Vous êtes sur la page 1sur 23
De nos 8 envoyés spéciaux à Marrakech A J-1 du derby Halilodzic «Si l'Algérie refait
De nos
8 envoyés spéciaux à Marrakech
A J-1 du derby
Halilodzic «Si l'Algérie refait le match
de la Côte d'Ivoire, elle battra le Maroc»
«C’est Ziani qui peut faire la
différence à n'importe quel moment»
VENDREDI
3
JUIN
2011
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1583 PRIX 20 DA
Il s’est entraîné hier
Djebbour
Djebbour
Djebbour
Djebbour
Djebbour
Djebbour
d’attaque
d’attaque
d’attaque
d’attaque
d’attaque
d’attaque
Matmour «L’Algérie éliminée de la CAN ?
Matmour «L’Algérie éliminée de la CAN ?
Matmour «L’Algérie éliminée de la CAN ?
Matmour «L’Algérie éliminée de la CAN ?
Matmour «L’Algérie éliminée de la CAN ?
Matmour «L’Algérie éliminée de la CAN ?
L’idée ne me traverse même pas l’esprit»
L’idée ne me traverse même pas l’esprit»
L’idée ne me traverse même pas l’esprit»
L’idée ne me traverse même pas l’esprit»
L’idée ne me traverse même pas l’esprit»
L’idée ne me traverse même pas l’esprit»
FerradjFerradj::«Le«Lecoachcoachpeutpeutcomptercomptersursurmoi»moi»
FerradjFerradj :: «Le«Le coachcoach peutpeut comptercompter sursur moi»moi»
FerradjFerradjFerradj:::«Le«Le«Lecoachcoachcoachpeutpeutpeutcomptercomptercomptersursursurmoi»moi»moi»
Accorsi défie Benchikha et Gerets
«Je leur réserve ma réponse sur le terrain»
Boussoufa
«Je veux
marquer contre l’Algérie»
Chaouchi «L’ESS, c’est fini !»
«Je songe sérieusement à arrêter
le foot, c’est un monde pourri»
Sinik-Alaoui, l’autre match
Sinik «Yebda va encore marquer»
Alaoui «Maroc-Algérie,
c’est comme PSG-OM»

De nos envoyés spéciaux à Marrakech

02

N° 1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale
N° 1583 Vendredi 3 juin 2011
Coup d’œil Équipe nationale
1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale Matmour «L’Algérie éliminée de la CAN ?
1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale Matmour «L’Algérie éliminée de la CAN ?
1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale Matmour «L’Algérie éliminée de la CAN ?
1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale Matmour «L’Algérie éliminée de la CAN ?
1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale Matmour «L’Algérie éliminée de la CAN ?

Matmour «L’Algérie éliminée de la CAN ? L’idée ne me traverse

Mohamed

Saâd

Farid

Aït Saâda

Saïd

Fellak

Redouane

Bouhanika

Mehdi

Taffert

Berkaoui

Hamza

Yacine

Selhani

Madjid

Aït Abdellah

même pas l’esprit» « Je me suis sacrifié avec Saâdane et je suis encore prêt
même pas l’esprit»
« Je me suis sacrifié avec Saâdane et je suis
encore prêt à le faire pour l’équipe de mon pays »
En voyant Karim Matmour à
l’entraînement, on n’a pas
l’impression qu’il revient en
sélection après presque une
année d’absence. Le joueur
de Monchenglabach est dans
une grande forme physique
et nous rappelle, par ses dé-
bordements et ses dribbles
chaloupés, le Matmour qu’on
a appris à admirer lors des
éliminatoires de la Coupe du
monde 2010. Benchikha lui-
même ne tarit pas d’éloges
sur ce qu’il considère l’un
des atouts offensifs majeurs
de l’équipe nationale. A 48h
du derby maghrébin, Mat-
mour se livre au Buteur avec
sa franchise habituelle et se
dit prêt à se donner à 200%,
lui et ses camarades, pour
rendre heureux le peuple al-
gérien.
tion, j’essaye de donner le meilleur de
moi-même parce que je sais ce que
représente l’équipe d’Algérie pour le
peuple algérien. Mais à quoi bon être
en forme aux entraînements pour se
louper le jour du match. Le plus im-
portant à mes yeux c’est que cette
belle forme que vous avez constatée
me poursuive jusqu’au match. Ce qui
compte pour moi, c’est d’arriver le
plus en forme possible pour le match
du Maroc.
Mis à part la parenthèse du
Luxembourg, vous avez été ab-
sent de l’Equipe nationale depuis
la Coupe du monde. Avez-vous
senti des changements ?
Il est clair qu’il y a eu des change-
ments. Les méthodes de travail sur-
tout, car Benchikha a apporté sa
touche personnelle avec de nouvelles
dispositions tactiques. A part ça, je
n’ai pas l’impression d’avoir été absent
si longtemps car le gros de la troupe
est toujours là. Non vraiment, je n’ai
pas senti une grande différence.
Mis à part les changements tac-
tiques qu’il a apportés, comment
trouvez-vous Benchikha en tant
qu’entraîneur et en tant
qu’homme ?
C’est difficile de le juger comme en-
traîneur parce que tout entraîneur
doit être jugé selon les résultats obte-
nus. C’est valable aussi pour les
joueurs. Il n’y a que ça qui compte
malheureusement en football. Ben-
chikha l’homme a un grand cœur, ça
tout le monde l’a constaté. Dès qu’il
est arrivé en sélection, il a voulu ins-
taurer une discipline dans le groupe.
Quand il dit qu’il est heureux de
votre retour, qu’est-ce que
cela vous fait ?
C’est très gentil de sa part,
mais je voudrais qu’il soit heu-
reux de mon retour en sélec-
tion après le match du Maroc,
pas uniquement à l’entraîne-
ment.
Vous avez parlé de change-
ment dans le dispositif tac-
tique. On sait tous que
vous vous êtes beaucoup
sacrifié dans le 3-5-2 de
Saâdane en acceptant de
jouer dans le couloir.
Allez-vous cette fois-ci exi-
Comment s’est déroulé le stage
d’Espagne pour vous et pour
vous coéquipiers ?
Très bien. On a beaucoup travaillé
avec parfois des séances très intenses
je trouve, avec l’objectif d’être au top
le jour du match car après tout cela ne
sert à rien de travailler aussi dur si de-
main on ne sera pas dans une forme
optimale.
Tous ceux qui ont suivi le stage
s’accordent à dire que le meilleur
Matmour de l’équipe nationale
est de retour. Que pouvez-vous
nous dire sur votre forme
actuelle ?
A chaque fois que je viens en sélec-
ger de jouer à votre poste
de prédilection ?
Jamais ! Je n’exigerai jamais rien
quand je joue pour l’équipe de mon
pays. Je me suis peut-être sacrifié ces
dernières années, mais si c’était à re-
faire, je le referais surtout avec les ré-
sultats obtenus. Avec Benchikha, je
suis de nouveau prêt à me sacrifier
pour l’équipe de mon pays. A lui de
voir où je pourrais être utile pour
l’équipe selon la tactique qu’il mettra
en place.
Contrairement aux joueurs algé-
riens, les Marocains essayent de
chauffer le match à l’instar de Be-
natia notamment. Comment
avez-vous réagi aux déclarations
de ce dernier ?
Franchement, à l’approche d’un
match comme celui de Maroc – Algé-
rie, je ne lis pas du tout la presse. Ça
ne m’intéresse pas vraiment ce que di-
sent les joueurs du Maroc. Je sais que
dans ce genre de matches, il y a des
tentatives de déstabilisation de part et
d’autre, ça fait partie du jeu. J’ai assez
d’expérience pour savoir faire le dos
rond à tout ce qui entoure le match
pour me concentrer sur la prépara-
tion et sur les 90 minutes que durera
la rencontre.
Comment qualifiez-vous ce
match Maroc – Algérie ?
C’est un match important sans
plus. Ça peut être un tournant c’est
sûr, mais ce n’est pas un match de vie
ou de mort. Ce n’est même pas un
match décisif car derrière il y a deux
autres matches aussi importants. Moi
ce qui m’intéresse, c’est la qualifica-
tion en Coupe d’Afrique. C’est pour
cette raison que je préfère calmer le
jeu en disant que ce n’est qu’un match
de foot en espérant honnêtement que
le meilleur gagne.
Ce serait dommage qu’après
avoir joué la Coupe du monde,
l’Algérie soit éliminée de la
Coupe d’Afrique, non ?
Cette idée ne me traverse même
pas l’esprit.
Quelles seraient les clés du match
selon vous ?
Il y en a plusieurs, mais je ne sais
pas si c’est bien que j’en parle et que
les médias marocains reprennent ça.
Non, je préfère ne rien vous dire pour
ne pas dévoiler nos cartes (rires).
Un mot pour le peuple algérien
qui attend beaucoup de vous…
On est là, on se prépare très dur. Et
quand je dis qu’on se prépare très dur,
je ne plaisante pas. Comme on l’a tou-
jours fait par le passé, on va se défon-
cer sur le terrain, on va jouer à 200%
pour revenir avec un bon résultat et
surtout pour ne rien regretter par la
suite. Peu importe qui jouera, on sera
tous prêts à tout pour redonner de la
joie au peuple algérien qui attend
beaucoup de nous. Donc la seule
chose que je peux promettre aux sup-
porters, c’est qu’on fera le maximum.
Après, c’est le mektoub.
Entretien réalisé par M. S.
Après, c’est le mektoub. Entretien réalisé par M. S. Préparation de longue durée, beau temps, environnement

Préparation de longue durée, beau temps, environnement adéquat…

Les Verts n’auront

aucune excuse

A rrivés mercredi en fin d’après- midi à Marrakech, les joueurs de la sélection nationale de foot- ball ont eu droit à un accueil royal. Même s’il était attendu

que les autorités marocaines allaient faire montre d’hospitalité à l’égard de la délé- gation algérienne, ne serait-ce que pour

rendre la pareille à leurs homologues après le chaleureux accueil réservé aux Lions de l’Atlas lorsque ces derniers étaient venus à Annaba, peu de gens s’at- tendaient à ce que cette hospitalité soit d’une telle qualité. Cette situation, en plus de faire plaisir aux joueurs, consti- tue, aussi paradoxal que cela puisse pa- raître, une pression supplémentaire sur leurs épaules. Un accueil royal, à l’opposé des coups de pierres du Caire En effet, après un accueil pareil, il est certain que le match est entouré de toutes les conditions de réussite : préparation de longue durée dans un centre haut de gamme, beau temps, fraicheur relative à l’heure du match, pelouse en bon état, environnement correct et même pré- sence de supporters algériens au stade de Marrakech. Bien sûr, il faudra s’attendre

à ce que les joueurs algériens ne soient pas ménagés par les supporters maro- cains une fois le match entamé, mais c’est tout à fait naturel et de bonne guerre. L’essentiel est qu’il n’y a aucune hostilité ou manquement du côté marocain (du moins, jusqu’à l’instant où nous mettons sous presse) à déplorer. Rien à voir avec l’accueil spécial, à coups de jets de pierres, que des supporters égyptiens avaient réservé aux Verts lors de leur ar- rivée au Caire, un certain 12 novembre

2009.

Des chants au départ de Murcie, des supporters à l’arrivée à Marrakech Ainsi, les Algériens n’auront aucune excuse demain soir en cas d’échec. C’est ce facteur qui risque d’augmenter la pres- sion sur les joueurs. L’attente populaire étant importante, surtout après la vic- toire réalisée face au Maroc au match aller à Annaba, a remis l’effervescence de la participation algérienne à la Coupe du monde au goût du jour. C’est sans doute ce que Yahia et ses coéquipiers se sont dit en voyant qu’ils n’étaient pas deux ou trois fans algériens à les avoir attendus à l’aéroport international de Marrakech,

mais plutôt des dizaines, sinon des cen- taines. Un sentiment dont ils avaient eu un avant-goût en arrivant à l’aéroport de San Javier de Murcie quelques heures plus tôt pour prendre l’avion spécial à destination de Marrakech : des suppor- ters algériens résidant en Espagne avaient mis un poste-cassette à fond dans le hall des départ, diffusant des chansons à la gloire de la sélection nationale. Les Verts presque comme chez eux Ils le disent souvent : lorsque leurs supporters sont présents, les Verts ne craignent personne. Ce sera le cas de- main puisque, en sus du millier de fans des Verts ayant bénéficié de tickets de stade accordés officiellement par la fédé- ration royale marocaine de football, des tickets ont été achetés au marché noir par des centaines d’autres supporters venus d’Algérie et de différents pays européens (France, Angleterre, Espagne, Belgique, Allemagne…). Ainsi, les Verts seront presque comme chez eux. A eux de tirer profit de cet avantage et de toutes les conditions idoines qui entoureront le dé- roulement du match !

F. A.-S.

De nos envoyés spéciaux à Marrakech

De nos envoyés spéciaux à Marrakech Mohamed Saâd Farid Aït Saâda Saïd Fellak N° 1583 Vendredi

Mohamed

Saâd

De nos envoyés spéciaux à Marrakech Mohamed Saâd Farid Aït Saâda Saïd Fellak N° 1583 Vendredi

Farid

Aït Saâda

spéciaux à Marrakech Mohamed Saâd Farid Aït Saâda Saïd Fellak N° 1583 Vendredi 3 juin 2011

Saïd

Fellak

N° 1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid
N° 1583 Vendredi 3 juin 2011
Coup d’œil Équipe nationale
Redouane
Mehdi
Berkaoui
Yacine
Madjid
Bouhanika
Taffert
Hamza
Selhani
Aït Abdallah

03

L’hôtel des Verts, une citadelle imprenable !

0 3 L’hôtel des Verts, une citadelle imprenable ! C’ est une citadelle imprena- ble qu’ont

C’ est une citadelle imprena- ble qu’ont dressée les ser- vices de sécurité marocains autour de l’Equipe d’Algé- rie. Il faut dire qu’après l’at-

tentat de la place Jamaâ Lefna, l’alerte est maximale et la police marocaine sait parfaite- ment que le moment reste des plus fragiles dans cette ville encore sous le choc, mais qui veut tout faire pour rassurer ses hôtes. En té- moigne cet imposant dispositif de sécurité

établi autour de l’hôtel des joueurs qu’aucun journaliste n’a réussi à franchir.

Le bus des joueurs pour barrer la rue

Les journalistes algériens se sont retrouvés empêchés de s’approcher de l’hôtel des Verts,

en raison de la barrière dressée par la police locale. Le bus octroyé

été garé de manière à fermer carrément la ruelle menant vers l’hôtel. A tel point qu’au- cun véhicule ne peut passer par là. L’ENTV et l’APS, seuls médias à pouvoir accéder à l’hôtel des Verts Seuls les médias officiels de l’Etat algérien ont reçu l’aval des autorités marocaines. Les heureux élus ont pour noms l’ENTV et l’APS. Espérons que leur travail saura répondre à l’attente des millions de supporteurs algériens qui aimeraient suivre les Verts pas à pas.

aux joueurs al- gériens a Les supporteurs algériens escortent les Verts On se croyait en
aux joueurs al-
gériens a
Les
supporteurs
algériens escortent
les Verts
On se croyait en Algérie sur le trajet menant le bus
au stade d’entraînement. Et pour cause ! Plusieurs di-
zaines de véhicules loués par les supporteurs algériens
ou des taxis marocains suivaient au rythme des klaxons et
des «One, two, three… Viva l’Algérie». Il faut recon-
naître à nos amis marocains leur fair-play total
dans cette histoire, car ils ont été très conci-
liants et souriants, même si les chants
des supporteurs algériens, un brin
provocateurs, avaient de quoi les
irriter. On aimerait bien imagi-
ner l’inverse…
Benchikha
souriant, ses
joueurs concentrés
En quittant leur hôtel, les joueurs algé-
riens affichaient un visage ferme, très énigmatique
pour ceux qui ne les connaissent pas individuelle-
ment. Les curieux marocains qui les toisaient de loin
avaient sans doute pensé que, contrairement au
coach Benchikha qui était très décontracté et sou-
riant, les joueurs seraient quelque peu tendus, à la
limite stressés à l’approche du derby. Mais ceux
qui sont habitués à voir leur mine avant les
grands rendez-vous, sauront dire que c’est
la concentration des professionnels
qu’ils sont qui leur donnent ce

Ni rancœur ni jalousie : un grand monsieur ce Chadli Amri !

Alors que beaucoup de joueurs non rete- nus par Benchikha ont boudé le match et

s’enferment dans leur coquille haineusement pour montrer leur colère, il est des personnes, de nature tellement sympa, avec un cœur gros comme ça, qui paieraient cher pour ne pas rater

un match des Verts. On parle précisément de Chadli Amri qui aurait facilement pu être dans les 22, mais qui ne se prend pas la tête comme les au- tres. En effet, Amri s’est déplacé à Marrakech, comme il l’a fait pour d’autres matchs pour lesquels il a été privé

(parfois injustement), afin de soutenir ses camarades. Hier, il était à l’hôtel avec les joueurs, partageant une amitié sincère avec tout le monde, plus particulièrement avec Nadir Bel- hadj. Amri n’a montré aucune rancœur ni aucune jalousie. C’est comme cela qu’on apprécie les grands hommes. Chapeau bas, Chad’ !

Wassila Batiche ne cogne plus !

Notre célébrissime consœur Wassila Batiche, qui avait mar- qué les esprits en Egypte en répliquant par un coup de pied

éternel à un provocateur, s’est retrouvée cette fois, sans vis-à-vis, tellement les Marocains sont courtois. Ce qui lui a permis de profiter de ce calme et se concentrer sur son sujet, en intervie- want Chadli Amri à l’hôtel Palmeraie Golf Palace. Un entretien passionnant et fort sympathique que les téléspectateurs de l’ENTV pourront suivre dans l’une des éditions d’aujourd’hui.

