Vous êtes sur la page 1sur 3

République Démocratique du Congo

Ministère des Finances


Cellule d’Exécution des Financements en faveur des Etats Fragiles
« La CFEF »

Appui au processus d’engagement de la République Démocratique du Congo au


financement du Millenium Challenge Corporation (MCC)
TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D’UN CONSULTAN CHARGE DES
QUESTIONS DU CAPITAL HUMAIN CHARGES D’APPUYER LE MINISTERE DES
FINANCES DANS LA MISE EN ŒUVRE DES ENGAGEMENTS DU MILLENNIUM
CHALLENGE CORPORATION

I. Contexte et justification

I.1. La RDC a un énorme besoin des ressources financières et technologiques additionnelles pour
combler son gap de financement. En date du 27 décembre 2019, le Gouvernement avait approuvé son
Plan Stratégique de Développement (PNSD) couvrant la période de 2019-2023, autour duquel sont
fédérées toutes les politiques publiques et toutes les interventions des partenaires sur la période
considérée. La réalisation des objectifs déclinés dans le PNSD pourrait toutefois être entravée par
l’étroitesse des ressources publiques et privées, aussi bien interne qu’externe. Cette situation financière
contraignante a été gravement amplifiée par le choc sanitaire de COVID-19 qui a eu des effets
collatéraux majeurs sur la croissance et les finances publiques. Pour ce faire, il est indiqué que le pays
explore différentes sources de financements privés et publics, aussi bien internes qu’externes.

I.2. Dans le paysage diversifié de financement innovant figure le Millennium Challenge


Corporation (MCC) qui est une fenêtre d’opportunité capable d’accroitre les capacités de financement
de développement de la RDC. Le Millennium Challenge Account (MCA), conduit par la « Millennium
Challenge Corporation » est un fonds de développement bilatéral annoncé par l'administration Bush en
2002 et créé en janvier 2004. Le MCA est un fonds destiné à accélérer la croissance en vue de réduire
la pauvreté par le biais de la croissance économique. C’est donc est une initiative de l’administration
américaine qui consiste en un partenariat avec les pays qui ont réalisé des performances satisfaisantes
dans les trois domaines de la bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques, des libertés
économiques et du capital humain, attestées par l’atteinte des indicateurs objectivement vérifiables
dans ces trois domaines.

I.3. Aux fins de matérialiser cette volonté, le Ministère des Finances et le Programme des Nations
Unis pour le Développement ont signé un Accord le 06 juin 2021 portant sur l’appui au processus
d’engagement de la RDC au financement du MCC. Cet Accord devrait permettre d’ œouvrir la voie
dans l'atteinte du plus grand nombre d'indicateurs, afin d'accéder à ces financements innovants. C’est
dans ce contexte que le Ministère des Finances recrute un Coordonnateur Administratif, deux
Consultants Nationaux experts en bonne gouvernance, en promotion du secteur privé et ayant une
bonne connaissance du secteur social ainsi qu’un Assistant au Coordonnateur Administratif, tous
chargés d’appuyer le Ministère des Finances dans la mise en œuvre des engagements du Millennium
Challenge Corporation.

II. Description des Indicateurs du MCC

II.1. Indicateurs « Bonne Gouvernance »


 Droits politiques (Freedom House)
 Libertés Civiles (Freedom House)
 Liberté d’Information (Freedom House)
 Efficacité du Gouvernement (Banque Mondiale)

1/3
 Etat de Droit (Banque Mondiale)
 Maîtrise de la Corruption (Banque Mondiale)

II.2. Indicateurs « Liberté économique »


 Politique Budgétaire (FMI)
 Inflation (IMF)
 Qualité de la réglementation (Banque Mondiale)
 Création d’Entreprises (SFI)
 Politique Commerciale (Heritage Foundation)
 Approche Genre dans le domaine Economique (SFI)
 Droits et Accès à la propriété foncière (FIDA et SFI)
 Accès aux Crédits (SFI)

II.3. Indicateurs « Investissement dans le Capital humain »


 Dépenses publiques de santé (OMS)
 Dépenses publiques dans l’éducation primaire (UNESCO)
 Protection des ressources naturelles (Centre pour le Réseau International
 Information en Science de la Terre et Centre Yale pour les lois et politiques
environnementales)
 Taux de vaccination (OMS et UNICEF)
 Taux d’achèvement de l’éducation primaire pour les filles (UNESCO)
 Santé Infantile (Centre pour le Réseau International d’Information en Science de la Terre
et Centre Yale pour les lois et politiques environnementales).

