Vous êtes sur la page 1sur 45

Revue de presse

Tarek et Vincent Pompetti


Dans le journal Ouest France / 2009-2011�
À Rouans, les pirates agissent en bandes dessinées

La 24e édition des Journées de la BD


met à l'honneur l'univers de la piraterie.
5 000 visiteurs sont attendus pour
l'événement du week-end.

La bande dessinée débarque à Rouans les


samedi 30 avril et dimanche 1er mai, et
encore une fois, une forte affluence est
attendue au festival de la BD. Cette année, 5 000 à 8 000 heures ! C'est le temps estimé par
auteurs et public se découvriront une âme l'association pour organiser ce festival de BD. Le travail a
commencé pour ces bénévoles, dont le bureau ici en photo,
de flibustiers. en septembre.

La piraterie à l'honneur

Après le Far West l'an passé, l'association


Journées de la BD jette cette fois son dévolu sur le monde des pirates. « C'est un thème
porteur en BD, qui parle à tout le monde et qui attire les enfants », explique Christian Ferré,
président de l'association. Parmi les 45 auteurs présents, près d'un tiers ont publié des albums
sur la piraterie. Trois invités, dont l'oeuvre coïncide avec le thème, sont mis à l'honneur cette
année : Serge Mogère (dessinateur de l'affiche), Vincent Pompetti et Jean-Marie Woehrel. «
Au-delà de la BD, nous souhaitons aussi expliquer aux visiteurs ce qu'est la piraterie
d'un point de vue plus historique », ajoute Christian Ferré. À cette occasion, une exposition
prêtée par la Corderie royale guidera les curieux sur les traces des pirates, corsaires et autres
flibustiers. Guy Chabot, historien du Pays de Retz, présentera un exposé sur Jeanne de
Belleville, une femme pirate locale surnommée « La Tigresse ».

Les auteurs n'ont rien à payer

Petit festival devenu grand

5 000 personnes attendues sur deux jours. 45 auteurs, venant de France mais aussi de
Belgique et de Suisse, exposant sur une surface de 1 200 m!. Plus de 1 000 albums vendus
l'an dernier. Qu'il paraît loin le temps de la première édition en 1987... avec deux auteurs. «
Tout est parti d'une idée de l'Amicale laïque de Rouans. Le but était de se faire plaisir »,
raconte Christian Ferré. Devant l'ampleur vite prise par le festival, l'association des Journées de
la BD est née, neuf ans plus tard, pour prendre le relais. « Au début, nous devions
convaincre les auteurs pour qu'ils viennent. Désormais, ce sont eux qui nous demandent
», note le président de l'association. Pas question toutefois pour les organisateurs de se
développer à l'excès : « Nous voulons garder un festival à échelle humaine pour que les
auteurs restent accessibles », poursuit le président de l'association.

L'indépendance comme identité

Depuis la création du festival, les organisateurs ont décidé de ne jamais faire appel aux
maisons d'édition. « Nous démarchons nous-même les dessinateurs. Nous sommes
entièrement libres de nos choix, les maisons d'édition ne décident rien à notre place
comme elles peuvent le faire ailleurs », se félicite Jean-Christophe Denni, trésorier de
l'association. Avec un budget de 65 000 ", dont seulement 10 % de subventions, les moyens
!, dont seulement 10 % de subventions, les moyens
du festival restent modestes comparés aux millions d'euros dont bénéficie son aîné
d'Angoulême. « Avec la crise, nous avons perdu 35 % de subventions en deux ans »,
reconnaît-il. « Les auteurs n'ont pas à payer pour exposer, et ils sont défrayés, logés et
nourris. À Angoulême, le tarif pour un stand, c'est 15 000 ! », explique Jean-Christophe
Denni. « Et ici, pour les visiteurs, les auteurs sont plus accessibles qu'ailleurs. »

Samedi et dimanche, à la salle des sports de Rouans. Entrée adulte : 3 !, gratuit pour les
moins de 15 ans. Plus d'informations au 02 40 64 16 72 et sur www.journeesbd.fr. L'équipe
recherche toujours des bénévoles pour le week-end.

Benjamin CRUARD.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Cholet : débats de fond au festival de BD engagée

Après les rencontres organisés hier au May-sur-


Evre, la 4e édition du festival se poursuit
aujourd'hui à La Resistancia. Six auteurs vont
débattre autour de leurs ouvrages.

« Gitans d'hier et d'aujourd'hui, une liberté traquée » : c'était le thème de la réflexion proposée
hier au May-sur-Evre par le dessinateur Kkrist Mirror. Après Tsiganes en 2008, il vient de sortir
un nouvel album, Gitans.

Kkrist Mirror est le parrain de cette 4e édition du festival de la bande dessinée engagée. C'est la
deuxième année consécutive qu'il participe à ces rencontres.

« Ce festival a une âme, dit-il. Il n'est pas forcément engagé politiquement. Il s'attache au
travail de fond des auteurs et offre la possibilité d'échanger avec le public. Et puis, pour
les débats, chaque auteur amène des invités. »

Aujourd'hui, retour à Cholet pour la suite du festival. Autour de trois ouvrages, six auteurs et
leurs invités vont inviter à réfléchir sur des thèmes de société.

Au programme

« La violence faite aux femmes : En chemin, elle rencontre... ». Rencontre avec Marie
Moinard et Florentine Rey (auteures).

« En France, une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son
conjoint. Environ 70 000 adolescentes de 10 à 18 ans sont menacées d'être mariées de
force.

Pour que les femmes osent parler, pour briser le silence, pour une prise de conscience
et de responsabilité, les artistes femmes et hommes se mobilisent pour la défense du
droit humain. »

L'ouvrage bénéficie du soutien d'Amnesty International, qui sera représentée au débat par Muriel
de Gaudemont. À 14 h 30.

« La violence d'État par la BD : Salt Pit ». Rencontre avec Sasha et François Vataux. « Salt
Pit » est le nom de code d'une prison secrète de la CIA au nord de Kaboul, en Afghanistan.

Officiellement fermée, cette installation faisait partie d'un réseau de centres de détention
déployé par les États-Unis à l'extérieur de leur territoire, après le 11 septembre 2001. À 15 h 45.

« Idéologie et littérature de jeunesse ». Avec Tarek et Marie de Monti (auteurs). Tarek publie
régulièrement des livres pour enfants sur des thèmes inhabituels. Il parlera de la littérature de
jeunesse avec Marie de Monti qui a fait paraître un ouvrage La planète en partage.

« Chaque jour, le monde produit davantage et s'enrichit, mais les inégalités entre riches
et pauvres augmentent tout autant. Comment en parler aux enfants ? ». À 18 h 15.

Cholet. La Resistancia, 10, rue de l'Orangerie, de 14 h 30 à 19 h. Entrée gratuite.


Découvrez les auteurs invités à travers les personnages de l'image

1 Jean-Christophe Chauzy, La guitare de


Bo Diddley (Casterman).

2 Jean-Michel Beuriot, Amours


Fragiles (Casterman).

3 Arnaud Floc'h, La compagnie


des cochons (Delcourt).

4 Erik Juszezak, Dantès


(Dargaud).

5 Bruno Rocco et Pierre Makyo,


Jean-Jacques (Delcourt).

6 Matthieu Bonhomme, Messire


Guillaume (Dupuis).

7 Vincent Pompetti et Tarek Ben Yakhlef, Sir Arthur Benton (Emmanuel


Proust éditions).

8 Jerry Hulard et Pierre Makyo, Inversion (Dupuis).

9 Steve Cuzor, O'boys (Dargaud).

10 Bruno Marivain, Barbara Wolf (Glénat).

11 Alain Dodier, Jérôme K. Jérôme Bloche (Dupuis).

12 Chloé Cruchaudet, Groenland Manatthan (Delcourt).

13 Guillaume Bianco, Billy Brouillard (Soleil).

14 Pierre Christin et André Juillard, Le long voyage de Léna, (Dargaud).

15 Patricia Lyfoung, La rose écarlate (Delcourt).

16 Martial Toledano, Ken games (Dargaud).

17 Jean-Louis Pesch, Bec-en-fer (P'tit Louis).


Le 7e salon du livre jeunesse ouvrira ses pages en février

Des enseignants et bibliothécaires se sont


réunis mardi soir à l'école primaire Jean-
Rostand pour préparer la 7e édition du
salon du livre jeunesse du Pays du roi
Morvan. Le salon fera étape à Gourin la
première semaine de février, après un
premier chapitre à Guémené.

Cette manifestation est portée par


le Centre d'animation pédagogique Emmanuelle Williamson, l'animatrice du Cap du Pays du roi
du Pays du roi Morvan. Dans ce Morvan, organisait une réunion pour la mise en place du
salon du livre jeunesse, mardi dernier à l'école Jean-
projet, de nombreux partenaires Rostand.

soutiennent cette structure de


l'Éducation nationale, animée par
Emmanuelle Williamson.