Les joueurs trompent les journalistes

Pour tromper la vigilance des nombreux journalistes qui les attendaient dehors, les joueurs algériens ont trouvé la

parade en prenant une porte dérobée, se trouvant de l’autre côté de

l’entrée principale. Le bus n’avait qu’un petit détour à faire et le tour

était joué. Sacrés cachotiers et pauvres journalistes que nous sommes dans pareils cas !

La responsabilité est énorme sur nos confères.

Dispositif impressionnant pour aller à l’entraînement

Pour aller effectuer leur premier galop d’entraînement à Marrakech, hier à 20h00, au stade annexe où se déroulera le match, Ben- chikha et ses joueurs ont été impressionnés par le dispositif de sécurité qui les a accom- pagnés. En effet, contrairement aux Egyptiens qui avaient pris cela à la légère, les Marocains ont mis le paquet, comme l’ont fait leurs ho- mologues algériens à Annaba pour parer à toute éventualité, afin de sécuriser la déléga- tion algérienne.

Une caméra de surveillance pour filmer le trajet des Verts !

Parmi les nouveautés remarquables utili- sées par les services de sécurité marocains, la mise en place d’une caméra de surveillance sur le toit d’un des véhicules de police accom- pagnant le bus des joueurs, afin de suivre, par l’image, le trajet des Verts, de l’hôtel au stade. Une idée ingénieuse qui dénote de la tension qui règne et surtout la pression qui pèse sur les autorités marocaines en recevant les joueurs algériens. Un climat de vigilance ex- trême qui laisse à penser que nul n’a droit à l’erreur. Une seule fausse note et ce sont toutes les relations entre les deux Etats qui voleront en éclats !

F. A-.S.

Impossible d’accéder à l’entraînement des Verts ● ●La citadelle dressée autour des Verts à l’hôtel
Impossible d’accéder à l’entraînement des Verts
● ●La citadelle dressée autour des Verts à l’hôtel s’est allongée jusqu’au ter-
rain annexe où s’étaient entraînés les joueurs. En effet, une barrière de sé-
curité infranchissable placée à 200 mètres de l’accès au stade sépare les
journalistes des joueurs. A tel point que ça devient impossible de tromper leur
vigilance. Espérons juste que c’était le cas pour tout le monde, surtout les es-
pions envoyés par Gerets et la FRMF.
Pas
de trace
La première frayeur
de Gerets avant le match
d’Algérien après 18h00
La direction de l’hôtel Palmeraie Golf pa-
● ●Les joueurs marocains et Eric Gerets
s’étaient entraînés hier à l’heure du match
lace a reçu des instructions strictes de la part
du chef de la délégation algérienne pour ne lais-
ser dans le hall aucun supporteur algérien parmi
les binationaux qui ont réussi, grâce à leurs pas-
seports étrangers, à se faufiler à l’intérieur de
l’enceinte. Ce qui fut le cas, exactement à
(21h00) sur la pelouse principale qui abritera
le match du 4. En quittant le terrain, les Ma-
rocains ont croisé les supporteurs algériens
qui se sont mis à les chambrer en scandant le
fameux «One, two, three…viva l’Algérie». Le
l’heure indiquée. Il n’y avait plus de
trace d’origine algérienne aux
alentours de la réception
coach belge avait été refroidi par cet accueil au-
quel il ne s’attendait visiblement pas du tout, alors
que ses joueurs semblaient plutôt amusés. C’était la
première frayeur d’Eric Gerets avant le match…
!
Favoritisme pour 2M et courroux
des Algériens
● ●Les responsables du stade et forcément donc de la FRMF n’ont
pas été corrects avec les médias algériens en les privant d’accès
au terrain annexe où s’entraînaient les Verts et en même temps au ter-
rain principal où Gerets et ses joueurs effectuaient leur séance d’hier.
Une politique flagrante de favoritisme qui n’a pas laissé insensibles les
journalistes algériens qui ont aussitôt répliqué en dénonçant cette pra-
tique honteuse du deux poids deux mesures qui n’honore pas ses auteurs.
Il faut savoir que la famille royale marocaine est actionnaire majoritaire de
cette chaîne de télé chanceuse. Sans plus de commentaires…
visage ferme.
F.A.-S.
est actionnaire majoritaire de cette chaîne de télé chanceuse. Sans plus de commentaires… visage ferme. F.A.-S.
est actionnaire majoritaire de cette chaîne de télé chanceuse. Sans plus de commentaires… visage ferme. F.A.-S.
est actionnaire majoritaire de cette chaîne de télé chanceuse. Sans plus de commentaires… visage ferme. F.A.-S.

04

N° 1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale
N° 1583 Vendredi 3 juin 2011
Coup d’œil Équipe nationale

Mohamed

Saâd

Farid

Aït Saâda

Saïd

Fellak

De nos envoyés spéciaux à Marrakech

Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah
Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah
Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah
Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah
Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah

Redouane

Mehdi

Berkaoui

Yacine

Madjid

Bouhanika

Taffert

Hamza

Selhani

Aït Abdellah

Les «anciens» appréhendaient un Caire bis Parmi les joueurs algériens emmenés 9 Abdelhak rien eux
Les
«anciens»
appréhendaient
un
Caire
bis
Parmi
les
joueurs
algériens
emmenés
9 Abdelhak rien eux avaient
Benchikha
Marrakech,
il
a
qui
le étaient se
du
voyage
au
Caire,
12
vembre
2009,
pour
affronter
a et Khaled à sur été l’Egypte
éli-
minatoires
de
Coupe
du
monde
et
qui
donc
vécu
le
caillassage
du
bus
les
transportait.
Parmi
eux,
Lem-
mouchia
qui
vait
été
blessé
avait
y le en jouer no- en qui sce- par
le
match
avec
un
pansement
crâne.
Sans
dire
ouvertement,
plusieurs
d’entre
nourrissaient
des
à appréhensions
avant
leur
arrivée
au
la Maroc, ont
redoutant
nario
reproduise.
Il
n’en
finalement
et
les
Verts
eu
droit
un
le le accueil que
des
plus
chaleureux,
doublé
d’une
protection
digne de VIP.

Raouraoua est arrivé à 17h45

Après avoir participé mercredi aux travaux de l’assemblée générale de la Fédération internatio- nale de football, qui a réélu Joseph Sepp Blat- ter à la présidence pour un quatrième mandat, Mohamed Raouraoua, président de la Fédéra- tion algérienne de foot- ball, est arrivé hier à Marrakech à 17h45 après un transit par Paris. C’est Ahmed Me- brek, membre du Bu- reau fédéral, qui a été chargé de le ramener de l’aéroport vers l’hôtel.

Mecherara arrivera demain

En sa qualité de vice-président de la FAF, Mohamed Mecherara sera présnet au stade du 20-Août cet après- midi pour représenter Mohamed Raouraoua au match des éliminatoires pour les jeux Olympiques qui opposera l’Algérie à la Zambie. Il ralliera Marrakech demain matin pour assister au match des Verts face aux Lions de l’Atlas.

Adlane Djaadi à fond avec les Verts

Ancien dirigeant du CR Belouizdad au début des an- nées 2000, Adlane Djaadi se trouve à Marrakech pour soutenir les Verts. Il leur a rendu une visite de courtoisie à l’hôtel où ils résident et sera, bien sûr, l’un de leurs plus fervents supporters demain soir au stade face au Maroc.

L’officier de sécurité FIFA arrivé hier

Le Suisse Walter Gagg, délégué par la CAF et la FIFA pour être l’officier de sécurité de ce match, est arrivé hier à Marrakech. Connu pour sa fermeté et sa maîtrise des règlements, il avait été l’officier de sécurité du match Egypte – Algérie au Caire. C’est lui qui avait fait le constat de l’attaque du bus des Verts à coups de pierres.

L’Ambassadeur d’Algérie présent au déjeuner de l’équipe

Son Excellence l’ambassadeur d’Algérie à Rabat, Ahmed Benyamina, était présent au déjeuner des Verts hier. Il s’était attablé avec les membres du Bureau fédéral de la FAF présents à Marrakech. Il faut dire qu’il fait preuve d’une entière disponibilité pour faciliter le séjour de la sélection nationale.

pour faciliter le séjour de la sélection nationale. Pression des journalistes Marocains sur Benchikha L es
pour faciliter le séjour de la sélection nationale. Pression des journalistes Marocains sur Benchikha L es

Pression des journalistes Marocains sur Benchikha

L es journalistes marocains exercent une grande pression sur Abdelhak Benchi- kha, à travers l’attachée de presse de la Fédération royale marocaine de foot-

ball, afin qu’il anime une conférence de presse avant le match. En effet, motivant leur requête par le fait qu’avant le match aller, à Annaba, le sélectionneur du Maroc, Erik Gerets, avait animé un point de presse à l’adresse des jour- nalistes algériens et que même les joueurs ma- rocains avaient été autorisés à s’exprimer sur le match, la FAF devrait appliquer la règle de la ré- ciprocité. Or, Benchikha, qui veut une concen- tration maximale avec le match de demain, ne veut absolument pas que ses joueurs se présen- tent devant les médias.

Il pourrait faire une brève déclaration

Devant l’insistance des Marocains et vu l’ac- cueil très chaleureux qui a été réservé à la délé- gation algérienne, on croit savoir que Abdelhak Benchikha pourrait faire une déclaration aux médias avant le début de la séance d’entraîne- ment de ce soir. Une décision à ce sujet sera prise ce matin, en concertation entre les deux fédérations.

F.A.S

en concertation entre les deux fédérations. F . A . S Les parents de Boudebouz présents

Les parents de Boudebouz présents

Désireux de suivre la prestation des Verts en général et celle de leur

fils en particulier, les parents de Ryad Boudebouz sont arrivés hier à Marra- kech en provenance de Marseille. Ils as- sisteront au match, espérant en leur for intérieur que leur garçon le marquera de son empreinte.

à 12h30, suivi d’une sieste pour tous. Seule l’heure du dîner a changé (22h00 hier, après l’entraînement, et 23h00 ce soir). Le lieu a donc changé, mais les ha- bitudes restent (presque) les mêmes.

Le service de sécurité très strict

Depuis leur arrivée à Marrakech, les joueurs de la sélection nationale

Les émigrés joignent l’utile à l’agréable

Des dizaines d’Algériens résidant en Europe seront présents ce week-

end à Marrakech. Profitant de promo- tions de compagnies aériennes et de

prestataires hôteliers, ils joindront l’utile

à l’agréable, à savoir supporter les Verts

au stade de Marrakech lors du match et passer un week-end de détente dans cette ville touristique qu’est Marrakech.

ainsi que tous les membres de la déléga- tion jouissent d’une protection rappro- chée. Ainsi, en sus des agents algériens chargés de leur sécurité, des éléments des services de sécurité marocains empê- chent tout intrus d’approcher l’aile qui leur est réservée à la l’hôtel Palmeraie Golfe Palace.

Yahia

sensibilise

les

journalistes

Le père de Ziani à Marrakech depuis mercredi soir

Parti par route vers Marrakech après une escale d’une journée à La

Manga Club, Rabah Ziani, père de Karim Ziani, est arrivés dans la ville marocaine mercredi tard dans la nuit, après un voyage de plus de 2000 kilomètres par voiture. Il assistera bien entendu au match, avant de retourner à Paris en pre-

nant le chemin inverse.

Les habitudes n’ont (presque) pas changé

Le fait d’être désormais à Marra- kech, dans la ville où aura lieu de-

main le match contre le Maroc, n’a rien changé au rituel des Verts depuis le début du stage de La Manga Club. Ainsi, le petit-déjeuner est à 09h30 et le déjeuner

L’annexe préférée à El Harti

Alors que la Fédération royale marocaine de football avait proposé

aux Algériens le terrain du stade El Harti pour la séance d’entraînement d’hier soir, la délégation algérienne a préféré le ter- rain annexe du stade de Marrakech. A ceci, deux raisons : le terrain de l’annexe est dans un excellent état, avec une pe- louse bien meilleure que celle de nom- breux stades en Algérie, et le stade El

harti est situé au centre-ville, ce qui n’ar- range pas les Algériens, soucieux d’éviter

à leurs joueurs tout contact avec l’exté- rieur.

Entraînement à l’heure du match aujourd’hui

Comme le veut la réglementation, les Verts s’entraîneront ce soir sur le

terrain du stade de Marrakech. La séance débutera à 21h00, soit à l’heure du match. La sélection marocaine s’est en- traînée hier sur le terrain principal.

s’est en- traînée hier sur le terrain principal. ● ● Présents hier matin dans le hall

Présents hier matin dans le

hall de l’hôtel où rési- dent les Verts, des journalistes algériens pressaient chaque joueur algérien qui y faisait son apparition de leur faire une déclaration. Anthar Yahia s’est alors ap-

proché de l’un d’eux pour lui demander de sensibiliser ses collègues sur le fait que les joueurs ont besoin de se concentrer et ne souhai- tent pas s’exprimer devant les médias puisqu’ils l’ont déjà fait en long et en large durant le stage de La Manga Club.

s’exprimer devant les médias puisqu’ils l’ont déjà fait en long et en large durant le stage
s’exprimer devant les médias puisqu’ils l’ont déjà fait en long et en large durant le stage

De nos envoyés spéciaux à Marrakech

De nos envoyés spéciaux à Marrakech Mohamed Saâd Farid Aït Saâda Saïd Fellak N° 1583 Vendredi

Mohamed

Saâd

De nos envoyés spéciaux à Marrakech Mohamed Saâd Farid Aït Saâda Saïd Fellak N° 1583 Vendredi

Farid

Aït Saâda

spéciaux à Marrakech Mohamed Saâd Farid Aït Saâda Saïd Fellak N° 1583 Vendredi 3 juin 2011

Saïd

Fellak

N° 1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid
N° 1583 Vendredi 3 juin 2011
Coup d’œil Équipe nationale
Redouane
Mehdi
Berkaoui
Yacine
Madjid
Bouhanika
Taffert
Hamza
Selhani
Aït Abdallah

05

Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdallah 0 5 Halilodzic «Si l'Algérie refait le match de la

Halilodzic «Si l'Algérie refait le match de la Côte d'Ivoire, elle battra le Maroc»

Dans l'entretien qui suit, Vahid Halilodzic, ancien sélectionneur de la Côte d'Ivoire et entraîneur du PSG, aborde le derby maghrébin de samedi prochain entre le Maroc et l'Algérie. Il donne son avis sur plusieurs de points, lui qui a déjà travaillé au Maroc à la tête du Raja de Casablanca. Il s'est montré intrigué par le choix des Marocains d'aller jouer à Marrakech, non pas à Casablanca.

«Ziani est l'homme de la situation. C'est lui qui peut faire la différence à n'importe
«Ziani est l'homme de la
situation. C'est lui qui peut
faire la différence à
n'importe quel moment»
Marrakech, ils peuvent ga-
gner. Ce jour-là, les Verts
avaient fait un match
énorme.

Ils vous ont laissé une très bonne impression apparem- ment… Ah, oui. Je ne vous le cache pas. Ce jour-là, l'Algérie m'avait beau- coup épaté de par sa volonté de se qualifier aux demi-finales, mais aussi par l'esprit collectif. Ils ont montré qu'ils avaient un bon groupe. Pour ce qui est des joueurs algé- riens, beaucoup pensent que Karim Ziani, que vous connais- sez bien, peut faire la différence dans ce genre de match… Karim Ziani est un très bon joueur. Il peut à lui seul faire bascu- ler un match. Parfois, il fait la diffé- rence tout seul. Maintenant, ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu jouer. En tout cas, s'il est toujours en forme comme l'an dernier, ce sera un atout de taille pour l'Algérie et il pourra faire la différence à n'importe quel moment. Mais cela a aussi une rela- tion avec la stratégie de l'adversaire, il ne faut pas l'oublier. Pour ce match, quelle est la stra- tégie la plus appropriée pour contrer le Maroc chez lui. L'of- fensive ou la défensive à votre avis ? Je ne peux pas vous dire ça comme ça. Je n'ai pas le moindre renseignement sur l'équipe algé- rienne, ni marocaine. Il faudra vi- sionner quelques matchs de l'adversaire pour pouvoir mettre en place une stratégie. Vous avez sans aucun doute suivi le match aller entre l'Algérie et le Maroc qui avait eu lieu à An- naba. L'Algérie avait finalement remporté ce match par la plus pe- tite des marges, quelle impres- sion a-t-elle laissée ? Je ne vous cache pas que je n'ai pas suivi la totalité du match. J'ai vu seulement un ré- sumé de quelques

la phase finale de la CAN-2012. Partagez-vous cet avis ? Oui, c'est sûr. L'équipe qui rem- portera ce match aura de très grandes chances d'aller à la pro- chaine CAN au Gabon et en Guinée équatoriale. C'est pour cela d'ailleurs que cette rencontre s'annonce explo- sive, au vu de son enjeu. Aucune des deux équipes ne voudra perdre. Et dans le cas où le match se solde par un nul… Là, la situation va devenir très compliquée. L'Algérie et le Maroc vont devoir se disputer encore pour arracher ce billet qualificatif pour la CAN, sans oublier aussi les deux au- tres équipes du groupe, à savoir la République centrafricaine et la Tan- zanie. Dans cette situation, les cal- culs vont battre leur plein d'ici l'ultime journée des éliminatoires. Le Maroc aura plusieurs absences pour ce match, dont El Ham- daoui, l'attaquant de Ajax Ams- terdam. Est-ce un avantage pour les Verts ? Dans ce genre de match, il ne faut pas faire trop de calcul avec ces his- toires de suspendus ou de blessés. Il faudra gagner le match à tout prix, car il est déterminant, c'est tout. Avez-vous un message à trans- mettre aux Verts ? Oui, l'Algérie est une très bonne équipe. Elle a montré qu’elle était ca- pable de battre n'importe quel ad- versaire. Lors de la dernière CAN en Angola, les Verts ont réussi à élimi- ner la grande équipe de la Côte d'Ivoire qui était pourtant parmi les grands favoris. Donc, pourquoi pas battre le Maroc chez lui. Il faudra y croire, même si ce sera un match très compliqué. Pourquoi compliqué ? C'est un match difficile, vous l'ou- bliez peut-être. En plus, le Maroc est aussi une nation de football. Gagner là-bas sera assimilé à un exploit. Un pronostic svp pour ce match ? Un pronostic ! Je ne peux pas faire le moindre pronostic. Comme je vous l'ai dit, je n'ai pas vu les deux équipes depuis un moment, mais une chose est sûre : il y aura un vainqueur. Et le vainqueur sera de quel côté

?

