Vous êtes sur la page 1sur 4

D. R.

Nabeul Devoir de synthèse N°2 : Bis Classes : 4 T6


Lycée Rue Taïeb Matière : Sc. Physiques
Mehiri Profs : Ben Salem
Menzel Témime 11/03/ 2022 Durée : 3h Noureddine

CHIMIE :(7pts)
Exercice N°1
Toutes les solutions aqueuses sont prises à 25°C, température à laquelle le produit ionique de l'eau est
Ke = 10-14. On néglige les ions provenant de l'ionisation propre de l'eau.
On considère (S), la solution d'acide nitreux de concentration molaire C = 0,1 moLL-1 et de pH = 2,3.
L'équation de la réaction relative à la mise en solution de cet acide dans l'eau est :
HNO2 + H2O NO2- + H3O+
1-a- Dresser le tableau d'avancement en(y) d'évolution du système.
b- Exprimer le taux d'avancement final f de la réaction entre l'acide et l'eau en fonction du C et pH. Calculer sa
valeur.
c- L'acide nitreux est-il fort ? Justifier.
d- Exprimer la constante d'acidité Ka du couple HNO2 /NO2- en fonction du f et le pH. Calculer sa valeur. En
déduire son pKa.
2-On introduit dans une fiole jaugée de 100 mL un volume V= 10 mL de la solution(S), que l'on complète
jusqu'au trait de jauge par l'eau distillée. On obtient ainsi une nouvelle solution (S') de pH' = 2,8 et de
concentration C'.
a- Calculer la concentration molaire C'.
b- Déduire la valeur du taux d'avancement tir de l'acide nitreux dans la solution (S').
c- Comparer. f et f′. Quelle l'effet de la dilution sur l'ionisation de l'acide nitreux.

Exercice N°2
Toutes les solutions sont prises à 25°C, température à laquelle le produit ionique de l'eau est Ke =10-14.
L'étiquette d'une bouteille contenant une solution aqueuse (SA) d'un monoacide noté AH, s'est décollée. Il peut
s'agir d'une solution de chlorure d'hydrogène HCl (acide fort), d'une solution d'acide méthanoïque HCOOH
(acide faible) ou d'une solution d'acide benzoïque C6H5COOH
(acide faible). On désire identifier l'acide AH et Déterminer la
concentration CA de la solution (SA). Pour cela, on Introduit
dans un bécher un Volume VA = 10 mL de la Solution (SA), on
y verse Progressivement une solution NaOH (base forte) de
Concentration CB = 0,1 mol.L-1, et on relève régulièrement le
pH du mélange réactionnel. Le suivi pH-métrique permet de
tracer la courbe de la figure-1-ci-contre.
1-a-Préciser en le justifiant, la nature (acide, basique ou
neutre) de mélange à l'équivalence.
b- En déduire que l'acide dosé AH ne peut pas être l'acide
chlorhydrique HCl
2-a- Définir l'équivalence acido-basique.
b- Calculer la concentration CA.
3-a- En exploitant la courbe de la figure-1-, déterminer le pKa
du couple AH/A-.
b- En s'aidant du tableau ci dessous, identifier l'acide AH.
Couple acide-base C6H5COOH/C6H5COO- HCOOH/
HCOO-
Ka 6,31.10 -5
1,78.10-4
c- Ecrire l'équation du dosage et montrer qu'elle est totale.
4-Au volume VA de la solution (SA) à doser, on ajoute 50mL d'eau pure et on refait les mesures au cours du
dosage. Préciser, en le justifiant, si suite à cette dilution les grandeurs suivantes restent inchangées ou subissent
une augmentation ou une diminution :
a- le volume VBE.
b- le pH à l'équivalence
1/4
c- le pH à la demi-équivalence.

Physique
Exercice N°1
On réalise le circuit de la figure-1-, comprenant, montés en série, la bobine d'inductance L et de résistance
interne r. un condensateur de capacité C=10F, un conducteur ohmique de résistance R = 50  et un
générateur basse fréquence (GBF) délivrant une tension sinusoïdale
u(t) = Um sin(2Nt) d'amplitude Um, constante et de fréquence N réglable. On visualise, sur l'écran d'un
oscilloscope bi-courbe, les tensions uR(t) et u(t) respectivement aux bornes du conducteur ohmique et du
générateur basse-fréquence. Pour une valeur N1 de la fréquence du GBF, on obtient les oscillogrammes C1 et
C2 de la figure -2-.