« Promenons nous »

Chaque année, environ 2 000 visiteurs sont accueillis par les organisateurs du
salon du livre. Les parents et grands-parents, toujours plus nombreux en tant
que bénévoles, sont aussi des partenaires indispensables depuis la création
du salon. « C'est d'abord avec eux que nous voulons partager cette envie
de se familiariser toujours plus avec les livres, les mots et les images »,
explique Emmanuelle Williamson qui ajoute que le thème sera cette année «
Promenons-nous ». « Promenons-nous à travers les contes et les livres,
apprenons à regarder ce qu'il y a autour de nous ».

Ouverture aux écoles catholiques

La grande nouveauté cette année est l'ouverture aux écoles catholiques du


Pays du roi Morvan sur le temps scolaire (le lundi 8 et le mardi 9 février à
Gourin). Trois auteurs interviendront pendant le salon, Bruno Pilorget, Marie
Diaz et Tarek, ainsi que Guylaine Kasza, une conteuse-voyageuse des Côtes-
d'Armor (trois classes vont travailler avec elle sur un projet culturel), le manège
« Embarcason » et la compagnie L'Ouïe et les autres. Autre innovation : un «
café littéraire » sera organisé les samedis avec les trois auteurs présents sur le
salon. Le dimanche 7 février, Guylaine Kasza et une violoncelliste proposeront
un spectacle à la salle des fêtes de Tronjoly.

« Support désormais incontournable de l'apprentissage de la lecture à


l'école, la littérature de jeunesse doit trouver sa place dans les familles
comme source d'émotions partagées et d'ouverture au monde. C'est
comme source d'émotions partagées et d'ouverture au monde. C'est
cette fréquentation du livre, dans et hors de l'école, que nous souhaitons
encourager, développer et plus particulièrement ici, en milieu rural »,
souligne la responsable du Cap. Des chèques-livres seront remis à chaque
famille.

Les dates : du 26 au 31 janvier 2010 à Guémené et du 2 au 9 février à Gourin.


Ouverture au public le week-end, le mercredi et en soirée.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Le festival BD Mania, à la salle des fêtes, ce week-end

Séances de dédicace

Plus de vingt auteurs sont attendus pour


poser leur plume sur les couvertures de
vos bandes dessinées : Sylvain Vallée,
Tony Emeriau, Elfie, Jérôme Lereculey,
Lynda corazza, Eve Tharlet, Pierre Makyo,
Priscille Mahieu, Gunt, Thomas Labourot,
Eric Lebrun, Kkrist Mirror, Anouck Ricard,
Christian Maucler, Batist, Bruno Rocco,
Ingrid Liman, Paul Gastine, Emmanuel
Roudier, Jérôme Félix, Tarek, Vincent
Pompetti, Jean-Louis Pesch, Bengal.

Café BD, samedi de 16 h 30 à 17 h 30

C'est devenu une rencontre incontournable pour les amoureux de bande


dessinée. Organisé par le journal Ouest-France et la librairie mancelle Bulles,
le Café BD propose au public de venir rencontrer et échanger avec des
auteurs bd pour le festival d'Arnage, c'est le scénariste Jérôme Félix et ses
dessinateurs, Paul Gastine, Ingrid Liman et Gunt, qui sont invités. Les
échanges sont animés par la médiathèque Simone de Beauvoir.

Ateliers d'initiation à la BD

Les séances sont animées par Laurent Millon, et auront lieu samedi et
dimanche, à 11 h et à 15 h. Mais attention, seulement 15 places sont
disponibles par séance. Pré-réservations incontournables auprès de la
médiathèque Simone de Beauvoir au 02 43 21 44 50.

Concours de planches

L'inscription est obligatoire auprès de l'« Asso'Insolit'», au 06 60 70 95 18.


Règlement sur demande en envoyant un courriel à gillesrondel@aol.com

Ventes de BD neuves et d'occasions

Fouineurs de tous horizons vont pouvoir faire le plein. Ils pourront trouver des
éditions originales, des collections, des mangas, ainsi que des jouets et des
produits dérivés.
Au collège Jean-Moulin, les auteurs plaident pour la lecture

Donner le goût de la lecture aux élèves.


C'est le but du comité de lecture créé au
sein du collège Jean-Moulin pour les
élèves de 6e. « Nous leur proposons
tous types de lecture : BD, romans,
contes, nouvelles, pièces de théâtre »,
explique Marc Robas, professeur de
français et Pascale Ciscarès,
documentaliste de l'établissement. Entourant Pascale Ciscarès, documentaliste du collège
Jean-Moulin, Tarek, scénariste, et Vincent Pompetti,
Ces enseignants animent ce dessinateur, ont travaillé avec les élèves de 6e.

comité avec Isabelle Le Droguen et


Martine Fouilleron, deux autres
professeurs. Cette diversité de
lecture proposée aux 90 élèves libres de puiser dans la bibliothèque de
l'établissement est appuyée par des rencontres avec des auteurs « qui aiment
et savent parler de leurs ouvrages. C'est un élément de motivation
supplémentaire », poursuit Marc Robas, s'appuyant sur de précédents
rendez-vous de ce type.

Tarek et Vincent Pompetti

« Nous obtenons ainsi de bons résultats. De plus en plus d'élèves se


plongent ensuite dans la lecture », ajoute Pascale Ciscarès. Vendredi
Tarek, scénariste et photographe et Vincent Pompetti, dessinateur, étaient
invités à Jean-Moulin. Tous deux installés à Rennes sont complices depuis
2005 à travers : Raspoutine, Oeil brun - Oeil bleu, Sir Athur Benton, une série
sur la guerre froide.

Vincent Pompetti, diplômé de l'Institut national des Beaux-Arts Saint-Luc de


Liège, exerce depuis 8 ans (Planète Divine, chez Glénat en 2002).

Tarek est diplômé de la Sorbonne en histoire médiévale et en histoire de l'art.


Il est notamment l'auteur de Paris - Tonkar, son « ouvrage de référence », un
livre d'art de photos et de dessins édité en 1991 et en cours de réédition.
Au collège Jean-Moulin, les auteurs plaident pour la lecture

Donner le goût de la lecture aux élèves.


C'est le but du comité de lecture créé au
sein du collège Jean-Moulin pour les
élèves de 6e. « Nous leur proposons
tous types de lecture : BD, romans,
contes, nouvelles, pièces de théâtre »,
explique Marc Robas, professeur de
français et Pascale Ciscarès,
documentaliste de l'établissement. Entourant Pascale Ciscarès, documentaliste du collège
Jean-Moulin, Tarek, scénariste, et Vincent Pompetti,
Ces enseignants animent ce dessinateur, ont travaillé avec les élèves de 6e.

comité avec Isabelle Le Droguen et


Martine Fouilleron, deux autres
professeurs. Cette diversité de
lecture proposée aux 90 élèves libres de puiser dans la bibliothèque de
l'établissement est appuyée par des rencontres avec des auteurs « qui aiment
et savent parler de leurs ouvrages. C'est un élément de motivation
supplémentaire », poursuit Marc Robas, s'appuyant sur de précédents
rendez-vous de ce type.

Tarek et Vincent Pompetti

« Nous obtenons ainsi de bons résultats. De plus en plus d'élèves se


plongent ensuite dans la lecture », ajoute Pascale Ciscarès. Vendredi
Tarek, scénariste et photographe et Vincent Pompetti, dessinateur, étaient
invités à Jean-Moulin. Tous deux installés à Rennes sont complices depuis
2005 à travers : Raspoutine, Oeil brun - Oeil bleu, Sir Athur Benton, une série
sur la guerre froide.

Vincent Pompetti, diplômé de l'Institut national des Beaux-Arts Saint-Luc de


Liège, exerce depuis 8 ans (Planète Divine, chez Glénat en 2002).

Tarek est diplômé de la Sorbonne en histoire médiévale et en histoire de l'art.


Il est notamment l'auteur de Paris - Tonkar, son « ouvrage de référence », un
livre d'art de photos et de dessins édité en 1991 et en cours de réédition.
Rebelles et résistants, morceaux choisis

Travailler moins pour lire plus

L'édition jeunesse Rue du Monde en a fait une affiche qui s'arrache comme
des petits pains. Alain Serres signe finalement un livre sur la folle cavale dans
laquelle l'homme est entraîné. Avant la sortie nationale dans les librairies, les
visiteurs de la Biennale ont pu s'en procurer un exemplaire. Maintenant trop
tard ! Il faudra attendre deux semaines.

Otage volontaire

Le collectif contre les politiques sécuritaires à Pontivy aurait eu bien tort de


s'en priver. Les membres ont dit non une nouvelle fois aux caméras et ont
profité du thème de la Biennale pour le crier avec le grand renfort de deux
collectifs de clowns, l'un de Lorient, le second du Trégor. Didier Daeninckx a
même joué les otages volontaires.

