Vous êtes sur la page 1sur 20

Le Supplément

Supplément de L’Economiste
Supplément du Faso
de L’Economiste N°420.
du Faso Ne Ne
N°28. peutpeut
êtreêtre
vendu
de
séparément
vendu séparément
LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Education

Entre réformes et
défi sécuritaire • Le pacte du renouveau Voir pages XV

• Le plan B de Ouaro face à la crise Voir pages IX

• Nouveau référentiel: 2.906 milliards FCFA d’investissement Voir pages XVIII


Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Insécurité

La résilience du secteur de l’Education


11,68% des structures éduca- Direction générale des examens et concours
et les Directions régionales.
été activité en décembre 2019 et des clus-
ters sous-nationaux dans les régions du
tives du Burkina Faso sont fermées. En Après cela, le ministère a procédé à Sahel, du Centre-Nord, du Nord, de l’Est,
termes de chiffres, ce sont 2.877 établis- l’élaboration d’une stratégie et à la création du Centre-Est et de la Boucle du Mouhoun
sements scolaires fermés, 424.014 élèves d’un Secrétariat technique de l’Education ont été respectivement mis en place.
et 12.478 enseignants touchés par cette en situation d’urgence (ST-ESU) afin d’ap- Avec la mise en œuvre de la stratégie et
situation, à fin novembre 2021. préhender la question de façon holistique la coordination des interventions à travers le
A la même période, le ministère de (protection, prise en charge psychosociale, ST-ESU et le Cluster éducation, l’accompa-
l’Education nationale, de l’Alphabé- alimentation scolaire, connaissances et gnement des élèves affectés est permanent.
tisation et de la Promotion des langues compétences, mesures de soutien pour le Aussi, les élèves et les établissements
nationales (MENAPLN) a réussi à ins- maintien, retour à l’école, communication, reçoivent divers appuis multiples et multi-
crire/réinscrire, 119.116 élèves dans des Neya/Dombwa, Secrétaire technique financement, participation communautaire, formes.
établissements d’accueil et ce, grâce au de l’Education en situation d’urgence coordination…).
Secrétariat technique de l’Education (ST-ESU). Depuis 2019, la Stratégie nationale Des exemples concrets…
en situation d’urgence (ST-ESU). Avec d’Education en situation (SN-ESU) est une Pour les élèves, on peut noter, entre
à sa tête Mme Neya/Dombwa Angéline, 12.478 enseignants, soient 3.890 femmes et réalité. Elle oriente les actions et interven- autres :
ce département du ministère a pour 8.588 hommes. tions dans le domaine de l’éducation en L’obligation d’inscription systématique
objectif la protection, la prise en charge La région du Sahel est la région la plus situation d’urgence au Burkina Faso, sous et sans conditions de tout élève déplacé
psychosociale, l’alimentation scolaire, les affectée par la fermeture, avec 31,35% du la coordination du ST-ESU. interne dans un établissement hôte (Lettre
connaissances et compétences, le retour à nombre total des établissements fermés, sui- Un second regroupement a eu lieu en N° 00769/MENAPLN/SG/ST-ESU du 21
l’école, etc. vie de la région de l’Est avec 25,98%. 2019, avec environ 1.700 élèves dans 4 ré- septembre 2021 du Secrétaire général du
Dans cette interview que Mme Neya gions : le Sahel, le Nord, l’Est et le Centre- ministère en charge de l’Education natio-
a accordée à L’Economiste du Faso, elle - Comment se passe la prise Nord. Pour ce regroupement, 499 millions nale;
revient sur la prise en charge des élèves en charge de ces élèves ? Une idée du ont été mobilisés et mis à la disposition des Les dotations en kits scolaires, en vélos,
affectés par l’insécurité, leurs taux de nombre par an depuis 2015 ? En termes comités régionaux mis en place et présidés en kits de gestion hygiénique des menstrues
réussite au CEP et les nouveaux cursus de budget, à combien s’élève cette prise par les Gouverneurs. pour les filles ;
scolaires adaptés au contexte sécuritaire. en charge ? En 2020, avec la reprise des cours au 1er Les subventions aux plus vulnérables ;
juin 2020, après les suspensions de cours La distribution d’annales ….
liées à la Covid-19, le MENAPLN, à travers Pour les établissements, les appuis en
Covid-19 et mesures dans les écoles le Secrétariat technique de l’Education en mobiliers, en salles de classes complémen-
E N 2020, pour faire face à la Covid-19 et surtout pour favoriser la reprise des situation d’urgence, a accompagné 22.047
élèves (11.455 garçons et 10.602 filles)
taires, en espaces temporaires d’apprentis-
sage.
cours dans les établissements scolaires, le ministère a élaboré un plan de riposte
d’un coût d’environ 6 milliards de francs CFA. La mise en œuvre de ce plan de issus de 582 établissements des 5 régions Pour le personnel, des sessions de ren-
riposte s’est faite à travers la production de ressources pédagogiques numériques, à forts défis sécuritaires que sont le Sahel, forcement des capacités sur des thématiques
la production et la diffusion de leçons à travers les radios et les télévisions, des l’Est, le Nord, le Centre-Nord et la Boucle de L’ESU sont organisées à leur profit, telles
séances de sensibilisation, la dotation de tous les élèves et l’ensemble du personnel du Mouhoun à hauteur de 147 millions de que l’appui psychosocial, la gestion du
en masques de protection, la dotation des établissements en savon pour le lavage francs CFA. stress, safe school, la formation sur les curri-
des mains, etc. Pour mieux coordonner les interven- cula d’éducation en situation d’urgence, etc.
Dans le prolongement de ces actions forts appréciées qui ont permis l’organi- tions de l’Etat, des partenaires techniques
sation des examens et concours scolaires en cette année particulière, le ministère et financiers et des ONG internationales et - leur permettre de poursuivre
a été accompagné par les organisations et ONG, ainsi que le Partenariat mondial nationales, le Cluster national éducation a leur scolarité ? De quoi s’agit-il, et la mé-
pour l’éducation (PME) qui lui octroyé 7 millions de dollars.
Et l’année scolaire 2019 – 2020 a pu être validée et les examens scolaires tenus Situation des réouvertures
au Burkina Faso, contrairement à bien des pays de la sous-région.
La routine éducative a été maintenue et les élèves ont acquis de bonnes habi- LE nombre d’établissements rouverts est de 196 établissements, représentant 41.582
tudes dans le lavage des mains et de bons réflexes pour éviter la propagation de élèves concernés, dont 19.368 filles, ainsi que 1.061 enseignants, dont 312 femmes.
la maladie.o Les réouvertures par région sont :
Boucle du Mouhoun : 10 établissements rouverts pour 2 210 élèves, dont 1 097 filles,
49 enseignants, dont 20 femmes ;
- L’Economiste du Faso : Quelles Depuis le début de la crise dans le sec- Cascades : 1 établissement rouvert pour 87 élèves, dont 36 filles, 1 enseignant, dont 1
sont les statistiques des salles de classes teur de l’Education en 2017, le gouverne- femme ;
fermées à la rentrée des classes 2021- ment a pris la mesure de la situation. Ainsi, Centre : 01 établissement rouvert pour 24 élèves, dont 11 filles, 01 enseignant, dont
2022 ? avec l’accompagnement des partenaires 00 femme ;
techniques et financiers, le premier regrou- Centre-Est : 51 établissements rouverts pour 9 046 élèves, dont 3.903 filles, 256 ensei-
Neya/Dombwa, Secrétaire technique pement des élèves candidats a eu lieu en gnants, dont 95 femmes ;
de l’Education en situation d’urgence 2018, avec plus de 5.000 élèves du Soum Centre-Nord : 57 établissements rouverts pour 13.249 élèves, dont 6.433 filles, 249
(ST-ESU) : A la date du 31 octobre 2021, (Sahel) et au Loroum (Nord). Plus de 600 enseignants, dont 73 femmes ;
on enregistre 2.877 établissements scolaires millions de francs CFA avaient été néces- Est : 47 établissements rouverts pour 13.015 élèves, dont 5.960 filles, 343 enseignants,
fermés. Cependant, au 30 novembre 2021, saires pour la prise en charge de ces élèves. dont 79 femmes
le nombre d’établissements fermés est passé Ce coût n’inclut pas l’apport des parte- Hauts-Bassins : 1 établissement rouvert pour 76 élèves, dont 32 filles, 8 enseignants,
de 2.877 à 2.923, soit 46 nouvelles ferme- naires, notamment, l’UNICEF, le PAM, et dont 4 femmes ;
tures. Cela représente environ 11,68 % des bien d’autres ONG, en matériel de survie, Nord : 7 établissements rouverts pour 756 élèves, dont 422 filles, 12 enseignants, dont
structures éducatives du Burkina Faso. Ces en tentes écoles, tentes habitats, toilettes 3 femmes ;
fermetures affectent 424.014 élèves, soient mobiles. Ce coût ne prend pas non plus en Sahel : 21 établissements rouverts pour 3.119 élèves, dont 1.474 filles, 142 enseignants,
200.697 filles et 223.317 garçons, ainsi que compte le budget des examens assuré par la dont 37 femmes.o

Lundi 27 Décembre 2021


II
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Rapport statistique mensuel de données d’Education en Situation d’Urgence du 30 novembre 2021 classes ? Comment leur assurer du
thode est-elle efficace ? travail malgré les écoles fermées ?
Plusieurs approches sont utilisées pour Le nombre d’enseignants affec-
assurer la continuité éducative aux élèves tés au 30 novembre 2021 est de
et enfants en âge scolaire, affectés par la 12.478, soient 3.890 femmes et
crise. Ainsi, pour les déplacés internes, c’est 8.588 hommes. La majorité de ces
d’abord la sensibilisation des communautés enseignants sont redéployés, priori-
hôtes comme déplacées et des acteurs de tairement, au niveau Commune, puis
l’éducation sur le retour des élèves à l’école province, ensuite région et enfin, au
et leur accueil obligatoire dans les structures niveau national suivant les situations.
éducatives. Ensuite, le renforcement des Cela permet de disposer de personnel
capacités d’accueil des établissements pour pour faire face aux flux des élèves
faire face à la demande. déplacés internes dans les établis-
Au 30 novembre 2021, on dénombrait sements d’accueil les plus proches.
119.116 élèves inscrits / réinscrits dans Grâce à cette stratégie, au primaire,
3.232 établissements d’accueil, dont 53.133 par exemple, il n’y a pas de déficit
filles, dans l’ensemble des 13 régions du d’enseignants dans les établissements
pays. Mais beaucoup reste à faire pour tou- d’accueil. En résumé, ils sont redé-
cher le maximum d’élèves affectés, sinon ployés dans les établissements qui
l’entièreté des élèves affectés. reçoivent les élèves déplacés internes.
Et pour les élèves résidant dans des Cela coûte-t-il de l’argent en
localités difficiles d’accès du fait de l’insé- Rapport statistique mensuel de données d’éducation en situation d’urgence du 30 novembre 2021) plus au ministère ? Si oui, combien
curité ? ? (Cette question porte sur les en-
Pour le cas des élèves restés dans les seignants ou la mise en œuvre de
zones de choc ou localités difficiles d’ac- naux, soit dans la même fourchette, notam- bilisés par les Commissions pédagogiques
la SN-ESU).
cès, des alternatives sont développées avec ment, pour les sessions spéciales. disciplinaires permettant aux établissements
Pour le redéploiement des enseignants,
l’appui des organisations membres du Clus- Par exemple, à la session spéciale de ayant rouvert après une fermeture, de rattra-
non, pas vraiment.
ter éducation (UNICEF, Plan international, 2019, nous avons enregistré un taux de suc- per l’année scolaire en 5 ou 4 mois de cours.
Mais la mise en œuvre de la stratégie,
CDC, Educo, Save The Children, etc.) pour cès de 72,43% au CEP et 31,78% au BEPC, Avec ces contenus, un établissement a la
oui. En plus des actions ponctuelles de
assurer la routine éducative à ces enfants : contre respectivement 55,11% et 26,62% à possibilité de rattraper deux années scolaires
regroupement, depuis 2020, le ministère
en une année. En outre, l’utilisation de la
alloue environ 1 milliard 200 millions de
stratégie de scolarisation accélérée et passe-
Situation des établissements délocalisés francs CFA pour la réponse aux crises dans
relle (SSA/P) permet de rattraper plusieurs
le secteur de l’Education, à travers la mise
L E nombre d’établissements délocalisés est de 63 répartis dans 5 régions, soient
années scolaires perdues en une année et
de prendre en charge la problématique des
en œuvre de la SN-ESU.
Il est accompagné par plusieurs par-
00 CEEP, 49 écoles primaires et 14 établissements post-primaire et secondaire enfants hors école.
accueillant 12.578 élèves, dont 6.246 filles. tenaires techniques et financiers (Banque
Par ailleurs, nous envisageons de mettre
Les délocalisations par région sont : mondiale, Education cannot wait, PME,
en œuvre le double flux dès la reprise, en
Boucle du Mouhoun : 12 établissements délocalisés pour 1 557 élèves, dont 832 AFD, le Luxembourg, etc.) et les orga-
janvier 2022, pour suppléer à l’insuffisance
filles ; nisations membres du Cluster éduca-
des salles de classes dans les villes à très
Centre-Nord : 7 établissements délocalisés pour 1 922 élèves, dont 884 filles ; tion (UNICEF, Plan international, Save
forte densité de déplacés internes.
Est : 20 établissements délocalisés pour 3 843 élèves, dont 1 890 filles ; the Children, Educo, Enfants du Monde
Nord : 9 établissements délocalisés pour 2 646 élèves, dont 1 376 filles ; (EDM), PAM, etc.).o
Parlant des enseignants, combien
Sahel : 15 établissements délocalisés pour 2 610 élèves, dont 1 264 filles.o sont-ils impactés par la fermeture des Propos recueillis par NK

diffusion d’émissions du programme d’édu- la session normale. Par contre, en 2021, les
cation par la radio (PER), l’enseignement à résultats des établissements délocalisés du
Situation des fermetures par région
distance à travers la radio, la télévision et le
numérique, distribution de radio avec clés
fait de l’insécurité étaient majoritairement
en deçà du taux national, même si quelques
L A situation par région se présente de la façon suivante :
Boucle du Mouhoun : 476 établissements scolaires fermés, affectant 90.225 élèves,
USB, développement d’alternatives éduca- établissements ont fait l’exception.
dont 43.551 filles, ainsi que 2.238 enseignants, dont 728 femmes ;
tives avec usage de la langue locale, école
Cascades : 71 établissements scolaires fermés, affectant 11.982 élèves, dont 5.531
de la seconde chance, l’alphabétisation et la Pour ceux qui arrivent à passer le
filles, ainsi que 269 enseignants, dont 124 femmes ; 3
formation aux métiers. CEP, quelle est la disposition pour l’en-
Centre-Est : 90 établissements scolaires fermés, affectant 13.440 élèves, dont 6.166
Avec la création de la Direction géné- trée en 6e ?
filles, ainsi que 426 enseignants, dont 141 femmes ;
rale de Radiodiffusion télévision éducative Malheureusement, il n’y a pas de dispo-
Centre-Nord : 282 établissements scolaires fermés, affectant 15.174 élèves, dont
(DG-RTE), l’enseignement à distance per- sitif de suivi des élèves après les examens,
7.024 filles, ainsi que 388 enseignants, dont 95 femmes ;
mettra d’apporter un appui scolaire à domi- et l’absence d’identifiant unique des élèves
Est : 760 établissements scolaires fermés, affectant 123.410 élèves, dont 58.547
cile à travers la production et la diffusion dans notre système éducatif rend difficile
filles, ainsi que 3.779 enseignants, dont 1.092 femmes ;
de programmes éducatifs audiovisuels et la traçabilité des élèves de façon générale,
Nord : 303 établissements scolaires fermés, affectant 63.381 élèves, dont 31.035
numériques. Par ailleurs, l’organisation des mais particulièrement, ceux affectés par les
filles, ainsi que 1.578 enseignants, dont 527 femmes ;
cours d’appui et de remédiation fait partie crises et qui connaissent des ruptures sco-
Sahel : 917 établissements scolaires fermés, affectant 102.767 élèves, dont 47.093
du dispositif d’accompagnement des élèves laires.
filles, ainsi que 3.669 enseignants, dont 1.159 femmes ;
déplacés internes pour améliorer la qualité
Sud-Ouest : 24 établissements scolaires fermés, affectant 3.635 élèves, dont 1.750
des apprentissages. A la longue, cette situation ne de-
filles, ainsi que 131 enseignants, dont 24 femmes.
vrait-elle pas conduire à la révision
A l’analyse, la situation des fermetures des établissements scolaires fait suite à des
Avez-vous un pourcentage de réussite du cursus scolaire pour l’adapter au
attaques et/ou menaces terroristes avec son corollaire de psychose et de peur engen-
au CEP pour ces enfants dont les classes contexte ?
drées par le phénomène terroriste sur les populations et la scolarité des enfants.
ont été fermées ? De 2017 à 2020 ? Oui, déjà, le ministère dispose au-
On constate que la région du Sahel concentre le plus grand nombre d’établisse-
De façon générale, les taux de succès jourd’hui des curricula d’éducation en situa-
ments fermés (31,35%), suivie de la région de l’Est (25,98%).o
aux examens sont meilleurs aux taux natio- tion d’urgence, qui sont des contenus sta-

