Vous êtes sur la page 1sur 7

Thème 2. Classification des problèmes.

Objectif :
 Connaître les enjeux et objectifs de la résolution de problèmes.
 Connaitre différents types de classification des problèmes de
mathématiques et leurs rôles dans l’apprentissage.
 Exploiter la résolution de problèmes dans le processus d’apprentissage
des mathématiques
 Diagnostic
Question 1.
Réponds par « vrai » ou par « faux » en cochant la case appropriée.
Oui Non
La résolution des problèmes de mathématiques développe
l’imagination, la rigueur et la précision ainsi que le goût du
raisonnement
Fournir aux élèves une règle et en leur demandent de l'appliquer cela
suffira pour l'intégrer
Le savoir se construit dans l'action
Les problèmes permettent la construction de nouveaux outils
mathématiques
La maîtrise des principaux éléments de mathématiques s’acquiert et
s’exerce essentiellement par la résolution de problèmes
Le problème est une question à résoudre
La nouvelle connaissance est toujours n’est pas découverte par les
élèves eux-mêmes, c’est l’enseignant qui l’apporte
Les problèmes permettent à l’enseignant de contrôler le degré de
maîtrise des acquis antérieurs

Question 2.
Réponds par « vrai » ou par « faux » en cochant la case appropriée.

Un problème se caractérise par : Oui Non

La réponse ne doit pas être évidente

Une situation initiale qui contient un certain nombre de


données

Un but à atteindre
Une suite d'action qui mobilise une activité intellectuelle

La solution est immédiatement disponible.