Page blanche

Même si le public était trop mince, écouter Sorj Chalandon fut un régal, drôle
et touchant. Aux auteurs qui évoquent l'angoisse de la page blanche, il
suggère : « Ils n'ont qu'à faire autre chose ! »

Mojo Machine

Tarek et Pompetti ont adopté Pontivy. Ces deux auteurs de bandes dessinées
ne se sont pas contentés de dédicacer leurs oeuvres durant le salon. Ils ont
goûté aux soirées pontivyennes et jeté leur dévolu sur le concert de la Mojo
Machine.

Re-Sorj

La tentation est grande de ne parler que de lui. Le journaliste à l'expérience


paralysante, reporter de guerre, est aussi très attachant. Notamment quand il
parle de son handicap : « Quand j'étais enfant, j'étais extrêmement bègue,
je ne parlais pas du tout, j'écrivais des petits mots à mes parents. J'ai
toujours cru que l'oralité m'était à jamais interdite. Aujourd'hui j'ai une
écriture de bègue, je ne connais pas de politesse tranquille de l'écriture. »
De nombreux artistes pour le festival de BD

Le premier festival de bande dessinée de


Loperhet, intitulé Loperhet en ébullition, à
la salle espace 2000 aura lieu dimanche, à
la salle espace 2000. Ce festival est
organisé par Brest en bulle, jeune
association brestoise dont le but est de
promouvoir la bande dessinée autour de
Brest, en collaboration avec la mairie de
Loperhet.

Une quinzaine de dessinateurs De nombreux artistes seront présents dimanche, lors du


premier festival de BD organisé sur la commune.
seront présents afin de dédicacer
leurs oeuvres. Parmi eux :
Nathaniel Legendre (scénariste de
Crawford, chasseur de sorcières), Ceyles (Slhoka), Tarek (Sir Arthur Benton),
Briac (Les gens du Lao Tseu), Le Hénanff (H H Holmes), Kris (Notre mère la
guerre, Un homme est mort), Gwendal Lemercier (Durandal), Mike
(Deatsquad), Josselin Paris (Deatsquad), Java (Brest en bulles), Erwan Seure-
Le Bihan (Odin), Sandro (Le gardien du feu), François Plisson (Akarad),
Arnaud Le Gouefflec (Le chanteur sans nom)...

Des animations (dont du dessin improvisé), une tombola avec bandes


dessinées à gagner, une librairie officielle (Excalibulle de Brest), quatre
bouquinistes d'occasions, une exposition de dessins d'enfants du centre de
loisirs, ainsi qu'un coin restauration-buvette font aussi partie du programme.
Un partenariat avec une école du Sénégal aura peut-être vu le jour d'ici le
festival...

Dimanche 10, de 10 h à 18 h, à la salle espace 2000. Entrée : 2 !, gratuit pour


les moins de 16 ans.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Seconde Guerre mondiale : des Condéens témoignent

Du mercredi 19 au vendredi 21 janvier, au


CDI du collège Dumont-d'Urville, les élèves
de troisième ont participé à des rencontres
avec des Condéens, témoins de la
Seconde Guerre mondiale, puis avec
Tarek, scénariste de bandes dessinées,
spécialisé dans le genre historique.
Lors d'une rencontre avec des témoins de la Seconde
Claude Lemarchand, René Guerre mondiale et de Tarek.

Caillebotte, François Lefaivre, et


Claude Ménochet, ont répondu aux
questions des élèves sur cette
période tragique de l'histoire de leur ville. Les témoins, tous enfants ou pré-
adolescents au moment des faits, ont relaté la vie des Condéens sous
l'Occupation, l'Exode, la Résistance, les bombardements, la Libération et la
reconstruction de Condé-sur-Noireau.

Les élèves ont ensuite rencontré Tarek, le scénariste de la BD « Sir Arthur


Benton » (Tarek, Perger, Pompetti), qui est un récit d'espionnage pendant la
Seconde Guerre mondiale. L'auteur a présenté la démarche d'investigation qui
lui a permis de construire ce récit. Il leur a aussi expliqué comment, à l'âge de
14 ans, il avait lui même participé à un concours scolaire portant sur la
Résistance et les camps de concentration. Il leur a expliqué l'importance de
faire des recherches documentaires, de lire et d'interroger les témoins.

Ces rencontres se situent dans le cadre d'un projet de jumelage entre la


médiathèque - espace musée Léandre de Condé et le CDI du collège Dumont-
d'Urville, associant l'ensemble des professeurs d'histoire, de français et d'arts
plastiques.

Après avoir travaillé l'histoire de leur ville pendant la Seconde Guerre


mondiale, les élèves auront l'occasion de visiter le Mémorial de Caen, pour, à
leur tour, produire une fiction sur leur ville pendant la guerre.
La littérature jeunesse tient salon à Gourin

Le septième salon du livre jeunesse du


Pays du roi Morvanquitte Guémené
pour Gourin jusqu'au 9 février.

Cette année, le thème retenu est


Promenons-nous. « Promenons-nous à
travers les livres et les contes,
apprenons à regarder ce qu'il y a autour
de nous », précise Emmanuelle
Williamson, animatrice du centre
d'animation pédagogique du Pays du roi Mardi après-midi, les enfants de l'école primaire Jean-
Rostand de Gourin déambulaient dans les travées du salon à
Morvan qui organise ce salon. la découverte de livres plus beaux les uns que les autres.

Depuis ses débuts, le salon attire une


moyenne de 2 000 visiteurs et de plus en
plus d'adultes. La grande nouveauté cette
année est l'ouverture aux écoles catholiques du Pays du roi Morvan (les 8 et 9 février).

Trois auteurs interviennent dans le cadre du salon : Bruno Pilorget (illustrateur, carnettiste,
peintre, sculpteur), Marie Diaz (auteur et illustrateur), Tarek (scénariste). Diverses animations et
spectacles sont aussi proposés ainsi que les coins à lire, les coins informatiques, le grand jeu
de l'oie, des lectures à haute voix.

Mercredi 3 février, heures d'ouverture au public : de 14 h à 17 h, le vendredi 5 de 17 h à 19 h,


les samedi 6 et dimanche 7 de 10 h à 17 h. Entrée libre. Renseignements au Cap, tél. 02 97 23
00 69.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Le 7e salon du livre jeunesse a ouvert ses portes

Mardi, le 7e salon du livre jeunesse


organisé par le Centre d'animation
pédagogique (Cap) du pays du roi Morvan
a ouvert ses portes à la salle polyvalente.
À son origine le salon a été prévu pour les Mardi, le maire Chrisitian Perron en compagnie du président
scolaires de l'école publique, cette année il de la CCPRM Michel Morvant ont inauguré le 7e salon du
ouvre enfin ses portes aux élèves de livre jeunesse.

l'école privée. Il a aussi élargi ses plages


d'ouverture pour les adultes. Le thème
retenu cette année est Promenons nous.

Pour Emmanuelle Williamson il correspond bien à la lecture : « La balade ou


la randonnée comme la lecture sont des apprentissages qui se font pas à
pas ».

Le programmeau jour le jour

Jeudi 28 et vendredi 29 animations pour les scolaires par la Compagnie de


l'Ouïe et les Autres ; vendredi 29 ouverture au public à 17 h visite animée par
la Compagnie de l'Ouïe ; samedi 30 de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h
l'Embarca'son spectacle musical interactif à bord d'un manège à pédales, à 14
h le café des auteurs et après-midi dédicaces avec les auteurs Marie Diaz,
Bruno Pilorget et Tarek qui signeront leurs derniers ouvrages. À 10 h, 11 h, 15
h, et 17 h la visite animée par la Compagnie de l'Ouïe ; dimanche 31 même
programme que le samedi hormis le café des auteurs et les dédicaces.

Entre 3 000 et 4 000 livres jeunesse sont disponibles sur le salon qui offre
aussi une exposition de dessins originaux de Bruno Pilorget et Tarek, des
coins à lire, des animations d'album et de lecture, un jeu de l'oie et une
programmation spéciale au Ciné Roch.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Les auteurs retournent à l'école

La 8e édition du festival BD Mania trouve


cette année encore pleine et entière
application au sein des établissements
scolaires. « C'était le voeu des élus
fondateurs et c'est aujourd'hui encore
également le nôtre de préserver l'aspect
éducatif de ce salon dédié à la BD. Les
enseignants ont anticipé, ont travaillé
en amont sur les albums des auteurs
qu'ils avaient choisis » explique Christine
Lemonnier, adjointe à la culture. Les interventions scolaires ont démarré lundi, avec Lynda
Corazza à la maternelle Françoise-Dolto.