C'est la question qui se pose. Moi, je pense sincèrement que le match ne se terminera pas sur un nul, il y aura un vainqueur. Le Maroc ou l’Algérie ? Je ne sais pas. En tout cas, que le meilleur gagne.

Votre cœur va balancer du côté algérien ou marocain ? C'est difficile pour moi (rire). J'ai pas mal d'amis algériens et maro- cains. Je serai neutre cette fois-ci. Merci M. Halilodzic de nous avoir accordé cet entretien… Pas de problème, je suis à votre entière disposition et bon match. Entretien réalisé par Hamza Rahmouni

Bonjours coach Vahid, c'est Le Buteur, quotidien sportif algé- rien… Oui, soyez les bienvenus. Je suis à votre entière disposition. On vous appelle à propos de la rencontre Maroc-Algérie… Oui, j'ai tout de suite compris ça.

C'st un match à ne pas rater. Au fait,

il

aura lieu comme prévu ce samedi

?

Oui, coach, il aura lieu ce samedi à 21h, au grand stade de Marra- kech… Je vais tout faire pour ne pas le rater. C'est un grand match. Ce sera un match très, très chaud qu’il ne faudra pas rater. Justement, on veut avoir l’avis du technicien concernant ce match… Ce sera un match très dur et diffi- cile pour les deux équipes. Les joueurs se connaissent parfaitement bien. C'est un grand match, ce sera presque une finale, car celui qui va l'emporter franchira un grand pas vers la qualification à la prochaine phase finale de la CAN-2012. Selon vous, quel est le volet le plus important pour bien prépa- rer une telle affiche ?

Bon, il y a le volet tactique qui est important. Il faudra bien étudier la manière de jouer de l'adversaire, mais je pense aussi que le volet psy- chologique est d'une importance ex- trême. Dans ce genre de matchs, il y

a la pression, la nervosité qu'il fau- dra à tout prix éviter pour sortir

vainqueur. Si l'Algérie veut gagner ce match, il faut que ses joueurs se

montrent lucides et calmes et ne pas répondre à la provocation. Il faut aussi garder la confiance. C'est un détail très

important. Les Verts sont- ils capables de

que le fait que le match ne se dé- roule pas dans cette ville est un avantage pour l'Algérie, comme le pensent certains ? Oui, bien sûr. A priori, c'est un grand avantage pour

«Je ne peux pas faire le moindre pronostic mais une chose est sûre : il
«Je ne peux
pas faire le
moindre pronostic
mais une chose est
sûre : il
y aura un
vainqueur»
l'Algérie. A Casablanca,
c’est 100.000 spectateurs
et une pression terrible.
D'ailleurs, je ne com-
prends pas pourquoi les
Marocains ont choisi le
stade de Marrakech et
non pas celui de Casa-
blanca. S'ils avaient
opté pour ce der-
nier, ils
auraient
eu un grand
atout. En tout
cas, on verra ça
samedi.
Lors de la
CAN 2010
en quart de
«A priori, le
fait de jouer à
Marrakech est un
avantage pour l'Algérie. A
Casablanca il y aurait eu
100.000 spectateurs et une
pression terrible. D'ailleurs,
finale,
lorsque vous
étiez à la tête
de la Côte
d'Ivoire, vous
avez affronté l'Algé-
je ne comprends pas
pourquoi les Marocains
ont choisi le stade de
Marrakech et non
pas celui de

rie. Donc vous connais- sez la majorité des joueurs. D’après vous, lequel est capable de faire la différence dans une telle affiche ? Je ne connais pas la forme actuelle des joueurs. Je ne les ai pas vus de- puis longtemps. Maintenant, dans le cas où ils feront le même match que celui de la Côte d'Ivoire, même à

réaliser un bon

résultat au Maroc ?

C'est un match très difficile pour l'Algérie et pour le Maroc aussi. On ne peut rien dire avant le match. Il y a eu toute une polémique concernant la domiciliation de cette rencontre. Les Marocains ont fini par opter pour Marra- kech au lieu de Casablanca. Ça vous surprend ? Non, ils sont libres de jouer là où ils veulent. Le fait que le match se déroule au Maroc, c'est déjà un avantage de taille pour les Lions de l'Atlas. Ils auront leurs supporters à leurs côtés. Donc, les Algériens doi- vent savoir qu'il y aura une pression sur eux. Il y aura une grande am- biance, c'est sûr. Ce sera comme à Alger, seulement les fans seront du côté marocain. Si le match était prévu à Casablanca, il y aurait eu 100.000 spectateurs. A Marrakech, le stade est un peu petit, donc il y aura moins de monde.

Vous qui avez déjà entraîné le Raja de Casablanca, pensez-vous

minutes. L'Algé- rie a gagné par un but à zéro, sur un pe- nalty réussi par Yebda,

c'est tout. Il y avait

aussi une

très bonne

ambiance.

Les Marocains

avaient longue-

ment contesté ce pe- nalty… Ça, c'est un détail. Je n'aimerais pas rentrer dans cette polémique. Le match aller s'est joué et il y a un match retour dans deux jours.

Beaucoup pensent que le vain- queur de ce match aura de grandes chances de se qualifier à

06

N° 1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale
N° 1583 Vendredi 3 juin 2011
Coup d’œil Équipe nationale

Mohamed

Saâd

Farid

Aït Saâda

Saïd

Fellak

De nos envoyés spéciaux à Marrakech

Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah
Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah
Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah
Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah
Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah

Redouane

Mehdi

Berkaoui

Yacine

Madjid

Bouhanika

Taffert

Hamza

Selhani

Aït Abdellah

Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah Ferradj : «On a bien été accueillis» «Je suis à
Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah Ferradj : «On a bien été accueillis» «Je suis à
Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah Ferradj : «On a bien été accueillis» «Je suis à
Bouhanika Taffert Hamza Selhani Aït Abdellah Ferradj : «On a bien été accueillis» «Je suis à

Ferradj : «On a bien

été accueillis»

«Je suis à la disposition du coach»

été accueillis» «Je suis à la disposition du coach» L e nouveau joueur de l’EN, Brahim

L e nouveau joueur de l’EN, Brahim Ferradj, qu’on a rencontré avant-hier à l’aéroport de Marrakech lors de l’arrivée des Verts, s’est dit très ravi de l’ac-

cueil des frères marocains et assure que les joueurs vont se concentrer plei-

nement sur leur rencontre pour réali- ser le meilleur des résultats possibles :

«Je dois reconnaître qu’on a été merveil- leusement accueillis ici à Marrakech. Toutes les conditions semblent réunies afin qu’on se concentre sur la rencontre et qu’on sorte une grosse prestation.»

La présence du cuisinier a vexé les Marocains La chaleur de l’accueil réservé aux Verts
La présence
du cuisinier a vexé
les Marocains
La chaleur de l’accueil réservé aux
Verts à leur arrivée à Marrakech,
mercredi, s’est quelque peu étiolée le
lendemain dans la presse locale. Il
semblerait que le fait que la déléga-
tion algérienne compte un cuisinier
en son sein ait quelque peu vexé les
Marocains qui ont décrypté en cela
un signe de méfiance derrière. La plu-
part des titres locaux ont disserté sur
la présence du cuistot Farid que la
FAF a dépêché sur place il y a quatre
jours, comme nous l’écrivions, pour
faire les courses nécessaires à la pré-
paration des repas de la délégation
durant les quatre jours que l’EN pas-
sera là-bas. Nos «amis» les Marocains
ne comprennent pas l’utilité de faire
appel à un cuisiner du moment qu’un
chef étoilé local pouvait bien s’en oc-
cuper. Certains ont interprété ce sim-
ple fait routinier par des signes de
suspicion des Algériens de se voir
ajouter quelques ingrédients toxiques
dans leur nourriture. Ce qui est loin
d’être le cas dès lors que Farid, le cuis-
tot en question, «nourrit» les Verts
depuis sept ans ! En effet, depuis
2004, ce jeune cuisinier au crâne dé-
garni accompagne les différentes sé-
lections algériennes dans tous leurs
déplacements à l’étranger. Avec
les A, il a fait deux CAN et
un Mondial ! Il a été
aussi avec les A’ durant
tout leur séjour au
Soudan. Un simple
détail qui fait partie
du protocole des
Verts que les Ma-
rocains ne doivent
en aucun cas inter-
préter par une quel-
conque méfiance à
leur égard. Loin s’en
faut.

L’arrière droit de Brest a assuré qu’il se sentait prêt à jouer sans complexe cette rencontre face au Maroc si le sé- lectionneur le décide : «Oui, je me sens totalement prêt à faire mon baptême du feu, comme on dit, mais tout dépendra de la décision du sélectionneur. Moi, je suis à son entière disposition et s’il juge que je peux apporter à l’équipe, et bien je ferai en sorte de ne pas le décevoir.»

«J’ai bien apprécié l’ambiance que j’ai trouvée en sélection»

Avant de le laisser rentrer dans le bus, qui devait emmener l’équipe au Palmeraie Golf Palace, lieu de regrou- pement des Verts durant leur séjour ici à Marrakech, on a voulu prendre l’avis de Ferradj sur l’ambiance qu’il a trou- vée au sein de la sélection nationale depuis son intégration. Sa réponse fut assez claire : «Ce que j’ai beaucoup ap- précié, c’est cette communion qu’il y a entre les différents joueurs. On sent bien qu’on est dans une même famille. Vrai- ment, l’ambiance que j’ai trouvée m’a énormément plu. Espérons que les choses resteront ainsi et qu’on réussira à revenir avec un bon résultat du Maroc.» H. B.

En direct hier sur le plateau d’«El djalsa erriadhia»

Hier, l’équipe envoyée par la Télé- vision algérienne pour couvrir le

match a fait une intervention en direct dans l’émission «El djalsa erriadhia», animée par Bachiri Mahrez. C’était sur- tout pour faire le point sur l’état des bles- sés et sur l’entraînement du jour, à 24

heures du coup d’envoi du match.

500 tickets supplémentaires pour les supporters

Alors que le quota initial de tickets de stade réservé aux suppor-

ters algériens était de 1000, il a été porté hier à 1 500. En effet, devant la forte de- mande des fans algériens, la Fédération royale marocaine de football a fait un ef- fort en ajoutant 500 billets supplémen- taires. Ils seront donc au moins 1 500 Algériens à être présents au stade, sans compter ceux qui ont racheté des tickets de supporters marocains.

Les Algériens au-dessus de la tribune officielle

Les organisateurs du match ont

décidé de placer les supporters al-

gériens dans les gradins qui se trouvent au-dessus de la tribune officielle. Ils seront séparés des

cains par des balustrades et des cordons de sécurité, afin d’éviter tout incident.

Les joueurs rentreront chez eux individuellement

Il n’y aura pas de vol spécial pour ramener la délégation algérienne à

Alger, quel que soit le résultat du match.

Les joueurs algériens rentreront donc chez eux individuellement, chacun en prenant la destination qui l’arrange.

Mebrek et Tasfaout regagneront le pays le 6

Alors qu’il était prévu que tous les membres de la délégation algérienne

rentre au pays le 5 juin, soit au lendemain du match, deux d’entre eux resteront à Marrakech jusqu’au 6. Il s’agit de Ahmed Mebrek et Abdelhafid Tasfaout, qui seront chargés de superviser le départ individuel des joueurs algériens du sol marocain.

Cheb Djelloul a vu les joueurs

Présent à Marrakech depuis plu- sieurs jours, le chanteur Cheb Djel-

loul a rendu visite aux Verts mercredi soir, soit quelques heures après leur arri- vée dans la ville. Il les a rencontrés et discuté avec certains d’entre eux, ne

La presse manquant pas de leur transmettre son soutien et ses encouragements avant le match.
La
presse
manquant pas de leur transmettre son
soutien et ses encouragements avant le
match.
supporters maro-
marocaine
indifférente à l’arrivée
des Verts
Deux supporters ont réussi à se faufiler au Palmeraie Golf
La presse nationale marocaine n’a pas si-
gnalé dans sa livraison d’hier l’arrivée des
Verts dans la capitale des Palmiers. Préoc-
cupée beaucoup plus par son équipe, elle
n’a nullement précisé que les coéqui-
piers de Karim Ziani avaient re-
joint le royaume chérifien.
S. F.
D eux supporters des Verts
ont réussi à se faufiler à
l’intérieur du Palmeraie
Golf Palace, avant-hier, quelques
minutes seulement avant l’arrivée
des joueurs en provenance de l’aé-
roport Ménara. Ils ont réussi à
tromper la vigilance du service
d’ordre qui était pourtant en nom-
bre et ont profité pour aller à la
rencontre des joueurs et prendre
quelques photos en leur compa-
gnie. Ils ont abordé aussi le sélec-
tionneur national, Abdelhak
Benchikha, qui s’est montré très
disponible envers eux, malgré la fa-
tigue qu’il accusait. A signaler que
Karim Matmour n’a pas souhaité au
début prendre une photo avec ces
deux supporters, pensant qu’ils
étaient des Marocains, avant qu’ils
ne lui fassent savoir qu’ils étaient
de purs Algériens et qu’ils sont là
pour prendre uniquement des pho-
tos souvenir et non pour les désta-
biliser.
S. F.
M. S.
N° 1583 Vendredi 3 juin 2011 07 A ce point vous êtes écoeuré, certains ne
N° 1583 Vendredi 3 juin 2011
07
A ce point vous êtes écoeuré,
certains ne vont pas le croire
?
Je vous fais une confidence,
je n’ai pas vu la finale de la
Ligue des champions d’Europe.
Ni celle de la Coupe du monde.
Je ne peux pas rester cloué de-
vant le petit écran jusqu’à la fin
d’un match. Je ne suis pas capa-
ble de vous citer toutes les stars
mondiales. Je ne veux pas que
le foot soit tout le temps pré-
sent dans ma vie.
Vous allez surprendre
plus d’un par vos pro-
pos…
Je vous promets que
je ne connais rien ni du
Real ni du Barça. Un
journaliste m’avait
demandé avant le
match contre l’An-
gleterre en
Coupe du
monde quel était
l’attaquant an-
glais le plus dan-
gereux. J’ai
répondu simple-
ment que je ne
connaissais
aucun d’entre
eux. Si vous ne
me croyez pas,
posez la ques-
tion à mes
proches.
Le football vous a
permis de gagner
de l’argent et de la
notoriété.
Votre re-
«Wallah
que je n’ai
pas
traite ne se
fait pas de
la meil-
leure des
ma-
garde-
le matériel agressé
de l’EN»
nières…
En tous les cas, elle
va me permettre d’être tran-
quille dans ma tête. Quand j’ai
décidé de pratiquer le football,
ce n’était pas par rapport à l’ar-
gent. J’y suis venu par plaisir et
si j’en ai beaucoup gagné, je dis
: Dieu merci.
et si j’en ai beaucoup gagné, je dis : Dieu merci. Vous nous aviez habitué à

Vous nous aviez habitué à de sorties médiatiques, ne risque-t-on pas de vous re- trouver dans un nouveau club au début de la saison prochaine ? Peut-être à la JSBM, mais ja- mais ailleurs. J’en ai marre de la hogra, Je me fais insulter dans toutes les villes du pays, même à Sétif je n’y ai pas échappé.

A l’Entente, on vous appré-

cie beaucoup… Ce n’est plus l’Entente d’il y a quelques années. (Hamla), comme je ne voulais pas porter le chapeau à la suite de la dé- faite contre le MCO, j’ai décidé de ne plus revenir à l’Entente et d’arrêter la pratique de ce sport.

N’avez-vous pas le senti- ment de fuir vos responsabi- lités ? Pas le moindre du monde. Le salaire de la honte et de la lâcheté, je n’en veux pas. Je ne dois rien à personne à Sétif, ce sont les autres qui me doivent de l’argent. Je ne suis pas du genre à colporter les paroles. Je prouve sur le terrain, si je

pondu présent. On ne l’a pas fait, je reste peinard à la maison. Vous auriez sans doute retrouvé le groupe au Maroc ? Je souhaite bonne chance à ceux qui s’y trouvent. Comment étaient vos rap- ports avec Mbolhi ? Corrects. J’ajoute que lorsque j’avais déclaré que Mbolhi en- caissait aussi des buts avec son

club en Russie, ce n’était pas

pour diminuer de son talent. Du moment qu’il porte le maillot de l’EN, il a tout mon soutien.

trouve que je ne peux rien donner, je dis stoppe. Comme c’est le cas au- jourd’hui, mentalement, je ne me sens pas en mesure de jouer. Pensez-vous avoir été lésé en EN ? Sans commentaire ! Voulez revenir sur cette sup- posée agression sur le garde- matériel de l’EN ?

A l’origine du problème, il y

a eu une prise de bec entre le

garde-matériel et un joueur qui avait lancé son maillot au pu-

blic (Il s’agit de Ziaya, c’était à la fin du match contre

le

matériel le lui avait reproché, Ndlr). Wal- lah que je ne l’ai pas agressé. On a eu juste un accrochage verbal, sans plus.

