Vous êtes sur la page 1sur 101

Module

« Électronique Numérique II »

Dr. Ouzer Nabil ADAM


(Maitre-Assistant CAMES)

Février 2019 ENASTIC 1


PLAN DU CHAPITRE

 Introduction

 Bascules

 Registres

 Compteurs

2
INTRODUCTION

Circuits Combinatoires Circuits Séquentiels


 Les fonctions de sortie s’expriment  Les fonctions de sortie dépendent
selon des expressions logiques des non seulement de l’état des
seules variables d’entrée. variables d’entrée mais également
de l’état antérieur (passé) de

Circuit certaines variables de sortie


Combinatoire (propriétés de mémorisation).

Circuit
Séquentiel
3
NOTION D’HORLOGE
 Une horloge, noté par H ou ck (clock), est une variable
logique qui passe successivement de 0 à 1 et de 1 à 0
d’une façon périodique.
Niveau Haut « 1 » Front Montant Période T

Niveau Bas « 0 » Front Descendant

Fréquence = 1/T = nombre de changement par seconde en hertz (Hz)


Horloge Période
1 Hz 1 seconde
4
1 Méga Hz 1 milliseconde
1 Giga Hz 1 nanoseconde
INTRODUCTION
Circuits Asynchrones Circuits Synchrones

 Les variables du système  L’évolution des variables


évoluent librement au dépend d’une impulsion
cours du temps. d’horloge comme un des
signaux d’entrée.
Circuit H
Asynchrone

Circuit
Synchrone

5
PARTIE 1:

6
BASCULES
BASCULES
 Une bascule (flip flop):

 est un circuit séquentiel élémentaire permettant de


mémoriser une information binaire (bit).

 peut être synchrone ou asynchrone.

 possède deux sorties complémentaires Q et Q.

Q- = Q (t)

Q+ = Q (t+1) = F (Ei, Q-)


Q

E0 7
.... Bascule Q
En
BASCULE RS
Q
R (Reset)

S (Set)
Bascule RS Q

R S Q+

0 0 Q- État mémoire

0 1 1 Mise (Set) à 1

1 0 0 Remise (Reset) à 0
8
1 1 X État interdit
BASCULE RS
CHRONOGRAMME

Mémoire
BASCULE RS
STRUCTURE INTERNE
Q
R (Reset)

S (Set)
Bascule RS Q

R S Q- Q+
R S Q+ 0 0 0 0
0 0 1 1
0 0 Q- État mémoire
0 1 0 1
0 1 1 Mise (Set) à 1 0 1 1 1
1 0 0 Remise (Reset) à 0 1 0 0 0
1 0 1 0
1 1 X État interdit
10
1 1 0 X
1 1 1 X
BASCULE RS
STRUCTURE INTERNE

R S Q- Q- Q+ Q+ RS 00 01 11 10
0 0 0 1 0 1 Q-
0 0 1 0 1 0 0 0 1 X 0
0 1 0 1 1 0 1 1 1 X 0
0 1 1 0 1 0
Q+ = S + R Q-
1 0 0 1 0 1
1 0 1 0 0 1
RS 00 01 11 10
1 1 0 1 X X Q-
1 1 1 0 X X 0 0 0 X 1
1 1 0 X 1

11
Q+ = R + S Q-
BASCULE RS
STRUCTURE INTERNE
 Exercice 1: Réaliser la bascule RS en utilisant seulement
des portes NAND.

S
Q

R Q

12
BASCULE RSH
R Q
H
Bascule RSH Q
S

 La bascule RSH est une bascule RS synchronisée par un


signal d’horloge H.

H R S Q+

0 X X Q- Mémorisation

1 0 0 Q-

1 0 1 1 Bascule RS

13
1 1 0 0

1 1 1 X
BASCULE RSH
CHRONOGRAMME

14
BASCULE RSH
R Q
H
Bascule RSH Q
S

 Exercice 2: Donner le circuit de cette bascule en utilisant


la bascule RS.

