Vous êtes sur la page 1sur 11

Séquence 

Projet4 objet d’étude : « le nouvelle » 1e AS :3

CONTENU DE LA SEQUENCE 3

Séance1 : Compréhension de l’écrit.


Le chef D. Buzzati

Séance2 : Expression
La fiche de lecture

Séance3 : Syntaxe

Séance4 : Lexique
Vocabulaire relationnel.

Séance4 : Synthèse

Séance5 : Evaluation certificative

Séance6 : finalisation du projet

Séance7 : évaluation du projet

Séance8 : socialisation du projet

Page 1
Séquence 
Projet4 objet d’étude : « le nouvelle » 1e AS :3

Séance1

COMPREHENSION DE L’ECRIT

Support :
Le chef extrait de la nouvelle de D. Buzzati extrait …………………………p.153

Objectifs de la séance :
-Retrouver le schéma actantiel qui "porte" un récit.
- Expliquer l'apport des parties discursives dans un récit.
- Rédiger un récit à partir d'un schéma actantiel en y intégrant des paroles.

Plan de la séance
- Lecture de l’extrait
- Questions de compréhension

Déroulement de la séance

" Le chef "

Il est directeur d'une grande industrie. Il a passé la soixantaine. Tous les mains il se lève à six
heures, été comme hiver. A sept heures, il est déjà à l'usine où il reste jusqu'à huit heures du soir et
au-delà. Même le dimanche va travailler, même si les ateliers et les bureaux sont vides, mais une
heure plus tard, ce qu'il considère comme un vice. Il est l'homme sérieux par excellence : il sourit
rarement, il ne rit jamais. L'été il se permet, mais pas toujours, une semaine de vacances dans sa
villa sur le lac. Il n'a aucune faiblesse : il ne fume pas, ne boit ni café ni alcool, il ne lit pas de
romans. Il ne tolère aucune faiblesse chez les autres. Il se croit important, il est important. Il dit des
choses importantes. Il a des amis importants. Il ne donne que des coups de téléphone importants.
Même ses blagues en famille sont très importantes. Il se croit indispensable, il est indispensable.
Ses obsèques auront demain à quatorze heurs trente, Le cortège se réunira au domicile du défunt.
D. Buzzati, Les nuits difficiles, éd. Laffont.

1-Quel est le personnage central dans ce texte ?


Un directeur.
2-Quel âge a-t-il ?
Plus de soixante ans.
3-Sous quelle forme ce directeur est présenté dans le texte ?
Une caractérisation.
4-Par quel moyen de caractérisation est décrit ce directeur ?
Phrases du type déclaratif/ négatif.
5-Retrouvez les différentes parties du texte.
1ère partie :
[Tous les matins……comme un vice] ce qu'il fait quotidiennement (actions)
2ème partie
[L'été il se permet… il est indispensable] ce qu'il est et ce qu'il dit

Page 2
Séquence 
Projet4 objet d’étude : « le nouvelle » 1e AS :3

3ème partie
[Ses Obsèques… défunt.] Son décès

6-Relevez dans le premier paragraphe les mots qui renvoient au temps.


Six heurs- sept heures- huit heures- le soir.
Leur emploi traduit la rigueur ; la ponctualité et le sérieux de ce directeur.
7-Qu'est-ce personnage considère comme un vice ?
Le fait d'aller le dimanche, une plus tard même quand les bureaux et les ateliers
Sont fermés.
8-Quel lien faites-vous entre cet emploi et la fin du texte ?
L'égocentrisme de ce directeur ; au point que l'on considère ce personnage et d'un aspect très
Sérieux à l'excès et à la fin il est mort.
9-Quel est le trait de caractère qui ressort de ce portrait ?
Un trait de caricature.
10- Quelle fonction occupe la personnalité de ce personnage ?
La fonction d'opposant.

Page 3
Séquence 
Projet4 objet d’étude : « le nouvelle » 1e AS :3

Séance2

2- EXPRESSION

Titre de la leçon :
- La fiche de lecture
Objectifs de la séance :
- Connaitre les rubriques d’une fiche de lecture
- Apprendre à synthétiser les informations
- Etablir une fiche de lecture de la nouvelle étudiée
Plan de la séance :
- Présentation des rubriques d’une fiche de lecture
- Application à la nouvelle étudiée le « K » D. Buzzati.

