Vous êtes sur la page 1sur 116

PEINTRE-DÉCORATEUR - 2.

3B

SUPPORTS EN BOIS
ET DÉRIVÉS - PRATIQUE
version octobre 2014
Constructiv

PEINTRE - DÉCORATEUR
Rédigé à l’initiative et pour le compte de Constructiv :

Membres de la commission d’experts :


Luc Defrijn (Constructiv - directeur Vlaanderen), Eric Dujacquier (Constructiv
- directeur Wallonie), Monique Hens (Constructiv - manager régional), Omer
Vandenrijt (VDAB), Herman De Buck (Boss Paints), Dominique Vanden Driessche
(Akzo Nobel), Robert Surkijn (NMC), Bruno Déthune (PPG), Jos Mispelters
(enseignement), Nico Goedgezelschap (enseignement), Geert Baert (Tony Baert
bvba), Geert Ramaekers (Bouwunie), Luc Vanrenterghem (coördinateur)

Coordinateur du manuel de peinture :


Luc Vanrenterghem

Groupes d’auteurs :
GT Plâtres : Herman De Buck (président)
Avec la collaboration de : Luc Mariën, Bruno Déthune
GT Bois : Jos Mispelters (président)
Avec la collaboration de : Guido Tanson, Herman De Buck, Leo Van
Eeckhoven, Thomas Vrambout, Arsène Wendelen
GT Métaux : Dominique Vanden Driessche (président)
Avec la collaboration de : …
GT Matières plastiques : Dominique Vanden Driessche (président)
Avec la collaboration de : Robert Surkijn, Nico Goedgezelschap
GT Méthode de travail : Luc Vanrenterghem (président)
Avec la collaboration de : Pascal Heydt, Willy Lauwers, Herwig Spitaels

Nos remerciements pour leur contribution :


• CSTC
• VDAB
• les écoles
• Fabricants (de peinture) : Akzo Nobel (Herbol, Sikkens, Trimetal), Boss
Constructiv, Bruxelles, 2014 Paints, PPG (Sigma Coatings),…
Cette publication est disponible sous la licence de Creative
Commons : Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale -
Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International. Contact
Cette licence permet de copier, distribuer, modifier et Pour adresser vos observations, questions et suggestions, contactez:
adapter l’œuvre à des fins non-commerciales, pour autant
que Constructiv soit mentionné comme auteur et que les
Constructiv
nouvelles œuvres soient diffusées selon les mêmes conditions. Rue Royale 132 boîte 1
https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/deed.fr 1000 Bruxelles
t +32 2 209 65 65
D/2014/12.388/18 info@constructiv.be
172208 site web : www.constructiv.be
SUPPORTS EN BOIS ET
Avant-Propos
D É R I V É S - P R AT I Q U E

AVANT-PROPOS

Contexte

Le secteur de la construction, pilier de notre économie, est confronté constamment a un grand nombre de
défis. Parmi ceux-ci, le secteur veille à assurer la formation continue de la main-d’œuvre en activité dans la
construction.
Pour renforcer la réserve de main-d’œuvre qualifiée, Constructiv porte une attention particulière à
l’enseignement et à la formation des jeunes qui choisissent une formation dans le domaine de la construction.
La formation tout au long de la carrière professionnelle demeure une nécessite car les techniques et les
matériaux évoluent de manière significative; une plus grande attention sera accordée aux dispositions relatives
à la sécurité et aux exigences liées à la « Construction durable ».
Par conséquent, Constructiv, avec le soutien des organisations professionnelles, charge des équipes de
rédaction de manuels modulaires de formation. Ces manuels peuvent être complémentaires aux publications
du CSTC. Les équipes de rédaction peuvent varier selon le sujet. Les experts sont généralement identifiés auprès
des opérateurs de formation et de l’enseignement, des professionnels du secteur en activité ou encore auprès
des fabricants, pour être le plus proche possible de la réalité actuelle du milieu professionnel.