Maroc, et le garde-

Pourtant, la ru- meur avait circulé,

Qu’en est-il de votre

histoire avec les sup- porters du MOC, lors du derby face au CSC ? Je suis désolé pour les supporters du MOC. Quand j’ai mis la main sur le cœur pour répondre aux

«Mes mises au vert, je

ne les

passe

les

dans

pas

boîtes de nuit, je suis

un

pratiquant»

comme quoi vous étiez à l’origine de l’incident… La personne qui a fait circu- ler cette rumeur dans le but de m’écarter de l’EN aura à faire à moi. Je l’ai bien à l’œil.

Serait-ce la raison qui a poussé les responsables à se passer de vos services ?

applaudissements des fans du CSC qui me souhaitaient la bienvenue, les supporters du MOC n’ont pas aimé. Ceci dit, je suis heureux pour le retour du CSC en Ligue1 et content pour Hama- dou qui a été derrière la balle du but contre la JSMS. Je dis bonne chance aux Mocistes. Je n’ai aucune animosité envers

aucun club Entretien réalisé par Nedjmou S.

Je m’en fous des raisons qui

ont poussé le staff technique à ne plus me convoquer. Si on m’avait fait appel, j’aurais ré-

Coup d’œil Équipe nationale

Chaouchi «Je songe sérieusement à mettre fin à ma carrière et l’ESS, c’est fini»

Faouzi Chaouchi

a

le cœur gros et c’est le moins que l’on

puisse dire.

«Ça ne

tourne pas dans la

tête» dit-il.

Joueur

caractériel, il n’use pas de la langue de

bois. Il songe

à

mettre Entretien

fin à sa

carrière.

!

Vous ne semblez pas de bonne humeur Oh que non, surtout après avoir pris connaissance à tra- vers la presse que je suis de- venu le pire gardien que connaît le championnat de Ligue 1. Ne trouvez-vous pas

que vous encaissez des buts stupides, depuis quelques matchs ? (Maniche m’lih fi- rassi), ça ne tourne pas rond dans ma tête. Je

vous mentirai, en vous affirmant que tout baigne dans l’huile. J’ai l’impression d’étouffer. Dans

ces conditions, il n’est pas pos- sible de donner le meilleur de soi-même. En plus, la situation

à l’Entente est déplorable, com-

ment voulez-vous alors que ça aille bien ? A titre d’exemple, pour le match du MCO, j’ai eu l’impression de me retrouver

en excursion. Après la défaite, on m’a mis tout sur le dos.

Comment s’était fait le dé- placement à Oran ? On a voyagé par petits groupes. Je sais que huit joueurs sont arrivés ensemble à Oran, Deux autres ont fait le déplacement par voiture. Cas- quettes, lunettes de soleil et shorts de plage, une sortie en pique-nique. Les scouts sont mieux organisés dans leur voyage. Maintenant lors du match, si par malheur le por- tier encaisse un but par sa faute, il fera l’objet des pires re- marques devenant ainsi le sujet de discussion dans les cafés. Par contre, l’attaquant peut se permettre de rater 20 occa- sions. Il s’empressera de faire des déclarations du genre : ‘c’est dommage, la chance n’était pas de mon côté. La prochaine fois, je me rattraperai.’ Et tout rentre dans l’ordre. On l’oublie ! Non ! Je suis désolé, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne. Vous ne vous êtes pas contenté de faire une bourde, mais vous avez de- mandé le changement entre les deux mi-temps en ayant refusé de revenir sur le ter- rain, n’est-ce pas ? J’ai demandé le changement, parce que je savais que j’allais faire une autre bêtise. Il est tout

à fait ordinaire qu’un joueur

discute de son changement avec son staff technique. N’im- porte quel coach se renseigne, avant chaque match, auprès de son effectif, s’il se trouve des joueurs qui ne sont pas en me- sure de jouer les 90 minutes,

pour une raison ou une autre. Ça aurait été un autre gardien,

«Le voyage à Oran ? Les scouts l’auraient mieux préparé»

Je préfère rester tranquille chez moi et préparer l’après-football.

D’aucuns laissent entendre que vous avez opté, en prévi- sion de la saison prochaine,

pour l’USMA. On a même parlé du salaire que vous au- rait proposé Haddad…

Je jure devant Dieu (il le fait 2 fois, ndlr) que je ne suis au courant de rien. Certes, quelques agents de joueurs me parlent de temps en temps de contacts et me font des propo- sitions. Mais vous savez bien de quoi sont capables les mana- gers. Ils peuvent vous construire des châteaux sur la mer. Wallah que je n’ai aucun contact officiel. Et celui qui est en mesure de me contredire, qu’il aille porter le maillot de l’USMA à ma place. Je pourrai même lui signer une procura- tion à la mairie, dans ce sens. Mais que s’est-il passé de si grave pour que vous en arri- viez là ? En Algérie, on ne pratique pas le football, mais un sport qui y ressemble. Je ne com- prends pas par exemple pour quelles raisons, à Oran, on s’en est pris à ma mère. Pourquoi insulte-on ma mère ? Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter un tel sort ? Je ne comprends pas qu’on vienne aussi à la fin du match prendre des photos sou- venirs avec moi, après m’avoir copieusement insulté. Vous êtes un homme public et

votre réputation ne vous attire pas que du soutien… Que me reproche-t- on ? Je ne consomme pas d’alcool, je ne fume pas ni ne

consomme les pro- duits prohibés. Je suis propre pour de bon. Je suis musulman pratiquant. Les journalistes qui ont fait le voyage avec l’ESS ont sans doute pu constater mon com- portement en dehors du pays et des stades. Mon seul tort, c’est de perdre parfois mon sang- froid sur le terrain. Je conseille à ceux qui veulent fouiner dans ma vie privé de chercher plutôt du côté des joueurs qui prépa- rent leur mise au vert dans les boîtes de nuit et qui se saoulent jusqu’au petit matin. Cela n’est pas mon truc. Je sais aussi qu’en Algérie, on est plus enclin au made in. Je leur laisse tout, lais- sez-moi en paix !

On peut comprendre que

vous êtes en colère parce que le staff technique

vous a ignoré pour le match face au Maroc ? Rien à voir, je suis à Boumerdès en de- hors du football, et je mène la belle vie. Je ne veux plus

«Mon seul

tort, c’est

perdre

de parfois

mon sang-

sur le

froid

terrain»

m’encombrer de palabres inutiles. Il est impératif que je mette fin à ma carrière. Je pourrai éven- tuellement donner un coup de main au club qui m’a permis de m’éclater et qui permet l’éclo- sion de joueurs. Pour tout vous dire, je n’aime pas le football

«Le football est un monde pourri, je pense bien m’en éloigner»

on n’aurait rien dit, mais avec Chaouchi, on ne fait pas de crédit. Oui, je n’étais pas bien et j’ai demandé à être rem- placé. Tout le monde était à côté de la plaque, fallait-il que je sois le seul en forme ? En toute franchise, je ne vais pas

bien mentalement, depuis une certaine période. Pourquoi n’avoir pas fait un break plutôt ? On aurait tout de suite in- terprété cela comme un boy- cott de ma part. On aurait sorti des histoires d’argent que je n’aurai pas reçu. L’argent (zbal edania) est la dernière chose à laquelle je songe en ce mo- ment. Aujourd’hui, je dis basta. J’arrête !

Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que l’Entente, c’est fini. Je n’y remettrai plus les pieds. Pour quelles rai- sons ne voulez- vous plus revenir ?

Plus rien ne m’y encourage à rester. Il est préférable que je mette maintenant fin à mon aventure avec l’ESS. Si je prolonge en- core un peu, je suis capable de

faire encore d’autres bêtises. Arrêtons les dégâts tout de suite. Cela vaut mieux pour tout le monde. Je suis dégoûté. Il n’ y a aucun lien avec l’argent, je le précise, mais je ne me sens plus du tout heureux dans ce monde pourri qu’est le football. Cela n’est pas lié uniquement à l’Entente. Ne vous étonnez pas si vous ne me reverrez plus la saison prochaine jouer.

On croit savoir que vous au-

«Celui qui prétend que j’ai signé à l’USMA n’a y aller à pour qu’à jouer
«Celui
qui
prétend
que
j’ai
signé
à
l’USMA n’a
y aller à
pour
qu’à jouer
ma place»

riez des contacts au Portugal

?

Je vous dis que je compte mettre fin à ma carrière de football, vous me parlez de contacts au Portugal. Je n’ai pas la tête à ça. J’ai pris connais- sance de ces contacts à travers la presse. Dans mon esprit, le foot c’est fini !

On vous voit très en colère. Cela va vous passer. Il n’est pas possible qu’un joueur de votre trempe mette un terme à sa carrière comme ça sur un coup de tête. Vous êtes écarté de l’EN, on vous fait des reproches et tout le monde vous critique, n’est- ce pas ? Je ne me sens plus serein

dans ce monde du football que je trouve pourri. Après le match de coupe contre l’USMH, je vous avais

confié que je songeais sérieusement à me reti- rer du football. Cette décision me trottait l’es- prit depuis quelques mois déjà. Ce n’est pas

une décision qui date du

match contre le MCO. J’ai donc, après mûre ré- flexion songé à m’éloi- gner du monde du football. Je ne manque pas d’argent. Je re- fuse qu’on me jette à la vindicte populaire ou qu’on ternisse mon image. Pas mal de gens ne me portent pas dans leur cœur

«Je suis heureux pour le CSC mais désolé pour le MOC»

08

0 8 N° 1583 Vendredi 3 Juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale De nos envoyés spéciaux

N° 1583 Vendredi 3 Juin 2011

Coup d’œil Équipe nationale

De nos envoyés spéciaux à Marrakech

Équipe nationale De nos envoyés spéciaux à Marrakech Mohamed Saâd Farid Saïd Redouane Mehdi

Mohamed

Saâd

Farid Saïd Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Aït Saâda Fellak Bouhanika Taffert Hamza
Farid Saïd Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Aït Saâda Fellak Bouhanika Taffert Hamza
Farid Saïd Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Aït Saâda Fellak Bouhanika Taffert Hamza
Farid Saïd Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Aït Saâda Fellak Bouhanika Taffert Hamza
Farid Saïd Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Aït Saâda Fellak Bouhanika Taffert Hamza
Farid Saïd Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Aït Saâda Fellak Bouhanika Taffert Hamza
Farid Saïd Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Madjid Aït Saâda Fellak Bouhanika Taffert Hamza

Farid

Saïd

Redouane

Mehdi

Berkaoui

Yacine

Madjid

Aït Saâda

Fellak

Bouhanika

Taffert

Hamza

Selhani

Aït Abdellah

Gerets envisage

le 4-3-3 J -1 avant le match Maroc – Algérie. La tension monte à Marra-
le 4-3-3
J -1 avant le match
Maroc – Algérie.
La tension
monte à Marra-
kech et les pré-
paratifs des deux
sélections avancent
geait au départ Gerets à em-
ployer pour cette empoignade
maghrébine. Il paraît que ce
dernier a changé d’avis,
puisque d’après plusieurs rap-
ports de presse locaux, il en-
visagerait d’opter pour un très
risqué 4-3-3. D’ailleurs, lors
du point de presse qu’il a
animé mardi dernier, le tech-
nicien belge, répondant à une
question d’un confère maro-
cain, a affirmé clairement son
intention à jouer l’offensive à
outrance, quitte à prendre des
risques et laisser des espaces
derrière.
chement convoqué
en sélection, sera
associé au joueur
de l’Udinese,
Mehdi Benatia
pour mener l’axe
défensif.
et s’intensifient pour être bien
prêtes pour ce rendez-vous
important. La sélection maro-
caine, puisque c’est d’elle
qu’on va parler, s’active main-
tenant depuis huit jours à
Le casse-
tête du
milieu de
terrain
Eric Gerets
Le quatuor défensif
tout désigné

préparer ce derby, qui de- meure plus que crucial, en vue d’une qualification à la prochaine phase finale de la CAN. Défaits lors de la rencontre aller, disputée à Annaba, les coéquipiers de Marouane Chamakh ne jurent depuis plusieurs semaines mainte- nant que de revanche. Ils sa- vent pertinemment qu’un résultat demain autre que la victoire les mettra dans un vrai embarras et amoindrira considérablement leurs chances de qualification. Ils comptent, à cet effet, sur le soutien de leurs supporters qui vont envahir en force le grand stade de Marrakech. L’entraîneur des Lions de l’At- las, Eric Gerets, qui comme révélé lors de l’une de nos précédentes éditions, compte pour ce match à grand enjeu la jouer cartes sur table, en mettant en place un dispositif tactique résolument offensif pour étouffer le jeu de la sé- lection algérienne et lui met- tre davantage de pression. On a parlé, il y’a quelques jours, du 4-4-2 très offensif que son-

Le gardien du Widad Casa- blanca, Nadir Lamyaghri, de- vrait sans aucune surprise garder les bois marocains lors de cette partie. N’empêche que pour le reste des joueurs à aligner, Gerets devra faire des choix assez difficiles, no- tamment au milieu du ter- rain, quand on sait que la sélection chérifienne ren- ferme plusieurs joueurs de très haut niveau dans cette ligne. Après le forfait de Kan- tari, Soulaimani et récem- ment de Basser, le sélectionneur marocain, devra malgré lui faire appel à d’autres éléments pour les suppléer. Ainsi, et selon toute vraisemblance, c’est le duo, El Kaddouri- Khaliki qui occu- pera respectivement les cou- loirs gauche et droit de la défense. Le sociétaire de Montpellier, El-Kaoutari, fraî-

trouvera certaine- ment quelques sou- cis pour désigner les joueurs du mi- lieu du terrain qui débuteront ce derby. En effet, la présence dans l’ef- fectif des joueurs tels Kharja (capi- taine), Belhanda, Hermach, Bous- soufa ou même Taarabt, laissera beaucoup à réflé-

chir au sélection- neur des Lions de l’Atlas qui devra en choisir que les mieux en forme à même de répondre présents au défi physique que leur imposeront les coéquipiers de Lacen dans ce registre du milieu de ter- rain. Selon les dernières infor- mations, c’est le trio Kharja- Hermach-Belhanda qui devrait être aligné. Taarabt sera replacé du coup sur le couloir de l’attaque tandis que Boussoufa sera mis sur le banc, lui qui a perdu un peu

L’équipe marocaine probable : Lamyaghri, Khaliki, El Kaddouri, El-Kaoutari, Benatia, Kharja, Hermach (Boussoufa), Belhanda, Taarabt, Hadji, Chamakh.

de sa superbe, depuis son transfert en janvier dernier au club tchéchène d’Anji Ma- khatchkala. Sa blessure à la cuisse ne plaidera certaine- ment pas en sa faveur.

Chamakh, Hadji et

Taarabt devant Le secteur offensif de la sé- lection marocaine sera at- tendu au tournant demain soir. Les coéquipiers de Yous- souf Hadji seront appelés à se montrer plus adroits devant les bois adverses s’ils veulent

que leur équipe remporte le gain de cette partie et se re- lancer par conséquent dans la course à la qualification. Ge- rets, qui a beaucoup parlé à ses attaquants durant cette se- maine de préparation, va pro- bablement reconduire le sociétaire d’Arsenal, Ma- rouane Chamakh en pointe. Il sera épaulé sur les côtés par Youssouf Hadji et Adel Taa- rabt. Ces derniers, permute- ront systématiquement afin de déstabiliser l’arrière garde des Verts et permettre à Cha-

makh de se démarquer et dis- poser de plus d’espaces. L’atta- quant de Caen, Youssef El-Arabi pourrait aspirer à une titularisation si Gerets décide de sacrifier Hermach au milieu de terrain, ce qui contraindra Belhanda à recu- ler un peu en arrière et laisser l’animation du jeu au joueur des Queens Park Rangers qui, dans tous les coup, jouera d’entrée.

Saïd F.

La séance matinale d’avant-hier annulée

Le sélectionneur ma- rocain, Eric Gerets a annulé la séance d’en- traînement matinale d’avant-hier. Cela en raison de la grosse fa- tigue qu’ont ressentie la plupart des joueurs marocains. Le techni- cien belge a préféré les laisser se reposer par peur que de nouveaux joueurs se blessent.

Les revenus du

peur que de nouveaux joueurs se blessent. Les revenus du message de soutien adressé par l’Etat

message de soutien adressé par l’Etat ma- rocain aux familles des victimes de cet horrible attentat, bien qu’elles soient dans la majorité étrangères.

