Vous êtes sur la page 1sur 113
08/10/2008 1
08/10/2008 1
08/10/2008 1
08/10/2008 1
08/10/2008 1
08/10/2008 1

08/10/2008

08/10/2008 1

1

08/10/2008 2
08/10/2008 2
08/10/2008 2
08/10/2008 2
08/10/2008 2
08/10/2008 2
Le Développement Durable sinscrit dans le cadre d un développement économique harmonieux. 08/10/2008 3
Le Développement Durable sinscrit dans le cadre d un développement économique harmonieux. 08/10/2008 3
Le Développement Durable sinscrit dans le cadre d un développement économique harmonieux. 08/10/2008 3
Le Développement Durable sinscrit dans le cadre d un développement économique harmonieux. 08/10/2008 3
Le Développement Durable sinscrit dans le cadre d un développement économique harmonieux. 08/10/2008 3

Le Développement Durable sinscrit dans le cadre d un développement économique harmonieux.

Le Développement Durable sinscrit dans le cadre d un développement économique harmonieux. 08/10/2008 3
Qu est-ce que le développement économique ? 08/10/2008 4
Qu est-ce que le développement économique ? 08/10/2008 4
Qu est-ce que le développement économique ? 08/10/2008 4
Qu est-ce que le développement économique ? 08/10/2008 4
Qu est-ce que le développement économique ? 08/10/2008 4
Qu est-ce que le développement économique ? 08/10/2008 4

Qu est-ce que le développement économique ?

Le développement économique fait référence à l'ensemble des mutations positives (techniques, démographiques,
Le développement économique fait référence à l'ensemble des mutations positives (techniques, démographiques,
Le développement économique fait référence à l'ensemble des mutations positives (techniques, démographiques,
Le développement économique fait référence à l'ensemble des mutations positives (techniques, démographiques,
Le développement économique fait référence à l'ensemble des mutations positives (techniques, démographiques,

Le développement économique fait référence à l'ensemble des mutations

positives (techniques, démographiques,

sociales, sanitaires

)

que peut

connaître une zone géographique

(monde, continent, pays, région

).

Le développement économique a pour corollaires par exemple: La croissance économique, La création de richesse,
Le développement économique a pour corollaires par exemple: La croissance économique, La création de richesse,
Le développement économique a pour corollaires par exemple: La croissance économique, La création de richesse,
Le développement économique a pour corollaires par exemple: La croissance économique, La création de richesse,
Le développement économique a pour corollaires par exemple: La croissance économique, La création de richesse,

Le développement économique a pour corollaires par exemple:

La croissance économique, La création de richesse, Le progrès industriel, Le progrès social.

Le problème est de savoir si il y a compatibilité entre le développement économique tel
Le problème est de savoir si il y a compatibilité entre le développement économique tel
Le problème est de savoir si il y a compatibilité entre le développement économique tel
Le problème est de savoir si il y a compatibilité entre le développement économique tel
Le problème est de savoir si il y a compatibilité entre le développement économique tel

Le problème est de savoir si il y a compatibilité entre le développement économique tel que nous le vivons jusqu à présent et le développement durable au sens littéral du terme.

tel que nous le vivons jusqu à présent et le développement durable au sens littéral du
DEFI NI TI ON Le développement durable doit répondre aux besoins des générations actuelles sans
DEFI NI TI ON Le développement durable doit répondre aux besoins des générations actuelles sans
DEFI NI TI ON Le développement durable doit répondre aux besoins des générations actuelles sans
DEFI NI TI ON Le développement durable doit répondre aux besoins des générations actuelles sans
DEFI NI TI ON Le développement durable doit répondre aux besoins des générations actuelles sans

DEFI NI TI ON

Le développement durable doit répondre aux besoins des générations actuelles sans compromettre la possibilité de répondre à ceux des générations à venir". (Gro Harlem Brundtland - Rapport Brundtland, ONU, 1987).

Une constatation évidente: Notre développement économique n est pas durable ! 08/10/2008 9
Une constatation évidente: Notre développement économique n est pas durable ! 08/10/2008 9
Une constatation évidente: Notre développement économique n est pas durable ! 08/10/2008 9
Une constatation évidente: Notre développement économique n est pas durable ! 08/10/2008 9
Une constatation évidente: Notre développement économique n est pas durable ! 08/10/2008 9

Une constatation évidente:

Une constatation évidente: Notre développement économique n est pas durable ! 08/10/2008 9

Notre développement économique n est pas durable !

A l échelle locale: Nous assistons depuis des années à une multiplication d accidents industriels
A l échelle locale: Nous assistons depuis des années à une multiplication d accidents industriels
A l échelle locale: Nous assistons depuis des années à une multiplication d accidents industriels
A l échelle locale: Nous assistons depuis des années à une multiplication d accidents industriels
A l échelle locale: Nous assistons depuis des années à une multiplication d accidents industriels

A l échelle locale:

Nous assistons depuis des années à une multiplication d accidents industriels aux conséquences irréversibles:

d accidents industriels aux conséquences irréversibles: Minamata, Bhopal, Tchernobyl, Seveso, Usine AZF Les multi
d accidents industriels aux conséquences irréversibles: Minamata, Bhopal, Tchernobyl, Seveso, Usine AZF Les multi

Minamata, Bhopal, Tchernobyl, Seveso, Usine AZF

Minamata, Bhopal, Tchernobyl, Seveso, Usine AZF Les multi les marées noires et de p multiples atteintes

Les multi les marées noires et de

p

multiples atteintes à l environnement.

08/10/2008

10

Mais aussi à incidents climatiques de plus en plus nombreux : Disparition de la Mer
Mais aussi à incidents climatiques de plus en plus nombreux : Disparition de la Mer
Mais aussi à incidents climatiques de plus en plus nombreux : Disparition de la Mer
Mais aussi à incidents climatiques de plus en plus nombreux : Disparition de la Mer
Mais aussi à incidents climatiques de plus en plus nombreux : Disparition de la Mer

Mais aussi à incidents climatiques de plus en plus nombreux :

aussi à incidents climatiques de plus en plus nombreux : Disparition de la Mer dAral en

Disparition de la Mer dAral en ex URSS Ouragan Katrina aux USA, Tsunami en Thaïlande, Ouragan en Birmanie, Etc.

Et à l échelle globale nous constatons: Leffet de serre, Lépuisement des ressources, La désertification,
Et à l échelle globale nous constatons: Leffet de serre, Lépuisement des ressources, La désertification,
Et à l échelle globale nous constatons: Leffet de serre, Lépuisement des ressources, La désertification,
Et à l échelle globale nous constatons: Leffet de serre, Lépuisement des ressources, La désertification,
Et à l échelle globale nous constatons: Leffet de serre, Lépuisement des ressources, La désertification,

Et à l échelle globale nous constatons:

Et à l échelle globale nous constatons: Leffet de serre, Lépuisement des ressources, La désertification, La

Leffet de serre, Lépuisement des ressources, La désertification,

Leffet de serre, Lépuisement des ressources, La désertification, La erte de la biodiversité p . 08/10/2008
Leffet de serre, Lépuisement des ressources, La désertification, La erte de la biodiversité p . 08/10/2008
Leffet de serre, Lépuisement des ressources, La désertification, La erte de la biodiversité p . 08/10/2008

La

erte de la biodiversité

p

.

Mais aussi des disparités importantes: 1 Mia de personnes vivent avec < 1 $/jour, La
Mais aussi des disparités importantes: 1 Mia de personnes vivent avec < 1 $/jour, La
Mais aussi des disparités importantes: 1 Mia de personnes vivent avec < 1 $/jour, La
Mais aussi des disparités importantes: 1 Mia de personnes vivent avec < 1 $/jour, La
Mais aussi des disparités importantes: 1 Mia de personnes vivent avec < 1 $/jour, La

Mais aussi des disparités importantes:

Mais aussi des disparités importantes: 1 Mia de personnes vivent avec < 1 $/jour, La prolifération
Mais aussi des disparités importantes: 1 Mia de personnes vivent avec < 1 $/jour, La prolifération

1 Mia de personnes vivent avec < 1 $/jour,

La prolifération de maladies: Sida, Tuberculose,

Paludisme

,

prolifération de maladies: Sida, Tuberculose, Paludisme , La marginalisation des minorités (guerres tribales,

La marginalisation des minorités (guerres tribales,

terrorisme, communautarisme

).

L ensemble créant une instabilité socio- économique dans ces zones déjà défavorisées.

Le Développement durable ? Mais pour qui ? Les générations actuelles mais aussi et surtout:
Le Développement durable ? Mais pour qui ? Les générations actuelles mais aussi et surtout:
Le Développement durable ? Mais pour qui ? Les générations actuelles mais aussi et surtout:
Le Développement durable ? Mais pour qui ? Les générations actuelles mais aussi et surtout:
Le Développement durable ? Mais pour qui ? Les générations actuelles mais aussi et surtout:

Le Développement durable ? Mais pour qui ?

Les générations actuelles mais aussi et surtout:

Les générations futures, Les populations de l hémisphère Sud, Les êtres vivants en général.

Remarques: Ces 3 derniers sont faibles voire absents de la scène, Les habitants de l
Remarques: Ces 3 derniers sont faibles voire absents de la scène, Les habitants de l
Remarques: Ces 3 derniers sont faibles voire absents de la scène, Les habitants de l
Remarques: Ces 3 derniers sont faibles voire absents de la scène, Les habitants de l
Remarques: Ces 3 derniers sont faibles voire absents de la scène, Les habitants de l

Remarques:

Remarques: Ces 3 derniers sont faibles voire absents de la scène, Les habitants de l hémisphère

Ces 3 derniers sont faibles voire absents de la scène,

Les habitants de l hémisphère Nord exercent plus de pression sur l environnement que ceux de l hémisphère Sud. Si la responsabilité est commune et concerne également des pays comme la Chine, l

responsabilité doit être différenciée.

comme la Chine, l responsabilité doit être différenciée. I l nde et es autres pays é
comme la Chine, l responsabilité doit être différenciée. I l nde et es autres pays é

I

l

nde et es autres pays

é

mergents, cette

Le développement durable pose 3 problèmes: Un problème temporel, Un problème sociopolitique, Un problème de
Le développement durable pose 3 problèmes: Un problème temporel, Un problème sociopolitique, Un problème de
Le développement durable pose 3 problèmes: Un problème temporel, Un problème sociopolitique, Un problème de
Le développement durable pose 3 problèmes: Un problème temporel, Un problème sociopolitique, Un problème de
Le développement durable pose 3 problèmes: Un problème temporel, Un problème sociopolitique, Un problème de

Le développement durable pose 3 problèmes:

Un problème temporel, Un problème sociopolitique, Un problème de compétition.

