Vous êtes sur la page 1sur 89

Des chaleurs à la mise-bas

Doc Gynéco, Dipl. ECAR

Centre de Reproduction des Carnivores du Sud-Ouest


www.vetreproduction.com

CRECS
L’affaire « Bootie »

CRECS
« Romy »
chienne Golden Retriever de 2 ans

 Consultation pour infertilité


 Saillie il y a environ 1 mois
 Avec le mâle pendant 3 jours
 Vide « a priori » à 25 jours post-saillie
▪ Diagnostic test Relaxine
Que se passe t’il ?

CRECS
Rappels

 Taux de gestation 85%


 Saillie naturelle
 IAF
 Prolificité : race, âge, ….Saillie dépendant

 Infertilité – Faible prolificité


 Cause 1 : mauvais moment de la saillie 70%
 Cause 1bis : semence de mauvaise qualité
 « Bootie » : Relaxine à 21 j  Mauvais moment ?
Le facteur déterminant

le moment de l’ovulation

CRECS
Maturation des ovules (ovocytes)

 MAJORITE
DES MAMMIFERES

OVULATION

Ovocyte fécondable

Maturation
 CHIENNE: MINIMUM
OVULATION
2 JOURS

Ovocyte non fécondable Ovocyte fécondable


Moment de la fécondation
Stage
8-cell. 8-cell.

4-cell. 4-cell.

3-cell.
Minimum 92 heures 3-cell.

2-cell. après l’ovulation 2-cell.

PN PN

TII TII
+ spz

MII MII

TI TI

MI MI

+ spz
GV GV

Hours after
ovulation
10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140

B 33 →

B 43 →
B 36 →
B 42 →

B 39 →
B 17 →

20 →

B 13 →
B 30 →
B 32 →
B 34 →

B 47 →

B 35 →
B 37 →

B 26 →

B 27 →

B 12 →

B 48 →
B 11 →

B 28 →

B 18 →
B 15 →

B 29 →
B 49 →
B 50 →

B 46 →

B 38 →
B 41 →
B 44 →

B 16 →

B 25→→
B 31 →
B 21 →

B 23 →

6→
B7→

B3→

B9→

B8→
B2→

B 24
BB22
B 45

B
n = 195 ovocytes / embryons (50
chiennes)
Après 2 à 3 jours…

Ovulation

Maturation

LH

48h 48h 48h-72h

… les ovocytes dégenèrent


Comment déterminer avec précision le
moment de l’ovulation ?

suivi de chaleur

CRECS
Evolution du Frottis vaginal
Les frottis vaginaux ?

 Les frottis vaginaux

… ne permettent pas de détecter l’ovulation

…permettent de savoir période dépassée


Mesure de la résistivité du mucus
vaginal


LH
peak Ovulation
 Aussi fiable que frottis vaginal

 Nécessite rigueur et répétition

 … ne permet pas de déterminer le jour


exact de l’ovulation
Progestérone plasmatique

CRECS
semi-quantitatif / Quantitatif ?
Varie peu à l’ovulation

21
Ovulation
Progesterone ng/mL

18
15
12
9
6
3
0
-10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7
Varie beaucoup à la fécondation
(saillie)

21
Progesterone ng/mL

18
15 Ovulation
12
9
6
3
0
0

6
-8

-6

-4

-2
-1
Début d’augmentation de la progestéronémie
Pg

18
16
Progesterone plasmatique (ng/ml)

14
Ovulation
12 Délai
10
variable Pg
8
6

2
0
9h00 21h00 9h00 15h30 13h45 20h00 15h00 20h00 9h00 14h30 20h30 9h30 15h00 19h00 17h00 20h00 10h30

30/10 31/10 02/11 03/11 04/11 05/11 06/11 07/11 08/11 09/11

Dates et Heures des prises de sang


Chienne berger Allemand
3 ans

13 éme jour des chaleurs: Pg = 1,8 ng/ml


15 éme jour des chaleurs : Pg = 2,3 ng/ml
16 éme jour des chaleurs : Pg = 3,2 ng/ml
17 éme jour des chaleurs : Pg = 4,9 ng/ml
18 éme jour des chaleurs : Pg = 5,4 ng/ml
20 éme jour des chaleurs : Pg = 6,8 ng/ml
A retenir

 Valeur à l’ovulation dépend du laboratoire


 Il n’existe pas de valeur universelle !

