Vous êtes sur la page 1sur 89

ENERGIE PHOTOVOLTAIQUE

Systèmes Photovoltaïques (concepts et applications)

Responsable du module: Koularambaye MBAITELBE


e-mail: koularambaydene@gmail.com 1
Université Polytechnique de Mongo
ENERGIE PHOTOVOLTAIQUE
Systèmes Photovoltaïques (concepts et applications)

2
ENERGIE PHOTOVOLTAIQUE
Systèmes Photovoltaïques (concepts et applications)

3
ENERGIE PHOTOVOLTAIQUE
Systèmes Photovoltaïques (concepts et applications)

Introduction (Contexte d’étude et problématique….)

1 Rayonnement solaire

2 Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

3 Conception du système PV autonome

Conclusion

Références bibliographiques

4
ENERGIE PHOTOVOLTAIQUE
Systèmes Photovoltaïques (concepts et applications)
Intro…
❑ Contexte
Le besoin énergétique se fait sentir partout:
▪Dans l’administration;
▪Dans les écoles et les universités;
▪Dans les hôpitaux;
▪Dans les industries;
▪Dans les ménages; etc.
GM3, 2020
Quel type d'énergie

5
ENERGIE PHOTOVOLTAIQUE
Systèmes Photovoltaïques (concepts et applications)
Intro…
❑ Problématique CO2 , N2O, CH4,…
L’énergie électrique conventionnelle est produite par :
✓Centrales à flamme (moteurs diesel, turbines à gaz,
turbines à vapeur, et les turbines à cycle combiné).
✓ Centrales nucléaires

Figure 1.1: Centrale à flamme


Polluent l’environnement en contraignant la vie future et sont épuisables.

6
ENERGIE PHOTOVOLTAIQUE
Systèmes Photovoltaïques (concepts et applications)

Gaz à effet de serre

Changements Dégradation de la Pluies


Climatiques qualité de l’air acides

7
ENERGIE PHOTOVOLTAIQUE
Systèmes Photovoltaïques (concepts et applications)
Intro…
Solution durable et peu polluante est les énergies renouvelables:
✓Énergie solaire (photovoltaïque et solaire thermique) ✓ énergie éolienne ✓énergie hydraulique
L’énergie cinétique de l’eau (fleuves et rivières, barrages, courants
marins, marées) actionne des turbines génératrices d’électricité.
Les énergies marines font partie des énergies hydrauliques.

✓biomasse ✓énergie géothermique

8
Chapitre 1: Rayonnement solaire
1 .1: Spectre solaire

Le soleil, grâce à la fusion nucléaire de l’hydrogène, libère une énorme quantité d’énergie. Celle –ci se propage, dans toutes
Les directions, grâce à des ondes électromagnétiques. Une partie de cette énergie atteint laTerre, mais la puissance radiative
reçue du soleil n’est pas identique en tout point de la surface terrestre. Elle varie en fonction de l’heure, de la saison ou de la
latitude.

Figure 1. 3: Spectre de l’énergie solaire Figure 1. 2: Rayonnement solaire en direction de la terre

9
Chapitre 1: Rayonnement solaire
1 .2: Caractéristiques du rayonnement solaire terrestre

Rappels:

Figure 1. 4: « Trajectoires du soleil » N'Djamena :


Latitude : 12°Nord
Longitude : 15°Est 10
Chapitre 1: Rayonnement solaire
1 .2: Caractéristiques du rayonnement solaire terrestre

Rappels :

Figure 1.5: Les coordonnées horizontales du soleil pour un observateur terrestre

La hauteur h ou x est l'angle 𝜖[0°;90°] entre le rayon solaire et le plan horizontal.


L'azimut ou Y est l'angle entre le plan vertical contenant le rayon solaire et le plan de référence( le plan vertical Sud). Il est compté
négativement vers l’EST et positivement vers OUEST par convention et vaut 0° au Sud.

11
Chapitre 1: Rayonnement solaire

1 .2: Caractéristiques du rayonnement solaire terrestre

Il convient de noter que le rayonnement émis par le soleil traverse l’atmosphère et arrive sur le sol sous plusieurs composantes.