I l faut donc coopérer et trouver des compromis. Ceci implique: La reconnaissance des problèmes
I l faut donc coopérer et trouver des compromis. Ceci implique: La reconnaissance des problèmes
I l faut donc coopérer et trouver des compromis. Ceci implique: La reconnaissance des problèmes
I l faut donc coopérer et trouver des compromis. Ceci implique: La reconnaissance des problèmes
I l faut donc coopérer et trouver des compromis. Ceci implique: La reconnaissance des problèmes

I l faut donc coopérer et trouver des compromis.

I l faut donc coopérer et trouver des compromis. Ceci implique: La reconnaissance des problèmes et

Ceci implique:

La reconnaissance des problèmes et de leur complexité,

La concertation de toutes les parties prenantes * ,

Des actions avec des moyens différenciés.

La concertation de toutes les parties prenantes * , Des actions avec des moyens différenciés. 08/10/2008
La concertation de toutes les parties prenantes * , Des actions avec des moyens différenciés. 08/10/2008
Mais la marge de man uvre entre les différents enjeux est faible et le sera
Mais la marge de man uvre entre les différents enjeux est faible et le sera
Mais la marge de man uvre entre les différents enjeux est faible et le sera
Mais la marge de man uvre entre les différents enjeux est faible et le sera
Mais la marge de man uvre entre les différents enjeux est faible et le sera

Mais la marge de man

Mais la marge de man uvre entre les différents enjeux est faible et le sera de

uvre entre les

différents enjeux est faible et le sera de plus en plus.

Plus on tarde plus les dégâts irréversibles s accumulent.

enjeux est faible et le sera de plus en plus. Plus on tarde plus les dégâts
Historique de cette prise de conscience 1968: Création du Club de Rome, 1972: le Club
Historique de cette prise de conscience 1968: Création du Club de Rome, 1972: le Club
Historique de cette prise de conscience 1968: Création du Club de Rome, 1972: le Club
Historique de cette prise de conscience 1968: Création du Club de Rome, 1972: le Club
Historique de cette prise de conscience 1968: Création du Club de Rome, 1972: le Club

Historique de cette prise de conscience

1968: Création du Club de Rome,

1972: le Club de Rome publie le rapport « Halte à la croissance »,

1972: 1er Sommet de la Terre à Stockholm sous l égide de l ONU,

1er Sommet de la Terre à Stockholm sous l égide de l ONU, 1980: l UI
1er Sommet de la Terre à Stockholm sous l égide de l ONU, 1980: l UI

1980: l UI CN évoque le « Sustainable developement »

Fin de la 1ère étape

sous l égide de l ONU, 1980: l UI CN évoque le « Sustainable developement »

08/10/2008

19

2ème étape: les actions 1987: Le rapport BRUNTLAND, 1992: Le 2ème sommet de la Terre
2ème étape: les actions 1987: Le rapport BRUNTLAND, 1992: Le 2ème sommet de la Terre
2ème étape: les actions 1987: Le rapport BRUNTLAND, 1992: Le 2ème sommet de la Terre
2ème étape: les actions 1987: Le rapport BRUNTLAND, 1992: Le 2ème sommet de la Terre
2ème étape: les actions 1987: Le rapport BRUNTLAND, 1992: Le 2ème sommet de la Terre

2ème étape: les actions

1987: Le rapport BRUNTLAND, 1992: Le 2ème sommet de la Terre à RI O, 1997: le protocole de Kyoto, 2001: Sommet de Göteborg 2002: le sommet de Joannesburg, 2005: Entrée en vigueur du protocole de Kyoto, 2007: Le Grenelle de l environnement.

APPRENONS NOS LECONS ! 08/10/2008 21
APPRENONS NOS LECONS ! 08/10/2008 21
APPRENONS NOS LECONS ! 08/10/2008 21
APPRENONS NOS LECONS ! 08/10/2008 21
APPRENONS NOS LECONS ! 08/10/2008 21

APPRENONS NOS LECONS !

08/10/2008 22
08/10/2008 22
08/10/2008 22
08/10/2008 22
08/10/2008 22
08/10/2008 22
Les enjeux environnementaux, Les enjeux économiques, Les enjeux sociaux et éthiques. 08/10/2008 23
Les enjeux environnementaux, Les enjeux économiques, Les enjeux sociaux et éthiques. 08/10/2008 23
Les enjeux environnementaux, Les enjeux économiques, Les enjeux sociaux et éthiques. 08/10/2008 23
Les enjeux environnementaux, Les enjeux économiques, Les enjeux sociaux et éthiques. 08/10/2008 23
Les enjeux environnementaux, Les enjeux économiques, Les enjeux sociaux et éthiques. 08/10/2008 23
Les enjeux environnementaux, Les enjeux économiques, Les enjeux sociaux et éthiques. 08/10/2008 23

Les enjeux environnementaux, Les enjeux économiques, Les enjeux sociaux et éthiques.

Les enjeux environnementaux, Les enjeux économiques, Les enjeux sociaux et éthiques. 08/10/2008 23
Ces 3 enjeux sont intimement liés dans le cadre du DD: 08/10/2008 24
Ces 3 enjeux sont intimement liés dans le cadre du DD: 08/10/2008 24
Ces 3 enjeux sont intimement liés dans le cadre du DD: 08/10/2008 24
Ces 3 enjeux sont intimement liés dans le cadre du DD: 08/10/2008 24
Ces 3 enjeux sont intimement liés dans le cadre du DD: 08/10/2008 24

Ces 3 enjeux sont intimement liés dans le cadre du DD:

Ces 3 enjeux sont intimement liés dans le cadre du DD: 08/10/2008 24
08/10/2008 25
08/10/2008 25
08/10/2008 25
08/10/2008 25
08/10/2008 25
Les impacts environnementaux concernent toute modification de l'environnement, négative ou bénéfique, résultant
Les impacts environnementaux concernent toute modification de l'environnement, négative ou bénéfique, résultant
Les impacts environnementaux concernent toute modification de l'environnement, négative ou bénéfique, résultant
Les impacts environnementaux concernent toute modification de l'environnement, négative ou bénéfique, résultant
Les impacts environnementaux concernent toute modification de l'environnement, négative ou bénéfique, résultant

Les impacts environnementaux concernent toute modification de l'environnement, négative ou bénéfique, résultant totalement ou partiellement des activités, produits ou services d'un organisme » (ISO 14000).

Dans l approche du développement Durable dans l entreprise les enjeux environnementaux sanalysent en termes
Dans l approche du développement Durable dans l entreprise les enjeux environnementaux sanalysent en termes
Dans l approche du développement Durable dans l entreprise les enjeux environnementaux sanalysent en termes
Dans l approche du développement Durable dans l entreprise les enjeux environnementaux sanalysent en termes
Dans l approche du développement Durable dans l entreprise les enjeux environnementaux sanalysent en termes

Dans l approche du développement Durable dans l entreprise les enjeux environnementaux sanalysent en termes de conséquences positives ou négatives qu ils peuvent avoir sur l entreprise.Les enjeux écologiques sont liés à la réduction ou la suppression des impacts environnementaux et

Les enjeux écologiques sont liés à la réduction ou la suppression des impacts environnementaux et de leurs conséquences économiques ou sociétales.sanalysent en termes de conséquences positives ou négatives qu ils peuvent avoir sur l entreprise. 08/10/2008

ou la suppression des impacts environnementaux et de leurs conséquences économiques ou sociétales. 08/10/2008 27
ou la suppression des impacts environnementaux et de leurs conséquences économiques ou sociétales. 08/10/2008 27
08/10/2008 28
08/10/2008 28
08/10/2008 28
08/10/2008 28
08/10/2008 28
08/10/2008 28
Les enjeux environnementaux: L eau, L air, Les sols, La biodiversité, L énergie, Les nuisances,
Les enjeux environnementaux: L eau, L air, Les sols, La biodiversité, L énergie, Les nuisances,
Les enjeux environnementaux: L eau, L air, Les sols, La biodiversité, L énergie, Les nuisances,
Les enjeux environnementaux: L eau, L air, Les sols, La biodiversité, L énergie, Les nuisances,
Les enjeux environnementaux: L eau, L air, Les sols, La biodiversité, L énergie, Les nuisances,

Les enjeux environnementaux:

Les enjeux environnementaux: L eau, L air, Les sols, La biodiversité, L énergie, Les nuisances, c

L eau, L air, Les sols, La biodiversité, L énergie, Les nuisances, c

L

es

environnementaux: L eau, L air, Les sols, La biodiversité, L énergie, Les nuisances, c L es

h

t

e s.

L eau Cela concerne la qualité des eaux fluviales, lacustres et maritimes mais également celle
L eau Cela concerne la qualité des eaux fluviales, lacustres et maritimes mais également celle
L eau Cela concerne la qualité des eaux fluviales, lacustres et maritimes mais également celle
L eau Cela concerne la qualité des eaux fluviales, lacustres et maritimes mais également celle
L eau Cela concerne la qualité des eaux fluviales, lacustres et maritimes mais également celle
L eau Cela concerne la qualité des eaux fluviales, lacustres et maritimes mais également celle

L eau

Cela concerne la qualité des eaux fluviales, lacustres et maritimes mais également celle des nappes phréatiques dans lesquelles on constate de multiples pollutions souvent irréversibles

L eau I l faut également considérer la partie quantitative. En effet si les réserves
L eau I l faut également considérer la partie quantitative. En effet si les réserves
L eau I l faut également considérer la partie quantitative. En effet si les réserves
L eau I l faut également considérer la partie quantitative. En effet si les réserves
L eau I l faut également considérer la partie quantitative. En effet si les réserves
L eau I l faut également considérer la partie quantitative. En effet si les réserves

L eau

I l faut également considérer la partie quantitative. En effet si les réserves sont « considérables » seul 0,5 % de ces réserves est constitué d eau douce. Or nous consommons globalement plus d eau que les capacités de régénération

globalement plus d eau que les capacités de régénération d u fl i l uv a
globalement plus d eau que les capacités de régénération d u fl i l uv a

d

u

fl

i

l

uv a

t d

e

es nappes p

h é

r

a

ti

ques.