20 degré

attendu à

l’heure du

match

Selon les prévisions météo, la rencontre

Maroc-Algérie de de- main soir devrait se dérouler dans un climat assez frais. En effet, on annonce une vingtaine de degrés aux environs de 21h (l’heure du début du match). Cela permettra sans doute aux 22 acteurs d’évoluer dans des conditions agréables, loin de la grosse chaleur qui a sévi tout au long de ces derniers jours dans la ville Rouge. S. F.

match seront reversés aux familles des victimes d’Argana

On a appris que la Fédération royale marocaine de football a dé- cidé de reverser l’ensemble des re- venus de la billetterie aux familles des victimes de l’attentat qui a visé le café d’Argana de Marrakech, il y’a plus d’un mois maintenant. Cette initiative se veut comme un

Belhanda : «On est plus motivés que jamais»

Le milieu de terrain de Montpellier, Younes Bel- handa pense que la sélection marocaine est désor- mais prête à en découdre avec ce derby très important et à s’adjuger les trois points. «Je pense qu’on est prêts pour ce match face à l’Al- gérie. Ça ne sera pas facile, mais on sait qu’on peut battre cet adversaire et reprendre notre fauteuil de leader. Plusieurs joueurs de talent ont intégré le groupe en prévision de cette partie et tous ne jurent que par la victoire. La sélection algérienne demeure forte, mais je dirai que cette fois-ci, on est plus mo- tivés à l’idée d’arracher les trois points.» S. F.

tivés à l’idée d’arracher les trois points.» S. F. Boussoufa s’est entraîné avec le groupe mercredi

Boussoufa s’est entraîné avec le groupe mercredi

Après s’être en-

traîné durant la journée de mardi en solo, suite à des douleurs à la cuisse qu’il avait ressenties, le maî- tre à jouer de la sélection maro- caine, Mbark Boussoufa a réin- tégré le groupe avant-hier matin. Il a participé sans souci à la séance d’entraînement, jusqu’à son terme. Il devrait être d’attaque pour demain soir.

son terme. Il devrait être d’attaque pour demain soir. «Cette fois-ci, les conditions nous seront favorables»

«Cette fois-ci, les conditions nous seront favorables»

A l’instar de ses autres coéquipiers, Mbark Boussoufa s’est voulu très optimiste pour la rencontre de demain, en assurant que son équipe allait tout donner pour arracher les trois précieux points. «On est conscients de l’importance de cette rencontre et je peux vous assurer qu’on fera tout notre possible pour la remporter et procurer du bonheur à nos fidèles supporters. Ce derby s’annonce passionnant et très difficile, non seulement pour nous, mais aussi pour l’adversaire. On comptera sur l’ap- port de nos fans pour faire la différence. Cette fois-ci, c’est clair, les conditions seront tout au- tres que celles du match aller. Elles seront en notre faveur et c’est à nous d’en profiter. Une grande volonté anime les joueurs et, Inch’Allah, on aura la victoire. J’espère vivement marquer un but lors de ce match», a-t-il notamment dé- claré dans les médias marocains. S. F.

Ils continuent à affluer sur Marrakech

Supporters algériens cherchent désespérément billets !

C omme nous

l’avions rap-

porté tout au

long de nos

dernières

éditions et à

l’approche de ce grand derby, les supporters algé- riens continuent à affluer sur la paradisiaque ville de Marrakech. En groupes ou en solo, les Algériens ont lit- téralement envahi les rues de la ville ocre et ses nom- breux hôtels. Ils sont quoti- diennement des centaines à se rendre le soir dans la my- thique place de Jamaâ El Fna, pour aller à la rencon- tre des inconditionnels ma- rocains et défiler en leur compagnie dans la joie et la bonne humeur. Cela-dit, un problème, et pas des moin- dres, préoccupe beaucoup d’entres eux, à savoir, l’indis- ponibilité des billets qui leur permet d’accéder au stade. La mauvaise organisation qui a caractérisé la vente des billets à Marrakech et aussi dans plusieurs autres villes du Maroc a beaucoup cham- boulé les calculs des suppor-

ters algériens qui, pour ceux qui ne possèdent pas de tickets, se demandent com- ment ils feront pour s’acqué- rir le fameux sésame. Il est à noter que durant

les dernières heures, même dans le marché noir, on ne trouve plus de billets. Aussi, l’information qui a fait état de l’entrée gratuite des sup- porters algériens pour ce match (avec passeport seu- lement), demeure infondée, puisque un membre de l’am- bassade algérienne à Rabat nous a fait savoir que seules les personnes disposant de tickets seront admises à pé- nétrer dans l’enceinte du stade demain soir.

Une ambiance bonne enfant règne dans la ville ocre

En dépit de ce grand pro- blème, les supporters des Verts gardent le moral et se veulent optimistes jusqu’au bout. Au cours des dernières 48 heures, ils étaient des centaines à brandir les dra- peaux aux couleurs vert, rouge et blanc et à défiler dans toute la ville de Marra- kech. Tout cela dans la bonne humeur et sans qu’aucun incident soit dé- ploré avec la population merrakchie qui a réservé un accueil chaleureux à leurs voisins. Espérons que le fair- play restera tel, même après la rencontre. S. F.

De nos envoyés spéciaux à Marrakech

De nos envoyés spéciaux à Marrakech Mohamed Saâd Farid Aït Saâda Saïd Fellak Redouane Mehdi Berkaoui

Mohamed

Saâd

De nos envoyés spéciaux à Marrakech Mohamed Saâd Farid Aït Saâda Saïd Fellak Redouane Mehdi Berkaoui

Farid

Aït Saâda

spéciaux à Marrakech Mohamed Saâd Farid Aït Saâda Saïd Fellak Redouane Mehdi Berkaoui Yacine

Saïd

Fellak

Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Bouhanika Taffert Hamza Selhani
Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Bouhanika Taffert Hamza Selhani
Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Bouhanika Taffert Hamza Selhani
Redouane Mehdi Berkaoui Yacine Bouhanika Taffert Hamza Selhani

Redouane

Mehdi

Berkaoui

Yacine

Bouhanika

Taffert

Hamza

Selhani

N° 1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale
N° 1583 Vendredi 3 juin 2011
Coup d’œil Équipe nationale

Madjid

Aït Abdellah

Hadji

09

le baroudeur sur qui le Maroc misera

Hicham

Bennani

(Radio Mars) :

«On attend beaucoup de Hadji lors de ce derby»

Hicham Bennani, journaliste marocain à la radio Mars (Maroc Sport), qu’on a joint hier en fin d’après-midi, a bien voulu nous parler du retour de Mustapha Hadji dans les rangs de la sélection marocaine pour ce match impor- tant. Un retour qu’il estime très es- sentiel dans la mesure où l’apport de cet attaquant racé sera de taille pour la sélection chérifienne, qui sera amenée à jouer l’offensive à outrance pour espérer remporter les trois points. «Hadji est un excel- lent attaquant, ça tout le monde le sait. Il porte un nom qui compte beaucoup aux yeux des Marocains. Ici au Maroc, on attend beaucoup de lui face à l’Algérie. C’est quelqu’un d’humble et de très posé et beaucoup ont regretté son ab- sence au match aller. Je peux vous dire qu’il était peiné de ne pas pou- voir jouer ce soir-là. Il essayera cer- tainement de se rattraper demain. En tout cas, Gerets peut se rassurer, il affiche actuellement une forme éblouissante.»

Belhanda sur les tablettes de Newcastle

Auteur d’une belle saison avec son club Montpellier, le milieu de ter- rain marocain Younès Belhanda serait, à en croire le site français, France Football, sur les tablettes du club anglais de Newcastle Uni- ted. Déjà courtisé par d’autres for- mations anglaises, à l’image de Wigan, le jeune international des Lions de l’Atlas (21 ans) serait donc en partance du championnat de France. Sa prestation face à l’Al- gérie sera certainement supervi- sée.

S. F.

M aroc-Algérie,

plus qu’un

match, c’est

une question

de supréma-

tie entre

deux sélections voisines, adeptes du jeu court, de la technique et du spectacle sur le terrain. Le match de demain soir sera d’autant plus important, voire crucial, pour le Maroc qui sera obligé de remporter les trois points pour rester dans la course à la qualification et, par conséquent, éviter une nouvelle désillusion après celle vécue lors des dernières éliminatoires jumelées de la CAN et du Mondial 2010. Les suppor- ters marocains, qui s’impatientent pour ce match, comptent énormé- ment sur leurs joueurs pour passer l’écueil algérien, notamment sur le retour de l’attaquant Youssouf Hadji qui vient au bon moment. Le sociétaire de l’AS Nancy, auteur d’une fin de saison époustouflante, qui a permis, entre autres, à son club d’assurer son maintien en Ligue 1 française, affiche une forme éblouissante et sera, à coup sûr, l’un des hommes forts sur le- quel l’entraîneur Eric Gerets comp- tera le plus. Vif, à l’aise techniquement et surtout très

adroit face au but, Hadji consti- tuera le vrai danger pour la dé- fense algérienne qui devra se méfier de lui tout au long de la partie et ne lui laisser aucun es- pace. Conscient que les espoirs des Marocains seront énormes, sur la ligne offensive notamment, Hadji a affirmé lors d’une déclara- tion qu’il a faite récemment que «tous les joueurs marocains, y com- pris ceux qui forment la ligne offen- sive, sont prêts à relever le défi et à

donner du bonheur aux fans».

Son absence au match aller s’est fait nettement ressentir

L’on se rappelle lors du match aller, disputé à Annaba le 27 mars dernier et qui a vu les coéquipiers de Hassan Yebda l’emporter par la plus petite des marges, l’attaque marocaine n’a pas vraiment brillé et est, pour bien résumer les choses, passée presque à côté de son sujet. Titularisé seul en pointe, Marouane Chamakh n’a pas vrai- ment eu le soutien qu’il attendait et a trouvé beaucoup de mal pour s’illustrer. L’absence ce soir-là du buteur nancéen s’est fait sensible- ment ressentir, ce qui a été à l’avan- tage des défenseurs algériens. Pour

la rencontre de demain, et avec le retour très attendu de Hadji, Ge- rets compte bien évidemment mo- difier le dispositif tactique mis en place lors du match aller et baser les offensives de l’équipe sur lui no- tamment. Ses coéquipiers, Taarabt, Boussoufa et autres, profiteront des espaces qu’engendreront ses dribbles pour mitrailler les bois du keeper Ouhab Rais Mbolhi.

La carte gagnante de Gerets

Le sélectionneur marocain, Eric Gerets, s’est réjoui du retour at- tendu de Hadji et il l’a bien fait sa- voir lors de la conférence de presse qu’il a tenue mardi dernier dans la salle de conférences du Grand Stade de Marrakech. «Les absences pour blessures de certains de nos joueurs ne m’inquiètent pas pour autant. On a enregistré le retour d’autres joueurs qui n’étaient pas avec nous lors du match et je pense qu’ils combleront parfaitement le vide que laisseront les blessés. En at- taque, on n’aura pas de souci, sur- tout avec la belle forme qu’affichent mes élements, notamment Hadji et Taarabt.» L’ancien coach de l’Olympique Marseille misera beaucoup sur Hadji pour faire la

différence et combler les lacunes du match aller.

Il veut jouer la CAN et mettre fin à sa carrière internationale de belle manière

Lors du récent entretien que nous a accordé Mustapha Hadji (le grand frère de Youssouf et an- cienne star de la sélection maro- caine), ici à Marrakech, ce dernier nous a affirmé qu’une volonté fa- rouche animait son frangin pour disputer ce match et faire ravir les nombreux supporters marocains. A 31 ans, Youssouf Hadji veut coûte que coûte mener sa sélection à la prochaine CAN qui se jouera en janvier prochain conjointement au Gabon et en Guinée équatoriale et mettre très probablement fin à sa carrière internationale de fort belle manière. Une défaite demain soir serait de trop et contraindrait le joueur à réfléchir sérieusement sur son avenir international, quand on sait que la sélection ché- rifienne avait raté aussi la dernière édition de la CAN qui s’est dérou- lée en Angola, l’année dernière.

S. F.

Jules Accorsi «Je réserve ma réponse à Benchikha et Gerets sur le terrain»

Samedi prochain, les yeux seront bra- qués sur Marrakech, pour suivre le choc maghrebin entre le Maroc et notre sé- lection nationale. L’affiche de la journée est qualifiée de finale par Abdelhak Ben- chikha, et de rencontre décisive par Eric Gerets, et qui déterminera même son avenir avec les Lions de l’Atlas. A travers les déclarations des deux entraîneurs, on comprend bien que la qualification pour la CAN se jouera entre l’Algérie et la Tanzanie, même si les quatre équipes du groupe totalisent le même nombre de points. Le lendemain de cette rencontre, une autre confrontation du groupe aura lieu à Bangui, et qui mettra aux prises la Centrafrique avec la Tanzanie. L’entraî- neur des Fauves, qui n’est autre que l’ex- entraineur de la JSMB, le Français Jules Accorsi, stupéfié par les déclarations des deux entraîneurs, dira : «Benchikha et Gerets sont libres de dire ce qu’ils veulent, et s’ils pensent que la qualification se jouera entre le Maroc et l’Algérie à Marrakech, grand bien leur fasse. Mais je leur réserve ma ré- ponse sur le terrain, car il faut aussi compter avec la Centrafrique».

«C’est de la guerre psychologique, mais ils ont le complexe de supériorité»

Le technicien français, qui n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger Benchikha et Gerets ajoute : «Ce genre de déclaration fait aussi partie de la guerre psychologique, car à l’approche du décompte final, le mental d’une équipe est très important. Je pense toutefois que ces deux entraî- neurs ont un complexe de supériorité. Avant l’en- tame des éliminatoires, le Maroc et l’Algérie étaient les favoris du groupe, mais la réalité du terrain a été tout autre. Nous allons continuer à jouer comme on l’a fait et croire en nos chances jusqu'au bout».

«L’Algérie ne battra pas le Maroc et s’ils se neutralisent, on prendra la tête du groupe»

Lorsque nous avons abordé avec Jules Accorsi l’issue que pourrait prendre le derby maghrébin, il a estimé qu’il est souvent difficile de donner

il a estimé qu’il est souvent difficile de donner un pronostic. «Dans ce genre de confron-

un pronostic. «Dans ce genre de confron- tation, il est souvent difficile de donner un pronostic précis. Je pense toutefois que l’Algérie ne bat- tra pas le Maroc chez lui, car j’ai joué face à cette équipe marocaine et nous avons été dominés, même si nous avons réussi à prendre un point. Le Maroc est une équipe qui a beaucoup de quali- tés, et je ne pense donc pas que l’Algé- rie puisse la battre. S’ils se neutralisent, tant mieux pour nous. A ce moment- là, on prendra la tête du groupe en gagnant face à la Tanzanie.»

«Le Maroc sera désavantagé à Marrakech»

Quant au lieu de la rencontre Maroc - Algérie, et qui a été au centre de la polémique du fait que Gerets avait émis le vœu dans un premier temps d’évoluer à Casablanca, Jules Accorsi affirme :

«Nous avons joué le match aller face au Maroc au stade de Rabat et il y avait une grande affluence des supporters qui nous ont mis la pression. Du fait que ce match se jouera à Marrakech, je pense que le Maroc sera désavantagé, car il est recom- mandé dans ce genre de rencontre de jouer dans un grand stade pour assurer une forte présence des supporters».

«L’équipe qui se qualifiera à la CAN sera connue avant la dernière journée, et les choses deviendront plus claires dès dimanche prochain» La Centrafrique, qui accueillera la Tanzanie, aura l’occasion, au mois de septembre prochain, d’évoluer une seconde fois à domicile face aux Lions de l’Atlas, ce qui constitue un avantage pour les Fauves. Toutefois, il est souvent difficile de connaître l’équipe qui terminera à la tête du

classement avant l’ultime journée de la compéti- tion, lorsque quatre équipes totalisent le même nombre de points. Le coach de la Centrafrique, lui, n’est pas de cet avis, et dira : «Certes, la course est serrée et, mathématiquement, la quali- fication se jouera jusqu'à la dernière minute. Je pense toutefois que l’équipe qui se qualifiera pour la CAN sera connue bien avant l’ultime journée, et les choses deviendront plus claires dès dimanche prochain, à l’issue des résultats de cette quatrième journée».

«L’Algérie et le Maroc sont d’égale valeur»

Voulant connaître l’avis de Jules Accorsi sur l’évolution de l’Algérie et du Maroc, qu’il a af- frontés en 2010, ce dernier nous dira : «Lorsque nous avons battu l’Algérie, je pense que cette équipe n’a pas évolué sur sa véritable valeur, quant au Maroc, et il faut le reconnaître, c’est une équipe qui nous a été supérieure au match aller. Je n’ai pas suivi la rencontre qui a opposé les deux équipes à Annaba, mais je pense que ce sont deux formations qui sont d’égale valeur».

«Face à la Tanzanie, on nous a privés de la victoire et mon équipe garde ses chances intactes pour la qualification»

Avant de conclure, le technicien français est revenu sur la préparation de son équipe, et es- time qu’elle garde ses chances intactes pour la qualification. «Nous avons joué un match amical face à la Tunisie que nous avons perdu par trois buts à zéro, mais le score n’était pas important pour moi, car je voulais voir à l’œuvre les joueurs que je ne connaissais pas, et la plupart des titu- laires n’ont pas pris part à cette rencontre. Les trois nouveaux joueurs évoluant en Europe et qui vont renforcer la sélection seront dans la liste des dix-huit. Au match aller face à la Tanzanie, on nous a privés de la victoire car on s’est vu refuser un but tout à fait valable pour une position de hors jeu imaginaire alors que le score était de un but partout. Quant au but de la Tanzanie, il a été inscrit au-delà du temps additionnel, mais on fera tout pour l’emporter dimanche et mon équipe garde ses chances intactes pour la qualification». Entretien réalisé par Kamel M.