Introduction au manuel Peintre-Décorateur

Découvertes dans les grottes de Lascaux en France et d’Altamira en Espagne, les premières peintures murales
remontent à plus de 30.000 ans et reflètent au travers des différentes civilisations, la préoccupation pour
l’homme d’embellir et de représenter son environnement par l’intermédiaire de la peinture.
De l’origine au début du XXème siècle, on utilisait uniquement des couleurs constituée de pigments naturels
auxquels le peintre rajoutait des substances naturelles pour lier et fluidifier la peinture. Avec le progrès des
technologies et des sciences, l’industrie de la chimie s’est fortement développée dès le début du XXème siècle
pour produire des peintures qui répondent à de nouvelles exigences. C’est ainsi que la peinture, décorative
au départ, a évolué pour assurer un rôle protecteur, fonctionnel et esthétique. Aujourd’hui encore la peinture
fait l’objet de nombreuses recherches et développement pour améliorer ses performances et développer de
nouvelles caractéristiques : respectueuse de l’environnement, de la santé, les peintures réfléchissantes, antibruit,
luminescente, photovoltaïque, hydrofuges, ignifuges, regénérantes, autonettoyantes, … Il en va de même pour
les techniques d’application telles que l’enduction, l’aspersion, la pulvérisation, …
Pour la construction, nous pouvons actuellement subdiviser les applications de peintures en deux grands
groupes, les peintures bâtiments (pour les travaux de peinture intérieurs et extérieurs d’habitations, de
magasins, de bureaux,…) et les peintures industrielles (pour les travaux de peinture industrielle : réservoirs,
routes, pylônes à haute tension, industrie automobile,…).
Ces manuels modulaires sont utilisables comme supports de cours à adapter selon les types de formation et
selon les groupes cibles. Ces supports didactiques et du contenu supplémentaire sont également disponibles
en format téléchargeable sur notre bibliothèque digitale www.buildingyourlearning.be

Robert Vertenueil,
Président

3
SUPPORTS EN BOIS ET
résumé
D É R I V É S - P R AT I Q U E

RÉSUMÉ

Depuis des millénaires, le bois est un matériaux naturel utilisé pour diverses applications, entre autres
en tant que matériau de construction.

Le bois est considéré comme une ressource renouvelable pour autant qu’il provienne d’une
exploitation forestière gérée de manière durable. Son bilan carbone comme matériaux de construction
est très favorable, il nécessite très peu d’énergie grise à la production et contribue au stockage du
carbone. Ce matériau est sensible aux variations d’humidité et doit être protégé des organismes
xylophages. Outre la fonction esthétique, l’application d’un traitement de surface adapté à l’essence et
à l’usage du matériau permettra de prolonger la durée de vie du bois.

Cette partie du manuel aborde les aspects pratiques de mise en œuvre des peintures et des traitements
de surfaces pour les supports en bois et ses dérivés. Cet outil permet d’identifier l’outillage approprié à
la tâche et présente différents modes d’exécution comme le traitement d’un parquet, les techniques de
réparation de surface ou encore le traitement des moulures.

L’approche de théorie générale des peintures sur bois et dérivés est abordée dans le Manuel modulaire
2.3A (les essences, l’analyse du support bois, les types de finitions et les ouvrages en bois).

4
SUPPORTS EN BOIS ET
Sommaire
D É R I V É S - P R AT I Q U E

SOMMAIRE

1 CE QU’UN PEINTRE DOIT SAVOIR 4. TRAITEMENT DU PARQUET�����������������������������89


AU PRÉALABLE��������������������������������������������������������������������� 7 4.1. Généralités������������������������������������������������������������������������������89
1.1. Informations générales������������������������������������������������������ 7 4.2. Ponçage du parquet���������������������������������������������������������90
1.2. Types de peinture������������������������������������������������������������������ 8 4.3. Directives générales����������������������������������������������������������91
1.3. Reconnaître les peintures������������������������������������������������� 9
5. D
 ÉGÂTS FRÉQUENTS CAUSÉS
1.4. Types de couche de fond����������������������������������������������12
AU BOIS...................................................................................���95
1.5. Types de peintures de finition������������������������������������13
5.1. Mérule����������������������������������������������������������������������������������������95
1.6. Mastics���������������������������������������������������������������������������������������14
5.2. Moisissure bleue������������������������������������������������������������������98
2. OUTILS�����������������������������������������������������������������������������������������19 5.3. Capricorne des maisons (hylotrupes bajulus).. 100
2.1. Aménagement du chantier et 5.4. Petite vrillette (anobium punctatum)�����������������102
accessoires utiles�����������������������������������������������������������������19 5.5. Lycte.........................................................................................103
2.2. Masquer et protéger���������������������������������������������������������23
2.3. Dépoussiérer, laver, dégraisser et nettoyer���������24
6. SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT...........105
6.1. Les codes de danger......................................................106
2.4. Ponçage et/ou enlèvement d’anciennes
couches de peinture ou d’anciens revêtements�26 6.2. Les phrases H et P
(auparavant phrases R et S)������������������������������������������107
2.5. Boucher et enduire������������������������������������������������������������28
6.3. Hygiène����������������������������������������������������������������������������������107
2.6. Peindre Manuellement���������������������������������������������������30
2.7. Traitement mécanique����������������������������������������������������32 7. VOCABULAIRE DU PEINTRE������������������������111
2.8. Sécurité�������������������������������������������������������������������������������������33