Lundi 27 Décembre 2021


III
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Assisses nationales : Que retenir ?


n Eléments d’affirmation de la et de qualité pour tous les enfants de ce
pays, sans exclusion aucune des villes
volonté politique et des campagnes, d’une part, et d’autre
part, à apporter leurs contributions à la
construction d’une école solide et forte
n Adhésion et participation en phase avec les aspirations des com-
des populations et des munautés et les réalités socioécono-
miques du Burkina. L’objectif des Assises
communautés nationales, a précisé le ministre en charge
de l’éducation, Stanislas Ouaro, « est de
questionner l’école en y associant dans
n Un pacte pour un renouveau la recherche de solutions toutes les com-
du système éducatif Le ministre en charge de l’éducation,
posantes de la société et toutes les parties
Le président du Faso, Roch Marc prenantes, notamment, les acteurs des
L E ministère de l’Education natio- Christian Kaboré
Stanislas Ouaro, a la tutelle de ces
Assises nationales; ministères et institutions impliqués dans
l’Education nationale, les collectivités lo-
nale, de l’Alphabétisation et de la Pro-
motion des langues nationales a reçu le la prise en compte des contributions des Assises nationales proprement dites. Les cales, les partenaires techniques et finan-
quitus du Conseil des ministres, en sa Assises régionales dans le document de travaux à cette étape se sont focalisés sur ciers, le secteur privé et des entreprises,
séance du 31 mars 2021, pour organiser base et la remise officielle du document le document de base intégrant la synthèse les partenaires sociaux et les communau-
des Assises nationales de l’Education de base finalisé le lundi 25 octobre 2021, des conclusions des Assises régionales sur tés à la base ».
nationale en vue de repenser le système toutes les conditions étaient réunies pour les 12 thématiques (voir encadré). Les Assisses nationales sur l’éduca-
éducatif burkinabè.
Après ce quitus, « l’organisateur en
chef » s’est attelé à la mise en œuvre du Les 12 thématiques ayant été en débat
cadre. Il s’est agi d’abord, de tenir des Groupes Thématiques prises en charge
rencontres d’information et d’échanges - Bilan de la mise en œuvre du protocole d’accord gouvernement-CNSE et perspectives
avec des autorités coutumières et reli- 1
- Question enseignante : bilan et perspectives
gieuses, des présidents d’institutions - Réforme curriculaire, des examens et concours scolaires : bilan et perspectives
étatiques, des responsables de forma- 2 - Stratégies de relance et de dynamisation du sous-secteur de l’enseignement et la formation
tions politiques, des structures faîtières techniques et professionnels
de l’enseignement privé et des structures - Gratuité de l’éducation : bilan et perspectives
faîtières des collectivités locales, les prin- 3 - Bilan du transfert des ressources de l’éducation aux collectivités, des conventions avec les ONG,
cipaux partenaires de l’éducation et de la associations, et des subventions et perspectives
formation, et des personnes ressources
- Gouvernance du secteur de l’éducation et participation communautaire
que sont les anciens ministres et anciens - Mécanisme d’encadrement de l’enseignement privé
Secrétaires généraux de l’Éducation, 4
- Mécanisme de résilience du système éducatif face aux crises, mécanisme de prévention et de
pour solliciter leur accompagnement et résolution des crises et des violences en milieu scolaire
recueillir leurs contributions pour l’enri- - Stratégies de relance et de dynamisation du sous-secteur de l’éducation non formelle
chissement des contenus des thématiques. 5 - Stratégies de promotion des langues nationales pour renforcer la pertinence et l’efficacité du système
Passée l’adhésion des différents acteurs, éducatif et pour la cohésion sociale et la réconciliation nationale
12 thématiques ont été retenues, après
6 Stratégies de partenariat et de financement de l’Education.
un exercice de stabilisation et une
proposition de points de discussion par
thématique de ces Assises nationales. les Assises nationales. Durant ces Assises nationales de tion ont débouché sur un pacte sur l’édu-
S’en est suivie la mise en place d’un C’est donc après toutes ces étapes que l’Education nationale, les participants cation en vue d’obtenir une éducation de
comité de rédaction du document de base les différentes composantes de la société ont eu donc à examiner différentes pro- qualité, accessible, inclusive et équitable
des Assises nationales composé d’anciens burkinabè se sont retrouvées du 18 au 20 positions en vue de sceller un pacte pour tous les enfants du Burkina Faso.o
ministres, d’anciens Secrétaires généraux novembre 2021 à Ouagadougou, pour les national pour une éducation résiliente Martin SAMA
des ministères en charge de l’éducation,
de techniciens du ministère en charge
de l’éducation nationale et de personnes
ressources averties des questions d’édu-
cation et de formation et la rédaction du
document de base des Assises nationales.
Un comité technique national de valida-
tion du document de base, présidé par le
Premier ministre et composé de plus de
200 représentants d’institutions, de struc-
tures et d’organisations de la Nation im-
pliquées dans les questions d’éducation, a
été par la suite mis en place.
La finalisation du document de base
et sa remise officielle le 30 août 2021 ont
ouvert les portes aux Assises régionales
les 13, 14 et 15 octobre 2021, simulta-
nément dans toutes les 13 régions, sous
Les participants ont jeté les bases d’un pacte national pour une éducation résiliente et de qualité pour tous les enfants de ce pays. (DR)
la présidence des Gouverneurs. Après

IV Lundi 27 Décembre 2021


Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Ils ont dit………sur les assises


n «Ayons à l’esprit que l’éducation est un n « Nul n’a un avenir s’il ne participe à en nouveau, le citoyen
nouveau » au Bur-
droit pour chaque enfant» donner un à son pays » kina qui ont été
Roch Marc Christian Kaboré, Christophe Joseph Marie Dabiré, Premier posées aujourd’hui.
président du Faso : ministre, chef du gouvernement : Mais ce ne sont pas
en tant que tel ces
assisses qui vont
permettre d’avoir
une école de quali-
té. C’est la mise en
œuvre des résolu-
tions qui permettra
d’aboutir à cela…
les textes existent,
il faut les appliquer.
Que tous ceux qui sont impliqués dans la chaîne de déci-
sion fassent leur travail.
« La qualité d’un pays se mesure à la disposition de ses
habitants à prendre part collectivement et individuellement n « Les débats étaient de taille »
à la construction de la cohésion sociale, à la production Adamou Kapioko, représentant des élèves de
collective de richesses pour tous, à la défense par tous
de l’intégrité territoriale et à la conscience partagée par la région de l’Est :
« L’école devra, dans l’intérêt de tous, fonctionner tous que chaque acte posé doit l’être pour la collectivité « Les débats étaient de taille. Il y avait des théma-
de manière permanente, à l’abri des crises. Ayons à d’abord. Car, nul n’a un avenir s’il ne participe à en donner tiques pertinentes et des propositions. Si elles sont prises
l’esprit que l’éducation est un droit pour chaque enfant, un à son pays. C’est pourquoi, j’apprécie positivement la en compte, cela permettra de remédier à beaucoup de
un devoir de chaque parent et une obligation de toute la capacité de l’éducation à faire de chaque habitant de notre problèmes rencontrés dans notre système éducatif. Nous
communauté. Il est de notre responsabilité d’assurer une pays un acteur de développement, engagé dans l’œuvre pourrons ainsi améliorer la qualité de l’école burkinabè ».
éducation de qualité à tous nos enfants, car l’éducation commune d’édification d’un Burkina Faso résilient, fort
reste la meilleure préparation pour affronter un avenir à la et prospère. ». n « On rejette tout sur l’Etat, oubliant que
fois plein d’inconnues et exigeant en matière de qualité et
de capacités d’adaptation. ». l’Etat c’est nous tous »
n « L’école burkinabè est devenue Pr Serge Auguste Balibié Bayala, Directeur
n «Je prends l’engagement de contribuer à un vaste chantier» général du Centre africain d’études supé-
la bonne mise en œuvre de la feuille de route» Stanislas Ouaro, ministre de l’Education rieures en gestion (CESAG) à Dakar au
Alassane Bala Sakandé, président de nationale, de l’Alphabétisation et de la Sénégal :
l’Assemblée nationale, parrain des assises Promotion des langues nationales : « Tout le
« Nous avons monde est
nationales de l’Education: voulu faire de unanime sur
l’école la locomo- la nécessité de
tive du dévelop- revoir notre
pement de notre système éduca-
pays, convaincu en tif. Ces assisses
cela que si la nature ont permis à
ébauche l’homme, toutes les par-
c’est seulement ties prenantes
l’éducation qui d’échanger à
parachève son hu- partir de docu-
manité et en fait un ments pro-
être de culture, pen- duits de façon
sant, responsable et inclusive sur
citoyen. l’orientation future de l’école burkinabè sur un maillon
Dès lors, l’école de notre système, à savoir le préscolaire, le primaire et le
burkinabè est devenue un vaste chantier pour en faire un post-primaire. L’enseignement supérieur, l’enseignement
laboratoire où se fabrique le Burkinabè de demain et la technique et professionnel vont se soumettre au même
« En ce qui me concerne, en ma qualité de président société du futur. ». exercice afin qu’on puisse définir l’orientation politique
de l’Assemblée nationale, et assuré du soutien des Hono- de notre éducation.
rables députés de tous les bords politiques ici présents, je n « Les textes existent, il faut les appliquer » On aurait encore pu en débattre sur une semaine, sur un
prends ici l’engagement de contribuer non seulement à la mois… pour dire toute l’importance du système éducatif,
diffusion des conclusions des présentes assises, mais sur- Yahaya Zoungrana, président de la en général, et spécialement de notre école que nous avons
tout à la bonne mise en œuvre de la feuille de route qui en Commission en charge de la jeunesse, de obligation de façonner pour aujourd’hui et demain. Des
sera issue. Le Parlement burkinabè, qui accorde une place l’éducation, de l’emploi et de la culture à propositions ont été faites et on espère que cette fois-ci,
de choix à l’enseignant, acteur-clé de la performance du chaque partie prenante fera l’effort de mettre en œuvre
système éducatif, le magnifie et le célèbre chaque année l’Assemblée nationale : ce qui la concerne. On rejette tout sur l’Etat, oubliant que
en organisant, sur mon initiative, les Journées de recon- « Quand vous voyez tous ces jeunes avec des diplômes l’Etat c’est nous tous. Si nous œuvrons ensemble, il est
naissance du Député à l’enseignant (JOURDEN), sera mais qui n’arrivent pas à trouver du travail, c’est un si- évident que ce ne seront pas des assises de trop mais des
encore honoré d’accompagner ce processus d’éclosion de gnal fort qui invite les autorités à trouver des solutions. assisses utiles.o
la nouvelle école burkinabè. ». Et ce sont des pistes dont l’objectif est d’avoir « l’élève Rassemblées Martin SAMA

Lundi 27 Décembre 2021


V
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Lycées scientifiques
La nouvelle dynamique !
n 15 établissements spécifiques lars supplémentaires sous forme de don au sionnaires de ces lycées scientifiques
Burkina Faso, soit 56 milliards FCFA envi- (test d’entrée, internat, bourses…), on a
pour commencer ron, dans le cadre du Projet d’amélioration l’impression d’être dans un système éli-
de l’accès et de la qualité de l’éducation tiste. Cette perception peut faire croire
(PAAQE). Ces fonds ont permis de doter aux élèves de l’enseignement général
n 3 000 bacheliers à moyen les régions qui ne disposaient pas encore qu’ils sont un ou deux crans en dessous …
terme dans la série C de telles structures. comme si l’enseignement général a fait
Les élèves issus de ces lycées scien- son temps. « Il s’agit plutôt d’une forme de
tifiques suivent le cursus : lycée scienti- vision qui consiste à créer l’enthousiasme
n Des ingénieurs pour amélio- fique-classe préparatoire - école d’ingé- et l’intérêt au sein des élèves pour les atti-
nieur ou université. Dans cette logique, rer fortement vers les filières scientifiques.
rer l’offre de services du pays à le Conseil des ministres, en sa séance du Sinon chacun a sa place dans notre sys-
long terme Pr Sado Traoré, Directeur général mercredi 1er décembre 2021, a adopté un tème éducatif. Aujourd’hui, par exemple,
du développement des lycées scien- décret portant organisation et fonction- nous avons 458 filles sur 1.194 élèves en
A la rentrée scolaire 2021-2022, tifiques
et de
et des classes
l’agrégation de
préparatoires
l’enseignement
nement des Classes préparatoires aux
grandes écoles (CPGE) au Burkina Faso.
série C dans les lycées scientifiques pour
l’année scolaire 2021-2022, alors qu’on ne
15 lycées scientifiques étaient fonction-
nels sur le territoire burkinabè : 13 lycées secondaire. o Il s’agit de créer des classes préparatoires pouvait pas avoir ces chiffres il y a 5 ans»,
régionaux, 1 national, 1 établissement en post-Baccalauréat dans les lycées et dans rassure le Pr Sado Traoré, Directeur gé-
Dans la mise en œuvre de ce projet de les institutions d’enseignement supérieur néral du développement des lycées scien-
partenariat privé-public. Il s’agit là d’une
lycées scientifiques, le ministère de l’Edu-et de recherche (IESR) afin de s’adapter tifiques et des classes préparatoires et de
nouvelle dynamique pour inverser une ten-
cation nationale, de l’Alphabétisation et deaux nouvelles exigences de développement l’agrégation de l’enseignement secondaire.
dance et surtout mettre à la disposition du
la Promotion des langues nationales a pu en matière d’éducation. Ces classes pré- Pour lui, on peut même croire que
pays des cadres dans le domaine.
compter sur l’appui financier de la Banque parent les étudiants et les élèves à intégrerl’autorité est peut-être complice de la situa-
En effet, face aux défis du moment
tion, puisque le plus grand établissement
d’enseignement général du pays, le lycée
Tout sauf un hobby du ministre Ouaro Philippe Zinda Kaboré, sera transformé en