(Agriculture 70% de la consommation)

08/10/2008

31

L air C est un enjeu majeur de « Santé Publique » remis en cause
L air C est un enjeu majeur de « Santé Publique » remis en cause
L air C est un enjeu majeur de « Santé Publique » remis en cause
L air C est un enjeu majeur de « Santé Publique » remis en cause
L air C est un enjeu majeur de « Santé Publique » remis en cause
L air C est un enjeu majeur de « Santé Publique » remis en cause

L air

L air C est un enjeu majeur de « Santé Publique » remis en cause par

C est un enjeu majeur de « Santé Publique » remis en cause par 3 phénomènes:

de « Santé Publique » remis en cause par 3 phénomènes: Le rejet de COV, Les

Le rejet de COV, Les poussières, Les composés cancérigènes.

» remis en cause par 3 phénomènes: Le rejet de COV, Les poussières, Les composés cancérigènes.
» remis en cause par 3 phénomènes: Le rejet de COV, Les poussières, Les composés cancérigènes.
Les sols La contaminations des sols a des conséquences sur les productions vivrières et les
Les sols La contaminations des sols a des conséquences sur les productions vivrières et les
Les sols La contaminations des sols a des conséquences sur les productions vivrières et les
Les sols La contaminations des sols a des conséquences sur les productions vivrières et les
Les sols La contaminations des sols a des conséquences sur les productions vivrières et les

Les sols

La contaminations des sols a des conséquences sur les productions vivrières et les nappes phréatiques

La biodiversité Plus exactement le respect de la biodiversité des différents biotopes. I l est
La biodiversité Plus exactement le respect de la biodiversité des différents biotopes. I l est
La biodiversité Plus exactement le respect de la biodiversité des différents biotopes. I l est
La biodiversité Plus exactement le respect de la biodiversité des différents biotopes. I l est
La biodiversité Plus exactement le respect de la biodiversité des différents biotopes. I l est

La biodiversité

Plus exactement le respect de la biodiversité des différents biotopes.

le respect de la biodiversité des différents biotopes. I l est remis en cause par l

I l est remis en cause par l avancée de « l espace humain » au détriments des espaces de la faune et de la flore. Et, par la pollution par les humains des ces espaces.

la faune et de la flore. Et, par la pollution par les humains des ces espaces.

(L A28 et le Pi ue Prune)

q

L énergie A voir sous 2 aspects: La surconsommation d énergie fossiles dont les réserves
L énergie A voir sous 2 aspects: La surconsommation d énergie fossiles dont les réserves
L énergie A voir sous 2 aspects: La surconsommation d énergie fossiles dont les réserves
L énergie A voir sous 2 aspects: La surconsommation d énergie fossiles dont les réserves
L énergie A voir sous 2 aspects: La surconsommation d énergie fossiles dont les réserves

L énergie

A voir sous 2 aspects:

L énergie A voir sous 2 aspects: La surconsommation d énergie fossiles dont les réserves s

La surconsommation d énergie fossiles dont les réserves s amenuisent car elles ne sont pas renouvelables.

réserves s amenuisent car elles ne sont pas renouvelables. L émission de gaz à effet de
réserves s amenuisent car elles ne sont pas renouvelables. L émission de gaz à effet de

L émission de gaz à effet de serre qui contribuent à l élévation de la l

t

é

t

emp ra ure moyenne

d

e

l

èt

a p an

e.

Les nuisances Elles sont de 3 ordres: Sonores, Visuelles, Olfactives. 08/10/2008 36
Les nuisances Elles sont de 3 ordres: Sonores, Visuelles, Olfactives. 08/10/2008 36
Les nuisances Elles sont de 3 ordres: Sonores, Visuelles, Olfactives. 08/10/2008 36
Les nuisances Elles sont de 3 ordres: Sonores, Visuelles, Olfactives. 08/10/2008 36
Les nuisances Elles sont de 3 ordres: Sonores, Visuelles, Olfactives. 08/10/2008 36

Les nuisances

Elles sont de 3 ordres:

Sonores,

Visuelles,

Olfactives.

Les déchets Et plus précisément leur élimination. Se pose ici le problème de: La réduction
Les déchets Et plus précisément leur élimination. Se pose ici le problème de: La réduction
Les déchets Et plus précisément leur élimination. Se pose ici le problème de: La réduction
Les déchets Et plus précisément leur élimination. Se pose ici le problème de: La réduction
Les déchets Et plus précisément leur élimination. Se pose ici le problème de: La réduction

Les déchets

Et plus précisément leur élimination. Se pose ici le problème de:

La réduction de leur quantité/ volume, Leur recyclage et de leur valorisation.
La réduction de leur quantité/ volume, Leur recyclage et de leur valorisation.

La réduction de leur quantité/ volume,

Leur recyclage et de leur valorisation.

08/10/2008 38
08/10/2008 38
08/10/2008 38
08/10/2008 38
08/10/2008 38
08/10/2008 38
08/10/2008 38
08/10/2008 39
08/10/2008 39
08/10/2008 39
08/10/2008 39
08/10/2008 39
08/10/2008 39

08/10/2008

08/10/2008 39
08/10/2008 39
08/10/2008 39
08/10/2008 39

39

er Les réserves: 08/10/2008 40
er Les réserves: 08/10/2008 40
er Les réserves: 08/10/2008 40
er Les réserves: 08/10/2008 40
er Les réserves: 08/10/2008 40
er Les réserves:
er
Les réserves:
er Les réserves: 08/10/2008 40
er Les réserves: 08/10/2008 40
er Les réserves: 08/10/2008 40
Point où la production deviendra inférieure à la demande. Explosion du coût du baril de
Point où la production deviendra inférieure à la demande. Explosion du coût du baril de
Point où la production deviendra inférieure à la demande. Explosion du coût du baril de
Point où la production deviendra inférieure à la demande. Explosion du coût du baril de
Point où la production deviendra inférieure à la demande. Explosion du coût du baril de
Point où la production deviendra inférieure à la demande. Explosion du coût du baril de

Point où la production deviendra inférieure à la demande.

Explosion du coût du baril de brut

100 $.

> >

Explosion du coût du baril de brut 100 $. > > Estimation datée entre 2007-2040. Fort

Estimation datée entre

2007-2040.

Fort impact économique attendu.

41

08/10/2008

ème L effet de serre: Rappel sur l effet de serre 08/10/2008 42
ème L effet de serre: Rappel sur l effet de serre 08/10/2008 42
ème L effet de serre: Rappel sur l effet de serre 08/10/2008 42
ème L effet de serre: Rappel sur l effet de serre 08/10/2008 42
ème L effet de serre: Rappel sur l effet de serre 08/10/2008 42
ème L effet de serre: Rappel sur l effet de serre 08/10/2008 42

ème

ème L effet de serre: Rappel sur l effet de serre 08/10/2008 42
ème L effet de serre: Rappel sur l effet de serre 08/10/2008 42

L effet de serre:

ème L effet de serre: Rappel sur l effet de serre 08/10/2008 42

Rappel sur l effet de serre

Rayonnement solaire sur Terre, Réflexion des IR vers l atmosphère, Une partie de ces IR
Rayonnement solaire sur Terre, Réflexion des IR vers l atmosphère, Une partie de ces IR
Rayonnement solaire sur Terre, Réflexion des IR vers l atmosphère, Une partie de ces IR
Rayonnement solaire sur Terre, Réflexion des IR vers l atmosphère, Une partie de ces IR
Rayonnement solaire sur Terre, Réflexion des IR vers l atmosphère, Une partie de ces IR
Rayonnement solaire sur Terre, Réflexion des IR vers l atmosphère, Une partie de ces IR

Rayonnement solaire sur Terre, Réflexion des IR vers l atmosphère,

Une partie de ces IR est interceptée et renvoyée vers la Terre par les GES

=

Réchauffement de la Terre

Sans l effet de serre naturel la T°C sur Terre serait de -18°C ! La
Sans l effet de serre naturel la T°C sur Terre serait de -18°C ! La
Sans l effet de serre naturel la T°C sur Terre serait de -18°C ! La
Sans l effet de serre naturel la T°C sur Terre serait de -18°C ! La
Sans l effet de serre naturel la T°C sur Terre serait de -18°C ! La
Sans l effet de serre naturel la T°C sur Terre serait de -18°C ! La

Sans l effet de serre naturel la T°C sur Terre serait de -18°C ! La T°C moyenne sur Terre depuis la Révolution Industrielle a augmentée de ~

0,5°C

Les principaux émetteurs de GES sont la combustion d énergie fossile (CO2) et l élevage (Méthane)

0,5°C Les principaux émetteurs de GES sont la combustion d énergie fossile (CO2) et l élevage
0,5°C Les principaux émetteurs de GES sont la combustion d énergie fossile (CO2) et l élevage
0,5°C Les principaux émetteurs de GES sont la combustion d énergie fossile (CO2) et l élevage
0,5°C Les principaux émetteurs de GES sont la combustion d énergie fossile (CO2) et l élevage

08/10/2008

44

08/10/2008 45
08/10/2008 45
08/10/2008 45
08/10/2008 45
08/10/2008 45
08/10/2008 45
08/10/2008 45
LE DEVELOPPEMENT DURABLE Les gaz à effet de serre (GES) Rappel * Le gaz carbonique
LE DEVELOPPEMENT DURABLE Les gaz à effet de serre (GES) Rappel * Le gaz carbonique

LE DEVELOPPEMENT DURABLE

LE DEVELOPPEMENT DURABLE Les gaz à effet de serre (GES) Rappel * Le gaz carbonique ou

Les gaz à effet de serre (GES)

