Vous êtes sur la page 1sur 11

La maison de l'islam

Comprendre l'islam... dans son authenticité, avec contemporanéité


AccueilCatégories d'articlesArticles classés par thèmeDroits de reproductionQui suis-je ?
RappelContact

Iblîs, le djinn qui s'est rebellé contre un ordre de


Dieu relatif à l'homme
Anas23 août 2009 b.f - Au sujet des esprits ( ّ‫الجن‬
ِ ), e - Récits coraniques ( ‫)قصص قرآنية‬

Une objection :
"Vous avez écrit que tout mu'min est aussi muslim [cliquez ici]. Or c'est ce que je
croyais aussi.
Mais maintenant je sais que même si on n'est pas muslim, on peut être mu'min. La
preuve en est que Iblîs est mu'min : il croit en l'unicité de Dieu ; il croit en
l'existence des anges (il était avec eux d'ailleurs) ; il croit au jour du jugement dernier
(d'ailleurs il a dit à Dieu de lui accorder un délai jusqu'au jugement dernier) ; etc.
Mais il n'est pas muslim, car il ne s'est pas soumis à l'ordre de Dieu de se prosterner
devant Adam."
-
Réponse :
Ce que vous dites est complètement erroné.

Iblîs a bien fait du kufr akbar, cela est dit dans des versets du Coran (nous allons les
citer plus bas). Même s'il croit en les choses que vous avez mentionnées (dont le fait
que Dieu est le Seul Rabb), Iblîs est kâfir bi kufrin akbar, et n'est absolument
pas mu'min.
Il ne suffit pas de croire (iltizâm) en l'existence de Dieu, en le fait que c'est Lui Seul
qui gère l'univers et de savoir (ma'rifa) qu'Il est Unique dans son caractère divin pour
avoir Asl ul-îmân.
" ‫ وهذا‬.‫ بربوبية هللا‬$‫ عرف العبودية المتعلقة‬،‫ وأنه مفتقر إليه محتاج إليه‬،‫فإن اعترف العبد أن هللا ربه وخالقه‬
‫ وقد يعبده مع ذلك وقد يعبد‬،‫ وقد يعصيه‬،‫العبد يسأل ربه فيتضرع إليه ويتوكل عليه؛ لكن قد يطيع أمره‬
‫ كما قال‬.‫ بها الرجل مؤمنا‬$‫ومثل هذه العبودية ال تفرق بين أهل الجنة والنار وال يصير‬ .‫الشيطان واألصنام‬
‫ كانوا يقرون أن هللا خالقهم ورازقهم وهم‬$‫ {وما يؤمن أكثرهم باهلل إال وهم مشركون} فإن المشركين‬:$‫تعالى‬
‫ {قل لمن األرض‬:‫ هللا} وقال تعالى‬$‫ واألرض ليقولن‬$‫ {ولئن سألتهم من خلق السماوات‬:$‫يعبدون غيره قال تعالى‬
‫ وكثير ممن يتكلم‬.}‫ {قل فأنى تسحرون‬:‫ومن فيها إن كنتم تعلمون} {سيقولون هلل قل أفال تذكرون} إلى قوله‬
‫ فيها وفي شهودها ومعرفتها‬$‫ الكونية" التي يشترك‬$‫ وهي "الحقيقة‬$‫ ويشهدها يشهد هذه الحقيقة‬$‫في الحقيقة‬
‫ {رب فأنظرني إلى يوم‬:$‫ قال إبليس‬.$‫؛ وأهل النار‬$‫وإبليس معترف بهذه الحقيقة‬ .$‫المؤمن والكافر والبر والفاجر‬
‫ {فبعزتك ألغوينهم‬:‫ {رب بما أغويتني ألزينن لهم في األرض وألغوينهم أجمعين} وقال‬:‫يبعثون} وقال‬
‫ الذي يقر فيه بأن هللا ربه وخالقه وخالق‬$‫وأمثال هذا من الخطاب‬ }‫ هذا الذي كرمت علي‬$‫ {أرأيتك‬:‫أجمعين} وقال‬
‫"غيره‬ (MF 10/156).
-
Iblîs, le djinn qui est devenu kâfir parce qu'il s'est révolté
contre un ordre de Dieu, et ce parce que le Choix divin ne
s'est pas porté sur lui :
Lorsque Dieu dit à l'assemblée des anges de se prosterner devant Adam, les
anges le firent, mais Iblîs, un djinn qui était lui aussi présent dans l'assemblée (il y
était arrivé à force de faire l'adoration de Dieu), s'y refusa. " ‫س ُجدُوا آِل َد َم‬ ْ ‫وَِإ ْذ قُ ْلنَا لِ ْل َماَل ِئ َك ِة ا‬
‫ق عَنْ َأ ْم ِر َربِّ ِه‬ َ َ‫يس َكانَ ِمنَ ا ْل ِجنِّ فَف‬
َ ‫س‬ َ َ‫"ف‬ : "Et lorsque Nous dîmes aux Anges :
$َ ِ‫س َجدُوا ِإاَّل ِإ ْبل‬
"Prosternez-vous devant Adam". Ils se prosternèrent, excepté Iblîs, qui était des
djinns. Il se révolta alors contre l'ordre de Dieu…" (Coran 18/50).
(Voir aussi Coran 2/34 ; 7/11 ; 15/30-31 ; 17/61 ; 38/71-74.)
-

Dieu lui demanda la raison pour laquelle il n'avait pas obéi à Son
ordre de se prosterner :
" َ‫اج ِدين‬
ِ ‫س‬ َّ ‫يس َما لَكَ َأالَّ تَ ُكونَ َم َع ال‬ $ُ ِ‫"قَا َل يَا ِإ ْبل‬ : "(Dieu) dit : "Iblîs, qu'as-tu à n'avoir pas été
avec ceux qui se prosternent ?" (Coran 15/32) /
"‫س ُج َد ِإ ْذ َأ َم ْرتُ َك‬
ْ َ‫"قَا َل َما َمنَ َع َك َأالَّ ت‬ : "Qu'est-ce qui t'a empêché de te prosterner lorsque Je
te l'ai ordonné ?" (Coran 7/12) /
" َ‫ستَ ْكبَ ْرتَ َأ ْم ُكنتَ ِمنَ ا ْل َعالِين‬ ْ ‫ي َأ‬ ْ َ‫يس َما َمنَ َعكَ َأن ت‬
َّ ‫س ُج َد لِ َما َخلَ ْقتُ بِيَ َد‬ ُ ِ‫"قَا َل يَا ِإ ْبل‬ : "O Iblîs, qu'est-ce qui
t'a empêché de te prosterner devant ce que J'ai créé de Mes deux Mains ? T'es-tu
enorgueilli, ou bien (t'estimais-tu) (déjà auparavant) du nombre des
élevés ?" (Coran 38/75).
-