Déroulement de la séance
1. se familiariser avec la fiche de lecture

Eléments à prendre en charge :


1- l’auteur du texte étudié (nouvelle ou roman) : il ne s’agit pas de développer une
biographie détaillée de l’auteur, mais de situer l’écrivain dans son époque.
2- qui est le narrateur ? Qui parle ?
Ne confondons pas l’auteur qui est le personnage qui a écrit la nouvelle et le narrateur qui
est fictif qui relate l’histoire.
Rechercher l’identité du narrateur qui peut être :
-Absent du récit : celui-ci est écrit à la 3ème personne et semble alors objectif.
-Un personnage principal : le récit est alors écrit à la première personne. la vision des
événements est celle de ce personnage.
3- le temps de la narration.
La narration peut se situer après l’histoire : le récit relate des événements passés :
Les temps employés seront le passé simple, l’imparfait, le plus-que-parfait.
La narration peut se situer en même temps que l’histoire : le récit relate des événements au fur et
mesure qu’ils se produisent. Le temps employé est essentiellement le présent de narration.

4- la fonction des personnages dans l’histoire.


Dans une nouvelle, un roman, les personnages agissent ou subissent les événements. Ils entrent en
conflit avec d’autres personnages. Ils se définissent par le rôle qu’ils jouent dans l’action. C’est-à-
dire par leur fonction. Préciser donc qui est le héros des l’histoire.
5- l’action :
Bien montrer l’évolution de la situation initiale du récit vers la situation finale en distinguant les
différentes étapes dans l’évolution de l’action. Il s’agit de retrouver les principales péripéties qui
bouleversent la situation et qui sont des points forts de l’histoire.
6- la chronologie et la narration :
Bien distinguer l’ordre de l’histoire, c’est-à-dire la chronologie des événements dans la nouvelle
(ou le roman) et l’ordre de la narration qui peuvent correspondre ou non.
La narration de l’histoire suit la narration quand le romancier présente son récit dans l’ordre où les
événements se sont produits.

Page 4
Séquence 
Projet4 objet d’étude : « le nouvelle » 1e AS :3

L’ordre de la narration peut être différent de la chronologie de l’histoire.


7- les lieux et l’époque :
Dans l’étude de la nouvelle, il y a lieu de rendre compte :
-De l’évolution de l’histoire dans l’espace. Dans quels lieux l’action se déroule-t-elle ? quelles
fonctions ont-elles dans l’intrigue ? s’agit-il de produire un « effet de réel » ou de donner des
indices qui serviront le récit ? on s’interroge ici sur les fonctions de la description. La description
peut, soit suspendre le temps de l’histoire (elle introduit alors une pause dans le récit), soit être
orientée par le regard ou la démarche d’un personnage. Elle peut avoir plusieurs fonctions
différentes :
-Une fonction référentielle : la description renvoie à la réalité. L’auteur cherche à créer un effet de
réel dans le récit
-Une fonction explicative : la description donne des indices pour l’action future ; l’auteur y
rassemble des informations sur les lieux, les objets, le physique ou la psychologie des
personnages, utiles pour la suite du récit. La description sert à justifier les réactions des
personnages.
-Une fonction symbolique : la description évoque de façon imagée un aspect du personnage, de
l’action ou de l’époque où se situe l’action. Il faut donc repérer les notations de dates, les
indications historiques ou les références culturelles.
Etude des personnages :
- Combien de personnages : un ou plusieurs ?
- Quel est le personnage principal ?
- Est-il distinct du narrateur (celui qui raconte l’histoire) ?
Exercices de production :
1. Etablis une fiche d’identité de ce personnage :
- Son physique (sexe, âge)
- Son caractère
- Son rôle
2. Ecriture de la nouvelle :
Continue le travail que tu as commencé dans la séquence1. Tu dois maintenant relater les
différents événements qui se sont produits après l’intervention de l’événement de l’élément
modificateur (actions des personnages, intervention d’autres personnages ou d’autres éléments-
objets, animaux- qui vont jouer un rôle dans l’histoire).

Page 5
Séquence 
Projet4 objet d’étude : « le nouvelle » 1e AS :3

LA FICHE DE LECTURE

Une synthèse qui se matérialisera par l'élaboration d'une fiche de lecture.

Nom de l'auteur :

Titre de l'œuvre :

Titre de la nouvelle :

Thème(s) abordé(s) :

Synopsis : (récit bref récapitulant les différents moments de l'action) :

Espace te temps : le récit s'étend-il sur plusieurs périodes ?

Forces agissantes :

Narrateur :

Visée de la nouvelle (morale) :

Page 6
Séquence 
Projet4 objet d’étude : « le nouvelle » 1e AS :3

Séance2

3-OUTILS LINGUISTIQUES

1. syntaxe

Les temps du récit:


 Observe :
La vie de Stefano était désormais toute tracée, néanmoins, le souvenir du K le tourmentait comme
un mirage à la fois funeste et fascinant, et au fur et mesure que les jours passaient, au lieu de
s'estomper, il semblait s'intensifier.
D. Buzzati. Le K, éd. Pocket.