Rappel

* Le gaz carbonique ou dioxyde de carbone (CO2)

* Le méthane (CH4)

* Les halocarbures (HFC, CFC et PFC)

* Le protoxyde d'azote ou oxyde nitreux (N2O)

* L'hexafluorure de soufre (SF6)

L effet de serre Les principaux « producteurs » de GES Source: e-sige.ensmp.fr 08/10/2008 47
L effet de serre Les principaux « producteurs » de GES Source: e-sige.ensmp.fr 08/10/2008 47
L effet de serre Les principaux « producteurs » de GES Source: e-sige.ensmp.fr 08/10/2008 47
L effet de serre Les principaux « producteurs » de GES Source: e-sige.ensmp.fr 08/10/2008 47
L effet de serre Les principaux « producteurs » de GES Source: e-sige.ensmp.fr 08/10/2008 47
L effet de serre Les principaux « producteurs » de GES Source: e-sige.ensmp.fr 08/10/2008 47

L effet de serre

Les principaux « producteurs » de GES

L effet de serre Les principaux « producteurs » de GES Source: e-sige.ensmp.fr 08/10/2008 47

Source: e-sige.ensmp.fr

08/10/2008

47

Les conséquences du réchauffement climatique (Probabilité 90 à 99 % ) Elévation de la T°C
Les conséquences du réchauffement climatique (Probabilité 90 à 99 % ) Elévation de la T°C
Les conséquences du réchauffement climatique (Probabilité 90 à 99 % ) Elévation de la T°C
Les conséquences du réchauffement climatique (Probabilité 90 à 99 % ) Elévation de la T°C
Les conséquences du réchauffement climatique (Probabilité 90 à 99 % ) Elévation de la T°C

Les conséquences du réchauffement climatique

(Probabilité 90 à 99 % )

Elévation de la T°C des continents, Fonte des glaciers aux pôles = élévation du niveau des océans, Réduction des écarts de T°C des différents continents, Réduction de l écart de T°C jour vs. nuit, Plus d orage et de tornades.

T°C des différents continents, Réduction de l écart de T°C jour vs. nuit, Plus d orage
T°C des différents continents, Réduction de l écart de T°C jour vs. nuit, Plus d orage
T°C des différents continents, Réduction de l écart de T°C jour vs. nuit, Plus d orage
T°C des différents continents, Réduction de l écart de T°C jour vs. nuit, Plus d orage

08/10/2008

48

Les conséquences du réchauffement climatique (Probabilité 65 à 90 % ) Augmentation de la désertification
Les conséquences du réchauffement climatique (Probabilité 65 à 90 % ) Augmentation de la désertification
Les conséquences du réchauffement climatique (Probabilité 65 à 90 % ) Augmentation de la désertification
Les conséquences du réchauffement climatique (Probabilité 65 à 90 % ) Augmentation de la désertification
Les conséquences du réchauffement climatique (Probabilité 65 à 90 % ) Augmentation de la désertification

Les conséquences du réchauffement climatique

(Probabilité 65 à 90 % )

du réchauffement climatique (Probabilité 65 à 90 % ) Augmentation de la désertification en été, Augmentation/

Augmentation de la désertification en été,

Augmentation/ rallongement des périodes de sécheresse,65 à 90 % ) Augmentation de la désertification en été, Augmentation des vents et des

Augmentation des vents et des précipitations cycloniques% ) Augmentation de la désertification en été, Augmentation/ rallongement des périodes de sécheresse, 08/10/2008 49

Concrètement: Aggravation de l écart socio-économique Nord/ Sud, Plus d accidents climatiques majeurs, Montée des
Concrètement: Aggravation de l écart socio-économique Nord/ Sud, Plus d accidents climatiques majeurs, Montée des
Concrètement: Aggravation de l écart socio-économique Nord/ Sud, Plus d accidents climatiques majeurs, Montée des
Concrètement: Aggravation de l écart socio-économique Nord/ Sud, Plus d accidents climatiques majeurs, Montée des
Concrètement: Aggravation de l écart socio-économique Nord/ Sud, Plus d accidents climatiques majeurs, Montée des

Concrètement:

Aggravation de l écart socio-économique Nord/ Sud, Plus d accidents climatiques majeurs, Montée des eaux sur les côtes,Concrètement: Problèmes d approvisionnement vivriers, Remontée au Nord de ravageurs du Sud (insectes, animaux,

Problèmes d approvisionnement vivriers, Remontée au Nord de ravageurs du Sud (insectes, animaux, micro-organismes), Altération de la biodiversité.écart socio-économique Nord/ Sud, Plus d accidents climatiques majeurs, Montée des eaux sur les côtes, 08/10/2008

au Nord de ravageurs du Sud (insectes, animaux, micro-organismes), Altération de la biodiversité. 08/10/2008 50
au Nord de ravageurs du Sud (insectes, animaux, micro-organismes), Altération de la biodiversité. 08/10/2008 50
au Nord de ravageurs du Sud (insectes, animaux, micro-organismes), Altération de la biodiversité. 08/10/2008 50
au Nord de ravageurs du Sud (insectes, animaux, micro-organismes), Altération de la biodiversité. 08/10/2008 50
au Nord de ravageurs du Sud (insectes, animaux, micro-organismes), Altération de la biodiversité. 08/10/2008 50
+ Conflits probables: Accès à l eau douce, Accès aux matières agricoles, Exode et délocalisation
+ Conflits probables: Accès à l eau douce, Accès aux matières agricoles, Exode et délocalisation
+ Conflits probables: Accès à l eau douce, Accès aux matières agricoles, Exode et délocalisation
+ Conflits probables: Accès à l eau douce, Accès aux matières agricoles, Exode et délocalisation
+ Conflits probables: Accès à l eau douce, Accès aux matières agricoles, Exode et délocalisation

+

Conflits probables:

+ Conflits probables: Accès à l eau douce, Accès aux matières agricoles, Exode et délocalisation massive
+ Conflits probables: Accès à l eau douce, Accès aux matières agricoles, Exode et délocalisation massive

Accès à l eau douce, Accès aux matières agricoles, Exode et délocalisation massive de population.

Accès à l eau douce, Accès aux matières agricoles, Exode et délocalisation massive de population. 08/10/2008
Accès à l eau douce, Accès aux matières agricoles, Exode et délocalisation massive de population. 08/10/2008
08/10/2008 52
08/10/2008 52
08/10/2008 52
08/10/2008 52
08/10/2008 52
08/10/2008 52
Notion d Empreinte Ecologique A l origine tournée vers l homme, elle vise à établir
Notion d Empreinte Ecologique A l origine tournée vers l homme, elle vise à établir
Notion d Empreinte Ecologique A l origine tournée vers l homme, elle vise à établir
Notion d Empreinte Ecologique A l origine tournée vers l homme, elle vise à établir
Notion d Empreinte Ecologique A l origine tournée vers l homme, elle vise à établir

Notion d Empreinte Ecologique

A l origine tournée vers l homme, elle vise à établir

A l origine tournée vers l homme, elle vise à établir le poids que fait supporter

le

A l origine tournée vers l homme, elle vise à établir le poids que fait supporter

poids

que fait supporter l individu à l environnement sous forme d un indice.

l individu à l environnement sous forme d un indice. L'empreinte écologique d'une personne correspond à

L'empreinte écologique d'une personne correspond à la surface productive nécessaire au maintien de son mode de vie.

Pour un français: 56400 m²/an

Notion d Empreinte Ecologique Aujourd hui elle tend à ce généraliser aux entreprises et organisations.
Notion d Empreinte Ecologique Aujourd hui elle tend à ce généraliser aux entreprises et organisations.
Notion d Empreinte Ecologique Aujourd hui elle tend à ce généraliser aux entreprises et organisations.
Notion d Empreinte Ecologique Aujourd hui elle tend à ce généraliser aux entreprises et organisations.
Notion d Empreinte Ecologique Aujourd hui elle tend à ce généraliser aux entreprises et organisations.

Notion d Empreinte Ecologique

Aujourd hui elle tend à ce généraliser aux entreprises et organisations.

Notion d Empreinte Ecologique Concerne la totalité des entrées et sorties liées au processus industriel
Notion d Empreinte Ecologique Concerne la totalité des entrées et sorties liées au processus industriel
Notion d Empreinte Ecologique Concerne la totalité des entrées et sorties liées au processus industriel
Notion d Empreinte Ecologique Concerne la totalité des entrées et sorties liées au processus industriel
Notion d Empreinte Ecologique Concerne la totalité des entrées et sorties liées au processus industriel

Notion d Empreinte Ecologique

Concerne la totalité des entrées et sorties liées au processus industriel de l entreprise.

Ecologique Concerne la totalité des entrées et sorties liées au processus industriel de l entreprise. 08/10/2008
Notion d Empreinte Ecologique Entrées = consommation/ utilisation de toutes ressources naturelles, Sorties = toutes
Notion d Empreinte Ecologique Entrées = consommation/ utilisation de toutes ressources naturelles, Sorties = toutes
Notion d Empreinte Ecologique Entrées = consommation/ utilisation de toutes ressources naturelles, Sorties = toutes
Notion d Empreinte Ecologique Entrées = consommation/ utilisation de toutes ressources naturelles, Sorties = toutes
Notion d Empreinte Ecologique Entrées = consommation/ utilisation de toutes ressources naturelles, Sorties = toutes

Notion d Empreinte Ecologique

Entrées = consommation/ utilisation de toutes ressources naturelles,

Sorties = toutes productions/ émissions de déchets solides, liquides, gazeux.

08/10/2008 57
08/10/2008 57
08/10/2008 57
08/10/2008 57
08/10/2008 57
08/10/2008 57
08/10/2008 57
Sommairement les enjeux économiques pourraient s exprimer par la règle des « 3 R »:
Sommairement les enjeux économiques pourraient s exprimer par la règle des « 3 R »:
Sommairement les enjeux économiques pourraient s exprimer par la règle des « 3 R »:
Sommairement les enjeux économiques pourraient s exprimer par la règle des « 3 R »:
Sommairement les enjeux économiques pourraient s exprimer par la règle des « 3 R »:

Sommairement les enjeux économiques pourraient s exprimer par la règle des « 3 R »:

Réduction de la consommation de matières 1ères, Réutilisation des sous produits, Recyclage des déchets

Mais les enjeux économiques sont beaucoup plus complexes. Le DD crée des coûts et la
Mais les enjeux économiques sont beaucoup plus complexes. Le DD crée des coûts et la
Mais les enjeux économiques sont beaucoup plus complexes. Le DD crée des coûts et la
Mais les enjeux économiques sont beaucoup plus complexes. Le DD crée des coûts et la
Mais les enjeux économiques sont beaucoup plus complexes. Le DD crée des coûts et la

Mais les enjeux économiques sont beaucoup plus complexes.

