Vous êtes sur la page 1sur 15

CONSOLIDATION DES COMPTES

CONVERSION DES COMPTES DES


ENTREPRISES ETRANGERES

Réalisé par :

ALOUANE MOUNA MASTER : Gestion Financière et Comptable


ABOULMAHASIN HAJAR
Sous la direction de Mr : WADIE BELBAITA
OUNAJJAR HAJAR
TANANI HALA

L’année universitaire : 2021/2022


CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

Plan

Principes De l’intégration Des Comptes Etrangers ..........................................................2

L’identification De La Monnaie De Fonctionnement........................................................2

Modalités De Conversion.....................................................................................................3

Les Méthodes De Conversion..............................................................................................5

Méthode Du Cours Historique............................................................................................5

Méthode Du Cours Clôture.................................................................................................9

Etude de cas........................................................................................................................14

1
CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

I. PRINCIPES DE L’INTEGRATION DES COMPTES ETRANGERS :

1. L’IDENTIFICATION DE LA MONNAIE DE FONCTIONNEMENT :


Selon l’extrait de IAS 21 : « L’environnement économique principal dans lequel une entité fonctionne
est normalement celui dans lequel elle génère et dépense principalement sa trésorerie. En effet une
entité considère les facteurs suivants pour déterminer sa monnaie fonctionnelle :

La monnaie qui influence principalement les prix de vente des biens et des services (il s’agit
souvent de la monnaie dans laquelle les prix de vente de ces biens et services sont libellés et
réglés) ; et du pays dont les forces concurrentielles et la réglementation déterminent de manière
principale les prix de vente de ses biens et services.
La monnaie qui influence principalement le coût de la main d’œuvre, des matériaux et des
autres coûts relatifs à la fourniture de biens ou de services (il s’agit souvent de la monnaie dans
laquelle ces coûts sont libellés et réglés).

A. ENTREPRISE AUTONOME

1. DEFINITION D’UNE ENTITE « AUTONOME »


L’autonomie d’une entreprise, dans ce contexte de conversion, s’apprécie par rapport à la société
mère (ou d’autres sociétés du groupe). Le concept clé pour juger de l’autonomie d’une entité est sa
monnaie de fonctionnement définit précédemment. En général, il s’agit de la monnaie dans laquelle
elle tient ses comptes ou bien la monnaie « locale ».

2. CRITERES D’AUTONOMIE
Une filiale est autonome si sa structure financière est équilibrée en monnaie de fonctionnement.
C’est le cas si elle fonctionne très majoritairement avec sa devise locale, en matière d’exploitation,
d’investissement et de financement.

Elle engendre des produits et supporte des charges d’exploitation qui sont pratiquement tous
libellés dans sa monnaie locale

Sa trésorerie d’exploitation est donc gérée en devise locale

Elle négocie des emprunts et fait des investissements majoritairement dans sa devise locale.

2
CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

B. ENTREPRISE NON AUTONOME

1. DEFINITION
L’autonomie se caractérisant par rapport à la monnaie de fonctionnement de la filiale, on se trouve
dans le cas où la fille à l’étranger fait partie intégrante des activités d’une autre entité du groupe. En
général, elle fonctionne dans la monnaie de la mère, mais ce n’est pas toujours le cas.

Par simplification, on considère ici qu’elle dépend de la mère pour illustrer les critères à retenir. Ainsi
une filiale non autonome mène son activité comme si elle était une extension des activités de la mère:

La monnaie de la mère est prépondérante sur le plan des opérations ou du financement.


Elle vend uniquement des biens importés de la mère et remet à celle-ci les produits
correspondants.
La fille a des liens commerciaux ou financiers prépondérants avec la mère.

2. MODALITES DE CONVERSION :
La norme IAS 21 impose aux entités individuelles incluses dans le périmètre de préparer leurs états
financiers dans sa monnaie de fonctionnement. Le passage de la monnaie de fonctionnement à la
monnaie de présentation s’effectue en utilisant la méthode du cours de clôture.