3. PEINTURE DU BOIS�����������������������������������������������������35
3.1. Introduction���������������������������������������������������������������������������35
3.2. Préparation du support��������������������������������������������������36
3.3. Travaux de rebouchage, de réparation et
d’enduisage du bois����������������������������������������������������������47
3.4. Réparation des défauts du bois���������������������������������50
3.5. Peindre des vernis en phase aqueuse�������������������63
3.6. Appliquer une peinture synthétique���������������������76
3.7. Travail de vernissage���������������������������������������������������������82
3.8. Peindre une chambre avec des moulures.......���86

5
6
SUPPORTS EN BOIS ET
1 Ce qu’un peintre doit savoir au préalable
D É R I V É S - P R AT I Q U E

1 CE QU’UN PEINTRE DOIT SAVOIR AU


PRÉALABLE

1.1. Informations générales


Température
À une température inférieure à 10 °C, une peinture sèche plus
lentement et à une température inférieure à 5 °C, une peinture en
phase aqueuse ne sèche pas du tout. En pareils cas, prévoyez un
système de chauffage pour améliorer le séchage. À une température
supérieure à 20 °C, le séchage de la peinture se fait plus rapidement
et son application devient plus difficile. La température idéale pour
tout travail de peinture se situe entre 10 °C et 20 °C.

Humidité relative de l’air


Lorsque l’humidité relative de l’air (HR) est basse (entre 30% et 40%),
la peinture sèche plus rapidement. Lorsque l’HR est élevée (plus de
80%), l’air est saturé en humidité et ralentit le séchage des peintures
en phase aqueuse, augmentant ainsi le risque de coulées. Lorsque
l’HR est de 100%, le séchage de la peinture n’est pas possible. Le taux
recommandé se situe entre 50% et 60%.

Aération
Après les travaux de peinture, il est préférable d’aérer l’espace pour
stimuler le séchage de la peinture appliquée. Privilégiez une aération
sans courants d’air qui pourraient faire sécher la peinture de manière
irrégulière et faire voler des saletés qui pourraient se déposer sur la
peinture.

Lumière
La lumière a une incidence sur le séchage de la peinture. Ainsi, les
peintures en phase solvant sécheront plus lentement par temps
obscur ou dans un espace sombre.

Poussière
Avant le travail de peinture, il est préférable de dépoussiérer
l’environnement et d’éviter d’effectuer des travaux qui libèrent une
grande quantité de poussière qui pourrait pénétrer dans la couche
de peinture. L’humidification d’éléments qui ne peuvent être traités
peut permettre de fixer les particules de poussière.

Degrés de finition
Outre la pose d’un système de peinture (principalement
technique), l’on distingue également des degrés de finition des
supports, lesquels sont définis par le CSTC. Les degrés de finition
et les tolérances d’exécution des supports ainsi que les travaux
préparatoires nécessaires sont repris dans la NIT (Note d’Information
Technique) n° 249 du CSTC.
7
SUPPORTS EN BOIS ET
1 Ce qu’un peintre doit savoir au préalable
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Points d’attention particuliers


Soyez très vigilant en ce qui concerne les solvants volatils: ne les
placez jamais à proximité d’une flamme nue (ex.: radiateur au
gaz). Des chiffons imbibés de white spirit qui sont utilisés pour le
nettoyage et le dégraissage peuvent également provoquer une
combustion spontanée.
Lors du nettoyage des brosses, rouleaux de peinture, etc., respectez la
législation relative au déversement des eaux usées.
Respectez les règles relatives aux flux des déchets, aux contenants
vides, aux résidus de peinture, etc., selon leur type. Non seulement
vous réaliserez des économies, mais vous contribuerez également à
la protection de l’environnement.

