte chimique

Le moyen le plus employé est la lutte chimique (insecticide et fongicide)

Activité 10 :Quelle est donc l’exemple de lutte biologique donné dans le texte ?

La coccinelle contre les pucerons (protection naturelle pas des êtres vivants)

Activité 11 :Pour mieux expliquer la lutte biologique qu’utilisent les auteurs de texte ? Quel est leur but ?

Ils étudient un cas particulier (la coccinelle conte les pucerons) pour arriver à un cas général (l’utilisation
des êtres vivants contre des autres). Leur but est : la démonstration (l’explication).

On appel cette démarche : le raisonnement inductif

Activité 12 :A partir de cette étude relevez les étapes de cette démarche ?

- Observation :Ravages sur les plantes et les effets négatifs de la lutte chimique.


- Hypothèse : Existence d’une autre lutte plus efficace.
- Expérimentation :Exemple d’étude de la coccinelle contre les pucerons.
- Conclusion : l’utilisation des êtres vivants contre des autres (la lutte biologique).
Projet N° I: Concevoir et réaliser un dossier documentaire pour présenter les grandes réalisations
scientifiques et techniques de notre époque
Intention communicative : Démontrer, prouver un fait.
Objet d’étude : Discours objectivé.
Séquence 2: Produire un texte pour démontrer, prouver un fait

Séance :Compréhension de l’écrit
C.B: Lire et comprendre un texte (explicatif) (Une expérience) pour faire un plan et le restituer sous forme
de résumé.

Objectifs :

- Repérer le champ lexical dominant


- Exploiter les informations relatives au paratexte pour émettre des hypothèses sens.
- Séquentialiser le texte pour retrouver les grandes unités de sens.
- Regrouper des éléments d’information pour construire des champs lexicaux.
- Repérer les marques de l’énonciation.
Support :Texte : "Une expérience", de Claude Bernard.

V- Lecture globale:

Activité1 :

3- Relever les éléments du paratexte.

 Titre : Une expérience


 Chapeau : biographie de l’auteur (savant – connaissances – organismes humain – médecin –
expérience.
 Source : étude – médecine expérimentale.
4- Emettre des hypothèses de sens.
 Libre expression sur la base des éléments relevés.
 Il s’agit bien d’une expérience.
VI- Lecture silencieuse
VII- Vérification des hypothèses de sens
VIII- Lecture analytique

Activité2 : Complétez la grille suivante :


Qui parle ? A qui s’adresse-t-il ? De quoi parle-t-il ?? Pourquoi ?

Activité3 :Quel est le sujet de l’expérience ?


 Les urines du lapin.
Activité4 :Relevez le champ lexical de ‘‘animal’’.

 Lapins – cheval – herbivores –carnivores – sang – viande – urines …

Activité5:Quelles sont les différentes étapes d’une expérience scientifique ? Demander aux élèves de se
rappeler la démarche expérimentale en sciences physiques ou naturelles. (Il s’agit là de solliciter une
compétence transversale).
 Observation - hypothèse - Expérimentation - Interprétation des résultats - formulation d’une loi
générale.

Activité6: Complétez le tableau suivant :

Etapes de Termes ou Contenu


l’expérience expressions

Observation des faits J’observai Urines des lapins claires et acides or les lapins ont
ordinairement l’urine trouble et alcaline

Formulation Je supposai A jeun, ces animaux vivent de leur propre sang :


d’hypothèse condition alimentaire des carnivores

Expérimentation Vérifier par A- Je donnai de l’herbe à manger aux lapins :


l’expérience urines troubles et alcalines.
B - Abstinence : Urines claires et acides.
C – Répétition de A : urines troubles et alcalines.
D – Répétitions de A et B chez les lapins : mêmes
résultats.
E - Répétitions de A et B chez le cheval : mêmes
résultats que chez les lapins.
Interprétation des L’abstinence produit, comme chez le lapin ou le
résultats cheval des urines troubles et alcalines.

Conclusion : J’arrivai ainsi … à A jeun, les herbivores ont des urines semblables à
formulation d’une loi cette proposition celles des carnivores
générale générale

Activité7:Comment peut-on découper le texte ? (Soulignez pour cela les temps des verbes). Que remarquez-
vous ?

 On peut découper le texte en deux parties :


- Les six premiers paragraphes : le passé simple car c’est le temps du récit.

Activité8 :(situation d'intégration partielle)

Le journal de votre établissement veut organiser une journée scientifique ayant pour thème " Les expériences
scientifiques’’. Vous voulez y participer. Pour cela faites le compte rendu objectif de ce texte.
Une expérience
L’auteur est un illustre savant français mort en 1878. Il fit faire, en vingt, plus de progrès à la connaissance de
l’organisme humain que tous les médecins des siècles passés. Dans une langue simple, il rend compte ici d’une de ses
expériences capitales.