Iblîs Lui fit cette réponse : 


"‫سنُو ٍن‬
ْ ‫ال ِّمنْ َحمٍَإ َّم‬
ٍ ‫ص‬َ ‫ص ْل‬
َ ‫ش ٍر َخلَ ْقتَهُ ِمن‬ ْ ‫"قَا َل لَ ْم َأ ُكن َأِّل‬ : "Je n'avais pas à me prosterner
َ َ‫س ُج َد لِب‬
devant un humain que Tu as créé à partir d'une boue malodorante" (Coran 15/33).
Et il argumenta en disant : "‫ين‬ ٍ ‫"قَا َل َأنَاْ َخ ْي ٌر ِّم ْنهُ َخلَ ْقتَنِي ِمن نَّا ٍر َو َخلَ ْقتَهُ ِمن ِط‬ : "Je suis
meilleur que lui ; Tu m'as créé à partir de feu, et Tu l'as créé à partir de
boue" (Coran 7/12, Coran 38/76).
C'est-à-dire :
"Je suis meilleur que Adam, car créé de feu alors que lui a été créé de boue.
Or celui qui est meilleur n'a pas à se prosterner devant celui qui est moindre que
lui.
Donc je n'avais pas à me prosterner devant Adam.
Ton ordre, ô Dieu, est donc déplacé !"
-

Par ces mots, Iblîs est devenu kâfir :


ْ ‫يس َأبَى َوا‬
" َ‫ستَ ْكبَ َر َو َكانَ ِمنَ ا ْل َكافِ ِرين‬ َ َ‫"ف‬ : "Sauf Iblîs : il a refusé et s'est
َ ِ‫س َجدُو ْا ِإالَّ ِإ ْبل‬
enorgueilli ; et il devint du nombre des kâfir" (Coran 2/34 : "kâna" a ici le sens de
"sâra" : Tafsîr ul-Qurtubî) / "‫ين‬ $َ ‫ستَ ْكبَ َر َو َكانَ ِمنْ ا ْل َكافِ ِر‬ َ ِ‫"ِإاَّل ِإ ْبل‬ : "Sauf Iblîs : il s'est
ْ ‫يس ا‬
enorgueilli ; et il devint du nombre des kâfir" (Coran 38/74).
Or qui est kâfir ne peut pas être mu'min, c'est évident.
Iblîs n'a certes pas renié l'existence ni la toute-puissance de Dieu ; mais Il a contesté le
bien-fondé de l'un de Ses ordres, qu'il savait être l'un de Ses ordres, s'adressant à lui
aussi ; Il n'a pas seulement délaissé la mise en pratique de l'Ordre, il en a contesté le
bien-fondé. Cela a fait de lui un kâfir, donc un non-mu'min.
Même si Iblîs croit en certaines choses, cela n'est pas suffisant pour qu'elles
constituent le minimum de foi nécessaire ; contestant le bien-fondé de l'Ordre de Dieu,
il perdit le Asl ul-Îmân même : il tomba dans le "kufr ul-juhûd ma'a-s-tîqân in-
nafs" / "kufr ul-ibâ' bi-l-istikbâr" (cliquez ici et ici).
(Toute personne qui refuse de se soumettre, sur le plan de la raison même, au dernier
message de Dieu alors même que celui-ci lui est parvenu, celle-là n'est pas
seulement ghayr-muslim, mais aussi ghayr-mu'min, c'est-à-dire n'a pas asl ul-îmân et
est kâfir.
De même, toute personne qui adhère à ce message mais refuse de se soumettre, sur le
plan de la raison même, à un ordre qui est de façon évidente, dharûratan, su pour faire
partie de ce message, celui-là adopte ainsi une posture de kufr akbar.)
-
Cet ordre de Dieu, donné aux créatures présentes – la majorité d'entre celles-ci étant
des anges –, de faire une prosternation de respect devant Adam, revenait en fait à
exprimer sa reconnaissance de la valeur que Dieu a accordée à Adam par rapport aux
autres créatures : la nomination à la fonction de "khalîfatullâh fi-l-ardh". Dieu dit ainsi
: "Et lorsque ton Seigneur dit aux Anges : "Je vais placer sur la terre un
khalîfa" : "ً‫ض َخلِيفَة‬ ِ ‫"وَِإ ْذ قَا َل َربُّكَ لِ ْل َمالَِئ َك ِة ِإنِّي َج‬ (Coran 2/30) : les anges
ِ ‫اع ٌل فِي اَأل ْر‬
comprirent que Dieu parlait là non pas de de Adam seulement mais de l'homme en
général, puisqu'ils questionnèrent Dieu au sujet du fait qu'Il mettrait donc qui ferait le
mal et répandrait le sang sur terre : " ‫سبِّ ُح‬ َ ُ‫سفِ ُك ال ِّد َماء َونَ ْحنُ ن‬ ِ ‫قَالُو ْا َأت َْج َع ُل فِي َها َمن يُ ْف‬
ْ َ‫س ُد فِي َها َوي‬
‫ِّس لَ َك‬
ُ ‫"بِ َح ْم ِدكَ َونُقَد‬ (Coran 2/30).
Cette prosternation demandée aux anges (et au djinn Iblîs, qui était parvenu à force
d'adoration parmi eux) devant Adam n'était pas une action de culte ('ibâda), cela est
certain. Elle consistait :
– soit en une simple salutation (tahiyya) de leur part, eux les meilleures créatures de
Dieu, vis-à-vis de l'homme (c'est l'avis de Ibn Hazm) ;
– soit en l'expression de leur reconnaissance de la supériorité de Adam,
comme meilleure créature de Dieu, par rapport à eux (c'est l'avis de certains autres
ulémas).
Par ailleurs : Quand donc cet ordre de se prosterner fut-il donné aux
anges : avant l'enseignement des noms à Adam, ou après ?

