Vous êtes sur la page 1sur 71

ANATOMIE DE L’APPAREIL GENITAL

- Position taxonomique
Données physiologiques
3 - Division
4 - Organogenèse
Malformations congénitales
– Appareil génital femelle
6 – Appareil génital mâle MATOUSSI Abdelhamid
Service d’Anatomie des Animaux Domestiques
Sidi Thabet - Tunisie
POSITION TAXONOMIQUE
Le Lapin est un Lagomorphe, Herbivore, Monogastrique qui appartient à l’ordre des Glires.

ORDRE DS GLIRES

- Mammifères de petite taille


- Phalange distale porte une griffe
- Réduction du nombre d'incisives - absence
de canines
- 2 familles : RONGEURS
LAGOMORPHES

RONGEURS (Rat, Souris, Hamster, Cobaye) B - LAGOMORPHE (Lapin)


mule dentaire : Formule dentaire :
Incisives 1/1 Incisives 2/1
Canines 0/0 Canines 0/0
Prè-molaires 0/0 Prè-molaires 3/2
Molaires 3/3 Molaires 3/3
e paire d'incisive à la mâchoire supérieure - Deux paires d'incisives supérieures
tomac avec un territoire non glandulaire - Estomac partout glandulaire
- Caecum avec plis spiral et appendice
ecum sans plis spiral et sans appendice vermiforme
ulation spontanée vermiforme
- Ovulation provoquée
DENTS

Cliquez pour modifier les styles du texte du masque


Molaires
Deuxième niveau
Prémolaires ● Troisième niveau
● Quatrième niveau
Grande ● Cinquième niveau
FORMULE DENTAIRE
incisive
Incisives 2/1 Canine
Petite s 0/0
incisive
Prémolaire Molaires
s 3/2 3/3

Molaires

Prémolaires
ANATOMIE DE L’APPAREIL GENITAL

1- POSITION TAXONOMIQUE

2 – DONNEES PHYSIOLOGIQUES

3- DIVISION

4- ORGANOGENESE

5- MALFORMATIONS CONGENITALES

6- APPAREIL GENITAL MALE

7- APPAREIL GENITAL FEMELLE


DONNEES PHYSIOLOGIQUES
Ovipares
Oiseaux – Reptiles - Poissons

Vivipares
Mammifères
- production des ovocytes
- protection et nourriture des jeunes êtres vivants
- expulsion des nouveaux êtres vivants

Chez la femelle Modifications ou changements rythmiques réversibles

- Cycle oestral ou cycle sexuel


- Cycle utéro-vaginal

Multipares
Femelles qui donnent plusieurs produits (lapine - truie – femelles carnivores)

Unipares
Femelles qui donnent souvent un seul produit (Vache – jument)

Nullipares
Femelles avant sa première gestation
Manifestations extérieures du cycle 
Chaleurs ou Oestrus

Femelles mono-oestriennes

Femelles sauvages, avec seulement une breeding season par an :

Loup – Renard – Chevreuil – Sanglier

Femelles di-oestriennes
Deux saisons de chaleurs (février-mars et août-septembre) par an,
séparées par une longue période de repos sexuel, l’anoestrus :

Chienne et Chatte

Femelles polyoestriennes
Chaleurs se renouvellent plusieurs fois par an :

Lapine - Truie – Jument – Vache


PUBERTE

ESPECE PUBERTE APTITUDE A LA


REPRODUCTION

Bœuf 6 à 9 mois 18 mois

Mouton 5 à 7 mois 7 à 12 mois

Chèvre 6 à 9 mois 6 à 9 mois

Porc 6 à 7 mois 8 à 14 mois

Cheval 12 mois 2 à 5 ans

Chien 7 à 10 mois 24 mois

Chat 7 à 9 mois 12 mois

Lapin 3 à 4 mois Mâle :7 à 9 mois


Femelle : 4 à 6 mois
Cobaye 60 à 70 jours 6 mois

Rat 50 à 70 jours 100 à 120 jours

Souris 58 à 49 jours 60 à 90 jours

Hamster 30 jours 60 jours


PUBERTE DU LAPIN MALE

- Les premiers accouplements féconds : 135 à 140 jours.