De la maternelle au lycée, tous les


scolaires bénéficient ainsi des
interventions d'une dizaine de
dessinateurs et scénaristes parmi les 23 artistes conviés cette année. Lynda
Corazza a lancé lundi le cycle des interventions à la maternelle Françoise-
Dolto, où elle est venue montrer aux tout petits les maquettes de ses ouvrages
Chaussettes et Petit grand.

Jeudi, quatre auteurs étaient attendus dans les classes. Ainsi, Piscille Mahieu
et son Ticayou sont allés chez les CP/CE1 de Gérard-Philipe, Jérôme
Lecureley est allé à l'école élémentaire Auguste-Renoir, Tony Emeriau à la
maternelle Gérard-Philipe et Thomas Labourot chez les CM2 d'Auguste-
Renoir le matin et chez les CE2 et CM2 de Gérard-Philipe l'après-midi. Tarek
lui ira à la rencontre des collégiens vendredi, tandis que kkrist Mirror franchira
les portes du lycée professionnel Claude-Chappe pour discuter avec les plus
âgés des élèves de la commune.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Les enfants aiment les livres et la lecture

Dimanche, le 7e salon du livre jeunesse du


Pays du roi Morvan a refermé ses portes à
la salle polyvalente. « Les parents sont
venus nombreux à chaque ouverture au
public et ont acheté beaucoup de livres
pour leurs enfants. Preuve que ceux-ci
aiment toujours la lecture et les beaux
livres » note Emmanuelle Williamson, la
responsable du Centre d'animation
pédagogique et du salon. Les jeunes ont
aimé aussi la rencontre avec les auteurs, Marine Fao et son Embarca'son, qu'elle a elle-même créé, a
emmené Paula, Solenn, et Lalo naviguer, pêcher, manger
Marie Diaz, Bruno Pilorget et Tarek lors de son poisson et chasser les pirates sur une mer imaginaire et
leurs dédicaces. musicale.

Toutes les animations, en


particulier celles de la Compagnie
de l'Ouïe et les autres et l'Embarca'son, de Marine Fao, ont passionné petits et
grands tout ce week-end.

Le salon du livre jeunesse du Pays du roi Morvan va maintenant installer ses


stands à Gourin, à la salle des fêtes de Tronjoly, à partir de mardi 2 février.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Vie quotidienne

Dédicace BD de Vincent Pompetti

Rencontre autour de la sortie du tome II de « Sir Arthur Benton ». L'agent


secret qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, avait déjà fait de son combat
contre le communisme sa priorité, a repris du service. Il évolue désormais
dans l'Europe de la Guerre froide.... Samedi 19 septembre, 15 h, rayon livre de
la Fnac, 25, rue Lenepveu.

Vie quotidienne

Journal Ouest-France du mercredi 28 octobre 2009


Edition : Caen - Rubriques : Express

«Sir Arthur Benton» de Tarek et Vincent Pompetti

Présentation de cette bande dessinée en présence des auteurs. Jeudi 29


octobre, 18 h à 20 h, Le Mémorial.
Animations, dédicaces, rencontres... le programme complet de ce
samedi

Rencontres

À 10 h 30, Yannick Guilbaud,


auteur des Insurgés de la navale. À
11 h 30, Olivier Sebban, auteur du
livre Le jour de votre Nom. À 14 h,
rencontre de collégiens avec
Magali Wiéner et Jessie Magana. Tarek.

Conférences

À 11 h, Louis-Jérôme Gohier,
l'homme qui a dit non à Napoléon, par Jacques Gohier. À 14 h, Et l'on entend
toujours la révolte qui gronde ! par Roger Dadoun. À 14 h 30, La résistance :
histoires des familles, par Dominique Veillon. À 15 h, La résistance aux
génocides, par Claire Andrieu. À 15 h 30, La révolte des camisards, par
Marianne Carbonnier-Burkard. À 16 h, Jean Moulin, par Jean-Pierre Azéma. À
17 h, La chouannerie, une tentative d'interprétation, par Roger Dupuy. À 17 h
30, Soixante ans de rébellions à la gendarmerie dans les départements de
l'Ouest de la France (1800-1860), par Aurélien Lignereux.

Tables rondes

Le conflit civil irlandais, Sorj Chalandon et Kris. À 15 h 30, L'affiche rouge,


Didier Daeninckx et Benoît Rayski. À 16 h 30, Rebelles modèles ? Laurent
Maréchaux et Anne Blanchard.

Film débat

À 18 h, Le général de Bollardière et la torture, film documentaire (52 minutes)


en présence du réalisateur André Gazut, de Simone de Bollardière et de

Jessie Magana.

Animations

À 15 h, sourires de rebelles par Anne Blanchard (pour enfants). À 17 h 30,


lectures rebelles, par la comédienne Stéphanie Detlof-Chaput.

Dédicaces
Tarek, scénariste de la série d'espionnage de Sir Arthur Benton dédicace Le
coup de Prague, Emmanuel Reuzé, dessinateur de Cannibale, adaptation du
roman de Didier Daeninckx.

Espace ludothèque

Jeux de construction et jeux de société pour tous les âges, jouets pour les tout-
petits au palais des congrès.

Des expositions

Elles sont installé au château des Rohan : Imprimeurs clandestins de 1940 à


1944 du musée de la Résistance nationale, Femmes pacifistes dans la grande
guerre par Didier Giraud et l'association Liber Terre, Grandes résistantes
contemporaines de l'association Femmes d'ici et d'ailleurs, Emile Masson,
prophète et rebelle par l'association Liber Terre et Histoire et patrimoine par
l'inspection de l'éducation nationale.

www.pontivy.eu/biennale

Sur les écrans du Rex

À 17 h, Persépolis, adaptation de la célèbre bande dessinée, portrait de la


société iranienne vue par une jeune fille et sa famille de Téhéran, sera projeté
en version originale. Suivra à 20 h 30, Welcome, drame français de Philippe
Lioret avec Vincent Lindon, Firat Ayverdi. L'histoire : pour impressionner et
reconquérir sa femme, Simon, maître nageur à la piscine de Calais, prend le
risque d'aider en secret un jeune réfugié kurde qui veut traverser la Manche à
la nage.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Le programme du festival de la BD engagée

La quatrième édition du festival se


partage entre Cholet et Le May-sur-Èvre,
les 28, 29 et 30 mai. On y parlera des
Kanaks, des Gitans, de Beyrouth et de la
violence d'Etat.

Parrainée par Kkrist Mirror, la quatrième


édition du festival de la BD engagée aura
lieu les vendredi 28, samedi 29 et
dimanche 30 mai. À la Resistancia et au
Bar'ouf à Cholet le vendredi et le L'an dernier, Kkrist Mirror, parrain de l'édition 2010 du
festival, a présenté son travail sur les Tsiganes à des
dimanche, à l'espace Senghor au May-sur- élèves du collège Clemenceau.
Èvre le samedi.

Vendredi 28 mai

« Les communautés alternatives » rencontre avec Damien Roudeau et Mandragore. Le


premier a emprunté durant deux mois la route des chantiers du Sud de la France. La seconde a
participé à l'ouvrage collectif Bréhat. À 19 h, à la Resistancia, suivi, à 20 h, du vernissage de
l'exposition de Damien Roudeau.

Grupetto. C'est une grande chorale composée de 400 choristes et divisée en quatre pupitres,
chacun étant dirigé par un prestigieux chef de choeur. Mais une divergence d'opinion artistique
a entraîné le départ de 396 membres de la chorale... Concert, à 21 h, au Barouf.

Samedi 29

« Gitans d'hier et d'aujourd'hui, une liberté traquée. » Rencontre avec Kkrist Mirror (auteur)
et Daniel Boitard (instituteur), sur la situation faite dans le passé aux gitans, notamment
pendant la Seconde Guerre mondiale, avec les arrestations, les déportations, les
internements... (cf : l'album Tsiganes et le film Liberté). Mais il y sera aussi question de la
situation actuelle de ce peuple. À 14 h 30, au May-sur-Èvre.

« Beyrouth, dans les années 80, en BD ». Rencontre avec Zeina Abirached (auteur) et
Bernard Magnier (Actes sud) Zeina Abirached est l'auteur de la BD Le jeu des hirondelles. Récit
d'une nuit d'angoisse dans un immeuble de Beyrouth bombardée, c'est aussi celui du joyeux
quotidien des voisins. Bernard Magnier est directeur de la collection « Afrique » chez Actes
Sud. À 15 h 45.

« Le colonialisme et le peuple Kanak » rencontre avec Emmanuel Reuze (auteur) et Medhi


Lallaoui (cinéaste).

Exposition coloniale de 1931 : arrachés de force à leur terre, des dizaines de Kanaks sont
présentées, sous l'étiquette « Anthropophages » au pavillon de la Nouvelle-Calédonie.
Cannibale est un livre de Didier Daeninckx, adapté en BD par Emmanuel Reuzé. À 17 h.

