Vous êtes sur la page 1sur 3

CENTRE DE FORMATION AUX METIERS DE NKONGSAMBA

TRAVAUX DIRIGES N° 1 : ESSAI DE TRACTION

Exercice 1
La figure ci-dessous représente la courbe de traction d’un acier :

L’éprouvette de section circulaire a un rayon initial R0 = 10 mm et une longueur initiale de l0


= 92mm
. 1- Expliquer le schéma puis calculer les contraintes σ et les déformations ε nominales aux
points A, B et C.
2- Calculer le module d’Young de l’acier.
3- Donner la limite élastique Re et la résistance à la traction Rm de l’acier

4- Calculer l’allongement relatif après la rupture de l’acier.

Exercice 2 :
Un essai de traction sur une éprouvette d’une longueur initiale l0 = 50 mm et d’une section
initiale S0 = 160 mm2 donne les résultats suivants :

ATELIER DE SOUDURE CHAUDRONNERIE 1


CENTRE DE FORMATION AUX METIERS DE NKONGSAMBA

∆l (mm) P (N)
0 0
0,25 40 000
1,25 63 000
2,50 80 000
3,75 93 000
5,00 100 000
6,25 101 000
7,50 90 000

1- Tracez la courbe contrainte σ = f (déformation ε).


2- À partir de quelle déformation f le matériau commence-t-il à se déformer
plastiquement.
3- À partir de quelle déformation f commence la striction.
4- Calculez le module de Young, la limite élastique, la limite ultime et l’allongement à la
rupture.
5- Lors de l’essai, si on avait cessé d’appliquer la charge alors que l’allongement était de
2,50 mm, quel aurait été l’allongement (Δl) permanent. Dans ce cas, quelle aurait été
la nouvelle limite élastique.
6- Que pourrait être ce matériau ?

Annexe 1 : Valeurs de E module d’YOUNG des matériaux usuels :

Matériau Module d’YOUNG Matériau Module D’YOUNG


daN/mm2 daN/mm2
Carbures 55000 Zinc 8000
métalliques
Tungstène 42000 Alliage 7000 à 7500
d’aluminium
Aciers 17000 à 28000 Magnésium 4500
Aciers de 20000 à 22000 Etain 4000
construction
Cuivre 12600 Beton 2000
Titane 10500 Bois 1000 à 3000
Bronze 10000 à 12000 Cuir 25
Fonte 10000 Caoutchouc 0,75
Laiton 9200 élastomère 0,3

Exercice N 3 :

ATELIER DE SOUDURE CHAUDRONNERIE 2


CENTRE DE FORMATION AUX METIERS DE NKONGSAMBA

On réalise l’essai de traction d’un matériau, sur une éprouvette d’une longueur l =
100mm et de section circulaire (D = 6mm). Les données suivantes ont été recueillies
:
• Sous une charge de 5KN la longueur l est de 100,6mm. Puis lorsque cette
charge est enlevée, la longueur l = 100,2 mm.
• Au maximum de la courbe brute de traction, la force Fmax = 7KN, et la
longueur l = 112 mm.
• La rupture se produit sous une force Ff = 6,5KN. Après la rupture de
l’éprouvette, la longueur l = de 114mm.
• Déterminez :
1. La limite d’élasticité Re,
2. Le module d’YOUNG E (d’élasticité longitudinal), La résistance
3. la traction Rr ou Rm, L’allongement à la rupture A%.

Exercice 4 :
On réalise un essai de traction sur une éprouvette d’acier 1060 à l’état recuit. Le
plan de cette
éprouvette est donné à la figure ci contre
Les vues agrandie et générale de la courbe brute se traction
sont donnée à la figure 1. F = f( Δ L)

Figure 1 :

1. Expliquer le principe de l’essai et donner son but


2. Quelle est la valeur du module d’Young E ( en GPa) de l’acier 1060 ?
3. Quelle est la limite proportionnelle d’élasticité Re (en MPa) de l’acier 1060?
4. Quelle est la résistance à la traction Rm (en MPa) ) de l’acier 1060?
5. Quelle est la valeur de la déformation permanente A (en %) après rupture de
l’éprouvette?

ATELIER DE SOUDURE CHAUDRONNERIE 3

Vous aimerez peut-être aussi