10

1 0 N° 1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale Sinik-Alaoui, l’autre matchf Sinik

N° 1583 Vendredi 3 juin 2011

Coup d’œil Équipe nationale

1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale Sinik-Alaoui, l’autre matchf Sinik (chanteur

Sinik-Alaoui, l’autre matchf

d’œil Équipe nationale Sinik-Alaoui, l’autre matchf Sinik (chanteur franco-algérien) Adel Alaoui «Yebda va

Sinik

(chanteur franco-algérien)

Adel Alaoui

«Yebda va marquer»

Alors qu’il rêvait de faire une carrière professionnelle dans le football, Sinik s’est retrouvé dans un autre art : la musique. Il est aujourd’hui l’un des rappeurs les plus doués de sa génération. D’origine algérienne par son père, il n’a jamais caché son soutien au Paris-SG et… à l’équipe nationale d’Algérie. Régulièrement invité sur les plateaux télé pour donner son avis et son ressenti sur l’actualité sportive, Sinik a bien évidemment le regard tourné vers ce Maroc-Algérie qui passionne sur l’autre rive de la Méditerranée. Bientôt en Algérie pour la sortie de son nouvel album, Malsain, cet enfant des Ulis (quartier de naissance de Thierry Henry) se livre sur ce match, ses amitiés avec Yebda et Meghni, et son bonheur de revoir l’Algérie sur le devant de la scène. Entretien

tique, par rapport aux grandes nations européennes, elle doit s’affirmer dans ce domaine. Et le Maroc ? C’est beaucoup de talents. C’est un peu le miroir de l’équipe d’Algérie. Sur le papier, elle a ce qu’il faut. Il y a des joueurs qui sont des mecs titulaires réguliè- rement dans les championnats européens. Et puis, il y a Cha- makh, le porte-drapeau. Vous êtes un vrai fervent du Paris-SG. Un seul joueur algé- rien a marqué l’histoire du club, Mustapha Dahleb. C’est peu, non ? C’est vrai qu’il y a beaucoup de paramètres pour y arriver. Comparer au ratio de maghré- bins qui jouent au foot en région parisienne, c’est très peu. C’est assez surprenant. Il y en aura d’autres, il faut y croire. Cette équipe algérienne est composée d’une majorité de binationaux. Un thème qui a suscité un chaud débat en France récemment. Quel est votre avis sur ce sujet ? C’est compliqué de choisir, je comprends le dilemme. Mainte- nant, c’est normal, quand ils sentent les portes fermées en France, qu’ils puissent retourner vers leur pays. Ils sont accueillis les bras ouverts, je trouve que c’est une bonne chose. J’aurais fait exactement la même chose. Plus globalement, j’aime les équipes qui ressemblent à la rue. Je suis pour le multiculturel. Le foot, c’est ça : des Noirs, des Arabes ou des Jaunes. Sinon on

se ferait bien c Entretien réalisé par Nabil Djellit

(acteur franco-marocain)

«Maroc-Algérie, c’est comme un PSG-OM»

Il a cassé les clichés en France. Alors qu’on retrouvait les Maghrébins plutôt à la plonge qu’à la manœuvre dans les grands restaurants français, Abdel Alaoui, Franco-Marocain de 31 ans, a trouvé la bonne recette. Acteur et cuisinier, sa rubrique gastronomique dans «L'Edition spéciale» sur Canal+ cartonne. Amoureux de la cuisine maghrébine, il espère retrouver les saveurs des plats qu’il cuisine dans ce match au sommet entre l’Algérie et le Maroc. Confidences très décalées.

Abdel, êtes-vous pressé d’être ce samedi et de vous brancher sur la rencontre entre le Maroc et l’Algérie ?

C’est clair. Je ne veux absolument pas rater cela. Je pars en week-end en Nor- mandie et je me suis arrangé pour que mon hôte ait le câble pour regarder le match.

Avez-vous vu le premier entre les deux nations et qu’en avez-vous pensé ?

premier entre les deux nations et qu’en avez-vous pensé ? Oui, je l’ai vu. J’ai trouvé

Oui, je l’ai vu. J’ai trouvé cela pas mal. Je m’attendais à ce que le Maroc gagne le match car on a vraiment un effectif talen- tueux (rires…) ça reste toujours particulier un Maroc-Algérie, c’est comme un Paris- Marseille, ils ne jouent pas vraiment au foot. C’est à celui qui va garder le ballon. Car il ne reste jamais longtemps dans les pieds.

Quels sont les joueurs qui vous ont le plus impressionné ?

J’ai bien aimé Chamakh. Ce qu’il fait en ce moment dans sa carrière est vraiment inté- ressant. Kharja est aussi impressionnant, c’est un peu le pilier de l’équipe et il montre l’exem- ple. Du côté algérien, je trouve que Boude- bouz a marqué les esprits. Il est technique et talentueux.

Et les réactions en France, entre les deux communautés, comment les avez- vous ressenties ?

Il n’y avait pas de pression malsaine. C’était assez cocasse et drôle car les Algériens étaient, eux, persuadés que c’était un grand match de leur part, alors les Marocains se di- saient qu’ils avaient mieux joué.

La cuisine n’est-elle pas un point com- mun entre ces deux pays ?

Carrément. J’ai d’ailleurs une idée plutôt sympa à soumettre. J’aimerais inviter les deux équipes nationales avant les matches autour

d’un plat afin de mieux se connaître. Je suis persuadé qu’on pourrait apaiser les tensions. On pourrait même aller plus loin et faire un repas entre le roi Mohammed VI et Abdelaziz Bouteflika. Ainsi, ils pourraient se marrer en- semble et ouvrir les frontières (rires…)

Dans ce genre de circonstances, qu’est- ce que vous cuisineriez ?

Même si je m’inspire de la cuisine maghré- bine, récemment, j’ai fait une recette mi- soupe mi-chorba. Là pour le coup, je ne ferais pas forcément un tajine ou une chorba, mais plutôt une recette thaïlandaise.

L’Algérie vous inspire-t-elle ?

Comme beaucoup de Marocains, j’aime beaucoup les sitcom algériens, car ils sont de loin les meilleurs du Maghreb. Je trouve cela bien écrit et bien joué. Je suis donc très fidèle à la télé algérienne.

Hormis Canal+, travailler sur les télés du Maghreb fait-il partie de vos envies ?

J’ai déjà un programme sur la chaîne natio- nale marocaine avec Kamel le Magicien qui allie cuisine et magie. On invite une person- nalité arabe et on lui cuisine un plat de son enfance. On a d’ailleurs, récemment, invité une journaliste algérienne.

Entretien réalisé par Nabil Djellit

algérienne. Entretien réalisé par Nabil Djellit Sinik, comment avez-vous vécu le Algérie-Maroc du 27 mars

Sinik, comment avez-vous vécu le Algérie-Maroc du 27 mars dernier ? Et qu’en avez- vous pensé ? J’étais sur scène, et je n’ai pas pu regarder le match. Je l’ai revu par la suite. C’était un match in- téressant, je ne vous cache pas que j’étais content du résultat car j’avais fait pas mal de paris avec des amis marocains. Le football algérien vous a- t-il toujours intéressé ? Oui. C’est vrai que je connais bien Hassen Yebda et Mourad Meghni. J’avais aussi participé au mariage de Nadir Belhadj. J’ai appris à connaître les mecs, je m’y intéresse donc plus naturel- lement. Après, ce football algé- rien, il a connu des années difficiles, et là il s’est fait un super coup de pub avec le Mon- dial. Il faut confirmer ! L’année dernière, vous avez aussi sorti une chanson (Les gladiateurs) en référence à l’épopée des Fennecs. Dans le refrain, vous dites, c’est Yebda qui a marqué. Pour- quoi ? (Rires…) Hassen, c’est un pote. On s’appelle de temps en temps. Alors c’était en rapport avec le match de l’Egypte, finale-

ment ce n’est pas lui qui a marqué, mais là j’ai vu qu’il avait marqué face au Maroc. Je me suis juste trompé de match. Pourquoi avoir écrit sur l’Algérie et son football ? Avant tout, je suis d’origine algé- rienne. Mon père est à 100 pour cent algérien. Il y a eu cet engoue- ment, ce match face à l’Egypte. De voir tous les Algériens de France se retrouver autour d’une même cause, cela m’a forcément inspiré. Les voir se réunir dans les «Chichas », sur les Champs- Élysées ou ailleurs, cela m’a rap- pelé France 98, mais en version algérienne. C’est bien, car on a aussi le droit de faire la fête et d’être fier de ce qu’on est. L’Algé- rie, c’est une bonne «vibe». Un pronostic pour ce match du 4 juin… C’est Yebda qui va marquer, le même qu’au match aller, il est en forme et très motivé. Ce que j’aime le plus dans cette équipe d’Algérie, c’est sa mentalité. Ce sont des gens du peuple. Je me retrouve un peu dans eux, par rapport à ma musique. Sur le plan du jeu, comment perçois-tu cette équipe d’Algé- rie ? Elle a fait beaucoup de pro- grès. C’est très technique, mais il y a aussi des costauds derrière. C’est une équipe avec des jeunes joueurs, qui sera au top dans 3 ou 4 ans, quand les mecs auront mûri ensemble. Je pense qu’elle est en retrait sur le plan tac-

Je pense qu’elle est en retrait sur le plan tac- Réunion des Kerbadj ne fait plus
Réunion des Kerbadj ne fait plus l’unanimité professionnels. Il sem- blerait que les absences présidents
Réunion des
Kerbadj ne fait plus l’unanimité
professionnels. Il sem-
blerait que les absences
présidents
de club
25 clubs sur les 32 consti-
tuant les Ligues 1 et 2 se
sont réunis hier au Mer-
cure afin de dégager un ou
répétées du président
du CRB lors des trois dernières réu-
nions en date ont fait réviser à ses pairs
des candidats à la présidence de la Ligue
professionnelle. Mohamed Mecherara,
qui boucle prochainement son
deuxième mandat à la tête de la Ligue, a
informé qu’il ne briguait pas un troi-
sième. Les présidents de club se sont du
coup rencontrés
pour débattre de
la question. Pre-
mière décision :
leur décision. Il était donc question hier
de s’entendre sur le ou les représentants
à désigner. Il n’y aura pas qu’un seul
mais plusieurs. C’est du moins la
conclusion du débat d’hier.
retirer leur
confiance à Mah-
foud Kerbadj, qui
était, il y a peu, le
seul candidat qui
faisait l’unanimité
au sein de l’Asso-
ciation des prési-
dents de club
La candidature de Medouar
suscite la polémique
Autre fait saillant de cette réunion, la
candidature de Abdelkrim Medouar.
Jusqu’à cet instant, la plupart des prési-
dents ont manifesté leur ignorance des
intentions du président de l’ASO de se
présenter aux élections. Ceci n’a pas
manqué de susciter une grosse polé-
mique au sein des présents. La plupart
des présidents ne comprennent pas
comment Medouar ait pu prendre en
catimini une décision qui devait être
soumise à consensus. Il faut dire que
dans la confusion qui régnait, il était
difficile, voire impossible, de faire pren-
dre une décision commune aux prési-
dents, mus pour leur majorité par des
intérêts autres que ceux revendiqués par
l’association. Du coup, il a été décidé de
se revoir ce lundi au Mercure, pour es-
sayer de dégager le ou les représentants
aux élections, mais aussi désigner les
membres qui y siègeront. A rappeler
que Medouar n’est pas un cas isolé, les
présents ont aussi pris connaissance des
candidatures du représentant de
l’USMA et du président du MCS,
Khaldi.
Y. K.

N° 1583 Vendredi 3 juin 2011

N° 1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’œil Équipe nationale 1 1 3 e tour des

Coup d’œil Équipe nationale

11

3 e tour des qualifications aux JO 2012 Algérie -Zambie, ce soir à 19h au 20-Août

Se mettre à l’abri

pour le match retour

19h au 20-Août Se mettre à l’abri pour le match retour A près une brillante quali-

A près une brillante quali-

fication au second tour

face à la sélection mal-

gache, les Espoirs algé-

riens ont une nouvelle

fois rendez-vous avec l’histoire sur la route des jeux Olympiques qui se tiendront l’an prochain à Londres. Les hommes de Azzedine Aït

Djoudi af- fronteront, ce soir, la sé- lection zam- bienne, à 19 heures, au stade du 20- Août, pour le compte du match aller du 3 e tour qualificatif. Et pour ne rien laisser au hasard, une longue préparation a été effec- tuée pour ce RDV afri- cain. Le sé- lectionneur national a programmé un nombre assez impor- tant de ren- contres amicales, notamment face à la sélec- tion militaire, au CRB mais aussi la sélection sénégalaise. En parallèle, plusieurs stages ont été programmés au centre de Sidi Moussa, et ce de- puis le mois de janvier dernier. Un temps suffisant pour Aït Djoudi afin de se faire une idée sur le niveau de

chaque élément et d’asseoir son os- sature. Dans les déclarations qu’il nous a accordées dans nos précé- dente éditions, le sélectionneur na- tional a dégagé une grande confiance en affirmant que ses joueurs sont mis dans les meilleures conditions leur permettant de réali- ser un résultat positif. Même s’ils au- raient souhaité jouer le match retour en Algérie, le sélectionneur ainsi que l’ensemble des joueurs sont conscients de la tâche qui les attend. Pas besoin de faire un dessin pour savoir qu’ils doivent impérativement gagner et marquer le plus grand nombre de buts. L’objectif primor- dial est de se mettre à l’abri, en pré- vision du match retour en Zambie prévu pour le 18 de ce mois-ci. Même si la sélection olympique s’en- volera pour un mini stage en Afrique du Sud, elle doit le faire avec un bon moral en assurant l’essentiel ce soir dans l’espoir de passer ce tour et se qualifier à la phase des poules, où seules 8 équipes décrocheront leur billet pour les JO.

A. A.

Equipe probable : Mazouzi, Khellili, Demou, Belaâmri, Bedbouda, Daoud, Saâyoud, Okbi, Belaïli, Aouadj, Chaâlali.

Timbou

(capitaine)

«Je marquerai aux Algériens»

Dès que la délégation zambienne a posé pied à l’aéroport international Houari-Boumediène, nous avons sollicité le seul joueur zambien qui s’exprime en français, en l’occurrence le capitaine Timbou qui évolue au FC Bâle. A l’image de ses coéquipiers, l’attaquant zambien ne jure que par un résultat positif.

l’attaquant zambien ne jure que par un résultat positif. Comment avez-vous trouvé l’accueil à Alger ?

Comment avez-vous trouvé l’accueil à Alger ? Je ne vous cache pas que je ne m’attendais pas à un tel accueil. Vraiment, merci aux responsables algériens qui nous ont mis dans les meilleures condi- tions possibles depuis notre arrivée en Algé- rie. Cela confirme que l’Algérie est une grande nation du football. Cela nous permettra de préparer notre match dans les meil- leures conditions. Le fait de jouer le match aller en Algé- rie est-il un avantage ou un inconvénient

pour vous ? Je dirai que c’est une chose positive. La pres- sion sera énorme sur l’adversaire au match retour. Nous n’avons qu’à réaliser un résultat positif à l’aller afin de nous faciliter la tâche au retour. Je dirai que nous sommes avanta- gés. En tous les cas, nous sommes venus en conquérants à Alger. Pensez-vous pouvoir gagner ? Bien sûr. Nous avons une bonne équipe qui n’a qu’une seule ambi- tion, celle de réussir cette mission. On rêve tous d’une qualification aux JO. Nous sommes

ambitieux, car nous savons que les JO peuvent être l’occasion pour chacun d’entre-nous de percer et faire une grande car- rière. C’est dire que cette rencontre face à l’Algérie est bien plus qu’une simple rencontre de football, mais un chal- lenge à relever. En tant qu’atta- quant, avec quel état d’esprit allez-vous aborder ce match ? Avec la ferme déter- mination de marquer un but à cette sélection algérienne. C’est mon rôle de marquer des buts et je ferai en sorte d’être à la hauteur. Si on arrive à inscrire un but, il aura une grande valeur en prévision du match retour. Dans ce genre de rencontre, la différence peut se faire sur des détails. On se donnera à fond. Entretien réalisé par Redouane Annane

Les Zambiens se sont entraînés hier au 20-Août

Arrivés avant-hier, les hommes de l’ex-inter- national zambien, Mazizka, ont effectué une première séance mercredi soir au stade de Dar El Beïda. Par la suite, et comme le prévoit la ré- glementation, les futurs adversaires des Verts ont effectué leur ultime séance d’entraînement hier soir à l’heure du match, au stade du 20- Août.

Ils sont hébergés au Mercure

Afin de les mettre dans les meilleures condi- tions possibles, les responsables de la Fédéra- tion algérienne de football ont réservé l’un des meilleurs hôtels de la capitale à leurs invités. La délégation zambienne séjourne à l’hôtel Mer- cure depuis mercredi après-midi. D’ailleurs, les membres de la délégation hôte ont affiché leur satisfaction par rapport aux conditions d’hé- bergement.

satisfaction par rapport aux conditions d’hé- bergement. Mazizka (sélectionneur) : «La qualification se jouera en

Mazizka (sélectionneur) :

«La qualification se jouera en Algérie»

Le sélectionneur zambien s’est montré distant la veille de la rencontre face à l’Algérie en nous déclarant : «Nous allons affronter une grande nation du football africain. La sélection algérienne n’est vraiment pas facile à manier. Toutefois, nous ne sommes pas venus en touristes. On essayera de décrocher un bon résultat. Je dirai que la qualification se jouera en Algérie. Il va falloir gérer comme il se doit ce match. Mes joueurs se sont bien préparés et il n’y a aucune raison de passer à côté.»

Chalali «Prêts pour la victoire face à la Zambie»

L’homme en forme de la sélection olympique y croit dur comme fer, que ce soit pour son match d’aujourd’hui contre la Zambie ou pour celui de ses aînés, le 4 juin, à Marrakech. Il nous parle de l’ambiance du groupe de l’intérieur et de son entente avec Sayoud et le reste des joueurs qu’il juge «fraternelle». Entretien.

Dans quel état d’esprit se trouve l’équipe avant ce match contre la Zambie

?

Hamdoullah, ça se passe bien. On a effec- tué une bonne prépa- ration, quoi qu’on commence à s’impa- tienter tellement on trouve le temps long avant ce match. Mais cela nous per- met de mieux nous connaître et de renforcer la cohésion entre nous. Et l’ambiance à l’intérieur du groupe ? Bien, bien, bien… On est comme des frères, on vit ces moments dans la bonne humeur, et l’am-

biance est parfaite. Hier (mercredi), le coach et le staff nous ont emme- nés dans un restaurant d’Alger pour décompresser, histoire de renforcer encore plus les liens et rigoler avant le match. On a passé un très bon moment. Quels sont les rapports entre les anciens et les « nouveaux » venus

?

Ecoutez, ça se passe très bien entre tout le monde. Il n’y a même pas lieu de se poser la question, car on ne fait pas attention à ce genre de choses, vu que ce sont des joueurs qui étaient déjà avec nous aupara- vant, que ce soit pour Saâyoud ou Zoghbi. Ils étaient en Equipe natio- nale et ils connaissent très bien la maison. Celui qui peut apporter un

plus à l’équipe, on lui dit

m’rahba, il sera toujours le bienvenu dans le groupe et son intégra- tion se fait tout naturel- lement.