Résistance au feu des éléments de construction


À ne pas confondre avec le bois traité thermiquement qui offre au
bois une meilleure indéformabilité. La résistance au feu indique le
temps pendant lequel un élément résiste au feu. Concrètement, il
s’agit du temps pendant lequel l’élément satisfait aux trois critères
de stabilité, d’étanchéité aux flammes et d’isolation thermique du
côté non exposé aux flammes. À cet effet, des indications sont
apposées sur les éléments de construction selon des renseignements
normalisés. Ne les effacez jamais et ne les couvrez jamais de peinture.
Elles sont souvent placées sur l’épaisseur des battants des portes, par
ex.: Rf (résistance au feu) 1h.

1.2. Types de peinture


On peut subdiviser les peintures de différentes façons, notamment
selon leur liant, leur processus de séchage ou leur type.

Selon le liant

Résine acrylique
•• Résine synthétique (polymère)
•• Généralement en dispersion aqueuse mais parfois dans des
solutions (en phase solvant)
•• Les dispersions sont utilisées à grande échelle dans la
construction
•• Différents types:
»» Peinture acrylique 100%
»» Copolymères acryliques
•• Existe comme couche de fond (primaire) et couche de finition

Résine alkyde
•• Résine synthétique (polymère)
•• Généralement en phase solvant
•• Il existe également des émulsions alkydes en phase aqueuse
•• Métamorphose complète depuis 2010 sous l’influence de la
législation sur les composés organiques volatils (COV) qui doit
mener à des produits contenant moins de solvants
8
SUPPORTS EN BOIS ET
1 Ce qu’un peintre doit savoir au préalable
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Conseil Selon le processus de séchage

•• Liants à séchage chimique (par oxydation)


»» o Les liants sèchent par oxydation. Par absorption de l’oxygène
de l’air, le liant passe de l’état liquide à l’état solide.
Pour information: différence entre une »» Exemple: peinture à la résine alkyde.
émulsion et une suspension
•• Liants à séchage physique
Au sens propre, une émulsion et une »» Ces liants sèchent par évaporation des composants volatils de
suspension sont toutes deux une dispersion. leur solvant (acrylique).
Une émulsion pure est composée de deux
liquides incompatibles qui sont émulsionnés
moyennant l’ajout d’un émulsifiant (liant).
Une suspension est un mélange de deux
1.3. Reconnaître les peintures
substances incompatibles, dont un liquide
Voici quelques points généraux (conseils) pour reconnaître les types
et un corps (polymère), qui sont dispersées
de peinture sèche.
moyennant l’ajout d’un émulsifiant (liant).
•• Lisez attentivement les instructions du fabricant des produits.
•• Laissez de préférence un plâtrage neuf sécher pendant quelques
mois. Il y a une différence entre laisser sécher une habitation et
laisser sécher un mur.
•• Le peintre est responsable de la finition: veillez à bien protéger les
parties à ne pas traiter à l’aide des moyens appropriés.
•• Dépoussiérez régulièrement pour que votre résultat final reste de
bonne qualité.
•• Pensez également à la sécurité et à l’hygiène.
•• ...

La NIT 249 du CSTC relative aux travaux de peinture présente une


méthode d’analyse correcte et détaillée pour reconnaître les diverses
sortes de peinture. Le tableau ci-dessous peut vous aider à faire une
première estimation approximative du type de peinture existant.

9
SUPPORTS EN BOIS ET
1 Ce qu’un peintre doit savoir au préalable
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Se dissout dans l’eau OUI La peinture s’enlève facilement avec


peinture à la craie une éponge humide.
C’est généralement une peinture très
NON bon marché et de moindre qualité.

Se ramollit dans l’alcool 96% OUI peinture en dispersion ou siloxane Se ramollit avec de l’alcool
(acrylique, latex, copolimère) Thermoplastique
La peinture siloxane rejette l’eau
NON (toujours enlever la saleté et la poudre)
Ramollit avec du décapant

Se dissout dans White Spirit ou thinner OUI Manifestement réversible


synthétique (l’acétone agit plus lentement) acrylique en solution Attention : ce type de peinture se dissout
également dans du xylène !
NON Ramollit avec du décapant

Se ramollit avec du décapant OUI Formation de soufflures et décollement


(décapant pour résine alkyde) peinture à la résine alkyde
Pour ramollir les couches plus anciennes,
émulsion alkyde
il faut plus de temps
NON Non thermoplastique
Une écaille de peinture brûlée a une odeur
typique de bois.
Attention : les couches moins anciennes
ramollissent facilement avec du xylène.