Une application d’un modèle de résolution comme une


règle ou un théorème

Une activité d’autoévaluation

Evaluation d’une procédure supposé maitrisée

Savoir choisir dans une situation inédite la compétence


qui convient

Question 3.
A votre avis, que doit faire l’enseignant dans une situation de résolution du
problème ? Coche la ou les réponse(s) de votre choix.
1. Aider chaque élève individuellement pour lui apprendre une certaine
autonomie.
2. Faire apprendre aux élèves l’application des théorèmes.
3. Aider les élèves à développer des stratégies de recherche.
4. Organiser les élèves en petit groupes au sein desquels ils s’entraident.
5. Responsabiliser quelques élèves dont le but d’aider leurs camarades.
6. Appliquer des mesures de tolérance pour les élèves en difficulté.
7. Faire un schéma ou un dessin qui résume le problème pour se le
représenter mentalement
8. contrôler et discuter la pertinence ou la vraisemblance d'une solution
9. Evaluer les représentations initiales des élèves concernant le problème
Question 4.
A votre avis quels sont les principaux obstacles que peuvent rencontrer les
élèves lors de la résolution d’un problème.
Quelles sont les principales difficultés d’apprentissage liées à la résolution de
problèmes?
 Situations-problèmes
Situation 1.
Vous avez assisté à une séance et vous avez observez que votre camarade donne
aux élèves une série de problèmes semblables.
1. A votre avis quelle est l’effet de ce type de pratique d’enseignement sur
l’apprentissage des élèves et quelle est la valeur pédagogique de ce genre
de situation ?
2. Comment pouvez-vous aider votre camarade à amélioré son
enseignement ?
Situation 2.
Vous trouverez ci-dessous trois énoncés d’exercices assez proches, à proposer
en classe de tronc commun sciences.
Énoncé 1.
On cherche sept entiers consécutifs dont la somme est égale à . Soit le
plus petit de ces entiers. Montrer que x est solution de l’équation : .
En déduire quels sont ces sept entiers.
Peut-on trouver sept entiers consécutifs dont la somme est égale à ?
Énoncé 2.
Sur une feuille, écrivez un entier de votre choix, entre et , puis écrivez
les six entiers suivants. Faites la somme des sept entiers écrits. Que peut-on dire
de cette somme ?
Peut-on écrire à l’avance un nombre tel que la somme obtenue soit ? Soit
? Si oui, lequel ?
Énoncé 3.
Est-il vrai ou faux que la somme d’un nombre impair d’entiers consécutifs est
un multiple de ce nombre ?
Peut-on trouver un nombre impair d’entiers consécutifs dont la somme est égale
à 2149 ? »
Questions
1. Dégager les différences entre ces énoncés du point de vue des objectifs de
formation (connaissances visées, capacités sollicitées), ainsi que l'impact
de chaque énoncé sur son déroulement en classe.
2. Proposer une correction de l’exercice 3 comme vous le feriez avec une
classe de tronc commun sciences
3. Quelle différenciation pourrait-on envisager pour des élèves qui
rencontreraient des difficultés ?
 Situation d’apprentissage.
Situation 1.
1. A votre avis qu’est-ce qu’un problème ?
2. Quelles sont les différences entre un exercice et un problème ?
3. Où peut-on rencontrer des situations de recherche qui peuvent devenir des
problèmes mathématiques ?
Situation 1.
En analysant les programmes officiels de mathématiques répondre aux questions
suivantes :
1. Décrire les compétences développées par la résolution de problèmes
2. Citer les rôles de la résolution de problèmes dans le processus
d’apprentissage des mathématiques.
3. Préciser le rôle de l’enseignant(e) dans l’enseignement par la résolution de
problèmes
Situation 2.
En analysant le texte suivant « l’enseignant ou l’enseignante doit présenter aux
élèves différents genres de problèmes qui suscitent leur intérêt et leur offrent un
défi. Le fait de varier les situations de résolution de problèmes provoque un
déséquilibre cognitif qui incite les élèves à analyser chacune des situations, à
effectuer un raisonnement mathématique et à choisir une stratégie de résolution
appropriée en utilisant leurs connaissances antérieures et en faisant des liens
avec des problèmes connus. »
1. Décrire les caractéristiques d’une bonne situation de résolution de
problèmes.
2. A votre avis comment susciter l’intérêt des élèves ?
Situation 3.
1. En se servant du support ci-dessus, classer les activités suivantes selon
leurs usages dans le processus d’apprentissage
2. Proposer un scénario de la mise en œuvre précisant le rôle de l’enseignant
et de l’élève pour chacune des activités ci-dessus :
Enoncé 1. Sur papier quadrillé, on a placé les points et sur des nœuds
du quadrillage. L’unité de longueur est la longueur du côté d’un carreau. Les
triangles et sont-ils rectangles ? Les points et appartiennent-ils au
cercle de diamètre ?
Enoncé 2. Calculer la somme des premiers cubes où est un
entier naturel non nul.
Enoncé 3. Un verre conique est placé sous un robinet qui coule goutte à goutte.
Après une minute, le verre est rempli au quart de sa hauteur. Combien de temps
faudra-t-il pour que le verre soit rempli à ras bord ?
Enoncé 4. Si est un nombre premier, examiner si le nombre est
premier ou non
Enoncé 5. Est-ce qu’il existe un triangle équilatéral et rectangulaire ?
Est-ce qu’il existe un triangle avec des côtés de 3 cm, 4 cm et 8 cm ?
Est-il possible que des angles soient opposées et complémentaires ?
La somme de deux impairs est paire ? Pourquoi ?
Enoncé 6. Si je multiplie ensemble quatre entiers consécutifs et que j’ajoute un,
je trouve un carré parfait. » C’est vrai ou faux ?
Support
Les problèmes et les exercices sont des questions posées à une audience plus ou
moins large. Les 23 problèmes de Hilbert étaient des questions destinées aux
mathématiciens ; les problèmes publiés chaque semaine dans le journal le
Monde sont destinés à un large public ; les questions du Kangourou des
Mathématiques sont plutôt destinées à des jeunes sous statut scolaire ; … Mais il
faut encore compter avec les problèmes et les exercices donnés dans les
examens (fonction contrôle et validation de connaissances), dans les manuels
scolaire (fonction aide à l’apprentissage), dans des études telles qu’EVAPM
(fonction évaluation),… Une base largement ouverte devra comporter des
exercices et des problèmes de ces divers types et un système de classification
devrait permettre de retrouver rapidement des énoncés répondant à telle ou telle
caractéristique.
Une première classification pourrait donc concerner les types d’énoncés selon ce
qu’ils suggèrent comme rapport qu’ils sont susceptibles d’établir entre ceux qui
s’y soumettent et les mathématiques. Ce rapport concerne-t-il le côté ludique ou
curieux, la volonté de vaincre des difficultés nouvelles, de se laisser à nouveau
étonner par les découvertes que l’on peut faire ? S’agit-il simplement
d’apprendre de nouvelles notions en les confrontant aux problèmes qui leur
donnent sens ? S’agit-il encore, et simplement, d’entraîner des notions
nouvellement ou anciennement étudiées ? Le livre du problème de L’Irem de
Strasbourg (cf. références), reprenant des idées de Georges Glaeser, propose une
classification des énoncés que nous modifions légèrement ci-dessous.
 Exercices d’exposition (pour acquérir des connaissances)
 Vrais problèmes (exercices de recherche - pour chercher – éprouver -
trouver)
 Exercices d’application (pour éprouver la pertinence et l’efficacité de
notions nouvellement ou anciennement étudiées)
 Exercices d’entraînement (pour entraîner des notions acquises)
 Exercices techniques (pour mener à son terme une tâche que l’on sait
pouvoir mener, mais en faisant preuve de méthode, de soin et de
précision)
 Manipulations (pour anticiper, conjecturer,…)
 Exercices d’évaluation Cette classification répond à la question du
pourquoi : pourquoi proposer tel ou tel exercice ? Elle ne dit rien de plus
sur les autres points évoqués au premier paragraphe. Mais nous avons là
un premier critère de classification qui nous semble important et qui
mérite d’être croisé avec les suivants.
Extrait du ? Antoine Bodin, Comment classer les questions de mathématiques ?
IREM de franche-Comté
 Activités d’évaluation.
Exercice 1. Pour chaque catégorie d’exercices et des problèmes proposer une
activité et sa mise en œuvre.
Exercice 2. Vous trouverez ci-dessous trois énoncés d’exercices (extraits de
l’APMEP bulletin 457) assez proches, à proposer en troisième après le cours sur
le théorème de Thalès.

