Vous êtes sur la page 1sur 3

PROGRAMME :

Savoir que la lumière blanche est constitué d’une infinité de radiations monochromatiques
Connaître le spectre en longueur d’onde de la lumière blanche
Savoir que la couleur d’un objet dépend de la lumière qu’il reçoit.
Savoir que la couleur d’un objet éclairé est complémentaire de celle qu’il absorbe.

MATÉRIEL
Bureau :
Expérience de décomposition de la lumière par un prisme + recomposition + Filtres colorés
Disque de Newton
Rétroprojecteur + filtres secondaires (Magenta, cyan, jaune)
Source permettant la recomposition de la lumière blanche (source à miroir + filtres bleu, vert et rouge)
Trois sources de lumière avec filtres colorés les plus monochromatiques possibles (source d’optique élèves +
filtres interférentiel de préférence) + objets colorés (couleurs les plus pures possibles)

Lumière et Couleurs
Dans tous le cours essayer de distinguer lumière coloré et couleur (d’un objet)
On fait mieux le distinguo entre synthèse additive (de lumière colorée) et synthèse soustractive (de couleur)

I] ETUDE DE LA LUMIÈRE BLANCHE


1) Décomposition Système dispersif : Prisme

Expérience Source de lumière


blanche

Observation :
On observe sur l’écran un spectre de lumière coloré. (couleurs de l’arc en ciel)

Conclusion : La lumière blanche est composée d’une infinité de lumière colorées

Chaque lumière coloré est une radiation lumineuse. Pour caractériser les radiations lumineuses, on utilise une
grandeur : la longueur d’onde.
Lorsqu’une lumière est composé d’une seule radiation (une seule longueur d’onde) on parle de lumière
monochromatique

2) Spectre de la lumière blanche


Les longueurs d’onde des radiations de la lumière visible sont comprises entre 400 et 750 nanomètres (10-9 m)
Violet Rouge

400 450 500 550 600 650 700 750 Longueur d’onde (λ ) en nm

Le spectre de la lumière blanche est un spectre continu : on passe d’une ‘‘couleur’’ à l’autre de façon progressive
Rmq : Les couleurs des objets ne correspondent pas à une seule longueur d’onde mais à des mélanges. (Le rose,
le marron, le vert pomme (etc.) ne correspondent pas à une longueur d’onde donnée)

3) Recomposition de la lumière blanche


a) Expérience primordiale

Expérience :
Source de
lumière blanche

Observations :
On observe sur l’écran une tache de lumière blanche

Conclusion: La lumière blanche est recomposé en additionnant toutes les lumières colorées du spectre.

Document produit par le Lycée Toulouse Lautrec


-31000 Toulouse
b) Disque de Newton
Expérience : un disque colorés aux couleurs de l’arc en ciel (le spectre de la lumière blanche) est mis en rotation.
Observation : Lorsque le disque est mis en rotation les secteurs colorés ne sont plus distinguables, le disque
prend une teinte uniformément beige

Interprétation : L’œil fixant un point observe successivement différentes lumières colorés, comme cette
succession est très rapide, du fait de la persistance rétinienne, toutes ces lumières s’additionnnent pour
recomposer la lumière « blanche » ou plutôt beige.

4) Conclusion : ADDITION DE LUMIÈRES


Lorsque l’on additionne des lumières colorées, on obtient une lumière plus ‘‘claire’’
Si toutes les radiations monochromatiques (toutes les lumières) sont additionnées, on obtient de la lumière
blanche

Rmq :On arrive à recomposer la lumière blanche (et au besoin toute lumière de couleur) avec seulement trois
lumières colorées différentes (R, V, B) et non pas la totalité du spectre lumineux car notre œil ne dispose
que de trois types de récepteurs sensibles à la couleur. Ce principe est utilisé en télévision

Faire l’expérience de recomposition de la lumière blanche avec la source à miroir.

II] COULEUR D’UN OBJET


1) Influence de la lumière

Objet blanc Objet bleu Objet rouge

Source Source Source


rouge bleue blanche

Couleur observée : rouge Couleur observée : bleu Couleur observée : Rouge

Source Source Source


bleue blanche rouge

Couleur observée : bleu Couleur observée : bleu Couleur observée : Rouge

Source Source Source


blanche rouge bleue

Couleur observée : blanc Couleur observée : Sombre (quasiment noir) Couleur observée Sombre (quasiment noir)

Conclusion : La couleur d’un objet dépend de la lumière qu’il reçoit

2) Interprétation
a) Etude des filtres
Expérience

Source de Source de
lumière blanche lumière blanche
Filtre bleu
Filtre rouge

Observation On observe sur l’écran non plus Observation On observe sur l’écran non plus
un spectre coloré mais une bande rouge un spectre coloré mais une bande bleu

Conclusion : Le filtre rouge absorbe toutes les Conclusion : Le filtre bleu absorbe toutes les autres
autres lumières colorées (jaune, vert, bleu) lumières colorées (vert, jaune, rouge)

Rmq Le filtre rouge est un objet de couleur rouge Le filtre bleu est un objet de couleur bleu

b) Cas général d’un objet coloré


Si un objet éclairé en lumière blanche nous apparaît coloré c’est qu’il absorbe les radiations des autres couleurs
qui l’éclairent.

Exemples : Un objet qui absorbe toutes les radiations sauf les rouges est Rouge
Un objet qui absorbe toutes les radiations sauf les bleues est Bleu
Document produit par le Lycée Toulouse Lautrec
-31000 Toulouse
Un objet qui n’absorbe aucune radiation est Blanc
Un objet qui absorbe toutes les radiations est Noir
Un objet qui absorbe les radiations bleues, rouges et orangées est Vert pomme.

 La couleur d’un objet éclairé correspond A l’addition des radiations transmises c’est à dire à la
couleur complémentaire de celle qu’il absorbe.

3) Couleurs complémentaires
Magenta Rouge
Absorbe Rien B V R B+V B+R V+R B+V+R
Laisse passer B+V+R V+R B+R B+V R V B Rien Jaune
Bleu
Couleur Blanc Jaune Magenta Cyan Rouge Vert Bleu Noir
Cyan Vert

4) Conclusion : ADDITION DE COULEURS

Expérience : On additionne un filtre Cyan, un filtre Magenta et un filtre Jaune :


c’est le principe de la peinture ou de l’imprimerie (addition de pigments absorbants)

Observation

Document produit par le Lycée Toulouse Lautrec


-31000 Toulouse