La conversion des comptes s’opère en une ou deux étapes :

Monnaie locale

Monnaie de fonctionnement (méthode du cours historique)

Monnaie de présentation (méthode du cours de clôture)

En pratique, la première étape de conversion n’intervient que pour des filiales non autonomes situées
dans un pays dont la monnaie est différente de celle du pays où se situe la maison mère

EXEMPLE :

Une société mère française a une filiale F1 australienne qui est aussi détenue par une société
malaysienne.

1ère hypothèse : Cette société F1 a une autonomie économique et financière vis-à-vis de la société
mère française. En revanche, elle a des liens commerciaux prépondérants avec la société
malaysienne.

3
CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

ELEMENT DE REPONSES :

F1 a une autonomie financière par rapport à M française

La monnaie de fonctionnement = monnaie locale (différente de monnaie de M. française).

Conversion des comptes en appliquant le coût de clôture puis on consolide

F1 est non autonome par rapport à M. malaysienne

La monnaie de fonctionnement ≠ monnaie locale (égale à la monnaie de fonctionnement du groupe


malaysien)

Conversion des comptes en appliquant le coût historique puis on consolide

2ème hypothèse : Cette société F1 a une autonomie économique et financière vis-à-vis de la société
mère française et de la société malaisienne.

ELEMENT DE REPONSES

F1 est autonome par rapport à M. française et M. australienne

La monnaie de fonctionnement ≠ la monnaie locale ≠ des monnaies de M. française et malaysienne

1- Conversion des comptes en monnaie de fonctionnement selon le coût historique

2- Conversion des comptes de la filiale en monnaie des deux sociétés F et M selon le coût de clôture

3- Consolidation des comptes

4
CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

II. LES METHODES DE CONVERSION :

1. METHODE DU COURS HISTORIQUE :


A. MODALITE DE CONVERSION :

Dans cette méthode on commence toujours par convertir le bilan avant le CPC

1) CONVERSION DU BILAN

Dans cette méthode on distingue deux catégories :

Les éléments Les éléments non


monétaires monétaires

Cour de clôture Cours Historique

Les postes du bilan qui


représentent des liquidités ou
des sommes à recevoir ou à Les autres éléments du bilan
payer dont les sommes en tels que : les immobilisations,
monnaie local est parfaitement capitaux propre, stock ...
connue : les disponibilités, les
dettes et les créances.

5
CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

2) COMPTE DU PRODUIT ET CHARGE :

En ce qui concerne le compte de résultat, les produits et les charges sont, en principe, convertis au
cours en vigueur à la date ou ils sont constatés (cours de transaction) ; en pratique ils sont par
simplification convertis au cours moyen de la période.

Les charges ou les produits relatifs à des postes du bilan convertis au taux historique, sont eux-
mêmes convertis au cours historique.

6
CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

3) COMPTABILISATION DES ECARTS :

Les différences résultant de la conversion sont généralement considérées comme des gains ou des
pertes et sont portées au compte de résultat dans un poste particulier dénommé « écart de conversion
»

La conversion des postes du bilan et du compte de résultat à des taux différents et la variation de ces
cours entre le début et la clôture engendre un écart dit la conversion.

Il est calculé par différence entre les charges et les produits convertis (y compris le résultat) et inscrit
au compte de résultat soit en produit soit en charge au poste écart de conversion

EXEMPLE :

Actif Montant Passif Montant


Immob incorpo 900 Capital social 2500
Immob corpo 3500 Réserves 500
Créances 950 Résultat 300
Banque 300 Fournisseurs 1000
Caisse 50 Autres dettes 1400
Total actif 5700 Total passif 5700

Au cours de l'exercice 2017 la filiale a réalisé un résultat positif de 650 UM. Le taux de change, le
bilan et le compte de résultat de la filiale en 2017 sont donnés comme suit :

Cous de change
01/01/2017 UM= 10 MAD
31/12/2017 UM=10.5 MAD
Moyen UM=10.3 MAD

7
CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

Bilan 31/12/2017

Immob incorpo 870 Capital social 2500


Immob corpo 3000 Réserves 500
Créances 2300 Résultat 650
Banque 400 Fournisseurs 1520
Caisse 100 Autres dettes 1500
Total actif 6670 Total passif 6670