O N sait que certaines réformes sont faites à la tête des puissants du moment. Est-ce que cette tendance à aller vers
lycée scientifique… Pourtant, il n’en est
rien, l’objectif est de doter le pays d’ingé-
les lycées scientifiques n’est pas imputable au profil mathématique de l’actuel ministre en charge de l’éducation natio- nieurs à long terme.
nale ? Il faut remonter une vingtaine d’années en arrière pour les prémisses des lycées scientifiques. En effet, dans les « En 2017, on a eu 147 candidats au
années 2000, le ministre Mélégué Traoré, diplomate, a procédé à la création de l’Institut des sciences (IDS) pour com- Bac en série C. Même si les 140 sont
bler un déficit : le besoin d’enseignant en mathématiques et sciences physiques dans les lycées et collèges. Initialement, admis, ce chiffre reste insignifiant pour un
les financements, les locaux et les équipements devraient servir à la mise en place du premier lycée scientifique. Dans pays. Beaucoup vont partir à l’extérieur,
l’urgence, l’IDS devrait former une masse critique d’enseignants en sciences pour les envoyer dans les CEG et lycées le pays n’en bénéficiera pas du tout »,
durant cinq (05)… mais jusqu’aujourd’hui, la structure continue de former ces enseignants et a même fusionné avec avance-t-il. « Si on arrive à transformer le
l’Ecole normale supérieure de Koudougou pour donner l’Ecole normale supérieure (ENS). lycée Philippe Zinda Kaboré en un lycée
En 2016, le Pr Filiga Michel Sawadogo, professeur titulaire en Droit privé, a pris un décret donnant la bourse à tous scientifique d’excellence, on aura 500
les bacheliers de la série C, afin d’attirer les élèves vers les études scientifiques. En 2017, sous le magistère de Jean Martin élèves de plus dans les séries scientifiques
Coulibaly, le ministère a pris les décrets créant les lycées scientifiques. à la rentrée 2022-2023. A moyen terme, on
L’actuel ministre en charge de l’éducation, Stanislas Ouaro, procède donc à la matérialisation d’une idée qui va pourra avoir 3.000 bacheliers de la série C.
peser beaucoup dans l’avenir du pays dans quelques années. Son profil mathématique a peut-être accéléré les choses.o Avec un tel chiffre, les écoles d’ingénieurs
vont se développer et on aura de vraies
compétences dans ce domaine scientifique
que sont les changements climatiques et la mondiale à hauteur de 6 milliards FCFA des grandes écoles d’ingénieurs et des ins- et technologique dans ce pays », ajoute-
gestion des ressources naturelles et éner- dans un premier temps, pour l’érection de titutions d’enseignement supérieur et de il pour expliquer que la création de ces
gétiques, l’enseignement des sciences se 8 établissements. recherche tant aux niveaux national, régio- établissements reste une panacée.o
révèle incontournable pour un développe- La Banque mondiale a apporté ensuite nal qu’international.
ment de solutions innovantes, surtout pour en septembre 2020, 100 millions de dol- Martin SAMA
A suivre le cursus scolaire des pen-
un pays en voie de développement comme
le Burkina Faso. C’est à ce besoin que
vient répondre la mise en place des lycées
scientifiques dans les différentes régions
du pays. En plus d’accroître l’offre éduca-
tive, ces temples du savoir vont contribuer
à constituer une masse de scientifiques,
de chercheurs et d’ingénieurs capables
de répondre aux désirs de développement
économique et social de notre pays et de
participer pleinement à la construction de
l’économie nationale.
Dans les faits, il s’agit d’un vaste pro-
gramme de formation sur un triple plan
« construction et équipement de locaux »,
« mise en place de classes préparatoires »
et « centre de préparation d’agrégation ». Au Lycée scientifique national du Centre.

Lundi 27 Décembre 2021


VI
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Innovation
A la découverte des laboratoires ambulants
n Un lot de 4 kits didactiques
de laboratoire
Les kits didac-
n Pour à l’enseignement tiques de labo-
ratoire mettant
expérimental des sciences en évidence
les réflexes
expérimentales médullaires et
le phénomène
de la photo-
n 200 établissements scolaires synthèse; (Ph.
en disposent déjà
Yvan Sama).
Le DG du Centre national des manuels

A
et fournitures scolaires (CENAMAFS),
U Burkina Faso, la plupart des Richard Guillaume Toni. (Ph. Yvan Sama).
établissements scolaires ne disposent pas
de laboratoires scientifiques bien équipés. est composé d’un panneau à façade lumi- expérimentales au Burkina. Ils ont beau- bution de 360 lots de kits à 360 établisse-
Conséquence, les élèves des séries scienti- neuse qui permet la simulation des réflexes coup de spécificités par rapport au matériel ments grâce à l’appui financier du Projet
fiques peuvent terminer leurs cursus sans médullaires. Le kit de SVT/physiologie classique de laboratoire. En effet, explique- d’amélioration de l’accès et de la qualité de
avoir fait une expérience en laboratoire. Le végétale, quant à lui, est également com- t-il, ces kits sont assez légers, transpor- l’éducation (PAAQE). Pour l’année 2022,
manque d’expériences pratiques a rendu posé d’un panneau à façade lumineuse, tables partout et sont adaptés à l’enseigne- le CENAMAFS a inscrit la conception de
les matières scientifiques difficiles et peu permettant la simulation des phénomènes ment des sciences expérimentales tel que deux nouveaux kits didactiques supplé-
intéressantes pour les élèves qui hésitent à physiologiques qui se déroulent pendant prescrit par les programmes officiels en mentaires dans ses objectifs.
s’y intéresser. Le CENAMAFS est aussi chargé de
Face à cette situation, le gouverne- Les missions du CENAMAFS la dotation des établissements scolaires
ment burkinabè a développé une initiative en fournitures et manuels scolaires (toute
pour pallier ces insuffisances du système
éducatif. Il a mis en place un outil appelé
L’ APPUI à la conception des manuels et fournitures scolaires du post-
classe et toute série).
Les établissements publics les louent
primaire et du secondaire ; aux élèves et reversent les frais de location
« kit didactique de laboratoire ». C’est en L’édition et la production des manuels et fournitures scolaires du post-
quelque sorte un laboratoire ambulant per- au CENAMAFS. Ces frais sont de 500 F
primaire et du secondaire ; par manuel au post-primaire général, 1 000
mettant aux élèves de faire des expériences La diffusion et la mise à disposition des manuels et fournitures scolaires
scientifiques comme dans le laboratoire F par manuel au secondaire général et 1
aux établissements d’enseignement post-primaire et secondaire ; 500 F par manuel pour l’enseignement et
classique. La gestion de l’imprimerie du CENAMAFS ;
Le Centre national des manuels et la formation techniques et professionnels.
La collecte des ressources financières liées aux manuels et fournitures Quant aux établissements privés, les
fournitures scolaires (CENAMAFS) est la scolaires et à l’imprimerie.o
structure chargée de la distribution de ces manuels leur sont cédés à prix social. Pour
kits aux établissements scolaires. l’année scolaire 2021-2022, le centre a dis-
la photosynthèse. Chaque kit a été conçu vigueur. Ils sont utilisables aussi bien dans tribué 798 223 manuels. Mais les besoins
Les kits didactiques de laboratoire sont
pour la réalisation d’expériences transver- les zones électrifiées que non électrifiées et exprimés s’élevaient à 2. 240 000 manuels,
produits par le Centre de matériel didac-
sales, c’est-à-dire, des expériences réali- sont de faibles coûts par rapport aux kits de ce qui donne un gap de 1 442 177 manuels.
tique (CMD). Ils sont produits pour les
sées dans des classes de différents niveaux. laboratoire classique. « Les difficultés ne manquent pas mais
établissements d’enseignement secondaire
A en croire monsieur Toni, à ce jour, nous développons des initiatives et des
général. C’est un matériel de laboratoire
Des avantages énormes environ 200 établissements scolaires dis- plaidoyers auprès de nos partenaires pour
servant à l’enseignement expérimental
Selon le Directeur général du CENA- posent déjà de ces kits. Il faut noter que ces pouvoir mobiliser les moyens à la hauteur
des sciences expérimentales, à savoir les
MAFS, Richard Guillaume Toni, ces kits kits sont distribués par lot de quatre. Selon de nos ambitions », a laissé entendre le DG
sciences de la vie et de la terre (SVT) et les
vont permettre d’améliorer la qualité de le DG du CENAMAFS, dans les jours à du CENAMAFS. o
sciences physiques communément appe-
l’enseignement expérimental des sciences venir, sa structure procédera à la distri- Issouf TAPSOBA (Collaborateur)
lées Physique-chimie. Il est entièrement
conçu par des encadreurs pédagogiques
et des enseignants burkinabè, et monté
sur place par des techniciens burkinabè.
A ce jour, le CENAMAFS compte quatre
types de kit, à savoir le Kit d’électricité et
optique, le Kit de chimie et SVT, le kit de
SVT/physiologie animale et le kit de SVT/
physiologie végétale. La photo du
En effet, le kit d’électricité et optique, kit d’électri-
composé d’une mallette pédagogique et cité et optique
et du kit de
d’un panneau mural, permet la réalisation
chimie et SVT.
de plusieurs expériences en électricité et (Ph. Yvan Sama).
optique. Le kit de chimie et SVT est com-
posé d’une mallette pédagogique et d’un
panneau mural permettant la réalisation
de plusieurs expériences en chimie et SVT.
Pour le kit de SVT/physiologie animale, il

Lundi 27 Décembre 2021


VII
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Des innovations pour le traitement


des dossiers de carrière des agents
n Traitement à distance général, puisque ça ne passe plus par le Quelles sont les autres innovations
contrôle financier. Cette procédure nous a mises en œuvre ?
des données permis, en un mois (avril 2021), de traiter Nous avons également mis en place
les actes d’avancement de plus de 35.000 un nouveau logiciel pour la gestion des
agents. demandes d’affectation pour convenance
n Le niveau déconcentré personnelle. Chaque année, nous avons
concerné Qu’en est-il pour le mandatement plus de 5.000 demandes d’affectation pour
des nouveaux agents ? convenance personnelle. La particularité
Y amba Hermann Kaboré est le Di- Les mandatements des nouveaux de ce logiciel est qu’il est beaucoup plus
agents nécessitent d’abord la prise de l’acte performant, offre beaucoup plus d’oppor-
recteur des Ressources humaines (DRH)
du ministère de l’Education nationale, d’intégration qui relève de la compétence tunités et beaucoup de fonctionnalités.
de l’Alphabétisation et de la Promotion du ministère en charge de la fonction pu- Plusieurs personnes peuvent à la fois trai-
des langues nationales (MENAPLN) Selon Yamba Hermann Kaboré, DRH blique. Jusqu’à l’année passée, le projet de ter les demandes, faire les saisies selon les
depuis le 5 avril 2018. Titulaire d’un du MENAPL, ce ministère a le plus gros modernisation de l’administration publique différents critères, classer les agents par
diplôme de Maîtrise en sociologie, d’un effectif de la Fonction publique, avec un accompagnait le ministère en finançant des ordre de mérite en termes de nombre de
diplôme du cycle A de l’ENAM option effectif d’environ 120.000 agents, soit 54 activités entrant dans le cadre du traitement points pour l’affectation. Il permet égale-
gestionnaire des ressources et d’un Mas- % des effectifs de la Fonction publique, de cet acte. Le projet a pris fin mais le ment d’éditer l’acte d’affectation.
ter professionnel en management du sec- même système a demeuré. Nous envoyons Nous sommes actuellement en train de
teur public, il est la cheville ouvrière de techniciens de la DRH qui font les traite- des agents pour appuyer le ministère de la développer un logiciel en collaboration
la gestion des carrières dans ce minis- ments. Cette opération est validée par la Fonction publique dans cette opération. avec l’Agence française de développe-
tère. Il explique les innovations appor- cellule solde et la paierie qui relèvent du Une fois les actes d’intégration pris, le mi- ment (AFD), qui va venir en appui aux
tées dans ce ministère qui regroupe le ministère en charge des finances, même nistère de la Fonction publique les transfère innovations que nous disposons déjà. Ce
plus gros effectif de la Fonction publique s’ils sont installés au niveau du MENA- au MENAPLN et nous procédons systéma- système va permettre d’établir une sorte
pour faciliter la gestion des carrières, le PLN. tiquement aux mandatements. d’interaction entre les gestionnaires et les
mandatement des nouveaux agents, etc. Nous avons expérimenté ce mécanisme Pour alléger la procédure à ce niveau, usagers. C’est une application qui sera
avant même que le gouvernement décide nous mettons à contribution les techniques accessible à travers les smartphones et
L’Economiste du Faso : Quelles sont de l’apurement de la dette sociale du minis- de l’information et de la communication. qui permettra à chaque agent de suivre sa
les principales innovations apportées tère de l’Education nationale. Nous avons Le service en charge du traitement des sa- carrière, d’avoir une notification sur les
par le ministère pour faciliter les trai- donc renforcé le dispositif existant avant la laires a mis à la disposition des nouveaux actes pris et dès qu›il y a un changement
tements des dossiers liés aux carrières mesure du gouvernement. agents, à travers leur délégué, un numéro sur sa situation administrative et salariale,
des agents? WhatsApp qui leur permet d’envoyer des il doit pouvoir les savoir sans se dépla-
Yamba Hermann Kaboré : Le minis- Ces innovations concernent-elles le documents manquants pour la finalisation cer. Tout ce dispositif nous a permis d’être
tère de l’Education nationale, de l’Alpha- niveau déconcentré ? du traitement. Au titre des innovations, au même niveau de traitement de dossier
bétisation et de la Promotion des langues Nous l’avons également expérimenté nous avons mis en place un logiciel de d’avancement que les autres ministères.
nationales (MENAPLN) a le plus gros ef- au niveau déconcentré quand il s’est agi de traitement pour digitaliser la gestion des Nous avons rattrapé le retard que nous
fectif de la Fonction publique. Aujourd’hui, traiter les indemnités. Au niveau régional, actes de carrière et les dossiers indivi- avions accumulé les années antérieures,
il a un effectif d’environ 120.000 agents. nous avons également demandé aux acteurs duels. De 2018 à nos jours, tous les actes bien qu’il nous ait fallu prendre des actes.
Cela représente environ 54 % les effectifs qui sont impliqués dans le traitement des de carrière sont scannés et stockés dans Cela peut également être cité au titre des
de la Fonction publique. Avec un tel effec- dossiers d’indemnité de se regrouper. Ainsi, une base de données. Une adresse mail innovations.
tif, il faut prendre des mesures pour dili- les Directions régionales de l’Education est à la disposition des agents. Pour tout En effet, en collaboration avec le
genter le traitement des différents dossiers, nationale, la Direction régionale du Budget besoin, ils peuvent communiquer à travers ministère de la Fonction publique, nous
surtout les dossiers de carrière. La Fonc- et la Trésorerie régionale qui procèdent par cette adresse sans se déplacer. Nous trai- avons essayé de prendre en charge deux
tion publique a des textes assez rigides et le même système de travail que le niveau tons leurs requêtes et nous leur envoyons situations administratives en un seul acte.
nous avons innové en prenant des mesures national. Il faut noter qu’en ce qui concerne les actes que nous avons scannés. Nous Ce qui n’est normalement pas possible.
pour diligenter le traitement des dossiers le traitement des actes, une mesure a été avons à ce jour, un total de 76.680 actes Nous avons pris un décret accordant la
en collaboration avec tous les acteurs de la prise par le ministère de l’Economie pour de carrière numérisés et stockés. Pour la bonification d’échelon à titre exception-
chaîne. Par exemple, pour la prise des actes dispenser certains actes du visa du contrôle seule année 2021, nous avons numérisé nel. La bonification d’échelon à titre ex-
de carrière, nous procédons à un regroupe- financier. Cette mesure vise à pallier la 1.142 actes. Pour les dossiers individuels ceptionnel prenait effet à compter du 1er
ment de tous les acteurs en un seul endroit. lourdeur dans le traitement des dossiers. numérisés, nous avons pu numériser 1.876 janvier 2018. Des agents attendaient leur
Cela implique les acteurs de trois minis- Il s’agit, notamment, des actes d’avan- dossiers individuels. Depuis la création de avancement 2017 et il fallait prendre les
tères, à savoir le ministère de la Fonction cement et des actes de titularisation. Mais l’adresse mail en avril 2020 jusqu’à main- avancements de 2017 avant de revenir sur
publique, du MENAPLN et du ministère au niveau de la DRH, nous avons toujours tenant, pour plus de 50.000 requêtes, nous les actes de bonification à titre exception-
de l’Economie et des Finances, à travers gardé le même esprit en constituant ce pool. avons pu répondre à 43.700 requêtes. En nel.
le contrôle financier. Nous constituons Nous avons réuni 2 services dans la salle plus, d’autres agents, majoritairement des Au regard des effectifs, cette opération
une chaîne de prise des actes. Nous avons de réunions. Ces 2 services constituent enseignants, viennent toujours sur place demande de l’énergie, des moyens et du
les rédacteurs qui élaborent les actes, les l’équipe chargée du traitement des dossiers pour demander leurs actes. Nous faisons temps. Nous avons conçu un module avec
contrôleurs financiers font le contrôle, les de la prise des actes. notre possible pour qu’ils n’abandonnent les techniciens de ministère en charge
informaticiens assistent en cas de problème Un service assure la prise des actes et pas les classes pour suivre leurs dossiers. de la fonction publique qui a permis de
technique et les signataires signent les actes l’autre le contrôle financier. Nous avons Le nombre d’agents qui viennent en pré- prendre sur le même acte l’avancement
déjà rédigés. mis en place le Secrétariat général et une sentiel tourne autour de 104.002 agents. Au 2017 et la bonification à titre exceptionnel,
Une fois les actes signés, la chaîne se petite équipe qui joue le rôle du contrôle mois d’avril 2021, nous avons reçu environ en un coup. La correction financière prend
prolonge avec ceux qui s’occupent du trai- financier. Donc, après la vérification des 34.000 agents en présentiel. Mais la majo- également en compte ces deux aspects.
tement de l’incidence financière. actes par la cellule de vérification, on trans- rité des agents ont adopté le traitement à Cela a été un grand ouf de soulagement. o
A ce niveau, nous avons également les met directement les dossiers au Secrétariat distance de leurs dossiers. Elie KABORE