On apporta un jour dans mon laboratoire des lapins venant du marché. On les plaça sur une table où ils
urinèrent et j’observai par hasard que leur urine était claire et acide.

Ce fait me frappa, parce que les lapins ont ordinairement l’urine trouble et alcaline en leur qualité
d’herbivores, tandis que les carnivores, ainsi qu’on le sait, ont, au contraire, les urines claires et acides.

Cette observation d’acidité de l’urine chez les lapins me fit venir la pensée que ces animaux devaient être
dans la condition alimentaire des carnivores. Je supposai qu’ils n’avaient probablement pas mangé depuis longtemps
et qu’ils se trouvaient ainsi transformés par l’abstinence en véritables animaux carnivores vivant de leur propre sang.
Rien n’était plus facile que de vérifier par l’expérience cette idée préconçue ou cette hypothèse.

Je donnai de l’herbe à manger aux lapins, et quelques heures après, leurs urines étaient devenues troubles et
alcalines. On soumit ensuite les mêmes lapins à l’abstinence et, après vingt-quatre heures ou trente-six heures au
plus, leurs urines étaient redevenues claires et fortement acides ; puis elles redevenaient de nouveau alcalines en
leur donnant de l’herbe, etc.

Je répétai cette expérience si simple un grand nombre de fois sur les lapins et toujours avec le même
résultat. Je la répétai ensuite chez le cheval, animal herbivore chez qui l’abstinence produit, comme chez le lapin,
une prompte acidité de l’urine …

J’arrivai ainsi, à la suite de mes expériences, à cette proposition générale, qui alors n’était pas connue, à
savoir qu’à jeun, tous les animaux se nourrissent de viande, de sorte que les herbivores ont alors des urines
semblables à celles des carnivores …

Quand on voit un phénomène qu’on n’a pas l’habitude de voir, il faut toujours se demander à quoi il peut
tenir, ou autrement dit, quelle en est la cause prochaine. Alors, il se présente à l’esprit une réponse ou une idée qu’il
s’agit de soumettre à l’expérience. En voyant l’urine acide chez les lapins, je me suis demandé instinctivement quelle
pouvait en être la cause. Le raisonnement (…) que j’ai fait est le suivant : les urines des carnivores sont acides ; or les
lapins que j’ai sous les yeux ont les urines acides, donc ils sont carnivores, c'est-à-dire à jeun. C’est ce qu’il fallait
établir par l’expérience.

Claude BERNARD, "Introduction à l’étude de la médecine expérimentale"


Projet N° I: Concevoir et réaliser un dossier documentaire pour présenter les grandes réalisations
scientifiques et techniques de notre époque
Intention communicative : Démontrer, prouver un fait.
Objet d’étude : Discours objectivé.
Séquence 2: Produire un texte pour démontrer, prouver un fait

Séance : activités de remédiation

Objectifs :
Connaître le vocabulaire du raisonnement.
Reconnaître les types de raisonnement
Exprimer la cause et la conséquence
Savoir employer le conditionnel
A. La cause et la conséquence :

Rappel : La cause est un rapport qui indique la raison pour laquelle se fait l’action.
La conséquence est un rapport qui indique le résultat d’une action.

Activité 1: Dans chacune des phrases suivantes, encadre la cause et souligne la conséquence.

1- On utilise les coccinelles dans la lutte biologique parce qu’elles sont voraces.
2- Les coccinelles sont voraces si bien qu’on les utilise dans la lutte biologique.
3- Il y a aujourd’hui une telle pollution que les abeilles disparaissent.
4- À cause de la grippe, elle est restée au lit une semaine complète.
5- Comme je roulais trop vite, j’ai reçu un PV.
6- La route était si glissante que beaucoup de voitures durent s’arrêter.
7- La forêt est dévastée. En effet, la tempête a été très violente.

Classe grammaticale Cause Conséquence


Prépositions à cause de, à force de, en raison en conséquence de, trop … pour
de, par, pour, grâce à, étant
donné, vu, sous prétexte de

Conjonctions de Car donc


Coordination
Conjonctions de parce que, puisse que, comme, si … que / tel … que / tellement …
Subordination vu que, sous prétexte que, étant que / de sorte que …, si bien que … /
donné que trop … pour que

Adverbes en effet, effectivement… Par conséquent, ainsi, aussi, dès lors


Activité 2 :Complétez les phrases suivantes de manière à exprimer la cause puis réécrivez-les pour exprimer la
conséquence :

1- Nous sortirons……….……..il fait beau.