Figure 1. 6: Composantes du rayonnement solaire en direction de la terre

12
Chapitre 1: Rayonnement solaire

1 .2: Caractéristiques du rayonnement solaire terrestre


Définitions:
le rayonnement direct : il est directement reçu du soleil sans diffusion par l’atmosphère. Ses rayons sont parallèles entre eux et forment donc des
ombres et peuvent être concentrés par des miroirs ;

le rayonnement diffus : les particules de moindre taille (molécules d’air, nébulosité, aérosols) de l’atmosphère font varier la direction du faisceau
de rayonnement matérialisée par une dispersion et donnant lieu au rayonnement diffus.

l’albédo : les réflexions du rayonnement sur le sol vers les capteurs participent à la
conversion d’énergie : c’est ce qu’on appelle albédo. Il dépend de l’environnement du
site.
le rayonnement global est tout simplement la somme de toutes composantes citées
précédemment.

Figure 1. 6: Composantes du rayonnement solaire en direction de la terre

13
Chapitre 1: Rayonnement solaire
1 .2: Caractéristiques du rayonnement solaire terrestre

Terminologies:

Irradiance appelé aussi éclairement (W/m2) : puissance lumineuse reçue par unité de surface.

Irradiation (kWh/m2) : intégration sur une durée déterminée de l'irradiance.

Rayonnement global journalier (kWh/m2/J) : moyenne mensuelle de l'irradiation journalière du site.

Figure 1. 7: Composantes du rayonnement solaire en direction de la terre

14
Chapitre 1: Rayonnement solaire

1. 3: Instruments de mesure du rayonnement solaire


Pour évaluer un potentiel solaire sur un site, il suffit d’installer des capteurs et des centrales de mesures pour la collecte des composants direct et
diffus du rayonnement solaire.

Figure 1. 8: Appareils de mesure des rayonnements solaires


15
Chapitre 1: Rayonnement solaire
1. 3: Instruments de mesure du rayonnement solaire

Figure 1. 9: Carte d’ensoleillement du monde

16
Chapitre 1: Rayonnement solaire
1 . 4: Masse d’air
Selon la position sur Terre, l’épaisseur de l’atmosphère traversée par le rayonnement solaire n’est pas la même. Elle est caractérisée par le
nombre de masse d’air (AMx). Il correspond au rapport entre l’épaisseur de l’atmosphère traversée par le rayonnement (OM) et l’épaisseur
traversée à la verticale du site (OA). Cette relation est fonction de hauteur angulaire du soleil h , c’est-à-dire l’angle que fait la direction du soleil
avec le plan horizontal

42°

Figure 1. 11 : Relation entre la masse d’air et l’épaisseur de l’atmosphère Figure 1. 10 : Partie non active du module PV

17
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique
2. 1: Découverte de l’effet photovoltaïque
Tout à commencer par la découverte de la photopile par le physicien français Emond Becquerel.
Il avait remarqué que s’il n’obtenait aucun potentiel dans l’obscurité, il pouvait déceler un courant quand l’une des
électrodes était éclairée. En 1839, il publia un mémoire sur les effets électriques produits par l’influence de la lumière
dans une pile constituée par des électrodes de platine et de cuivre oxydé plongeant dans une solution électrolytique
acide. Suivre la vidéo…
Presque 50 ans plus tard, en 1883, la première cellule solaire a été développée par Charles Fritts.
Elle a été formée à l’aide de feuilles de revêtement de sélénium avec une fine couche d’or. Entre 1883 et 1941, plusieurs scientifiques et inventeurs ont commencé à
expérimenter avec l’énergie solaire avec l’aide de sociétés. C’est à cette époque que Clarence Kemp, un inventeur de Baltimore, a breveté le tout premier chauffe-eau
commercial alimenté par l’énergie solaire. En dehors de cela, le grand scientifique Albert Einstein a également publié une thèse sur l’effet photoélectrique et a
rapidement reçu le prix Nobel tant convoité pour sa thèse et ses recherches.