R
R Q

S S Q
15
BASCULE D LATCH
 C’est une bascule synchrone sur niveau Haut ou niveau
Bas. D Q D Q
Bascule D Bascule D
H Latch Q Latch Q
H

Sur niveau Haut « 1 » Sur niveau Bas « 0 »


Si H = 1 alors Q+ = D Si H = 0 alors Q+ = D

H/H D Q+

H/H Q+ 0 0 Q-

0 Q- 0 1 Q-

1 D 1 0 0 16

1 1 1
BASCULE D LATCH
CHRONOGRAMME (NIVEAU HAUT)

17
BASCULE D LATCH
 Exercice 3: Transformer une bascule RSH pour qu’elle
agisse comme une bascule D Latch (niveau haut).

H R S Q+
H D Q+
0 X X Q-
0 0 Q-
1 0 0 Q-
0 1 Q-
1 0 1 1
1 0 0
1 1 0 0
1 1 1
1 1 1 X

18
HD = HRSH, R = D ; S = D
BASCULE D
 C’est une bascule synchronisée sur front montant ou
descendant

D Q D Q

Bascule D Bascule D Q
H Q H

Sur front montant  Sur front descendant 

H D Q+
H Q+ 0/1/ 0 Q-
0/1/ Q- 0/1/ 1 Q-
 D  0 0 19

 1 1
BASCULE D
CHRONOGRAMME (FRONT MONTANT)

20
BASCULE T
 La bascule T (Toggle) bascule à chaque impulsion
d’horloge (front montant ou descendant) lorsque son
entrée T est active.
T Q T Q

Bascule T Bascule T Q
H Q H

Sur front montant  Sur front descendant 

T H Q+

0 X Q-

1 0/1,  Q- 21

1  Q-
BASCULE T
CHRONOGRAMME (FRONT MONTANT)

22
BASCULE T
 Exercice 4: Transformer une bascule D pour qu’elle
agisse comme une bascule T (front montant).

T H Q+
H Q+
0 X Q-
0/1/ Q-
1 0/1,  Q-
 D
1  Q-

D Q

Bascule D Q
H
23
BASCULE JK
ASYNCHRONE
 C’est une bascule variante de RS où on prend en compte le
cas ou R=S=1 J
Q

Bascule JK
K Asynchrone Q

J K Q+

0 0 Q- État mémoire

0 1 0 Remise à 0

1 0 1 Remise à 1
24

1 1 Q- Basculement
BASCULE JK
 Exercice 5: Réaliser une bascule JK asynchrone en
utilisant une bascule RS.

R S Q- Q+ J K Q- Q+
0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 1 1 0 0 1 1
0 1 0 1 0 1 0 1
0 1 1 1 0 1 1 1
1 0 0 0 1 0 0 0
1 0 1 0 1 0 1 0
1 1 0 X 1 1 0 1
1 1 1 X 1 1 1 0
25
BASCULE JK
 Exercice 5: Réaliser une bascule JK asynchrone en
utilisant une bascule RS.

R Q
J

K
S Q

26
BASCULE JK
SYNCHRONE
 C’est une bascule avec deux entrées J et K et une horloge
(front montant ou descendant)
J Q J Q
H Bascule JK H Bascule JK
Synchrone Q Synchrone Q
K K

Sur front montant  Sur front descendant 


H J K Q+

0/1,  X X Q-

 0 0 Q-

 0 1 0

 1 0 1 27

 1 1 Q-
BASCULE JK
CHRONOGRAMME (FRONT DESCENDANT)

1 1 1

J 0 0 0 0

1 1 1

K 0 0 0 0

Q
28
BASCULE JK
 Exercice 6: Transformer une bascule JK synchrone en
une bascule D.

H J K Q+
H D Q+
0/1 X X Q-
0/1 0 Q-
 0 0 Q-
0/1 1 Q-
 0 1 0
 0 0
 1 0 1
 1 1
 1 1 Q-

29

HJK = HD, J = D ; K = D
BASCULE JK
 Exercice 7: Transformer une bascule JK pour qu’elle
agisse comme une bascule T (front descendant).

T H Q+ H J K Q+
0 X Q- 0/1,  X X Q-
1 0/1,  Q-  0 0 Q-
1  Q-  0 1 0

 1 0 1

 1 1 Q-

30

HT = HJK, J = K = T
INITIALISATION DES BASCULES

 Les bascules RSH, D, T, et JK ont un fonctionnement


synchrone par rapport à un signal d’horloge (H).

 Pour le fonctionnement d’un système, il est souvent


nécessaire que ces bascules soient initialisées, c’est à
dire que leur sortie Q soit à 1 ou à 0 et ce
indépendamment du signal d’horloge.