2- Le petit garçon pleure ………………….. il a été battu par son frère.
3- Pierre a été puni ……………….…….ses absences.
4- ………….……..votre aide nous avons réussi.
5- Tu as été puni ……….……..tu es coupable
6- Il est resté au lit ………………… il est fatigué.
7- Il a invité tous ses amis ……………..…….il fête son anniversaire
8- Il a échoué…..........………il est paresseux
9- …………..…..elle a un bon caractère, elle est aimée de tout le monde
10- Les parents sont déçus………………..…leur fils a échoué aux examens.
Activité 1 : Dans chacune des phrases suivantes, encadre la cause et souligne la conséquence.
1- « On utilise les coccinelles dans la lutte biologique parce qu’elles sont voraces »
2- « Les coccinelles sont voraces si bien qu’on les utilise dans la lutte biologique.
3- Il y a aujourd’hui une telle pollution que les abeilles disparaissent.
4- À cause de la grippe, elle est restée au lit une semaine complète.
5- Comme je roulais trop vite, j’ai reçu un PV.
6- La route était si glissante que beaucoup de voitures durent s’arrêter.
7- La forêt est dévastée. En effet, la tempête a été très violente.

Activité 2 :Complétez les phrases suivantes de manière à exprimer la cause/ la conséquence 


1- Nous sortirons……car……..il fait beau. Il fait beau. ……alors…….. nous sortirons
2- Le petit garçon pleure ……étant donné que…….. il a été battu par son frère. / Le petit garçon a été battu par son
frère …….si bien que …..il pleure.
3- Pierre a été puni ………à cause de…….ses absences. /Pierre a fait beaucoup d’absences ……..c’est pour ça
……..il a été puni
4- ……grâce à……..votre aide nous avons réussi.
5- Tu as été puni ……puisque……..tu es coupable. /Tu es coupable ……en conséquence……..Tu as été puni
6- Il est resté au lit ……en effet…… il est fatigué. / Il est fatigué …..c’est pourquoi……. Il est resté au lit.
7- Il a invité tous ses amis ………parce que…….il fête son anniversaire. / Il fête son anniversaire………donc ……. il
a invité tous ses amis.
8- Il a échoué…...car………il est paresseux. / …….Tellement que……il est paresseux, il a échoué.
9- ….comme…..elle a un bon caractère, elle est aimée de tout le monde. / Elle a un bon caractère …..si bien que
…. elle est aimée de tout le monde
10- Les parents sont déçus…puisque …leur fils a échoué aux examens. /Le fils a échoué aux examens … par
conséquent…ses parents sont déçus

B. L’expression de l’hypothèse :
Activité 1 : Observez les deux phrases suivantes :
1. Le globe terrestre serait constitué…
2. La lithosphère se formerait sans cesse

 A quels temps sont conjugués les verbes ?


 Le verbe de 1ère phrase est conjugué au passé du conditionnel
 Le verbe de la deuxième phrase est conjugué au présent du conditionnel
 Les informations que nous ont apportées les deux phrases, sont-elles certaines ?
Non, elles sont probables.

Définition :
Le conditionnel est un mode de conjugaison qui exprime une action irréelle, hypothétique, une éventualité ou
une affirmation atténuée. Le mode conditionnel à deux temps : le présent et le passé.

Exercice : 01 page 47 :Ecrivez les verbes entre parenthèses au conditionnel présent :

1. Exposée au soleil, cette solution se décomposerait.


2. Les gaz contenus dans la lave d’un volcan, engendreraient de petites explosions
3. La galaxie contiendrait quelques deux cent milliards d’étoiles.
4. Entre cent et cent cinquante bolomètres de profondeur, les conditions de t° et P rendrait possible la fusion des
roches

Exercice 02 page 47 :Ecrivez les verbes au conditionnel passé :

1. Les plantes aurait développé de nombreux artifices pour faciliter leurs dispersions sur la surface du globe
2. Galilée, qui fut le premier à observer la voie lactée, à la lunette aurait découvert que cette bande blanche se résolvait en
une multitude d’étoiles indécelables à l’œil nu.
3. Le cancer se serait une cellule qui serait devenue folle et qui mettrait en péril toute la machine humaine.
4. Tim senior, un as de l’acrobatie aérienne se serait envolé sans hésiter en utilisant le toit d’un 4x4 comme piste de
décollage.
Des botanistes australiens auraient trouvé peut-être la plus vieille plante au monde, « LomatiaTasmanica »
qui vit en Tasmanie, une île au sud de l’Australie ; cette plante aurait 43600ans
J’observe :
 Si on donne de l’herbe aux lapins, leurs urines sont troubles et alcalines.
 Si on les soumet à l’abstinence, leurs urines deviennent claires et acides.
Quel rôle joue la proposition 1 par rapport à la deuxième ?
 Le résultat de la deuxième est conditionné par la première.
Rappel :
Les structures avec " si " sont utilisées pour exprimer une hypothèse. Elles sont formées ainsi :
si + verbe
, verbe 2
1
Ou :
verbe 2 si + verbe 1
S'il en existe beaucoup, les principales sont les suivantes : 
Pour exprimer une probabilité ou une quasi-certitude : 
Si + présent de l’indicatif, présent de l'indicatif 
Si + présent de l’indicatif, futur simple.
Si + présent de l’indicatif, présent de l'impératif
Pour exprimer une hypothèse : 
Si + imparfait, conditionnel présent.
Pour exprimer une hypothèse non réalisée dans le passé :
Conséquence dans le présent :
Si + plus-que-parfait, conditionnel présent
Conséquence dans le passé :

