Vous êtes sur la page 1sur 5

IA Ziguinchor Année Scolaire :2018/2019

Lycée de Djinaky M.FAYE


Términales Scientifiques

TD N 0 6 :ESPACE DE PROBABILTE - PROBABILITE CONDITIONNELLE


VARIABLE ALEATOIRE
Exercice 1 :
Un jeu de 32 cartes est constitué de 4 couleurs : Piques, coeur, treffle et carreau. Chaque couleur est composé
de 8 cartes : l’As ; le Roi, la Dame, le Valet, le 10, le 9, le 8 et le 7.
1)On tire simultanément 3 cartes de ce jeu.Calculer la probabilité de chacun des événements suivants :
A : " Les trois cartes sont des As"
B :" Il y’ a au moins deux couleurs parmi les trois cartes"
C :" Il y’a pas d’As parmi les trois cartes"
2)On tire successivement avec remise 3 cartes du jeu de 32 cartes.On définit la variable aléatoire X qui est
égale au nombre de couleur tiré.
Déterminer la loi de probabilité de X.

Exercice 2 :
Une urne contient 12 fiches portant chacune une lettre du mot "BACCALAUREAT".
1)On tire successivement et au hasard les 12 fiches en les plaçant l’une après l’autre.
Quelle est la probabilité d’obtenir :
a) Un mot commençant par une consonne ?
b) Un mot commençant par une voyelle ?
c) Le mot BACCALAUREAT ?
2)On remetles fiches dans l’urne et on en tire que 3 fiches toujours successivement et sans remise.
Quelle est la probabilité d’obtenir :
a)Le mot BAC.
b)trois voyelles
c)Un seul A
d)Au moins un A.

Exercice 3 :
Les laboratoires pharmaceutiques indiquent pour chaque test sa sensisibilité α, qui est la probabilté que le test
soit positif si le sujet est malade, et sa spécifité β , qui est la probabilité que le test soit négatif si le sujet est
sain.Sachant qu’ en moyenne il y’ a un malade sur 1000 personnes, calculer la probabilité d’ etre un sujet
sain alors que le test est positif, avec α = 95% et β = 97%.
Calculer la probabilité d’ etre malade alors que le test est négatif.

Exercice 4 : Une porte monnaie comprend quatre pièces de 500F et six pièces de 200F.Un enfant tire au
hasard et simultanément 3 piècesdece porte monnaie.
1)Calculer la probabilité de l’événement A " tirer 3 pièces de 500F".
2)Soit X la variable aléatoire égale au nombre de pièces de 500F tiré.
a)Déterminer la loi de probabilité de X.
b)Calculer l’ espérance mathématiques de X et son écart type.
3)L’enfant répète 5 fois la meme épreuve en remettant à chaque fois les trois pièce tirées dans le porte mon-
naie.Quelle est la probabilité que l’événement A se réalise trois fois à l’issu de l’épreuve.

Exercice 5 :
1) On considère un dé cubique truqué dont les faces sont numérotées de 1 a 6.
On notePi la probabilité d’ apparition de la face i. Les Pi vérifient :
P1 = P2 ; P3 = P4 = 2P1 ; P5 = P6 = 3P1 ;
M.FAYE, Lycée de Djinaky 1
1
a) Montrer que P1 = 12 .
5
b) Montrer que la probabilité de l’ évenement A " obtenir 3 ou 6" est égale a 12 .
2) Un jeu d ’adresse consiste a lancer le dé decrit ci dessus puis a lancer une fléchette sur une cible fixe.
Si le joueur obtient 3 ou 6, il se place a 5m de la cible et lance la fléchette sur la cible a 5m, la probabilité d
atteindre la cible est alors 53 .
Si l’ évenement A n’ est pas réalisé il se place a 7m de la cible et lancela fléchette ; la cible est atteinte avec
une probabilté égale a 25 .
On note C l évenement "la cible est atteinte".
a) Calculer P (C/A) et P (C/Ā. En déduire que P (C) = 29 60
.
b) Déterminer P (A/C).
3) Le joueur dispose de 10 fléchette qu’ il doit lancer une a une, de facon indépendante, dans les mémes
conditions que celles définies précédemment.
Calculer la probabilité pour qu’ il atteigne la cible exactement 4 fois.

Exercice 6 :
Un tiroir contient, pêle mêle, 5 paires de chaussures noires, 3 paires de chaussures vertes et 2 paires de chaus-
sures rouges. Toutes les paires de chaussures sont de modéles différentes, mais indiscernable au toucher.
1) On tire simultanément 2 chaussures au hasard et on admet l’ équiprobabilité des tirages .
a) Calculer la probabilité de l’ événement A " Tirer deux chaussures de même couleurs".
b) Calculer la probabilité de l ’événement B "tirer un pied ganche et un pied droit."
1
c) Montrer que la probabilité de l’événement C " tirer les deux chaussures d’ un même modele " est P (C) = 19 .
2) On ne conserve dans le tiroir qu’ une paire de chaussures noires et une paire de chaussures rouges.On tire
successivement et sans remise une chaussure du tiroir jusqu’ a ce que le tiroir soit vide.
on note X la variable aléatoire égale au rang d’ apparition de la deuxieme chaussure noire.
a) Quelles sont les différentes valeurs prises par X.
b) Montrer que la loi de probabilité de X est : P (X = 2) = 16 ; P (X = 3) = 31 et P (X = 4) = 12 .
c) Calculer son ésperence mathématique et son écart type.