 C’est le rôle de ces deux entrées supplémentaires :

 Preset : mise à 1 de la sortie Q

 „Clear : mise à 0 de la sortie Q. 31


INITIALISATION DES BASCULES

 Clear (Cl) et Preset (Pr) sont deux entrées asynchrones


qui :

 fonctionnent avec la logique négative

 sont plus prioritaire que l’horloge

Clear Preset H Q
0 0 X État interdit
0 1 X 1
1 0 X 0
1 1  Bascule 32
INITIALISATION DES BASCULES
BASCULE JK
 Exercice 8: Donner la table de vérité de la bascule JK
avec les entrées Clear et Preset.

Pr

J Q
H
Bascule JK Q
K

Cl

Sur front descendant  33


Cl Pr H J K Q+

0 0 X X X X État interdit

0 1 X X X 1 Remise à 1

1 0 X X X 0 Remise à 0

1 1 0/1 X X Q- État mémoire

1 1  0 0 Q-

1 1  0 1 0 Remise à 0

1 1  1 0 1 Remise à 1
34
1 1  1 1 Q- Basculement
PARTIE 2:

35
REGISTRES
REGISTRES
DÉFINITION

 On appelle registre un ensemble de bascules avec une

même commande d'horloge.

 Les registres permettent de réaliser certaines opérations:

la mémorisation, le décalage et le transfert d’une

suite de bits.

36
REGISTRES
TYPE

 Il existe plusieurs types de registres :

 Registre à Entrées Parallèles et Sorties Parallèles

(EP-SP).

 Registre à Entrée Série et Sortie Série (ES-SS).

 Registre à Entrée Série et Sortie Parallèle (ES-SP).

 Registre à Entrée Parallèle et Sortie Série (EP-SS).


37
REGISTRES À ENTRÉES PARALLÈLES ET SORTIES PARALLÈLES
(EP-SP)
En E1 E0
................

H Registre EP-SP

................
Sn S1 S 0

 Les registres EP-SP sont des registres de mémorisation:

 Si H = : Lecture des bits d’entrée.

 Sinon: État mémoire. 38


REGISTRES À ENTRÉES PARALLÈLES ET SORTIES PARALLÈLES
(EP-SP)

 Quelle est la bascule approprié pour construire les

registres EP-SP?

 Bascule D car c’est une bascule synchronisé (sur

front montant) permettant la lecture et la

mémorisation d’un bit.

39
REGISTRES À ENTRÉES PARALLÈLES ET SORTIES PARALLÈLES
(EP-SP)

 Exemple: Un registre EP-SP (à 4 bits) en utilisant des

bascule D.

40
REGISTRES À ENTRÉES PARALLÈLES ET SORTIES PARALLÈLES
(EP-SP)

 Exercice 9: Registre Élémentaire

 L’entrée W ordonne l’écriture des entrées dans le registre,

l’entrée R ordonne la lecture des valeurs mémorisées (Si R = 0

alors les sorties sont à 0). Réaliser un tel registre.

E3 E2 E1 E0

W
Registre
R élémentaire
41

S 3 S2 S1 S 0
REGISTRES À ENTRÉES PARALLÈLES ET SORTIES PARALLÈLES
(EP-SP)

 Exercice 9: Registre Élémentaire

42
REGISTRES À ENTRÉE SÉRIE ET SORTIE SÉRIE
(ES-SS)
E

H Registre ES-SS

 Les registres ES-SS sont des registres à décalage (gauche,

droite ou circulaire)

43
REGISTRES À ENTRÉE SÉRIE ET SORTIE SÉRIE
(ES-SS)

44
REGISTRES À ENTRÉE SÉRIE ET SORTIE SÉRIE
(ES-SS)

45
REGISTRES À ENTRÉE SÉRIE ET SORTIES PARALLÈLES
(ES-SP)
E

H Registre ES-SP

Sn ................ S1 S0

 Les registres ES-SP sont des registres de décalage :

 à gauche: la séquence de sortie est Qn-1 .... Q1 Q0 E

 à droite: la séquence de sortie est E Qn .... Q2 Q1 46


REGISTRES À ENTRÉE SÉRIE ET SORTIES PARALLÈLES
(ES-SP)

 Exemple: Un registre ES-SP (à 4 bits) permettant un

décalage à droite.