Lundi 27 Décembre 2021


VIII
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Stanislas Ouaro, ministre de l’Education


«L’éducation de nos enfants n’a pas de couleur politique»
RÉFORMES du système éduca- suppression du CEP de façon à ce que
les élèves puissent poursuivre leur cur-
tif, dialogue social, défis face à l’insé- sus jusqu’au Brevet d’études du premier
curité et fermeture des écoles. Les cycle (BEPC). Ce groupe de personnes
capacités du personnel du ministère de considère que le maintien du CEP n’est
l’Education nationale, de l’Alphabéti- pas conforme à cette obligation scolaire
sation et de la Promotion des langues à laquelle le Burkina a souscrit et que le
nationale sont mises à rude épreuve. maintien du CEP annihile les efforts pour
Avec à sa tête, le Pr Stanislas Ouaro, l’atteinte des objectifs du développement
celui-ci doit relever le défi de l’éduca- durable en lien avec cette obligation sco-
tion et ce, malgré les crises successives. laire.
Dans cette interview que le ministre Pour d’autres, il faut aller prudem-
a accordée à L’Economiste du Faso, ment. Il y a certains acteurs du système
le 10 décembre 2021, le Professeur qui ne sont pas d’accord, parmi lesquels
Ouaro est revenu sur la suite à donner figurent les partenaires sociaux. Pour eux,
aux conclusions des assises, la mise en la suppression du CEP risque d’avoir un
place de la Stratégie de l’éducation en impact sur la qualité du système. C’est
situation d’urgence et les priorités de vrai que chacun a ses raisons, et ce que
son département pour la période 2021- nous avons fait, c’est de ressortir les
2025. résultats du CEP sur les 10 dernières
années pour que le Conseil des ministres
L’Economiste du Faso : Nous avons soit suffisamment édifié sur le taux de
suivi la tenue des Assises nationales, succès pour qu’on puisse voir s’il faut le
elles ont été bien achevées, quelle est la supprimer ou pas.
suite que vous donnerez à ces conclu-
sions ? Qu’en est-il de la polémique autour
Prof. Stanislas Ouaro, MENAPLN : de la suppression du second tour au
Cela a été une des instructions du pré- BEPC ?
sident du Faso et du Premier ministre le C’est la seconde question non tran-
31 mars 2021, lorsqu’en Conseil des mi- chée. La suppression du second tour au
nistres, le principe de l’organisation des Brevet d’études du premier cycle répond
assises a été acté. C’était de travailler à ce à un objectif : celui de se conformer aux
que toutes les composantes de la société directives communautaires.
burkinabè puissent y participer. Et j’ai Nous sommes dans un espace com-
été heureux de constater que cela a été le munautaire qui est l’Union économique
cas. Et même aux Assises nationales de et monétaire ouest- africain (UEMOA),
l’Education nationale qui se sont tenues dans lequel espace nous travaillons à
les 18, 19 et 20 novembre derniers, vous l’harmonisation d’un certain nombre de
avez suivi avec moi l’appel du chef de principes en matière d’éducation. C’est
file de l’opposition. Au regard de la crise Prof. Stanislas Ouaro, MENAPLN, doit relever le défi de l’éducation et ce, malgré les
crises successives. (DR) ce qui a justement conduit à la mise en
consécutive aux assassinats, aux tueries œuvre de la réforme Licence-Master-
d’Inata, il avait dit que l’opposition poli- Doctorat et qui a fait couler beaucoup
en œuvre des conclusions et recomman- Quelles étaient ces questions non
tique regroupée autour du CFOP se reti- d’encre dans le temps. Aujourd’hui, il y a
dations des assises, des actes des assises, tranchées ?
rait de toutes les activités organisées par cette harmonisation au niveau du Bacca-
des rapports ; et tout ceci a été préparé. Il y a eu des questions chaudes assez
le gouvernement, dont les assises. Mais, lauréat. Il y a une directive de l’UEMOA,
Et nous sommes en train d’accélérer le difficiles comme, par exemple, la sup-
malgré son appel, l’opposition a été re- celle de 2020, qui est très claire là-dessus
processus pour que dès la semaine pro- pression du Certificat d’études primaires
présentée dans toutes ses composantes. et qui dit que le Baccalauréat est le der-
chaine, les différents actes et les conclu- (CEP). Il y a une partie qui considère
Cela montre justement la maturité des nier diplôme de l’enseignement secon-
sions soient déposés sur la table du Se- que le maintien du CEP ne correspond
Burkinabè. L’éducation de nos enfants daire. Cela est même conforme à notre loi
n’a pas de couleur politique. Et à partir d’orientation.
de ce moment, chacun doit consacrer son L’éducation de nos enfants n’a pas de couleur politique Nous avons entamé la réforme du
temps à la réflexion pour le renouveau du BAC depuis l’année dernière et vous
système éducatif. avez suivi avec moi tout ce que ceci
Ceci étant, à l’issue de ces assises, crétaire général du gouvernement et du pas à la loi d’orientation de l’éducation a apporté comme remous. On espère
à partir du moment où elles ne sont pas Conseil des ministres afin que le Conseil et aux engagements que le Burkina Faso cette année, pouvoir relever le défi de
une instance de décision, c’est le gouver- des ministres puisse programmer ces dis- a pris vis-à-vis des partenaires au niveau l’organisation réussie de cet examen
nement et le Conseil des ministres qui cussions. bilatéral, multilatéral et international, pour nous conformer à cette directive et
prennent le relais pour la suite à donner. Ainsi, à l’issue du Conseil, des c’est-à-dire, l’obligation scolaire jusqu’à conformément aussi au programme du
Nous avons intégré les amendements, décisions vont sortir et nous pourrions l’âge de 16 ans. Cela voudrait dire que président du Faso, à son engagement pris
les recommandations et les conclusions alors travailler à la mise en œuvre des les enfants de 6 à 16 ans doivent rester avec les Burkinabè pour son deuxième
issues de ces assises. Nous avons préparé contenus et recommandations. Le Conseil dans le système éducatif jusqu’à la fin de mandat. Dans le cadre de l’harmonisation,
un certain nombre de documents comme va aussi se pencher sur certaines ques- cette période de 6 à 16 ans. De ce point de il y a des pays qui organisent les seconds
le projet de PACTE au niveau du sys- tions non tranchées. vue, l’instauration du continuum éducatif tours et d’autres ne les font pas. Donc,
tème éducatif, la feuille de route de mise a été actée, et ce qui devrait conduire à la
➨➨➨

Lundi 27 Décembre 2021


IX
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Stanislas Ouaro, min


«L’éducation de nos enfants n
➨➨➨ attendues. Et nous avons élaboré des cur-
on va aller certainement vers la suppres- ricula d’éducation en situation d’urgence.
sion peut-être du second tour au niveau Ce sont des curricula qui nous permettent
du BAC et les gens considèrent que cela en quatre mois, de donner l’essentiel du
permet de nous conformer. programme aux élèves afin de sauver leur
Mais, là aussi, c’est une question qui année scolaire.
n’est pas tranchée. Pour d’autres acteurs,
le second tour permet quand même Cette stratégie marche-t-elle ?
d’améliorer le taux de succès au BEPC, Oui, très bien. Nous avons commencé
ce qui n’est pas faux. Je ne le dis pas pour à le faire et à la date d’aujourd’hui, nous
prendre parti. Mais parce que, lorsque avons ces curricula dans tous les niveaux
nous avons sorti les résultats du BEPC les d’enseignement, du préscolaire jusqu’en
dix dernières années, on a une moyenne Terminale, en passant par l’enseignement,
de 20% au premier tour. Il y a une an- la formation technique et professionnelle.
née même où on était à 13%, en 2013 je Maintenant, nous sommes en train de le
pense. Donc, il y a des moments où on développer au niveau des établissements
est à 20 et quelque. L’année dernière, bilingues où des centres à passerelle,
on était à 19% au premier tour et c’est à parce que nous avons des centres où nous
l’issue du second tour qu’on est allé à 27, récupérons des enfants qui ont décroché
80%, donc 28% environ. Cela voudrait du système pendant un moment ou qui ne
dire que si le second tour était supprimé sont jamais allés à l’école mais qui ont dé-
l’année dernière, on aurait eu un taux de passé l’âge d’aller à l’école. Ils viennent
succès de 19%. En s’appuyant sur cela, faire une année et après cela, le test d’éva-
les acteurs qui sont contre la suppression luation leur permet d’aller au CE1 ou au
Et nous avons élaboré des curricula d’éducation en situation d’urgence. Ce sont des
du second tour au BEPC considèrent que CE2 ou au CM1. C’est çà l’accélération.
curricula qui nous permettent en quatre mois, de donner l’essentiel du programme
sa suppression va jouer considérablement Et maintenant, la passerelle est qu’on
aux élèves afin de sauver leur année scolaire. (DR)
sur les résultats. Donc, pour le supprimer, les sorte de ce centre bilingue, c’est-à-
il faudrait travailler à améliorer les taux
l’avenir, parce que la crise est instable, adopté et développé, sous la présidence dire, qu’ils utilisent 2 mois d’apprentis-
de succès. comment arrivez-vous à juguler cela ? du Premier ministre Dabiré en février sage dans leurs langues maternelles et 7
Voilà donc des questions non tran- Il faut dire effectivement que nous 2019, une stratégie nationale de scolari- mois en français, après cela, ils passent.
chées, qui vont être examinées par le avons commencé d’abord avec une sation des élèves dans les zones à forts Les plus âgés vont dans la stratégie de
Conseil des ministres en toute objecti-dizaine d’établissements fermés dans défis sécuritaires. C’est ce que nous scolarisation accélérée II.
vité. Ce que je tiens à dire ici, il y a des
la province du Soum en 2017, et au- avons fait au début où nous avons mis Ils vont à un niveau 2 pour renfor-
personnes qui prêtent déjà des intentions
jourd’hui, nous sommes à 2.923 établis- en place un certain nombre d’actions qui cer davantage en lien avec un métier qui
que c’est le gouvernement qui veut sup-sements fermés, selon un repor- devraient concourir à régler ce peut être la menuiserie, la couture pour
primer le CEP, le second tour du BEPC, tum mensuel ; ce qui impacte problème parmi lesquels, s’y intégrer. Aujourd’hui, avec la SSAP
pour des questions de finances. Vous les activités d’apprentis- il y avait la question du (Stratégie de scolarisation accélérée et
savez que si on supprime le CEP, il va sage pour quelques numérique éducatif, passerelle), nous sommes en train de
falloir construire davantage de CEG, re-
La première des développer des curricula d’éducation en
400.000 élèves et au- faire en sorte que le
cruter davantage de ressources humaines.
tour de 12.000 ensei- priorités, c’est tra- programme d’édu- situation d’urgence sur 4 mois aussi pour
Ce ne sont pas des investissements qu’on
gnants. Au regard de vailler à ce que tous les cation par la radio ces différents centres.
peut faire en 4, 5 ou 6 ans. Tout ceci c’est
cette situation, nous permette aux élèves C’est ce que nous faisons et tout ceci
pour dire que ceux qui pensent que c’est
élèves puissent aller à a été inscrit dans cette stratégie que nous
avions commencé au de se maintenir dans
le gouvernement, c’est un faux procès. départ à mener des l’école malgré toutes le système éducatif avons déroulée pour atteindre ce niveau
Et d’ailleurs, le gouvernement n’a jamais
actions ponctuelles. ces crises en attendant que les aujourd’hui. Après cela, en 2020, il y a la
contribué aux débats sur les Assises. Vous avez dû suivre conditions sécuritaires Covid 19 qui a provoqué la fermeture de
Donc, rassurer les gens qu’à l’issue
avec moi qu’en 2018, nous leur permettent de reve- tous les établissements scolaires du pays,
du Conseil, le gouvernement prendra desavons organisé les examens nir en présentiel. La question, une grave crise sanitaire qui a provoqué la
décisions les plus pertinentes mais quispéciaux pour des élèves à Ouahigou- par exemple, de la gestion des élèves fermeture. Nous avons travaillé ensemble,
ont un impact sur le développement du ya et à Djibo. Nous avons regroupé à Dji- déplacés internes qui suivent leurs parents vous avez suivi, vous nous avez accompa-
système éducatif quel que soit le prix à
bo, plus de 5.000 élèves et à Ouahigouya, en se déplaçant ou qui viennent sans que gnés donc, on vous remercie en tant que
payer. Si aujourd’hui justement, les ter-
environ 1.000 élèves pour lesquels nous les parents se déplacent. Il fallait trou- média, à pouvoir sauver l’année scolaire.
roristes travaillent à saboter les efforts
avons organisé les différents examens. ver des solutions pour les réinscrire, pour C’est ainsi que nous avons compris qu’en
de développement de nos systèmes, c’estIls ont suivi les cours, ils étaient internés, trouver tout le matériel nécessaire péda- fait, nous ne devrions pas nous focaliser
parce qu’ils savent qu’un Homme éduqué etc. C’est une opération que nous avons gogique pour leurs activités, la question que sur la crise sécuritaire qui a un impact
est difficilement manipulable. Donc ilsmenée deux fois mais après, au regard du renforcement des capacités d’accueil sur le système éducatif mais sur tout type
savent ce qu’ils font ; ils veulent détruire
de l’ampleur du phénomène, on a consi- des localités qui accueillent les élèves de crise qui peut avoir un impact.
notre pays en détruisant son système édu-
déré que ce genre d’action ponctuelle ne déplacés internes. C’est pour ça que nous avons relu
catif. pouvait pas nous permettre de continuer Nous avons réalisé des infrastructures cette stratégie de scolarisation des
à régler cette question et qu’il fallait aller scolaires dans des localités et les popu- élèves des zones à forts défis sécuritaires
Vous évoquez l’insécurité actuelle- sur une vision prospective de règlement lations, pour des raisons d’insécurité, en stratégie d’éducation en situation
ment, on sait qu’elle mine un peu les de cette question. ont quitté ces lieux pour se replier dans d’urgence pour prendre en compte toute
écoles, quel projet avez-vous pour Et c’est ainsi que nous avons donc d’autres localités où elles n’étaient pas situation d’urgence.