Votre entente avec Amir Saâyoud sera très attendue par les supporteurs. Comment la jugez-vous de l’intérieur ? Quelles sont vos affinités sur et en dehors du terrain ? Eh bien, sur le terrain, Saâyoud est un joueur qui a beaucoup de qualités. Donc, du moment qu’on évolue avec un joueur de sa trempe, ça ne peut que faire du bien à l’équipe. Maintenant, en dehors du terrain, c’est comme avec tous les au- tres joueurs, on a de très bonnes re-

«J’appelle le public à venir nombreux»

lations. Je dirais même que nos rela- tions sont vraiment fraternelles, hamdoullah.

Vous sentez bien que cette équipe s’est bonifiée avec le temps ? Oui, c’est sûr qu’elle s’améliore à chaque fois qu’on se retrouve. C’est

pour cela que le staff technique or- ganise des stages un peu plus longs. Ça nous permet de travailler un peu plus ensemble, parce qu’on n’a pas souvent le temps de le faire pendant la saison. Chacun est dans son club. Cela nous offre la possibilité de mieux nous connaître et de com- prendre notre manière de jouer. C’est ainsi qu’on arrivera à rectifier les erreurs tout en améliorant nos points forts.

C’est un atout pour la suite d’une carrière avec les Verts de se connaître dès les jeunes catégories, non ?

notre Equipe nationale. A chaque fois qu’on a attendu d’elle un bon ré- sultat, cette équipe a su répondre positivement. C’est pour cela que je reste encore confiant quant à l’issue de ce match. J’espère qu’ils vont nous faire encore plaisir en revenant avec un très bon résultat de Marrakech. On est tous derrière eux ! C’est quoi votre pronostic pour ce match ? Je vois un score de 1-0 pour nous, avec un but de mon ami Rafik (Djebbour) inch’Allah. Vous êtes en contact avec lui ? Oui, tout le temps. Sauf qu’on m’a appris qu’il a eu un pépin il y a deux jours et je n’ai pas réussi à l’avoir au téléphone. J’espère qu’il va mieux et qu’il sera présent le 4 juin inch’Allah. On a vraiment besoin de lui pour ce match. Un mot au public pour votre match contre la Zambie ? Oui, je lance un appel à notre cher public pour qu’il vienne nous soute- nir vendredi contre la Zambie. On a beaucoup besoin de nos supporteurs dans ce match. Il faut que notre pu- blic vienne jouer son rôle de 12 e homme. On a vraiment, vraiment besoin d’eux à nos côtés pour nous mettre à l’abri avant le match difficile qui nous attend dans deux semaines en Zambie. On les attend nombreux, vendredi, inch’Allah. Entretien réalisé par Nacym Djender

«1-0 pour les Verts avec un but de mon ami Djebbour»

Oui, c’est sûr ! C’est même une grande chance qu’on a de passer par les catégories de jeunes avant d’arriver chez les A, puisque c’est le but de chacun d’entre nous. On peut le voir d’ailleurs chez les A, avec Bougherra, Ziani et les autres qui sont passés par la catégorie des jeunes chez les Verts. Je suis sûr que les résultats qu’ils ont réalisés sont le fruit de cette longue entente entre eux. Inch’Allah, ça sera pareil pour nous dans le futur.

Un mot sur ce match de Marra- kech justement ? J’ai entièrement confiance en

«Avec Saâyoud, on est comme des frères»

12

1 2 N° 1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup de tête JSK Il a opté pour

N° 1583 Vendredi 3 juin 2011

Coup de tête JSK

Il a opté pour un match d’application hier matin

Belhout a en tête son onze face à Béjaïa

M ême si la décision de jouer le derby à huis

clos semble porter un sérieux coup à la JSK,

ses responsables en particulier, qui souhai-

taient retrouver leur galerie dans une belle affiche ka-

bylo-kabyle, il n’en demeure pas moins que le report du match de 24 heures, en raison du déroulement du match Maroc-Algérie, semble arranger le staff tech- nique qui bénéficiera d’une journée supplémentaire pour préparer du mieux possible le match face aux Vert et Rouge. Hier matin, Rachid Belhout, et avant même le début de la séance, a communiqué aux joueurs le reste du programme à suivre durant ces deux derniers jours à compter d’hier, leur faisant sa- voir bien entendu que le match se jouera dimanche et non pas samedi comme prévu, et qu’ils devraient encore travailler encore pour assurer un bon résultat

à Tizi, histoire d’aborder le match retour face à Jaraaf

quelques jours plus tard sous de bons auspices. Ainsi, et après avoir axé son intervention sur l’aspect récu- pération lors des deux premières séances, Belhout a opté hier matin pour un match d’application entre les joueurs. En optant pour cet exercice, le staff tech- nique a voulu mieux connaître l’état de forme de ses poulains, mais aussi essayer de trouver le onze idéal qui débutera la rencontre face à la JSMB ce dimanche

à partir de 18h (huis clos). Le moins qu’on a pu

constater vers la fin, c’est que Belhout et ses deux as-

sistants semblaient avoir une idée bien précise sur le schéma tactique à adopter ce dimanche en attendant

Hannachi favorable au

retour de Chaouchi

Lyès A. Hikam sous la coupe de Guillou Blessé à la cheville (tendinite), l’attaquant junior
Lyès A.
Hikam
sous la coupe
de Guillou
Blessé à la cheville (tendinite),
l’attaquant junior de la JSK, Hikam,
a rechuté il y a de cela deux mois
lors du match qui a opposé à
domicile la JSK au
CABBA.
Tedjar toujours en solo

Jusquʼà hier, le milieu offensif, Saâd Tedjar nʼa pas eu le feu vert pour rejoindre le groupe. Hier encore, lʼex-Paciste sʼest vu prendre en charge par Guillou, qui lui a proposé un pro- gramme individuel fait de quelques tours de piste avant de le libérer plus tôt que ses parte- naires.

En plus d’une sanction financière

Yahia-Cherif ne jouera pas le derby

En plus dʼune amende financière qui serait in- fligée à lʼattaquant Sid-Ali Yahia-Cherif, qui a comparu avant-hier devant le conseil de disci- pline, pour avoir raté le déplacement à Dakar, (match aller face à Jaraaf), on a appris hier dʼune source proche de la JSK que Yahia-Cherif sera aussi privé du derby kabyle, ce dimanche, face à la JSMB. Notre source atteste que le joueur ne pourrait pas figurer dans les plans de Belhout tant quʼil nʼa pas eu une conversation avec le président Hannachi. Jusquʼà hier, les deux hommes ne se sont pas encore rencontrés et ce qui est certain cʼest que Yahia-Cherif sera écarté des 18 joueurs retenus pour le derby.

L. A.

De l’Angleterre à Tizi Ouzou

Ben Lamri veut mettre son expérience au service du football algérien

Peu avant sa sortie du ves- tiaire, Rachid Belhout a reçu de la visite. Il sʼagit de Ben Lamri Azzedine, un jeune en- traîneur algérien établi en An- gleterre depuis une vingtaine dʼannées. Le jeune entraîneur titulaire dʼun diplôme UFA B, en cours dʼobtention du A, et qui exerce en ce moment en Angleterre avec les jeunes catégo- ries songerait, sérieusement à rentrer au pays avec comme seule et unique ambition de mettre toute son expérience acquise pendant plusieurs années dʼexercice dans le haut niveau au ser- vice de la balle ronde nationale. Le plus curieux, cʼest quʼau moment où lʼAlgérie cherche à faire appel aux compétences, Ben Lamri, qui a lui- même proposé ses services dans lʼespoir de trouver une oreille attentive pour prêter main- forte dans le chantier du professionnalisme, ne trouve pas encore dʼécho. Enfin, ayant exercé pendant plusieurs années en Angleterre, Ben Lamri Azzedine est plus que jamais tenté par une expérience en Algérie. Selon lui, exercer en qualité dʼentraîneur dans un club algérien est son plus cher souhait.

L. A.

dans un club algérien est son plus cher souhait. L. A. L’ information que nous avons

L’ information que nous avons publiée dans ces mêmes colonnes, il y a environ 3 mois, se confirme à l’approche du début de la période des transferts d’intersaison. L’actuel portier de l’En-

tente de Sétif, Fawzi Chaouchi, qui veut revenir à la JSK depuis un bon bout de temps déjà, a entrepris les premiers contacts avec les responsables kabyles, et ce par le biais de son manager, Sadek Benmouhoub. En effet, pas plus tard qu’avant-hier, le manager en question a eu au téléphone le premier responsable du club kabyle afin de lui faire part des intentions de l’ex-international algérien. Benmouhoub a expliqué la situation actuelle de Chaouchi à l’Entente, en affirmant que son joueur veut reve- nir au club qui lui a donné l’opportunité de sortir de l’anony- mat. D’après la même source d’information, le président Mohand Cherif Hannachi semble ne pas garder rancune à Chaouchi, en acceptant son retour. D’après les proches de Chaouchi, cette décision aurait réjoui l’ex-portier kabyle qui a ses repères à la JSK. L’autre paramètre qui serait derrière son retour à Tizi est de vouloir se rapprocher de son domi- cile. Après deux ans passés à l’Entente, Chaouchi, qui a récem- ment perdu son statut d’international, veut changer d’air et se relancer une nouvelle fois à la JSK.

Chaouchi a promis de faire des concessions financières Ce qui confirme davantage cette information, c’est que le manager et le président Hannachi ont abordé pas mal de points, notamment l’aspect fi- nancier. A ce sujet, Hannachi aurait fait savoir à son interlocuteur que la JSK n’est pas prête à recruter Chaouchi à coups de milliards comme l’a fait Serrar il y a deux ans. Aussitôt, le manager a expliqué au président que Chaouchi était prêt à faire des concessions sur ce plan. Si cela se confirme, Fawzi chercherait alors à privilégier le challenge sportif à l’as- pect financier. Au fond de lui, Chaouchi sait pertinemment que seule la JSK pourra lui donner l’opportunité de relancer sa carrière et re- trouver sa place en sélection.

Abdelatif A.

Le programme de fin de saison rendu public

Les Canaris joueront le 8 juillet le dernier match face au MCA

C ette saison ne risque pas d’être oubliée de

sitôt par les Canaris qui au- ront à jouer d’ici le dernier match, le plus grand nom- bre de rencontres et ce depuis leur premier match

officiel en Champions League face à Al Ismaïlia, le 18 juillet de l’année dernière. En effet, outre le décalage du match face à la JSMB de vingt-quatre heures en raison du match Maroc-Algérie, la LFP

a publié avant-hier via son site

Internet le programme détaillé des rencontres qui restent à jouer et ce jusqu’à la 30 e et dernière

journée du championnat. A la lecture dudit programme, il ap- paraît clairement que les Canaris, concernés toujours par un autre match international face à Jaraaf

(Sénégal), le week-end prochain, seront soumis à un rythme infer- nal où l’on compte pas moins de huit matches en tout d’ici la der- nière confrontation, lors de la 30 e journée face au MCA. Un rythme-marathon attend donc la bande à Belhout qui devra assu- rément bénéficier de vacances plus tôt que les autres forma- tions, lorsqu’on sait qu’en cas de qualification en poules de la CAF, la JSK n’aura pas assez de temps pour se préparer, la pre-

mière sortie étant prévue pour la mi-juillet. Selon une source proche de la direction, il est fort probable qu’en cas de qualifica- tion en poules de la CAF, l’équipe terminera la saison avec un ef- fectif qui sera composée de plu- sieurs juniors. L. A.

Douicher : «J’ai l’impression que cette année a 13 mois»

Afin d’avoir une réaction d’un joueur à propos de la dernière programmation, nous avons solli- cité Douicher. Voici ce qu’il en pense : «C’est in- fernal comme rythme, surtout que nous sommes

le

seul club qui aura d’ici la fin de saison à jouer

le

plus grand nombre de matches depuis l’été der-

le plus grand nombre de matches depuis l’été der- nier, c’est-à-dire depuis notre premier match offi-

nier, c’est-à-dire depuis notre premier match offi- ciel face à Al Ismaïlia. J’ai comme l’impression que cette année a 13 mois, tant elle paraît la plus longue. J’espère seulement qu’on la terminera en bonne santé et qu’au- cun d’entre nous ne se blessera. Le plus important, c’est de terminer la saison en bonne position et qualifier le club à la phase des poules. L. A.

Voici le programme des Canaris :

la phase des poules. L. A. Voici le programme des Canaris : ● 05 / 06
la phase des poules. L. A. Voici le programme des Canaris : ● 05 / 06
la phase des poules. L. A. Voici le programme des Canaris : ● 05 / 06
la phase des poules. L. A. Voici le programme des Canaris : ● 05 / 06
la phase des poules. L. A. Voici le programme des Canaris : ● 05 / 06
la phase des poules. L. A. Voici le programme des Canaris : ● 05 / 06
la phase des poules. L. A. Voici le programme des Canaris : ● 05 / 06
la phase des poules. L. A. Voici le programme des Canaris : ● 05 / 06
la phase des poules. L. A. Voici le programme des Canaris : ● 05 / 06

05 / 06 / 2011 : JSK-JSMB (huis clos)

11/06 /2011 : ESS-JSK (reporté)

14/06/2011 : WAT-JSK

18/06/2011 : JSK-MCS

21/06/2011 : JSK-USMB

25/06/2011 : USMA-JSK

28/06/2011 : ESS-JSK

01/07/2011 : MCEE-JSK

08/07/2011 : JSK-MCA

les deux dernières séances d’aujourd’hui et demain.

La charnière défensive sera définie ce vendredi

Même si dans les autres com- partiments, le re- tour de plusieurs joueurs, qui n’ont pas été du déplace- ment à Dakar, met le staff technique dans une position confortable, celle d’avoir l’embarras du choix, il n’en est pas de même pour la charnière défensive que Belhout n’a pas encore en tête. Il est vrai que le ré- tablissement de Rial et Berchiche vient à point nommé car on ne savait pas si Ziti pourra être li- béré par Aït Djoudi, au lende- main de la rencontre face à la sélection zambienne.

main de la rencontre face à la sélection zambienne. Rial : «Le derby à huis clos
Rial : «Le derby à huis clos n’aura aucune saveur»
Rial : «Le derby à huis clos
n’aura aucune saveur»
Rial : «Le derby à huis clos n’aura aucune saveur» Au grand soulage- ment du staff
Rial : «Le derby à huis clos n’aura aucune saveur» Au grand soulage- ment du staff
Rial : «Le derby à huis clos n’aura aucune saveur» Au grand soulage- ment du staff

Au grand soulage- ment du staff technique kabyle, l’axial Ali Rial sem- ble avoir récupéré de sa blessure. Après une séance en solo sous la coupe de Guillou, l’enfant de Zem- mouri est autorisé à reprendre avec le groupe, il sera même présent ce dimanche face à la JSMB. Entretien.

Après avoir démarré la semaine en solo, vous avez été autorisé à rejoindre le groupe, peut-on considérer que votre blessure fait partie du passé ? Dieu merci, je me sens de mieux en mieux et le fait que je m’en- traîne avec le group ex- plique tout. C’est vrai qu’à Dakar, j’ai pris un énorme risque en jouant, mais dans pa-

reille situation on ne ré- fléchit même pas une se- conde pour l’intérêt de l’équipe qui avait un dé- ficit en matière d’effectif. Dieu merci, tout s’est bien passé et me voilà en train de préparer nor- malement le match sui- vant face à la JSMB. Comment se pré- sente ce match, à votre avis ? Tous les matches sont importants pour nous, particulièrement les der- niers de la saison qu’on doit impérativement bien négocier pour gla- ner le maximum de points. Celui face à la JSMB a cette particula- rité de derby et sera cer- tainement différent des autres, malheureuse- ment il se jouera sans les supporters, c’est vrai- ment dommage ! Avant, il y a ce déca- lage de vingt-quatre heures, ça fait votre affaire, non ?

Ça nous permettra as- surément de préparer du mieux possible la ren- contre, c’est toujours in- téressant d’espacer les rencontres, notamment pour nous qui cumulons le plus grand nombre de matchs depuis le début de saison. Franchement, je trouve positif le report de vingt-quatre heures. Et l’absence du pu- blic ? Là, je vous dirais que je le regrette vraiment. Jouer le derby à huis clos est vraiment pénalisant, pas pour les joueurs seu- lement, mais pour les nombreux supporters qui ont souhaité assister à cette belle affiche, ce- pendant, on tâchera de bien réagir même si je dois vous dire que ce sera difficile lorsqu’on joue devant des gradins vides, on n’a pas le choix. Entretien réalisé par Lyès Aouiche

N° 1583 Vendredi 3 juin 2011

Coup d’envoi JSMB

Aouiche N° 1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup d’envoi JSMB 1 3 P match contre la

13

P match contre la JSK en dépla- cement, une ren- contre qui
P
match contre
la JSK en dépla-
cement, une ren-
contre
qui

Bellakhdar

de retour

Le latéral gauche Bellakhdar, qui a fait l’impasse sur les trois derniers matchs de son équipe, suite à la blessure qu’il a contac- tée à la cuisse lors du match face à l’ESS, a repris le travail au début de cette semaine en marge du groupe. Après donc plus d’une semaine de repos et de soins, le joueur se sent beau- coup mieux actuellement. Bel- lakhdar devra donc réintégrer le groupe aujourd’hui afin d’en- tamer la préparation en prévi- sion du reste du parcours, à commencer par le match de ce dimanche face à la JSK. Toute- fois, il fait dire que sa participa- tion à ce derby reste incertaine vu que le joueur n’a pas encore récupéré tous ses moyens phy- siques.