47
REGISTRES À ENTRÉES PARALLÈLES ET SORTIE SÉRIE
(EP-SS)

En ................ E1 E0

H
Registre EP-SS ES
X
S

X Fonctionnement Sortie

0 Décalage avec l’entrée série (ES) E0 ou En selon

1 Chargement avec les entrées parallèle (E0, ..., le type de

En) décalage
48
REGISTRES À ENTRÉES PARALLÈLES ET SORTIE SÉRIE
(EP-SS)

 Exemple: Un registre EP-SS avec un décalage à droite.

49
REGISTRES À ENTRÉE SÉRIE ET SORTIE SÉRIE
(ES-SS)
 Exercice 10: Registre Universel

 Le registre universel est une association de bascules permettant

quatre modes de fonctionnement commandés par deux variables C1 et

C2. Réaliser un tel registres avec des bascules et des multiplexeurs.

E3 E2 E1 E0 ES

C2 C1 Fonctionnement
C2
0 0 Mémoire H Registre
0 1 Décalage à droit Universel C1
1 0 Décalage à gauche 50
1 1 Chargement parallèle
S3 S2 S1 S0
REGISTRES À ENTRÉE SÉRIE ET SORTIE SÉRIE
(ES-SS)

 Exercice 10: Registre Universel

C1 C0 S3 S2 S1 S0
0 0 Q3 Q2 Q1 Q0 Mémoire
0 1 ES Q3 Q2 Q1 Décalage à droite
1 0 Q2 Q1 Q0 ES Décalage à gauche
1 1 E3 E2 E1 E0 Chargement parallèle

 Pour permettre ces quatre modes de fonctionnement, chacune des

bascule est précédée d’un multiplexeur. L’entrée D de chaque bascule


51
est ainsi en fonction du mode C1C0.
REGISTRES À ENTRÉE SÉRIE ET SORTIE SÉRIE
(ES-SS)

 Exercice 10: Registre Universel

52
REGISTRES
 Exercice 11: Faire l’étude du registre décrit par le

fonctionnement suivant
Entrées
parallèles

E3 E2 E1 E0 ES

Raz
Commandes Dg Commandes
asynchrones Chg Registre Universel synchrones
Dd
H

53

S3 S2 S1 S0
REGISTRES
 Exercice 11: Faire l’étude du registre décrit par le

fonctionnement suivant

Raz Chg Dg Dd H Fonctionnement

1 X X X X Remise à 0 les sorties

0 1 X X X Chargement des entrées parallèles

0 0 1 X  Décalage à gauche avec l’entrée série ES

0 0 0 1  Décalage à droite avec l’entrée série ES

0 0 0 0 X Lecture des états mémoires


54
 Raz et Chg sont des commandes asynchrones
REGISTRES
 Exercice 11: Faire l’étude du registre décrit par le

fonctionnement suivant
Raz Chg Dg Dd H Q3 Q2 Q1 Q0

1 X X X X 0 0 0 0

0 1 X X X E3 E2 E1 E0

0 0 1 X  Q2 Q1 Q0 ES

0 0 0 1  ES Q3 Q2 Q1

0 0 0 0 X Q3 Q2 Q1 Q0

55
 Raz et Chg sont des commandes asynchrones
REGISTRES
 Exercice 11:

 Utilisation de bascule D avec les entrées d’initialisation

(Clear et Preset)

Pr
Cl Pr H Q+
D Q
0 0 X X
Bascule D Q
0 1 X 1 H

1 0 X 0 Cl

1 1 0/1/ Q- 56

1 1  D
PARTIE 3:

57
COMPTEURS
COMPTEURS
DÉFINITION

H Compteur

Qn-1 ................ Q1 Q0
 Un compteur est une association de n bascules permettant

de décrire, au rythme d’une horloge, une séquence

déterminée:

S0 S1 S2......Sm-1
58

 Cette séquence est appelée cycle du compteur


COMPTEURS
DÉFINITION

H Compteur S0 S1 S2......Sm-1

Qn-1 ................ Q1 Q0

 Une combinaison de sortie d’un compteur (Qn-1 ....... Q1Q0)

est appelée état.