- Un jeune mâle peut être utilisé pour la reproduction dès l'âge de 20 semaines.

- Maturité sexuelle : 30 à 32 semaines pour la race Néo-Zélandaise


CARACTERISTIQUES DU CYCLE SEXUEL
ESPECE Type du cycle Durée du Durée de Ovulation Moment
cycle l’oestrus ovulation
Vache continu 21j 18 h Spontanée 12-18 h après chaleurs

Brebis saisonnier 17 j 12-18 h Spontanée Fin chaleurs


Chèvre continu 21 j 1-2 j Spontanée Fin chaleurs
Jument continu 21 j 5J Spontanée Dernier tiers chaleurs

Chienne saisonnier 12 à 21j 5 j Spontanée Début des chaleurs


Chatte saisonnier 12 à 14 j 5J Provoquée 24-30 après coït
Dromadaire saisonnier ! 5-6 j Provoquée 15-30 mn après coït

Truie continu 21 j 47-56 h Spontanée 24 à 36 h après le


début chaleurs
Lapine continu ! ! Provoquée 10 h après coït
Cobaye continu 16 J 10 h Spontanée 10 h après le début des
chaleurs
Souris continu 3à9j 10 à 18 h Spontanée Quelques h après le
début chaleurs
Hamster continu 4à7j Provoquée 12 h après le coït

Femme 28 j Spontanée 14 j avant le début de


la prochaine
menstruation
PUBERTE DE LA LAPINE

Les lapines peuvent accepter pour la première fois l'accouplement vers 10 à 12 semaines (pas d’ovulation)

Puberté : Quand les lapines font 70-75 % du poids adulte. Attendre de préférence 80
% de ce poids pour les mettre en reproduction

En élevage commercial les femelles sont couramment accouplées à 120-130 jours et


montrent une bonne fertilité.

Ovulation provoquée : Donc pas de cycle œstral avec apparition régulière des chaleurs au cours
desquelles l'ovulation a lieu spontanément.

La lapine est une femelle en œstrus plus ou moins permanent, et l'ovulation ne se produit que s'il y a eu
accouplement.
PUBERTE DE LA LAPINE

La lapine est une femelle en œstrus plus ou moins permanent


L'ovulation ne se produit que s'il y a eu accouplement.

Lapine réceptive : femelle qui accepte de s’accoupler, c’est une femelle en oestrus

Lapine non-réceotive : femelle qui n’accepte pas de s’accoupler, c’est une femelle en dioestrus

Une lapine en oestrus : prend rapidement la position de lordose

liquez pour modifier les styles du texte du masque


Deuxième niveau
● Troisième niveau
● Quatrième niveauToute femelle ayant la vulve rouge :
● Cinquième niveau Accepte l'accouplement et ovule
GESTATION
ESPECE DUREE DE LA GESTATION

Vache 280 j (9 mois)

Brebis et 150 j (5 mois)


Chèvre

Truie 115 j (3 mois 3 semaines 3 jours)

Jument 336 j (11 mois)

Chienne 63 j (2 mois)

Chatte 58 j (2 mois)

Lapine 31 (30 à 33) j - 1 mois


Cobaye 68 J (2 mois)

Ratte 22 j (3 semaines)

Souris 21 j (3 semaines)

Hamster 16 j

Furet 40 j
ANATOMIE DE L’APPAREIL GENITAL

1- POSITION TAXONOMIQUE

2 – DONNEES PHYSIOLOGIQUES

3- DIVISION

4- ORGANOGENESE

5- MALFORMATIONS CONGENITALES

6- APPAREIL GENITAL MALE

7- APPAREIL GENITAL FEMELLE


DIVISION DE L'APPAREIL GENITAL

MALE FEMELLE

1- GONADES Testicules Ovaires

2 - VOIE GENITALES Épididyme Trompe utérine


Canal déférent Utérus

Urètre Vagin
3 - ORGANES GENITAUX
Pénis vestibule
EXTERNES
ANATOMIE DE L’APPAREIL GENITAL