Absorbe l’eau OUI peinture au silicate Absorption manifeste d’eau


peinture à la chaux Il apparaît des taches plus sombres qui
disparaissent au séchage.
NON

N’est pas attaquée par les solvants.


époxy / polyuréthane L’époxi jaunit et devient pulvérulent
sous l’effet des rayons UV.

10
SUPPORTS EN BOIS ET
1 Ce qu’un peintre doit savoir au préalable
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Explications des types de


Remarques
peinture
S’enlève complètement avec une éponge mouillée, jusqu’au support. Attention: si lavement en
Peinture à la craie
surface = pulvérulence !
Dispersion Sur bois (peinture acrylique) et sur supports pierreux (peinture ‘tex’).
La qualité dépend du pourcentage de liant; frotter 10 à 30 secondes avec un chiffon/coton imbi-
bé d’alcool.
Attention: le siloxane aussi se dissout dans l’alcool !
Dispersion copolymère Test supplémentaire: les dispersions sont un peu thermoplastiques. On les reconnaît à la chaleur
de frottement. Pour ce faire, frotter/poncer avec un papier abrasif très fin. Le film de peinture
devient un peu plus mou et plus élastique / le papier abrasif se remplit. Cela fonctionne sur le
bois et la pierre.
La différence entre une peinture à dispersion et un siloxane est le caractère hydrofuge de la pein-
ture siloxane. Testez-le en aspergeant la peinture avec de l’eau.
Siloxane/acrylique
Attention: pour les anciennes peintures siloxane, enlevez toujours d’abord les couches salies et
pulvérulentes afin d’avoir une sécurité suffisante.
Type de peinture pliolite: se dissout totalement en 10 à 30 secondes avec un chiffon/coton trem-
Copolymère acrylique
pé. Le type de peinture est clairement réversible. Attention: ce type de peinture se dissout égale-
contenant un solvant
ment dans le xylène, testez donc uniquement avec du white spirit.
Les peintures à la résine alkyde durcissent lentement en vieillissant. Vu cette propriété, le test est
difficile ! Les peintures moins anciennes ramollissent légèrement avec du xylène; les peintures
anciennes ou très anciennes ne réagissent pas au xylène. Avec du décapant, la peinture ramollit
Alkyde ou se ride. Les peintures plus anciennes demandent plus de temps: si vous enlevez les saletés et
pulvérulences, le brillant réapparaît un peu. La chaleur de frottement n’a aucune influence. At-
tention, c’est la différence avec la dispersion: les écailles brûlent avec une odeur de bois / ‘vieillot’
(pas acide).
Alkyde polyuréthane
Liant PU diluable dans l’eau
Ne réagit pas avec les solvants, n’est pas thermoplastique, peut être très pulvérulente et
Silicate (potassium) poudreuse (résidus secs), a une grande capacité d’absorption, fonce avec une grande quantité
d’eau et revient à sa couleur de départ quand elle sèche.
Surface très dure ; résiste aux produits chimiques. Le xylène n’a aucun effet. Devient pulvérulent
Époxy
et jaunit fort sous l’influence des UV.

11
SUPPORTS EN BOIS ET
1 Ce qu’un peintre doit savoir au préalable
D É R I V É S - P R AT I Q U E

1.4. Types de couche de fond


Il est très important de bien préparer les travaux de peinture. Il se
peut que le support ait une absorption irrégulière ou, dans d’autres
cas, manque de cohésion; qu’il soit, en d’autres termes, poudreux,
poussiéreux ou farineux. Le peintre est parfois confronté à des
matériaux spécifiques ou à des supports problématiques, pour
lesquels laver, poncer et appliquer une couche d’apprêt ne suffit pas.
Le peintre devra alors traiter le support à l’aide des produits adéquats.

En effet, pour des travaux de peinture, la préparation est essentielle.


Elle détermine si la finition sera de qualité.
Les peintures de fond possibles pour la préparation sont:

•• Peinture fixante
•• Peinture isolante
•• Peinture qui égalise l’absorption

Que signifie fixer ?

•• Littéralement, fixer signifie: attacher. Nous utilisons un fixateur


pour traiter un support poudreux ou manquant d’adhérence, afin
que les nouvelles couches de peinture suivantes puissent bien
adhérer.
•• Les fixateurs sont généralement des peintures en phase solvant,
mais il en existe également en phase aqueuse.
•• Ces produits, une fois secs, sont le plus souvent incolores et
transparents.
•• Un fixateur fixe ces supports à problème de manière à ce que les
couches suivantes adhèrent bien.