Vers 1941, Russell Ohl, un inventeur américain qui travaillait pour les Laboratories Bell, a breveté la toute première cellule solaire au silicium.
Les laboratoires Bell ont lancé cette nouvelle invention et ont produit le premier panneau solaire en silicium cristallin en 1954. Il s’agit de la cellule solaire la plus
efficace de cette époque, avec un rendement de conversion de 4% de l’énergie totale. Au cours des prochaines années, plusieurs scientifiques du monde entier ont
poursuivi leurs recherches, leurs études et leurs expérimentations pour améliorer les cellules solaires d’origine et ont commencé à produire des cellules solaires offrant
une efficacité de 6% sur la conversion d’énergie globale.
Le premier déploiement et utilisation de l’énergie solaire jamais enregistré à grande échelle a été enregistré par des satellites spatiaux. Les États-Unis ont été le
premier pays à permettre la production de cellules solaires d’une efficacité de 20%, c’était en 1980. En 2000, les États-Unis avaient produit plusieurs cellules solaires
dont le rendement était de 24%. En 2018, deux grandes entreprises, Emcore Photovoltaics et Spectrolab, ont dominé le monde de la production de cellules solaires en
produisant des cellules offrant une efficacité de 28%.

18
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2. 2: Cellule photovoltaïque

19
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2. 2: Cellule photovoltaïque
La cellule PV ou encore photopile est le plus petit élément d’une installation photovoltaïque. Elle est composée de matériaux
semi-conducteurs et permet de transforme directement l’énergie lumineuse en énergie électrique. Ces semi-conducteurs
peuvent être à base , par exemple, de silicium, de sulfure de cadmium, ou de tellure de cadmium…

Les semi-conducteurs sont assemblés en deux couches, l'une dopée positivement (p) et l'autre négativement (n), qui forment
une jonction p-n à leur interface.

Figure 2. 2: Carte d’ensoleillement du monde

20
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2. 2: Cellule photovoltaïque
le dopage est l'action d'ajouter des impuretés (atomes) en petites quantités à une substance pure afin de modifier ses propriétés
de conductivité

le dopage de type N ou par les atomes du Phosphore, qui consiste à insérer des atomes de type donneur d'électrons afin
d'obtenir une plus forte densité d'électrons libres, qui sont négativement chargés ;

le dopage de type P ou par les atomes de Bore, qui consiste à insérer des atomes de type accepteur d'électrons afin d'obtenir
une plus faible densité d'électrons libres, donc un excès de trous, considérés comme positivement chargés

Figure 2. 2: Carte d’ensoleillement du monde

21
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2. 2: Cellule photovoltaïque
Pour obtenir un matériau de type n, on dope le matériau semi-conducteur
(généralement du silicium) avec un élément de valence supérieure (possédant
plus d’électrons que le semi-conducteur), comme le phosphore, afin d’ajouter
des électrons à la bande de conduction. La conduction est alors assurée par le
déplacement de ces électrons.

Pour obtenir un matériau de type p, on dope le matériau semi-conducteur par


un élément de valence moins importante, comme le Bore, afin de diminuer le
nombre d’électrons de la bande de valence. La conduction est alors assurée par
le déplacement de porteurs chargés positivement (trous correspondant au
manque d’électrons).

22
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2. 3: Conversion photovoltaïque (effet photovoltaïque)

23
Suivre la vidéo…
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2. 3: Conversion photovoltaïque (effet photovoltaïque)

24
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2. 3: Conversion photovoltaïque (effet photovoltaïque)

Recombinaison paire è-Trou

25
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2. 3: Conversion photovoltaïque (effet photovoltaïque)

26
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2. 3: Conversion photovoltaïque (effet photovoltaïque)


Process de fabrication:

Suivre la vidéo…

Source: https://www.photovoltaique.info/fr/realiser-une-installation/choix-du-materiel/caracteristiques-des-panneaux-
photovoltaiques/techniques-de-fabrication-des-modules-au-silicium/

27
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.4: Technologie des photopiles


Une cellule photovoltaïque peut être réalisée avec de nombreux semi-conducteurs. En réalité, il existe aujourd’hui trois principales filières
technologiques : le silicium cristallin, les couches minces et les cellules organiques.