Le DD crée des coûts et la réparation des dégâts également. (directs et indirects) Les autorités et la législation seront de plus en plus pressantes

Pas de loi ou de texte strictement dédié au DD mais plutôt une intégration du
Pas de loi ou de texte strictement dédié au DD mais plutôt une intégration du
Pas de loi ou de texte strictement dédié au DD mais plutôt une intégration du
Pas de loi ou de texte strictement dédié au DD mais plutôt une intégration du
Pas de loi ou de texte strictement dédié au DD mais plutôt une intégration du

Pas de loi ou de texte strictement dédié au DD mais plutôt une intégration du DD sous différents aspects.

Par exemple:

La loi Barnier (1995), La loi Voynet (1999), Les Agendas 21.

(Nouvelles Régulations Economiques) 15 Mai 2001 La loi a pour objectif de réduire les effets
(Nouvelles Régulations Economiques) 15 Mai 2001 La loi a pour objectif de réduire les effets
(Nouvelles Régulations Economiques) 15 Mai 2001 La loi a pour objectif de réduire les effets
(Nouvelles Régulations Economiques) 15 Mai 2001 La loi a pour objectif de réduire les effets
(Nouvelles Régulations Economiques) 15 Mai 2001 La loi a pour objectif de réduire les effets
(Nouvelles Régulations Economiques) 15 Mai 2001 La loi a pour objectif de réduire les effets

(Nouvelles Régulations Economiques) 15 Mai 2001

La loi a pour objectif de réduire les effets néfastes des dysfonctionnements internes de l entreprise et de la mondialisation.

dateTexte=

Fondée sur une exigence de transparence de l information, cette loi instaure que les sociétés
Fondée sur une exigence de transparence de l information, cette loi instaure que les sociétés
Fondée sur une exigence de transparence de l information, cette loi instaure que les sociétés
Fondée sur une exigence de transparence de l information, cette loi instaure que les sociétés
Fondée sur une exigence de transparence de l information, cette loi instaure que les sociétés
Fondée sur une exigence de transparence de l information, cette loi instaure que les sociétés

Fondée sur une exigence de transparence de l information, cette loi instaure que les sociétés françaises cotées devront présenter, dans le rapport de gestion annuel, parallèlement à leurs informations comptables et financières, des données sur les conséquences environnementales et sociales de leurs activités.

La loi NRE est entrée en vigueur par un décret en date du 20 février
La loi NRE est entrée en vigueur par un décret en date du 20 février
La loi NRE est entrée en vigueur par un décret en date du 20 février
La loi NRE est entrée en vigueur par un décret en date du 20 février
La loi NRE est entrée en vigueur par un décret en date du 20 février
La loi NRE est entrée en vigueur par un décret en date du 20 février

La loi NRE est entrée en vigueur par un décret en date du 20 février 2002 et s applique à partir du 1er janvier 2003, depuis les exercices ouverts à partir du 1er janvier 2002.

Une nouvelle tendance: Appliquer la règle du Pollueur = Payeur. Amener les entreprises à «
Une nouvelle tendance: Appliquer la règle du Pollueur = Payeur. Amener les entreprises à «
Une nouvelle tendance: Appliquer la règle du Pollueur = Payeur. Amener les entreprises à «
Une nouvelle tendance: Appliquer la règle du Pollueur = Payeur. Amener les entreprises à «
Une nouvelle tendance: Appliquer la règle du Pollueur = Payeur. Amener les entreprises à «
Une nouvelle tendance: Appliquer la règle du Pollueur = Payeur. Amener les entreprises à «

Une nouvelle tendance:

Appliquer la règle du Pollueur = Payeur. Amener les entreprises à « internaliser » les coûts qui sont actuellement « externalisés » vers la collectivité.

I névitablement l'entreprise sera amenée à réintégrer ces coûts dans son prix de vente. Les
I névitablement l'entreprise sera amenée à réintégrer ces coûts dans son prix de vente. Les
I névitablement l'entreprise sera amenée à réintégrer ces coûts dans son prix de vente. Les
I névitablement l'entreprise sera amenée à réintégrer ces coûts dans son prix de vente. Les
I névitablement l'entreprise sera amenée à réintégrer ces coûts dans son prix de vente. Les

I névitablement l'entreprise sera amenée à réintégrer ces coûts dans son prix de vente. Les produits les moins « DD » deviendraient ainsi plus chers, moins compétitifs d'où baisse des ventes. L'entreprise devant alors venir à une autre conception. (l'éco-conception)

Les moyens de pression sur l'entreprise: La réglementation sur les normes techniques et les normes
Les moyens de pression sur l'entreprise: La réglementation sur les normes techniques et les normes
Les moyens de pression sur l'entreprise: La réglementation sur les normes techniques et les normes
Les moyens de pression sur l'entreprise: La réglementation sur les normes techniques et les normes
Les moyens de pression sur l'entreprise: La réglementation sur les normes techniques et les normes

Les moyens de pression sur l'entreprise:

La réglementation sur les normes techniques et les normes d'émission, Le principe des éco-taxes, Les approches contractuelles et partenariales.

Dans ce contexte les enjeux économiques pour l'entreprise seront l'optimisation des coûts directs et indirects.
Dans ce contexte les enjeux économiques pour l'entreprise seront l'optimisation des coûts directs et indirects.
Dans ce contexte les enjeux économiques pour l'entreprise seront l'optimisation des coûts directs et indirects.
Dans ce contexte les enjeux économiques pour l'entreprise seront l'optimisation des coûts directs et indirects.
Dans ce contexte les enjeux économiques pour l'entreprise seront l'optimisation des coûts directs et indirects.

Dans ce contexte les enjeux économiques pour l'entreprise seront l'optimisation des coûts directs et indirects.

Energie, Matières 1ères, Eau et autres consommables, Elimination et/ ou retraitement des déchets, 08/10/2008 68
Energie, Matières 1ères, Eau et autres consommables, Elimination et/ ou retraitement des déchets, 08/10/2008 68
Energie, Matières 1ères, Eau et autres consommables, Elimination et/ ou retraitement des déchets, 08/10/2008 68
Energie, Matières 1ères, Eau et autres consommables, Elimination et/ ou retraitement des déchets, 08/10/2008 68
Energie, Matières 1ères, Eau et autres consommables, Elimination et/ ou retraitement des déchets, 08/10/2008 68
Energie, Matières 1ères, Eau et autres consommables, Elimination et/ ou retraitement des déchets, 08/10/2008 68

Energie, Matières 1ères, Eau et autres consommables, Elimination et/ ou retraitement des déchets,

Assurance et fiscalité * , Amendes pour non respect des règles, * Voir chapitre sur
Assurance et fiscalité * , Amendes pour non respect des règles, * Voir chapitre sur
Assurance et fiscalité * , Amendes pour non respect des règles, * Voir chapitre sur
Assurance et fiscalité * , Amendes pour non respect des règles, * Voir chapitre sur
Assurance et fiscalité * , Amendes pour non respect des règles, * Voir chapitre sur
Assurance et fiscalité * , Amendes pour non respect des règles, * Voir chapitre sur

Assurance et fiscalité * , Amendes pour non respect des règles,

* Voir chapitre sur les éco-taxes

Tout en : Diminuant les coûts liés aux AT, à l'absentéisme et aux conflits sociaux
Tout en : Diminuant les coûts liés aux AT, à l'absentéisme et aux conflits sociaux
Tout en : Diminuant les coûts liés aux AT, à l'absentéisme et aux conflits sociaux
Tout en : Diminuant les coûts liés aux AT, à l'absentéisme et aux conflits sociaux
Tout en : Diminuant les coûts liés aux AT, à l'absentéisme et aux conflits sociaux

Tout en :

Diminuant les coûts liés aux AT, à l'absentéisme et aux conflits sociaux en général.

Ce qui logiquement doit aboutir à une augmentation de la productivité, donc à une compensation
Ce qui logiquement doit aboutir à une augmentation de la productivité, donc à une compensation
Ce qui logiquement doit aboutir à une augmentation de la productivité, donc à une compensation
Ce qui logiquement doit aboutir à une augmentation de la productivité, donc à une compensation
Ce qui logiquement doit aboutir à une augmentation de la productivité, donc à une compensation

Ce qui logiquement doit aboutir à une augmentation de la productivité, donc à une compensation des coûts de l'approche DD.

En résumé, les enjeux économiques de l'entreprise seraient une diminution des coûts: De consommation de
En résumé, les enjeux économiques de l'entreprise seraient une diminution des coûts: De consommation de
En résumé, les enjeux économiques de l'entreprise seraient une diminution des coûts: De consommation de
En résumé, les enjeux économiques de l'entreprise seraient une diminution des coûts: De consommation de
En résumé, les enjeux économiques de l'entreprise seraient une diminution des coûts: De consommation de

En résumé, les enjeux économiques de l'entreprise seraient une diminution des coûts:

De consommation de matières 1ères et consommables, Des taxes et impôts, Des primes d'assurance, Des déchets et rejets.

L'accès à des financements privilégiés. (I SR) 08/10/2008 73
L'accès à des financements privilégiés. (I SR) 08/10/2008 73
L'accès à des financements privilégiés. (I SR) 08/10/2008 73
L'accès à des financements privilégiés. (I SR) 08/10/2008 73
L'accès à des financements privilégiés. (I SR) 08/10/2008 73

L'accès à des financements privilégiés. (I SR)

Cependant l'approche économique présente des limites: Comment évaluer le coût d'un paysage, d'une vie, de
Cependant l'approche économique présente des limites: Comment évaluer le coût d'un paysage, d'une vie, de
Cependant l'approche économique présente des limites: Comment évaluer le coût d'un paysage, d'une vie, de
Cependant l'approche économique présente des limites: Comment évaluer le coût d'un paysage, d'une vie, de
Cependant l'approche économique présente des limites: Comment évaluer le coût d'un paysage, d'une vie, de

Cependant l'approche économique présente des limites:

Comment évaluer le coût d'un paysage, d'une

vie, de la qualité de l'air

?

