Vous êtes sur la page 1sur 3

La phrase complexe en français scientifique

— De la phrase simple à la phrase complexe —


Module : Langue et terminologie 2 / SMPC. Professeur : Hassan TAKROUR.
Filière : SMPC/ S2. Séance : 1.
Matière : Langue française. Année universitaire : 2020-2021

Introduction :

Une phrase simple comporte un seul verbe conjugué. Elle forme une proposition indépendante. Une
phrase complexe comporte plusieurs verbes conjugués. Elle comporte plusieurs propositions. La phrase
simple est formée de deux groupes de mots indispensables : le groupe du sujet GN et le groupe du verbe
GV. Elle peut aussi comporter un ou plusieurs groupes supplémentaires: les compléments circonstanciels.

1. De la phrase simple à la phrase complexe


1.1. La phrase simple minimale :

Elle correspond au schéma structural de la phrase de base française. Par effacement de tous ses élé-
ments facultatifs, elle se réduit à sa forme minimale [GN + GV]. La possibilité de réduire la phrase mini-
male à une séquence de deux mots montre que la structure de la phrase de base est fondamentalement
bipartite : PMin = [GN + GV].

A. PMin = [S + V. intransitif + 0 Complément]


Ex (1) : La lumière se propage. Ex (2) : les électrons tournent.
PMin = [GN + GV]
B. PMin = [S + V. copule + attribut de sujet]
Ex: La lumière est une vibration EM.

C. PMin = [S + V. transitif direct + COD]


Ex : La solution comporte un solvant et
un ou plusieurs solutés.
D. PMin =C.[S+ V. transitif indirect + COI]

Ex (1) : Les ondes EM se composent d’un


champ électrique E et d’un champ magnétique B.

1
1.2. La phrase simple étendue :

La phrase étendue est le résultat de l’addiction successive d’éléments secondaires aux éléments essen-
tiels ou de base [GN+ GV]. L’ajout des éléments secondaires peut s’effectuer à différents niveau de la
structure phrastique :

1. Insertion interprétative dans le GN (ajout des compléments circonstanciels).


2. Insertion de caractérisation dans le GN.
3. Insertion interprétative dans le GV : (ajouter les adjectifs qualificatifs attributs, épithètes, de cou-
leur, une subordination relative, pour complémenter le nom).
4. Insertion de caractérisation dans le GV : (ajouter des adverbes de manière, de quantité, de degré,
d’affirmation...etc.

Remarque : Il y a lieu de noter que l’emplacement des adverbes dans le groupe verbal change en
fonction des temps et des types des verbes conjugués. Cette variation suscite les re-
marques suivantes :

 Pour les verbes conjugués aux temps simples :  [verbe / verbe copule conjugué + ad-
verbe].

Ex : On trace horizontalement une droite dont l’ordonnée est l’énergie mécanique Em.

 Pour les verbes pronominaux conjugués aux temps simples :  [ Pronom réfléchi +
verbe conjugué + adverbe].

Ex : Le poids d’un point matériel de masse m se définit généralement comme à la fois
une force constante et une force conservative.

 Pour les verbes conjugués aux temps composés : [auxiliaire être ou avoir + adverbe + parti-
cipe passé].

Ex : la norme de la vitesse a graduellement changé au cours du mouvement.

 Pour les verbes pronominaux conjugués aux temps composés:  [pronom réfléchi + adverbe
+ verbe conjugué].

Ex : La variable du produit scalaire s’est variablement exprimée à l’aide de plusieurs


valeurs.

2
Phrase

Phrase simple Phrase complexe

Une seule proposition 2 ou 3 propositions

1 verbe 2 ou 3 verbes

Vous aimerez peut-être aussi