L'état de l'extrême droite, en France. Rencontre avec Olivier Bramanti, auteur qui s'est mêlé
au défilé du Front National au coeur de Paris pour la fête de Jeanne d'Arc. A 18 h 15.
Dimanche 30

« La violence faite aux femmes ». Rencontre avec Marie Moinard et Florentine Rey (auteures)
et Muriel de Gaudemont (Amnesty international) 14 h 30, à la Resistancia.

« La violence d'État par la BD : Salt Pit ». Rencontre avec Sasha et François Vataux. « Salt
Pit » est le nom de code d'une prison secrète de la CIA au nord de Kaboul, en Afghanistan.
Officiellement fermée, cette installation faisait partie d'un réseau de centres de détention
déployé par les États-Unis à l'extérieur de leur territoire, après le 11 septembre 2001. 15 h 45 à
la Resistancia.

« Idéologie et littérature de jeunesse ». Avec Tarek et Marie de Monti (auteurs). À 18 h 15 à


la Resistancia.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


BD : Benton de retour au Mémorial

Le Mémorial de Caen a débuté, hier soir,


sa programmation autour des 20 ans de la
chute du Mur de Berlin. Thème de cette
première soirée, « Radio et BD, deux
vecteurs de propagande pendant la Guerre
froide ».

Avant la conférence qui réunissait


des pros de la BD et des
universitaires, Tarek et Vincent Le dessinateur Vincent Pompetti (au premier plan) et le
Pompetti sont venus présenter les scénariste Tarek.

deux premiers albums de la


deuxième trilogie, Sir Arthur
Benton. Après la Seconde Guerre
mondiale, « l'espion aux multiples facettes reprend du service ». Benton
est un habitué du Mémorial. Lors de la sortie de la première trilogie, une
exposition avait été consacrée à cette BD.

Sir Arthur Benton, cycle II, Guerre froide, livre I et II, Emmanuel Proust Éditions,
13,50 ! et 13,90 !.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


C'est parti pour le 7e Salon du livre jeunesse

Le Salon du livre jeunesse du pays du roi


Morvan Promenons-nous a été inauguré
hier après-midi. Le Centre d'animation
pédagogique du pays du roi Morvan, ses
partenaires, les auteurs et artistes invités
vont faire vivre la manifestation, 7e du
nom, jusqu'au 9 février. D'abord à
Guémené jusqu'à dimanche, puis à Gourin
à partir du 2 février.
A découvrir au salon du livre, qui se partage entre Guémené
Bruno Pilorget, Marie Diaz (lire et Gourin : « L'Embarca'son », un spectacle musical
Ouest-France de mardi) et Tarek interactif, présenté samedi prochain, à bord d'un manège à
pédales.
sont, cette année, les auteurs
choisis pour accompagner les
enfants (et leurs parents) dans
cette balade au coeur des livres. Outre les spectacles et animations, les
visiteurs vont découvrir les coins à lire réalisés par les enseignants et les
enfants des écoles du pays du roi Morvan, les dessins de Bruno Pilorget et
Tarek, le coin informatique, les lectures d'albums à haute voix par les
bénévoles et les bibliothécaires, le grand jeu de l'oie proposé par la
bibliothèque de Guémené.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Journées de la BD : « L'équipe de bénévoles manque de bras »

Entretien thématique

Christian Ferré, président des


Journées de la BD dont l'édition
2011 se déroulera les 30 avril et 1er
mai, présente la manifestation.

24 années, 400 dessinateurs. 24


rencontres toutes plus pittoresques L'équipe des Journées de la BD prête pour aller « A
les unes que les autres autour des l'abordage » des 24es Journées. Les nouveaux bénévoles
sont les bienvenus.
bulles de BD. Autant de thèmes
divers et variés allant du Moyen
Age à la conquête de l'espace, ou
de l'Ouest, en passant par les
légendes de Bretagne qui ont permis à près de 400 dessinateurs de fréquenter
notre festival.

Les pionniers du festival. Les dessinateurs Jean-Pierre Dirick et Philippe


Luguy ont insufflé à la première équipe organisatrice du festival - l'amicale
laïque - le partage du 9e art.

Convivialité. Beaucoup d'entre eux nous témoignent leur satisfaction quant à


l'accueil et la convivialité qui sont les maîtres mots de ce festival.

Les bénévoles. Si aujourd'hui, Les Journées de la BD existent encore c'est


aussi et surtout grâce à une vraie équipe de bénévoles qui a su, face à chaque
écueil sur le parcours, rebondir et aller de l'avant. Chacun se souvient de la
12e édition où pour obtenir la salle des sports afin de donner une plus grande
dimension à la manifestation, il a fallu que la manifestation s'expatrie à Saint-
Brevin. Aujourd'hui, cette équipe manque d'ailleurs de bras, et ceux qui étaient
là au début de l'aventure ont vieilli ! Nous accueillons au sein de l'équipe
toutes les bonnes volontés. Pour les nouveaux arrivants à Rouans, c'est une
occasion de s'intégrer à la population rouansaise.

Duval, Mogère,mais aussi Bruno Bazile

La culture décentralisée. Plus qu'une simple animation, Les Journées de la


BD se veulent un vrai exemple de décentralisation de la culture en milieu rural.
À seulement 30 km de la Métropole nantaise, il n'était pas facile de convaincre
plus de 5 000 visiteurs. Avec bientôt son quart de siècle, Rouans est
maintenant considéré comme l'un des plus vieux festivals de BD de
l'Hexagone.

Les dessinateurs. Chaque année, une cinquantaine de dessinateurs,


d'auteurs et scénaristes connus et moins connus fréquentent notre festival. Au
cours de cette 24e édition, sous le « Jolly Roger » des pirates et la présence
de quelques auteurs connus sur le sujet comme :Lematou, Duval, Pompetti,
Woehrel ou Mogère (auteur de l'affiche) nous partirons à l'abordage pour
conquérir de nouveaux visiteurs.

Le festival agit comme un découvreur de talents : DominiqueMainguy, Jean-


Marie Michaud,Stéphane Heurteau, Patrice Bernard ou Bruno Bazile... »

Restauration. C'est une équipe de Rouans qui gère la restauration


dessinateur : Patricia et Michel Guyot, Michel et Josette Picois, Michel et Marie
Poirier, André Petit, Nicole Menand et Laurent Garcia...

Nous faisons appel pour les plats à Sésame (le CAT de La Montagne) et
associons ainsi l'utile pour eux et le confort pour nous !

Des expositions. Des planchesoriginales d'auteurs de JoséMarquez par


exemple seront exposées, ainsi qu'une collection d'affiches sur les pirates de
JC Slagmulder. Il y aura également une exposition sur L'île au trésor, de
Stevenson et une autre sur la piraterie mise à disposition par la Corderie
royalede Rochefort, qui complétera lesmaquettes de galions corsaireset
quelques objets d'époques prêtés par le musée du Pays de Retz.

Scène ouverte. Elle sera destinée aux musiciens, orchestres, chanteurs,


groupes, etc. Tous les styles et tous les genres sont acceptés. Le samedi et
dimanche, pendant la durée et aux heures d'ouverture du festival. Prendre
contact pour les intéressés au 02 40 64 29 30 ou 02 40 82 78 30.

Un espace ludique est prévu avec la possibilité de laisser libre cours à la


créativité des enfants durant ces deux journées.

Soirée du samedi. Ambiance gratuite animée par le groupe vendéen Les


Pieds d'Dents. Pour ceux qui le souhaitent, possibilité d'assister au spectacle
en mangeant le couscous, 13 !, réservation 02 40 64 29 30 ou 02 40 82 78 30.

Les samedi 30 avril et dimanche 1er mai, Journées de la BD, salle omnisports,
à Rouans. Entrée: 3 ! (gratuit moins de 15 ans). Thème 2011 : A l'abordage !
www.journeesbd.fr
La cité médiévale en escale dans le quartier

« Hé monsieur, tu es né avant Jésus


Christ ? » demandait une petite fille au
monsieur qui porte une barbe blanche, en
habit médiéval. « Non ma petite, mais
nous sommes là pour vous montrer la
vie du Moyen Âge », souriait Jean-Pierre
Belzic, de l'association Barbe Torte.

Toute la journée de samedi à


l'invitation de Regart's, Pour son quatrième Quartier jeu, Regart's a invité le monde
l'association Barbe Torte a médiéval pour des jeux, spectacles, restauration, balades à
poney et petits cours d'histoire...
expliqué une composante de
l'histoire de France par le jeu, les
traditions, le spectacle, combat de
chevaliers. « On fabrique nous-
mêmes nos costumes et accessoires », assure Jean-Pierre Belzic. De ville
en village, sa troupe d'une trentaine de comédiens dévoile sa passion.