COMPTE DES PRODUITS ET CHARGES 31/12/2017

Charge Montant Produit Montant


∑ charges 5500 ∑ produit 7000
D° aux Amt des 500
immob corp

Impôt sur le résultat 350


Résultat 650
Total 7000 Total 7000
TAF : convertissez le bilan et le CPC selon la méthode de cours historique

CORRECTION :

ACTIF UM TX DE DH PASSIF UM TX DE DH
CONVERSION CONVERSION

Immob 870 TH (10) 8700 Capital 2500 TH (10) 25


incorpo social 000
Immob 3000 TH (10) 30 000 Réserves 500 TH (10) 5000
corpo
Créances 2300 TC (10.5) 24 150 Résultat 650 Calculé 6390
Banque 400 TC (10.5) 4200 Fournisseurs 1520 TC (10.5) 15
960
Caisse 100 TC (10.5) 1050 Autres 1500 TC (10.5) 15
dettes 750

TOTAL 6670 68100 TOTAL 6670 68


ACTIF PASSIF 1000

8
CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

Charge UM Tx de DH Produit UM Tx de DH
conversion conversion
∑ charges 5500 TM (10.3) 56 650 ∑ 7000 TM (10.3) 72
produit 100
D° aux Amt 500 TH (10) 5 000
des immob
corp
Impôt sur le 350 TM (10.3) 3 605
résultat
Résultat 650 Bilan 6 390
Charge fin 7000 Calculé *455
écarts de
conversion
∑ charges 7000 72 100 Total 7000 72
produits 100
*(56 650 + 5000 + 3605 +6390) – 72 100 = 455

2. METHODE DU COURS DE CLOTURE :

A. MODALITE DE CONVERSION :

Dans cette méthode, on commence toujours par convertir le compte de résultat avant le bilan.

1) CONVERSION DU CPC :

Selon cette méthode, tous les éléments du CPC sont convertis en théorie au cours de change de
clôture et en pratique à un cours moyen, y compris le résultat de l’exercice.

COMPTE DES PRODUITS ET CHARGES


Charges Cours Produits Cours
Charges décaissées TM Produits encaissés TM
Ecart de conversion Ne figure pas Ecart de conversion Ne figure pas
Résultat(bénéfice) TM Résultat(perte) TM
TM : Taux Moyen

2) CONVERSION DU BILAN

Tous les éléments d’actif et de passif, monétaires et non monétaires, hormis les capitaux propres hors
résultat maintenus à leur cours historique d’entrée dans le périmètre de consolidation, sont convertis
au cours à la date de clôture de l’exercice. Le résultat est inscrit au bilan pour sa valeur de conversion
au compte de résultat, c’est-à-dire au cours moyen.
9
CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

BILAN

Actif Taux applicables Passif Taux applicables


Immob incorp TC Capitaux propres TH
hors le résultat
Immob corp TC
Immob fin Ecart de conversion Calculé
-Créances TC
-Autres TC
Stocks TC Résultat TM ou TC
Créances TC Provision pour TC
risques et charges
Trésorerie TC Dettes TC

3) COMPTABILISATION DES ECARTS :

La différence de change entre les capitaux propres qui sont convertis au taux historique et les autres
postes du bilan qui sont convertis au taux de cloture doit etre comptabilisé au poste écart de
conversion. Il est calculé par la différence entre les actifs et les passifs convertis ( y compris le
résultat), afin de garantir l’équilibre du bilan.

NB : les réserves incluses dans les capitaux propres sont converties au cours de conversion des
résultats qui ont été à l’origine de ces réserves. En principe le cours de change à utiliser est le cours
moyen.