Comment évaluer le coût d'une dégradation irreversible ? Peut-on compenser la pollution d'une rivière par la construction d'une piscine ?

Etc.

Les principes de l Equateur (equator-principles.com) Les Principes de l Equateur ont été lancés par
Les principes de l Equateur (equator-principles.com) Les Principes de l Equateur ont été lancés par
Les principes de l Equateur (equator-principles.com) Les Principes de l Equateur ont été lancés par
Les principes de l Equateur (equator-principles.com) Les Principes de l Equateur ont été lancés par
Les principes de l Equateur (equator-principles.com) Les Principes de l Equateur ont été lancés par

Les principes de l Equateur

(equator-principles.com)

Les principes de l Equateur (equator-principles.com) Les Principes de l Equateur ont été lancés par quelques

Les Principes de l Equateur ont été lancés par quelques établissements financiers. I ls tiennent compte des impacts environnementaux et sociaux de projets dans les pays en voie de développement pour en assurer le financement. L objectif étant de diminuer les impacts négatifs du développement de l activité économique sur les populations locales.

diminuer les impacts négatifs du développement de l activité économique sur les populations locales. 08/10/2008 75
08/10/2008 76
08/10/2008 76
08/10/2008 76
08/10/2008 76
08/10/2008 76
08/10/2008 76
08/10/2008 76
Les enjeux sociaux et éthiques Corollaires de la notion de Responsabilité Sociétale de l Entreprise
Les enjeux sociaux et éthiques Corollaires de la notion de Responsabilité Sociétale de l Entreprise
Les enjeux sociaux et éthiques Corollaires de la notion de Responsabilité Sociétale de l Entreprise
Les enjeux sociaux et éthiques Corollaires de la notion de Responsabilité Sociétale de l Entreprise
Les enjeux sociaux et éthiques Corollaires de la notion de Responsabilité Sociétale de l Entreprise

Les enjeux sociaux et éthiques

Corollaires de la notion de Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) et de ses applications, ils impliquent:

l Entreprise (RSE) et de ses applications, ils impliquent: La responsabilité sociétale proprement dite, Le respect

La responsabilité sociétale proprement dite, Le respect de la réglementation.

ils impliquent: La responsabilité sociétale proprement dite, Le respect de la réglementation. 08/10/2008 77
Les secteurs d activité les plus concernés: 08/10/2008 Les I ndustries lourdes, L I ndustrie
Les secteurs d activité les plus concernés: 08/10/2008 Les I ndustries lourdes, L I ndustrie
Les secteurs d activité les plus concernés: 08/10/2008 Les I ndustries lourdes, L I ndustrie
Les secteurs d activité les plus concernés: 08/10/2008 Les I ndustries lourdes, L I ndustrie
Les secteurs d activité les plus concernés: 08/10/2008 Les I ndustries lourdes, L I ndustrie

Les secteurs d activité les plus concernés:

08/10/2008

Les I ndustries lourdes, L I ndustrie Agro-alimentaire, L I ndustrie pharmaceutique,

L I ndustrie Agro-alimentaire, L I ndustrie pharmaceutique, L I ndustrie des BTP, Et indirectement: les
L I ndustrie Agro-alimentaire, L I ndustrie pharmaceutique, L I ndustrie des BTP, Et indirectement: les
L I ndustrie Agro-alimentaire, L I ndustrie pharmaceutique, L I ndustrie des BTP, Et indirectement: les

L

I ndustrie des BTP,

Et indirectement: les Banques et Etablissements financiers pour le financement des projets.

78

Les enjeux sociaux La dimension sociale du développement durable peut être définie comme suit :
Les enjeux sociaux La dimension sociale du développement durable peut être définie comme suit :
Les enjeux sociaux La dimension sociale du développement durable peut être définie comme suit :
Les enjeux sociaux La dimension sociale du développement durable peut être définie comme suit :
Les enjeux sociaux La dimension sociale du développement durable peut être définie comme suit :

Les enjeux sociaux

La dimension sociale du développement durable peut être définie comme suit :

« La poursuite du développement soutenable exige un système social capable de trouver des solutions aux tensions nées d un développement déséquilibré. Le développement soutenable présuppose un souci d équité sociale entre les générations, souci qui doit s étendre, en toute logique, à l intérieur d une même génération ».

toute logique, à l intérieur d une même génération ». L entreprise doit donc uvrer dans
toute logique, à l intérieur d une même génération ». L entreprise doit donc uvrer dans

L entreprise doit donc

d une même génération ». L entreprise doit donc uvrer dans le sens d une équité
d une même génération ». L entreprise doit donc uvrer dans le sens d une équité

uvrer dans le sens d une équité

intergénérationnelle mais aussi intra générationnelle.

Les enjeux éthiques Les enjeux éthiques pour une entreprise concernent les règles de conduite en
Les enjeux éthiques Les enjeux éthiques pour une entreprise concernent les règles de conduite en
Les enjeux éthiques Les enjeux éthiques pour une entreprise concernent les règles de conduite en
Les enjeux éthiques Les enjeux éthiques pour une entreprise concernent les règles de conduite en
Les enjeux éthiques Les enjeux éthiques pour une entreprise concernent les règles de conduite en

Les enjeux éthiques

Les enjeux éthiques pour une entreprise concernent les règles de conduite en usage dans une société déterminée, à une période donnée de l histoire. I l s agit ici de s intéresser précisément aux enjeux éthiques actuels, pour des cultures d entreprises « occidentales ».

actuels, pour des cultures d entreprises « occidentales ». Alors que la morale définit des principes

Alors que la morale définit des principes ou des lois générales, l'éthique est une disposition individuelle à agir selon les vertus, afin de rechercher la bonne décision dans une situation donnée.

La morale n'intègre pas les contraintes de la situation. L éthique au contraire n a de sens que dans une situation et ne suppose pas la contrainte.

'

'

Le rôle des pouvoirs publics Les pouvoirs publics sont acteurs de ces actions d incitations
Le rôle des pouvoirs publics Les pouvoirs publics sont acteurs de ces actions d incitations
Le rôle des pouvoirs publics Les pouvoirs publics sont acteurs de ces actions d incitations
Le rôle des pouvoirs publics Les pouvoirs publics sont acteurs de ces actions d incitations
Le rôle des pouvoirs publics Les pouvoirs publics sont acteurs de ces actions d incitations

Le rôle des pouvoirs publics

Les pouvoirs publics sont acteurs de ces actions d incitations qui viennent compléter un certain nombre d obligations légales qui ont conduit les entreprises à s engager sur la voie de l éthique et de la responsabilité sociale.

qui ont conduit les entreprises à s engager sur la voie de l éthique et de
Les mesures incitatives des pouvoirs publics: Le livre vert de la Commission Européenne (2001) La
Les mesures incitatives des pouvoirs publics: Le livre vert de la Commission Européenne (2001) La
Les mesures incitatives des pouvoirs publics: Le livre vert de la Commission Européenne (2001) La
Les mesures incitatives des pouvoirs publics: Le livre vert de la Commission Européenne (2001) La
Les mesures incitatives des pouvoirs publics: Le livre vert de la Commission Européenne (2001) La

Les mesures incitatives des pouvoirs publics:

Le livre vert de la Commission Européenne

(2001)

La finalité de cette démarche est d'inviter les entreprises à dépasser le simple respect de leurs obligations légales pour contribuer de leur propre initiative à l'amélioration de la société.

08/10/2008

82

Les mesures incitatives des pouvoirs publics: Les incitations françaises Création du Secrétariat à l Economie
Les mesures incitatives des pouvoirs publics: Les incitations françaises Création du Secrétariat à l Economie
Les mesures incitatives des pouvoirs publics: Les incitations françaises Création du Secrétariat à l Economie
Les mesures incitatives des pouvoirs publics: Les incitations françaises Création du Secrétariat à l Economie
Les mesures incitatives des pouvoirs publics: Les incitations françaises Création du Secrétariat à l Economie

Les mesures incitatives des pouvoirs publics:

Les incitations françaises

des pouvoirs publics: Les incitations françaises Création du Secrétariat à l Economie Solidaire, La loi du
des pouvoirs publics: Les incitations françaises Création du Secrétariat à l Economie Solidaire, La loi du

Création du Secrétariat à l Economie Solidaire, La loi du 15 mai 2001 sur les NRE,

(voir chapitre sur les enjeux économiques)

sur les NRE, (voir chapitre sur les enjeux économiques) L encouragement aux investissements éthiques, (Création de

L encouragement aux investissements éthiques,

Voir nécessité d un chapitre sur la hiérarchisation des enjeux e-sige Module 2.3 08/10/2008 84
Voir nécessité d un chapitre sur la hiérarchisation des enjeux e-sige Module 2.3 08/10/2008 84
Voir nécessité d un chapitre sur la hiérarchisation des enjeux e-sige Module 2.3 08/10/2008 84
Voir nécessité d un chapitre sur la hiérarchisation des enjeux e-sige Module 2.3 08/10/2008 84
Voir nécessité d un chapitre sur la hiérarchisation des enjeux e-sige Module 2.3 08/10/2008 84
Voir nécessité d un chapitre sur la hiérarchisation des enjeux e-sige Module 2.3 08/10/2008 84

Voir nécessité d un chapitre sur la hiérarchisation des enjeux e-sige Module 2.3

L Homme au sein de l entreprise La composante essentielle de la politique sociale et
L Homme au sein de l entreprise La composante essentielle de la politique sociale et
L Homme au sein de l entreprise La composante essentielle de la politique sociale et
L Homme au sein de l entreprise La composante essentielle de la politique sociale et
L Homme au sein de l entreprise La composante essentielle de la politique sociale et

L Homme au sein de l entreprise

La composante essentielle de la politique sociale et éthique de l entreprise est bien sûr de satisfaire les besoins de base des individus mais également les optimiser au travers de « l exploitation » de ses ressources humaines.

