Vous êtes sur la page 1sur 3

2.

5 Le pont (Bridge)
Historique et comparaison

Le pont est apparu après le Hub mais avant le Switch. On peut dire que le pont est l’ancêtre du Switch car
la principale différence entre les deux vient du nombre de ports physiques:

-Le pont a 2 ports physiques, et le Switch peut avoir de 4 à plusieurs dizaines de ports physiques.
-Le fonctionnement interne est quasiment le même entre ces 2 équipements

Aujourd’hui, les ponts se font de plus en plus rares, car ils sont remplacés par les Switch.

Présentation du pont

Un pont est un équipement, qui intervient dans l'architecture d'un réseau en reliant deux parties de ce
réseau.

L’avantage du pont par rapport au Hub est qu’il lit la couche 2 du modèle OSI, donc il connait toutes les
adresses MAC du réseau sur ses deux ports physiques, permettant de filtrer les trames du réseau en
fonction de leurs destinations.

En agissant ainsi, le pont segmente le réseau en deux domaines de collisions

Domaine de collisions 1

Domaine de collisions 2

Le pont (bridge) Page 1


Principe de fonctionnement

-Le pont écoute le réseau connecté sur son port 1 et construit une table des adresses MAC de toutes les
stations connectées via le port 1. Il fait la même chose sur son port 2

-Lorsqu’une trame arrive sur un port du Bridge, il lit l' adresse MAC destination et vérifie sur quel port
cette adresse MAC a été vue:

-si l’adresse MAC de destination se trouve sur le même port de réception alors le Bridge supprime
la trame car la trame n’a pas besoin de traverser le Bridge pour joindre sa destination.

-si l’adresse MAC de destination se trouve sur l’autre port alors le bridge commute la trame vers
ce port pour transmettre l’information vers l’autre segment du réseau.

A1 vers A3 B1
A1
NON, supprimer la
trame

A2 A1 vers B2
OUI, laisser passer B2

A3

La redondance de couche 2

//Ce qui va suivre est valable pour les ponts et les Switchs

La redondance de couche 2 améliore la disponibilité du réseau (tolérance aux pannes) grâce à la mise en
place de chemins supplémentaires via l’ajout d’équipements et de câbles.

Si les données ont la possibilité d’emprunter plusieurs chemins pour traverser le réseau, un chemin peut
être coupé sans aucune incidence sur la connectivité des périphériques du réseau.

Panne

Le pont (bridge) Page 2


La redondance est une composante importante de la topologie d’un réseau hiérarchique à disponibilité
élevée (très tolérant aux pannes), mais des boucles peuvent se former en raison des nombreux chemins
configurés sur le réseau.

Un réseau comportant des boucles, produit une tempête de diffusion qui provoque une panne du réseau.

Une tempête de diffusion se produit lorsque toute la bande passante disponible est consommée en raison
du nombre trop élevé de trames de diffusion prises dans une boucle de couche 2.
Par conséquent, il n’y a plus de bande passante disponible pour le trafic utile.

C’est là qu’intervient le protocole STP(Spanning Tree Protocol) : C'est est un protocole d’apprentissage
de la topologie du réseau dont le but est d’éliminer les boucles en désactivant les ports des ponts/switchs
qui engendrent ces boucles.

Son principe est de construire un graphe en arbre. À partir d’un pont/switch élu, désigné pont/switch
racine, l’algorithme du spanning tree détermine le chemin le plus court en éliminant les risques de
bouclage. Les ports en boucle sont déclarés ports backup et mis en sommeil

: Ports mis en sommeil par STP, pour éviter les boucles

Le pont (bridge) Page 3

Vous aimerez peut-être aussi