Si + plus-que-parfait, conditionnel passé.
Activité : Dans chaque énoncé, choisissez la bonne réponse :

- Si j’avais pu venir, je le…………..avec plaisir


a. avait fait
b. ait fait
c. aurait fait
- Si vous venez ce soir, nous ___ au cinéma.
a. Irons
b. Allions
c. Irions
- Ils viendraient si nous les ___.
a. Invitons
b. Inviterons
c. Invitions
- Si tu as peur d’échouer au baccalauréat, il te ___ travailler plus.
a. Faut
b. Fallait
c. Faudrait
- ___ à la maison si tu es seul.
a. Venez
b. Veniez
c. Viens

C. Le lexique de raisonnement :
Activité 1 : Reliez chaque mot à sa définition
Mots Définition
1. Le raisonnement a. Raisonnement qui établi la vérité d’une proposition
2. La démonstration b. Opération de la pensée qui consiste à enchainer des
jugements logiques et en tirer des conclusions.
3. La déduction c. Manière de raisonner qui consiste à aller du
particulier au général et des effets à la cause.
4. L’induction
d. Fait de conclure à partir des hypothèses, des
prémisses.
5. L’observation e. Raisonnement à trois propositions dont la 3ème (la
conclusion) est déduite de la 1ère par l’intermédiaire
6. Le syllogisme de la seconde.
f. Procédé scientifique d’investigation, constatation
attentive des phénomènes tels qu’ils se produisent,
sans volonté de les modifier.
Correction :
1 2 3 4 5 6
b a d c f e
Activité 2 : Classez les verbes des phrases suivantes dans le tableau ci-après.
 J‘observais que l’urine de lapins était claire.
 Je supposais qu’ils n’avaient pas mangé depuis longtemps.
 Je donnais de l’herbe aux lapins puis je les soumis à l’abstinence.
  J’arrivais à la proposition générale qu’à jeun tous les animaux se nourrissent de viande.
 On a observé que le crotale n’attaquait que les objets chauds.
 On a supposé que le crotale n’attaquait pas une proie morte.
 On a conclu que les crotales sont sensibles aux rayonnements infrarouges.
Verbes liés à des actions concrètes Verbes exprimant des opérations
intellectuelles
Donnais Hypothèse conclusion
soumit Supposais a conclu
a supposé arrivais
D. Types de raisonnement :
Activité 1 : Complétez les deux premières phrases du tableau puis dites de quel raisonnement s’agit-il :
Phrases Type de
raisonnement
 Les animaux qui se nourrissent d’herbe sont des herbivores ; le Déductif
lapin se nourrit d’herbe donc le lapin est herbivore. (syllogisme)
 Les êtres vivants meurent ; les plantes aquatiques meurent donc Déductif
les plantes aquatiques sont des êtres vivants
 La fourmi se sert de ses sens pour se procurer la nourriture, c’est Inductif
le cas de tous les insectes autonomes.
 D’illustres savants ont consacré leur vie à la recherche pour Déductif
assurer le bien être de l’humanité ; Pasteur est l’un d’entre eux.
Retiens :

Le raisonnement déductif : il part d’une idée générale pour déduire des
propositions particulières. (Va du général au particulier)
Le raisonnement inductif : il part d’observations particulières pour aboutir à une
conclusion générale. (Va du particulier au général)
Le syllogisme est un raisonnement déductif

Projet N° I: Concevoir et réaliser un dossier documentaire pour présenter les grandes réalisations
scientifiques et techniques de notre époque
Intention communicative : Démontrer, prouver un fait.
Objet d’étude : Discours objectivé.
Séquence 2: Produire un texte pour démontrer, prouver un fait

Séance : production orale


Objectif :

Sujet :
«  Vous avez assisté à un cours de sciences naturelles où vous avez fait une expérience
concernant l’absorption de l’eau pas les plantes.
En suivant la démarche inductive, exprimez-vous oralement pour présenter les étapes cette
expérience. »

On observe que l’eau disparait lorsqu’on le met dans un vase qui contient une plante. Mais pourquoi ?

