Vous êtes sur la page 1sur 5

Prescrire les soins de nursing

En pratique
Les soins de nursing réalisés par une infirmière diplômée d'état (IDE)
comportent quatre volets : l'hygiène, la surveillance et l'observation, la
prévention et le suivi relationnel.
Le contenu des actes réalisés dans le cadre de soins de nursing varie
d'une patient à l'autre en fonction de son état physique, psychologique et du
contexte socio-familial dans lequel il évolue.
La mise en œuvre des soins de nursing devrait s'inscrire dans le cadre d'un
plan de soin infirmier qui évalue l'état général de santé du patient, les
ressources disponibles et propose des soins adaptés à chaque patient.
La prescription médicale de soins de nursing est nécessaire à la prise en
charge par les caisses d'assurance-maladie.
Cette prescription doit préciser le contenu des soins de nursing par IDE
(hygiène, surveillance, prévention, observation), le nombre de séances par
jour (4 max), la durée de la prescription, l'inclusion des WE et jours fériés et
sa réalisation à domicile.
Une demande préalable doit être faite auprès de la caisse par l'IDE, l'accord
étant tacite en l'absence de réponse au bout de 15 jours.
Au-delà des soins d'hygiène, les soins de nursing ainsi prescrits permettent de
maintenir, restaurer ou compenser les capacités d'autonomie du sujet âgé.

Le conseil de l'infirmière à domicile


"Une bonne collaboration infirmière-médecin traitant permet d'adapter
les soins de nursing en fonction de l'évolution de l'état de santé du patient. Elle
sera facilitée par une communication régulière entre le médecin et l'infirmière
par le biais de coups de fil téléphonique ou des échanges écrits."
Validé par Fabienne Lanoé, infirmière libérale et chargée de la partie libérale
du site " infirmiers.com "
Les soins de nursing vont bien au-delà d'une simple toilette. Par leur
caractère quotidien et la culture médicale des infirmières diplômées d'état
(IDE) qui les dispensent, les soins de nursing sont aussi l'occasion de
surveiller, de prévenir et de conseiller les patients et leur entourage. Ils
permettent ainsi de maintenir, restaurer ou compenser les capacités
d'autonomie du sujet âgé dépendant.
A l'instar du bilan orthophonique, le plan de soins infirmiers a été
introduit dans la nomenclature des actes infirmiers par arrêté du 13 octobre
2000. Mais il n'est pas encore aujourd'hui mis en œuvre concrètement dans
l'exercice quotidien. Il a pourtant pour ambition de renforcer le rôle des
infirmières et infirmiers dans la politique actuelle de maintien à domicile. Il
consiste en l'établissement d'un bilan des besoins de soins ou d'aide courante
de la personne dépendante et définit un plan de soins individualisé qui devra
être communiqué au médecin traitant pour contre-signature. Ce plan est établi
pour trois mois. Les soins de nursing illustrent parfaitement tout l'intérêt d'un
tel plan par leur nécessaire personnalisation en fonction de l'état physique,
psychologique du sujet âgé ainsi que le contexte psychosocial dans lequel il
évolue. Ils consistent en des soins multiples se regroupant sous quatre volets :
L'hygiène : toilette au lit ou au lavabo, douche, pédiluve, rasage,
shampoing, habillage, entretien des prothèses dentaires, soins des yeux, de la
bouche, des oreilles, manucure, pédicure, lever, coucher, mise sur WC, pose
étui pénien…
La surveillance et l'observation : état cutané aux points d'appui, naevus,
état d'hydratation, poids, élimination urinaire et fécale, état de la ventilation,
préparation des médicaments et vérification des prises, température, tension
artérielle, état circulatoire, mobilité, douleurs…
La prévention : appel du médecin traitant si nécessité, conseils aux patients à
l'entourage, prévention d'escarres et de la déshydratation…
Le suivi relationnel : avec le patient, la famille, les collègues de l'équipe
éventuelle, médecin traitant et autres intervenants médicaux et
paramédicaux…
Leur prise en charge par l'assurance maladie est conditionnée par la
rédaction d'une prescription qui doit répondre à un certain nombre de critères
administratifs : préciser le contenu des soins de nursing (hygiène, surveillance,
prévention, délivrance de médicaments…), nombre de séances par jour, durée
des soins en précisant l'inclusion des jours fériés et WE, soins à domicile. A
noter que le nombre de séances maximum par jour est de 4, à répartir dans la
journée selon les besoins, chez des patients dépendants nécessitant de
multiples soins (patient grabataire souffrant d'une maladie d'Alzheimer par
exemple). Une demande d'entente préalable est envoyée par l'IDE auprès de la
caisse d'assurance-maladie et l'acceptation est tacite en l'absence de réponse
dans les quinze jours.

