Vous êtes sur la page 1sur 20

Master management et stratégie des organisations

Présenté par : Encadré par :


EL-JAZOULY Fatima Pr AIT SLIMANE My Abdelhadi
SABIRY Khalid

2019/2020
Maghreb Oxygène est une société de droit marocain filiale d’Akwa Group et cotée à la bourse
de Casablanca. Maghreb Oxygène produit, conditionne et commercialise des gaz industriels,
médicaux, alimentaires et spéciaux. Elle opère également dans le commerce de produits et
matériels de soudage, de l’équipement médical ainsi que dans l’installation des réseaux de
distribution de fluides industriels, médicaux et de laboratoires.

Dès sa création en 1977, Maghreb Oxygène, filiale d’Akwa Group, se spécialise dans la
fabrication des gaz de l’air, brisant ainsi un contexte monopolistique. Pour satisfaire sa clientèle
et compléter son offre, Maghreb Oxygène décide d’élargir sa gamme de produits aux gaz
médicaux et alimentaires et développe deux activités de négoce spécialisées dans le matériel
médical et les produits et accessoires de soudage. Soucieuse de la satisfaction client, et partisane
d’une qualité irréprochable, Maghreb Oxygène est certifiée FSCC22000 et ISO9001 version
2015 pour la production, le conditionnement et la commercialisation des gaz industriels,
médicaux, alimentaires et spéciaux. Dans un marché où concurrence et compétitivité
prédominent, l’introduction en bourse de Maghreb Oxygène témoigne de l’engagement d’une
entreprise pleinement consciente des attentes de l’industrie marocaine et des enjeux
économiques du pays. Dotée de 7 directions régionales et de plus de 100 points de vente,
Maghreb Oxygène est le partenaire de professionnels œuvrant dans les domaines aussi variés
que la santé, l’industrie, la métallurgie, l’agro-alimentaire ou encore l’aviation. Ce qui nous fait
dire, à juste titre, « qu’il y a un peu de nous dans tout ». Spécialiste des gaz industriels, des gaz
médicaux et services associés, de la distribution des produits de soudage et des techniques
annexes, de la diffusion d’équipements et consommables médicaux, Maghreb Oxygène
s’engage au quotidien à apporter des solutions, des produits et services à ses clients, partout à
travers le Maroc.