Lundi 27 Décembre 2021


X
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

nistre de l’Education
n’a pas de couleur politique»
Aujourd’hui, la création de la Direc-
tion générale de la radiotélévision édu-
cative a pour objectif justement d’utiliser
le numérique éducatif pour faire face à
ces situations qui peuvent être des situa-
tions d’urgence liées à la crise sécuritaire
et sanitaire. Donc, il y a cet ensemble de
choses, il y a des préfabriqués que nous
allons réaliser bientôt pour renforcer
les infrastructures. Il y a des bâtiments
complémentaires que nous construisons
dans des zones de replis. Il y a un cer-
tain nombre de paquets comme ça ; nous
avons acquis des kits scolaires.
Cette année, nous avons partagé
126.000 kits scolaires aux élèves dépla-
cés internes. A la date d’aujourd’hui,
nous avons réinscrit autour de 170.000
élèves dans des écoles dites délocalisées.
Nous avons rouvert des établissements et
aujourd’hui, nous sommes à 156. Nous
formons nos enseignants régulièrement
et actuellement même, il y a des séances
de formation qui se passent pour que, dès
que la situation apparait, qu’ils puissent
pouvoir dérouler les curricula d’ESU
(d’éducation en situation d’urgence) sur
4 mois. Donc, jusqu’à fin février, confor-
La deuxième des priorités, c’est le développement des sciences de la technologie et de l’enseignement des mathématiques. Ça, c’est une des
mément à notre calendrier scolaire, nous
priorités du président du Faso et nous poursuivons la réalisation des lycées scientifiques. (DR)
avons encore la possibilité de récupérer
et nous avons une campagne de récupé-
ration des élèves déplacés. pour tout le monde en faisant en sorte la crise sanitaire, nous, on avait la crise Vous parlez tantôt d’avancer,
que les élèves des classes d’examen re- sécuritaire, sanitaire et économique. quelles sont vos priorités pour 2020-
On voit qu’en 2021, vous ne vous prennent les cours et qu’ils puissent faire Il y a eu un autre fait marquant : c’est 2025 ?
êtes pas reposé, vous avez beaucoup les examens dans les mêmes conditions. la question des réformes des examens. Il faut dire que la première des priori-
La question du sujet unique tés, c’est travailler à ce que tous les
en sciences de la vie et élèves puissent aller à l’école
Un mot aux PTF de la terre (SVT) et malgré toutes ces crises.
en Histoire-Géo- Le Baccalauréat Mais, cela a un lien avec
«C ’EST d’abord, les remercier au nom du gouvernement pour leur graphie (HG)
l’organisation
et
du
est le dernier diplôme l’amélioration du climat
sécuritaire, donc nous
contribution au développement du système qu’ils renouvellent régulièrement.
Nous avons essayé d’avoir un dialogue fécond avec les partenaires techniques Baccalauréat par de l’enseignement travaillons en tandem
et financiers qui sont regroupés à travers un chef de file qui, aujourd’hui, est le ministère en secondaire, selon la avec les chefs de cir-
le chargé d’Affaires de l’Ambassade du Luxembourg au Burkina. Il nous charge de l’éduca- Directive 2020 de conscription adminis-
accompagne à la mobilisation des ressources et au développement du système tion. Ça a été très trative dans les régions
difficile. Mais fina- l’UEMOA et les Forces de défense
et à faire face à l’impact de la situation sécuritaire sur le système éducatif.
Il s’agit donc de les remercier, mais de leur dire que plus que jamais, on lement, tout est rentré et de sécurité de notre pays.
a besoin davantage de ressources et qu’il serait bon qu’ils continuent les dans l’ordre. Nous avons La deuxième des priori-
efforts qu’ils font mais aller au-delà pour qu’ensemble nous puissions réussir. sauvé l’année scolaire, les tés, c’est le développement des
Aussi, il s’agit de les rassurer que nous allions poursuivre le travail que nous examens se sont très bien passés. sciences de la technologie et de l’ensei-
faisons à travers les cadres partenariaux que nous organisons à travers la On essaie d’avancer en apportant des gnement des mathématiques. Ça, c’est
mission conjointe de suivi et de mise en œuvre du plan de développement de innovations dans le système. Par exemple, une des priorités du président du Faso et
l’éducation de base ». o quand vous prenez le Baccalauréat, la nous poursuivons la réalisation des lycées
session de remplacement dite session des scientifiques. Et à la date d’aujourd’hui,
malades qui était organisée chaque année, nous avons ouvert 15 lycées scienti-
bougé, mais que pouvez-vous nous dire Et c’est ce qui fait que certains pays ont s’était organisée pour quelques spécialités fiques. Donc, il y a un lycée scientifique
en un mot sur l’année 2021, qu’est-ce abandonné le CEP, parce qu’ils trouvaient du Baccalauréat. Mais nous l’avons éten- aujourd’hui dans chaque chef-lieu de
qui vous a le plus marqué ? que c’était difficile. Nous, nous avons du à toutes les spécialités, parce qu’un région. Il y a deux lycées scientifiques
En 2021, ça n’a pas été simple. C’est tout maintenu, nous avons organisé dans des principes auxquels le Burkina a adhé- nationaux, dont un dans la Commune de
vrai qu’il y a eu d’abord le travail que les mêmes conditions et les résultats ont ré, c’est l’équité dans le système éducatif. Tanghin Dassouri, qui est le lycée scienti-
nous avons fait. Nous avons tiré l’année été meilleurs que des années précédentes. Ainsi, nous avons fait en sorte que cette fique de Ouagadougou, parce que c’est le
scolaire parce qu’en 2020, il y a eu la C’est vraiment quelque chose qu’il faut année, toutes les spécialités auront une « grand Ouaga », et le lycée scientifique
crise de la maladie à Coronavirus, nous relever. C’est une fierté nationale, mal- session de remplacement de façon à ce national de Bobo-Dioulasso. Il y a le ly-
avons réussi à sauver l’année scolaire gré la crise sécuritaire. Les autres avaient que l’équité puisse se faire.
➨➨➨

Lundi 27 Décembre 2021


XI
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Stanislas Ouaro, ministre de l’Education


«L’éducation de nos enfants n’a pas de couleur politique»
➨➨➨ forages, d’équiper des établissements ler pour introduire ces documents en chantiers, j’en oublie certains que vous
cée Philippe Zinda Kaboré qui a été trans- mais aussi et surtout de construire la Conseil des ministres. Leur adoption verrez peut-être sur le terrain. Comme l’a
formé en lycée scientifique d’excellence Direction régionale de l’Institut national permettra que nous puissions dérouler le dit Maître Pacéré Titinga, si la termitière
Philippe Zinda Kaboré et cela a été adop- de formation des personnels d’éducation programme de promotion de nos langues vit, qu’elle ajoute de la terre à la terre. Et
té en Conseil des ministres et que nous (DR-INFPE), ex-ENEP de Manga. Nous nationales. Nous avons 59 langues natio- donc moi, je considère justement que la
devons ouvrir à la rentrée prochaine et avons aussi un projet important que nous nales parmi lesquelles nous avons 17 qui termitière du Burkina Faso vit, et nous,
ça va être un lycée scientifique national. négocions avec Quatar Charity, à travers sont en voie de disparition, parce que par- nous venons apporter une partie de la
Le troisième défi, c’est celui du déve- la Banque islamique de développement, lées par des groupes de 100 ou 150. On terre. D’autres viendront le poursuivre.
loppement de l’enseignement et la for- qui est de récupérer 300.000 enfants hors souhaiterait justement, à travers la poli- C’est en cela que je suis content de ces
mation technique et professionnelle. Cela école et les mettre dans le système en uti- tique linguistique, travailler à donner une échanges que j’ai avec vous, parce qu’à
demande beaucoup de ressources. Nous lisant justement les stratégies de scolari- identité à ces langues. travers votre média qui est vraiment lu,
avons fait des efforts sur les 5 dernières sation accélérée et passerelle. Cela vaut C’est-à-dire, un alphabet de façon à ce vous allez permettre aux Burkinabè de
années, 2016-2020, nous avons réalisé un coût de 20 millions de dollars. C’est que même si ceux qui les parlaient ne sont voir ce qui est fait malgré tous les défis
12 établissements et nous sommes en très bien avancé aussi et on espère qu’en plus là, qu’on ait de la documentation qui que nous avons : défi sécuritaire, sani-
train de travailler à les équiper progres- 2022, on pourra aussi le dérouler. nous permet d’apprendre et de maintenir taire, économique, fronde sociale et que
sivement. À cet effet, nous sommes en ces langues et de les diffuser, pourquoi malgré tout ceci, on arrive à avancer.
pas dans des secteurs stratégiques. Mais Quand je parle de ces défis, j’oubliais
aussi, faire en sorte qu’à terme, toutes nos un défi important : celui de poursuivre la
Education : le ministère regroupe 55% des fonctionnaires langues aient une identité de façon à ce mise en œuvre du protocole d’accord que
ILS sont 120.000 agents sur les 215.000 fonctionnaires que compte la qu’elles puissent être toutes utilisées dans
l’alphabétisation et dans l’enseignement
nous avons signé avec les syndicats.o
Interview réalisée par ESS
Fonction publique à travailler au sein du ministère de l’Education nationale. bilingue. Voilà en gros un ensemble de
En termes de pourcentage, à lui seul, le MENAPLN regroupe 55% des tra-
vailleurs de l’Etat. Au regard de sa taille, il regroupe le plus grand nombre
de structures syndicales aussi. « Nous avons 28 structures syndicales, et mon
Directeur de la communication m’informait qu’il y avait un 29e qui vient de
se créer, donc on aura certainement 29 et peut-être 30 », a affirmé le ministre
Ouaro, lors de l’interview accordée à L’Economiste du Faso. RCCM: BFOUA 2007 B 1276, IFU: 00011610K, Email: chairman@balajigroup.org
Dans ce contexte, le dialogue avec les partenaires sociaux est extrêmement
important. Organisée en Coordination nationale des syndicats de l’éduca-
tion, ceux-ci revendiquent de meilleures conditions de vie et de travail des Le groupe Balaji conclut un accord avec PGIL DMCC (Erstwhile
fonctionnaires. Un protocole d’accord en 56 points a été signé avec le gouver- Pharmyka DMCC), EAU pour le projet minier de Kalsaka détenu
nement. Sur ces 56 points, nous avons 79% des points qu’on a mis en œuvre.
Il reste à peu près 21% des points que nous allons poursuivre. Et à la date par Balaji Group Mining Kalsaka S.A. (BGMKSA)
d’aujourd’hui, nous sommes à plus de 120 milliards FCFA que nous avons
OUAGADOUGOU, BURKINA FASO - 21 décembre 2021 - Le Groupe Balaji a le plaisir
dégagés pour satisfaire des points du protocole.
d’annoncer qu’il a conclu un accord avec PGIL DMCC (Erstwhile Pharmyka DMCC), UAE pour
Pour favoriser le dialogue social, nous avons mis en place un mécanisme de
le financement du projet minier de Kalsaka (Mines de Kalsaka) au Burkina Faso. La mine de
suivi de la mise en œuvre des points du protocole d’accord gouvernement-syn-
Kalsaka est détenue à 90 % par Balaji Group Mining Kalsaka S.A., qui est entièrement détenue
dicats, présidé par le ministre de l’Education. « C’est à travers elle que nous par une des sociétés du groupe Balaji.
dialoguons, nous essayons de voir ce qui est fait. Donc, c’est de les rassurer que À propos du projet aurifère de Kalsaka :
le dialogue va se poursuivre. Il est vrai qu’on se bagarre souvent, on s’affronte  Le projet aurifère de Kalsaka (PAK) est situé dans la province du Yatenga au
par moments, mais à la fin, on trouve des solutions et c’est ce qui est extraor- Burkina Faso, à environ 150 km au nord-ouest de la capitale Ouagadougou.
dinaire », affirme le Pr Stanislas Ouaro. o  Le projet possède des ressources de 389 580 oz avec une teneur moyenne de 1,62 gramme
par tonne et des réserves de 119 302 oz à 1,20 gramme par tonne.
Résumé de l’accord
train de négocier un financement avec Parlez-nous du volet promotion des
Dans le cadre de l’accord, PGIL DMCC (Erstwhile Pharmyka DMCC) apportera le financement
la Banque mondiale, à travers un projet langues nationales, quels en sont les nécessaire au projet minier de Kalsaka pour sa participation au projet.
dont les négociations sont bien avancées. objectifs ? Le groupe Balaji gérera les opérations sur le terrain pour le projet.
Ce projet devrait être bouclé et passé au Une priorité essentielle, c’est l’adop- A propos du Groupe Balaji
Conseil d’administration de la banque en tion du document de politique linguis- Balaji Group est un groupe diversifié de sociétés opérant au Ghana, au Burkina Faso, en Côte
mai 2022. tique. Il y a une loi d’orientation portant d’Ivoire et dont le siège social se trouve à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Le groupe a des activités
Un autre défi, c’est le démarrage officialisation et promotion des langues dans plusieurs secteurs, notamment, l’exploitation minière, les minéraux et
du projet dit BID 5. C’est un projet de nationales qui a été adoptée en 2019 par métaux précieux, les équipements agricoles, etc.
développement de l’éducation qui est l’Assemblée nationale. Il y a les décrets À propos de PGIL DMCC :
financé par l’Etat burkinabè et la Banque d’application : décret sur la politique lin- PGIL DMCC (Erstwhile Pharmyka DMCC) est un groupe diversifié dont le siège social se
islamique de développement. Il y a eu la guistique et les stratégies. Ces documents trouve à Dubaï, EAU. Il est présent dans le commerce des métaux, les produits pharmaceutiques,
phase 1, 2, 3, 4 et nous sommes à la phase sont prêts. les solutions durables pour l’eau et les produits agricoles. Le groupe dispose d’une équipe spécia-
5 que nous négocions depuis un certain Nous venons d’avoir les avis favo- lisée dans la collecte de fonds pour des projets miniers en Afrique. Le groupe a également une
temps. Mais nous sommes très bien avan- rables de la Commission nationale de riche expérience dans le commerce international et dispose d’un réseau mondial de distribution et
d’information.
cés et on espère qu’on pourra démarrer ce planification et de développement pour
Pour de plus amples informations, veuillez contacter :
projet dès janvier 2022, ce qui permettra les différents documents, notamment, le
Balaji Group PGIL DMCC Akoliya V.N (Patel)
de réaliser des circonscriptions d’édu- document de politique de la stratégie, le Akoliya V.N (Pastel VARUN KAMAT
cation de base, de construire des CEG, plan triennal glissant et le diagnostic. chairman@balajigroup.org vkamat@pgilglobal.com
de normaliser des écoles, de réaliser des Nous sommes en train de nous atte-