1- POSITION TAXONOMIQUE

2 – DONNEES PHYSIOLOGIQUES

3- DIVISION

4- ORGANOGENESE

5- MALFORMATIONS CONGENITALES

6- APPAREIL GENITAL MALE

7- APPAREIL GENITAL FEMELLE


ORGANOGENESE

GONADES

VOIES GENITALES

ORGANES GENITAUX EXTERNES


ORGANOGENESE

GONADES

VOIES GENITALES

ORGANES GENITAUX EXTERNES


ORGANOGENESE DES GONADES

Stade indifférencié
Coupe longitudinale Embryon de 4 semaines

Embryon

Gonocytes
DIFFERENCIATION DE L'OVAIRE

Embryon de 7 semaines

Cordons médullaires
dégénérés
Ovaire d’un foetus de 5 mois
Épithélium
superficiel
Cordons
corticaux

Cordons médullaires Follicule primordial


dégénérés

Ovogonie
Épithélium
superficiel
Cellules
folliculaires

Cônes efférents
DIFFERENCIATION DU TESTICULE

Embryon de 8 semaines

Rete testis

Ovaire d’un foetus de 4 mois

Cordons
testiculaires

Rete testis

Tubes sécrétoires
mésonéphrotiques
Stade initial MIGRATION TESTICULAIRE
Testicule
Migration achevée :

Précocement (pendant la gestation) :


5ème mois chez les bovins – 8ème mois chez l’homme

- Tardivement : (1ère année de la vie post-natale) :


carnivores – porcins – équidés

Cavité vaginale
Début de migration

Migration achevée
Cavité vaginale

- Lapin : Les testicules ne sont pas palpables à la


naissance. Elles descendent avec la maturité Canal
sexuelle du mâle, entre 2 et 6 mois. inguinal

Testicule

Cavité vaginale
ORGANOGENESE

GONADES

VOIES GENITALES

ORGANES GENITAUX EXTERNES


ORAGANOGENESE DES VOIES GENITALES

Stade indifférencié
Embryon de 5 semaines

Conduit paramésonéphrotique
Conduit de Müller

Conduit mésonéphrotique
Conduit de Wolff
Canal utéro-vaginal

Tubercule de Müller
ORAGANOGENESE DES VOIES GENITALES FEMELLES

Différenciation des voies génitales


(Au cours des 2ème,3ème et 4ème mois)

Müller

Wolff Pavillon

Trompe utérine

Epoophore
Paraoophore Utérus

Une partie du vagin


Organe de Gärtner
ORAGANOGENESE DES VOIES GENITALES MALES

Avant-migration Après-migration

Müller

Wolff Vésicule séminale

Utricule
prostatique

Appendice testiculaire
Canal
déférent

Canaux
efférents

Epididyme
ORGANOGENESE

GONADES

VOIES GENITALES

ORGANES GENITAUX EXTERNES


DEVELOPPEMENT DES ORGANES GENEITAUX EXTERNES

Stade indifférencié
(Jusqu’à la 8ème semaine)

Tubercule
génital

Jusqu’à la 8ème semaine (9ème semaine dans l’espèce humaine)


les organes génitaux externes gardent les mêmes apparences dans
les deux sexes
Bourrelet génital

Chez le mâle : le tubercule génital va s’accroître pour former le pénis

Chez la femelle : le tubercule génital s’abaisse et forme le clitoris


DEVELOPPEMENT DES ORGANES GENEITAUX EXTERNES

Différenciation des organes génitaux masculins

Les replis génitaux fusionnent progressivement


réalisant une gouttière urétrale, puis circonscrivant l’urètre
pénien

En définitif

Les replis génitaux l’urètre pénien

Le tubercule génital le pénis

Les bourrelets génitaux le scrotum

Migration testiculaire :
- précoce (avant l naissance)
- tardive (après la naissance)
DEVELOPPEMENT DES ORGANES GENEITAUX EXTERNES

Différenciation des organes génitaux féminins

Les replis génitaux ne fusionnent pas, ils fournissent les petites lèvres

Hymen
Grandes lèvres
Petites lèvres

Clitoris

Le tubercule génital s’abaisse et s’incurve pour former le clitoris


DETERMINISME DE LA
DIFFERENCIATION SEXUELLE

Cliquez pour modifier les styles du texte du masque


Deuxième niveau
● Troisième niveau
● Quatrième niveau
- Müller ● Cinquième niveau