Figure: cellule solaire tout organique sur


Figure: Photos des cellules monocristalline(a) substrat souple
et polycristalline (b) Figure: deux exemples des cellules au Si amorphe
Avantages Avantages
Avantage •Moins coûteux que la première génération puisqu’elle consomme moins de •Fonctionnent avec éclairement faible.
Avantage matériau semi-conducteur. •Moins sensible à l’ombrage et aux élévations de
•Très bon rendement.
Inconvénients •Rapport performance/prix. •Moins polluant à la fabrication (Ne nécessite pas de passer par l’étape de température.
transformation du silicium en “wafers” (moins énergivores)). •Possibilité de créer des panneaux souples.
•Coût élevé. Inconvénient •Fonctionnent avec éclairement faible.
•Rendement faible sous •Panneaux légers.
•Rendement faible sous •Moins sensible à l’ombrage et aux élévations de température.
Inconvénients
éclairement réduit. éclairement réduit. •Possibilité de créer des panneaux souples.
•Panneaux légers. •Rendement global plus faible en ce qui concerne les cellules
Inconvénients commercialisées.
•Rendement global plus faible. •Rendement moindre sous éclairement direct.
•Rendement moindre sous éclairement direct. •Diminution de performance avec le temps plus importante.
•Diminution de performance avec le temps plus importante. •Durée de vie moins grande que les cellules cristallines.

28
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.4: Technologie des photopiles

CIS: Disélénium de cuivre indium

CdTe: Tellurure de cadmium

Figure: Comparatif des rendements des différents types des cellules

29
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.4: Modèle électrique d’une cellule PV


Le modèle à une diode de la cellule PV (figure ci-après) fait intervenir un générateur de courant pour la modélisation du flux lumineux incident, une
diode pour les phénomènes de polarisation de la cellule et deux résistances (série et shunt) pour les pertes. La résistance série rs représente les
diverses résistances de contact et de connexions et la résistance shunt rsh caractérise les divers courants de fuite dus à la diode et aux effets de
bord de la jonction.

2.4: Caractéristique U-I d’un cellule PV

30
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.4: Modèle électrique d’une cellule PV


Le modèle à une diode de la cellule PV (figure ci-après) fait intervenir un générateur de courant pour la modélisation du flux lumineux incident, une
diode pour les phénomènes de polarisation de la cellule et deux résistances (série et shunt) pour les pertes. La résistance série rs représente les
diverses résistances de contact et de connexions et la résistance shunt rsh caractérise les divers courants de fuite dus à la diode et aux effets de
bord de la jonction.

Figure: Modèle d’une cellule PV à une diode

ou Vp

31
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.4: Modèle électrique d’une cellule PV

nsVp

Figure: Modèle d’une cellule PV à une diode


Figure: Modèle d’un groupe de cellules PV

32
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.5: Caractéristique U-I de cellule


La cellule photovoltaïque possède une caractéristique I(V) non linéaire. Cette caractéristique varient en fonction de la température, de
l’irradiance et, de façon générale , des conditions de fonctionnement lorsqu’un module est connecté à une charge donnée.

33
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.5: Caractéristique U-I de cellule

34
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.5: Influence de la lumière et de la température sur la caractéristique U-I


➢ La puissance disponible sur un générateur photovoltaïque est liée à l’augmentation du rayonnement solaire qui impacte directement
l’intensité générée.
➢ Une augmentation de la température va réduire la puissance (MPP) disponible en affectant la tension des cellules

35
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.6: Architecture photovoltaïque

La mise en série de cellules va permettre d’augmenter la tension disponible d’un module, et la mise en parallèle des cellules va permettre
d’augmenter le courant disponible de ce module.

36
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.6: Architecture photovoltaïque

La mise en série de cellules va permettre d’augmenter la tension disponible d’un module, et la mise en parallèle des cellules va permettre
d’augmenter le courant disponible de ce module.

37
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.6: Architecture photovoltaïque

Les modules mis en série vont créer la tension utile d’une chaîne. Le couplage en parallèle de chaînes de même tension va créer des groupes
permettant d’augmenter le courant, donc la puissance du générateur.