 Le nombre d’états différents (Si) pour un compteur est

appelé le modulo (m) de ce compteur: m<2n 59


COMPTEURS
EXEMPLES
 Compteur modulo 4 (cycle complet)
Nombre Sorties Valeur
d’impulsion (H) Q1 Q0 décimale

0 0 0 0
1 0 1 1
2 1 0 2
3 1 1 3
4 0 0 0
5 0 1 1

3 1
60

2
COMPTEURS
EXEMPLES

Compteur modulo 8 Compteur modulo 10


(cycle complet) (cycle incomplet)
n=3 n=4

Compteur modulo 4
Compteur modulo 6 61
Cycle quelconque
(cycle incomplet)
n=3
n=3
COMPTEURS
TYPE
 Selon le cycle des compteurs, nous distinguons entre:

 Les compteurs modulo 2n ( cycle complet):


 n=2 : 0 ,1,2,3,0 modulo 4

 n=3 : 0,1,2,3,4,5,6,7,0 modulo 8

 n=4 : 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13,14,15,0 modulo 16

 Les compteurs modulo N ( cycle incomplet )


 Pour N=5 : 0,1,2,3,4,0 n=3

 Pour N= 10 : 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9,0 n=4

 Les compteurs à cycle quelconque :

 0,2,3,6,0 n=3 62

 0,2,5,6,7,8,10,0 n=4
COMPTEURS
TYPE

H Compteur

Qn-1 ................ Q1 Q0

 Selon l’horloge des bascules, nous distinguons entre :

 Les Compteurs Asynchrones: les bascules possèdent des

horloges différentes.

 Les Compteurs Synchrones: les bascules possèdent63la

même horloge.
PARTIE 3.A:

COMPTEURS

64
ASYNCHRONES
COMPTEURS ASYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 23

États présents États suivants


Q2 Q1 Q0 Q2+ Q1+ Q0+
0 0 0 0 0 1
0 0 1 0 1 0
0 1 0 0 1 1
0 1 1 1 0 0
1 0 0 1 0 1
1 0 1 1 1 0
1 1 0 1 1 1
65
1 1 1 0 0 0
COMPTEURS ASYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 23

1 1 1
1
0 0
Q0 0 0

1 1 1 1

Q1 0 0 0 0

1 1 1 1

Q2 0 0 0 0

66

0 1 2 3 4 5 6 7
COMPTEURS ASYNCHRONE MODULO 2N
PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT
 De manière générale, seule la première bascule reçoit le

signal d'horloge. Toutes les bascules qui suivent celle-ci

sont commandées par la bascule précédente.

Bascule Hn-1 Bascule Hn-2 Bascule H1 Bascule H =H0


......
n-1 n-2 1 0

Qn-1 Qn-2 Q1 Q0
67
COMPTEURS ASYNCHRONES
BASCULES APPROPRIÉES
 Quelles sont les bascules appropriées pour construire les

compteurs?

68
COMPTEURS ASYNCHRONES
BASCULES APPROPRIÉES
 Quelles sont les bascules appropriées pour construire les

compteurs?

 Les bascules synchrones sur front qui permettent de

réaliser l’état de basculement Q+ = Q-

1 1 1

Q 1 Q 1 Q
D Pr T Pr J Pr
K
H Q H Q Q
Cl Cl H
Cl 69

1 1 1
COMPTEURS ASYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 23 (BASCULE D)

1 1 1

Q2 Pr2 D Q1 Q0
Pr1 D Pr0 D
2 1 0

Q2 Q1 Q0
Cl2 Cl1 Cl0 H

1 1 1

Q1 Q0
Q2

70
COMPTEURS ASYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 23 (BASCULE T)

1 1 1

Q2 Pr2 T 1 Q1 Q0
Pr1 T 1 Pr0 T 1
2 1 0

Cl2 Cl1 Cl0 H

1 1 1

Q1 Q0
Q2

71
COMPTEURS ASYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 23 (BASCULE JK)

1 1 1

Q2 Pr2 J1 1 Q1 Q0
Pr1 J1 1 Pr0 J 1
0
K1 K1 K0
Cl2 Cl1 Cl0 H

1 1 1

Q1 Q0
Q2

72
COMPTEURS ASYNCHRONES MODULO N
PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT
 Pour réaliser un compteur asynchrone modulo N, il faut

agir sur les entrées d’initialisation (Clear et Preset)

lorsque la combinaison correspondant au modulo N se

produit sur les sorties du compteur.