Exercice 7 :
Au cours d’une expérience sur le comportement des animaux, des rats doivent choisir entre quatre portes
d’apparence identiques, dont l’une est dite "bonne" et les trois autres sont dites "mauvaises".Chaque fois
qu’il choisit une mauvaise porte, le rat reçoit une décharge électrique désagréable et est ramené à son point
de départ, et cela jusqu’a ce qu’il choisissent la bonne porte.
1)Le rat n’a aucune mémoire, il choisit à chaque essai de façon équiprobables entre les quatre portes.
Déterminer la probabilité des évènements suivants :
a) Le rat sort au bout de la troisième fois.
b)Le rat sort au bout de la septième fois.
2)Le rat a une mémoire parfaite. A chaque nouvel essai,il évite les mauvaises portes choisies précédemment
et il choisit de façon équiprobables entre celles qu’il n’a pas encore essayées. Soit k le nombre d’essai possible
pour le rat.
a)Déterminer les valeurs possibles de k.
b)Pour chaque valeur de k, déterminer la probabilité associée.

Exercice 8 :
On dispose de de 2 dés cubiques en apparence identique dont l’un est parfait et l’autre truqué.Les faces de
chacun d’eux sont numérotées de 1 à 6. Avec le dé truqué, la probabilité d’obtenir la face 5 lors d’un lancé
est de 31 .
1.a)On lance le dé parfait 3 fois de suite et on désigne par X la variable aléatoire égale au nombre de fois ou
la face 5 apparait.Quelle est la loi de probabilité de X.
b) On lance le dé truqué 3 fois de suite.Quelle est la probabilité d’obtenir 2 fois la face portant le chiffre 5 ?
2)On choisit au hasard l’un des deux dés, les choix étant équiprobables. On le lance 3 fois de suite. On consi-
dère les événement suivant :
M.FAYE, Lycée de Djinaky 2
A" Obtenir exactement deux fois la face portant le chiffre 5"
B" Choisir le dé truqué"
C" Choisir le dé truqué et obtenir exactement deux fois la face portant le chiffre 5"
D" Choisir le dé non truqué et obtenir exactement deux fois la face portant le chiffre 5"
Calculer P(A), P(B), P(C) et P(D).

Exercice 9 :
On jette 3 fois un dé a 6 faces , et on note a, b et c les résultats succéssifs obtenus.On note

Q(x) = ax2 + bx + c
Déterminer la probabilté pour que :
1) Q ait deux racines distinctes.
2) Q ait une racine double.
3) Q n ’ait pas de racines réelles.

Exercice 10 :
Trois chasseurs repérent en même temps un lapin qui est équidistant de ces derniers. Les chasseurs ont les
mêmes marques de fusils.Le premier le tue avec une probabilité égale a 0, 60. Le second le loupe avec une
probabilité égale a 0, 20.Enfin le troisieme le tue avec une probabilité égale a 0, 90.On suppose que si le lapin
est touché alors il ne pourra plus courir et donc sera tué.
1) Est il préférable d ’etre le premier , le deuxieme ou le troisieme a essayer de tuer ce lapin ?
2) Calculer la probabilité que ce lapin soit tué.
3) Un chasseur ayant la probabilité de tuer égale a celle trouvée en question 2) tire 5 fois de suite dans les
mêmes conditions.Quelle est la probabilité que ce lapin soit tué.
4) Calculer l’espérence pour ce dernier de le tuer.

Exercice 11 :
On considère Ω l’univers associé à une expérience aléatoire, A et B deux événements. Dans le cas d’équipro-
babilté, rappeler les probabilité des événements suivants :
A, A sachant B, A ∩ B et (A ∩ B) ∪ (A ∩ B).
Une société de distribution d’ électricité ayant une production suffisante en électricité pour assurer une ali-
mentation continue dans tout le pays, procède à des délestages.
Ainsi, à partir d’un certains jours les délestages ont débuté dans un ville à un rythme décrit comme suit :
∗ Le premier jour la ville est délestée.
∗ Si la ville est délesté un jour, la probabilité qu’elle soit délesté le jour suivant est 29 .
∗ Si elle n’est pas délesté un jour, la probabilité qu’elle le soit le jour suivant est : 65 .
On désigne par Dn l’évènement " La ville est délesté le nim jour" et Pn la probabilité de l’évènement Dn .
Pn = p(Dn ).
1)Montrer les égalités suivantes :
P (D1 ) = 1 ; P (Dn+1 /Dn ) = 29 ;P (Dn+1 /Dn ) = 56 .
2)Exprimer Pn+1 en fonction de P (Dn+1 ∩ Dn ) et P (Dn+1 ∩ Dn ).
3)En déduire que quel que soit n ∈ N∗ , on a : Pn+1 = − 11 P + 56 .
18 n
On pose Un = 6Pn − 29 90
, pour tout n ∈ N∗ .
a)Montrer que la suite (Un ) est géométrique. Préciser sa raison et son premier terme.
b)Exprimer Un puis Pn en fonction de n.
c)Un match de football doit se jouer le 20em jour.Quelle est la probabilité pour que les habitants de la ville le
suivent sans délestage.

