Vous êtes sur la page 1sur 9

Université de Médéa

Faculté de la technologie
Département science technologie

Compte rendu
TP n°1 Intitulé du TP 

Loi de Kirchhoff, théorème de superposition, théorème


Thevenin et théorème de Norton

Présenté par les étudiants :

1-Fekhar moutie group :06


2-Riadh benkiar group :01
2-Boukhalfa mohamed group :06

Année universitaire
2021-2022
Introduction :
Nous étions dans le détective au cours du courant dans le circuit,
thermiquement mettre en œuvre des lois de Kirchhoff, théorème de
superposition, théorème trévien et Norton, compte à travers
l’ampèremètre et voltmètre.
Le but
1-Identifier les réseaux séries parallèle et mixte.
2-verifier expérimentalement des lois de Kirchhoff
3-verification expérimentale des théorèmes de superposition, de
Thevenin et de Norton.
I. Lois de Kirchhoff :
4 -type de circuit en série
5 -calculer la valeur théorique du courant
Lois des mails :
E=R1 I +V R 1 I

E 10
I t= = =5 mA
R1 +VR 1 1000+1000

6- Le valeur du courant indiquée par l’ampèremètre :


I m=4 mA

7- I t ≈ I m
8- régler V R1 a 500 ohms
9-realiser cette montage
le type de circuit parallèle
R3 /¿( R 2+V R1 )10-le resistance total du montage

( R2 +V R 1) R3 2000 ×1000
Rt = = =666.66 Ω
( R2 +V R 1) + R3 2000+ 1000
11/calculer les valeurs théoriques des courant I, I1, I2
Loi de nœud :
−I + I 1 + I 2=0

Lois de mailles :
E+ R3 I 1=0

−R3 I 1 + R2 I 2 +V R1 I 2=0

( )( ) ( )
−1 1 1 I 0
0 R3 0 I 1 = −E
0 −R3 V R1 + R2 I 2 0

( )( ) ( )
−1 1 1 I 0
0 1000 0 I 1 = −10
0 −1000 2000 I 2 0

Donc :
I =0.015 A
I 1=0.01 A

I 2=0.005 A

12- la valeur de la tension indiquée par le voltmètre : 9.8V


13-la valeur du courant indiquée par l’ampèremètre : 0.014A
14-on retire les étapes 12 et 13 pour : VR1=0
14,12-La valeur de la tension indiquée V=9.8V
14,13-la valeur du courant indiquée I=0.014A
15-la comparaison entre la valeur théorique et la valeur pratique
It ≈Im
E≈V

16- Conclusion :
Apres avoir effectuer la partie pratique faire le montage des circuit et prend les
réglages de tension continue et on varie dans la valeur de résistance variable et
avoir les mesures de les résistances avec ohmmètre ou par les bondes de
couleurs et effectuer le montage réalise dans la figure 1 d’où s’en suit mesure
la valeur du courant qui traverse les résistances avec un ampèremètre de
l’unité kl21001 et en calcul la valeur théorique des courant avec la loi des
nœud ou avec loi des mailles et le diviseur du courant et après faire la
comparaison entre la valeur mesure et la valeur théorique on déduire que la
valeur mesure est presque la même avec la valeur théorique .

II. Théorèmes de superposition, de Thevenin et de


Norton
II.1 Théorème de superposition
5- calcul la valeur théorique du courant qui traverse R6
On utilise le théorème de superposition :

' ''
I 6 t= [ I 6 t ] − [ I 6 t ]

Pour ¿ ¿
V AB
[I 6 t ]' =
R6
R5 /¿ R6
V AB=
R 4+(R ¿ ¿ 5 /¿ R6 ) E ¿
500
V AB= 15
1000+500
V AB=5 V

5
[I 6 t ]' =
1000
'
[ I 6 t ] =5 mA

Pour¿ ¿
V AB
[I 6 t ]' '=
R6
R4 /¿ R6
V AB=
R5 +(R ¿ ¿ 4 /¿ R 6) E ¿
500
V AB= 5
1000+500
V AB=3.33V

1.66
−[I 6 t ]' '=
1000
''
[ I 6t] =−1.66 mA

Donc
' ''
I 6 t= [ I 6 t ] + [ I 6 t ]

I 6 t=3.34 mA

6- le valeur indiquée par l’ampèremètre


I6m=6.3mA
7-debrancher la source -5 et remplacer par un court-circuit

8-
La valeur indiquée par ampèremètre
'
[ I 6 t ] =4.8 mA
9-

10-
La valeur indiquée par ampèremètre :
'
[ I 6 t ] ' =1.5 mA
' ''
11-comparison : I 6 t= [ I 6 t ] + [ I 6 t ]

12-
Pour déterminer la tension entre deux ponts dans un réseau linéaire, il y a lieu
de calculer l’influence de chaque source séparément, ensuite il faudra faire la
somme algébrique liée au résultat de chaque source, cela reste aussi valable
pour le calcul d’un courant donne dans une branche d’un circuit électrique

II.2 théorèmes de Thevenin :


2-

3-la tension entre les deux points a et b ET=2.5v


4-pour calculer la résistance de Thevenin entre les deux points a et b on court-
circuit les deux sources de tension E1 et E2

Rt =( R 4 /¿ R5 )
Rt =500

5-
Eth
I=
Rth + R6

2.5
I=
1500+1000
I =1 mA

6-
Tout réseau linéaire, aussi complexe qu’il soit, peut être équivalent par rapport
à deux points du circuit à un générateur de tension dit de Thévenin (Eth) en
série avec une résistance Rth vue de ces deux points.
Pour calculer Eth, on considère que le courant qui circule dans le dipôle entre
les deux points considérés est nul (charge déconnectée ou circuit ouvert).
Pour le calcul de Rth, on court-circuite toutes les sources de tensions
indépendantes et on déconnecte toutes les sources de courants
indépendantes du réseau.

II.3 Théorème de Norton

3-
I N =5 mA

4-
R N =500 ohm

7-le courant qui traverse R6


On utiliser le deviseur de courant
RN
I= I
RN + R6 N
500
I=
500+1000
I =1 .66 mA

8-
Tout réseau linéaire, peut être équivalent par rapport à deux points choisis du
circuit à un générateur de courant dit de Norton IN (égale au courant de court-
circuit) en parallèle avec une résistance RN vue entre ces deux points.
Pour calculer IN, on court-circuite les deux points et on calcule le courant de
court-circuit.
Pour le calcul de RN, on procède de la même manière que pour le calcul de la
résistance Rth dans le théorème de Thévenin.

II.4 comparaison et conclusion


Il existe une dualité entre les théorèmes de Thévenin et de Norton comme
l’indique la figure suivante. Il y a lieu de constater que :
R N =R th

Eth =R N I N

Vous aimerez peut-être aussi