On suppose que l’eau s’évapore ou passe par la tige.

Pour vérifier cette hypothèse, on va prendre deux verres identiques. On verse le même niveau d’eau
dans chacun et on ajoute une couche d’huile. Ensuite, on met dans le premier une tige sans feuilles et dans la
deuxième une tige avec des feuilles. On fait aussi des traits pour marquer le niveau de l’eau.

Après deux jours, on remarque que l’eau dans le premier verre a baissé mais dans le deuxième il n’a pas
baissé.

Donc, cette supposition est fausse parce qu’on a mis la couche d’huile. La seule justification qui reste
est que les feuilles ont absorbé l’eau et c’est ce qu’on a prouvé après cette simple expérience.
Projet N° I: Concevoir et réaliser un dossier documentaire pour présenter les grandes réalisations
scientifiques et techniques de notre époque
Intention communicative : Démontrer, prouver un fait.
Objet d’étude : Discours objectivé.
Séquence 2: Produire un texte pour démontrer, prouver un fait

Séance : préparation à l’écrit

Objectifs :

Exercice :
- Complétez par : (enfin, par conséquent, pour, mais, d'abord, ensuite)
La rage a toujours fait peur. Pasteur résolut de l'étudier et de la combattre.
(…. .) il ne trouve pas le microbe de cette maladie (....................) trouver la cause de
cette maladie, (...........) il fallait isoler le germe, (...................) le cultiver et (..............)
reproduire avec ce germe la maladie Le germe restait invisible (..........................) toute
expérimentation était impossible.
Exercice(2) :
- Voici dans le désordre les étapes de l'expérience menée par le docteur Edouard Jenner.
Rétablisse2-les :
1 - Etait-ce vrai ?
2-Non seulement le petit garçon n'a pas été malade mais il n'a plus été possible de lui faire avoir la
variole.
3-Edouard Jenner veut s'en assurer le 14 mai 1796, il place dans le bras d'un petit garçon le liquide qui
coulait des plaies des vaches malades.
4-Jenner venait d'inventer la vaccination.
5-Un jour, Jenner s'aperçoit que les fermiers des environs n 'avaient jamais cette maladie, c'était, disaient-
ils, à cause de la vaccine, la variole des vaches qu'ils avaient attrapées ? Ils affirmaient que cette maladie
n’était pas grave pour l'homme et qu’après en être guéri on n’avait plus jamais la variole.
6-Le docteur Jenner, un médecin anglais devait souvent soigner des gens qui avaient attrapé la variole.
Cette terrible maladie tuait beaucoup vers 1800 et ceux qui en étaient guéris, gardaient de très laides
cicatrices toute leur vie.
Activité1 : Complétez le tableau suivant pour retrouver les principales étapes suivies par Jenner lors de
l’invention de la vaccination :

Les étapes de l’expérience Démarche scientifique suivie par Jenner


…………………….. Certains fermiers n’attrapent jamais la variole.
…………………………. La vaccine, (variole des vaches) protégerait les êtres humains
contre la variole ?

……………………………. - Le 14 mai 1796, Jenner place sur le bras d’un garçon (James
Philipp, 8 ans) le liquide qui coulait des plaies des vaches
atteintes de vaccine.
- James Philipp contracte la vaccine mais en guérit très vite.
- Jenner inocule le virus de la variole à l’enfant.
- La variolen'a aucun effet sur l'enfant.

……………………………………… …………………………………………………………………………………………………
………………………………… …………………………………………………………………………………………………

……………………………………… …………………………………………………………………………………………………
……………………………

Le compte rendu objectif

Le texte intitulé ‘‘Une expérience’’ est un texte explicatif (démonstratif) écrit par Claude Bernard (un
savant français lumineux de son époque), et traite un sujet scientifique à propos des urines des lapins, en
suivant une progression thématique à thème dérivé.

L’auteurobserve un changement dans la couleur des urines des lapins qui étaient claires et acides alors
qu’ordinairement, elles sont troubles et alcaline. Il suppose que ces lapins n’avaient pas mangé depuis
longtemps et que par abstinence ces rongeurs se transforment en carnivores.

L’auteursoumit les lapins à des tests de laboratoires pour vérifier son hypothèse en faisant plusieurs
expériences.

Le scientifique conclut que les lapins quand ils ne mangent pas pour longtemps, leurs urines changent pour
devenir comme celles des carnivores.
Projet N° I: Concevoir et réaliser un dossier documentaire pour présenter les grandes réalisations
scientifiques et techniques de notre époque
Intention communicative : Démontrer, prouver un fait.
Objet d’étude : Discours objectivé.
Séquence 2: Produire un texte pour démontrer, prouver un fait

Séance : production écrite

Objectif :
Produire un texte objectif afin de présenter les étapes d’une démarche scientifique.