 Evolution est importante

 Progestérone à la saillie : AUCUN intérêt ?


Echographie ovarienne

CRECS
Paroi folliculaire épaisse
ovoïde
aplatit
Aspect en « nid d’abeille »
Ovulation

 Follicules, différents aspects :


 Disparition des cavités folliculaires (« collapsus »):
▪ totalement
▪ partiellement
 Plus fréquemment : persistance de structures intra
-
ovariennes :
▪ anéchogènes ou hypoéchogènes
▪ + petits que les follicules préovulatoires
 parfois persistance de follicules
Ovulation
Ovulation

Persistance de cavités
hypoéchogènes
Liquide autour de l’ovaire
Période post-ovulatoire

CRECS
Aspect semblable à la période
préovulatoire !
Un cas concret de suivi

CRECS
« Siska », berger belge, 5 ans

 7 chiots à 2 ans, puis depuis 3


saillies non fécondantes avec 2
mâles différents

 Chaleur tous les 4,5 mois

 Absence de suivi de chaleur


Suivi de chaleur

Progestérone
J11 : 1 ng/ml
J 15 : 2,2 ng/ml
J 18 : 3,8 ng/ml Saillie quand ?
J 20 : 19 ng/ml
Suivi de chaleur

Progestérone Oestradiol
J11 : 1 ng/ml 80 pmol/l
J 15 : 2,2 ng/ml 116 pmol/l
J 18 : 3,8 ng/ml 304 pmol/l
J 20 : 19 ng/ml 226 pmol/l
J 27 : 28 ng/ml 75 pmol/l
Evolution normale

Oestradiol Progesterone
J11 : 70 pmol/l 0.1 ng/ml
J13 : 90 pmol/l 0.7 ng/ml
J14 : 105 pmol/l 0.9 ng/ml
J16 : 60 pmol/l 1.2 ng/ml
J18 : 40 pmol/l 3.5 ng/ml
J20 : <20 pmol 6.2 ng/ml
Hypothèses diagnostiques ?

CRECS
 Absence d’anomalie

 Kyste ovarien

 Idiopathique
Kyste folliculaire partiellement lutéinisé

 Echographie ovarienne

01/03 : P4 = 10.3 ng/ml

26/02 : 4.2 ng/ml


A retenir !

 Début du suivi
 Dépend de l’expérience du proprio
 De l’expression des chaleurs de la chienne
 En général, 6ème ou 7ème jour
 P4
 < 2 ng/ml  contrôle 4 jours après
 3 < P4 < 5 ng/ml  -2 3jours après
 5 < P4 < 8 ng/ml  contrôle et saillie 24 à 48 heures
après
 Echographie précis < 24 h
Suivi de gestation

CRECS
J 19-21

CRECS
« Bootie »
22 - 23 j

CRECS
JJ 21-23
21-23
25 jours

CRECS
J 28

CRECS
J 33
33 jours

CRECS
En résumé 21 – 37 j

 ICC le plus fiable


 75% ± 1 jour.
 > 37 jours : fiabilité 50% ± 2 jours
Le résultat doit être adapté au poids de la
chienne :
▪ De 10 à 40 Kg :
y = Jours avant la mise bas = (x – 82,13) / 1,8
▪< 10 Kg : y + 1 J
▪> 40 Kg : y - 2 J

* : x = longueur mesurée en mm.


y = nombre de jours avant la mise bas
Cavité chorionique interne
(ICC)

CRECS
En résumé, > 37 j

 BP
 La mesure doit être transversale au
grand axe du crane :
y = 63,2 – (24,7 + 1,54x).