Lundi 27 Décembre 2021


XII
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Infrastructures scolaires
Qui détiennent les leviers ?
LES infrastructures éducatives et un engagement légalisé à céder les
infrastructures réalisées à la communauté
d’enseignement restent une préoccu- pour les particuliers.
pation permanente au niveau des auto- La création d’un établissement public
rités en charge de l’Education natio- d’éducation et d’enseignement est auto-
nale. Créer un cadre sain et agréable risée par un arrêté du ministre de tutelle
pour l’apprenant nécessite des inves- pour le post-primaire et le secondaire (gé-
tissements importants, la définition néral et EFTP) et un arrêté du Gouverneur
de normes et une bonne planification (préscolaire, primaire et ENF). L’autori-
pour mettre en cohésion l’offre éduca- sation de création a une durée de validité
tive et la demande. de trois (3) ans au terme desquels elle est
Dans le secteur des infrastructures, annulée si les travaux de construction
l’Etat régule, construit mais n’est pas n’ont pas connu de démarrage effectif.
seul à prendre l’initiative. D’autres
acteurs peuvent concourir à l’amélio- Quel est le contenu du cahier de
ration de l’accès à l’école, à condition charges pour la construction ?
de respecter les conditions. Explication Tout projet de création d’un établis-
dans cet entretien avec Olivier Bagré, sement d’éducation et d’enseignement
Directeur général des études et des sta- doit s’exécuter conformément aux dispo-
tistiques du ministère de l’Education sitions du cahier des clauses environne-
nationale, de l’Alphabétisation et de la mentales et sociales.
Promotion des langues nationales. Olivier Bagré, DGES du MENAPLN. Sa Direction gère toutes les statistiques du dépar- Les normes environnementales et
tement sociales s’observent principalement au
L’Economiste du Faso : Quand et niveau du choix du site d’implantation, de
comment décide-t-on de construire une post-primaire ; vers son représentant ou tout particulier, la sécurité des lieux et des installations, de
école dans une localité ? l’existence d’au moins trois (3) CEG/ peut formuler une demande de création. l’aménagement du cadre de vie scolaire,
Olivier Bagré, Directeur général des CMS dans la localité ou des environs Dans ce cas, elle doit s’assurer de dis- du choix des matériaux de construction,
études et des statistiques (MENAPLN) : pour les établissements d’enseignement poser des financements nécessaires pour de l’hygiène/assainissement et de l’accep-
Les établissements publics d’éducation et secondaire ; réaliser les infrastructures et constituer un tabilité sociale.
d’enseignement sont créés sur initiative le rayon de l’aire de recrutement d’un dossier comportant les pièces suivantes : A cela, il y a le respect des standards
de l’autorité étatique sur la base du res- établissement d’enseignement général est une demande revêtue d’un timbre fis- des infrastructures. En effet, l’ensemble
pect de la carte éducative, du cahier des fixé à cinq (5) km. cal au tarif en vigueur et comportant les des bâtiments à construire et des équipe-
clauses environnementales et sociales. avis motivés des responsables des struc- ments à installer devra être intégré dans
Les critères de la carte éducative sont Des populations décident souvent de tures déconcentrées en charge de l’éduca- un plan de masse qui tient compte des
spécifiques à chaque niveau d’enseigne- construire des écoles dans leurs locali- tion de la localité ; extensions futures de l’établissement.
ment (préscolaire, primaire, post-pri- tés, quelle est la procédure ? Etes-vous un engagement écrit du partenaire Les bâtiments doivent être situés au
maire et secondaire). La programmation favorables à ces initiatives citoyennes ? financier ou des autorités communales à minimum à 05 m de la clôture.
des sites se fait chaque année en fonction Le ministère accompagne toutes les réaliser les infrastructures de l’établisse- L’organisation des bâtiments sur le
des priorités du ministère et suivant la initiatives citoyennes pour l’accroisse- ment ; plan doit intégrer le principe de rationa-
disponibilité des allocations budgétaires ment de l’offre éducative. un engagement écrit à respecter les lisation de l’espace.
allouées pour la réalisation des infrastruc- Conformément aux dispositions des dispositions du cahier des clauses envi- Tous les bâtiments scolaires doivent
tures éducatives. normes éducatives, la communauté, à tra- ronnementales et sociales ;
Des critères spécifiques pour la créa-
➨➨➨
tion d’une école primaire
La création d’une école primaire pu-
blique tient compte des critères ci-après :
la population de la localité : cent cin-
quante (150) habitants au moins ;
la population scolarisable de la loca-
lité : au moins vingt (20) enfants ;
l’aire de recrutement : au moins un
rayon de 2 km.
Toutefois, les villages ou zones encla-
vés ou séparés des autres par une barrière
naturelle peuvent déroger à ces critères.

Des critères spécifiques de création


d’un établissement d’enseignement post-
primaire et secondaire
Les critères spécifiques à remplir pour
créer un établissement d’enseignement
post-primaire et secondaire sont :
l’existence d’un vivier d’au moins
trois (3) écoles primaires dont une à six
classes dans l’aire de recrutement pour le

Lundi 27 Décembre 2021


XIII
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Infrastructures scolaires
Qui détiennent les leviers ?
➨➨➨ nord. Les sanitaires doivent être situées Les sanitaires ne doivent pas être à tives doit respecter scrupuleusement les
être équipés de rampes d’accès. à une distance minimum de 20 m des moins de 30 m du point d’eau et dans le normes en matière d’urbanisme et de
Les implantations techniques des classes, à un endroit assurant la discré- sens des courants des eaux souterraines construction.
infrastructures éducatives doivent tenir tion, mais facile à surveiller. après le point d’eau.
compte de la direction des vents domi- Leurs implantations doivent être, en Il est prévu au minimum un poste de Quelles sont les dispositions prises
nants, de l’ensoleillement, des pluies et principe, situées du côté ouest pour tenir latrine pour 50 élèves avec un disposi- pour éviter les dégradations rapides
des autres recommandations de l’évalua- compte des vents dominants afin d’éviter tif de lave-mains, en prenant en compte des infrastructures ?
tion environnementale. Les façades prin- la propagation des mauvaises odeurs dans l’aspect genre et les enfants vivant avec La révision à la hausse des coûts uni-
cipales seront orientées vers le sud ou le les salles de classes. un handicap. taires des infrastructures, l’adoption des
Les blocs seront séparés filles-gar- nouveaux plans types de construction, la
çons. mise en œuvre d’un mécanisme de suivi
Infrastructures scolaires Chaque bloc de latrines doit com- conjoint MENAPLN/Communes et l’im-
porter un poste aménagé spécifiquement plication des communautés bénéficiaires
Des chiffres qui donnent le tournis pour les enfants vivant avec un handicap.
D’une manière générale, toute
pour un suivi citoyen de la réalisation des
infrastructures éducatives. o
construction d’infrastructures éduca- FW
• Plus de 100 milliards d’investissements sur la période
2016/2020
Pr Stanislas Ouaro
• Encore plus d’investissements à venir Tempéré, discret mais déterminé
LA boîte noire du MENAPLN est la Direction générale des études et de la r Stanislas Ouaro, depuis P
statistique. C’est elle qui collecte et traite toutes les données relatives à l’Educa-
tion nationale. Grace aux diligences du responsable de la DGES, nous avons eu le 5 février 2018-date de sa prise
accès aux chiffres-clés du secteur en matière de réalisation d’infrastructures en officielle de fonction-, est la clé
termes de nombre d’écoles, investissements, et répartition par région sur le quin- de voute du système éducatif du
quennat écoulé (2016/2020). pays des Hommes intègres. Il a
Plus de 105 milliards FCFA. C’est le montant des investissements dans les hérité d’un des départements les
différents ordres d’enseignement que sont le préscolaire, le primaire, le post-pri- plus difficiles à gérer. C’est le
maire, le secondaire, les lycées scientifiques, les écoles de formations techniques plus grand en effectif, celui qui
et professionnelles, et le non-formel. détient le plus grand nombre de
Le primaire et le post-primaire concentrent à eux deux, plus de 70% de ces syndicats, donc de problèmes à
investissements. Ce sont ces deux secteurs qui voient leurs effectifs exploser ces gérer, de grèves à désamorcer.
dernières années ; d’où la concentration des moyens. Dans ces investissements, Il joue sur deux cordes en per-
on constate qu’une part non négligeable est revenue aux infrastructures de lycées manence : satisfaire les reven-
scientifiques et aux écoles de formations techniques et professionnelles. Le dépar- dications sociales des travail-
tement est dans une dynamique de redonner toute sa place à l’enseignement tech- leurs et doter, dans le même
nique (2,5 milliards d’investissement) et scientifique (8,04 milliards). temps, l’école burkinabè d’in-
Pour la période 2021/2022, l’effort d’investissement va se poursuivre dans le frastructures et d’équipements
secteur des EFTP et dans les lycées scientifiques. Dans les projets du départe- appropriés pour un meilleur
ment, il est prévu d’équiper les ateliers des établissements de l’EFTP construits et apprentissage. Il faut croire qu’il
de construire des infrastructures complémentaires des établissements d’EFTP réussit bien ce travail d’orfèvres,
existants. puisque depuis 2018, c’est lui le
Côté lycées scientifiques, 7 lycées scientifiques régionaux et un lycée scienti- ministre de l’Education natio-
fique d’application sont à construire et à équiper. La construction et l’équipement nale, de l’Alphabétisation et de
de 5 lycées professionnels sont également prévus au cours des 5 prochaines la Promotion des langues nationales du Burkina Faso.
années. Reconnu pour sa pondération, sa capacité à convaincre, à négocier, même
FW dans les situations les plus difficiles, Pr Ouaro a toute la confiance du Président
Roch Marc Christian Kaboré. Sa présente mission : refonder l’école burkinabè en
Statistiques sur les infrastructures scolaires de 2016 /2020 : nombre opérationnalisant les travaux des Assises nationales sur l’éducation. Il se présente
d’écoles, montants des investissements par ordre d’enseignement donc comme le ministre de la transition ou de la refondation de l’école burkinabè.
Au niveau politique, il est le 4e vice-président du Mouvement du peuple pour
N° NBRE le progrès (MPP), le parti au pouvoir, dont il est décrit comme l’un des principaux
REGION COUT
D’ORDRE D’ECOLES piliers. L’homme est né le 19 janvier 1975 à Gagnoa en RCI. Sur le plan aca-
1 Préscolaire 153 3 196 160 000 démique, le « mathématicien » du gouvernement, après avoir obtenu son Doctorat
2 Primaire 1411 43 665 231 000 en Mathématiques et application en 2001, a été progressivement : Assistant à
l’Université de Ouagadougou de septembre 2002 à juillet 2004, Maître-assistant
3 Post-primaire 533 27 433 877 494
de juillet 2004 à juillet 2008, Maître de conférences de juillet 2008 à juillet 2012.
4 Secondaire 69 9 660 000 000 Professeur titulaire depuis 2012.
5 Lycées techniques 8 8 047 330 905 Avant d’être nommé au gouvernement le 31 janvier 2018, Pr Stanislas Ouaro
Etablissements d’EFTP 12 12 558 271 930 était, à partir de 2012, le président de l’Université Ouaga II. Il a été Coordonnateur
Non-formel 81 1 356 469 000 de la section informatique de l’IBAM (Institut burkinabè des arts et métiers), de
2002 à 2008 ; de 2006 à 2008.o
TOTAL 2.267 105. 917.340.329
MN

Lundi 27 Décembre 2021


XIV
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

rac-
gra-
Dialogue avec les syndicats
Le consensus comme mode opératoire
POINT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PROTOCOLE D’ACCORD GOUVERNEMENT/CNSE (1/8)
Etat de mise en œuvre au 29 octobre 2021
Nombre
Etat de réalisation des engagements

Engagements Nombre % 56 44

Engagements réalisés 44 79%


12
Engagements en cours 12 21%
Engagements réalisés
Total 56 Engagements en cours
Total
n En 2 ans, 44 accords sur tion nationale, de l’Alphabétisation et de
et le consensus. Toute chose qui a permis cours de mise en œuvre, il y a 1 engagement
la Promotion des langues nationales (ME-
56 de la CNSE mis en œuvre NAPLN), le Professeur Stanislas Ouaro, à à Stanislas Ouaro d’atteindre un taux de avec date d’échéance et 11 engagements
peine installé dans son fauteuil de ministre satisfaction de 79%. sans date d’échéance.
le 5 février 2018. Une sorte de cadeau de La satisfaction de la plateforme a été Le seul engagement avec date
n Avec en prime l’adoption bienvenue de la Coordination nationale du assortie de la correction avec incidence d’échéance concerne l’apurement du dos-
financière de bonification d’échelon pour sier du personnel des ex-garderies popu-
du statut valorisant secteur de l’éducation (CNSE) composée
de 15 syndicats. Les discussions vont durer compter du 1er janvier 2018, au bénéfice
entre les deux parties sur pratiquement 2 de tous les agents du ministère en charge
de l’Education nationale, la finalisation
Les Tics utilisés à fond pour
n En 2021, l’incidence ans, avec comme point d’achoppement la
concrétisation du statut valorisant de l’en- de la relecture du décret portant octroi des le traitement des dossiers des
financière est de plus de seignant. Depuis le 12 février 2020, le statut indemnités spécifiques et de logement au enseignants
personnel du secteur, ainsi que la prise en
S
120 milliards FCFA valorisant a été acté par le gouvernement au
grand bonheur des bénéficiaires, car assorti compte de personnes occultées, la cor- TANISLAS Ouaro a une par-
56 points de revendications pour d’incidence financière. En plus du statut
valorisant, 43 autres points de revendica-
rection avec incidence financière des pre-
mières et deuxièmes tranches des indem-
faite maîtrise de l’outil informa-
tique et une bonne connaissance des
réclamer de meilleures conditions de vie et
tions ont été mis en œuvre, à en croire le nités harmonisées et de logement dont langages et logiciels informatiques
de travail des enseignants. Tel était le gros
Directeur des Ressources humaines (DRH) les délais sont échus depuis fin décembre scientifiques. Muni de tout ce ba-
dossier sur la table du ministre de l’Educa-
du MENAPLN, Hermann Kaboré. 2018 et 2019, le respect des effectifs dans gage, il a tout naturellement accéléré
les classes. l’introduction des Tics dans le trai-
Quid de la qualité du dialogue Privilégier le dialogue, son style de tement des dossiers des enseignants.
management Plus de 500 milliards FCFA pour la Selon le DRH du MENAPLN,
entre le MENAPLN et les 28 Enseignant de mathématiques à l’Uni- construction des murs, toilettes et WC tous les actes administratifs sont
syndicats du ministère ? versité Thomas Sankara, mesurant les A la date du 9 décembre 2021, il reste aujourd’hui numérisés grâce à des

E TANT le ministère qui détient


conditions de travail de ses collègues, a 12 engagements en cours de mise en œuvre.
toujours privilégié le dialogue, l’écoute Selon le DRH, sur les 12 engagements en
logiciels. Ainsi, plus besoin de se dé-
placer pour venir dans la capitale à
la palme d’or du personnel le plus cause d’un papier administratif. Les
élevé dans la Fonction publique, soit La méthodologie scientifique du mathématicien Ouaro innovations ont permis d’accélérer
près de 120 000 en 2021 (54%) de les avancements, les reclassements,
la Fonction publique, il concentre dans le traitement des revendications la prise des mandatements, etc. A
aussi le plus grand nombre de syn-
dicats, soit 28. Presque que tous les
S UR 56 engagements de mise en œuvre, 44 ont été entièrement mis en titre d’exemple, plus de 35.000 actes
d’avancement ont été traités en avril
œuvre, soit un taux de 78% et 12 sont en attente de mise en œuvre. Le taux
syndicats ont déposé sur la table de 78% a été obtenu en moins de 2 ans et ce, grâce à la méthodologie scienti- 2021. Le ministre Ouaro a réuni les
du nouveau ministre une série de fique du mathématicien Ouaro dans le traitement des revendications. Selon services du ministère de l’Education,
revendications. Malgré le nombre Hermann Kaboré, cette méthodologie scientifique a consisté, dans un premier du ministère de la Fonction publique
de syndicats, Hermann Kaboré sou- temps, à la mise en place d’un comité de suivi du protocole d’accord par le et celui des Finances (le contrôle
ligne que le ministère entretient de ministre Stanislas Ouaro en 2018. Ce comité de suivi se réunit chaque mois financier) à un même lieu qu’est
bons rapports avec l’ensemble de autour du ministre pour constater l’effectivité de la mise en œuvre des 44 la DRH. Ceux-ci sont appuyés sur
ses partenaires sociaux. Mieux, dit- engagements et voir le niveau de mise en œuvre des 12 autres engagements. Le place par une équipe informatique
il, les 28 syndicats sont associés à ministre Ouaro veille particulièrement sur le statut particulier et sur les traite- prête à délivrer tout acte administra-
la bonne marche du ministère. Il a ments des carrières (acte d’indemnité, acte d’avancement, acte de bonification tif aux demandeurs. o
tenu à saluer cette ouverture d’es- à titre exceptionnel), tant sur le volet administratif que sur la constatation
prit et de sacrifice des syndicats qui, des incidences financières. Tous ces points sont présentés chaque mois aux
à travers leurs critiques construc- laires. La mise en œuvre dudit dossier
syndicats comme preuve de bonne foi. Le comité de suivi comprend la CNSE,
tives, facilitent la mise en œuvre des serait en bonne voie, à en croire le DRH
le ministère en charge de l’éducation, celui de la Fonction publique, celui des
engagements pris. Des rencontres du MENAPLN qui révèle que le dossier
Finances et du Premier ministère. Mieux, dit-il, les autres syndicats hors CNSE
de concertation sont régulièrement serait actuellement au Secrétariat général
ont toujours été associés aux grandes décisions. o
tenues entre les deux entités. o du gouvernement pour être réintroduit en
➨➨➨