À Bellevue, les bénévoles ont relooké le square de la rue Lucien-Aubert, un


décor de château et cité médiévale fait avec les femmes de l'atelier couture. «
Le pari est gagné, on a beaucoup de papas qui jouent avec leurs enfants
», souffle Aicha Tarek, fondatrice de Regart's. Tous les ans, l'association offre
Quartier jeu, une récréation aux familles et surtout aux enfants. « L'an
prochain, on fait venir des Indiens et des cow-boys », confient les
organisateurs.

En attendant, l'été est bien chargé, parmi les activités de l'enfant aux seniors :
sorties culturelles, écriture d'une pièce de théâtre, activités couture,
informatique, bricolage, salon du bien-être...

Contact : Regart's, 17, rue Lucien Aubert 02 40 85 63 27

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Les écoliers face au dessinateur Tarek

Vendredi 29, tandis que les plus petits


étaient au salon du livre à Guémené-sur-
Scorff, les écoliers de Persquen et
Locmalo ont accueilli Tarek, auteur de BD.
Il s'est plié au jeu de l'interview et a
proposé aux élèves un atelier qui leur a
permis de dessiner un personnage de
mémoire.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Vie quotidienne

Dédicace BD

Sortie de la suite de la série Arthur Benton. Rentrée dans les rouages de la


politique des grandes guerres. Vincent Pompetti viendra dédicacer ses
albums à cette occasion. Samedi 3 octobre, 15 h à 19 h, Librairie Critic, 19, rue
Hoche.

OEil brun oeil bleu par Tarek et Pompetti

Exposition. Exposition de planches de BD et de peintures, de leur oeuvre


commune. Une histoire de pirates mêlant historique et fantastique. Vernissage
mardi 29 septembre à 18 h 30 Espace Clin d'oeil. Du lundi 28 septembre au
vendredi 30 octobre, 9 h à 12 h 30 et 13 h 30 à 19 h, MJC/MPT de l'Harteloire,
39, avenue Clemenceau. Gratuit. Contact et réservation : 02 98 46 07 46,
contact@mjc-harteloire.fr, www.mjc-harteloire.fr
« Au salon, des livres pour tous les goûts et tous les âges »

Océane a une préférence pour «


L'escargot qui voulait se transformait en
star ». Alexandre aime bien « les
aventures de Turlututu ». Thomas, c'est
plutôt « le livre sur les catastrophes,
parce qu'il y a un jeu avec ». Tous les
trois sont scolarisés en moyenne ou
grande section à l'école de Lignol. Ils
découvrent le salon du livre jeunesse en
Parmi les jeunes visiteurs vendredi, ces écoliers de Ploërdut
compagnie de leur institutrice, Fabienne Le et leur accompagnatrice.
Nouveau. Et il y a de quoi faire...

« Des livres, on en a à l'école


bien sûr, explique l'enseignante.
Mais pas à cette échelle ! C'est fabuleux d'avoir tout ça à disposition. Il y
en a pour tous les goûts et tous les âges ». En classe, les petits ont déjà lu
quelques histoires. « On exploite le thème du salon, Promenons-nous,
poursuit Fabienne Le Nouveau. Ça plaît énormément aux enfants. »

Le salon, qui a ouvert ses portes mardi, connaît un joli succès. « Mercredi, en
trois heures de temps, on a fait un nombre d'entrées et de ventes comme
jamais, témoigne Emmanuelle Williamson, du Centre d'animation
pédagogique du pays du Roi Morvan, à l'initiative de la manifestation. On a
même dû faire du réassort ! »

Preuve que le salon, au bout de la 7e édition, est devenu un véritable rendez-


vous en centre Bretagne. « Certaines familles nous expliquent que c'est
pour elles la seule occasion d'acheter des livres, note Emmanuelle
Williamson. Et puis, les libraires font attention aux prix. » Les organisateurs
remettent aussi à chaque enfant un chèque livre, qui donne droit à une
réduction sur les achats.

Le salon se poursuit jusqu'à dimanche à la salle des fêtes. Mardi, il prendra


ses quartiers à Gourin. Pour toucher encore un autre public.
Catherine JAOUEN.

Salon du livre jeunesse, samedi 30 et dimanche 31 janvier de 10 h à 17 h à


la salle des fêtes. Samedi et dimanche, toute la journée, animation avec
l'Embarca'son et la C ie l'Ouïe et les autres. Samedi à 14 h, le café des auteurs ;
de 14 h à 17 h après-midi dédicaces avec les auteurs Marie Diaz, Bruno
Pilorget et Tarek. Entrée libre et gratuite. Renseignements au 06 75 50 44 44.
Tarek détourne les contes pour dire le monde

Tarek, scénariste, publie régulièrement des albums pour la jeunesse. « J'ai commencé par
des récits d'aventure, raconte-t-il. Des récits initiatiques. »

Puis il a eu envie d'aborder des sujets de société, pas toujours facile à


comprendre pour les enfants : l'intolérance, le racisme... « Il faut toujours
rester ludique quand on écrit pour les enfants, même s'il s'agit de sujets
graves. J'ai toujours aimé les contes, alors je les ai un peu détournés... »

C'est ainsi que paraît Les trois petits cochons. Il y a deux loups dans l'histoire.
L'un est juif, l'autre musulman... et tous les deux sont pacifiques. Alors
pourquoi leur demander d'aller croquer les petits cochons... « Les enfants ne
voient pas la même chose que les adultes. L'un s'appelle Shalom, l'autre
Salam. Pour les enfants, il n'y a pas de différence. »

Comme dans Le petit Mamadou Poucet. Les petits ne voient pas en premier
que l'enfant est noir. Il est d'abord l'enfant, face à l'ogre. Qui est borgne... « Les
adultes sont plus gênés que les enfants pour aborder certains sujets, je
l'observe fréquemment lorsque je me rends dans les écoles. »

Tarek aborde des thèmes qui n'ont encore jamais été traités pour un public
d'enfants. Dans Blanche Neige et les 7 nains et demi, il dénonce la société du
paraître, de la « starisation ». On y élit la « Nouvelle princesse »... Un pari
audacieux, quand de nombreux parents n'y voient pas forcément un problème.

Le dernier ouvrage de Tarek s'intitule Circus, en route vers l'Afrique. « Je


voulais montrer l'Afrique sous un autre jour, plus joyeux. Montrer qu'il s'y
passe des choses « comme chez nous ». Que « l'autre » n'est pas si
différent... »

Aider à réfléchir, tout en faisant rire : une recette gagnante.


C.K.
Tarek fait plancher les 6e sur la bande dessinée

Vendredi après-midi, dans le cadre du


salon du livre jeunesse du Pays du Roi
Morvan organisé par le centre d'animation
pédagogique, les collégiens de 6e ont
accueilli Tarek, scénariste de bande
dessinée. Tarek a proposé aux élèves des
activités alternant dessin et écriture, leur
permettant ainsi de percevoir le lien
unissant scénariste et illustrateur dans
l'écriture d'une BD. Les notions de
découpage de textes, de cases, d'ellipse
narrative, de cohérence du dialogue
abordées habituellement en cours de
français, ont été utilisées par l'auteur. Les
élèves ont pu ainsi comprendre la Tarek le scénariste de BD rennais est habitué au contact
des jeunes. Ses oeuvres ont reçu de nombreux prix
complexité de la lecture d'une bande jeunesse.
dessinée et ont apprécié de voir ainsi
reconnu un genre artistique et littéraire
qu'ils plébiscitent dans leurs habitudes de
lecture.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Aide accordée pour le jumelage collège-médiathèque

Dans le cadre du projet « Le fait historique à travers la bande dessinée », les frais de
déplacement du scénariste Tarek sont pris en charge par la ville. 108 ! seront ainsi
remboursés. Il est rappelé que la ville de Condé a obtenu une subvention de 2 500 ! de la
Direction régionale des affaires culturelles pour l'action de jumelage entre le collège Dumont-
d'Urville et la médiathèque.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Le salon du livre jeunesse ouvre ses portes mardi prochain

Partagé entre les villes de Guéméné et


Gourin, le salon du livre jeunesse du pays
du Roi Morvan, Promenons-nous, s'apprête
à écrire un nouveau chapitre. La 7e édition
de cette manifestation organisée par le
Centre d'animation pédagogique du pays
du roi Morvan sera inaugurée mardi 26
janvier, à la salle des fêtes de Guéméné.

Au fil des ans, le salon est devenu Le salon du livre jeunesse du pays du roi Morvan se partage
un véritable rendez-vous entre les entre Guéméné et Gourin.

scolaires, les familles et le monde


des livres. Signe qui ne trompe Archives Ouest France
pas, de plus en plus d'adultes
fréquentent, durant cette quinzaine,
et la salle des fêtes de Guéméné et
celle de Tronjoly, à Gourin.

D'ailleurs, si la manifestation cible les scolaires durant la semaine (écoles


publiques et, nouveauté cette année, écoles privées, mais aussi classes de
6e), les heures d'ouverture au public gagnent en amplitude (lire ci-dessous).