Attention Que signifie isoler ?

•• Grâce à une couche de peinture isolante, les taches ou impuretés


solubles sont isolées et ne peuvent plus passer dans les couches
Certaines peintures de fond combinent, suivantes.
dans une mesure plus ou moins grande, •• Par impuretés infiltrantes, on entend dépôt de fumées, suie,
des propriétés spécifiques comme nicotine, bitume, feutre ou craie contenant de l’aniline, auréoles,
l’égalisation, la fixation et l’isolation. À ce taches de rouille, etc.
niveau, suivez toujours les instructions du
fabricant. Que signifie égaliser l’absorption ?

•• Par égalisation de l’absorption, on entend la préparation de


supports très absorbants, comme la pierre, le plâtre, le béton
cellulaire, les plaques de plâtre à face cartonnée et les panneaux
de fibres de plâtre. En égalisant l’absorption, on supprime
les différences d’absorption du support. On évite les taches
d’absorption et, de ce fait, la formation d’un nuage dans la couche
finale.
•• Ces produits sont le plus souvent en phase aqueuse.

12
SUPPORTS EN BOIS ET
1 Ce qu’un peintre doit savoir au préalable
D É R I V É S - P R AT I Q U E

1.5. Types de peintures de finition


Elles doivent protéger au maximum le support, être lavables et
esthétiques.
Les peintures de finition sont subdivisés selon des propriétés comme:
•• le degré de brillance
•• l’aptitude au nettoyage
•• la fonction
•• …

1.5.1. Suivant le degré de brillance


Les degrés de brillance sont mesurés avec un instrument dans lequel
la quantité de lumière réfléchie de la surface de la peinture est
comparée à la quantité de lumière réfléchie d’une surface noire polie
et ce, à un angle précis qui est différent pour les laques et pour les
peintures murales. La réflexion de la surface noire polie est calibrée à
100 %. Cette méthode a été développée par le Dr Lange.

Les mesures doivent se faire sous différents angles selon le degré de


brillance.
Conformément à la norme EN 13300/ISO 2813 pour les murs et
plafonds intérieurs, les degrés de brillance des peintures murales sont
subdivisés en différentes catégories que voici:

Nom du degré de brillance Valeur de mesure


Mat < 5 % (mesurée à 85°)
Velour ≤ 10% (mesurée à 85°)
< 60% (mesurée à 60°)
Satiné
Attention Brillant
> 10% (mesurée à 85°)
≥ 60% (mesurée à 60°)

Il peut y avoir, en fonction du fabricant, des différences de


Une différence d’épaisseur de la couche terminologie et des valeurs intermédiaires: coquille d’œuf, semi-mat,
de peinture peut entraîner une différence mat velouté, satiné, très brillant, etc.
de brillance ! Il existe pour les boiseries extérieures une autre norme, la NBN EN
927-1 qui a d’autres critères (voir NIT 249).

En fonction du degré de brillance, la plupart des peintures présentent


différentes caractéristiques: on peut affirmer en règle générale que,
plus le degré de brillance est élevé, plus la peinture est riche en
liant et plus elle est lavable. Plus une peinture est mate, moins les
éventuels défauts du support seront visibles.
13
SUPPORTS EN BOIS ET
1 Ce qu’un peintre doit savoir au préalable
D É R I V É S - P R AT I Q U E

1.5.2. Suivant la nettoyabilité


La nettoyabilité est indiquée suivant la norme EN 13300 / EN ISO
11998. Les peintures y sont subdivisées en 5 catégories en fonction
de leur résistance au nettoyage (classe la plus basse = 5, la plus
haute = 1). Dans ce test, on frotte sur un échantillon de peinture.
Plus la résistance de la peinture est élevée, moins il y aura de perte
de peinture; plus la résistance est faible, plus il y aura de perte de
peinture.

Il n’y a donc plus de distinction entre le fait qu’une peinture puisse


être nettoyée à sec ou à l’eau.

1.5.3. Suivant la fonction


Les peintures peuvent également être subdivisées selon leur
fonction.
•• Peinture d’intérieur
•• Peinture d’extérieur
•• Peinture pour pièce humide
•• Peinture fongicide
•• Peinture ignifuge
•• ...

