Vous êtes sur la page 1sur 6

Travaux Pratiques Electronique :

Amplificateur Opérationnel

Réalisé par groupe 40 :

SELIANE Anouar
EL ATIFI Ziyad
JELLAL Adam

FILIERE : GITN
I- INTRODUCTION :
1- Amplificateur opérationnel :
L'amplificateur opérationnel peut être considéré comme la brique de base de
l'électronique analogique à fin de traitement du signal. En réalité, il se présente aujourd'hui
sous la forme d'un circuit intégré.

L’amplificateur opérationnel (abréviation AO) est un circuit intégré complexe constitué


d’une association de transistors à effet de champ, des transistors bipolaires et des éléments
passifs intégré sur un substrat unique (puce) dont la surface est de l'ordre de 1mm 2 . Cette
puce est intégrée dans un boîtier d’où sortent un certain nombre de connexions métalliques
isolées (pattes). Il est appelé amplificateur opérationnel car ces premières applications ont
été la réalisation des opérations mathématiques (addition, soustraction, multiplication,
division, intégration et dérivation) pour le calcul analogique. Par la suite, les applications de
l'amplificateur opérationnel se sont bien développées, il est utilisé pour la commande de
moteurs, la régulation de tension ou encore les oscillateurs.

2- Les caractéristiques d’un amplificateur opérationnel :

-Ce sont des amplificateurs différentiels qui sont caractérisés par :

 Un gain en tension très important : μD=μ≈105à107.


 Une impédance d'entrée très grande : RE≈105à1012Ω.
 Une impédance d'entrée de mode commun très grande : REMC≈108à1012Ω.
 Une impédance de sortie faible : RS≈10à500Ω.
 La rejection du mode commun (μD/μMC) est très grande.
 La réponse en fréquence va du continu jusqu'à des fréquences assez élevées : le produit
gain-bande passante peut dépasser 100 MHZ.
 Ils possèdent deux entrées notées + (l'entrée non inverseuse) et – (l'entrée inverseuse)
mais ont une seule sortie.
 Ils utilisent, sauf exception, deux alimentations + U et – U, symétriques par rapport à la
masse. Ces alimentations seront omises sur les schémas.

1
II- Amplificateur Inverseur :

C'est le montage de base à amplificateur opérationnel. L'entrée non inverseuse est reliée à
la masse ; le signal d'entrée est relié à l'entrée inverseuse par une résistance R1, et la sortie
est reliée à cette entrée par une résistance R2.

Figure 1 : Amplificateur inverseur

 Objectif du TP :

 Déterminer le rapport de phase entre le signale d’entrée et le signal de sortie


 Déterminer l’effet de la résistance sur le gain de l’amplificateur
 Déterminer la réponse en fréquence d’un amplificateur opérationnel inverseur.

1-Partie théorique:
1.1 L’expression de la tension de sortie :
Calcul par la loi d'ohm :
La mise en équation est très simple, et s'appuie sur les conditions vues lors de la définition
de l'AOP :
Les impédances d'entrée étant infinies, il n'y a pas de courant qui rentre dans l'entrée
inverseuse (Ve) ; par conséquent, tout le courant i arrivant dans R1 ira par R2 vers la sortie
de l'AOP.

Le gain Av est infini ; dans ces conditions, (Vs - Ve) va tendre vers 0.

De cette dernière constatation, on peut tirer une équation simplissime, mais fondamentale, et
toujours vraie en fonctionnement linéaire :
Vs = Ve

2
Comme Vs est à la masse, Ve se retrouve au même potentiel : comme ce point n'est pas relié
physiquement à la masse, on parle de masse virtuelle ; pratiquement, et du point de vue
calcul, tout se passe comme si Ve était vraiment relié à la masse.

Ces constatations étant faites, le calcul du gain en tension est :

Ve = R1.i
Vs = -R2.i
Av=

DONC : Vs = -(R2/R1).Ve

1.2 L’expression du gain est : G=R2/R1


Cas 1: G = 10/10 = 1
Cas 2: G = 20/10 = 2
Cas 3: G = 50/100 = 0,5

1.3 Pour un signal d’entrée de 1V on aura :


Vs1 = -G1. Ve = -1V
Vs2 = -G2. Ve = -2V
Vs3 = -G1. Ve = -0,5V

1.4 Tracé de la courbe de la tension de sortie : Vs=f(Ve)


2-Partie Pratique:
Manipulation:
On a réalisé une maquette électronique du montage de l’amplificateur inverseur de la
figure ci-dessus, et on a coupler les résistances pour avoir les gains désirés après avoir
calculer manuellement les valeurs résistances de la maquette.

La maquette est la suivante:

Visualisation de la tension de sortie:

On a d’abord commencé par le réglage de l’oscillioscope en visualisant uniquement le


signal d’entrée fournit par le générateur à basses fréquences et puis on a brancher l’entrée et
la sortie de la maquette a l’oscilloscope pour obtenir la comparaison entre le signal d’entrée
et de sortie.

4
4

Oscilloscope pour visualiser Ve et Vs

Générateur Basses fréquence.

Vous aimerez peut-être aussi