(L,r) C

GBF

Figure -1

1-Montrer que les variations de l'intensité i(t) du courant


électrique circulant dans le circuit sont régies par
l'équation différentielle : R i (t) + i(t)dt + r i (t) +L = u(t)
L'équation différentielle précédente admet une solution de la forme : i(t) =Im sin(2Nt +).
a- Préciser, en le justifiant, la quelle parmi les courbes C1 et C2 celle qui traduit l'évolution de uR(t).
b- Déterminer, par exploitation des oscillogrammes de la figure-2-, les valeurs de(s):
* tensions maximales Um et URm ;
* l'intensité maximale Im du courant électrique parcourant le circuit ;
* la fréquence N1 des oscillations ;
* la tension maximale UCrn aux bornes du condensateur.
c- Déterminer la phase initiale  du courant i(t) , et déduire la nature du circuit.
3-a-Représenter, sur la figure -3- de la page annexe et dans l'ordre , les vecteurs de Fresnel  , , , et
correspondant respectivement aux termes u(t), R i(t) , r i (t) , i(t)dt et L de l'équation différentielle
précédente.(Echelle : 2cm 1V).
b- Déterminer, par exploitation du diagramme de Fresnel construit sur la page annexe, les valeurs de r et L.
4- On ajuste la fréquence N du GBF à une valeur N2 différente de N1. On constate que la tension efficace aux
bornes du résistor, est maximale.
a- Montrer que le circuit est en état de résonance d'intensité.
b- Préciser, en le justifiant, si l'on a augmenté ou diminué la fréquence N pour atteindre cet état.
c- Calculer la valeur de N2.
d- Quelle est l'indication d'un voltmètre branché aux bornes de l'ensemble (bobine + condensateur).

Exercice N°2 R
On considère le circuit représenté sur la figure-4- qui comporte :
uS
2/4 uE C

Figure-4
*un générateur de basses fréquences (GBF) délivrant une tension sinusoïdale uE(t) = UEm sin(2Nt) de
fréquence N variable d'amplitude UEm = 4V maintenue constante.
*Un conducteur ohmique de résistance R.
*Un condensateur de capacité C = 0,5 F.
On désigne par us(t) la tension de sortie du filtre : us(t) = USmsin(2Nt + s).
1-a-Définir un filtre électrique.
b- Vérifier en le justifiant que le circuit de la figure-4- constitue un filtre et préciser s'il s'agit d'un filtre passif
ou actif
2-a-Etablir l'équation différentielle régissant les variations de la tension us(t).
b- Faire la construction de Fresnel relative à cette équation différentielle et montrer que la transmittance T de
ce filtre s'écrit. T=
3-a- Préciser le comportement de ce filtre pour les faibles et pour les hautes fréquences.
b- En déduire sa nature (passe haut ou passe bas).
4-a- Donner l'expression du gain G du filtre en fonction de la transmittance T puis en fonction de N, R et C.
b- Rappeler la condition que doit satisfaire G pour que le filtre soit passant.
c- En déduire L'expression de la fréquence de coupure Ne de ce filtre en fonction de R et C.
5- Une étude expérimentale a permis de tracer la courbe d'évolution du gain G en fonction de la fréquence N
donnée par la figure-5- de la page annexe.
a- Déterminer graphiquement la valeur de la fréquence de coupure Nc. (la méthode doit être indiquée sur la
figure).
b- En déduire la valeur de la résistance R.
c- Déterminer la valeur de la tension indiquée par un voltmètre branché à la sortie du filtre pour
N =500Hz.
6- On considère deux signaux (S1) et (S2) de fréquences respectives N1 =900Hz et N2 = 2000Hz
a- Préciser, en le justifiant, parmi (S1) et (S2) le signal qui peut être transmis par le filtre.
b- Déterminer la valeur de la capacité C' limite qui permet la transmission des deux signaux.
c- On permute les dipôles résistor et condensateur dans le circuit de la figure-4-.
* Préciser la nature du filtre obtenu.
* Tracer sur la figure-5- de la page annexe l'allure (le la courbe de réponse G = f(N).

Exercice N°3 Etude d'un document scientifique


Condensateur de filtrage des lignes téléphoniques
Un filtre électrique est un circuit dont le signal de sortie dépend de la fréquence de signal d'entrée. Il permet de
privilégier certaines fréquences d'un signal. Le filtrage est une forme de traitement de signaux obtenu en
envoyant le signal à travers un ensemble de circuits électroniques qui modifient son spectre de fréquences et/ou
sa phase. Il peut s'agir soit :
-d'atténuer des signaux parasites indésirables ;
-d'isoler dans un signal complexe la ou les bandes de fréquences utiles.
Lors d'un appel téléphonique, l'utilisateur crée, par l'intermédiaire du microphone, un signal électrique de
fréquence comprise entre 300 et 4000 Hz (fréquences sonores audibles). Une ligne téléphonique transporte ces
signaux mais, à cause de parasitages (ondes électromagnétiques...), on trouve également sur la ligne des
signaux supplémentaires de hautes fréquences. Or pour l'autre utilisateur (en réception), seuls les signaux de
fréquences audibles sont nécessaires. Les signaux parasites peuvent éventuellement dégrader la qualité de la
communication. L'opérateur téléphonique a donc ajouté un filtre que l'on nomme passe-bas afin d'éliminer les
signaux parasites.
1-Relever du texte deux fonctions que peut assurer un filtre électrique.
2-Préciser, en se référant au texte, les origines des signaux électriques que peut transporter une ligne
téléphonique.
3-Choisir parmi les termes ci-dessous, celui qui décrit le filtre utilisé pour éliminer les signaux parasites dans
les lignes téléphoniques.
Liste des termes : "passe-bas" ; "passe-bande " ; "passe-haut ".

Page annexe : nom et prénom ………………………………………………………..

3/4
Physique

Exercice N°1

Echelle : 2cm 1V

O
Axe des
Figure -3 phases
Exercice N°2

4/4

Vous aimerez peut-être aussi