FABRICATION un lit de chirurgie

Préparation d'un lit de chirurgie permet le transfert facile des patients de la


chirurgie et la promotion de la propreté et le confort. Pour faire un tel lit,
prendre les mesures suivantes:
Assemblez linge comme vous le feriez pour faire un lit inoccupé, y
compris deux des draps propres (l'une est munie, si disponible), un drawsheet,
une couverture de bain, tapis de la propagation ou la feuille, une taie d'oreiller,
mouchoirs, un sac poubelle, et le linge de l'économiseur . Soulevez le lit à une
hauteur de travail confortable pour éviter les maux de dos.
Glisser le coussin dans une taie d'oreiller propre et le placer sur une table ou
une chaise à proximité.
Faire de la Fondation du lit en utilisant la feuille inférieure et
drawsheet.
Placer une couverture de bain ouverte sur 15Â € ³ (38 cm) de la tête du lit,
avec son centre fois positionné au milieu du lit. La couverture réchauffe le
patient et s'oppose à la température du corps baisse causée par l'anesthésie.
Placez une feuille du dessus ou de propagation sur la couverture de bain, et le
positionner comme vous avez fait la couverture. Puis repliez la couverture et
la feuille arrière du haut de sorte que la couverture montre sur la feuille.
De même, pliez le drap et une couverture à partir du bas.
Sur le côté du lit où vous recevrez le patient, repliez les deux coins
extérieurs de la feuille et une couverture de sorte qu'ils se rencontrent au
milieu du lit (voir figure 2).
Décrochez le point d'accrochage sur ce côté du lit, les draps et
accordéon retour de l'autre côté du lit de sorte que le linge ne pas interférer
avec le transfert du patient (voir figure 3).
Soulever le lit en position haute si vous n'avez pas déjà fait. Ensuite, le
blocage des roues et diminuer les rails latéraux. Assurez-vous que les rails
latéraux fonctionner correctement. Déplacer le stand de chevet et autres objets
hors de la trajectoire de la civière pour faciliter le transfert facile lorsque le
patient arrive.
Après que le patient est transféré vers le lit, la position de l'oreiller pour
son confort et la sécurité. Couvrez-le en tirant sur le point haut de la feuille et
une couverture sur lui et l'ouverture des plis. Après avoir couvert le patient,
rentrez dans le linge de maison au pied du lit et la mitre les coins.
Pour rendre le confort du patient et éviter les mouvements inutiles et les
changements de lin, d'essayer d'anticiper et d'être prêt pour ses besoins
spéciaux. Pour les nausées, vomissements garder un bassin, mouchoirs,
tampons de lin et d'économiser à son chevet. En outre, retirer tous les liquides
de la nuit. Si vous vous attendez à une hémorragie ou à décharge, placer un ou
plusieurs blocs sur le lit.
Gardez à portée de main oreillers supplémentaires pour élever bras et
des jambes pour favoriser la circulation, empêchant ainsi l'œdème. Si
nécessaire, ont I.V. matériel, des appareils d'aspiration, rouleau pour le
transfert du patient, ou d'autres équipements spéciaux prêt.