Vous êtes sur la page 1sur 2

CONTRÔLE CONTINU DE CULTURE INTERNATIONALE

ETUDE DE CAS

TEST : les frontières sont aujourd’hui de moins en moins contraignante pour les classes
aisées. Une série de dispositif, vise à encourager la mobilité des élites. Il s’agit pour les états,
d’accueillir dans les meilleures conditions, les personnes de hautes qualifications et ceux qui
sont reconnus comme compétents et talentueux. Aux dimensions économiques et juridiques, la
distance est d’abord un produit social et culturel. Le proche désigne ce qui est familier au quel
on peut s’identifier.
Il existe une restriction, le très talentueux informaticien africain appartenant à la classe aisée,
reste toujours loin : c’est un contraste.
QUESTIONS :
 Utilisez les dimensions de TROMPENAARS pour expliquer pourquoi l’africain reste loin
de l’asiatique, de l’arabe et du français
 Si vous voulez rejoindre l’entreprise Microsoft après un très long stage à IUC, dégagez
votre parcourt d’obstacle culturel

Afin de répondre à la question de la distance existante entre le peuple africain (noir), et les
peuples asiatiques, français et arabes, nous avons procédé à l’évaluation de chacun de ces
peuples par rapport aux sept dimensions de TROPENAARS. Il en est resulté le tableau de
valeurs suivant :
Africai
  n Arabe Français Asiatique
Universalisme 80 90 60 70
Individualisme 30 80 20 80
Dégré d'engagement 50 70 60 90
Statut attribué 90 30 40 20
Orientation temporelle 20 70 60 80
Orientation externe 50 40 60 90
Neutralité 20 90 60 90

NKWAMO EMERIC CS2I-4 1


CONTRÔLE CONTINU DE CULTURE INTERNATIONALE

Chart Title
Africain Arabe Français Asiatique

Universalisme

100

Neutralité Individualisme

50

Orientation externe Dégré d'engagement

Orientation temporelle Statut attribué

Nous pouvons donc constater d’après le diagramme radar une grande distance sur
toutes variables, entre l’Afrique et l’Asie, la France et l’arabe.

NKWAMO EMERIC CS2I-4 2

Vous aimerez peut-être aussi