+ Wolff

Sinus urogénital +
Stade indifférencié
Hormones testiculaires :

- Androgènes induisent le développement des conduits de Wolff et du sinus urogénital

- Facteur X de Jost inhibe le développement des conduits de Müller


DETERMINISME DE LA
DIFFERENCIATION SEXUELLE

Cliquez pour modifier les styles du texte du mas


Androgènes et facteur X actifs
(Présence de testicule) Deuxième niv
● Troisième niv
● Quatrième niv
Mâle normal ● Cinquième niv

Absence d’ Androgènes et de Facteur X


(Absence de testicule)

Femelle normale
DETERMINISME DE LA
DIFFERENCIATION SEXUELLE

Facteur X actif
Androgènes inactifs

Absence de voies génitales

Facteur X inactif
Androgènes actifs
Coexistence d’un utérus et
de voies génitales mâles
ANATOMIE DE L’APPAREIL GENITAL

1- POSITION TAXONOMIQUE

2 – DONNEES PHYSIOLOGIQUES

3- DIVISION

4- ORGANOGENESE

5- MALFORMATIONS CONGENITALES

6- APPAREIL GENITAL MALE

7- APPAREIL GENITAL FEMELLE


PRINCIPALES MALFORMATIONS CONGENITALES

DYSGENESIE GONADIQUE

- Absence de différenciation des gonades suite à la non migration des gonocytes


- Conduits et organes génitaux infantiles

TESTICULES FEMINISANT

- Sujet mâle mais les organes génitaux sont d’apparence


femelle
- Suite à l’absence de stimulation androgéniques du testicule

HERMAPHRODISME VRAI

- Présence de testicule et d’ovaire chez le même sujet


- Souvent les tissus ovariens et testiculaires sont mêlés dans un
même organe appelé OVOTESTIS

PSEUDOHERMAPHRODISME

- Un femelle dont les organes génitaux externes sont plutôt masculin


- Il y a un excès d’androgène circulant dans le sang fœtal suite :
- * administration accidentelle à la mère
- * produit par un frère jumeau donnant le FREE MARTINISME

CRYPTORCHIDIE
ANATOMIE DE L’APPAREIL GENITAL

1- POSITION TAXONOMIQUE

2 – DONNEES PHYSIOLOGIQUES

3- DIVISION

4- ORGANOGENESE

5- MALFORMATIONS CONGENITALES

6- APPAREIL GENITAL MALE

7- APPAREIL GENITAL FEMELLE


TESTICULES
Conformation
extérieure
Poids des testicules
(en grammes)

1.5 – 2
Lapin
(1/1 000 PV)

Rat 2 à 3.5

Conformation Chat 1.3


intérieure

Chien 7à8

Bouc 130 à 160

Verrat 350 à 500


STRUCTURE DES TESTICULES

Organisation schématique

Conduits efférents
Tubes séminifères
contournés

Rete testis
Albuginée

Tubes séminifères
Cloisons
droits
STRUCTURE DES TESTICULES

Voies spermatiques

Conduit déférent

Conduits efférents

Epididyme

Tubes séminifères
droits
Rete testis
Tubes séminifères
contournés
STRUCTURE DES TESTICULES

Parenchyme testiculaire (Aspect microscopique)

Cellule de Leydig

Spermatogonie

Spermatocyte I

Cellule de Sertoli

Spermatide

Spermatocyte II

Spermatozoïde
TOPOGRAPHIE COMPAREE DES TESTICULES

Lapin - Chat Chien

Verrat Taureau

Etalon
MORPHOLOGIE COMPAREE DES TESTICULES
Bélier Bouc Taureau Etalon

Chien

Verrat

Chat

LAPIN
TESTICULES DU LAPIN

TESTICULES ISOLES
TESTICULES EN PLACE

Cordon testiculaire

Tête de l’épididyme

Extrémité capitée

GLANDES PERINEALES
dans
Extrémité caudée SINUS CUTANE PERINEAL

Queue de l’épididyme
CARACTERISTIQUES DE L’EJACULAT

Volume Nombre de
Par ml Sptz(millions)
par mille ml
- Le volume des éjaculations est de l'ordre de 0,3 à 1,0 ml. La
Taureau 4 1 concentration est évaluée à 150 – 500 millions de sptz par ml
Verrat 150 à 500 0,1
Bouc 1à2 0,3
- pH de la semence alcalin , situé autour 8, certains auteurs
Chien 2 à 14 0,3 ont trouvé un pH très légèrement acide, de l'ordre de 6,8 -
Chat 0.01 à 0.3 1,5 à 2,8 6,9.

