Vous êtes sur la page 1sur 8

2017-09-15

Regroupements
d’entreprises

Félix ZOGNING

Introduction
 Un regroupement d'entreprises survient quand
une entreprise s'unit avec ou obtient le contrôle
d'une autre société

 Le «parent» est la société contrôlant et la


«filiale» est la société contrôlée

 Lesétats financiers consolidés sont tenus de


signaler la position financière et les résultats
combinés des opérations de la mère et la filiale

 Le contrôle sur une autre entreprise peut être


obtenu par l'achat de la quasi-totalité de son
actif net, ou l’acquisition d'actions votantes
suffisantes pour contrôler l'utilisation de ses
actifs nets
Regroupements d’entreprises

Types de regroupements
d’entreprises
 Un conglomérat réunit des entités
économiques qui exercent des activités dans
des industries très différentes
 Un regroupement horizontal implique des
entreprises dont les produits sont similaires
 Un regroupement vertical implique des
entreprises qui se situent à des stades
différents de la production

Regroupements d’entreprises

1
2017-09-15

Modes de regroupements
 Achat d'actifs - Le contrôle des biens d'une autre
société peuvent être obtenu en achetant les actifs
purement et simplement, en laissant l'entreprise qui
vend seulement avec la contrepartie reçue pour la
vente des actifs et des passifs présents avant la vente

 Achat d'actions - une alternative à l'achat d'actifs est


pour l'acquéreur d'acheter suffisamment d’actions avec
droit de vote de l'entreprise qu’il veut acquérir pour
être en mesure d’en diriger les opérations.
 l'achat d'actions peut se révéler moins couteux, puisque le
contrôle peut être réalisé par l'achat de moins de 100% des
actions votantes. Les achats d'actions peuvent aussi avoir
d'importants avantages fiscaux sur le revenu.
Regroupements d’entreprises

Présentation des regroupements

 Ces formes de regroupements d’entreprises


donnent lieu à la consolidation de l’actif et du
passif de la société acquise dans ceux de
l’acquéreur.

 Si le contrôle est obtenu par l’achat de l’actif net, le


regroupement est inscrit dans les comptes de
l’acquéreur.

 Sice contrôle est obtenu par l’achat d’actions, le


regroupement est constaté lors de la préparation
des états financiers consolidés.

Regroupements d’entreprises

Méthodes de comptabilisation

 Ilexiste en théorie quatre méthodes utilisées pour


rendre compte des regroupements:
 La méthode de l’achat pur et simple (était
obligatoire avant la méthode de l’acquisition)
 La méthode de l’acquisition (En vigueur
depuis le 1er Janvier 2011)
 La fusion d’intérêts communs (Utilisée dans
certains cas avant Juillet 2001)
 La fusion à la juste valeur (Jugée non
acceptable, mais discutée en théorie)

Regroupements d’entreprises

2
2017-09-15

Méthode de l’acquisition
(Norme IFRS 3)
 La méthode d'acquisition s'applique à tous
les regroupements d'entreprises
 L’acquéreur
doit être identifié pour tous les
regroupements d'entreprises
 Ladate d'acquisition est la date à laquelle l'acquéreur
obtient le contrôle de l'entreprise acquise
 L’acquéreur doit évaluer l’entreprise acquise à la JV,
dans son ensemble, à l’exception de quelques
éléments cités aux paragraphes 22 à 31.
 L’acquéreur doit refléter les actifs et passifs
identifiables acquis à la juste valeur séparément du
goodwill
Regroupements d’entreprises

+ Exemple d’application #1

A acquiert la totalité de l’actif net de


B.
Prix payé = Valeur aux livres de
l’actif net de B, soit 120 000 $. Juste
valeur de l’actif net de B égale sa
valeur comptable.

Regroupements d’entreprises

+ États financiers avant le


regroupement
A LTÉE B LTÉE

Caisse 200 000 $ ------- $

Comptes clients 50 000 30 000

Immobilisations 200 000 100 000

_______ _______

450 000 $ 130 000 $

Comptes fournisseurs 50 000 $ 10 000 $

Capital actions ord 200 000 100 000

BNR 200 000 20 000

_______ _______

450 000 $
Regroupements d’entreprises
130 000 $

3
2017-09-15

+ Écritures dans les livres de A

Comptes clients 30 000


Immobilisations 100 000
@ Encaisse 120 000
Comptes fournisseurs 10 000

Regroupements d’entreprises

+ Écritures dans les livres de B

Encaisse 120 000


Comptes fournisseurs 10 000
@ Comptes clients 30 000
Immobilisations 100 000

Regroupements d’entreprises

+ États financiers après le


regroupement
A LTÉE B LTÉE

Caisse (200 000 – 120 000) 80 000 $ 120 000 $


Comptes clients (50 000 + 30 000) 80 000 --------
Immobilisations (200 000 + 100 000) 300 000 --------
460 000 $ 120 000 $