1.6. Mastics
•• Suite à des affaissements ou de petits mouvements permanents
dans le support, des fissures peuvent facilement apparaître. Vu les
différents coefficients de dilatation des matériaux, on ne peut les
réparer qu’avec un mastic élastique. Il en existe plusieurs sortes;
nous en décrivons ci-après quelques importantes, avec leurs
caractéristiques.
•• Pour des raisons de durabilité, les mastics ne doivent pas être
peints. Mais on peut le faire pour des raisons d’esthétique.
•• Les mastics existent en différentes couleurs (blanc, noir, brun,
transparent). Il y a également des mastics pour bois, de couleur
adaptée; on peut obtenir certains mastics dans les couleurs RAL
et/ou NCS. Les mastics avec lesquels on bouche trous, fissures,
crevasses ou joints de raccord sont faits pour être peints mais la
durabilité de la mise en peinture est faible surtout avec les mastics
silicones (voir article CSTC du 9/04/2013).
•• Les joints des vitrages sont peints uniquement pour des raisons
esthétiques.
•• Certains mastics ne sont destinés qu’à être utilisés à l’intérieur.

14
SUPPORTS EN BOIS ET
1 Ce qu’un peintre doit savoir au préalable
D É R I V É S - P R AT I Q U E

1.6.1. Composition

A. Liants

Pour les mastics plastiques, semi-élastiques et élastiques, il s’agit de


résines synthétiques spéciales, comme la résine silicone, la résine
polyuréthane ou la résine polysulfure, ou un mélange (mastics
hybrides).

B. Matières de charge

Craie – talc – kaolin – poudre de mica - fibres.


Les charges rendent le produit épais et pâteux, et assurent le
remplissage. Les matières de charge confèrent au mastic certaines
propriétés, comme une souplesse de mise en œuvre.

C. Pigments

Ils sont utilisés pour la couleur.

D. Adjuvants

Accélérateurs – plastifiants – catalyseurs – solvants – fongicides – etc.


Ils améliorent certaines propriétés comme le séchage, le
durcissement, la formation d’une pellicule, etc. Mais certains
adjuvants peuvent avoir une influence négative sur la peinture avec
laquelle on peint le mastic. Par exemple, les peintures à la résine
alkyde peuvent mal durcir, les peintures à dispersion être collantes ou
s’encrasser rapidement.

15
SUPPORTS EN BOIS ET
1 Ce qu’un peintre doit savoir au préalable
D É R I V É S - P R AT I Q U E

1.6.2. Caractéristiques et utilisations des mastics


Mastic

Propriétés
•• Le mastic est utilisé pour la pose des vitres, effectuer des petites
réparations de bois ou des réparations de vitres sur lesquelles du
mastic est utilisé.
•• Il est également utilisé pour placer des vitres dans une serre.
•• En fonction du produit, il peut également être appliqué sur du
bois, du métal et du béton.
•• L’appellation ‘mastic’ est parfois aussi appliquée à plus grande
échelle. Les mastics de jointoiement élastiques sont parfois
également appelés ‘mastics’. Actuellement, les vitres sont
Mastic pourvues de parcloses, mais il existera toujours des fenêtres plus
anciennes qui devront être réparées dans leur style authentique.
•• Le mastic classique est composé de poudre de craie, d’huile de lin
et de siccatif.
•• En raison de la présence d’huile de lin, le mastic a besoin de
beaucoup de temps pour sécher, ce qui représente un inconvénient
pour une peinture rapide. Dans un mastic amélioré, une huile de
lin modifiée à la résine artificielle est ajoutée au mélange. Elle en
améliore les propriétés et permet un séchage plus rapide.
•• Le mastic sèche par oxydation. Au contact de l’oxygène, le mastic
durcit. C’est alors seulement qu’il peut être peint.

Application
•• De nos jours, les peintres ont moins recours au mastic étant
donné que d’autres produits sont apparus sur le marché, lesquels
ont de meilleures propriétés et un séchage encore plus rapide.
Pour appliquer le mastic le long d’une vitre, le bois doit d’abord
être protégé d’une couche de fond (de préférence même deux
couches), pour éviter que le mastic ne soit absorbé par le support.
•• N’allongez pas le mastic avec de l’huile de lin. Cela dérèglerait
la composition. Malaxez le mastic à la main. Grâce à la chaleur
corporelle, le mastic s’assouplira. S’il fait trop chaud, il peut coller
aux mains. Dans ce cas, ajoutez de la poudre de craie.