Lundi 27 Décembre 2021


XV
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Dialogue avec les syndicats

➨➨➨
Le consensus comme mode opératoire
Conseil des ministres. Les 11 engagements Innovations dans le domaine de la gestion des dossiers de carrière des agents du MENAPLN
ont trait à la mise en œuvre de la politique
éducative telle que la construction des
infrastructures éducatives, la dotation en
LA DRH a engagé, depuis 2018, un processus de digitalisation de la gestion des actes de carrière et des dossiers indi-
viduels des agents à travers la mise en place d’un logiciel conçu à cet effet. Ainsi, les chronos ont fait place aux fichiers
cantines scolaires, la dotation en manuels scannés des actes et des dossiers individuels.
scolaires, la clôture des établissements, Le point des dossiers numérisés se présente comme suit :
etc. Si les 11 engagements sont assortis de Nombre d’actes numérisés et stockés dans la base de données depuis novembre 2018 : 76.684 actes, dont 11.842 pour la
sans date d’échéance, c’est parce que leur seule année 2021 ;
mise en œuvre requiert des investissements Nombre de dossiers individuels (DI) numérisés depuis novembre 2018 : 18.676 DI dont 4.855 DI en 2021 ;
financiers. A titre d’exemple, Hermann Un mail a été créé le 29 avril 2020 (sad.drhmenapln@gmail.com) à travers lequel les usagers transmettent leurs
Kaboré a révélé que rien que l’érection requêtes en matière d’actes de carrière.
des murs des établissements scolaires et la Ainsi, depuis la création de l’adresse mail, la DRH a répondu à 43.700 mails sur plus de 50.000 mails reçus. Pour la seule
construction des toilettes et WC sur le terri- année 2021, 8.113 mails ont reçu des réponses sur 14.213 mails reçus. Enfin, le service en charge des archives de la DRH
toire national avoisinaient la somme de 500 reçoit régulièrement des usagers sur place pour leur communiquer des actes sur clés USB ou par WhatsApp. Ainsi, depuis
milliards FCFA. o 2018, 104. 002 usagers se sont déplacés à la DRH pour demander leurs actes, dont 34.094 usagers en 2021. Le MENAPLN
Ambéternifa Crépin SOMDA a signé avec l’ANPTIC un contrat de 60 millions FCFA et acheté du matériel informatique à 38 millions FCFA.o

Etat de mise en œuvre du protocole d’accord gouvernement/coordination nationale des syndicats de l’éducation
1. Engagements réalisés
POINT SOUS POINTS ENGAGEMENTS REALISES
De l’adoption d’un statut valorisant
1. Mettre en place un comité d'experts qui mènera une réflexion approfondie afin de
des personnels de l’éducation et de la
proposer un document technique sur ledit statut
recherche
2.Octroyer une bonification d'un échelon pour tout le personnel du MENA à compter
du 1er janvier 2018
3. Créer les emplois d'Administrateur d'établissement et de Personnel de laboratoire
De l’amélioration de l’accès à 4. Réflexion sur les possibilités d'amélioration des procédures de réalisation et
l’éducation Construction et équipement d'équipement des infrastructures éducatives
d'infrastructures éducatives adéquates 5. Suivi rigoureux des travaux de construction et sanctions des entreprises défaillantes
6. Subventionner les manuels du préscolaire
7. Allouer un budget de fonctionnement aux établissements et alléger les conditions
d'utilisation de ces ressources et trouver les procédures les plus efficaces à mettre en
œuvre d'ici la fin juillet 2018
8. Recruter le personnel en nombre et en qualité
L'allocation d'au moins 30% du
budget national au secteur de
De l’amélioration des conditions de
l'éducation avec une dotation 9. Poursuivre l’augmentation progressive du budget alloué à l’éducation dans tous les
travail pour une efficacité du système
conséquente de toutes les structures ordres d’enseignement
éducatif
éducatives de tous les ordres en
moyens de fonctionnement efficaces
L'octroi d'un trousseau pédagogique à 10. Mettre en place un comité paritaire (gouvernement-syndicats) pour proposer le
tous les enseignants à chaque début de contenu du kit pédagogique et définir les modalités d'acquisition d'ordinateurs par le
rentrée personnel de l’éducation et de la recherche
La reconnaissance des prérogatives et
l'allocation de moyens conséquents
aux encadreurs pédagogiques de tous 11. Réaffirmer les prérogatives des encadreurs pédagogiques
les ordres d'enseignement pour
l'exécution de leurs missions
12. Se concerter (MENA et MINEFID) pour trouver les procédures les plus efficaces à
mettre en œuvre pour l'allocation de moyens aux encadreurs pédagogiques
13. Associer les partenaires sociaux dans la réflexion sur la réforme du système
d'encadrement pédagogique qui devra rendre ses travaux en avril 2018
Le respect des effectifs dans les 14. Adresser une correspondance aux différentes municipalités et à tous les acteurs
classes en tenant compte des normes pour le respect des effectifs dans les classes : 50 élèves au primaire, 70 élèves au post
internationales primaire, 60 élèves au secondaire.
15. Rappeler aux Maires le principe du respect des normes d'effectifs édictées par le
Burkina Faso.
16. Réaliser les infrastructures scolaires conformément au plan triennal de
construction d'infrastructures pour résorber les effectifs à court, moyen et long
termes.
17. Rappeler aux Maires le respect de l'affectation effective des espaces prévus à la
réalisation des infrastructures socio-éducatives.
La prise en charge des maladies
18. Fournir la liste actualisée des maladies professionnelles
professionnelles et accidents de travail
19. Construire des latrines en tenant compte du genre
20. Relire les textes relatifs aux conditions d'octroi des bourses d'études en tenant
compte du mérite mais aussi des conditions de vie pour une justice sociale
21. Elargir la dotation des vivres aux structures non formelles (CEBNF) à partir de
l'année scolaire 2018-2019
La tenue effective du Conseil de
discipline, la poursuite et la sanction
des responsables de structures 22. Tenir régulièrement les sessions de Conseil de discipline et sanctionner les
administratives coupables de éventuels coupables.
mauvaise gestion administrative et
financière
Le renforcement effectif des capacités
du personnel de l'éducation de tous les
Lundi 27 Décembre 2021
ordres à travers un plan cohérent de
23. Tenir la conférence des enseignants au bureau pour fin févr ier au plus tard
XVI formation.
20. Relire les textes relatifs aux conditions d'octroi des bourses d'études en tenant
compte du mérite mais aussi des conditions de vie pour une justice sociale
21. Elargir la dotation des vivres aux structures non formelles (CEBNF) à partir de
l'année scolaire 2018-2019

Le Supplément
La tenue effective du Conseil de
discipline, la poursuite et la sanction
des responsables de structures 22. Tenir régulièrement les sessions de Conseil de discipline et sanctionner les
administratives coupables de éventuels coupables.
de
mauvaise gestion administrative et
LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

financière
Le renforcement effectif des capacités
du personnel de l'éducation de tous les
23. Tenir la conférence des enseignants au bureau pour fin févr ier au plus tard
ordres à travers un plan cohérent de
formation.
Le respect des franchises scolaires et 24. Faire respecter les franchises scolaires et universitaires encadrées par le décret
universitaires n°2016-926
La relecture de l'organigramme du
De la revalorisation de la fonction MENA dans le but de 25. Poursuivre la réflexion avec les partenaires sociaux pour trouver des solutions aux
enseignante l'autonomisation de chaque niveau de problèmes soulevés
l'éducation
26. Pourvoir les postes vacants au niveau central
L'amélioration de l'indemnité spéciale
27. Une augmentation de 7 800 F pour la catégorie C; de 11 050 F pour la catégorie B;
de logement pour les personnels et
de 14 300 F pour la catégorie A; de 17 500 F pour la catégorie PB;
son octroi d'office
28. Harmoniser l'indemnité de logement du Conseiller pédagogique de l'enseignement
scolaire (PC) avec celle de la catégorie PB, soit une augmentation de 30 000 F pour la
catégorie PC
Le contrôle des établissements privés 29. Déléguer aux régions les autorisations de création, les autorisations provisoires
relativement au respect des cahiers de d'ouverture et les autorisations définitives en ce qui concerne le préscolaire et le
charges et aux frais de scolarité primaire pour faciliter le traitement desdits dossiers
30. Publier la liste des établissements reconnus
31. Effectuer des contrôles dans les établissements d'enseignement privés et appliquer
les sanctions proposées par les structures de contrôle
L'application effective de la
convention collective de
l'enseignement privé laïc signée entre 32. Prendre en charge à travers les structures techniques habilitées (Direction générale
les organisations syndicales et du travail)
l'UNEEPL, et son extension aux
autres types d'enseignement
33. Etudier la possibilité de réorganiser la forme institutionnelle de la DRH
34. Apurer les retards d'avancements et reclassements de 2016 dans un délai de deux
(02) mois à compter de la date de signature du présent protocole
35. Assurer le mandatement des nouveaux agents au plus tard un (01) mois, après la
date de leur prise de service
La réhabilitation du secteur de
36. Payer les arriérés des prises en charge des ex-formateurs des centres d'éducation
l'éducation non formelle et de
de base non formelle (CEBNF) d'ici à la fin du mois de février 2018
l'alphabétisation
37. Mûrir la réflexion pour trouver une solution structurelle aux CEBNF dans un
délai de trois (03) mois, à compter de la date de signature du présent protocole
38. Poursuivre l'opérationnalisation de la Direction générale de l'éducation non
formelle (DGENF)
La valorisation, l'harmonisation et de
39. Harmoniser l'indemnité spécifique aux taux appliqués à l'ex-MESS pour compter
l'octroi de l'indemnité spécifique à
du 1er janvier 2018 au profit des personnels du MENA et du personnel non enseignant
tous les personnels de l'éducation et
en service dans les structures centrales au MESRSI
de la recherche
40. Augmenter de 5000 FCFA les taux harmonisés au profit de tout le personnel du
MENA et du personnel non enseignant en service dans les structures centrales au
MESRSI à raison de 2 500 FCFA par an
41. Réexaminer au plus tard le 31 janvier 2018, la gestion du reste de l’année scolaire
DISPOSITIONS FINALES
afin qu’elle se déroule dans de bonnes conditions
42. Mettre en place un comité bipartite de suivi de la mise en œuvre du présent
protocole
43. Lever tous les mots d’ordre en cours, à compter de la date de signature du présent
protocole
44. Les deux parties recommandent de prévoir , dans les réalisations des
infrastructures du 11-Décembre, celles relatives à la réalisation d'infrastructures
éducatives et de la recherche
2. Engagements non réalisés ou en cours de réalisation

N° ENGAGEMENTS NON REALISES OU EN COURS DE REALISATION


1. Elargir le périmètre de la gratuité au préscolaire public à travers l'allègement des charges

2. Développer l'éducation préscolaire

3. Réexaminer les procédures de production des manuels et prendre des dispositions pour que les manuels soient livrés dans les écoles au plus tard
le 15 septembre de chaque année

4. Poursuivre la construction, dans un moyen terme, d'un lycée scientifique avec internat dans chaque région

5. Réhabiliter les latrines défectueuses dans les établissements

6. Etendre progressivement la construction des internats (un internat en plus de celui des lycées scientifiques dans chaque province) po ur les
enfants démunis

7. Doter toutes les écoles préscolaires et primaires publiques en vivres pour 4 mois en 2019, 6 mois en 2020 et 9 mois à partir de 2021. Toutefois, la
gestion des vivres doit être améliorée à tous les niveaux pour éviter les déperditions

8. Elargir le comité technique d'élaboration du plan de formation des agents du MENAPLN aux organisations syndicales

9. Clôturer les domaines scolaires

10. Assainir l'environnement scolaire (insalubrité, nuisances sonores, débits de boissons, prostitution, drogue…)

11. Poursuivre la déconcentration de la gestion des actes de carrière des agents

12. Donner suite aux dossiers des personnels des ex-garderies populaires dans un délai d'un mois, à compter de la date de signature du présent
protocole, pour un règlement définitif du problème

Lundi 27 Décembre 2021


XVII
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

PSDEBS 2021-2025
Une fabrique de citoyens dévoués
au développement économique et social
n Accès de tous à une éducation
de qualité

n Adaptée aux besoins


de l’économie

n 2 906 milliards FCFA en


dépenses courantes et en
investissement
P LAN stratégique de développement
de l’éducation de base et de l’enseignement
secondaire (PSDEBS) 2021-2025. C’est
désormais le nouveau référentiel dans le
premier maillon de l’éducation au Burki-
na. Ce Plan demeure en cohérence avec la
vision holistique édictée par la loi d’orien-
tation de l’éducation adoptée en 2007, les
référentiels sous-régionaux et africains, le
PSEF 2017-2030 et le Référentiel national
de développement (RND) 2021-2025. La
vision du PSDEBS est déclinée comme suit il s’agira, par exemple, d’accroître de 2020 quatre axes stratégiques qui sont : le déve- intrinsèques. Il se fixe pour objectifs, entre
:« A l’horizon 2025, le Burkina Faso dis- à 2025, le taux brut de scolarisation au prés- loppement de l’accès à l’éducation de base autres, la réduction de la population d’anal-
pose d’un système d’éducation de base et colaire de 5,9% à 10,5%, au primaire de formelle et à l’enseignement secondaire ; phabètes, l’amélioration de l’efficacité de
d’enseignement secondaire démocratique, 86,6% à 95,7%, au post-primaire de 49,3% l’amélioration de la qualité des enseigne- l’ENF ainsi que du niveau des apprentis-
performant, résilient, contribuant à la for- à 63,5% et au secondaire de 21,9% à 28,8%. ments/apprentissages ; le développement sages. Afin d’opérationnaliser cet axe, deux
mation de citoyens responsables, produc- Le taux d’achèvement au primaire passera de l’ENF ; le renforcement du pilotage et objectifs stratégiques ont été identifiés :
teurs et créatifs pour soutenir son dévelop- de 60,3% à 82,6%, au post-primaire de du soutien aux services de l’éducation de améliorer l’accès à l’éducation non formelle
pement économique et social ». Le rapport 39,0% à 48,9% et au secondaire de 17,5% base et de l’enseignement secondaire. et améliorer la qualité et la pertinence de
diagnostic, le modèle de simulation finan- à 20,1%. Les effectifs de l’ENF des jeunes Le premier axe vise à accélérer le déve- l’éducation non formelle.
cière et la note de cadrage élaborés en 2020 et adolescents et des adultes passeront de 42 loppement quantitatif de l’offre d’éduca- L’axe stratégique 4 entend assurer une
ont été les principales sources qui ont fourni 749 à 67 556 et ceux de l’EFTP passeront tion formelle. Pour que le système arrive gestion optimale des ressources du minis-
les éléments nécessaires à la formulation de de 36 423 à 53 515. à scolariser l’ensemble de la population en tère par le renforcement de ses capacités
ce nouveau plan stratégique dont le champ Les ressources nécessaires pour la mise âge d’aller à l’école, il s’agira d’amélio- stratégiques et opérationnelles. Pour ce
d’action couvre l’éducation préscolaire, les en œuvre du PSDEBS sont estimées à 2 rer la couverture au niveau du préscolaire, faire, la gouvernance interne centrée sur
enseignements primaire, post-primaire gé- 906 milliards FCFA, dont 2 728 milliards d’assurer l’accès et la continuité éducative l’impulsion des activités à mettre en œuvre
néral et secondaire général, l’éducation non FCFA en dépenses courantes et 179 mil- au primaire et au post-primaire et de déve- suivant les principes de l’équité et de l’ap-
formelle et l’enseignement et la formation liards FCFA en dépenses d’investissement. lopper l’enseignement post-primaire géné- proche participative ainsi que la gouver-
techniques et professionnels (EFTP). Les ressources mobilisables sur la période ral et technique. Deux objectifs stratégiques nance externe à travers la contractualisation
Six (06) défis majeurs sont à relever à sont estimées à 2 855 milliards FCFA ; d’où concourent à l’opérationnalisation de cet et la subsidiarité seront observées.
l’horizon 2025 : assurer une scolarisation un besoin de financement de 51 milliards axe : l’accroissement de l’offre d’éducation Deux objectifs stratégiques ont été éga-
universelle inclusive soutenue par une stra- FCFA sur la période, soit en moyenne 10 à tous les niveaux et le maintien et la réten- lement identifiés pour l’opérationnaliser :
tégie de maintien et favorable au genre ; milliards FCFA par an. Ce besoin représente tion à tous les niveaux d’éducation. améliorer la gouvernance de l’éducation
mettre à la disposition du MENAPLN, du 1,8% des ressources nécessaires et qui devra Le deuxième axe vise à améliorer la de base et de l’enseignement secondaire
personnel qualifié assorti d’une stratégie être comblé à travers le recours à des actions qualité, la pertinence et l’efficacité du sys- et améliorer la gestion des ressources hu-
rigoureuse de sa gestion ; diversifier les de plaidoyer auprès des partenaires bilaté- tème éducatif formel. Deux objectifs stra- maines, financières et matérielles du minis-
spécialités de formation et des passerelles raux et multilatéraux. tégiques sont identifiés à cet effet. Ce sont tère.
entre les différents niveaux ; améliorer le : améliorer l’efficacité interne de l’ensei- Les principaux risques qui pourraient
suivi-encadrement et de formation des Les 4 nouveaux axes stratégiques gnement de base et l’enseignement secon- entraver l’atteinte des performances pro-
enseignants et encadreurs pédagogiques ; L’objectif global du PSDEBS est donc daire, et promouvoir les langues nationales jetées du PSDEBS sont, entre autres, la
assurer l’employabilité des jeunes et adultes d’« accroître l’offre et améliorer la qualité et l’éducation à la citoyenneté dans l’édu- récurrence des troubles sociopolitiques, la
sortant de l’ENF (Education non formelle) de l’éducation de base et de l’enseignement cation. L’axe stratégique 3 a pour ambi- fréquence des mutations institutionnelles, le
et gérer rationnellement les ressources hu- secondaire en adéquation avec les besoins tion de donner l’opportunité aux adultes risque sécuritaire et sanitaire, le retard dans
maines et financières. de l’économie ». Bien entendu, l’impact et jeunes de 15 ans et plus ainsi qu’aux le processus de lancement du plan et la mo-
Pour améliorer la qualité de l’éducation attendu de la mise en œuvre du PSDEBS adolescent(e)s non scolarisé(e)s ou préco- rosité du contexte économique et financier
de base et de l’enseignement secondaire en est « l’accès accru de tous à une éducation cement déscolarisé(e)s de 9 à 15 ans d’ac- national et international, la faible adhésion
adéquation avec les besoins de l’économie, de qualité adaptée aux besoins de l’éco- céder à un enseignement/apprentissage qui des parties prenantes.o
nomie ». De l’objectif global se dégagent cadre et répond à leurs besoins et aspirations Synthèse de Martin SAMA