III. Objectif de la mission

III.1. L’objectif de la mission est d’accompagner le Gouvernement de la RDC dans l’atteinte des
indicateurs permettant au pays d’être éligible au financement innovant du Millennium Challenge
Corporation.

IV. Tâches à réaliser

IV.1. Sous la supervision de la Direction du Cabinet du Ministère des Finances, les consultants à
recruter réaliseront les activités ci-après :
A. Pour les Deux Consultants Nationaux :

IV.2. Le Consultant National chargé des questions du capital humain aura la responsabilité de
couvrir un secteur. Le consultant national est chargé de l’élaboration du plan de suivi-évaluation et son
intégration dans le plan global du programme, de la collecte des données sur les indicateurs MCC de
performance, de la mise en place d’une base de données actualisée, de la supervision de l’élaboration
des plans de travail et des tableaux de bord, du journal des risques et cahiers de problèmes ainsi que de
la rédaction des rapports des revues.

IV.3. De manière spécifique, chaque consultant aura à réaliser les tâches ci-après :


o Planifier la mise en œuvre du suivi des indicateurs relatifs au Capital humain ;
o Soutenir la conception et la formulation de politiques, programmes et projets en vue
d’améliorer le capital humain ;
o Coordonner la préparation et la mise en œuvre d'ateliers, séminaires et autres
événements pour la collecte et l’analyse des indicateurs relatifs au capital humain ;
o Fournir des conseils techniques et stratégiques aux programmes et projets du
Ministère, aux partenaires externes et à toute autre partie prenante ;

2/3
o Assurer la mise en place et l’amélioration du dispositif de suivi-évaluation des
indicateurs et assurer sa gestion quotidienne ;
o Identifier les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des activités et participer à
l’application de mesures correctrices ;
o Rendre compte périodiquement au Coordonnateur de programme du déroulement des
activités du programme.

V. Qualifications et expériences requises

V.1. Les consultants devront avoir le profil minimum ci-dessous :


o Être titulaire d’un diplôme universitaire de niveau minimum Bac +5 en Sciences
politiques, Sciences économiques, Droit ou administration publique, santé publique ;
o Minimum dix (10) années d'expérience professionnelle au sein d’une institution
gouvernementale ou non gouvernementale experte en gestion de l’éducation ou de la
santé sera appréciée pour ce poste ;
o Avoir suivi au moins une formation sur la conception, l’élaboration, le suivi et
l’évaluation de projet ;
o Avoir une bonne connaissance des logiciels informatiques standards (World, Excel) et
de l’utilisation de l’Internet ;
o Une expérience d’au moins 2 ans à dans une unité d’exécution ou de coordination des
projets sera considérée comme un atout ;
o Avoir une très bonne connaissance du français parlé et écrit ; la connaissance de
l’anglais sera considérée comme un atout.

VI. Dossier de candidature

VI.1. Le dossier de candidature doit comprendre :


 Une lettre de motivation de la candidature de deux pages au maximum ;
 Un CV actualisé incluant trois personnes de référence dans le domaine de la mise en œuvre
des projets, dont au moins une résidant présentement à Kinshasa ;
 Les copies des diplômes académiques, attestations et certificats.

VI.2. Les candidats sont invités à présenter en annexe de leur dossiers une note méthodologique
d’au maximum deux pages rédigée sous la police times new roman taille 12 sans interligne qui décrit
succinctement comment il compte exécuter les présents Termes de Référence. Cette note sera
défendue devant un jury présidé par le Coordonnateur de l’UCP.

VI.3. Les candidatures féminines remplissant les conditions ci-haut citées sont vivement
encouragées.

VII. Durée et lieu de la mission

VII.1. La durée du mandat sera de (05) mois. La mission se déroulera à Kinshasa au sein de la CFEF.

VII.2. L’expert signera un contrat avec le Coordonnateur National de la CFEF.


-------------------------------

3/3

Vous aimerez peut-être aussi