MO dispose de trois usines de production à Berrachid, Had Soualem et Jorf Lasfar. Le réseau
commercial de MO se compose de 7 directions régionales : Casablanca, Rabat, Marrakech,
Agadir, Fès, Tanger et Oujda.
➢ 1977 : À la suite d’une grève généralisée des pétroliers et du seul intervenant, à l’époque,
sur le marché des gaz, Maghreb Oxygène est fondée par Ahmed Oulhaj Akhannouch et
Ahmed Wakrim. Maghreb Oxygène a eu, dès sa création, pour activité principale, la
fabrication des gaz de l’air et d’acétylène à partir de deux unités de production basées à
Berrechid.
➢ 1982 : élargir sa gamme aux gaz médicaux et alimentaires et crée ainsi deux nouvelles
unités de production : l’une pour le protoxyde d’azote (gaz médical) et l’autre pour le
dioxyde de carbone (gaz alimentaire).
➢ 1992 : lancer deux activités de négoces et de services spécialisés, l’une dans le matériel
médical et l’autre dans le matériel de soudage.
➢ 1994 : investir 130 MDH dans une unité de production d’oxygène et d’azote sur un nouveau
site à Had Soualem.
➢ 1998 : investir 9 MDH dans une unité de production d’hydrogène à Had Soualem couvrant
ainsi l’ensemble des besoins et des attentes du marché.
➢ 1999 : s’introduir en bourse et rentre ainsi dans le cercle des entreprises marocaines
conscientes des enjeux économiques modernes et prêtes à relever les défis d’un marché de
plus en plus exigent, organisé et transparent.
➢ 1999/2000 : obtention de la certification ISO 9002 de son site industriel de Had Soualem et
met en conformité au normatif ISO 9002 le centre de conditionnement multi produits de
Berrechid ainsi que les six unités de fabrication qu’il exploite.
➢ 2001 : Une nouvelle organisation de Maghreb Oxygène voit le jour pour faire face à un
marché en mutation. Elle se base sur un déploiement régional de ses activités et une
redéfinition de sa notion d’activité. Maghreb Oxygène décide de diversifier sa gamme de
produits de soudure à destination des professions artisanales en créant sa propre marque
d’électrodes rutiles enrobées sous le label MOXY 350.
➢ 2003 : élargir sa gamme d’électrodes artisanales en devenant le distributeur exclusif des
électrodes ARTIS.
➢ 2004 : Le développement des unités « on-site » permettrait à Maghreb Oxygène de renforcer
la sécurisation des livraisons à ses clients en cas d’arrêt momentané (dû à la survenance
d’un cas de force majeur) de l’activité d’un de ses propres sites de production.
➢ 2005 : Dans le cadre d’un contrat longue durée, Maghreb Oxygène a implanté une unité de
production On-Site dans un complexe sidérurgique sur le port de Jorf Lasfar pour le compte
de la Sonasid.
➢ 2008 : lancer deux nouvelles gammes de produits : une gamme de postes de soudure
labélisée « Master Weld » et une gamme de disques abrasifs « MOXYFLEX ».
➢ 2011 : réaliser un second investissement dans un On-Site, celui de Chellalate, pour un
montant d’investissement global de 240 millions de dirhams.
➢ 2013 : Obtention de la certification FSCC22000.
➢ 2017 : Obtention de la certification ISO9001 V 2015 et ouverture de MO sur le marché
Africain.
Forte de plus de quarante années d’expérience, Maghreb Oxygène emploie 180 personnes,
professionnels de la gestion et techniciens chevronnés. Filiale d’Akwa Group, Maghreb
Oxygène s’est doté d’une organisation à deux niveaux : Un niveau fonctionnel basé au siège où
l’on retrouve les directions générale, financière, marketing et ressources humaines ainsi que la
direction commerciale en charge des activités Entreprises, PME-Particuliers et Santé. Un
niveau opérationnel basé dans les principales régions du Maroc, en contact direct et permanent
avec le marché et les besoins spécifiques des clients. Ce deuxième niveau regroupe les
directions régionales, les dépôts de vente ainsi qu’un service technique composé de 2 équipes
en charge du Service Après-Vente et du Conditionnement.
2%
4%
4%
4%
6%

7%

63%
10%

Akwa Holding Asma Invest Akhannouch et Ouakrim famille


Hakam Abdellatif Finances RMA WATANYA Atlanta
Divers actionn CDG

Le chiffre d'affaires consolidé de Maghreb Oxygène, spécialiste en production,


conditionnement et commercialisation des gaz industriels, médicaux, alimentaires et spéciaux,
s'est établi à 119,4 millions de dirhams (MDH) à fin juin 2019, quasi-stable (+0,4%) par rapport
à la même période de l'année précédente. Sur le volet des investissements consolidés,
l'entreprise a affiché un montant de 3,1 MDH sur le premier semestre de l'année 2019, en baisse
de 36,7% comparativement à la même période de l'exercice écoulé, indique un communiqué de
Maghreb Oxygène. L'endettement financier consolidé a enregistré, quant à lui, une
augmentation par rapport à juin 2018, passant de 104,7 MDH à 109,1 MDH, en raison de
l'introduction de l'IFRS 16, entrée en vigueur en 2019, rapporte la MAP.
S'agissant des indicateurs sociaux, le chiffre d'affaires a atteint 121,1 MDH sur le premier
semestre 2019, en progression de 0,6% par rapport à fin juin 2018, les investissements se sont
élevés à 3,1 MDH contre 4,9 MDH une année auparavant et l'endettement financier net s'est
établi à 99,9 MDH, en baisse de 3,1% par rapport à la même période de l'année précédente.
Quant aux faits marquants de la période, Maghreb Oxygène fait état de la formalisation de
l'obtention d'une nouvelle certification selon la norme ISO 22000 pour les activités de
fabrication et de livraison du gaz carbonique et de la glace sèche alimentaire et la mise en
service de la nouvelle unité de production de la glace carbonique sèche.

Porté par un effort commercial continu, le chiffre d’affaires de Maghreb Oxygène se maintient
à plus de 120 MDH à l’issue du premier semestre 2019.

