Vous êtes sur la page 1sur 6

GÉNIE DES MATÉRIAUX

COURS ING1035 - MATÉRIAUX

CONTRÔLE N° 1
du 28 septembre 2001
de 8h45 à 10h20

QUESTIONNAIRE

NOTES : ♦ Aucune documentation permise.


♦ Calculatrices non programmables autorisées.
♦ Les nombres entre parenthèses indiquent le nombre de points
accordés à la question, le total est de 25 points.
♦ Pour les questions nécessitant des calculs ou une
justification, aucun point ne sera accordé à la bonne
réponse si le développement n’est pas écrit.
♦ Utilisez les espaces prévus ou la page opposée pour vos
calculs.
♦ Le questionnaire comprend 6 pages, incluant les annexes (si
mentionnés) et le formulaire général.
♦ Le formulaire de réponses comprend 7 pages.
♦ Vérifiez le nombre de pages du questionnaire et du formulaire
de réponses.
Cours ING1035 MATÉRIAUX Page 2 de 6
Contrôle n° 1 du 28 septembre 2001

Exercice n° 1
On réalise un essai de traction sur une éprouvette de magnésium polycristallin. Cette éprouvette est caractérisée
2
par les dimensions suivantes : section rectangulaire S0 = (3,2x19,1) mm , longueur initiale de référence l0 = 63,5
mm.
Au cours de l’essai de traction, on fait les observations suivantes :
• La déformation plastique s’amorce lorsque la force F appliquée à l’éprouvette atteint 7 430 N et que la
longueur de référence est égale à 63,7 mm.
• Sous une force F égale à 9 100 N, l’allongement de la longueur de référence est égal à 0,4 mm.

• Si on décharge l’éprouvette à partir de cette force F = 9 100 N, il y un allongement permanent de


l’éprouvette égal à 0,127 mm.
• La valeur maximale atteinte par la force F au cours de l’essai de traction est égale à 14 430 N.

• La rupture de l’éprouvette a lieu sous une force F = 12 500 N, alors que l’allongement de l’éprouvette a
atteint 0,99 mm.

a) Quelle est la valeur du module d’Young E (en GPa) du magnésium ? (1 pt)

b) Quelle est la limite proportionnelle d’élasticité Re (en MPa) du magnésium ? (1 pt)

c) Quelle est la limite conventionnelle d’élasticité Re0,2 (en MPa) du magnésium ? (1 pt)

d) Quelle est la résistance à la traction Rm (en MPa) du magnésium ? (1 pt)

e) Quelle est la valeur de la déformation permanente A (en %) après rupture de l’éprouvette ? (1 pt)

f) Calculez l’énergie élastique wél (en J) emmagasinée dans l’éprouvette lorsque la limite conventionnelle (1 pt)
d’élasticité Re0,2 a été atteinte.

g) Quelles propriétés (E, Re0,2, Rm, A) de ce magnésium polycristallin peuvent être améliorées et par (1 pt)
quelle(s) méthode(s) cette amélioration peut être obtenue ?

Exercice n° 2
Considérez le verre ordinaire dont les propriétés mécaniques suivantes sont connues :
E = 70 GPa ; Rm = 60 MPa
L’essai de traction ayant permis de déterminer la résistance à la traction Rm a été réalisé sur une tige cylindrique
comportant des micro-défauts superficiels assimilables à des fissures semi-elliptiques dont la profondeur a = 1
µm.
a) Quelle est la valeur (en nm) du rayon r de courbure du micro-défaut le plus sévère qui a entraîné la (1 pt)
rupture de l’éprouvette de traction ?
Avec ce verre, on fabrique une pièce cylindrique dont la géométrie est donnée ci-dessous. Les dimensions
suivantes sont connues :
D = 50 mm ; h = 5 mm ; r = 4 mm.
Cette pièce est soumise à une force axiale F de traction.

Sous-total: 8 pts
Cours ING1035 MATÉRIAUX Page 3 de 6
Contrôle n° 1 du 28 septembre 2001

b) Sous quelle force F (en N) la rupture de cette pièce se produira et à quel


F (3 pts)
endroit (A, B ou C) cette rupture aura lieu ? En annexe, vous disposez de
graphiques qui peuvent être utiles.