Relevez les verbes de ce texte et dites à quel temps ils sont employés?
Etait : verbe être, à l'imparfait.
Tourmentait : verbe tourmenter 1er groupe à l'imparfait.
Passaient : verbe passer 1er groupe à l'imparfait.

Les trois verbes sont employés à l'imparfait parce qu'il s'agit d'un récit et parmi les caractéristiques du
récit c'est l'emploi de l'imparfait et le passé simple.

Retenons :
L'imparfait de l'imparfait décrit une action durable dans le passé, par opposition au passé simple qui
marque la soudaineté d'un événement.
Ex:
C'est alors que la pensée de cette créature hostile qui l'attendait jour et nuit devint pour Stefano une
obsession secrète.

Passé présent futur

Imparfait p. simple

L'attendait devint

Page 7
Séquence 
Projet4 objet d’étude : « le nouvelle » 1e AS :3

Exercice : 1
Ecrivez les verbes mis entre parenthèses aux temps du passé (Imparfait ou passé simple).
Les herbes (bouger) et une forme allongée (apparaître) au dessus. L'éléphant (avancer) avec
rapidité. Il (arriver) bientôt à une charnière et on (pouvoir) le voir tout entier. Il (être) gigantesque et
(porter) deux défenses blanchâtres.
Exercice : 2
Même consigne :
Un jour père Valette (m'emmener) secrètement pêcher en eau profonde. Les peupliers (portaient) un
écriteau sur lequel (être) peints ces mots « pêche interdite ».
Nous (jeter) quand même nos lignes. Elles (être) à peine dans l'eau que nous (voir) paraître un garde.
-Eh ! Quoi (s'écrier) t-il, n'avez-vous point vu la pancarte ?
Je (monter) mes lunettes et (répondre) aussitôt, non sans espièglerie :
- Je suis moyen et je n'ai rien vu.

Exercice2 :
Mettez les verbes donnés à l’infinitif aux temps qui conviennent :
- L’orage (éclater) pendant qu’ils remontaient vers le village.
- Nous (arriver) enfin à une rivière qui (couler) en contrebas.
- Un jour quand il (être) petit, il (tenter) de fuguer mais ses parents (retrouver)
sa trace assez vite : il (se réfugier) dans la cabane au fond du jardin.
- Comme les oiseaux (voler) bas, ils (savoir) que la tempête (approcher).
- Le bateau (rentrer) au port quand soudain le phare (s’étendre).

Exercice2 :
Rétablissez le texte original en remplaçant le présent par le temps du récit.
Par une belle matinée de printemps, Léon, artiste peintre, met la dernière touche à son tableau quand
soudain sa voisin Léa vient frapper à coups redoublés à la porte de on atelier. "Il y a un bœuf dans mon
jardin", annonce-t-elle pour expliquer son intrusion intempestive. […]
L’artiste s’empare d’une tige de plante et es met à frapper résolument les flancs de l’animal. Ce dernier
interrompt un long moment le travail de mastication auquel il se livre sur les parterres de fleurs de
mademoiselle Léa, puis considère d’un œil interrogateur son tortionnaire. Mademoiselle Léa en fait
autant, avec une hostilité plus marquée. Elle n’aime pas que l’on maltraite les bêtes.
D’après Saki, Nouvelles, éd. Laffont.

Exercice3 :
Dans le texte suivant, utilisez le temps qui convient : l’imparfait, le passé simple ou le plus-que-parfait.
Le navire (voguer) depuis deux leurs, et n’(avoir) pas fait escale une seule fois. Pourtant l’équipage
s’(affairer), chacun (savoir) parfaitement ce qu’il (devoir) faire. Les marins (hisser) des voiles et en
(affaler) d’autres, (resserrer) des cordages et en (desserrer) d’autres, (grimper) aux gréements, (bondir)
d’un côté et d’un autre au gré du roulis, tandis que le second du capitaine (veiller) du haut de la
passerelle.
Soudain, du haut du mât, le marin de vigie s’(écrier) : "Terre ! Terre en vue, droit devant ! "Le
capitaine (surgir) de la cale du bateau, (prendre) place à la proue, (déplier) sa longue vue et (faire)
signe à son équipage de barrer à tribord toute.

Page 8
Séquence 
Projet4 objet d’étude : « le nouvelle » 1e AS :3

Exercice4 :
Mettez le petit texte suivant aux temps qui conviennent.
Quand Stefano (être) petit, il (rêver) de la mer, il s’ (imaginer) marin à bord d’un navire qui (voguer)
vers des horizons lointains. Il (affronter) d’innombrables périls et (visiter) de nombreuses contées
sauvages puis il (revenir) chez lui chargé de souvenir et auréolé de gloire.