Dans ce sillage, le résultat net s’améliore de 3,3% par rapport au premier semestre 2018, pour
se fixer à 6,47 MDH.
Le résultat d’exploitation s’affiche à 11,5 MDH contre 10,1 MDH au premier semestre 2018,
couplant à l’effort commercial la maîtrise des coûts.
Bilan comptable :
Compte de produits et charges :
Tableau de financement :
Etat de Solde et de gestion :
Capacité d’autofinancement :

Bilan financier en 2018 :


Informations :
• Dividendes : 3 250 000 DH
• Immobilisations en non valeurs : 2 600 910,25 DH
• Ecart de conversion-actif circulant : 96 064,76 DH
• Ecart de conversion-passif circulant : 20 126,10 DH

Eléments Actif>1an Actif<1anCap pro& DLMT DCT


assimilés
Totaux comptables 229153407,92 210924393,3 215372423,82 130461756,17 94243621,21
Immob en non-valeur -2600910,25 -2600910,25
Ecart de conversion-actif -96064,76 -96064,76
Ecart de conversion-passif +20126,10 -20126,10
Dividende -3250000 +3250000
Totaux 226552497,7 210828328,5 209445574,9 130461756,17 97473495,11
Le bilan financier condensé 2018 :

Actif Total % Passif Total %


Actif>1an 226552497,7 51,80 Cap pro 209445574,9 47,88
Actif<1an 210828328,5 48,20 DLMT 130461756,17 29,82
DCT 97473495,11 22,30
Total 437380826,2 100 437380826,2 100

Le fond de roulement :
FDR = FP – AI = (209445574,9 + 130461756,17) – 226552497,7 = 113354833,4
Le fond de roulement est une variable essentielle qui met en évidence la politique de
financement d'une entreprise. Cela aide à vérifier l'équilibre de sa structure financière. Son
excédent financera une partie du besoin en fonds de roulement et le reste sera affecté à la
trésorerie. Puisque on a un FDR positif, donc les ressources stables financent entièrement des
emplois durables. L'excédent servira à financer le BFR (en totalité ou en partie) et le solde
aidera à former la position de trésorerie nette de la société.
Le besoin en fond de roulement :
BFDR = AC – PC = 210828328,5 – 97473495,11 = 113354833,4
Un BFDR positif signifie que les emplois d’exploitation sont supérieurs aux ressources de la
même nature. L’entreprise doit alors financer ses besoins à court terme soit par son fonds de
roulement soit par des dettes financières à court terme (concours bancaires courants c’est-à-dire
des découverts bancaires).
Les ratios :
Ratios de structure financière :
• Autonomie financière = capitaux propres/total passif = 209445574,9/473380826,2 =
47,88%
La contribution des Capitaux propres au financement de l’entreprise est 47,88% ce qui
signifie une stabilité des financements.
• Financement propres = capitaux propres/capitaux permanents
= 209445574,9/ (209445574,9+130461756,17) = 61,61%
Cela signifie que les capitaux propres de la société sont plus importants que les dettes
financières. La société peut donc couvrir ses emprunts bancaires avec ses capitaux propres.
• Financement de l’activité = FDR/BFDR= 113354833,4/113354833,4 = 100%
Le FDR positif permet de financer l’intégralité de BFR ce qui garantit à l’entreprise de
commencer un nouveau cycle d’exploitation sans faire recoure au financement
externe.
Ratios de rentabilité :
• Rentabilité financière = résultat net/ cap prop = 12879849,45/209445574,9 = 6,14%
La rémunération potentielle des actionnaires a court terme est de 6,14%
• Rentabilité économique = EBE/ cap investis = 36800326,51/
(209445574,9+130461756,17) = 16,54 %
L’aptitude du capital économique à engendrer un EBE est de 16,54%
• Rentabilité d’exploitation = EBE/CAHT = 36800326,51/ 241409493,18 = 15,24%
La rentabilité générée par l’exploitation de l’entreprise est de 15,24%
• Capacité de remboursement = dettes financières/ CAF = 130461756,17/ 29749428,06
= 4,38
Ratios de gestion :
• Délai de paiement de client = CCR/CATTC*360 = 149385080,62/289691391,8*360=
185,64 jrs
L’entreprise accord un délai paiement de 185,64 jrs au clients, délais jugé long.
• Délai de paiement de fournisseurs = dettes frs/achats+ charges externes TTC*360
= 44574737,59/196116372,9*360=81,82 jrs
L’entreprise paie à ses fournisseurs dans un délai de 81,82 jrs, un délai jugé très court.
• Délai d’écoulement des produits finis = prdts finis/CAHT*360 =
3698795,69/241409493,18*360= 5,51 jrs
Le temps d’écoulement des produits finis est de 5,51 jrs
Ratios d’activité :
• Taux de croissance de CA = CAn – CAn-1 / CAn-1
=241409493,18 – 250366244,7/250366244,7 = -3,57%
Le chiffre d’affaire a connu une baisse de 3,57% entre 2017 et 2018.
• Répartition de VA à l’entreprise = CAF/ VA = 29749428,06/78834288,92 = 37,73%