Au jour le jour à Guéméné

Pour cette 7e édition, les organisateurs ont invité trois auteurs : le Vannetais
Bruno Pilorget (illustrateur, carnettiste, peintre et sculpteur), la Stéphanoise
Marie Diaz (auteur et illustrateur) et le scénariste rennais Tarek. De
nombreuses animations et spectacles complètent un programme
particulièrement riche, axé sur les livres destinés aux 0-12 ans.

Mardi 26. Mythes et naphtalines, contes par Guylaine Kasza pour les
scolaires. A 16 h 45, inauguration du salon.

Mercredi 27. De 14 h à 17 h, animations par la C ie L'ouïe et les autres (entrée


gratuite).

Jeudi 28. Animations pour les scolaires par la C ie L'ouïe et les autres.

Vendredi 29 janvier. Animations pour les scolaires par la C ie L'ouïe et les


autres. A 18 h, la visite animée par la C ie L'ouïe et les autres (entrée gratuite).
Samedi 30 janvier. De 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h, l'Embarca'son : spectacle
musical interactif à bord d'un manège à pédales. A 14 h, le café des auteurs.
De 14 h à 17 h, après-midi dédicaces : Marie Diaz, Bruno Pilorget et Tarek
seront présents pour signer leurs derniers ouvrages publiés. A 10, 11 h, 15 h et
17 h, la visite animée par la C ie L'ouïe et les autres.

Dimanche 31 janvier. De 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h, l'Embarca'son. A 10 h,


11 h, 15 h et 17 h, la visite animée par la C ie L'ouïe et les autres.

24eJournées de la BD

Festival. Pompetti, Woehrel, Lematou, Duval et plus de 40 autres


dessinateurs en dédicace avec des nouveautés seront présents sur
l'incontournable festival de Rouans. Des expositions sur les plus fameux
pirates, boutiques, animations pour tous. Scène ouverte pour les groupes
musicaux en tous genres. Samedi 30 avril, dimanche 1er mai, salle des sports,
rue Joseph-Naud. Tarifs: 3 !, soirée animée par les Pieds d'dents» avec
couscous : 13 !. Contact et réservation : 02 40 64 29 30, 02 40 82 78 30.
Le salon du livre jeunesse va inviter au voyage

Après une semaine à Guémené, le 7e


salon du livre jeunesse du Pays du roi
Morvan prendra place à la salle des fêtes
de Gourin du 1er au 9 février à Gourin.
Cette année, le thème retenu est
Promenons-nous. « Promenons-nous à
travers les livres et les contes,
apprenons à regarder ce qu'il y a autour
de nous », précise Emmanuelle
Williamson, enseignante et animatrice du
La compagnie L'ouïe et les autres sera présente au salon du
centre d'animation pédagogique du Pays livre la semaine prochaine à Tronjoly.
du roi Morvan qui organise ce salon avec
différents partenaires. D'abord ouverture
culturelle, le salon du livre est devenu au fil
des éditions un rendez-vous important
autour de l'échange parents-enfants. « Et on sait que quand c'est partagé en famille,
l'apprentissage de la lecture a plus de chance de réussir », insiste Emmanuelle Williamson.

Depuis ses débuts, le salon attire une moyenne de 2 000 visiteurs et de plus
en plus d'adultes. La grande nouveauté cette année est l'ouverture aux écoles
catholiques du Pays du roi Morvan (les 8 et 9 février à Gourin). Trois auteurs
interviendront pendant la durée du salon : Bruno Pilorget (illustrateur,
carnettiste, peintre, sculpteur), Marie Diaz (auteur et illustrateur), Tarek
(scénariste). Les animations et spectacles : « Vivants » et « La visite » par la
compagnie L'ouïe et les autres, « Mythes et Naphtalines, des contes » par
Guylaine Kasza. Le café des auteurs (rencontre avec les auteurs invités), «
L'embarca'son » (spectacle musical interactif à bord d'un manège à pédales).
À découvrir aussi : les coins à lire, les coins informatiques, le grand jeu de
l'oie, des lectures à haute voix.

Heures d'ouverture au public : le mardi 2 février, de 17 h à 19 h, le mercredi 3,


de 14 h à 17 h, le vendredi 5 de 17 h à 19 h, les samedi 6 et dimanche 7 de 10
h à 17 h. Renseignements au Cap, tél. 02 97 23 00 69.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Une biennale rien que pour la jeunesse

La Biennale du livre d'histoire fait une


place aux auteurs jeunesse. Sans parler
de la BD. Tous seront chouchoutés par
deux librairies jeunesse du Morbihan.
Lire également page 7.

Ce grand rendez-vous d'auteurs aurait de


quoi en effrayer plus d'un ! Pourtant parmi
les 70 auteurs attendus, enfants et ados
Marine Montois et Sophie Mallet de la librairie rendez-vous
auront pourtant de quoi nourrir leur esprit n'importe où animeront le stand dédié à la jeunesse durant la
rebelle et résistant. Ça commence dès Biennale du livre d'histoire.

vendredi, plusieurs classes viendront avec


leurs enseignants visiter le salon. Mais ce
n'est pas une raison pour ne pas y revenir
en famille.

Concours de « croque »

Au menu ? Jessie Magana par exemple. Elle travaille sur des ouvrages historiques et de
sciences humaines pour adultes et adolescents. Elle animera le film-débat Le général de
Bollardière et la torture aux côtés de Simone de Bollardière. Bertrand Solet, auteur de 80
romans pour la jeunesse, animera une table ronde dimanche autour du thème « Transmettre
l'esprit de la résistance aujourd'hui... »

Et aussi Magali Wiéner, Aurélie Luneau, Emmanuel Cerisier, Jean-Luc Le Pogam... À ne pas
manquer, Anne Blanchard proposera une animation intitulée Sourires de rebelles, samedi à
partir de 15 h. Dans le prolongement, des auteurs BD seront également là : Tardi, Kris, Tarek,
Vincent Pompetti...

« Ce sont de belles pointures, des gens de qualité » insistent Sophie Mallet et Marine
Montois, de la librairie Rendez-vous n'importe où. Elles espèrent bien voir le jeune public à la
rencontre des auteurs. Elles animeront le stand jeunesse avec la librairie lorientaise Comme
dans les livres. « Nous avons prévu une sélection pour tous les âges ou presque en
rapport avec le thème de la Biennale, « Rebelle et résistant » : il y aura des albums, des
romans, des documentaires... »

Enfin en lien avec le livre Le Général Popoff, tous les enfants sont invités à réaliser un croque
soldat ou un croque quelque chose : un petit personnage rebelle fabriqué avec des matériaux
simples (pâte à modeler, papier mâché...). Les trois plus originaux seront récompensés. Dépôt
des « croque » jusqu'à dimanche 15 h au stand jeunesse.

Biennale du livre d'histoire, Rebelle et résistant, du 2 au 4 avril, au palais des congrès.


Gratuit. Un espace ludothèque sera ouvert samedi et dimanche. www.pontivy.eu/biennale
Salon du livre jeunesse à Guémené, ce week-end

Entre 3 000 et 4 000 livres jeunesse sont


disponibles sur le salon qui offre aussi une
exposition de dessins originaux de Bruno
Pilorget et Tarek, des coins à lire, des
animations d'album et de lecture, une
programmation spéciale au Ciné Roch.
Samedi, de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h
l'Embarca'son présente son spectacle
musical et interactif à bord d'un manège à
pédales, à 14 h se tient le café des auteurs
et l'après-midi ont lieu des dédicaces avec
les auteurs Marie Diaz, Bruno Pilorget et
Tarek. À 10 h, 11 h, 15 h et 17 h, visite
animée par la Compagnie de l'Ouïe. Le dimanche, même programme (hormis les dédicaces).
(lire aussi en page Guémené).

Samedi et dimanche à partir de 10 h, salle des fêtes de Guémené.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Salon du livre de la jeunesse le 26 janvier 2010

La 7e édition du salon du livre de la


jeunesse du Pays du Roi Morvan, dont le
thème est, Promenons nous, aura lieu à la
salle polyvalente du 26 au 31 janvier 2010.