Sujet :
«  Vous avez assisté à un cours de sciences naturelles où vous avez fait une expérience
concernant l’absorption de l’eau pas les plantes.
En suivant la démarche inductive, rédigez un texte explicatif pour présenter les étapes cette
expérience. »
Plan :
Observation :

Problématique :

Hypothèses :

Expérience :

Résultat :

Conclusion :

Grille d’auto-évaluation

Contenu Oui Non


1- En tant qu’énonciateur je ne peux pas apparaître dans mon texte explicatif.
2- J’ai exprimé le thème que je dois développer.
3- Au cours de mon développement j’ai donné des informations détaillées.
4- J’ai expliqué la démarche scientifique en démontrant les principales étapes.
5- J’ai écrit une conclusion qui englobe toutes les informations données précédemment
6- J’ai employé des adjectifs démonstratifs
7- J’ai employé le présent atemporel (de vérité générale)
8- J’ai employé des subordonnées de cause et de conséquence
9- J’ai employé un lexique de raisonnement.
10- J’ai employé une ponctuation adéquate.
11- J’ai mis mon texte en paragraphes.
12- J’ai soigné mon écriture
13- J’ai respecté l’orthographe.
Projet N° I: Concevoir et réaliser un dossier documentaire pour présenter les grandes réalisations
scientifiques et techniques de notre époque
Intention communicative : Démontrer, prouver un fait.
Objet d’étude : Discours objectivé.
Séquence 2: Produire un texte pour démontrer, prouver un fait

Séance : compte rendu de la production écrie

Objectifs :
- S’auto-évaluer à travers des grilles d’évaluation
- Elaborer un produit final
- Repérer les erreurs et les corriger
1- Rappel du sujet :
«  Vous avez assisté à un cours de sciences naturelles où vous avez fait une expérience
concernant l’absorption de l’eau pas les plantes.
En suivant la démarche inductive, rédigez un texte explicatif dans lequel vous présentez les
étapes cette expérience. »

2- Rappel du plan :
- Observation.
- Hypothèse.
- Expérience. 
- Conclusion.

3- Rappel des critères de réussite :

4- Remarques d’ordre général :


- Respect de la consigne.
- Le respect du plan et des étapes de la démarche inductive.
- L’emploi des articulateurs logiques.
- Le manque des liens entre les phrases.
- L’emploi des procédés explicatifs et de la tournure présentative.
- Présentation des copies.
- Le travail personnel.

Production à améliorer :

Le système de la nature est très organisé mais aussi très vaste. Par exemple : on prend l’exemple d’une
plante, alors lorsqu’on met dans un vase qui contient une plante, l’eau disparait. Mais pourquoi ?

Pour vérifier ça, on va prendre deux verres identiques et on met le même niveau d’eau dans chacun et on
met une couche d’huile. Après, on met dans le premier un tige sans feuilles et dans la deuxième un tige avec
des feuilles et on met aussi des trait pour marquer le niveau de l’eau.

Après deux jours, on a remarqué que le niveau de l’eau dans le premier verre a baissé mais dans le
deuxième verre le niveau de l’eau n’a pas baissé. Donc, on a supposé que l’eau s’évapore mais lorsqu’on a met
la couche d’huile cette supposition est fausse. La seule justification qui reste est que les feuilles a absorbé l’eau
et ça ce qu’on a prouvé après cette simple expérience.
Production améliorée :

Le système de la nature est organisé mais très vaste. Par exemple : on observe que l’eau disparait
lorsqu’on le met dans un vase qui contient une plante. Mais pourquoi ?

On suppose que l’eau s’évapore ou passe par la tige.

Pour vérifier cette hypothèse, on va prendre deux verres identiques. On verse le même niveau d’eau
dans chacun et on ajoute une couche d’huile. Ensuite, on met dans le premier une tige sans feuilles et dans la
deuxième une tige avec des feuilles. On fait aussi des traits pour marquer le niveau de l’eau.

Après deux jours, on remarque que l’eau dans le premier verre a baissé mais dans le deuxième il n’a pas
baissé.

Donc, cette supposition est fausse parce qu’on a mis la couche d’huile. La seule justification qui reste
est que les feuilles ont absorbé l’eau et c’est ce qu’on a prouvé après cette simple expérience.