Il y a divergence sur ce point :


--- selon l'avis A (ash-Shawkânî y adhère), l'enseignement des noms à Adam eut lieu
avant l'ordre donné aux anges de se prosterner ;
--- alors que selon les avis B.A et B.B, cet enseignement eut lieu après cet ordre.
Par ailleurs :
--- selon les avis A et B.A, l'annonce que Adam serait khalîfa (de Dieu) sur Terre fut
faite avant l'ordre de se prosterner, et Iblîs était donc présent à ce moment-là.
-
Quand Iblîs s'est révolté contre l'ordre de Dieu de se prosterner, ce n'est pas parce que
cet ordre l'opprimait, ou que, de façon générale, il faisait l'objet d'une oppression de la
part de Dieu qui l'empêchait de vivre ses droits naturels.
C'est parce qu'il s'était enflé d'orgueil, qu'il fut donc jaloux quand il apprit que Dieu
avait décidé de donner à un autre que lui cette grande faveur, et qu'il exprima donc
cette jalousie (elle-même un refus du décret de Dieu) par un rejet de l'ordre de Dieu
relatif à cet autre que Lui.
S'il a désobéi à Dieu et s'est rebellé contre Son ordre au sujet de l'homme, ce n'est
donc pas que, comme dans le mythe grec de Prométhée (cliquez ici), Iblîs aurait
voulu donner à l'homme des droits qui lui étaient injustement refusés par le divin ;
c'est, tout au contraire, qu'il a refusé que la faveur de Dieu aille à l'homme au lieu de
lui.
En fait Iblîs avait réussi à se persuader que la nomination à cette fonction ne pouvait
revenir qu'à lui ; lui qui était meilleur que Adam parce que bien né, créé à partir du
feu quand Adam ne l'était qu'à partir de boue malodorante, et parce qu'ayant réussi,
par son seul mérite, à une proximité de Dieu qui était conséquente.
Il oubliait qu'on doit adorer Dieu en considérant cela non pas comme un mérite
personnel mais comme une faveur accordée par Dieu de se rapprocher de Lui. Il est
aisé de dire à tout-va qu'on n'est rien, que Dieu décide de tout, mais c'est lorsqu'on est
confronté au don, par Dieu, d'une plus grande faveur à quelqu'un d'autre que soi,
que sa sincérité vis-à-vis de Dieu et son humilité sont mises à l'épreuve que la réalité
va apparaître : accepte-t-on la décision de Dieu en faveur d'autrui, ou souhaite-t-on
que cet autrui perde cette faveur et qu'elle revienne à nous, l'élu de Dieu... Que Dieu
nous préserve tous de suivre le modèle de Iblîs.
C'est sa contestation de la nomination de Adam qui a amené Iblîs à refuser l'ordre de
Dieu de faire une prosternation de respect devant Adam.

L'argumentation que Iblîs exposa devant Dieu peut être synthétisée ainsi :
"Tu m'as créé de feu, et lui de boue. Or le feu est meilleur que la boue. Et ce qui est
meilleur qu'une chose ne s'incline pas devant elle.
Je n'avais donc pas à m'incliner devant cet humain ! Par rapport à la réalité de ce
que Tu as Toi-même créé (Takwîn), Ton ordre (Tashrî') est donc totalement
déplacé.
Et moi je n'obéis pas à des ordres de Toi qui sont déplacés. Aurais-Tu oublié la
place que moi j'ai ?"
-

Ayant renié l'ordre de Dieu, Iblîs s'entendit signifier par Dieu son
rejet de la Proximité :
"Descends du [Ciel *], car tu n'as pas à t'y enorgueillir. Sors, tu es d'entre les
humiliés" : "‫ين‬ $َ ‫صا ِغ ِر‬ َّ ‫اخ ُر ْج ِإنَّكَ ِمنَ ال‬ْ َ‫"قَا َل فَا ْهبِ ْط ِم ْن َها فَ َما يَ ُكونُ لَكَ َأن تَتَ َكبَّ َر فِي َها ف‬ (Coran 7/13) /
"Sors du [Ciel *], car tu es rejeté. Et sur toi est Ma malédiction jusqu'au jour du
Compte" : "‫ِّين‬ ِ ‫ك َر ِجي ٌم وَِإنَّ َعلَ ْيكَ لَ ْعنَتِي ِإلَى يَ ْو ِم الد‬$َ َّ‫اخ ُر ْج ِم ْن َها فَِإن‬ ْ َ‫"قَا َل ف‬ (Coran 38/77-78) / " ‫قَا َل‬
‫ ِإلَى يَ ْو ِم الدِّي ِن‬$َ‫ك اللَّ ْعنَة‬$َ ‫اخ ُر ْج ِم ْن َها فَِإنَّ َك َر ِجي ٌم وَِإنَّ َعلَ ْي‬
ْ َ‫"ف‬ (Coran 15/34-35).
* C'est ainsi que al-Qurtubî (Tafsîr ul-Qurtubî tome 7 p. 173), de même que Cheikh
Thânwî (Bayân ul-qur'ân tome 4 p. 4) - parmi d'autres - ont commenté le pronom
"hâ".
-

Iblîs a alors demandé la permission (takwînî) de vivre jusqu'à la fin


du monde :
"Mon Seigneur, donne-moi alors un délai jusqu'au jour où ils seront
ِ ‫"قَا َل َأ‬ (Coran 7/14) / " ‫ ِإلَى يَ ْو ِم‬$‫نظ ْرنِي‬
ressuscités" : " َ‫نظ ْرنِي ِإلَى يَ ْو ِم يُ ْب َعثُون‬ ِ ‫ب فََأ‬
ِّ ‫قَا َل َر‬
َ‫"يُ ْب َعثُون‬ (Coran 15/36 ; 38/79).
-

Dieu lui accorda ce délai :


"Tu seras de ceux à qui est donné le délai jusqu'au jour du Moment connu" : " ‫قَا َل‬
َ‫"ِإنَّكَ ِمنَ ال ُمنظَ ِرين‬ (Coran 7/15) / "‫وم‬ ِ ‫وم ا ْل َو ْق‬
ِ ُ‫ت ا ْل َم ْعل‬ ِ َ‫ك ِمنَ ا ْل ُمنظَ ِرينَ ِإلَى ي‬$َ َّ‫"قَا َل فَِإن‬ (Coran 15/37-
38 ; 38/80-81).
-