EXEMPLE ILLUSTRATIF :

Actif Montant Passif Montant


Immob incorpo 900 Capital social 2500
Immob corpo 3500 Réserves 500
Créances 950 Résultat 300
Banque 300 Fournisseurs 1000
Caisse 50 Autres dettes 1400
Total actif 5700 Total passif 5700

10
CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

Au cours de l'exercice 2017 la filiale a réalisé un résultat positif de 650 UM. Le taux de change, le
bilan et le compte de résultat de la filiale en 2017 sont donnés comme suit :

Cous de change
01/01/2017 UM= 10 MAD
31/12/2017 UM=10.5 MAD
Moyen UM=10.3 MAD

BILAN 31/12/2017

Actif Montant Passif Montant


Immob incorpo 870 Capital social 2500
Immob corpo 3000 Réserves 500
Créances 2300 Résultat 650
Banque 400 Fournisseurs 1520
Caisse 100 Autres dettes 1500
Total actif 6670 Total passif 6670

COMPTES DES PRODUITS ET CHARGES AU 31/12/2017

Charge Montant Produit Montant


∑ charges 5500 ∑ produit 7000
D° aux Amt des 500
immob corp
Impôt sur le résultat 350
Résultat 650
Total 7000 Total 7000
TAF : convertissez le bilan et le CPC selon la méthode du cours de cloture

SOLUTION :

Actif UM Tx de DH Passif UM Tx de Dh
conversion conversion

Immob 870 TC (10,5) 9 135 Capital 2500 TH (10) 25 000


incorpo social
Immob 3000 TC (10,5) 31 500 Réserves 500 TH (10) 5 000
corpo Ecarts de Calculé 1 630*
conversion

11
CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

Créances 2300 TC (10.5) 24 150 Résultat 650 TM (10.3) 6 695


CPC
Banque 400 TC (10.5) 4200 Fournisseurs 1520 TC (10.5) 15 960
Caisse 100 TC (10.5) 1050 Autres 1500 TC (10.5) 15 750
dettes

Total 6670 70 035 6670 70 035


actif

*1630= total actif (70 035) - (25000 +5000+6695+15960+15750)

Charge UM Tx de DH Produit UM Tx de DH
conversion conversion
∑ charges 5500 TM (10.3) 56 650 ∑ 7000 TM (10.3) 72 100
produit
D° aux Amt 500 TM (10,3) 5 150
des immob
corp
Impôt sur le 350 TM (10.3) 3 605
résultat
Résultat 650 TM(10,3) 6 695
∑ charges 7000 72 100 Total 7000 72 100
produits

12
CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

ETUDE DE CAS

La filiale DELTA située au Canada d’un groupe Marocain a pour seule activité la
gestion d’un immeuble dont elle propriétaire. Ses comptes annuels en dollar
canadien « CAD » sont les suivants :

Bilan en KCAD année N

ACTIF MT PASSIF MT

Immeuble 100 Capital 100

Amortissements (20) Réserves 100

Actifs monétaires 220 Résultat 20

Dettes diverses 80

TOTAL ACTIF 300 TOTAL PASSIF 300

Compte de résultat en KCAD

Loyers perçus 100

D° aux amortissements (10)

Autres charges (70)

Résultat 20

Cette filiale a été créé par la société mère qui a versé l’intégralité du capital soit
100 CAD. A la date de ce versement, le CAD valait 5 DH marocain.

TAF :

1- Procéder à la conversion des comptes de la filiale selon la méthode du cours


historique sachant que :

L’immeuble a été acquise à une époque où le cours du CAD était de 5 DH.

13
CONVERSION DES COMPTES DES ENTREPRISES ETRANGERES
•••

Les réserves de la société correspondent à des bénéfices antérieurs convertis au


taux moyen de 6.1 MAD.

Les loyers et charges de l’exercice sont convertis au taux moyen de 6.5 MAD.

A la clôture de l’exercice, le cours du CAD est de 7 MAD, contre 6MAD à


l’ouverture de l’exercice.

2- Procéder à la conversion des comptes de la filiale selon la méthode du cours


de clôture sachant que :

A la clôture de l’exercice, le cours du CAD est de 7 MAD, contre 6MAD à


l’ouverture de l’exercice.

Le cours moyen de l’exercice a été de 6.5 MAD.

Les réserves correspondent à des bénéfices antérieurs convertis au taux moyen


de 6.1 MAD.

14

Vous aimerez peut-être aussi