Prn-1 Prn-2 Pr1 Pr0

Bascule Hn-1 Bascule Hn-2 Bascule H1 Bascule H =H0


......
n-1 n-2 1 0

73
Cln-1 Cln-2 Cl1 Cl0
Qn-1 Qn-2 Q1 Q0
COMPTEURS ASYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 6

 Dessiner la table de transition de ce compteur (modulo 6)

74
COMPTEURS ASYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 6

États présents États suivants


Q2 Q1 Q0 Q2+ Q1+ Q0+ Cli Pri
0 0 0 0 0 1 1 1
0 0 1 0 1 0 1 1
0 1 0 0 1 1 1 1
0 1 1 1 0 0 1 1
1 0 0 1 0 1 1 1
1 0 1 1 1 0 1 1
1 1 0 0 0 0 1 0
1 1 1 X X X 1 1 75

Détection de l’état 110 et remise à zéro asynchrone


COMPTEURS ASYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 6
H

1 1 1
1
0 0 0
Q0 0 0

1 1 1

Q1 0 0 0 0 0 0

1 1 1

0 0 0 0 0 0
Q2
Détection de l’état 110 et
remise à zéro asynchrone
Pri
76
COMPTEURS ASYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 6

1 1 1

Q2 Cl2 T 1 Q1 Q0
Cl1 T 1 Cl0 T 1
2 1 0

Pr2 Pr1 Pr0 H

77

Q2 Q1 Q0
COMPTEURS ASYNCHRONES MODULO N

 Exercice 12: Réaliser un compteur asynchrone décimale (

modulo 10)

78
COMPTEURS ASYNCHRONES A CYCLE QUELCONQUE
EXEMPLE
Soit le compteur ayant le cycle suivant

0 0
Détecter le 7 Détecter le 1
et forcer à 0 et forcer à 2
7 1

6 2 6 2

3 4 3
Détecter le 4
et forcer à 6

Pour forcer le compteur d’un état à un autre, il faut


79
agir sur les entrées asynchrone Cli et Pri des bascules
COMPTEURS ASYNCHRONES A CYCLE QUELCONQUE
EXEMPLE
Q2 Q1 Q0 Q2+ Q1+ Q0+ Cl2 Pr2 Cl1 Pr1 Cl0 Pr0

0 0 0 0 0 1 1 1 1 1 1 1
0 0 1 0 1 0 1 1 0 1 1 0
0 1 0 0 1 1 1 1 1 1 1 1
0 1 1 1 0 0 1 1 1 1 1 1
1 0 0 1 1 0 1 1 0 1 1 1
1 1 0 1 1 1 1 1 1 1 1 1
1 1 1 0 0 0 1 0 1 0 1 0

80
COMPTEURS ASYNCHRONES A CYCLE QUELCONQUE
PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

 Pour réaliser un compteur asynchrone à cycle quelconque,

il faut agir sur les entrées d’initialisation (Clear et Preset)

lorsque une combinaison interdite (n’appartient pas au

cycle) se produit sur les sorties du compteur.


Prn-1 Prn-2 Pr1 Pr0

Bascule Hn-1 Bascule Hn-2 Bascule H1 Bascule H =H0


......
n-1 n-2 1 0

81
Cln-1 Cln-2 Cl1 Cl0
Qn-1 Qn-2 Q1 Q0
PARTIE 3.B:

COMPTEURS

82
SYNCHRONES
COMPTEURS SYNCHRONES
STRUCTURE GÉNÉRALE
 Un compteur synchrone est une structure où toutes les
bascules reçoivent le même signal d’horloge. La fonction
comptage est réalisée par l’intermédiaire des fonctions
appliquées sur les entrées synchrones des bascules.

? ? ? ?