C D

B
h r Supposons maintenant que cette pièce soit usinée dans un monocristal d’aluminium –
métal de structure cristalline cubique à faces centrées –, et orientée telle que son axe
d soit parallèle à l’axe [001] de la maille cubique CFC. Cette pièce est aussi soumise à
A une force de traction axiale F. Les propriétés mécaniques connues de cet aluminium
monocristallin sont les suivantes :
F
τ∗ = 0,5 MPa Rm = 60 MPa
c) Sur quelle famille de systèmes de glissement s’amorcera la déformation plastique irréversible de la (1 pt)
pièce?
d) Dans la maille représentée sur le formulaire de réponse, dessinez un système de glissement particulier
(1 pt)
appartenant à cette famille. Identifiez bien les éléments de ce système.
e) À quel endroit (A, B ou C) de la pièce la déformation plastique irréversible débutera ? Justifiez votre (1 pt)
réponse.
f) Pour quelle force F (en N) apparaîtra le glissement cristallographique sur le plan de glissement (1 1 1) ? (2 pts)

g) Si la pièce était usinée dans un aluminium polycristallin de même pureté que celle du monocristal, quelle
(2 pts)
serait la valeur de la force F (en N) à laquelle la déformation plastique irréversible apparaîtra dans la
pièce?

Exercice n° 3
Ci-contre, voici la disposition des atomes d’or (Au) et de cuivre
z
(Cu) dans la maille élémentaire d’un composé de ces deux
métaux. Afin d’assurer plus de lisibilité, les atomes
représentés sur la figure ne sont pas tangents, mais en réalité,
les atomes de Au et de Cu se touchent selon les directions
011 .
Au
Données :
Cu
Rayon atomique r : rCu = 0,128 nm ; rAu = 0,144 nm
y
Masse molaire A : ACu = 63,54 g/mole
x
AAu = 197,0 g/mole
Nombre d’Avogadro : NA = 6,02x1023 at/mole
a) Quel est le réseau de Bravais qui décrit ce composé ? (1 pt)
b) Quel est le motif associé à ce réseau ? Sur la figure donnée au formulaire de réponse, encerclez par un (1 pt)
seul trait l’ensemble des atomes constitutifs de ce motif.

c) Sur la figure donnée au formulaire de réponse, tracez le plan (1 1 0) . (1 pt)


2
d) Quelle est la densité surfacique (en at/nm ) d’atomes de cuivre et celle d’atomes d’or dans ce plan (1 pt)
(1 1 0) ?
Sous-total: 14 pts
Cours ING1035 MATÉRIAUX Page 4 de 6
Contrôle n° 1 du 28 septembre 2001

e) Quelle est la densité linéique (en at/nm) d’atomes de cuivre et celle d‘atomes d’or le long de la direction (1 pt)
{112} ?
f) Quelle est la compacité (exprimée en %) de ce cristal ? (1 pt)
3
g) Quelle est la masse volumique théorique (en g/cm ) de ce cristal ? (1 pt)

Pour l’équipe de professeurs, le coordonnateur: Jean-Paul Baïlon

Sous-total: 3 pts
Total : 25 pts
Cours ING1035 MATÉRIAUX Page 5 de 6
Contrôle n° 1 du 28 septembre 2001

ANNEXES

2,6
h
2,4 F F
d D
2,2
r
πd2
σnom = 4F/π
2,0
Kt
1,8

1,6
h/r = 4
h/r = 2
1,4
h/r = 1
1,2 h/r = 0,5

1,0
0,0 0,1 0,2 0,3 0,4
r/d
Cours ING1035 MATÉRIAUX Page 6 de 6
Contrôle n° 1 du 28 septembre 2001

εx =
1
[
σ − ν σy + σz
E x
( )] da
dN
= C∆K n

εy =
1
[
σ − ν (σ x + σ z )
E y
] m=
Ai corr t
nF

εz =
1
[
σ − ν σx + σy( )] (m a )ox ρ M
∆=
E z (m a )M ρox
E εx εy
G= ν=− =− ρl
2 (1 + ν ) εz εz R=
S

2Eγ s σ = n e e µe
R th =
a0
σ = (n e e µ e + n t e µ t )
hx ky lz
1= + +  − Eg 
na nb nc σ = σ 0 exp 

 2kT 
r = ua + vb + wc

 a 
(
E = E 0 1−1,9 P + 0,9 P 2 )
σ y = σ nom 1 + 2 
 
 r  R m = (R m )0 exp − nP

F R m f (ν )
τ= cos θ cos χ
S0 ∆θ* = R 1 =

G b E
τ th = R3 =
2π a R 2m .f (v )
R e 0.2 = σ 0 + kd −1/ 2 Eγ S
R4 = = γSR 3
2 E γS R 2m .f (v )
l c = a* =
π σ2 (R m )C = Vf (R m )f + (1 − Vf ) σ m
K C = α σ nom π a (R m )C = Vf σ f + (1 − Vf ) (R m )m

f SCS + f L C L = C 0 E C = Vf E f + Vm E m

 Q  3
D = D 0 exp  − 0  EC ≅ V E + Vm E m
 kT  8 f f
σt   K 2 t 
ε vél = 1 − exp  − 

(R m )C = kVf (R m )f + Vm σ m
K 2   η 2 

Vous aimerez peut-être aussi