* : x = longueur mesurée en mm.


y = nombre de jours avant la mise bas
Diamètre bi-pariétal

CRECS
Estimation par organogénèse

CRECS
CHIENNE

CRECS
« Sissi » Bulldog anglais de 4.5 ans
primipare

 Amenée pour césarienne en


urgence
 Chute de T°C hier
 Tourne en rond, gratte au sol,
nid, …
 Pertes mucoïdes depuis 48
heures
 Lait depuis 7 jours
Chute de température
P4 = 1,9 ng/ml
Césarienne ?!

CRECS
Recueil des commémoratifs

 Inséminée le 29/11 (Pg = 16.83 ng/ml) et le


01/12.
 3.26 ng/ml le 26/11.
 Connue pour des lactations de pseudo-
gestations.
Longueur de la gestation
(délai ovulation-mise bas)
Longueur de la gestation
(délai ovulation-mise bas)

Connaître
le moment de l’ovulation
permet de prévoir
assez précisément
le moment de la mise bas
Influence de la taille de la chienne
 La chienne doit mettre bas au plus tôt le
28/01.
Conduite à tenir ?

CRECS
Insuffisance lutéale

 Supplémentation en progestérone jusqu’au


26/01
 Utrogestan 10 mg/kg toutes les 8 heures
 Contrôle Pg + echo dans 2 jours
Insuffisance lutéale, rappels

 Rappels
 Pic de p4 / 2 à 3 semaines de gestation
 P4 diminue après 25 j
 Pas de courbe et de valeur standard
 P4 peut varier de 20 % dans une journée

 Suspecter une insuffisance lutéale quand :


 P4 < 20 ng/ml qd < 30 j de gestation
 P4 chute de plus de 20% à 3 jours d'intervalle qd < 30 j de
gestation
 P4 < 10 ng/ml < 45 j de gestation
 Comportement de mise bas < 60 j de gestation

 Si la valeur est :
 > 40 ng /ml : une analyse par semaine pendant 6 semaines
 < 20 ng/ml pendant les 45 premiers jours : dosage 72 h
après
▪ En cas de chute importante et si la valeur est < 15 ng/ml, vous
pouvez supplémenter par précaution.
 < 10-15 ng/ml ds 45 j de gestation : supplémentation
indiquée
Suivi

 24/01 : Pg > 60 ng/ml


 La chienne a repris un
comportement normal depuis le
23/01.

 Le 27/01 : Césarienne
programmée réalisée
Programmation de la
césarienne

Répondre à deux questions:


 Quand?
 Comment?
Planification de la césarienne
QUAND?
Intervalle Ovulation-Mise bas = 63 ± 1 jours

Ovulation

Réalisation d’un
suivi d’ovulation
pour détecter le jour
de l’ovulation
Planification de la césarienne
COMMENT?
Recréer ce qui se passe
lors de la mise bas…
Utilisation d’une
antiprogestérone
Aglépristone
Chute de P4

Signal précurseur de
la mise-bas

Signal favorisant
- Montée de lait
- Comportement maternel
Planification de la césarienne

 Protocole:
  60-61 jours post-ovulation
aglépristone SC

 Césarienne 12 à 18 h après
Notre étude (Levy et al. 2008)
 37 chiennes, 15 races différentes

 Depuis > 200 chiennes


Intérêts

 Césariennes « planifiées »:

 1 chirurgien
 1 anesthésiste
 Equipe de réanimation
 Equipement préparé
 Absence souffrance fœtale
 Absence contraction chienne

 Une équipe complète – 1 chienne prête – des chiots


sans souffrance
Notre étude (3)
 > 1000 chiots nés
 0% de mortalité en post-chirurgie
 < 5 % de mortalité à 15 jours (vs 20% dans un
contexte d’urgence, Moon et al. 2000)
Au bilan: est-ce utile en élevage ?