L Homme au sein de l entreprise La Pyramide de MASLOW 08/10/2008 86
L Homme au sein de l entreprise La Pyramide de MASLOW 08/10/2008 86
L Homme au sein de l entreprise La Pyramide de MASLOW 08/10/2008 86
L Homme au sein de l entreprise La Pyramide de MASLOW 08/10/2008 86
L Homme au sein de l entreprise La Pyramide de MASLOW 08/10/2008 86

L Homme au sein de l entreprise

La Pyramide de MASLOW

08/10/2008

L Homme au sein de l entreprise La Pyramide de MASLOW 08/10/2008 86

86

La Pyramide de MASLOW 87 Attentes personnelles --------------------- Besoins fondamentaux (Développement Module 2.3)
La Pyramide de MASLOW 87 Attentes personnelles --------------------- Besoins fondamentaux (Développement Module 2.3)
La Pyramide de MASLOW 87 Attentes personnelles --------------------- Besoins fondamentaux (Développement Module 2.3)
La Pyramide de MASLOW 87 Attentes personnelles --------------------- Besoins fondamentaux (Développement Module 2.3)
La Pyramide de MASLOW 87 Attentes personnelles --------------------- Besoins fondamentaux (Développement Module 2.3)

La Pyramide de MASLOW

La Pyramide de MASLOW 87 Attentes personnelles --------------------- Besoins fondamentaux (Développement Module 2.3)

87

Attentes personnelles

---------------------

Besoins fondamentaux

(Développement Module 2.3)

08/10/2008

L Homme au sein de l entreprise L entreprise éthique aura pour soucis l élévation
L Homme au sein de l entreprise L entreprise éthique aura pour soucis l élévation
L Homme au sein de l entreprise L entreprise éthique aura pour soucis l élévation
L Homme au sein de l entreprise L entreprise éthique aura pour soucis l élévation
L Homme au sein de l entreprise L entreprise éthique aura pour soucis l élévation

L Homme au sein de l entreprise

L entreprise éthique aura pour soucis l élévation de ses collaborateurs vers les niveaux les plus hauts de la pyramide de Maslow

pour soucis l élévation de ses collaborateurs vers les niveaux les plus hauts de la pyramide
L Entreprise en tant qu organisation Voir les développements sur l économie sociale et les
L Entreprise en tant qu organisation Voir les développements sur l économie sociale et les
L Entreprise en tant qu organisation Voir les développements sur l économie sociale et les
L Entreprise en tant qu organisation Voir les développements sur l économie sociale et les
L Entreprise en tant qu organisation Voir les développements sur l économie sociale et les

L Entreprise en tant qu organisation

Voir les développements sur l économie sociale et les théories

économiques (Joaquin OLI VEI RA

OCDE)

L Entreprise en tant qu organisation La mise en uvre d une politique sociale de
L Entreprise en tant qu organisation La mise en uvre d une politique sociale de
L Entreprise en tant qu organisation La mise en uvre d une politique sociale de
L Entreprise en tant qu organisation La mise en uvre d une politique sociale de
L Entreprise en tant qu organisation La mise en uvre d une politique sociale de

L Entreprise en tant qu organisation

La mise en

L Entreprise en tant qu organisation La mise en uvre d une politique sociale de l
L Entreprise en tant qu organisation La mise en uvre d une politique sociale de l

uvre d une politique

sociale de l entreprise doit intégrer un certains nombre d éléments extra-financiers .

L Entreprise en tant qu organisation Motivation et implication du personnel, Attraction des compétences, Rétention
L Entreprise en tant qu organisation Motivation et implication du personnel, Attraction des compétences, Rétention
L Entreprise en tant qu organisation Motivation et implication du personnel, Attraction des compétences, Rétention
L Entreprise en tant qu organisation Motivation et implication du personnel, Attraction des compétences, Rétention
L Entreprise en tant qu organisation Motivation et implication du personnel, Attraction des compétences, Rétention

L Entreprise en tant qu organisation

L Entreprise en tant qu organisation Motivation et implication du personnel, Attraction des compétences, Rétention et

Motivation et implication du personnel, Attraction des compétences, Rétention et développement des compétences,

Conformité à la réglementation sociale, Meilleure maîtrise des risques sociaux, Meilleure maîtrise des risques juridiques, Meilleure image de marque, l

des risques juridiques, Meilleure image de marque, l e ill M i i PP eure commun
des risques juridiques, Meilleure image de marque, l e ill M i i PP eure commun
des risques juridiques, Meilleure image de marque, l e ill M i i PP eure commun
des risques juridiques, Meilleure image de marque, l e ill M i i PP eure commun

e

ill

M

i

i

PP

juridiques, Meilleure image de marque, l e ill M i i PP eure commun cat on

eure commun cat on avec es

Choix raisonné des partenaires économiques.maîtrise des risques juridiques, Meilleure image de marque, l e ill M i i PP eure

08/10/2008

91

L Entreprise dans la société Le rôle de l entreprise devrait être de produire des
L Entreprise dans la société Le rôle de l entreprise devrait être de produire des
L Entreprise dans la société Le rôle de l entreprise devrait être de produire des
L Entreprise dans la société Le rôle de l entreprise devrait être de produire des
L Entreprise dans la société Le rôle de l entreprise devrait être de produire des

L Entreprise dans la société

Le rôle de l entreprise devrait être de produire des richesses en rétribuant les parties prenantes, organismes sociaux compris.

(Séc.Soc., 1% logement, Fongecif, Agefoss, Dif,

Taxe pro, Taxe d apprentissage

sociaux compris. (Séc.Soc., 1% logement, Fongecif, Agefoss, Dif, Taxe pro, Taxe d apprentissage ). 08/10/2008 92

).

L Entreprise dans la société L émergence actuelle des problèmes d éthiques serait liée à
L Entreprise dans la société L émergence actuelle des problèmes d éthiques serait liée à
L Entreprise dans la société L émergence actuelle des problèmes d éthiques serait liée à
L Entreprise dans la société L émergence actuelle des problèmes d éthiques serait liée à
L Entreprise dans la société L émergence actuelle des problèmes d éthiques serait liée à

L Entreprise dans la société

L émergence actuelle des problèmes d éthiques serait liée à une double défaillance:

1- Des entreprises du secteur privé poussant la société à la consommation, 2- Des pouvoirs publics par défaut d anticipation.

L Entreprise dans la société Dans la société (des hommes) de demain, l entreprise devra
L Entreprise dans la société Dans la société (des hommes) de demain, l entreprise devra
L Entreprise dans la société Dans la société (des hommes) de demain, l entreprise devra
L Entreprise dans la société Dans la société (des hommes) de demain, l entreprise devra
L Entreprise dans la société Dans la société (des hommes) de demain, l entreprise devra

L Entreprise dans la société

Dans la société (des hommes) de demain, l entreprise devra jouer 2 rôles:

Un rôle avant-gardiste sur la détection des problèmes et leurs solutions, Un rôle de complémentarité avec les pouvoirs publiques.

détection des problèmes et leurs solutions, Un rôle de complémentarité avec les pouvoirs publiques. 08/10/2008 94
Quelques aspects de la responsabilité sociale proprement dite: Le respect de la législation sur les
Quelques aspects de la responsabilité sociale proprement dite: Le respect de la législation sur les
Quelques aspects de la responsabilité sociale proprement dite: Le respect de la législation sur les
Quelques aspects de la responsabilité sociale proprement dite: Le respect de la législation sur les

Quelques aspects de la responsabilité sociale proprement dite:

Le respect de la législation sur les conditions de travail * , L apprentissage et la formation continue, L'insertion de l'activité dans le tissu socio- économique, Les actions d'intérêt général,aspects de la responsabilité sociale proprement dite: La contribution aux projets économiques locaux 08/10/2008

La contribution aux projets économiques locauxde l'activité dans le tissu socio- économique, Les actions d'intérêt général, 08/10/2008 95

socio- économique, Les actions d'intérêt général, La contribution aux projets économiques locaux 08/10/2008 95
socio- économique, Les actions d'intérêt général, La contribution aux projets économiques locaux 08/10/2008 95
socio- économique, Les actions d'intérêt général, La contribution aux projets économiques locaux 08/10/2008 95
* Quelques aspects du respect de la réglementation: Les rémunérations (équitables !), Le temps de
* Quelques aspects du respect de la réglementation: Les rémunérations (équitables !), Le temps de
* Quelques aspects du respect de la réglementation: Les rémunérations (équitables !), Le temps de
* Quelques aspects du respect de la réglementation: Les rémunérations (équitables !), Le temps de

* Quelques aspects du respect de la réglementation:

Les rémunérations (équitables !), Le temps de travail, Les congés payés, Les règles de licenciements, La préventions des risques, La couverture sociale et la retraite.

payés, Les règles de licenciements, La préventions des risques, La couverture sociale et la retraite. 08/10/2008
payés, Les règles de licenciements, La préventions des risques, La couverture sociale et la retraite. 08/10/2008
payés, Les règles de licenciements, La préventions des risques, La couverture sociale et la retraite. 08/10/2008
payés, Les règles de licenciements, La préventions des risques, La couverture sociale et la retraite. 08/10/2008
Finalement: La responsabilité sociétale de l entreprise impose que tous ses impacts écologiques soient connus
Finalement: La responsabilité sociétale de l entreprise impose que tous ses impacts écologiques soient connus
Finalement: La responsabilité sociétale de l entreprise impose que tous ses impacts écologiques soient connus
Finalement: La responsabilité sociétale de l entreprise impose que tous ses impacts écologiques soient connus
Finalement: La responsabilité sociétale de l entreprise impose que tous ses impacts écologiques soient connus

Finalement:

La responsabilité sociétale de l entreprise impose que tous ses impacts écologiques soient connus et pris en compte. C est une question de stratégie d entreprise à long terme, car ce qui parait insignifiant aujourd hui pourra éventuellement devenir un problème demain sous l effet d une nouvelle réglementation ou d une pression croissante de la société civile et

ou d une pression croissante de la société civile et de l administration Bien connaître ces
ou d une pression croissante de la société civile et de l administration Bien connaître ces
ou d une pression croissante de la société civile et de l administration Bien connaître ces
ou d une pression croissante de la société civile et de l administration Bien connaître ces

de l administration Bien connaître ces enjeux

.

permettra à l entreprise d anticiper, et non de subir ces changements.