Fournisseurs (50 000 + 10 000) 60 000 $ -------- $


Capital actions ord 200 000 100 000
BNR 200 000 20 000

Regroupements d’entreprises 460 000 $ 120 000 $

4
2017-09-15

+ Exemple d’application #2

A acquiert la totalité de l’actif net de


B.
Prix payé = 160 000 $. Juste valeur de
l’actif net de B égale sa valeur
comptable. Tout excédent du prix
payé correspond à l’écart
d’acquisition.
Regroupements d’entreprises

+ États financiers avant le


regroupement
A LTÉE B LTÉE
Caisse 200 000 $ ------- $
Comptes clients 50 000 30 000
Immobilisations 200 000 100 000
_______ _______
450 000 $ 130 000 $
Cptes fournisseurs 50 000 $ 10 000 $
Capital actions ord 200 000 100 000
BNR 200 000 20 000
_______ _______
450 000 $ 130 000 $
Regroupements d’entreprises

+ Écritures dans les livres de A

Comptes clients 30 000

Immobilisations 100 000

Écart d’acquisition 40 000

@ Encaisse 160 000

Comptes fournisseurs 10 000

Regroupements d’entreprises

5
2017-09-15

+ Écritures dans les livres de B

Encaisse 160 000

Comptes fournisseurs 10 000

@ Comptes clients 30 000

Immobilisations 100 000

Gain sur disposition 40 000

Regroupements d’entreprises

+ États financiers après le


regroupement
A LTÉE B LTÉE
Caisse (200 000 – 160 000) 40 000 $ 160 000 $
Comptes clients (50 000 + 30 000) 80 000 --------
Immobilisations (200 000 + 100 000) 300 000 --------
Écart d’acquisition 40 000 --------
460 000 $ 160 000 $

Fournisseurs (50 000 + 10 000) 60 000 $ -------- $


Capital actions ord 200 000 100 000
BNR 200 000 60 000*
460 000 $ 160 000 $
*(20 000 + 40 000) Regroupements d’entreprises

+ Achat d’actions - Exemple


d’application

A acquiert la totalité des actions


de B.
Prix payé = 120 000 $. La juste
valeur de l’actif net de B est égale
à sa valeur comptable.

Regroupements d’entreprises

6
2017-09-15

+ États financiers avant le


regroupement
A LTÉE B LTÉE
Caisse 200 000 $ ------- $
Comptes clients 50 000 30 000
Immobilisations 200 000 100 000
_______ _______
450 000 $ 130 000 $

Cptes fournisseurs 50 000 $ 10 000 $


Capital actions ord 200 000 100 000
BNR 200 000 20 000
_______ _______
450 000 $ 130 000 $
Regroupements d’entreprises

+ Écritures dans les livres de A

Placement / Participation B 120 000


@ Encaisse 120 000

Regroupements d’entreprises

+ Écritures dans les livres de B

Aucune écriture, seule une inscription au


registre des actionnaires.
Car ce sont les actionnaires de B qui ont vendu
leurs actions, et non la société elle-même.

Regroupements d’entreprises

7
2017-09-15

+ États financiers individuels après le


regroupement
A LTÉE B LTÉE
Caisse (200 000 – 120 000) 80 000 $ ------- $
Comptes clients 50 000 30 000
Immobilisations 200 000 100 000
Placement actions B 120 000 0
450 000 $ 130 000 $

Comptes fournisseurs 50 000 $ 10 000 $


Capital actions ord 200 000 100 000
BNR 200 000 20 000
450 000 $ 130 000 $

Regroupements d’entreprises

Identification de l’acquéreur
 Selon la norme IFRS 3
 Si les paiements se font en espèces, l'acquéreur est
généralement l'entreprise qui effectue les versements
 Si les actions sont échangées pour l'acquisition, l'acquéreur
est la société dont les actionnaires détiennent plus de 50%
des voix dans la société consolidée, ou si plus de deux
entreprises sont impliquées, la société dont les actionnaires
détiennent le plus grand nombre de voix
 Si les pourcentages de vote sont identiques, alors examiner
la structure du conseil d'administration pour voir quelle
entreprise est dominante
 En cas d’échange d’actions, l’acquéreur est souvent, mais
pas toujours, la société qui émet des actions
 L’acquéreur est souvent, mais pas toujours la plus grande
entreprise
Regroupements d’entreprises

Prise de contrôle inversée


 Cela survient lorsqu’une entreprise, en acquérant
une autre, émet en contrepartie tellement d'actions
avec droit de vote que le contrôle de l'entité
économique issue du regroupement passe aux
mains des actionnaires de l'entreprise acquise.

 Exemple: Une entreprise a 5 000 actions en


circulation et émet 7 000 actions supplémentaires,
à attribuer aux actionnaires de la compagnie B,
afin d'acquérir 100% des actions de la compagnie
B. Les actionnaires de la société B sont maintenant
propriétaires de 7 000 actions sur 12 000 (58%)
dans le capital de la société A et possèdent donc
le contrôle de cette entité.
Regroupements d’entreprises

Vous aimerez peut-être aussi