Boucherit s’impose

Encore une fois, le milieu du ter- rain Antar Boucherit, qui a joué toutes les rencontres de son équipe depuis qu’il a débarqué à la JSMB l’hiver dernier, a sorti un match plein face au MCEE. Ce joueur est en train de s’illustrer en affichant ses qualités physiques et techniques. Sa bonne condition retrouvée lui a permis de faire bonne figure lors des derniers matchs qu’il a joués, dans la récupé- ration et la relance au milieu du ter- rain. Depuis sa venue à la JSMB, Boucherit ne cesse de confirmer ses qualités et tout le bien qu’on pense de lui. Par son abattage et ses capacités techniques, l’enfant de Annaba reste une valeur sûre de l’équipe béjaouie. Face au MCEE, encore une fois, il a été l’un des meilleurs joueurs sur le terrain. Ainsi, on peut dire que Bou- cherit qui a été recruté lors du mer- cato dernier, est le meilleur de toutes les nouvelles recrues hivernales.

Les Béjaouis se mettent

à l’heure

our le moment, les pou- lains de Bouali se concentrent sur leur prochain

s’annonce déjà difficile pour les Bé- jaouis. A cet effet, les Vert et Rouge veulent à tout prix rester sur la bonne voie en enchaîner avec un autre succès ce dimanche à Tizi Ouzou à l’occasion du 21 e

derby de la Kabylie, qui se déroulera pour la première fois dans l’histoire des deux clubs à huis clos. De leur côté, les supporters de la JSMB se montent très confiants en leur équipe et cela ne peut faire que du bien aux camarades de Me- gatli. Cet état d’esprit est dû aux succès réalisés lors des dernières journées, des prestations qui augurent d’un avenir très confiant pour Zerdab et consorts. Mais, selon Bouali, le che- min est encore long et il est recom- mandé de rester serein. Les Béjaouis, qui ont retrouvé le goût de jouer et surtout de gagner, ont des arguments à faire valoir. Zerdab, Boucherit, Gasmi et les autres fe- ront sans doute encore parler d’eux. Les joueurs enthousiastes et pleins d’espérance se préparent d’arrache- pied pour la prochaine confronta- tion qui les mettra aux prises avec l’équipe de la JSK qui elle aussi est

du derby

encore achevé et les équipes n’ont pas dit leur dernier mot. Donc, ils doivent rester vigilants et essayer de descendre de leur nuage pour continuer le combat, et ce jusqu’à la dernière journée du championnat.

Les responsables veulent éviter la pression

Les responsables du club restent calmes. Les dirigeants béjaouis, à leur tête le président Tiab, ne veu- lent pas mettre une pression inutile sur les épaules de leurs joueurs. «J’étais sûr de notre retour en force, et je suis convaincu que la JSMB sera encore plus forte à l’ave- nir. D’ailleurs, je peux même vous dire qu’on jouera pour une place ho- norable en championnat», nous avait dit Tiab. Après les derniers succès de son équipe, le président n’a pas changé de langage envers ses joueurs en leur demandant plus. «On jouera pour une place dans le haut du tableau, le cham-

pionnat n’est pas encore achevé donc on doit négocier match par match», déclarait le président et il pesait bien ses mots. Avec une grande ex- périence dans le domaine footbal- listique, Tiab voulait surtout maintenir cette bonne dynamique de son équipe et lui éviter la pres- sion. Par la suite de la saison, son

groupe travaillera dans le calme et la sérénité.

S. A.

en confiance, surtout après son match nul réalisé en déplacement en Coupe de la CAF face à l’ASC Ja- raaf. En tous les cas, rien de cela ne préoccupe les coéquipiers de Me- gatli qui sont décidés à maintenir le cap.

Rester vigilants pour éviter une mauvaise surprise

Revenus au-devant de la scène, les Béjaouis, qui ont enchaîné une belle série de bons résultats dont deux victoire à l’extérieur, occupent la troisième place avec 40 points en compte et veulent ainsi préserver leur statut le plus longtemps possi- ble. Les Vert et Rouge ont réussi là une grande performance qui les a mis dans le bon chemin pour le reste du parcours, eux qui auraient pu faire mieux n’étaient les points perdus récemment, sans parler des deux défaites à domicile contre le WAT et l’USMH qui ont faussé un

peu leurs calculs. Toutefois, l’équipe

a su reverser la vapeur et se racheter

de belle manière et les derniers suc- cès sont là pour démontrer que les Béjaouis ont réalisé un parcours honorable. Cela en dit long sur les capacités d’endurance de la bande à Bouali et sa volonté à tout rompre.

Désormais, la JSMB est attendue au tournant, et elle est devenue l’équipe

à battre bien sûr. Les joueurs savent

bien qu’ils ont intérêt à ne pas trop s’emballer et ne pas trop se prendre la tête, car le championnat n’est pas

L’infirmerie

Ces derniers temps, on a remarqué que l’infirmerie est presque vide. En effet, mis à part Bellakh-

 

dar qui est en train de poursuivre les soins et un programme de rééducation spécifique, le reste du groupe est à 100% de ses capacités. Le coach n’aura que l’embarras du choix pour composer son onze ce dimanche, pour affronter la JSK. De bon augure pour l’équipe qui aura de l’assurance au niveau des trois compartiments, surtout en défense.

 

se vide

 

Djebaret «A Tizi pour enchaîner avec un autre succès»

Avec du recul, quel com- mentaire faites-vous sur la dernière victoire de votre équipe face au MCEE ? On a fait un grand match de- vant une bonne équipe d’El Eulma. C’est un match qu’on de- vait remporter pour confirmer notre bonne santé. On s’est don- nés à fond et on a cru à la vic- toire, ainsi on a eu ce qu’on voulait. On a réussi à remporter le gain du match, et c’est le plus important. Je pense que c’est une victoire amplement méritée vu la physionomie de la partie qui était presque à sens unique, on a dominé les débats et nous étions bien recomposés à la fin. On suppose que ce succès vous a fait beaucoup de bien… Certes, mais il ne faut surtout pas oublier que désormais on sera attendus au tournant. Donc on doit prendre nos mesures dès à présent. Ces derniers suc- cès nous ont donné beaucoup de confiance pour la suite du parcours. Pourvu que cela dure encore pour notre équipe qui ambitionne de jouer les pre- miers rôles cette saison, et faire mieux que la saison précédente. Vous avez aussi récupéré la troisième place du classe-

ment… C’est une bonne chose pour nous, on a fait l’essentiel face au MCEE mais cette troisième place n’est pas encore acquise. Il ne faut l’oublier que le cham- pionnat n’est pas terminé, on a encore du chemin devant nous et des matchs qui seront plus difficiles que les précédents. Donc, il faut garder la tête froide et travailler davantage afin d’éviter toute mauvaise sur- pris lors des prochaines jour- nées. Actuellement, on est troisièmes et on fera tout pour préserver notre statut et, pour- quoi pas, faire mieux d’ici la fin du championnat. Sur le plan tactique, on sent qu’il y a une nette améliora- tion par rapport aux der- nières journées… Pour le moment, tout se passe très bien. Concernant nos pres- tations lors de dernières jour- nées, je dirais qu’on est en nette progression et que le jeu de l’équipe s’améliore de match en match. Mais il faut travailler en- core plus et se donner à fond, je pense que le groupe a retrouvé sa confiance et grâce à cet état d’esprit l’équipe ira loin cette sai- son. Au fil des matchs, nous ga- gnons de maturité, en expérience et surtout en

confiance. L’équipe s’affirme de plus en plus comme un bloc soudé et un groupe décidé à at- teindre son objectif. Je pense que la JSMB a les moyens tech- niques pour imposer son jeu là où elle se produit. Toutefois, on doit rester sur cette même lan- cée et confirmer notre retour en force à commencer par le derby de ce dimanche face à la JSK. Justement, comment se pré- sente ce match pour votre équipe ? Tout d’abord ce sera un match tout comme les autres, mais avec ce cachet derby entre deux formations de la Kabylie. Ce sera un match très difficile devant une très bonne équipe de la JSK qui fera tout pour nous battre. De notre côté, on est très motivés et déterminés à poursuivre notre chemin et réa- liser un autre bon résultat ce di- manche à Tizi Ouzou. Bien sûr ce ne sera pas une mince affaire, mais on a les moyens pour faire un grand match. Revenons à vous. Comment évaluez-vous votre rende- ment durant les quatre der- niers matchs que vous avez joués ? Vous savez il est difficile de s’autoévaluer. D’autant que d’au-

Hier relâche

Après la précieuse victoire de mardi dernier face au MCEE, l’entraîneur

Fouad Bouali a donné rendez-vous à ses joueurs pour le lendemain, pour une séance de décrassage. Mais vu que le match face à la JSK a été décalé d’une journée, le staff a dé- cidé d’octroyer une journée de repos pour ses poulains afin de leur permettre de récu- pérer un peu des efforts fournis durant les deux derniers matchs joués en l’espace de quatre jours. Après une dernière séance de décrassage mercredi à 10h, le coach a li- béré ses poulains qui ont profité donc de ce moment de répit pour se ressour-

tres ont la charge de le faire, c’est-à-dire le staff technique, les spectateurs et la presse. Mais je pense en toute modestie avoir rempli ma mission. Ce- pendant, l’essentiel est que l’équipe est sur la bonne voie et c’est ce qui m’inté- resse le plus. Selon les ob- servateurs, vous étiez au- teur d’un par- cours très honorable… Je suis ravi que cela plaise à tout le monde et de contri- buer à la réussite de mon équipe. Je fais de mon mieux pour être toujours à la hauteur. C’est grâce aussi à mes coéquipiers qui m’ont beaucoup aidé. Le plus important est que j’accom- plisse ma tâche convenablement une fois sur le terrain. Pour cela, je dois travailler encore davan- tage pour être à la hauteur de la confiance placée en moi par le staff technique. Entretien réalisé par S. A.

moi par le staff technique. Entretien réalisé par S. A. cer auprès des leurs avant de

cer auprès des leurs avant de poursui- vre leur préparation en prévision du reste du parcours.

Reprise ce soir

Après une journée de repos bien méritée, les camarades de Boukmacha reprendront aujourd’hui le chemin des entraînements, au stade de l’Unité maghrébine à partir de 18h. Les hommes de Fouad Bouali reprendront du service ce soir avec un moral au beau fixe après leur éclatante vic- toire, qui les propulse à la troi- sième place du classement. Toutefois, ils doivent oublier cette victoire et retrousser les manches pour peaufiner leur préparation en vue du derby JSK-JSMB, dimanche à Tizi Ouzou. Même s’ils n’ont pas beaucoup de temps pour effectuer une préparation spéciale pour ce derby, le driver béjaoui compte sur l’état d’esprit qui règne actuel- lement au sein de son équipe pour revenir de Tizi avec un bon résultat.

14

1 4 N° 1583 Vendredi 3 juin 2011 Coup de colère MCA La Ligue a maintenu

N° 1583 Vendredi 3 juin 2011

Coup de colère MCA

La Ligue a maintenu le match face à l’ASO pour le mardi 7 juin

Les Mouloudéens crient au scandale

V oulant changer la programmation du match face à l’ASO, Omar Ghrib et Rafik Hadj Ahmed se sont

rendus hier matin au siège de la Ligue nationale pour obtenir gain de cause. Finalement, les deux res- ponsables mouloudéens se sont heurtés au niet catégorique de la LNF qui a décidé de maintenir la rencontre en question pour le mardi 7 juin à Bologhine. De quoi outrer les pensionnaires de Che- raga qui estiment être victimes d’un complot qui a pour but de casser le vieux club algérois. « C’est inconcevable qu’on puisse s’entêter à ce point, alors que nous sommes dans nos droits. C’est simple, on veut nous casser par ces décisions aléatoires», nous a dit Ghrib.

Zekri : « Nous sommes victimes d’un complot qui a pour but de nous briser »

Ayant eu la confirmation du main- tien du match pour mardi pro- chain, Zekri était dans tous ses états au moment de quitter l’an- nexe du stade olympique. « C’est aberrant ce que fait la Ligue natio- nale qui nous oblige à jouer un

ce que fait la Ligue natio- nale qui nous oblige à jouer un match capital sans

match capital sans nos meilleurs joueurs, qui seront avec l’Equipe nationale. Je le dis et je le redis, nous sommes victimes d’un complot qui a pour but de nous briser ; c’est aussi simple que cela. »

« En ne donnant plus signe de vie, Derrag nous a manqué de respect »

Changeant complètement d’orien- tation, Zekri a abordé avec nous le

cas Derrag qui le préoccupe au plus haut point. Pour le coach mouloudéen, Derrag n’a pas eu un comportement professionnel dans la mesure où, depuis sa blessure, il n’a plus donné signe de vie. « Je n’ai pas compris l’attitude de Derrag, le- quel depuis sa blessure face à l’USMA n’a plus donné signe de vie. Au lieu d’êtrechaque jour à l’entraî- nement pour présenter son rapport médical et nous donner de ses nou- velles, le joueur ne s’est plus mani-

festé. D’ailleurs, vu pareille attitude, je suis contraint de composer sans Derrag. Son comportement contraste avec celui de Sofiane qui se présente chaque jour à l’entraîne- ment. D’ailleurs, Sofiane s’est remis de sa blessure bien qu’elle soit un peu compliquée car il fait preuve de beaucoup de professionnalisme», nous a déclaré avec un certain dépit le natif de Batna.

T.Che

a déclaré avec un certain dépit le natif de Batna. T.Che Babouche passera demain un contrôle

Babouche passera demain

un contrôle médical

Il devra reprendre dimanche l’entraînement

Joint par nos soins, le gaucher moulou- déen nous a fait savoir qu’il comptait reprendre les entraînements ce di- manche avec le groupe. Cependant, étant encore sous le choc, Babouche devra se remettre au travail en solo avant de réintégrer le groupe. Le retour à la compétition n’est pas encore d’ac- tualité d’après Babouche qui espère tou- tefois rejouer avant la fin du championnat, surtout qui a été pro- grammée pour le 8 juillet. Cela offre assez de temps à Réda pour regoûter aux joies de la compétition qui lui manque tant.

Sans avoir joué, la 25e journée a été bénéfique au Mouloudia

●●La Ligue nationale ayant décidé de reporter le match MCA-WAT, conformément à la réglementa- tion puisque trois joueurs du Doyen étaient en Equipe nationale, les hommes de Zekri ont suivi avec le plus grand intérêt le déroule- ment de la 25e journée du championnat.

A

passé par les formations en lutte pour le maintien, on se rend compte que le Doyen, sans avoir joué, reste à une lon- gueur du premier relégable qui est l’USMB. En effet, le match nul concédé par les Blidéens face aux Harrachis ar- range les affaires des Mouloudéens qui pointent à la 13e place avec deux matchs en moins (contre l’ASO et le WAT à Bo- loghine). Les hommes de Zekri savent qu’en arrachant six points lors de ces deux rendez-vous, ils s’éloigneront dé- finitivement de la zone rouge pour re- joindre la JSK et le MCS à la 8e place. Mais, pour cela, la victoire sera im- pérative ce mardi lors de la réception des Chélifiens à Bologhine faute de quoi, le Doyen risque de replonger de nou- veau dans une crise d’où il aura bien du mal à s’en dépêtrer.

la lecture des résultats réalisés mardi

A près avoir effectué dimanche passé une intervention

chirurgicale à l’hôpital Mustapha-Pacha, pour une fracture à la mâ- choire, Réda Ba- bouche est en train de reprendre pro- gressivement ses forces auprès des siens. D’ailleurs, le capitaine mouloudéen devra passer demain samedi un contrôle médical avant de reprendre le chemin des entraî- nements.

Sofiane reprendra demain le travail

●●Blessé au genou contre l’Entente de Sétif, ce qui l’avait contraint à déclarer forfait pour le déplacement à Annaba, Youssef Sofiane devra reprendre demain le boulot avec le groupe. Il se pourrait que l’ex- joueur de West Ham soit opérationnel pour le match de mardi pro- chain face à l’ASO.

Le MCA classé 25 e en Afrique et 376 e au top mondial des clubs

●●Un organisme de la FIFA a établi dernièrement un classement des clubs, qui

Le CV de Mohamed Nieng Diop séduit Zekri

voit le Mouloudia d’Alger pointer le nez à

la

lification des Vert et Rouge en phase des poules de la C1 semble avoir permis au Doyen de glaner quelques points et places précieuses. Pour ce qui est du classement

25 e place au niveau continental. La qua-

●●A la recherche d’un avant-centre à même de renforcer sa ligne of- fensive, Nourredine Zekri a été tout particulièrement séduit par le CV de l’attaquant sénégalais Mohamed Nieng Diop. Ce joueur, qui avait pris part à la dernière CHAN au Soudan et qui évolue au sein de l’équipe sé- négalaise d’ASC Port Autonome, pourrait recevoir une invitation du MCA pour venir à Alger effectuer des essais.

au niveau mondial, le Mouloudia de Zekri

se

FC Barcelone de Lionel Messi qui se trouve assez logiquement sur la plus haute marche du podium. Désormais, Zekri

positionne à la 376e place, bien loin du

Assami donne son accord au Doyen

●●Contacté par Kheirredine Madoui, le défenseur de Gap aurait donné son accord pour venir au club. En fin de contrat, le natif de Marseille voudrait bien se relancer dans l’un des clubs les plus presti- gieux du championnat national.

sait ce qu’il doit faire lors des matchs de

la

C1 pour faire grimper son club dans

la hiérarchie mondiale.

Hier matin, séance sous la houlette de Zekri

Les gars du Mouloudia se sont entraînés hier ex-

ceptionnellement le matin, au lieu de l’après -midi, à l’annexe du 5-Juillet. C’est sous la houlette de Nourredine Zekri que les ca- marades de Zeddam ont travaillé essentiellement l’aspect technico- tactique.