Exercice5
Récrivez le texte suivant au passé (respectez la concordance des temps).
Elle se réveille avec un mal de tête incroyable. A tâtons, elle cherche sa montre sur sa table de chevet,
elle est arrêtée sur quatre heure…ça commence bien. Il faut qu’elle se lève, elle est très en retard. Elle
se traine péniblement jusqu’à la salle de bain, se glisse sous la douche, actionne le robinet, rien ne se
passe ! C’est encore les voisins qui ont vidé la citerne collective en lavant leurs voitures… ils vont
l’entendre quand elle les croisera. Elle se dirige vers la cuisine pour se faire un café, elle cherche
désespérément une bouteille d’eau, du lait, un bout de pain, bref quelque chose à mettre dans
l’estomac…le frigo a été vidé par son fils, et elle a encore oublié de faire des courses. Dépitée, elle
retourne au lit, il y a des jours comme ça, où rien ne va.

Exercice6 :
Qu’exprime le conditionnel dans les phrases suivantes (injonction atténuée, souhait, éventualité,
futur dans le passé, action soumise à une condition) :
- Il imagina que tous les hommes se réuniraient sous une même bannière et qu’un jour, ils
seraient tous frère.
- Il passerait s’il en avait le temps, assura-t-il.
- Les nuages menaçaient, il pensa qu’il trouverait où s’abriter.
- Seriez-vous d’accord pour échanger votre place contre la manière ?
- Il rêvait de cités lointaines vers lesquelles il voguerait.
- On raconte que le K serait apparu à plusieurs marins.
- En me rendant invisible je pourrais tout savoir sur tout.

Exercice7
Mettez aux modes et aux temps qui conviennent les verbes entre parenthèses :
Les bruits de la rue s’(estomper) et il reconnut le clapotis des vagues contre les coques des bateaux. Il
(repenser) à cette mer qui (saper) doucement les fondations de l’île. Chez lui c’(être) contre les digues
qu’elle (cogner) comme si elle (attendre), avec toute la patience du monde, le jour où elle (pouvoir)
reprendre possession des terres au profit des créatures qui l’(habiter). Les tortues les dauphins (devenir)
de bouveaux citoyens d’Amsterdam. Les immeubles, les rues et les ponts s’(incruster) de milliers de
coquillages, les arbres et les plantes (ondoyer) au gré des flots, toute une faune aquatique (circuler) par
des vitres brisées des fenêtres.
J. Van de Wetering, Mana de curaçao, éd. Mercure de France.

Page 9
Séquence 
Projet4 objet d’étude : « le nouvelle » 1e AS :3

IV FINALISATION DU PROJET

Titre de la leçon :
Compte rendu et correction de l’expression écrite.
Objectifs de la séance :
1. Compte rendu (bilan)
2.Évaluation du produit final
3. Validation du projet
Plan de la séance :
- correction collective
- correction individuelle
Déroulement de la séance :
M.1 : Impression générale sur l’expression écrite ;
M.2 : Rappel de l’objet d’étude ;
M.3 : Rappel de la consigne
M.4 : Rappel et analyse du sujet :
Le sujet est écrit au tableau puis analysé. Les mots clés sont soulignés. 
M.5 : Observation et analyse d’une copie d’élève :
La copie d’élève comportant des erreurs pertinentes. Les remarques seront portées au tableau sous la
rubrique.
M.6 : Lecture repérage :
La lecture silencieuse du devoir à corriger est suivie de questions portant sur :
a)  La compréhension du sujet :
b) Les erreurs les plus fréquentes repérées par les élèves par exemple 
M.7 : Correction du devoir.
Les erreurs repérées sont soulignées par les élèves, « nommées » dans la marge en utilisant le code
de correction : Inc., Tps., Ac., … et corrigées sur le devoir d’élève.
Les phrases sont ainsi corrigées jusqu’à la fin du devoir.
M.8 :
Le texte écrit au tableau et sur les cahiers est lu par un ou deux élèves.
M.9 : 
- distribution des copies
- correction individuelle

Texte d’un élève :

Page 10
Séquence 
Projet4 objet d’étude : « le nouvelle » 1e AS :3

V- ÉVALUATION DU PROJET

 Validation pédagogique et didactique du projet.


 Compte rendu (bilan)
 Evaluation du produit final.
 Evaluation du projet.
 Rappel du sujet. Ecrire une petite biographie romancée.
 Lecture du sujet par un élève.
 Impressions générales sur le devoir (Mise en forme et page du devoir).

 Correction collective du devoir :


 Correction de la forme : (code écrit)

VI- SOCIALISATION DU PRODUIT

 Diffusion du produit final sous une forme appropriée :


 Recueil.
 Journal scolaire.
 Affichage.
 Exposition du produit qui sera socialisé, à diffusion moins restreinte et plus
valorisante.

Page 11

Vous aimerez peut-être aussi