Moment 3 : Auto-évaluation

Critères d’auto-évaluation Oui Non

1. J’ai bien présenté ma copie.


2. J’ai employé la démarche inductive.
3. J’ai respecté le plan.
4. J’ai assuré la cohésion du texte par l’établissement des liens entre les
phrases.
5. J’ai utilisé les articulateurs pour organiser la production.
6. J’ai employé les procédés explicatifs et la tournure présentative
correctement.
7. J’ai évité la répétition.
8. J’ai utilisé les signes de ponctuation correctement.
9. J’ai produit des phrases correctes au plan syntaxique.
10. J’ai évité les erreurs d’orthographe.
Projet N° I: Concevoir et réaliser un dossier documentaire pour présenter les grandes réalisations
scientifiques et techniques de notre époque

Intention communicative : Démontrer, prouver un fait.


Objet d’étude : Discours objectivé.
Séquence 2: Produire un texte pour démontrer, prouver un fait

Séance : évaluation formative

Support : - « L’avitaminose» ; R.Cazalas et M.Dellatre Sc. Naturelles- classe de terminale.

I - Lecture analytique :

1- Complétez le tableau suivant :


Qui parle ? A qui ? De quoi parle t-il ? Pourquoi ?
Des enseignants Aux élèves La découverte d’une Démontrer, prouver comment le son
avitaminose du riz contient une vitamine
indispensable

2- L’auteur marque t-il sa présence dans le texte ? Justifiez ?


Non, l’auteur ne s’implique pas, il est objectif + il s’agit d’un texte expositif et l’auteur ne fait que
informer.

3- Quel est le temps dominant dans le texte ?


C’est le présent de l’indicatif. Sa valeur est :
1/- Présent de la narration.
2/- Présent actuel.
3/- Présent atemporel (vérité générale).

4- Relevez du texte le champ lexical de « maladie».


Troubles nerveux, pattes paralysées, soigner, béribéri, traitement, paralysie, malade, médecins.

5- Quelle est l’objectif de l’auteur dans ce texte ?


II Démontre la cause de la maladie de béri- Synthèse :

- A partir de cette étude relevez les étapes de cette démarche?


Observation : Il remarque que les poules de la basse-cour du bagne a fréquemment les pattes
paralysées et présente des troubles nerveux proche à ceux du béribéri
Hypothèse : le béribéri est peut être lié à l’ingestion du riz poli.
Expérimentation : Il entreprend des recherches dans le but de confirmer ou infirmer l’hypothèse.
Conclusion : Le son du riz contient une vitamine indispensable pour le maintien de la vie.

béri
L’avitaminose

En extrême orient, une maladie connue depuis fort longtemps, le béribéri, dont on a ignoré la cause, tient
en échec les médecins du 19ème siècle. Le malade présente une paralysie des membres inférieurs puis des
membres supérieurs, enfin des muscles du tronc, ce qui entraine la mort par asphyxie.
Cependant en 1882, un médecin Hollandais, Eijkman qui soignait au bagne de Java des prisonniers
atteints du béribéri remarque que les poules de la basse cour du bagne ont fréquemment les pattes paralysées
et présentent des troubles nerveux qu’il rapprocha de ceux du béribéri. Ces poules, comme les prisonniers
ont en commun du riz poli, c'est-à-dire une graine totalement privée de ses enveloppes et de son embryon,
dans leur alimentation.
Eijkman exprime l’idée, à titre d’hypothèse, que le béribéri est peut être à l’ingestion de riz poli.
Il entreprend alors des recherches méthodiques. Un certain nombre de poules fut divisé en trois lots
nourris différemment :
1er lot – riz entier (enveloppes, embryon).
2ème lot – riz décortique (sans enveloppes mais avec embryon). 3 ème
lot – riz poli (sans enveloppe ni embryon).
Les poules des lots 2 et 3 sont devenues paralysées. Sil la maladie n’est pas trop avancée, on peut les
guérir en ajoutant du son de riz (enveloppes et embryon) à leur ration de riz poli.
Appliquant ce traitement aux prisonniers, Eijkman les guérit..
Ayant poursuivi des recherches jusqu’en 1897, il aboutit à la conclusion suivante : le son du riz contient
une vitamine indispensable pour l’entretien de la vie. Si elle est passée inaperçu si longtemps c’est
vraisemblablement parce qu’elle se trouve en quantité très faible dans le son de riz.
R.Cazalas et M.Dellatre Sc. Naturelles- classe de terminale
Pourquoi il nous faut notre dose quotidienne de vitamine C?
Avec les journées courtes et le temps froid, revient la période des agrumes... et celle des rhumes. Pas
facile de les dissocier ces deux-là!
Car les agrumes renferment de la vitamine C ou acide ascorbique – nom chimique qu’on lui donnelorsqu’elle
apparaît sous forme de supplément dans les produits vitaminiques et alimentaires – et c’est grâce à cette
vitamine que plusieurs croient pouvoir remédier au rhume.