L’évaluation de l’entreprise
Méthode de Conan et Holder :
R1= CAF/dettes = 29749428,06/227935251,3= 0,13
R1= cap permanents/total bilan = 339907331,1/437380826,2 = 0,77
R3= réalisable +disponible/total bilan = 210828328,5/437380826,2= 0,48
R4 = charges financières / CA HT = 4980429,41/241409493,18= 0,03
R5= charges de personnel/VA = 39744201,85/78834288,92 = 0,5
N=24R1+22R2+16R3-87R4-10R5
N= 20,13
Le score N est supérieur ou égale à 16 ce qui signifie que l’entreprise est en bonne situation
(entreprise saine) avec une probabilité de défaillance inférieure à 10%.
Méthode du scoring de AZZOUZ EL HAMMA :
R1 = Cap prop/ cap permanents = 0,61
R2 = disponibilité/DCT = 4828119/97473495,11 = 0,05
R3 = cap permanents/actif immo net = 339907331,1/226552497,7= 1,5
R4= Charges Financiers / VA = 49804429,41 / 78834288,92 = 0,63
R5= Dette Frns / (Achat TTC + Autre charges externes TTC) * 12 = 2,72 mois
R6= (Créances Clients / CA TTC) * 12= 6,18 mois
R7= Résultat Net / Capitaux Propres = 12879849,45 / 209445574,9 = 0,61
Z défaillant = 42,085 R1 - 3,028R2+ 0,400R3 – 7,797R4-2,726R5+ 3,805R6+10,495R7-
17.437
= 20,51
Z saines = 47.649R1-3.125R2+0.588R3-3.331R4-0.830R5+0.531R6+32.589R7-24.884
= 5,82
Le score Z est positif donc l’entreprise est Saines

Synthèse :
L’entreprise est généralement performante, mais elle a connu une dégradation au niveau des
indicateurs de mesure de performance financière entre 2017 et 2018, plus précisément le chiffre
d’affaire de Maghreb oxygène a baissé de 3,57% entre ces deux années, ainsi que sa valeur
ajoutée a diminué de 4,94% mais elle reste toujours positive, cette diminution est due à
l’augmentation de la consommation de l’exercice en 2018. Par conséquent l’EBE a
automatiquement diminué.

On constate que la CAF a également diminué, malgré l’amélioration du résultat net, et cela
s’explique essentiellement par l’augmentation des produits de cession des immobilisations en
2018.

L’entreprise avec un FDR positif qui représente une ressource permanente est égal au BFDR,
c’est-à-dire que l’entreprise n’a pas généré un excèdent.

L’entreprise possède aussi une bonne solvabilité générale, mais son taux d’autonomie
financière qui est presque de 48% n’est pas suffisant pour assurer son autonomie et sa stabilité
financière. L’entreprise finance son activité essentiellement à partir de ses fonds propres
puisque le taux de financement propre est de 61,61%.

Recommandations :

L’entreprise doit revoir sa politique commerciale pour améliorer les ventes et


l’augmentation du chiffre d’affaires. Elle doit aussi revoir sa politique de dividende pour
améliorer son autofinancement.
La maitrise du BFDR par : une meilleure gestion des stocks (réduction des délais stocks), la
diminution des crédits clients et l’augmentation des crédits fournisseurs.
La maitrise du FDR par : l’augmentation des ressources permanentes et la diminution de l’actif
immobilisé par désinvestissement.

Vous aimerez peut-être aussi