Vous êtes sur la page 1sur 11

Matériaux Composites

Association de matériaux

torchis béton armé


Les composites se basent sur la même idée!
Combinaison de matériaux non miscibles
Morphologie et répartition contrôlées

Propriétés totalement différentes de celles des composants de base !

Histoire:
• Premiers matériaux composites utilisé : bois, os
• 9000-7000 av. J.-C : torchis et briques (argile et fibre végétale)
• 2000 av. J.-C : arcs mongols (bois contrecollé de tendon et de corne)
• 1823 : Charles Macintosh créé l'imperméable (caoutchouc sur coton)
• 1892 : François Hennebique dépose le brevet du béton armé
• 1942 : l’US Rubber Company invente le premier composite à fibre de verre
Matériau composite

Composé d’au moins 2 matériaux de propriétés différentes et distincts à l’échelle


macroscopique:

composite = matrice + renfort

CMP polymère
particules, billes, fibres
CMM métallique
courtes ou fibres longues
CMC céramique

Obtenu par une dispersion homogène du renfort dans la matrice


Résultat : matériau hétérogène de performance globale supérieure à celle des
composants

Matrice

Rôle de la matrice :

• assurer la cohésion de l’ensemble et une répartition spatiale homogène


des renforts

• transmettre aux renforts les efforts extérieurs et permettre une répartition


des efforts homogène

• enrober les renforts, les protégeant ainsi du milieu extérieur

• conférer la forme à la pièce permet de fabriquer un matériau


composite à cout plus faible (moulage, usinage…)
CMM : composites à matrice métallique
• rares (matrice Al / fibres de B; matrice Ti / fibres SiC; « carbure
cémenté »: matrice Co / particules WC)

• coût et masse assez élevés

• applications techniques à très haute


température (parties chaudes des moteurs
d'avion, navette spatiale)

CMC : composites à matrices céramiques


• peu chers matériaux de très grande diffusion (béton)
• renfort à fibres courtes de Mo, Ni pour amélioration ténacité
d'Al2O3, MgO

CMP: Composites à matrice polymère

bonnes propriétés mécaniques


+
masse volumique faible
=

bonnes propriétés spécifiques


propriété

masse volumique

• ~ 90% des composites techniques fabriqués dans le monde


légers, tenaces

• résines thermodurcissables (époxy, polyesters, phénoliques, mélamines)


pour performances plus élevées

• température d’utilisation assez basse (~ 250°C maximum)


Renfort
Rôle du renfort :
• améliorer les propriétés spécifiques
• supporter les efforts appliqués
• conférer au composite sa rigidité et sa résistance à la rupture

Conditions d’intégration du renfort dans la matrice :


• compatibilité du renfort avec la matrice (mouillabilité, dilatation, …)
• adhérence à la matrice
• adapté au procédé de mise en œuvre
• économique

Les principaux type de renforts se distinguent par :


• leur géométrie (particules, billes, fibres courtes, fibres longues, ...)
• leur disposition (aléatoire, nappes unidirectionnelles ou mat 2D, tissage …)
• leur nature

fibres parallèles mat nappe unidirectionnelle tissu tricot tresse tissage 3D orthogonal

Fibres de verre
• élaborées par filage du verre en fusion et
étirage de fibres (5-15 µm de diamètre)

haute performance

Points forts Points faibles


Ø Ø Haute sensibilité à l’endommagement superficiel
(rayures)

Ø Ø (par rapport à
l’aramide et carbone)

coque de casques
réseaux d’alimentation,
transport bâtiments et infrastructures câbles électriques
Fibres de carbone
• élaborées par pyrolyse en atmosphère contrôlée de fibres de polymères

Points forts Points faibles


Ø Excellente résistance à la traction et Ø
grande rigidité longitudinale
Ø
Ø
Ø Mauvais comportement chimique
Ø aux acides et aux oxydants à chaud, …

aéronautique sport et loisirs tube de télescope freins hautes performance


et spatial

Fibres d’aramide
« Aromatic polyamide »
• obtenues par filage (étirage) à partir d'une dissolution

Points forts Points faibles


Ø Ø

Ø Ø Tenue limitée en compression

Øflexible/ductile Ø

équipements de protections

torches et massues de feu pneu


gilets pare-balles voiles et coques de bateaux
Rappel
écrouissage striction

σ
Rm
ε = ΔL
Rp rupture L0
Re

pente E dans le domaine élastique :

σ=Eε loi de Hooke

εR ε
domaine domaine
élastique plastique

Rm et Re résistance

E rigidité
coefficient de Poisson n = - eet εR ductilité

Propriétés mécaniques
Le composite est un matériau hétérogène

pli unidirectionnel

composite matrice renfort


En se basant sur le propriétés mécaniques des composants, comment peut-on
calculer les propriétés mécaniques d’un composite ?