 Un protocole fiable, mais à respecter:


 Nécessaire de connaître précisément le jour de l’ovulation
▪ Si trop tôt: risque de prématurité
▪ Si trop tard: risque de déclenchement de la mise bas avant la
chirurgie
 A n’utiliser que si justifié :
 Chiot unique
 Césarienne antérieure
 Chienne malade (suivi de gestation)
▪ Toxémie de gestation
▪ Eclampsie gestationnelle …
 Risque élevé de dystocie
« Bootie » et chiot unique

 Nombreuses chiennes ne déclenchent pas


la mise bas

 Comment faire ?
 Estimer la gestation par échographie
 Suivre la température et P4 jusqu’à 64 j estimé
 Envisager césarienne à 65 jours de gestation
estimée

 Réaliser un avortement précoce !


Anesthésie et Césarienne

CRECS
Quelques rappels physiologiques…

Vol. pulmonaire
CFR Hypoxémie
Besoins en O2 Surdosage
R Ventilation alvéolaire anesthésique

Débit cardiaque Baisse flux


sanguin utérin
C Volume sanguin
Acidose et
V Réflexes hypoxie
Hypoperfusion
compensatoires
Quelques rappels physiologiques…

Effets tranquillisants
Sensibilité accrue
De Pg et β-endorphines aux anesthésiques
N Biotransformation Attention aux
Barbituriques barbituriques

Vidange gastrique Régurgitation à


L’induction et à
D Tonus SOP l’extubation
Gastrine
Hypoventilation

M Volume abdominal Hypotension


Préparation de la chienne

 Estomac  rempli = Intubation obligatoire,


 Fluidothérapie : solution isotonique 10-20
ml/kg/h (2/3 Glc 5% + 1/3 NaCl 0.9% + 20 mEq/l
K+)
 Antivomitif : métoclopramide (Primpéran®) 0.2-
0.4 mg/kg IM, action après 10’ pendant 1-2 h,
 (Préoxygénation : 250 ml/kg/min au masque
pendant 3 à 5’)
Préparation de la chienne

 Prémédication à éviter :
Acépromazine (Calmivet®, Vétranquil ®) à 0.03
mg/kg SC
Glycopyrollate( Robinul®) : 0.01 mg/kg IM soit 0.3
ml/10kg
Diazepam (Valium®) : 0.2-0.4 mg/kg IV
Antagoniste : Flumazénil (Merck) 0.01 mg/kg IV
Médétomidine (Domitor®) : 5-10 µg/kg IV-SC
Antagoniste : Atipamézole (Antisédan®) : 5X dose de
médétomidine chez la mère
Induction
Une intubation rapide

- Thiopental à éviter : dépression respiratoire, somnolence,


diminution de la tétée, très lentement métabolisé.
± Kétamine : possible mais attention réanimation nouveau -
né nécessaire.
4
- 6mg/kg IV + diazépam 0.2- 0.4 mg/kg
? Médétomidine : analgésiant, myorelaxant, antagonisable,
mais dépresseur cardiaque et vasoconstriction
périphérique majeure
20
- 40 µg/kg IV puis 1 goutte sous langue du nn.
+ Propofol : idéal, dépresseur respiratoire mais éliminé très
rapidement.
- 6mg/kg sur 15’’ IV.
4
+ Alfaxan : dépresseur respiratoire mais éliminé rapidement
Maintien
Une anesthésie souple

- Injectables : aggravation de la dépression des


jeunes.

+ Volatils : meilleur contrôle de la profondeur


d’anesthésie, mais aussi dépresseurs
Isoflurane : action très rapide, moins métabolisé
que l’halothane (< 1%), éliminé rapidement.
Analgésie

 Morphine : 0.1 – 0.2 mg/kg IV, après la


sortie des nouveau-nés
Antagoniste : Naloxone : 0.004 – 0.04
mg/kg (0.01 – 0.1 ml, solution 0.4 mg/ml)
? Meloxicam (Métacam®) : 1 injection
Protocole du CRECS

(Pré-oxygénation au masque)
 Induction au Propofol à 4-10 mg/kg
 Relais gazeux à l’Isoflurane le plus faible
possible
 Infiltration ligne blanche à la lidocaïne
 Extraction des nouveau-nés
 Nouveaun-nés placés dans couveuse
pédiatrique
Merci de votre attention !