38
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.7 :Protection des modules PV

39
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.8: Vers le fonctionnement optimal


La position des modules PV par rapport au soleil influe directement sur leur production énergétique. Il est très important de bien les placer pour
capter le maximum d’irradiation solaire et faire fonctionner le module PV à sa pleine puissance crête.
On appelle orientation le point cardinal vers lequel est tourné la face active du panneau (Sud, Nord, Sud-ouest).
Quant à l’inclinaison, elle indique l’angle que fait le panneau avec le plan horizontal, elle se compte en degré.

Le châssis en
Al

40
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.8: Vers le fonctionnement optimal


L’inclinaison des modules est égale à latitude du lieu pour des lieux où la Latitude est comprise entre 10° et 30°.

Provinces Départements Latitude


Exemples:
Batha Friti(chef lieu Yao) 12,88 ° Nord

Dababa(chef lieu Bokoro) 12,38 ° Nord


Hadjer-Lamis
Ngoura(chef lieu Ngoura) 12,38° Nord

Guéra (chef lieu Mongo) 12,11° Nord

Guéra Garada (chef lieu Melfi) 11,05° Nord

Abtouyour(chef lieu Bitkine) 11,98° Nord


Mangalmé(chef lieu Mangalmé) 12,35° Nord
Barh Signaka(chef lieu Chinguil) 10,55 ° Nord

41
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.8: Vers le fonctionnement optimal

42
Chapitre 2: Cellule photovoltaïque-Conversion phovoltaique

2.8: Vers le fonctionnement optimal

Exemple : Effet d’ombrage


Cela peut paraître évident, mais il est important de signaler que les panneaux solaires doivent être installés dans une zone ensoleillée le plus
longtemps possible et éloignée de tout élément pouvant leur faire de l'ombre comme des arbres, des bâtiments ou tout simplement des reliefs
importants positionnés plus au Sud qu'eux.

43
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.1: Définition système PV autonome


Il s'agit d'un système de production d'énergie électrique indépendant, c'est-à-dire non relié à un réseau public de distribution d'électricité (à ne
pas confondre avec un Système Photovoltaïque Raccordé au Réseau).

Exemple :

44
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.2: Quelques grandeurs importantes

45
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.2: Quelques grandeurs importantes

46
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.2: Quelques grandeurs importantes

47
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.2: Quelques grandeurs importantes

48
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.3: Audit énergétique

49
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.4: Bilan de puissance

50
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.4: Exemples des types de charges couramment rencontrés

Habitation:

51
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.4: Exemples des types de charges couramment rencontrés

52
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.4: Exemples des types de charges couramment rencontrés

53
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.5: Bilan des puissances (montrer un cas d’étude)

54
Chapitre 3: Conception du système PV autonome
3.6: Choix du Convertisseur (Onduleur)

3.6.1: Rôle et principe de fonctionnement

55
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.6: Choix du Convertisseur (Onduleur)


3.6.2: Différentes technologies

56
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.6: Choix du Convertisseur (Onduleur)


3.6.2: Différentes technologies

57
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.6: Choix du Convertisseur (Onduleur)


3.6.3: Convertisseur Hybride ou non?

58
Chapitre 3: Conception du système PV autonome
3.6: Choix du Convertisseur (Onduleur)
3.6.4: Quelques exemples des convertisseurs: Convertisseurs Phoenix

59
Chapitre 3: Conception du système PV autonome
3.6: Choix du Convertisseur (Onduleur)
3.6.4: Quelques exemples des convertisseurs
Convertisseurs –Chargeur multiplus ou Quattro

60
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.6: Choix du Convertisseur (Onduleur)

3.6.5: Dimensionnement de l’onduleur

61
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.6: Choix du Convertisseur (Onduleur)


3.6.5: Dimensionnement de l’onduleur

Attention pour un profil de charge très variable

62
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.6: Choix du Convertisseur (Onduleur)


3.6.5: Dimensionnement de l’onduleur
Exemple:

63
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.6: Choix du Convertisseur (Onduleur)


3.6.5: Dimensionnement de l’onduleur

Exemple:

64
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.7: Comment choisir la tension CC du système