Ayant obtenu la faculté de rester vivant jusqu'au jour de la fin du


monde, Iblîs affirma alors qu'il allait chercher à égarer Adam et sa
descendance :
" َ‫صين‬ ِ َ‫ " َقا َل فَبِ ِع َّزتِكَ ُأَل ْغ ِويَنَّ ُه ْم َأ ْج َم ِعينَ ِإاَّل ِعبَادَكَ ِم ْن ُه ُم ا ْل ُم ْخل‬: "Eh bien, par Ta Puissance, je les
égarerai tous, sauf parmi eux Tes serviteurs choisis" (Coran 38/82-83) /
" َ‫صين‬ ِ َ‫ض َوُأل ْغ ِويَنَّ ُه ْم َأ ْج َم ِعينَ ِإالَّ ِعبَادَكَ ِم ْن ُه ُم ا ْل ُم ْخل‬ ِ ‫ب بِ َمآ َأ ْغ َو ْيتَنِي ُألزَ يِّنَنَّ لَ ُه ْم فِي اَأل ْر‬ ِّ ‫ "قَا َل َر‬: "Mon
Seigneur, à cause du fait que Tu m'as égaré, j'enjoliverai pour eux (la vie) sur
Terre et les égarerai tous, sauf parmi eux Tes serviteurs choisis" (15/39-40) /
" ‫م ثُ َّم آلتِيَنَّ ُهم ِّمن بَ ْي ِن َأ ْي ِدي ِه ْم َو ِمنْ َخ ْلفِ ِه ْم َوعَنْ َأ ْي َمانِ ِه ْم َوعَن‬$َ ‫ستَقِي‬ ِ ‫قَا َل فَبِ َما َأ ْغ َو ْيتَنِي َأل ْق ُعدَنَّ لَ ُه ْم‬
ْ ‫ص َراطَكَ ا ْل ُم‬
َ‫ش َمآِئلِ ِه ْم َوالَ ت َِج ُد َأ ْكثَ َر ُه ْم شَا ِك ِرين‬ َ " : "Eh bien, à cause du fait que Tu m'as égaré, je
m'assoirai pour eux sur le droit chemin puis je viendrai à eux de devant eux, de
derrière eux, de leur droite et de leur gauche. Et Tu ne trouveras (alors) pas la
plupart d'entre eux reconnaissants (envers Toi)" (Coran 7/16-17) /
"$ً‫ "قَا َل َأ َرَأ ْيتَ َك َه َذا الَّ ِذي َك َّر ْمتَ َعلَ َّي لَِئنْ َأ َّخ ْرتَ ِن ِإلَى يَ ْو ِم ا ْلقِيَا َم ِة َأل ْحتَنِ َكنَّ ُذ ِّريَّتَهُ َإالَّ قَلِيال‬: "Vois-Tu celui
que Tu as honoré par rapport à moi, si Tu me donnes [ainsi] un délai jusqu'au jour
de la résurrection, je détournerai sa descendance, sauf un petit nombre" (Coran
17/62) / 
" َّ‫ضلَّنَّ ُه ْم َوُأل َمنِّيَنَّ ُه ْم َوآل ُم َرنَّ ُه ْم فَلَيُبَتِّ ُكنَّ آ َذانَ اَأل ْن َع ِام َوآل ُم َرنَّ ُه ْم فَلَيُ َغيِّ ُرن‬
ِ ‫ضا َوُأل‬ً ‫صيبًا َّم ْف ُرو‬ِ َ‫َوقَا َل َأَلت َِّخ َذنَّ ِمنْ ِعبَا ِدكَ ن‬
َ ‫" َخ ْل‬ : "Je prendrai assurément une part fixée parmi Tes serviteurs. Et je les
ِ ‫ق هّللا‬
égarerai. Et je leur ferai espérer. Et je leur ordonnerai alors ils couperont les
oreilles des bestiaux. Et je leur ordonnerai alors ils modifieront la création de (Toi)
Dieu" (Coran 4/118-119).
(Se préserver de la participation du Diable dans les différents actes que l'on fait, cela
passe par le fait de prononcer le Nom de Dieu avant de commencer chacun de ces
actes.)
-
Après lui avoir alors réitéré l'ordre de sortir du lieu où il avait
jusqu'alors accès, Dieu lui a accordé la possibilité, au niveau
existentiel (takwînî), de faire ce qu'il a annoncé qu'il va faire :
"‫ َوَأ ْجلِ ْب َعلَ ْي ِهم‬  َ‫ص ْوتِك‬ َ ِ‫طعْتَ ِم ْن ُه ْم ب‬ َ َ‫ست‬ْ ‫ستَ ْف ِز ْز َم ِن ا‬ ْ ‫ َوا‬ ‫قَا َل ْاذه َْب فَ َمن تَبِ َعكَ ِم ْن ُه ْم َفِإنَّ َج َهنَّ َم َجزَ آُؤ ُك ْم َجزَ اء َّم ْوفُو ًرا‬
‫س لَ َك َعلَ ْي ِه ْم‬ ُ
َ ‫ان ِإالَّ غ ُرو ًرا ِإنَّ ِعبَا ِدي لَ ْي‬ َّ ‫ال َواَأل ْوال ِد َو ِع ْد ُه ْم َو َما يَ ِع ُد ُه ُم ال‬
$ُ َ‫ش ْيط‬ ِ ‫ك َوشَا ِر ْك ُه ْم فِي اَأل ْم َو‬$َ ِ‫بِ َخ ْيلِكَ َو َر ِجل‬
ٌ‫س ْلطَان‬ ُ " : "Pars ! Quiconque d'entre eux te suivra donc,  la Géhenne sera votre
rétribution, rétribution pleine ! Incite ceux d'entre eux que tu peux par ta voix,
rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie ; participe dans leurs biens et
leurs enfants ;  et fais-leur des promesses (le Diable ne leur fait de promesse qu'en
tromperie). Mes serviteurs, tu n'auras aucun pouvoir sur eux" (17/64-65) /
" َ‫اخ ُر ْج ِم ْن َها َم ْذُؤو ًما َّمد ُْحو ًرا لَّ َمن تَبِ َعكَ ِم ْن ُه ْم َأل ْمألنَّ َج َهنَّ َم ِمن ُك ْم َأ ْج َم ِعين‬ ْ ‫"قَا َل‬ : "Sors de ce (lieu),
blâmé et rejeté ! Celui qui te suivra parmi eux, J'emplirai la Géhenne de vous [= toi
et eux]" (Coran 7/18) /
" ‫ان ِإالَّ َم ِن اتَّبَ َعكَ ِمنَ ا ْل َغا ِوينَ وَِإنَّ َج َهنَّ َم لَ َم ْو ِع ُد ُه ْم‬ $ٌ َ‫س ْلط‬ ُ ‫س لَكَ َعلَ ْي ِه ْم‬ ْ ‫ص َراطٌ َعلَ َّي ُم‬
َ ‫ستَقِي ٌم ِإنَّ ِعبَا ِدي لَ ْي‬ ِ ‫قَا َل َه َذا‬
‫سو ٌم‬ ٍ ‫س ْب َعةُ َأ ْب َوا‬
$ٍ ‫ب لِّ ُك ِّل بَا‬
ُ ‫ب ِّم ْن ُه ْم ُج ْز ٌء َّم ْق‬ َ ‫"َأ ْج َم ِعينَ لَ َها‬ : "Voici une voie qui mène à Moi, droite.
Mes serviteurs, tu n'auras aucun pouvoir sur eux ; (tu n'auras d'influence) que sur
celui qui te suivra [= se laissera aller à te suivre] parmi les égarés. Et la Géhenne
sera leur rendez-vous à tous. Elle a sept niveaux ; pour chaque niveau, sa part
déterminée parmi eux" (Coran 15/41-44) /
" َ‫ق َأقُو ُل َأَل ْمَأَلنَّ َج َهنَّ َم ِمنكَ َو ِم َّمن تَبِ َع َك ِم ْن ُه ْم َأ ْج َم ِعين‬ ُّ ‫ "قَا َل فَا ْل َح‬: "Eh bien, (voici) la vérité –
َّ ‫ق َوا ْل َح‬
et c'est (toujours) la vérité que Je dis – : J'emplirai la Géhenne de toi et de tous
ceux d'entre eux qui t'auront suivi" (Coran 38/84-85).
-