XVIII Lundi 27 Décembre 2021


Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Année scolaire 2020/2021


Hausse des effectifs des élèves et des enseignants
n L’éducation préscolaire, une accroissement de 3,02%. En termes d’in- passé de 65.341 en 2019/2020 à 66.497 soit 23.846 élèves. L’effectif de l’enseigne-
frastructures, on compte 15.077 écoles en en 2020/2021, soit une hausse de 1,8%. ment technique représente 3,1% de l’effec-
prédominance du privé 2020/2021, contre 14.863 l’année précé- Le ratio élèves/maître qui est en moyenne tif total des élèves qui est de 1.370.452 en
dente, soit une hausse de 1,4%. Le nombre de 50 est resté statique au cours des deux 2020/2021.
d’écoles publiques est passé de 10.630 en dernières années. Au niveau des enseigne- Le taux brut de scolarisation du post-pri-
n 4.484 établissements post-pri- 2019/2020 à 10.537 en 2020/2021, soit un ments post-primaire et secondaire, au titre maire est passé de 49,3% en 2019/2020 à
maire et secondaire enregistrés abaissement de 0,9%. La fermeture des de l’année scolaire 2020/2021, le Burkina 47,3% en 2020/2021, soit une baisse de 2
écoles pour raison d’insécurité serait la cause Faso compte 4.484 établissements, contre points de pourcentage. Au secondaire, il est
de cette baisse. Le nombre total de salles de 4.322 en 2019/2020, tous types d’enseigne- passé de 21,9% en 2019/2020 à 22,3 % en
n Mais baisse du nombre classes passe de 66.876 salles en 2019/2020 ment et statut confondus, soit une hausse 2020/2021, soit une hausse de 0,4%.
à 66.466 en 2020/2021, soit un abaissement de 3,7%. Le public enregistre 82 nouveaux Le nombre d’enseignants du post-pri-
d’écoles primaires à cause de de 0,6%. Celui du public est de 48.742 salles établissements cette année. Le nombre total maire et secondaire en 2020/2021 a été
l’insécurité
Statistiques de l’année 2020/2021 de l’éducation formelle
C HAQUE année, le ministère de
Types d’enseignement Indications Années 2020/2021
l’Education nationale, de l’Alphabétisation
et de la Promotion des langues nationales Nombre d’inscrits 130.411
(MENAPLN) produit des statistiques sur Nombre de filles 64.282
l’éducation formelle sous la houlette de la Nombre de garçons 66.129
Direction générale des études et des sta- Nombre total d’enseignants 6.013
tistiques sectorielles (DGESS). Selon les Nombre d’enseignants du privé 4.573
chiffres disponibles, au niveau de l’éduca- Education préscolaire Nombre de structures d’accueil 1.681
tion préscolaire, 64.282 filles et 66.129 gar-
çons sont inscrits au titre de l’année scolaire Nombre d’enfants pré-scolarisables 2.117.649
2020/2021, soit un effectif global de 130.411 Taux de scolarisation 6,2%
inscrits, contre 124.006 pour l’année Nombre d’élèves inscrits 3.289.736
2019/2020. Le privé domine avec un effec- Taux brut de scolarisation 86,1%
tif de 84.243 inscrits, soit un accroissement Nouveaux inscrits au CP1 655.449
de 4,91%. Le nombre des nouveaux inscrits,
Nombre total d’enseignants 92.911
toutes sections confondues, s’élève à 32.481
auditeurs, contre 41.956 pour l’année der- Nombre de femmes enseignantes 44.273
nière, soit une baisse considérable de 22,6%. Enseignement primaire Enseignants qui tiennent des classes 66.497
Pourtant, la population préscolarisable était Nombre d’écoles 15.077
estimée, en 2020, à 2.117.649 enfants. Les Nombre d’écoles du public 10.630
statistiques de l’année 2020/2021 présentent Ratio élèves/maître 50
un taux de préscolarisation de 6,2%, contre
Effectif des élèves de l’enseignement secondaire général 1.327.527
6 % pour l’année précédente. En termes de
structures, en 2020/2021, on compte 1.681 Effectif des élèves de l’enseignement technique 42.925
structures d’éducation préscolaire, contre Nouveaux inscrits en classe de 6e 251.930
1.597 pour l’année précédente, soit une Taux brut de scolarisation 47,3%
hausse de 84 structures par rapport à l’année Taux d’achèvement du post-primaire 36,7%
précédente. Le formel compte 1.431 struc- Nombre total d’enseignants 33.583
tures et le non-formel dispose de 250. Le
Nombre d’enseignants qualifiés 24.210
ratio élèves/salle d’activités est de 31.
L’effectif total du personnel d’éducation Nombre d’établissements 4.484
Enseignements post-primaire
préscolaire est passé de 6.013 en 2019/2020 et secondaire Nombre total de salles de classes 27.319
à 6.242 en 2020/2021. Le secteur privé do- Nombre de salles de classes du public 14.533
mine avec 4.573 agents, contre 717 agents Ratio élèves/classe au post-primaire 53
des communautés et 952 issus de l’Etat. Le Ratio élèves/classe au secondaire 41
personnel féminin est très représentatif, soit
5.236 femmes, contre 777 hommes. Source : DGESS MENAPLN (déc.2021)
Malgré la hausse qualitative du nombre
des structures, et surtout des effectifs, on de classes, contre 49.723 en 2019/2020, soit de salles de classes passe de 26.176 salles évalué à 33.583 enseignants ; ce nombre
note une forte concentration des structures à une baisse de 2,0%. Le taux brut de scolari- en 2019/2020 à 27.319 en 2020/2021. Pour a connu une hausse de 6,8% par rapport à
Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso. sation (TBS) au primaire est passé de 86,6% le public, les salles de classes se chiffrent à l’année dernière. Le nombre d’enseignants
Au niveau de l’enseignement pri- en 2019/2020 à 86,1%, soit une baisse de 14.533, contre 13.800 en 2019/2020. qualifiés s’élève à 24.210, soit une hausse
maire, on a enregistré en 2020/2021, un 0,5 %. de 14,3%.
effectif de 3.289.736 élèves inscrits au L’effectif total des enseignants du pri- L’enseignement secondaire général Le ratio élèves/classe de l’enseignement
primaire, dont 2.486.792 au public. Ces maire est passé de 87.304 en 2019/2020 à enregistre un effectif de 1.327.527 élèves, général est de 53 au post-primaire et de 41
effectifs connaissent un accroissement de 92.911 en 2020/2021, soit une hausse de dont 41,5% au privé. Cet effectif a connu au secondaire pour l’ensemble des établisse-
1,5% par rapport à l’année précédente. Les 6,4%. L’effectif des femmes est de 44.273 une hausse de 0,2% par rapport à celui de ments publics et privés. Cette situation cache
nouveaux inscrits au CP1 sont passés de en 2020/2021, contre 41.778 en 2019/2020, l’année 2019/2020. de fortes disparités selon les régions et les
636.223 en 2019/2020 à 655.449 élèves soit un accroissement de 6%. L’effectif des L’enseignement technique a accueilli niveaux d’études. o
en 2020/2021(dont 315.824 filles), soit un enseignants qui tiennent des classes est 42.925 élèves, dont 55,6% inscrits au privé, Elie KABORE

Lundi 27 Décembre 2021


XIX
Le Supplément de LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU BURKINA DU FASO

Les PTF dans la qualité du secteur éducatif


Une contribution financière conséquente
n Plus de 30 milliards FCFA commun réparti dans le compte d’affec-
Panier commun 2021 tation spéciale du Trésor/Fonds spécial
dans le panier commun en 2021 Répartition du CAST/FSDEB révisée par bailleur de développement de l’éducation de base
et 2022 Bailleurs Montants en FCFA %
(CAST/FSDEB), le MENAPLN a reçu
un montant total de 18 147 033 200 FCFA
AFD PF 1 311 914 000 7,23 en 2021 et attend un montant total de 12
n Projet et programmes mobi- AFD PV 327 978 500 1,81 337 781 200 FCFA en 2022. Pour ce qui
lisent plus de 40 milliards FCFA CANADA 4 300 000 000 23,70 est des projets et programmes, la DGESS,
SUISSE 1 054 000 000 5,81 qui a fait le recensement, mentionne un
sur la période UNICEF 270 000 000 1,49 financement que les bailleurs de fonds ont
donné : 24.046.817.000 FCFA en 2021.
PME PF 2 581 200 000 14,22
n L’Etat burkinabè n’est pas en PME COVID 3 645 000 000 20,09
Au titre de l’année 2022, les bailleurs de
fonds projettent 17.540.711.000 FCFA. o
reste Luxembourg 4 656 940 700 25,66 Synthèse de Ambèternifa Crépin
C OMMENT des pays comme le
Total contribution CAST 2021 18 147 033 200 100,00 SOMDA
Japon, la Corée du Sud, la Chine Taïwan, en 5 ans. Elles sont passées de 348,43 Projets et programmes 2021
la Malaisie, le Singapour ont connu une milliards FCFA en 2017 à 353,82 mil-
croissance accélérée en si peu de temps ? Programmation financière des projets et programmes au
liards FCFA en 2018 ; 465,89 milliards
Pour certains spécialistes en économie, FCFA en 2019 ; 499,25 milliards FCFA titre de l’année 2021 (en milliers de FCFA)
cette croissance « fulgurante est due au en 2020 et 491,86 milliards FCFA en Source de
fait qu’un accent particulier a été mis sur 2021, soit un taux de croissance globale Intitulé du projet financement par
Mode de Programmation PIP 2021
financement (A) en milliers FCFA
Bailleur
Panier commun 2022 Projet de ETAT Contrepartie 102 060
construction
Estimation des ressources du CAST/FSDEB par bailleur d’infrastructures
Japon (JICA) Don 998 150

Montants en éducative/Japon 1 100 210


Bailleurs Devises %
FCFA (PCIE/Japon) TOTAL
AFD PF Euro 1 311 914 000 10,63% ETAT Contrepartie 27 136
Projet d’appui au
AFD Subvention 653 583
AFD PV Euro 1 311 914 000 10,63% PDSEB
TOTAL 680 719
CANADA Dollars Can 1 075 000 000 8,71% ETAT Contrepartie 164 250
UNICEF Dollars US 270 000 000 2,19% BID Prêt 603 044
PREFA
FSID Prêt
PME Tranche fixe Dollars US 2 581 200 000 20,92%
TOTAL 767 294
PME Tranche variable Dollars US 2 311 181 100 18,73%
ETAT Contrepartie 88 407
Luxembourg Euro 3 476 572 100 28,18% PAAQE IDA Don 13 858 442
Total contribution CAST 2022 12 337 781 200 100,00% TOTAL 13 946 849
ETAT Contrepartie 225 251
Source : Annonces PTF-FC (lettre N°2892/2021/AMB/COOP/CM/MC/RB/az du 25/05/2021)
PCS - CATHWEL Don 3 559 936
TOTAL 3 785 187
le secteur éducatif. Cette issue est com- de 41,16% entre ces années. Aussi, le ETAT Contrepartie 154 843
prise par le Burkina Faso qui compte taux d’accroissement annuel moyen des PCS – PAM Don 2 261 774
relever ce défi, d’où les moyens finan- allocations budgétaires du ministère en
TOTAL 2 416 617
ciers conséquents dans le secteur éduca- charge de l’Education nationale est de
tif depuis quelques années. Cette volonté 9%. De 2017 à 2021, l’Etat burkinabè a ETAT Contrepartie 627 400
politique a permis la construction des alloué la somme de 2.159,25 milliards FECOP Don 280 300
infrastructures adaptées et en nombre FCFA (voir graphique 1). Le gouverne- TOTAL 907 700
suffisant, la formation des enseignants ment burkinabè, dans ses efforts, est for- ETAT Contrepartie
en nombre et en qualité, mais surtout la tement soutenu aussi par ses partenaires PARITE Don 603 343
dotation conséquente des moyens finan- techniques et financiers (PTF). Selon la TOTAL 603 343
ciers dans le secteur éducatif. Du reste, Direction générale des études statistiques
ETAT Contrepartie 100 127
il ressort d’une analyse des dépenses (DGES), les différents PTF qui vont des
publiques consacrées au secteur éducatif PAQER-CEC Don 722 280
pays aux institutions financières ont in-
de 2017 à 2021, réalisée en octobre 2021 jecté d’énormes moyens financiers dans TOTAL 822 407
par le Centre de recherche appliquée en le panier commun du secteur de l’éduca- ETAT Contrepartie
finances publiques (CERA-FP), la traduc- tif en 2021 et 2022. Parmi les pays dona- PRSNI-BAD Don 505 965
tion de cette volonté politique affichée teurs, il y a le Japon (JICA), la Suisse, TOTAL 505 965
d’allouer des moyens financiers à l’édu- le Canada, le Luxembourg. Et des ins- TOTAL ETAT 1 489 474
cation. titutions financières : BAD, AFD, IDA, TOTAL Bailleurs 24 046 817
Plus de 2.000 milliards alloués au Catwhel-CRS, PAM, Unicef, Population
TOTAL PIP 25 536 291
secteur éducatif par le gouvernement Council, etc. Dans le cadre du panier

XX Lundi 27 Décembre 2021

Vous aimerez peut-être aussi