65
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.7: Comment choisir la tension CC du système

66
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.8: Etude d’un cas pratique-choix du convertisseur

67
Chapitre 3: Conception du système PV autonome
3.9: Comment choisir son chargeur batterie

68
Chapitre 3: Conception du système PV autonome
3.9: Convertisseur PV raccordé au réseau

Tension Courant

69
Chapitre 3: Conception du système PV autonome
3.10: Stockage de l’énergie(Batteries solaires)
3.10.1: Rôle et principe de fonctionnement d’une batterie solaire

Une batterie est un assemblage d'accumulateurs électrochimiques. Un accumulateur électrochimique est un "générateur réversible", il peut
stocker l'énergie électrique sous forme chimique puis la restituer à tout moment sur demande grâce à la réversibilité de la transformation.

Les batteries utilisées dans les systèmes PV sont en général au plomb-acide sulfurique. Suivant la technologie, les batteries au plomb-acide
peuvent être subdivisées en plusieurs groupes : batteries au plomb à électrolyte liquide , batteries au plomb scellés [AGM étanche (Absorved
Glass Mat = l'électrolyte est absorbé par capillarité dans une natte en fibre de verre placée entre les plaques), GEL étanche]. Sur le marché, les
batteries AGM sont plus compétitives en prix que la batterie GEL à cause de leur technologie moins coûteuse. Cependant, la batterie à électrolyte
gélifié est plus sollicitée du fait qu’elle est à une longue durée de vie que la batterie AGM. Elle est idéale pour des cycliques répétitifs et surtout
elle peut fonctionner dans des zones chaudes .

70
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.10: Stockage de l’énergie(Batteries solaires)


3.10.1: Rôle et principe de fonctionnement d’une batterie solaire
Dans une batterie, on a un ou plusieurs accumulateurs électrochimiques assemblés en séries ou en parallèle. L'accumulateur est un élément qui
contient une électrode positive (cathode), une deuxième électrode négative (anode) et un électrolyte.

71
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.10: Stockage de l’énergie(Batteries solaires)


3.10.1: Rôle et principe de fonctionnement d’une batterie solaire
Le principe de fonctionnement est basé sur l'effet électrochimique d'oxydoréduction réversible: charge et
décharge comme le montre les équations ci-dessous:

Gaz explosifs

72
Chapitre 3: Conception du système PV autonome
3.10: Stockage de l’énergie(Batteries solaires)

3.10.2: Cycle-État de charge et profondeur de décharge d’une batterie solaire

Cette capacité nominale (Cn) est généralement donnée pour un régime de décharge en 10h (C10). Pour une batterie de démarrage on parlera
plutôt d'un régime de décharge en 5h (C5) et pour une batterie à décharge lente (solaire) le régime de décharge sera donné à courant constant
sur 100h (C100).

73
Chapitre 3: Conception du système PV autonome
3.10: Stockage de l’énergie(Batteries solaires)

3.10.2: Cycle-État de charge et profondeur de décharge d’une batterie solaire


1/ Le cyclage
Un cycle charge/décharge d'une batterie lui fait subir un léger affaiblissement de sa capacité, qui est d'autant plus important que la décharge est
profonde. La durée de vie d'une batterie est donc liée au nombre de cycles charge/décharge et à leur profondeur.
Le nombre de cycles varie fortement en fonction du type de batterie (Plomb Ouvert, AGM, GEL, OPzS, OPzV, Lithium).
2/ État de charge et profondeur de décharge
L'état de charge (SOC), exprimé en %, est le rapport entre la capacité résiduelle et la capacité nominale de l'accumulateur. C'est à dire l'énergie
restant dans la batterie.
La profondeur de décharge (DOD), exprimé en %, est le rapport entre la capacité déjà déchargée et la capacité nominale de l'accumulateur.
C'est à dire l'énergie consommée dans la batterie.
La somme des valeurs de SOC et DOD donne toujours 100%.
Exemple : Une batterie qui a une profondeur de décharge de 30% a un état de charge de 70%.