Depuis, Iblîs essaie d'amener le maximum d'humains à renier Dieu et à se tourner


complètement vers autre que Lui (ta'tîl akbar, ou shirk akbar), et, si ce n'est pas
possible, au moins à Lui désobéir dans leurs actes (ma'siya). Il désire de la sorte être la
cause de l'entraînement du maximum d'humains avec lui dans la Géhenne (éternelle,
ou au moins temporaire) : car s'il y a été promis, c'est à cause de son refus, motivé
par son orgueil, sa jalousie et son manque de sincérité dans l'adoration qu'il
rendait à Dieu ; cependant, ces défauts qu'il avait ne se sont manifestés que lors de la
promotion de l'homme ; devenu dès lors indirectement et involontairement la cause de
la chute de Iblîs, l'homme est la créature que celui-ci déteste le plus et dont il veut à
tout prix la perte. "Le Diable est pour vous un ennemi, considérez-le donc comme
un ennemi. Il ne fait qu'inviter (ceux qui veulent bien être) ses partisans, afin
qu'ils soient parmi les gens de la Fournaise" (Coran 35/5-6). Iblîs essaie d'entraîner
également les êtres de son espèce, les djinns, à renier Dieu.
-

Pourquoi Dieu a-t-il accordé à Iblîs la possibilité de chercher à


égarer les djinns et les humains, alors qu'Il déteste que des djinns ou
des humains s'égarent ?
Parce qu'Il veut mettre à l'épreuve les djinns et les humains. Dès lors, tandis que Lui,
Dieu, appelle au Bien et à la Réussite, Iblîs va - suite à son propre choix et la
promesse que de lui-même il a faite devant Dieu - faire le travail d'appeler au Mal et à
l'Echec.

Si Dieu a donc donné à Iblîs la possibilité (takwînî) qu'il appelle les hommes au mal,
c'est dans la mesure où cela permet (sur le plan takwînî) que les humains, qui sont de
par leur nature même sujets à la tentation, connaissent l'appel vers ce qui est mal, et
qu'ils fassent donc le choix.
Cependant, Dieu Lui-même appelle les humains et les djinns au Bien. Il a par ailleurs
créé avec l'humain un ange qui l'invite à faire le bien, de même qu'un démon qui
l'incite à faire le mal (hadîth rapporté par Muslim, 2814 ; voir aussi le hadîth rapporté
par at-Tirmidhî, 2988).
Il a, enfin, suscité des messagers humains chargés de rappeler à leur semblables le
droit chemin ; mais, parallèlement, Il a suscité (sur le plan takwînî) des "démons
humains" (Coran 6/112) chargés de contrer leur message en les contredisant et en
appelant au mal.
Tout ceci permet la mise à l'épreuve de l'homme sur terre.

" ُ‫ان لَ ُك ْم َع ُد ٌّو فَاتَّ ِخ ُذوه‬ $َ َ‫ش ْيط‬ َّ ‫ق فَاَل تَ ُغ َّرنَّ ُك ُم ا ْل َحيَاةُ ال ُّد ْنيَا َواَل يَ ُغ َّرنَّ ُكم بِاهَّلل ِ ا ْل َغ ُرو ُر ِإنَّ ال‬
ٌّ ‫اس ِإنَّ َو ْع َد هَّللا ِ َح‬$ُ َّ‫يَا َأيُّ َها الن‬
‫س ِعي ِر‬
َّ ‫ب ال‬ِ ‫ص َحا‬ ‫َأ‬
ْ ْ‫" َع ُد ًّوا ِإنَّ َما يَ ْدعُو ِح ْزبَهُ لِيَ ُكونُوا ِمن‬ : "O les humains, la promesse de Dieu est
vérité. Que la vie présente ne vous trompe donc pas. Et que le Trompeur ne vous
trompe pas au sujet de Dieu. Le Diable est pour vous un ennemi, considérez-le donc
comme un ennemi. Il ne fait qu'inviter (ceux qui veulent ben être) ses partisans,
afin qu'ils soient parmi les gens de la Fournaise" (Coran 35/5-6).
"‫س ٌع َعلِي ٌم‬ ِ ‫ضالً َوهّللا ُ َوا‬ ْ َ‫ َوهّللا ُ يَ ِع ُد ُكم َّم ْغفِ َرةً ِّم ْنهُ َوف‬.$‫ش ْيطَانُ يَ ِع ُد ُك ُم ا ْلفَ ْق َر َويَْأ ُم ُر ُكم بِا ْلفَ ْحشَاء‬ َّ ‫"ال‬ : "Le Diable
vous promet que vous allez devenir pauvres (si vous faites l'aumône) et vous dit de
faire les actions mauvaises. Et Dieu vous promet pardon de Sa part et
faveur" (Coran 2/268).
" َّ‫ان ِإال‬$ُ َ‫ش ْيط‬َّ ‫س َرانًا ُّمبِينًا يَ ِع ُد ُه ْم َويُ َمنِّي ِه ْم َو َما يَ ِع ُد ُه ُم ال‬ ْ ‫س َر ُخ‬ ِ ‫ُون هّللا ِ فَقَ ْد َخ‬ِ ‫ان َولِيًّا ِّمن د‬ $َ َ‫ش ْيط‬َّ ‫َو َمن يَت َِّخ ِذ ال‬
‫ " ُغ ُرو ًرا‬: "Et quiconque prend le Diable comme allié au lieu de Dieu, celui-là sera
perdu d'une perdition évidente. (Le Diable) leur fait des promesses et leur donne de
faux espoirs. Le Diable ne fait que leur faire des promesses trompeuses" (Coran
4/119-120).
" َ‫اس ُرون‬ ِ ‫ش ْيطَا ِن ُه ُم ا ْل َخ‬ َّ ‫ب ال‬ َ ‫ش ْيطَا ِن َأاَل ِإنَّ ِح ْز‬ َّ ‫ب ال‬ ُ ‫ "ُأ ْولَِئكَ ِح ْز‬: "Ceux-là sont le groupe du Dibale.
Ecoutez, le groupe du Diable seront, eux, ceux qui sont perdants" (Coran 58/19). Un
peu plus loin : "‫ون‬ َ ‫ب هَّللا ِ َأاَل ِإنَّ ِح ْز‬
$َ ‫ب هَّللا ِ ُه ُم ا ْل ُم ْفلِ ُح‬ ُ ‫ "ُأ ْولَِئكَ ِح ْز‬: "Ceux-là sont le groupe de
Dieu. Ecoutez, le groupe de Dieu seront, eux, ceux qui réussissent" (Coran 58/22).
-