Bascule Bascule ...... Bascule Bascule


n-1 n-2 1 0

H
83
Qn-1 Qn-2 Q1 Q0
COMPTEURS SYNCHRONES
ÉTAPES DE RÉALISATION
1. Déterminer le nombre de bascules nécessaires « n »

2. Établir la table de transition du compteur [état suivant

(Qi+) en fonction de l'état présent (Qi)]

3. Déterminer l'expression des entrées des bascules

84
COMPTEURS SYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 23 (BASCULE JK)
Q2 Q1 Q0 Q2+ Q1+ Q0+ J2 K2 J1 K1 J0 K0
0 0 0 0 0 1 0 X 0 X 1 X
0 0 1 0 1 0 0 X 1 X X 1
0 1 0 0 1 1 0 X X 0 1 X
0 1 1 1 0 0 1 X X 1 X 1
1 0 0 1 0 1 X 0 0 X 1 X
1 0 1 1 1 0 X 0 1 X X 1
1 1 0 1 1 1 X 0 X 0 1 X
1 1 1 0 0 0 X 1 X 1 X 1

85
J0=K0=1, J1= K1= Q0, J2=K2=Q0.Q1
COMPTEURS SYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 23 (BASCULE T)
Q2 Q1 Q0 Q2+ Q1+ Q0+ T2 T1 T0
0 0 0 0 0 1 0 0 1
0 0 1 0 1 0 0 1 1
0 1 0 0 1 1 0 0 1
0 1 1 1 0 0 1 1 1
1 0 0 1 0 1 0 0 1
1 0 1 1 1 0 0 1 1
1 1 0 1 1 1 0 0 1
1 1 1 0 0 0 1 1 1
86
T0=1, T1= Q0, T2=Q0.Q1
COMPTEURS SYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 23 (BASCULE D)

Q2 Q1 Q0 Q2+ Q1+ Q0+ D2 D1 D0


0 0 0 0 0 1 0 0 1
0 0 1 0 1 0 0 1 0
0 1 0 0 1 1 0 1 1
0 1 1 1 0 0 1 0 0
1 0 0 1 0 1 1 0 1
1 0 1 1 1 0 1 1 0
1 1 0 1 1 1 1 1 1
1 1 1 0 0 0 0 0 0
87
COMPTEURS SYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 6 (BASCULE JK)

Q2 Q1 Q0 Q2+ Q1+ Q0+ J2 K2 J1 K1 J0 K0

0 0 0 0 0 1 0 X 0 X 1 X

0 0 1 0 1 0 0 X 1 X X 1

0 1 0 0 1 1 0 X X 0 1 X

0 1 1 1 0 0 1 X X 1 X 1

1 0 0 1 0 1 X 0 0 X 1 X

1 0 1 0 0 0 X 1 0 X X 1
88
1 1 0 X X X X X X X X X
COMPTEURS SYNCHRONES
EXEMPLE: COMPTEUR MODULO 6 (BASCULE JK)

1 1 1
1
0 0
Q0 0 0

1 1

Q1 0 0 0 0 0 0

1 1

0 0 0 0 0 0
Q2
89
COMPTEURS SYNCHRONES MODULO N
EXERCICE
 Exercice 13:

A. Réaliser un compteur synchrone modulo 10 qui possède

une entrée de validation V. tel que si V=0 alors le

compteur est dans un état mémoire , si V=1 alors

validation du comptage.

90
COMPTEURS SYNCHRONES MODULO N
EXERCICE
 Exercice 13:

B. Utiliser ce compteur et des portes logiques pour réaliser

un compteur modulo 100 ( 0,1,2,…………….,98,99,0) ?

C. Généraliser la solution pour réaliser un compteur modulo

1000 ( 0,1,………….,998,999) ?

91
COMPTEURS SYNCHRONES A CYCLE QUELCONQUE
EXEMPLE
Soit le compteur ayant le cycle suivant
0

6 2

1. Pour forcer le compteur d’un état à un autre, il


faut agir sur les entrées synchrones (Di, Ji et Ki ou
Ti).
2. Pour les états qui n’appartiennent pas au cycle du
compteur, il faut les considérer comme étant des
92

états indéterminés.
COMPTEURS SYNCHRONES A CYCLE QUELCONQUE
AVEC DES BASCULES JK

Q2 Q1 Q0 Q2+ Q1+ Q0+ J2 K2 J1 K1 J0 K0


0 0 0 0 1 0 0 X 1 X 0 X
0 1 0 0 1 1 0 X X 0 1 X
0 1 1 1 1 0 1 X X 0 X 1
1 1 0 0 0 0 X 1 X 1 0 X
0 0 1 X X X X X X X X X
1 0 0 X X X X X X X X X
1 0 1 X X X X X X X X X
1 1 1 X X X X X X X X X