74
Chapitre 3: Conception du système PV autonome
3.10: Stockage de l’énergie(Batteries solaires)

3.10.2: Cycle-État de charge et profondeur de décharge d’une batterie solaire

Exemple:
Courant venant des panneaux
qui charge la batterie

principale
Charge d’absorption

Les faibles courants de charge sont mieux adaptés à la charge des batteries au risque d’avoir une transformation de l’électrolyte en gaz (batterie
au Pb acide) et donc la destruction des cellules. Il faut prendre Icharge à 10 % de la capacité nominale réelle.
Exemple: Cn=300Ah alors prendre 30A

75
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.10: Stockage de l’énergie(Batteries solaires)


3.10. 3: Optimisation de la durée de vie d’une batterie solaire

Les batteries solaires sont adaptées au cyclage quotidien et à la charge lente par panneaux solaires. Leur durée de vie est considérablement
augmentée si la profondeur de décharge quotidienne est inférieure à 50% de la capacité totale pour les batteries plomb et jusqu’à 70% pour
les batteries lithium.

76
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.10: Stockage de l’énergie(Batteries solaires)


3.10.4:Mesure de l’état de charge d’une batterie

Il est possible d'évaluer l'état de charge d'un accumulateur ou d'une batterie en mesurant sa tension au repos. Au moment de la mesure, la
batterie doit être déconnectée de toutes les charges et à une température ambiante de 20 à 25°C. Exemple avec ce graphique d'une batterie
AGM.

77
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.10: Stockage de l’énergie(Batteries solaires)


3.10.5: Courant de charge optimal d’une batterie

78
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.10: Stockage de l’énergie(Batteries solaires)


3.10.6:Quelle technologie de la batterie choisir?

79
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.10: Stockage de l’énergie(Batteries solaires)


3.10.7: Calcul de la capacité d’un banc de batteries

80
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.10: Stockage de l’énergie(Batteries solaires)


3.10.8:Quelques recommandations?
•Une batterie doit être totalement rechargée et le plus rapidement possible après chaque décharge.

•Assurez vous toujours que le chargeur est adapté à la batterie.

•N’utilisez jamais un chargeur sans coupure automatique.

•Ne jamais charger des batteries gelées dont la température excéde 40°.

•N’allumez pas le chargeur avant que la batterie soit complétement connectée.

•Lorsque l’opération de charge est terminée , éteignez tout d’abord le chargeur.

•Interrompez l’opération si la batterie chauffe ou si de l’électrolyte s’échappe.

•Veillez à une bonne aération pendant la durée de l’opération.

Le bon fonctionnement et la longévité des batteries dépendent dans une grande mesure de la charge

81
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.11: Champ solaire photovoltaïque


3.11.1: Rôle et principe de fonctionnement

82
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.11: Champ solaire photovoltaïque


3.11.1: Définition des terminologies

83
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.11: Champ solaire photovoltaïque


3.11.2: Définition de la puissance du champ

84
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.11: Champ solaire photovoltaïque


3.11.2: Rendement du système

85
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.12: Régulateur de charge


3.12.1: Rôle et Principe de fonctionnement
Le rôle du régulateur dans une installation solaire est très important car le niveau de décharge des batteries solaires ne doit être ni trop bas (pas
en dessous de 50%) ni trop haut (ne pas dépasser 95%).
Des charges trop faibles ou trop importantes non régulées détériorent les batteries et limitent leur durée de vie.

Quand la batterie est trop déchargée, il la déconnecte de l’utilisation, par un disjoncteur automatique pour la protéger contre la décharge
profonde. Dans un système PV, en l’absence d’un régulateur, les accumulateurs seront exposés à une perte d’eau donc un vieillissement prématuré
et à la sulfatation des plaques.

86
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.12: Régulateur de charge


3.12.2: Choix du régulateur : PWM ou MPPT

MMPT : Maximum Power Point Tracker MMPT : Maximum Power Point Tracker

87
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.12: Régulateur de charge


3.12.4: Gamme des régulateurs MPPT

Définition du courant de charge

88
Chapitre 3: Conception du système PV autonome

3.12: Régulateur de charge


3.12.5: Dimensionnement du régulateur MPPT

89

Vous aimerez peut-être aussi