08/10/2008

97

08/10/2008 98
08/10/2008 98
08/10/2008 98
08/10/2008 98
08/10/2008 98
08/10/2008 98
08/10/2008 98
On ne peux pas, face à certains risques, attendre d être face au problème pour
On ne peux pas, face à certains risques, attendre d être face au problème pour
On ne peux pas, face à certains risques, attendre d être face au problème pour
On ne peux pas, face à certains risques, attendre d être face au problème pour
On ne peux pas, face à certains risques, attendre d être face au problème pour

On ne peux pas, face à certains risques, attendre d être face au problème pour réagir. Les effets et conséquence de l inaction pourraient être graves et irréversibles.

pour réagir. Les effets et conséquence de l inaction pourraient être graves et irréversibles. 08/10/2008 99
08/10/2008 100
08/10/2008 100
08/10/2008 100
08/10/2008 100
08/10/2008 100
08/10/2008 100
08/10/2008 100
08/10/2008 100
Ne pas confondre: La prévention face à un risque connu, La négligence face à risque
Ne pas confondre: La prévention face à un risque connu, La négligence face à risque
Ne pas confondre: La prévention face à un risque connu, La négligence face à risque
Ne pas confondre: La prévention face à un risque connu, La négligence face à risque

Ne pas confondre:

Ne pas confondre: La prévention face à un risque connu, La négligence face à risque inconnu,

La prévention face à un risque connu, La négligence face à risque inconnu, La précaution face à l incertitude.

face à un risque connu, La négligence face à risque inconnu, La précaution face à l
Cest le droit allemand qui introduit à la fin des années 60 le « Vorsorgeprinzip
Cest le droit allemand qui introduit à la fin des années 60 le « Vorsorgeprinzip
Cest le droit allemand qui introduit à la fin des années 60 le « Vorsorgeprinzip
Cest le droit allemand qui introduit à la fin des années 60 le « Vorsorgeprinzip
Cest le droit allemand qui introduit à la fin des années 60 le « Vorsorgeprinzip

Cest le droit allemand qui introduit à la fin des années 60 le « Vorsorgeprinzip ».

Puis le droit international le reprnd en 1987 lors de la 2ème Conférence sur la protection de la Mer du Nord.

Lidée est de tourner le dos au concept du « End of Pipe » *
Lidée est de tourner le dos au concept du « End of Pipe » *
Lidée est de tourner le dos au concept du « End of Pipe » *
Lidée est de tourner le dos au concept du « End of Pipe » *

Lidée est de tourner le dos au concept du « End of Pipe » * par une attitude responsable et proactive pour ne pas subir et faire subir aux générations futures des dommages graves et irréversibles.

Qu entends t-on par des dommages graves et irréversibles ? Exemples: Le réchauffement climatique, Latteinte
Qu entends t-on par des dommages graves et irréversibles ? Exemples: Le réchauffement climatique, Latteinte
Qu entends t-on par des dommages graves et irréversibles ? Exemples: Le réchauffement climatique, Latteinte
Qu entends t-on par des dommages graves et irréversibles ? Exemples: Le réchauffement climatique, Latteinte

Qu entends t-on par des dommages graves et irréversibles ?

Qu entends t-on par des dommages graves et irréversibles ? Exemples: Le réchauffement climatique, Latteinte à
Qu entends t-on par des dommages graves et irréversibles ? Exemples: Le réchauffement climatique, Latteinte à

Exemples:

Le réchauffement climatique, Latteinte à la biodiversité,

Le réchauffement climatique, Latteinte à la biodiversité, Un handicap ou une maladie incurable 08/10/2008 104
Le réchauffement climatique, Latteinte à la biodiversité, Un handicap ou une maladie incurable 08/10/2008 104

Un handicap ou une maladie incurable

Ce principe sapplique tout particulièrement à: Lenvironnement, La santé, La sécurité alimentaire. 08/10/2008 105
Ce principe sapplique tout particulièrement à: Lenvironnement, La santé, La sécurité alimentaire. 08/10/2008 105
Ce principe sapplique tout particulièrement à: Lenvironnement, La santé, La sécurité alimentaire. 08/10/2008 105
Ce principe sapplique tout particulièrement à: Lenvironnement, La santé, La sécurité alimentaire. 08/10/2008 105

Ce principe sapplique tout particulièrement à:

Ce principe sapplique tout particulièrement à: Lenvironnement, La santé, La sécurité alimentaire. 08/10/2008 105

Lenvironnement, La santé, La sécurité alimentaire.

Ce principe sapplique tout particulièrement à: Lenvironnement, La santé, La sécurité alimentaire. 08/10/2008 105
Ce principe sapplique tout particulièrement à: Lenvironnement, La santé, La sécurité alimentaire. 08/10/2008 105
Sa mise en application comporte 2 déterminants: Lévaluation du risque, La mise en place d
Sa mise en application comporte 2 déterminants: Lévaluation du risque, La mise en place d
Sa mise en application comporte 2 déterminants: Lévaluation du risque, La mise en place d
Sa mise en application comporte 2 déterminants: Lévaluation du risque, La mise en place d

Sa mise en application comporte 2 déterminants:

Lévaluation du risque, La mise en place d actions.

Lévaluation du risque Limitée par le niveau des connaissances, Suppose donc une évaluation préalable du
Lévaluation du risque Limitée par le niveau des connaissances, Suppose donc une évaluation préalable du
Lévaluation du risque Limitée par le niveau des connaissances, Suppose donc une évaluation préalable du
Lévaluation du risque Limitée par le niveau des connaissances, Suppose donc une évaluation préalable du

Lévaluation du risque

Lévaluation du risque Limitée par le niveau des connaissances, Suppose donc une évaluation préalable du niveau

Limitée par le niveau des connaissances, Suppose donc une évaluation préalable du niveau de connaissances.

Suppose donc une évaluation préalable du niveau de connaissances. (Le risque zéro étant irréaliste) 08/10/2008 107

(Le risque zéro étant irréaliste)

La mise en place d actions Elles doivent être: Proportionnelles au risque, Révisables. 08/10/2008 108
La mise en place d actions Elles doivent être: Proportionnelles au risque, Révisables. 08/10/2008 108
La mise en place d actions Elles doivent être: Proportionnelles au risque, Révisables. 08/10/2008 108
La mise en place d actions Elles doivent être: Proportionnelles au risque, Révisables. 08/10/2008 108

La mise en place d actions

Elles doivent être:

La mise en place d actions Elles doivent être: Proportionnelles au risque, Révisables. 08/10/2008 108

Proportionnelles au risque, Révisables.

La mise en place d actions Elles doivent être: Proportionnelles au risque, Révisables. 08/10/2008 108
Schématisation 08/10/2008 109
Schématisation 08/10/2008 109
Schématisation 08/10/2008 109
Schématisation 08/10/2008 109

Schématisation

Exemples d application du principe de précaution: La Virginiamycine La fièvre aphteuse http://www.e- sige ensmp
Exemples d application du principe de précaution: La Virginiamycine La fièvre aphteuse http://www.e- sige ensmp
Exemples d application du principe de précaution: La Virginiamycine La fièvre aphteuse http://www.e- sige ensmp
Exemples d application du principe de précaution: La Virginiamycine La fièvre aphteuse http://www.e- sige ensmp

Exemples d application du principe de précaution:

La Virginiamycine

La fièvre aphteuse

http://www.e-

sige ensmp fr/cms/libre/edd/module3/index php?page=com

posantes02

.

.

.

CONCLUSION Le principe de précaution n est: Ni anti-science, Ni anti-progrès, Ni une approche négative
CONCLUSION Le principe de précaution n est: Ni anti-science, Ni anti-progrès, Ni une approche négative
CONCLUSION Le principe de précaution n est: Ni anti-science, Ni anti-progrès, Ni une approche négative
CONCLUSION Le principe de précaution n est: Ni anti-science, Ni anti-progrès, Ni une approche négative

CONCLUSION Le principe de précaution n est:

CONCLUSION Le principe de précaution n est: Ni anti-science, Ni anti-progrès, Ni une approche négative ou
CONCLUSION Le principe de précaution n est: Ni anti-science, Ni anti-progrès, Ni une approche négative ou

Ni anti-science, Ni anti-progrès, Ni une approche négative ou pessimiste, Ni une justification de ce qui est injustifiable.

anti-progrès, Ni une approche négative ou pessimiste, Ni une justification de ce qui est injustifiable. 08/10/2008
anti-progrès, Ni une approche négative ou pessimiste, Ni une justification de ce qui est injustifiable. 08/10/2008
anti-progrès, Ni une approche négative ou pessimiste, Ni une justification de ce qui est injustifiable. 08/10/2008
Le but principal est de sauvegarder, face aux incertitudes scientifiques liées à notre manque de
Le but principal est de sauvegarder, face aux incertitudes scientifiques liées à notre manque de
Le but principal est de sauvegarder, face aux incertitudes scientifiques liées à notre manque de
Le but principal est de sauvegarder, face aux incertitudes scientifiques liées à notre manque de

Le but principal est de sauvegarder, face aux incertitudes scientifiques liées à notre manque de connaissances, les intérêts de l humanité actuelle et à venir. Le but indirect est de favoriser la R&D et la connaissance scientifique afin de lever les incertitudes .

but indirect est de favoriser la R&D et la connaissance scientifique afin de lever les incertitudes
Et dans le cadre de la mondialisation: La contribution au développement des pays d'accueil, Le
Et dans le cadre de la mondialisation: La contribution au développement des pays d'accueil, Le
Et dans le cadre de la mondialisation: La contribution au développement des pays d'accueil, Le
Et dans le cadre de la mondialisation: La contribution au développement des pays d'accueil, Le

Et dans le cadre de la mondialisation:

La contribution au développement des pays d'accueil, Le transfert de compétences