Énoncé 1
est un triangle tel que , , (l’unité est le ). On
prend un point sur le segment et on pose . Un point est sur le
segment et tel que les droites et sont parallèles.
1) Exprimer et en fonction de .
2) Calculer pour que le périmètre du trapèze soit égal à .
Énoncé 2
est un triangle tel que , , (l’unité est le ). On
prend un point sur le segment et on pose . La parallèle à
passant par coupe le segment en .
1) Montrer que .
2) Exprimer en fonction de .
3) Exprimer , et le périmètre du trapèze en fonction de .
4) Résoudre l’équation .
5) Calculer pour que le périmètre du trapèze soit égal à .
On commencera par faire une figure.
Énoncé 3
est un triangle tel que , , (l’unité est le ). On
prend un point sur le segment et on pose . Un point est sur le
segment et tel que les droites et sont parallèles. Calculer pour
que le périmètre du trapèze soit égal à .
Questions
1. Dégager les différences entre ces énoncés du point de vue des objectifs de
formation (connaissances visées, capacités sollicitées), ainsi que l'impact
de chaque énoncé sur son déroulement en classe.
2. Proposer une mise en œuvre en classe de l’exercice 3, en précisant
l'organisation de la séance, sa place dans une progression, la durée, le
déroulement de l'activité proposée, le matériel à prévoir par le professeur,
les temps de régulation possibles, les coups de pouces à prévoir
3. Quelle différenciation pourrait-on envisager pour des élèves qui
rencontreraient des difficultés ?

Vous aimerez peut-être aussi