Iblîs a-t-il ou pas le pouvoir d'influencer les humains par


ses suggestions ?
Dans un verset il est dit que, une fois dans la Géhenne, Iblîs dira à ceux qui l'auront
suivi qu'il n'avait sur eux aucun sultân (pouvoir) si ce n'est d'inviter : "(Mais) je
n'avais aucun pouvoir sur vous, si ce n'est que je vous ai invités" : " ‫ان لَ َّما‬ $ُ َ‫ش ْيط‬َّ ‫َوقَا َل ال‬
َ ‫َأ‬
ْ ‫ان ِإالَّ ن َدع َْوتُ ُك ْم فا‬
‫ست ََج ْبتُ ْم‬ َ
ٍ ‫س ْلط‬ ‫ََأ‬
ُ ‫ َو َما َكانَ لِ َي َعلَ ْي ُكم ِّمن‬ ‫ق َو َوعَدتُّ ُك ْم ف ْخلَ ْفتُ ُك ْم‬ ِّ ‫ض َي اَأل ْم ُر ِإنَّ هّللا َ َو َع َد ُك ْم َو ْع َد ا ْل َح‬ِ ُ‫ق‬
‫ش َر ْكتُ ُمو ِن ِمن‬ ْ ‫ص ِر ِخ َّي ِإنِّي َكفَ ْرتُ بِ َمآ َأ‬
ْ ‫ص ِر ِخ ُك ْم َو َما َأنتُ ْم بِ ُم‬
ْ ‫س ُكم َّما َأنَاْ بِ ُم‬
َ ُ‫فَالَ تَلُو ُمونِي َولُو ُمو ْا َأنف‬ ‫لِي‬
‫"قَ ْب ُل‬ (Coran 14/22).
Pourtant, dans un autre verset il est dit que Iblîs n'a pas de sultân (pouvoir)
sur "ceux qui ont apporté foi et s'en remettent à Dieu", et que "son sultân n'est que
sur ceux qui le prennent comme allié et sont associateurs (de) lui (à Dieu)" : " ‫فَِإ َذا‬
‫الَّ ِذينَ آ َمنُو ْا َو َعلَى َربِّ ِه ْم‬ ‫ان َعلَى‬ $ٌ َ‫س ْلط‬ُ ُ‫س لَه‬ ِ ‫ش ْيطَا ِن ال َّر ِج‬
َ ‫ِإنَّهُ لَ ْي‬ ‫يم‬ ْ ‫قَ َرْأتَ ا ْلقُ ْرآنَ فَا‬
َّ ‫ست َِع ْذ بِاهّلل ِ ِمنَ ال‬
َ‫ش ِر ُكون‬ ْ ‫الَّ ِذينَ يَتَ َولَّ ْونَهُ َوالَّ ِذينَ هُم بِ ِه ُم‬ ‫ َعلَى‬$ُ‫س ْلطَانُه‬ ُ  ‫ِإنَّ َما‬ . َ‫"يَت ََو َّكلُون‬ (Coran 16/99-100). De même,
dans un des versets que nous avions cités plus haut, Dieu nous relate avoir dit à
Iblîs : "Mes serviteurs (proches), tu n'auras aucun sultân sur eux ; (tu n'auras de
sultân) que sur celui qui te suivra [= se laissera aller à te suivre] parmi
les égarés" : " َّ‫وَِإن‬ ‫ين‬ $َ ‫ َم ِن اتَّبَ َعكَ ِمنَ ا ْل َغا ِو‬ َّ‫س ْلطَانٌ ِإال‬ ُ ‫س لَكَ َعلَ ْي ِه ْم‬ َ ‫لَ ْي‬ ‫ ِعبَا ِدي‬  َّ‫ِإن‬ ‫ستَقِي ٌم‬ ِ ‫قَا َل َه َذا‬
ْ ‫ص َراطٌ َعلَ َّي ُم‬
‫سو ٌم‬ ٍ ‫س ْب َعةُ َأ ْب َوا‬
$ٍ ‫ب لِّ ُك ِّل بَا‬
ُ ‫ب ِّم ْن ُه ْم ُج ْز ٌء َّم ْق‬ َ ‫" َج َهنَّ َم لَ َم ْو ِع ُد ُه ْم َأ ْج َم ِعينَ لَ َها‬ (Coran 15/42).
Alors : Iblîs a-t-il un pouvoir sur les hommes ou pas ?
En fait ce même mot, "pouvoir", "sultân", a deux sens différents dans chacun de ces
deux passages coraniques :
– en Coran 14/22, il désigne le pouvoir de contraindre, d'amener quelqu'un à faire
quelque chose contre son gré ;
– alors en Coran 15/42 et 16/99-100, il désigne le pouvoir d'influencer.
L'ensemble de ces passages coraniques veulent dire que les suggestions de Iblîs ne
peuvent jamais aller jusqu'à amener quelqu'un à faire quelque chose contre son gré,
car le Démon ne fait que suggérer, inviter, et enjoliver le mal. Cependant, ces
suggestions ont beaucoup plus d'effet sur celui qui le prend comme allié que sur celui
qui prend Dieu comme allié : le premier est familier avec lui et sa façon de penser et
de présenter les choses, contrairement au second.

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

Enregistrer

 ←  Salomon fils de David, un prophète-roi ( ‫السالم‬ ‫عليه‬


)

 Humains et Animaux - Anges et Esprits  →


Rechercher

Publicité

IqraShop.com Site marchand spécialisé dans le produits culturels islamiques (livre,


logiciel, cédérom, cassette audio & vidéo, articles divers).