Différentes études ont en effet démontré que des doses quotidiennes allant de 250 mg à 2 g de vitamine
C réduisent la durée du rhume tout en agissant sur quelques-uns de ses symptômes. Par contre, d’autres
recherches n’ont donné que des résultats négatifs ou ambigus. On en est même venu à la conclusion que des
doses de vitamine C supérieures à 1 g par jour pouvaient provoquer des effets secondaires tels que des
douleurs abdominales et de la diarrhée. Si, dans le cas du rhume, chacun peut tirer les conclusions qui lui
conviennent, la vitamine C n’a pas sa pareille à plusieurs autres points de vue.

La vitamine C participe à la formation du collagène, une substance qui assure – la structure des muscles,
des tissus vasculaires, des os et du cartilage dans l’organisme. De plus, elle contribue à la santé des dents et
des gencives et favorise l’absorption du fer contenu dans les aliments. Comme elle est hydrosoluble, c’est-à-
dire qu’elle se dissout dans l’eau, elle ne peut pas être stockée dans l’organisme. C’est pourquoi nous devons
en fournir à notre organisme tous les jours.
Annie Langlois, La Presse, 19 novembre 1995.

QUESTIONS

1. Quel est le type de ce texte ? citez deux explications pour justifier votre réponse
2. Relevez un motdu texte qui renvoie à la définition suivante : 
a- « une substance qui assure la structure des muscles, des tissus vasculaires, des os et du cartilage dans
l’organisme».
3. Relevez deux effets négatifs de la vitamine C en cas de surdosage.
4. En quoi la vitamine C a montré son efficacité.
5. Relevez deux fonctions du collagène que contient la vitamine C.
6. Donnez le synonyme du mot « Grippe » en relevant un mot du texte.
7. Trouvez dans le texte le synonyme du mot « signes cliniques ».
8. Introduisez un présentatif dans la phrase soulignée (2ème)
9. Relevez un présentatif dans le 1er paragraphe puis précisez sa valeur.
10. A quel temps sont les verbes du 3ème paragraphe? Justifiez cet emploi.
11. Trouvez dans le texte une reformulation explicative.
12. Faites le compte rendu objectif de ce texte.
Projet N° I: Concevoir et réaliser un dossier documentaire pour présenter les grandes réalisations
scientifiques et techniques de notre époque
Intention communicative : Démontrer, prouver un fait.
Objet d’étude : Discours objectivé.
Séquence 2: Produire un texte pour démontrer, prouver un fait

Séance : Évaluation Certificative


Support : texte ; Pourquoi il nous faut notre dose quotidienne de vitamine C ?
C.B : Lire et comprendre et interpréter un discours objectivé sur la vitamine C afin de faire un compte
rendu objectif.
Objectifs :
- Séquentialiser le texte pour retrouver les grandes unités de sens.
- Repérer le champ lexical dominant.
- Regrouper des éléments d’information pour construire des champs lexicaux.
- Dégager et étudier la thématique.
- Faire un compte rendu objectif.

Activité 01 : Quel est le type de ce texte ? Citez deux explications pour justifier votre réponse.
Le texte est explicatif ; on peut le reconnaitre selon :
1- Le titre qui est sous forme de question
2- Le thème scientifique.
Activité 02 : Relevez du texte le mot qui renvoie à la définition suivante : 
b- « une substance qui assure la structure des muscles, des tissus vasculaires, des os et
du cartilage dans l’organisme».= La vitamine C

Activité 03 : Relevez deux effets négatifs de la vitamine C en cas de surdosage.


 douleurs abdominales
 la diarrhée
Activité04 :
a- En quoi la vitamine C a montré son efficacité.
 La vitamine C est un remède contre le rhume.
b- Relevez deux fonctions du collagène que contient la vitamine C.
 elle contribue à la santé des dents et des gencives.
 favorise l’absorption du fer contenu dans les aliments
Activité 05 : Donnez les synonymes des mots
13. « Grippe » = Rhume
14. « signes cliniques » = Symptômes
Activité 06 :
a- Introduisez un présentatif dans la phrase soulignée (2ème)
 Le collagène c’est une substance qui assure – la structure des muscles, des tissus
vasculaires, des os et du cartilage dans l’organisme
b- Relevez un présentatif dans le 1er paragraphe puis précisez sa valeur.
 c’est grâce à cette vitamine que plusieurs / sa valeur = définir
Activité 07 : A quel temps sont les verbes du 3ème paragraphe? Justifiez cet emploi.
Au présent de l’indicatif qui a une exprime une vérité générale (sa valeur : atemporelle)
Activité 08 : Trouvez dans le texte une reformulation explicative.
 C’est-à-dire
Activité 09 : Faites le compte rendu objectif de ce texte.
Projet N° I:

Séquence N°II:

Présentation des projets

 Retour sur le projet.


 Socialisation du projet.

Vous aimerez peut-être aussi