Lapin 0.4 à 0.6 150 à 500


Cobaye 0.4 à 0.8 0,05 à 0,2 - Une "fausse monte", une ou deux minutes avant le coït,
augmente la concentration des éjaculats.
Macaque 1 à 4.5 0,40
Homme 3à5 50

Sur les 150 à 200 millions de spermatozoïdes éjaculés, seulement 2 millions


(1%) seront présents dans l'utérus
EPIDIDYME CONFORMATION

Tête de l’épididyme

ORGANISATION
Corps de l’épididyme
Canal déférent

Canal Conduit
épididymaire déférent

Queue de l’épididyme
Tête de Cônes efférents
l’épididyme

Rete testis

Tube droit

Queue de l’épididyme

Tube séminifère
CONDUIT DEFERENT ET URETRE MALE

CONDUIT DEFERENT Portion prostatique


Canal éjaculateur
Portion abdominale

Portion inguinale

Portion funiculaire
URETRE MALE

Portion testiculaire
DISPOSITION GENERALE DU PENIS

Chat - Lapin
Chien
Type musculo-caverneux
Type musculo-caverneux

Verrat
Type fibro-élastique Taureau
Type fibro-élastique

Etalon
Type musculo-caverneux
PENIS DU LAPIN

GLANDES PERINEALES
dans
SINUS CUTANE PERINEAL
APPAREIL GENITAL MALE EN PLACE
DU LAPIN

Cliquez pour modifier les styles du texte du masque


Deuxième niveau
● Troisième niveau
● Quatrième niveau
● Cinquième niveau
APPAREIL GENITAL MALE EN PLACE
DU LAPIN
ANATOMIE DE L’APPAREIL GENITAL

1- POSITION TAXONOMIQUE

2 – DONNEES PHYSIOLOGIQUES

3- DIVISION

4- ORGANOGENESE

5- MALFORMATIONS CONGENITALES

6- APPAREIL GENITAL MALE

7- APPAREIL GENITAL FEMELLE


OVAIRE

nformation

Bord mésovarique
Hile

Extrémité tubaire

Mésovarium

Frange du pav.

Bord libre

Extrémité utérine
OVAIRE DE LA LAPINE

L’ovaire des femelles multipares prend la forme de


grappe à raisin

Ampoules fœtales

Col gauche

Col droit
Ovaire gauche
Ligament
Ovaire droit large
STRUCTURE DE L'OVAIRE

Mésovarium

Zone médullaire
Zone corticale Albuginée

Tunique albuginée : couche fibreuse dense

Zone corticale : zone parenchymateuse, contenant les follicules dispersés au sein du stroma ovarien

Zone médullaire : zone vasculaire centrale, faites de TC lâche, de vaisseaux sanguins et de nerfs
LIGAMENTS DE L'OVAIRE

Mésovarium

Proximal

Mésosalpinx
Distal

Salpinx

OVAIRE Salpinx
OVAIRE

Bord libre du
mésosalpinx

Entrée de la bourse ovarique


OVAIRE DE LA VACHE
OVAIRE GAUCHE
VUE LATERALE
Bord mésovarique
Organites ovariens

Bord libre

OVAIRE GAUCHE
VUE MEDIALE

Ovaire

Ligament propre de l’ovaire

Trompe utérine Mésovarium distal

Bourse ovarique
Ovulation
Pavillon

Follicule
Oviducte rompu

Formation du corps jaune

Fibrine (Coagulum central) Cellules lutéales

Couche interne
(Progestative)

Couche externe
(Oestrogène)
ANATOMIE FONCTIONNELLE

L'ovulation par des moyens artificiels :

- Stimulation mécanique du vagin, les résultats sont très aléatoires

-Injections d'hormones GnRH, hCG ou LH donnent de bons résultats

Lors de l’insémination artificielle : L'induction de l'ovulation par des analogues de GnRH, est
la méthode la plus efficace
UTERUS
Utérus bicorne