<="" a="" style="max-width: 100%; height: auto; vertical-align: top; border:


0px;">

Ajouter votre publicité ici


Catégories

Catégories  Sélectionner une catégorie  0- Espace audio  (2)  1- Connaissez-vous Dieu ? ( ‫هللا ربنا تبارك‬
‫)وتعالى‬  (121)     1.1 - Généralités au sujet de Dieu  (15)        "Allah" est le Nom, en arabe, de Celui qui
est le Créateur de toute chose  (5)     1.2 - Qualificatifs de Dieu (‫)صفات هللا‬  (40)        - La Parole de
Dieu (‫)كالم هللا‬  (5)     1.3 - Les (99 et plus) Noms de Dieu ( ‫)أسماء هللا‬  (17)     1.4 - Les Décisions de Dieu
- Ce que Dieu a prédestiné (‫)القدر‬  (22)     1.5 - Reconnaître Dieu comme divinité ( ‫)تأليه هللا‬, et ne
diviniser rien d'autre que Lui (‫)توحيد هللا في األلوهية‬  (42)        1.5' - Le concept de Culte de Dieu ( ‫عبادة‬
‫)هللا‬  (7)  2- Spiritualité (‫ )الروحانية‬et autres Actions du Cœur (‫)أعمال القلب‬  (61)     - 2.1 -
Généralités  (14)     - 2.2 - Evoquer Dieu (‫)ذكر هللا‬  (19)        - 2.2.2 - Actions destinées à faire
progresser la spiritualité (‫)عبادات‬  (10)     - 2.3 - L'intention (‫)النية‬  (15)        - 2.3.1 - Différences
d'intention (‫)اختالف القصد‬  (10)        - 2.3.2 -  La sincérité dans l'intention ( ،‫إخالص العمل هلل في النية‬
‫)واالحتساب‬  (7)     — - 2.4 - Autres Actions du Cœur (‫)أعمال قلبية أخرى‬  (4)  3- De la pédagogie en islam,
pour sa propre progression et pour l'enseignement aux autres  (15)  A- Les facultés du "Cerveau" ( ‫)ال ُم ّخ‬
et du "Cœur" (‫)القلب‬  (29)     - "‫"العلم والمعرفة‬, "Connaître" : Ce que nous ne pouvons pas / ce que nous
pouvons /devons savoir  (2)     - A quel degré de certitude ( ‫ )درجة اليقين‬savons-nous ce que nous savons
?  (9)     - Quelques concepts liés à la pensée pure  (7)  B- Le fait de Raisonner avec son Coeur ( ‫عقل‬
‫)بالقلب‬, et la Révélation divine (‫)السمع‬  (21)  C- Différents Messagers de Dieu / Différents
peuples  (109)     a - Généralités  (15)     b - Adam et Eve ( ‫)عليهما السالم‬  (8)     c - Abraham ( ‫)عليه السالم‬
et l'Alliance avec Dieu  (12)     d - Moïse (‫ )عليه السالم‬- Judaïsme  (22)     e - Jésus fils de Marie ( ‫عليهما‬
‫ )السالم‬- Christianisme  (22)     f - Les fils d'Ismaël, et les Arabes  (16)     g - Muhammad ( ‫صلى هللا عليه‬
‫ )وسلّم‬fils de Abdullah - Musulmans  (23)        - Depuis le décès du Prophète Muhammad ( ‫صلى هللا عليه‬
‫)وسلّم‬  (8)     h - Divers  (11)  D- Généralités au sujet de l'islam  (57)     b - Quelques termes et formules
récurrents  (41)  E- La Parole  (19)     --- Quelques règles liées à la langue arabe  (10)  E'- Le
Coran  (150)     a - Généralités au sujet du Coran  (20)     b - Compilation du texte coranique ( ‫جمع‬
‫)القرآن‬, et variantes ( ‫)األحرف السبعة‬  (21)     c - Principes à connaître pour une compréhension correcte de
versets coraniques ( ‫)أصول التفسير‬  (25)     d - Commentaire de versets coraniques  (52)     e - Récits
coraniques (‫)قصص قرآنية‬  (32)     f - Réciter le texte coranique  (3)  F- Vie et enseignements (Sunna) du
Prophète (‫)صلى هللا عليه وسلم‬  (102)     a - Généralités au sujet de la Sunna  (28)        a.b - Différentes
catégories de "Sunnas" (‫) ُسنَّة تعبُّ ِديّة ؛ ُسنَّة َمصل ِحيّة ؛ ُسنَّة عا ِديّة ؛ سنَّة ذوقيّة ؛ سنَّة اتفاقيّة‬  (24)     b - Le Prophète (
‫ )صلى هللا عليه وسلم‬faisait-il des Ijtihâds ?  (10)     c - Principes quant à l'authentification de ce qui est
attribué au Prophète (‫)أصول الحديث‬  (17)     d - Vie et déroulement de la mission du Prophète ( ‫السيرة‬
‫)النبوية‬  (16)     e - Commentaire de quelques propos du Prophète ( ‫)شرح أحاديث‬  (41)  G- La foi :
croyances (‫( )عقائد‬autres que celles relatives à Dieu, déjà traitées en 1)  (168)     a - Généralités  (33) 
La foi : minimum (‫ )أصل‬et perfection (‫)كمال‬  (14)        Les deux types d'Hypocrisie (‫ )النفاق‬: Nifâq
Akbar et Nifâq Saghîr  (9)     b - Au sujet de la création (‫)الخلق‬  (68)        b.a - Généralités  (12)        b.b
- Le temps et l'espace ( ‫)الزمان والمكان‬  (3)        b.c - Le Trône et le Calame - Le Paradis et la
Géhenne  (2)        b.d- Les Cieux et la Terre  (8)        b.e - Au sujet des anges (‫)المالئكة‬  (7)        b.f - Au
sujet des esprits (‫)الج ّن‬  (14) 
ِ       b.g - Les éléments matériels  (8)        b.h - Au sujet de l'homme (
‫)اإلنسان‬  (30)     c - Les prophètes et leur message ( ‫)األنبياء والرسل‬  (14)     d - Les Compagnons du
Prophète (‫)الصحابة‬  (10)        d.d - Les batailles qui ont eu lieu entre certains Compagnons ( ‫مشاجرات‬
‫)الصحابة‬  (6)     e - Evénements allant se dérouler avant la fin des temps ( ‫)أشراط الساعة‬  (16)        e' - Le
Messie Trompeur ( ‫)المسيح الدجال‬  (9)     f - La demeure dernière (‫)الدار اآلخرة‬  (26)     g - Croyances
diverses (‫)عقائد مختلفة‬  (18)        g.b - La bénédiction (‫)البركة والتبرُّ ك‬  (13)  H- Ce que le fondement même
de la foi implique  (41)     b - ‫ الوالء‬/ ‫ الوالية‬: Alliance de divinisation / de relation humaine - Alliance
humaine obligatoire / autorisée / interdite  (14)     c - ‫ ضرورة تحكيم الشرع‬: De la nécessité de prendre
comme référentiel ce que Dieu agrée  (15)  H' - Les œuvres ( ‫)األعمال سوى العقائد‬  (22)  I- Les
enseignements de la Révélation (‫ )الوحي‬appréhendés par la Raison humaine (‫)العقل‬  (94)     a -
Généralités  (8)     b - Les Croyances religieuses, appréhendées par la Raison humaine  (26)        -
Appréhender un texte au sens propre / au sens figuré ( ‫ تأويل اللفظ‬/‫)حمل اللفظ على معناه الظاهر‬  (15)     c - Les
Normes d'origine religieuse, appréhendées par la Raison humaine  (43)        - Se référer aux Textes (
‫)الشرع‬, et tenir compte du Contexte (‫)الواقع‬  (17)     d- Questions classiques ou actuelles  (29)  J-
L'Orthodoxie (‫)ما كان الرسول صلى هللا عليه وسلم عليه وأصحابه‬, & l'Hétérodoxie (‫)الضالل‬  (48)  J'- La science
islamique, les ulémas - )21(  ‫العلم الشرع ّي وعلماء الدِّين‬  K- Celui à qui la vérité n'était pas parvenue, ou qui
avait mal compris ( ‫)الجهل والتأويل الخطأ‬  (14)  M- Principes relatifs à l'interprétation des textes des
sources (‫)أصول االستنباط من النصوص‬  (182)     a - Les textes des Coran et Sunna eux-mêmes  (16)        -
L'abrogation d'un texte par un autre (‫)النسخ‬  (6)     b - Outils complémentaires  (48)        - Interprétation
selon la Ratio Legis, pour restreindre ou étendre la norme ( ‫ )تعليل الحكم فتخصيصه أو تعديته‬- Raisonnement
par Analogie (‫)القياس‬  (38)        - Le Consensus (‫)اإلجماع‬  (5)        - Les Cause (‫)سبب‬, Condition (‫)شرط‬,
Etc.  (3)     c - Quelques principes détaillés  (133)        - Devoirs et Droits (‫)الحقوق‬  (6)        -
Divergence d'interprétations ( ‫ االختالف‬/‫)التنازع‬  (38)           - Différentes tendances interprétatives : ‫أهل‬
)5(  ‫الظاهر وأهل الحديث وأهل الرأي‬        - Fatwâ, Ijtihâd / Suivre les avis d'un savant, ou d'une école
juridique (‫ التمذهب‬/ ‫ التقليد‬/ ‫)االجتهاد والفتوى‬  (19)        - Halal wa haram (‫)حالل وحرام‬  (20)        - Objectifs
supérieurs de la Sharî'a (‫)مقاصد الشريعة‬  (31)           - i - Règles générales / Règles détaillées ( / ‫أحكام ُكلّيّة‬
‫)أحكام تفصيلية‬  (11)           - ii - Bienfait (Maslaha, ‫ )مصلحة‬et Méfait (Mafsada, ‫)مفسدة‬  (11)        - Qadhâ,
Qâdhî / Jugement émis par un juge ( ‫)قضاء القاضي‬  (12)        - Ta'âwun (‫ ; )التعاون‬Muqaddima (‫; )المقدمة‬
Dharî'a (‫ ; )الذريعة‬Hîla (‫' ; )الحيلة‬Urf, l'Usage (‫)العُرف‬  (11)  N- Questions liées au culte ( ‫مسائل متعلقة‬
‫)بالعبادات‬  (46)     – L'Aumône (Sadaqa) (et sa composante obligatoire : la Zakât)  (5)  O- Aliments (
‫ )األطعمة‬et boissons (‫)األشربة‬  (11)  P- Vêtements et apparence  (8)  Q- La vie quotidienne  (18)  R- La
femme en islam  (48)     a - La femme en soi  (10)     b - La femme dans le couple  (12)     c - La
femme dans la société  (17)     d - Tenue vestimentaire de la femme  (12)  S- Mariage et famille  (27) 
Questions intimes  (5)  T- Ecologie  (4)  U- Technique et éthique  (8)  V- Finances et économie  (32) 
W- Plus de compréhension  (32)  X- La société humaine  (59)     Culture, identité, communauté,
nationalité  (28)  Y - Le dirigeant (‫)األمير‬  (8)  Y' - La cité ( ‫)سياسة المدينة‬  (47)     --- Pays musulmans (‫دار‬
‫ )اإلسالم‬/ Pays non-musulmans (‫)دار غير مسلمة‬  (19)        --- Les musulmans et le Sécularisme et la
Laïcité  (6)  z-edito  (1)  Z'- Engagement  (16)  Z''- Paix et conflit en islam  (30)  Z'''- Relations Inter-
Nation-ales  (30)     - L'Occident  (12)     - La Palestine et l'Etat d'Israël  (7)  Z''''- Divers  (11) 