La présence des enfants au salon


se déroulera en trois temps : une
activité sur les livres avec un
adulte, une « racontée » et une
flânerie encadrées et un temps Vendredi dernier, Emmanuelle Williamson (debout 4e à partir
de la gauche) responsable du centre d'animation
d'animation autour de certains pédagogique a présenté aux principaux intervenants les
albums. Des auteurs sont invités : grandes lignes du 7e salon du livre de la jeunesse qui aura
lieu fin janvier 2010.
Marie Diaz, Bruno Pilorget avec
son exposition sur le Vietnam et
Tarek qui apportera des planches
originales de ses dessins. De nombreuses animations sont prévues ; La
Compagnie de l'ouïe et les autres animera les livres et organisera des visites
guidées. Guylaine Kasza, conteuse, proposera un spectacle, Tu m'aimes,
avec une violoncelliste accessible à partir de 4 ans, Nathalie Minguy libraire à
Lorient animera un débat avec les trois auteurs présents et le public et enfin un
spectacle musical produit par Marine Flao. Le salon est accessible
gratuitement à tous, le samedi et le dimanche toute la journée, habitants ou
non dans la communauté.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Trois jours de rencontres et de débats

Vendredi 28 mai, à Cholet

« Les communautés alternatives » rencontre avec Damien Roudeau et


Mandragore. À 19 h, à la Résistencia, suivi, à 20 h, du vernissage de
l'exposition de Damien Roudeau.

Grupetto. Concert à 21 h au Bar'ouf.

Samedi 29, au May-sur-Evre

« Gitans d'hier et d'aujourd'hui, une liberté traquée. » Rencontre avec


Kkrist Mirror (auteur) et Daniel Boitard (instituteur), sur la situation faite dans le
passé aux gitans, notamment pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais il y
sera aussi question de la situation actuelle de ce peuple. 14 h 30.

« Beyrouth, dans les années 80, en BD. » Rencontre avec Zeina Abirached
(auteur) et Bernard Magnier (Actes Sud) Zeina Abirached est l'auteur de la BD
Le jeu des hirondelles. Bernard Magnier est directeur de la collection « Afrique
» chez Actes Sud. 15 h 45.

« Le colonialisme et le peuple Kanak. » Rencontre avec Emmanuel Reuze


(auteur) et Medhi Lallaoui (cinéaste). À 17 h.

L'état de l'extrême droite, en France. Rencontre avec Olivier Bramanti,


auteur qui s'est mêlé au défilé du Front National, au coeur de Paris, pour la
fête de Jeanne-d'Arc. 18 h 15.

Dimanche 30, à Cholet

« La violence faite aux femmes ». Rencontre avec Marie Moinard et


Florentine Rey (auteures) et Muriel de Gaudemont (Amnesty International). 14
h 30, à la Résistencia.

« La violence d'État par la BD : Salt Pit. » Rencontre avec Sasha et François


Vataux. « Salt Pit » est le nom de code d'une prison secrète de la CIA au nord
de Kaboul, en Afghanistan. 15 h 45 à la Résistencia.

« Idéologie et littérature de jeunesse. » Avec Tarek et Marie de Monti


(auteurs). 18 h 15 à la Résistencia.
Un festival de couleurs ce week-end avec BD Mania

La BD vous ouvre ses planches ce week-end ! En


attendant un nouveau complexe culturel qui offrirait
davantage de place aux festivaliers, la salle des
fêtes fait bien l'affaire et assure depuis neuf ans le
succès de BD mania.

Comme à l'habitude, le festival se décline


en plusieurs épisodes : intervention
d'auteurs dans les écoles la veille,
expositions à la médiathèque, café BD,
concours...

24 auteurs

NOB, Thierry Martin, Téhem, Boris


Beuzelin, Olivier Supiot, Lionel Marty,
François Amoretti, Thierry Nouveau, Kokor, Loïc Dauvillier, Joub, Arnaud
Floch, Jérôme Lereculey, Sti, Vincent Caut, Aude Soleilhac, Arnaud Plumeri,
Bloz, Didier Pagot, Vincent Pompetti, Jean-Charles Kraehn, Johan
Troïanowski, Tarek, Christian Denayer.

Les scénaristes ou dessinateurs dédicaceront leurs ouvrages, aux côtés


d'auteurs (comme la jeune Sarthoise Elfie Lebouleux) invités par des
associations.

Un café BD

Le samedi à 16 h 30, dans la salle Beuruay, le festival propose une rencontre


avec les auteurs Loïc Dauvillier et Alain Kokor autour d'un café. Les échanges
seront animés par la médiathèque.

Deux expositions

« Grosse bêtise, mode d'emploi » et « Zap collège ». Ces travaux seront


visibles tout le week-end dans la salle des fêtes.

« Grosse bêtise, mode d'emploi » raconte comment on fait une bande


dessinée. Les techniques sont expliquées à travers des jeux interactifs et
ludiques. Des exemples sont pris à partir des planches de Petite souris,
grosse bêtise, d'Alain Kokor et Loïc Dauvilier. Avec Suzie, l'héroïne et des
dessins inédits d'Alain Kokor, les enfants jouent et découvrent les bases de la
création d'une BD.
création d'une BD.

« Zap collège » est un jeu-concours organisé tout au long du festival. À voir,


les planches originales de Téhem. À gagner, la BD de l'auteur.

Le festival offrira aussi un espace jeunes auteurs, que les organisateurs


aimeraient développer. À suivre, deux auteurs locaux, non édités, le
caricaturiste Fred et Laurie L., illustratrice, qui s'est spécialisée dans les
mangas. Les jeunes lecteurs pourront aborder l'initiation à la BD, tout le week-
end, avec Laurent Milon. De 11 h à 12 h 30 : fabrication de personnages BD.
De 15 à 16 h 30, fabrication d'une BD. Inscription sur le stand de la
médiathèque.

Au cours du week-end seront remis les prix du concours de planches, sur le


thème « Un géant dans la ville », avec asso'Insolit'.

Samedi 27 et dimanche 28 novembre, salle des fêtes. De 10 h à 12 h 30 et de


14 à 18 h. Entrée libre.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Journal Ouest-France du lundi 29 novembre 2010
Edition : Le Mans Sarthe Nord - Rubriques : Arnage

Vincent Pompetti.
Promenons-nous au 7e salon du livre jeunesse

La 7e édition du salon du livre jeunesse du


Pays du roi Morvan se fera en deux
chapitres : du 26 au 31 janvier à Guémené
et du 2 au 9 février à Gourin. Cette
manifestation est portée par le Centre
d'animation pédagogique du pays du roi
Morvan. Chaque année, environ 2 000
visiteurs sont accueillis par les
organisateurs qui s'appuient sur un réseau
de bénévoles et de nombreux partenaires.
Cette année, le thème retenu est Emmanuelle Williamson coordonne cette année encore
l'organisation du salon du livre jeunesse du pays du roi
Promenons-nous. « Promenons-nous à Morvan.
travers les contes et les livres,
apprenons à regarder ce qu'il y a autour
de nous », précise Emmanuelle
Williamson, la responsable du Cap.

La grande nouveauté cette année est l'ouverture aux écoles catholiques du


Pays du roi Morvan (les 8 et 9 février à Gourin). Trois auteurs interviendront
pendant la durée du salon : Bruno Pilorget, Marie Diaz et Tarek. Trois classes
travailleront avec la conteuse-voyageuse Guylaine Kasza sur un projet
culturel. Le manège Embarcason et la compagnie L'Ouïe et les Autres seront
aussi de la partie. Autre innovation : un café littéraire sera organisé les
samedis avec les trois auteurs présents sur le salon. Le dimanche 7 février,
Guylaine Kasza et une violoncelliste proposeront un spectacle à la salle des
fêtes de Tronjoly.

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales


Radio, bande dessinée et Guerre froide

En prélude au programme « Berlin 20 ans sans mur », au Mémorial une double conférence sur
deux médias utilisés comme propagande.

Depuis1925, la radio a souvent été un vecteur efficace de propagande. Les


radios de propagande américaine de la Guerre froide, Radio Liberty et Radio
Free Europe, ont-elles servi d'outil d'« influence invisible » dans le bloc
soviétique ? Didier Perrot, psycho-sociologue des médias, et Alexandre
Dorna, professeur en psychologie politique à l'université de Caen, apporteront
des éclaircissements, archives sonores à l'appui.

L'épisode de la Guerre froide inspire actuellement des auteurs de bande


dessinée. Dans les séries récentes, on peut citer « La Malédiction d'Edgar »
(Casterman), « La liste 66 » ou « Black Op », chez Dargaud et aussi « Sir
Arthur Benton » (EP Éditions), dont le deuxième cycle aborde les années
d'après 1945.

Tarek, créateur d'une histoire d'espionnage revient au Mémorial avec Vincent


Pompetti, pour évoquer le rôle de propagande qu'a pu jouer la bande
dessinée.

Pif ou Superman

Pendant toute la Guerre froide, des personnages cultes ont été enrôlés. À Pif,
inventé par José Cabero, un républicain espagnol, on peut opposer le
Superman de Jerry Siegel et Joe Shruste. Les deux auteurs décryptent tout
cela avec de nombreux exemples illustrés.

Jeudi 29 octobre, 20 h 30, au Mémorial. Entrée libre. De 18 h à 20 h,


présentation, suivie d'une séance de dédicace, des deux premiers volumes de
la seconde trilogie « Sir Arthur Benton ».

© Ouest-France Multimédia - Mentions légales