93
COMPTEURS SYNCHRONES A CYCLE QUELCONQUE
AVEC DES BASCULES T
Q2 Q1 Q0 Q2+ Q1+ Q0+ T2 T1 T0
0 0 0 0 1 0 0 1 0
0 1 0 0 1 1 0 0 1
0 1 1 1 1 0 1 0 1
1 1 0 0 0 0 1 1 0
0 0 1 X X X X X X
1 0 0 X X X X X X
1 0 1 X X X X X X
1 1 1 X X X X X X

94
DÉCOMPTEURS
 L’études des décompteurs se fait exactement de la même
manière que l’étude des compteurs.

 Exemple d’un décompteur modulo 8:


Q2 Q1 Q0 Q2+ Q1+ Q0+
1 1 1 1 1 0
1 1 0 1 0 1
1 0 1 1 0 0
1 0 0 0 1 1
0 1 1 0 1 0
0 1 0 0 0 1
0 0 1 0 0 0
95
0 0 0 1 1 1
DÉCOMPTEURS
EXEMPLE: DÉCOMPTEUR SYNCHRONE MODULO 23 (BASCULE T)

Q2 Q1 Q0 Q2+ Q1+ Q0+ T2 T1 T0


1 1 1 1 1 0 0 0 1
1 1 0 1 0 1 0 1 1
1 0 1 1 0 0 0 0 1
1 0 0 0 1 1 1 1 1
0 1 1 0 1 0 0 0 1
0 1 0 0 0 1 0 1 1
0 0 1 0 0 0 0 0 1
0 0 0 1 1 1 1 1 1

96

T0=1, T1= Q0, T2=Q0.Q1


COMPTEURS/DÉCOMPTEURS
 Le circuit Compteur/Décompteur peut offrir à la fois
l’opération de comptage et décomptage. Pour ce faire, il
faut rajouter une entrée de commande C qui indique le
type de l’opération (par exemple: si C=0 alors comptage,
sinon décomptage)

H
Compteur/Décompteur
C

97
Q2 Q1 Q0
EXEMPLE: COMPTEUR/DÉCOMPTEUR SYNCHRONE MODULO 23
(BASCULE T)
C Q2 Q1 Q0 Q2+ Q1+ Q0+ T2 T1 T0
0 0 0 0 0 0 1 0 0 1
0 0 0 1 0 1 0 0 1 1

Compteur
0 0 1 0 0 1 1 0 0 1
0 0 1 1 1 0 0 1 1 1
0 1 0 0 1 0 1 0 0 1
0 1 0 1 1 1 0 0 1 1
0 1 1 0 1 1 1 0 0 1
0 1 1 1 0 0 0 1 1 1
1 1 1 1 1 1 0 0 0 1

Décompteur
1 1 1 0 1 0 1 0 1 1
1 1 0 1 1 0 0 0 0 1
1 1 0 0 0 1 1 1 1 1
1 0 1 1 0 1 0 0 0 1
1 0 1 0 0 0 1 0 1 1
98
1 0 0 1 0 0 0 0 0 1
1 0 0 0 1 1 1 1 1 1
EXEMPLE: COMPTEUR/DÉCOMPTEUR SYNCHRONE MODULO 23
(BASCULE T)
C Q2 Q1 Q0 T2 T1 T0
0 0 0 0 0 0 1
0 0 0 1 0 1 1
0 0 1 0 0 0 1
0 0 1 1 1 1 1
0 1 0 0 0 0 1
0 1 0 1 0 1 1 T0=1,
0 1 1 0 0 0 1
0 1 1 1 1 1 1 T1= C  Q0,
1 1 1 1 0 0 1
T2=C Q0.Q1 + C Q0.Q1
1 1 1 0 0 1 1
1 1 0 1 0 0 1
1 1 0 0 1 1 1
1 0 1 1 0 0 1
1 0 1 0 0 1 1
99
1 0 0 1 0 0 1
1 0 0 0 1 1 1
COMPTEURS/DÉCOMPTEURS
EXERCICE

 Exercice 14: Réaliser un compteur/décompteur

décimale définit par la table de fonctionnement suivante:

100
SOURCES DE CE COURS
 Amrouche Hakim, Cours d’Architecture des ordinateurs, École

nationale Supérieure d’Informatique (ESI), Alger, Année

universitaire 2011/2012. Disponible sur http://amrouche.esi.dz/

101

Vous aimerez peut-être aussi