loi des mélanges

Propriétés globales du composite = moyenne des propriétés de ses composants,


pondérée par la fraction volumique de chacun d’eux

Les plupart des composites sont des matériaux fortement anisotropes

modules et coefficients différents selon les directions et les plans


Fractions massique et volumique
Cf : teneur en masse de renfort Cm : teneur en masse de la matrice

masse de renfort masse de la matrice


Cf = Cm =1 - Cf Cm =
masse totale masse totale

φf : teneur en volume de renfort φm : teneur en volume de la matrice

volume de renfort volume de la matrice


φf = φm =1 - φf φm =
volume total volume total

Masse volumique : loi des mélanges


à partir de la masse volumique ρf des fibres et ρm de la matrice:

rc =

Contrainte : loi des mélanges


Composite à fibres continues alignées et soumis à une force parallèle aux fibres :

Force : Fc = Ff + Fm

Déformation : ec = em = ef
Contrainte : sc = Fc/Sc = (Ff + Fm)/Sc

sf = Ff/Sf et sm = Fm/Sm

On en déduit : sc = sf (Sf /Sc) + sm (Sm/Sc)

Or : (Sf/Sc) = φf et (Sm/Sc) = φm

Règle des mélanges appliquée aux contraintes :

sc = sf φf + sm φm
sc = sf φf + sm(1-φf)
Courbe de traction d’un composite
Lois des mélanges:
Module de Young Ec du composite:

Ec = φ f Ef + (1- φf) Em

Limite d’élasticité Rec du composite :

Rec = φ f sf + (1- φf) Rem

Resistance à la traction Rmc du composite :

Rmc = φ f Rmf + (1- φ f) sm

Rappel

Loi de Hooke appliquée aux composants :


sf = Efef sm = Emem sc = Ecec

Egalité des déformations: ec= em = ef

Courbe de traction d’un composite


à matrice et renfort fragiles

Rmf = Ef e et sm= Eme

sm= Em Rmf /Ef

Rmc = φf Rmf + (1- φf) Rmf Em / Ef)


Endommagement des matériaux composites
1 : en général, les fibres sont toujours orientées dans la direction de traction
endommagement de composite : rupture des fibres

2: traction dans le sens transversal des fibres : fissuration dans la matrice ou à


l’interface fibre-matrice

3: compression des fibres: flambage

4 : cisaillement: rupture à l’interface fibres-matrice et délaminage

Pour améliorer la performance des matériaux composites vis-à-vis des


sollicitations, on a intérêt à superposer plusieurs plis dans différentes directions
après évaluation des contraintes

rupture des fibres


rupture de la
matrice
empilement
de plusieurs endommagement
plis dans
plusieurs
directions de
fibres
délaminage entre les plis

délaminage entre les plis

lié principalement à la différence de


déformation entre deux plis d’orientations
différentes
Le bois
• Fibres de cellulose dans une matrice amorphe de lignine et hémicellulose

Parois des cellules ligneuses structure de composite

Facteurs influençant les propriétés mécaniques du bois


• Taux d’humidité
• Masse volumique (liée à la proportion de cellulose, d’eau et d’air)
E et Rm maximale
• Anisotropie: angle entre direction de sollicitation et orientation Rm = 100 MPa
des fibres Rm = 5,3 MPa

Rm = 3,5 MPa

• ductilité faible : εr typiquement 1%


• moins résistant en compression qu’en traction

Les mousses
Composites d’un solide et un gaz : polymère expansé

très légers

Les propriétés des mousses dépendent :


Ø des propriétés du polymère
Ø de la densité relative r/rs (0,5 à 0,005)
rs = densité polymère

Structures « sandwich » ou multimatériaux


Pour augmenter la rigidité d’un matériau en flexion, on a intérêt à renforcer les
parties de la section où se développent les contraintes maximales

peaux rigides pouvant


supporter les sollicitations en
traction et compression :
contrainte à stratifié, bois, …
l’intérieur d’une
poutre carré
film de colle
âme légère moins sollicitée :
mousse PU, nid d’abeille, ...
Bilan
Propriétés mécaniques de composites différentes selon la nature de la matrice et du
renfort et selon les directions et les plans

fibres parallèles à la direction de sollicitation :

combinaison linéaire des propriétés des composants


pondérées par la fraction volumique

Composites à matrice polymère


loi des mélanges
Gains

• bonne propriétés spécifiques (gain de masse)


• ténacité plus grande
• meilleures résistances à la fatigue et à la corrosion
• grande souplesse au niveau de la conception

Inconvénients

• fabrication difficile ou couteuse


• mauvaise conductivité électrique
• tenue limitée aux températures élevées
• sensibilité au vieillissement en milieux humide
• recyclage difficile

Enjeux et perspectives
• difficultés de mise en œuvre
• cout élevé

applications de pointe

Voiture du futur?

Boeing 787 Dreamliner 10% en masse de composites

Plus léger moins de carburant !


énergies renouvelables

mais problème de traitement des déchets


et difficulté de recyclage!

http://www.planetsolar.org/

Vous aimerez peut-être aussi