Sans voile utérin Avec voile utérin


(Jument) (Ruminants et
carnivores

Fond utérin Ovaire

Corps
Col

Utérus double
(Lapine) Utérus simple
(Femme)
STRUCTURE

Épithélium
superficiel

Tunique séreuse Tunique muqueuse


Périmètre Endomètre Glandes
Endomètre utérines

Mésomètre
lig. large

Couche profonde

Plan vasculaire
Myomètre
Couche superficielle

Périmètre
Tunique musculaire
Myomètre Couche profonde : circulaire
Plan vasculaire
Couche superficielle : longitudinale

Coupe transversale des cornes utérines Coupe histologique


VAGIN
Uretère
Fornix vaginal

Vessie Plis du fornix


CLITORIS

Vagin

Organe de Gärtner
Méat urinaire et
divertcule sous urétral

Glande vestibulaire
majeure
Glande vestibulaire mineures

Capuchon clitoridien

Commissure ventrale
APPAREIL GENITAL FEMELLE

VACHE JUMENT
Lig. intercornual
CHIENNE
Pavillon
0.5 cm

10 cm

Ovaire
Ovaire
Col utérin Corps utérin
Lig. large

Endocol

Exocol
APPAREIL GENITAL
DE LA LAPINE

2 cols utérins

CONFORMATION
EXTERIEURE
APPAREIL GENITAL DE LA LAPINE
AVANT LA PUBERTE

Utérus droit
FEMELLE ADULTE
Utérus gauche

Utérus droit
Utérus gauche
Col gauche Col droit

Vagin
Col gauche Col droit

Vessie

Vestibule

Vulve
CONFORMATION INTERNE DE L'APPAREIL GENITAL DE LA LAPINE
Exocol gauche Exocol droit
(3-4 mm) (3-4 mm)

Utérus droit
Utérus gauche
(10-12 cm / 4-9 mm)
(10-12 cm / 4-9 mm)

Lig. large

Vessie

Uretère droit
Vagin
(4-6 cm / 10-12 mm)

Méat
urinaire
Vestibule
(5-6cm) Clitoris
Bulbe Dépourvu de gland, placé dans une
vestibulaire fosse profonde
L’écartement des lèvres entraîne une
protrusion exagérée du clitoris qui
Clitoris Petite lèvre pourrait être pris pour un pénis
Grande lèvre
(4 cm)
ORGANES GENITAUX EXTENES DE LA LAPINE

GRANDES LEVRES VULVAIRES

SINUS CUTANE PERINEAL

REGION ANALE

Il existe 2 paires de lèvres vulvaires :


- les petites, profondes et étroites
- les grandes, velues et présentent des poils longs et frisés
IRRIGATION DE L’UTERUS

A. et V. ovariques A. utérine A. et V. ovariques A. utérine


Cliquez pour modifier les styles du texte du masque
Deuxième niveau
● Troisième niveau
● Quatrième niveau
● Cinquième niveau
TOPOGRAPHIE DE L'APPAREIL GENITAL
DE LA LAPINE NON GRAVIDE
TOPOGRAPHIE DE L'APPAREIL GENITAL DE LA LAPINE
Cliquez pour modifier les styles du texte du masque
Deuxième niveau
● Troisième niveau
● Quatrième niveau
● Cinquième niveau
LAPINE GESTANTE
Lapine gestante de 8 jours
(Vue ventrale)

Ampoules fœtales

Col gauche
Col droit Ovaire gauche
Ligament large
Ovaire droit
Vagin
ANATOMIE FONCTIONNELLE

Mise-bas

Pseudogestation
Lorsque les ovules libérés ne sont pas fécondés, il se produit une pseudogestation qui dure 15 à 18 jours
La fin de la pseudogestation est accompagnée de l'apparition d'un comportement maternel et de la construction d'un nid
Cliquez pour modifier les styles du texte du masque
Deuxième niveau
● Troisième niveau
● Quatrième niveau
● Cinquième niveau

MERCI
POUR VOTRE ATTENTION

Vous aimerez peut-être aussi