Exercice 12 :
Une urne contient 10 boules indiscernables au touché dont 5 rouges, 3 jaunes et 2 vertes. Dans les questions
1.) 2) on tire au hasard et simultanément 3 boules de cette urne.
M.FAYE, Lycée de Djinaky 3
1)Soit les évènements suivants : A : "Les trois boules sont rouges" ; B : "les trois boules sont de la meme
couleur" ; C :" Les trois boules sont chacune d’une couleur différente".
a)Calculer P(A), P(B) et P(C).
b)On appelle X la variable aléatoire qui à chaque tirage associe le nombre de couleur obtenues. Déterminer
la loi de probabilité de X. Calculer E(X) et Var(X).
2)Dans cette question on ajoute aux cinq boules rouges n boules rouges où n ≥ 2. L’urne contient donc n + 5
boules rouges et le meme nombre de boules jaune et vert que précédemment. On tire simultanément deux
boules de cette urne.Soit les événements suivants : D :"tirer deux boules rouges" ; E :" tirer deux boules de la
meme couleur".
n(n+1)
a)Montrer que la probabilité de l’événement D est : P (D) = (n+4)(n+5) .
b)Pour quelles valeurs de n P(D) est nulle.

Exercice 13 :
On joue avec deux dés cubiques non pipés.
Les faces de l’un sont numérotées : 0 ; 0 ; π3 ; π3 ; 4π
3
; 4π
3
.
Les faces de l’autre sont numérotées : 0 ; 0 ; 6 ; 6 ; π2 ; π2 .
π π

On tire les deux dés simultanément.On note α et β les nombres qui apparaissent sur les faces supérieures des
dés et on appelle X la variable aléatoire qui à chaque lancé associe le nombre sin(α + β).
1)Déterminer toutes les valeurs prises par X.
2)Etablir la loi de probabilité de X.

Exercice 14 :
Une urne contient quatre jetons qui porte le nombre 1, deux qui portent le nombre e et six qui portent le
nombre 1e .
on tire successivement et avec remise deux jetons de l’urne et on note x et y les nombres lus respectivement
sur le premier et le deuxième jeton tiré.
A cette expérience, on associe le point M d’affixe z = lnx + ilny.
1)Le plan est muni du repère orthonormé (O;~i; ~j).
Déterminer la probabilité de chacun des événements suivants :
A : " M appartient à l’axe des ordonnées"
B : " M appartient à l’axe des abscisses"
C : " M appartient aux deux axes"
D : " M n’ appartient à aucun des axes."
−−→
E : " L’angle (OM ;~i) est égal à π4 "
A : " Le point M appartient au cercle trigonométrique." 2) Soit X la variable aléatoire réelle qui à chaque
tirage associe la distance OM .
a. Déterminer la loi de probabilité de X.
b. Déterminer la fonction de répartition de X.

Exercice 15 :
La banque de sang de l’hôpital décide de recenser le groupe sanguin des premiers cas de maladies traités.
Il constate que parmi eux certains présentent le facteur Rhésus + et d’autres le facteurs Rhésus −.Les
résultats sont regroupés dans le tableau ci - dessous.

O A B AB
Rhésus + 35,5% 38,1% 6,2% 2,8%
Rhésus − 9,0% 7,2% 1,2% 0,5%

Dans cette exercice, les résultats numériques demandés seront, s’il y a lieu, arrondis à 3 décimales.

M.FAYE, Lycée de Djinaky 4


1. L’objectif de cette question est de compléter à l’aide de données de ce tableau l’arbre suivant, à recopier
sur la copie.

L’expérience consiste à choisir une personne au hasard dans la population donnée.


On note Rh+ l’évènement :"la personne a le facteur Rhésus +".
On note O l’évènement :" la personne appartient au groupe sanguin O".

a/ Déterminer la probabilité p1, c’est à dire p(RH+).


(On détaillera le calcul effectué puis on reportera ce résultat dans l’arbre).

b/ Déterminer la probabilité p2 (en détaillant les calculs).

c/ Compléter le reste de l’arbre, en remplaçant chaque point d’interrogation par la probabilité correspon-
dante (il est inutile de détailler les nouveaux calculs).

2.a/ Comment peut-on à partir de l’arbre déterminer la probabilité de O ?


Vérifier ce résultat à l’aide du tableau

b/ Quelle est la probabilité pour qu’une personne appartenant au groupe O ait le facteur Rhésus + ?

3.a/ On considère n personnes choisies au hasard dans la population donnée.


Calculer en fonction de n la probabilité p pour qu’il y ait, parmi elles, au moins une personne du groupe
O.

b/ Calculer la plus petite valeur de n pour laquelle on a p ≥ 0, 999 .

M.FAYE, Lycée de Djinaky 5

Vous aimerez peut-être aussi