Avez vous lu ces articles ?

 Voici 5 sens du terme " ‫"( " ُسنّة‬Sunna") : 2 sens sont principaux, et chacun des 2 possède des
dérivés – Par ailleurs : Y a-t-il une différence entre "Sunna" et "Hadîth" ?
 Les Palestiniens devraient-ils quitter leur terre et émigrer dans la Dâr ul-islâm ? - La Palestine est-
elle Dâru Islâm, ou bien Dâru Harb ?
 Le Prophète, "envoyé vers les ummiyyûn et d'autres parmi eux" : qu'est-ce que cela signifie ?
(Commentaire de Coran 62/2-4)
 Bref aperçu du déroulement de la mission du Prophète
 Les copies de Uthmân ont-elles délaissé 6 des 7 harf, et conservé seulement le dialecte quraysh ?
Étiquettes

ame  amour avis C'- Le Coran clerge connaissance connaissance cachee copies corps culte cultuel cœur D- Le


Coran Dhu-l-Qarnayn Dieu divergence diversite divinité fatwa femme foi Gog homme ijtihad islam jeûn
e kufr laïcite Le Coran loi Magog mariage monothéisme mosquee Plus de
compréhension purification raison ratio legis révélation soufisme sunna temporel tombe variantes voile

Facebook

Copyright © 2021 Maison de l'islam


Auteur des articles : Anas Ahmed Lala

Vous aimerez peut-être aussi