Mastic acrylique

Propriétés
•• Diluable à l’eau.
•• Facile à travailler.
•• Après séchage, il devient un peu rigide mais reste un peu
élastique (plasto-élastique ou semi-élastique).
•• Il peut y avoir un retrait.
•• Reste un peu collant; la saleté s’y accroche.
•• Se peint bien avec des peintures acryliques, polyuréthane
acryliques et quelques peintures alkydes (voir article CSTC du
9/04/2013).
•• Il existe dans le commerce différentes qualités de mastic acrylique.
•• Seul un mastic de bonne qualité présente les caractéristiques
voulues et est durable.
16
SUPPORTS EN BOIS ET
1 Ce qu’un peintre doit savoir au préalable
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Application
•• Joints de raccord à l’intérieur (3 à 4 mm) et à l’extérieur.
•• Entre bois et pierre, par exemple: entre châssis et mur, entre
plinthe et mur, etc.
•• Entre bois et bois (joints de retrait), par exemple: joints ouverts
dans une vieille peinture.
•• Fissures dans du plâtre et du béton (3 à 4 mm).
•• Est également utilisé pour fixer plinthes, moulures, etc.
•• Un bon mastic acrylique peut également être utilisé à l’extérieur.

Mastic silicone
Il existe plusieurs types et qualités de mastic silicone.
Voici les 2 grands types de mastic silicone:
•• Les mastics silicone contenant de l’acide acétique.
•• Les mastics silicone ne contenant pas d’acide acétique (mastics
silicone neutre).
Propriétés
•• Très élastique et durable.
•• Très bon accrochage sur le verre et d’autres supports.
•• Mise en œuvre difficile.
•• Ne peut pas être peint. Certains mastics sont appelés
‘recouvrables’, ce qui signifie que la peinture ne frisera pas.
Cependant, l’adhérence de la peinture est toujours insuffisante.
•• Sensible aux moisissures.
•• Les silicones sanitaires sont moins sensibles aux moisissures.
Application
•• Comme mastic de jointoiement dans les pièces humides, avec
ajout de fongicides (mastic sanitaire).
•• Les mastics à l’acide acétique ne conviennent pas aux matériaux
sensibles (pierre naturelle,…): risque de décoloration irréversible.
•• Comme mastic pour vitrage isolant (étanchéité supérieure) dans des
profilés en aluminium (le mastic n’est pas recouvert de peinture).

Mastic Polymère ms (Modified silane)


Les mastics MS offrent une alternative aux mastics à la silicone, mais
sont plus faciles à peindre.
Propriétés
•• Très élastique.
•• Durable.
•• Bonne adhérence sur la plupart des supports.
•• Mise en œuvre moyenne à bonne.
•• Application sèche ou humide (dépend du fabricant).
•• Peut être peint avec des peintures acryliques et polyuréthanes et
quelques peintures alkyde uréthane.
•• Une surface d’essai est toujours à conseiller pour vérifier le
séchage, le suintement de plastifiants (salissent la peinture), etc.
Application
•• Vitres.
•• Joints d’étanchéité, de dilatation et de raccord, également à
l’extérieur.
17
SUPPORTS EN BOIS ET
1 Ce qu’un peintre doit savoir au préalable
D É R I V É S - P R AT I Q U E

1.6.3. Application du mastic


Bien appliquer et lisser du mastic est un métier en soi. On trouve
dans beaucoup d’entreprises des ‘mastiqueurs’ spécialisés. Si vous
n’avez pas beaucoup d’expérience en la matière, il vous faut souvent
protéger les joints. C’est tout un art d’obtenir un beau résultat bien
lisse.

Application

•• Appliquer le mastic.
•• Mouiller avec de l’eau savonneuse ou un lubrifiant.
•• Appliquer avec, par exemple, un couteau à enduire ou une
spatule.
•• Si nécessaire, lisser avec les doigts.

Certains mastics pour vitres ne doivent pas être humidifiés avant


application.

Tout l’art consiste à appliquer le mastic de façon à devoir le lisser le


moins possible. Pour cela, vous devez couper l’embout précisément
à la bonne largeur et au bon angle, et appliquer le mastic d’un geste
fluide.

Faut-il peindre le mastic ?

Il existe de nombreuses sortes de mastics sur le marché. Certains


sont ‘recouvrables’, d’autres ne le sont pas. Des essais du CSTC ont
montré que même des mastics dit « recouvrables » ne le sont pas !
Lorsque vous utilisez un mastic, consultez toujours les informations
techniques du fabricant. Si le mastic est déjà appliqué et que vous ne
savez pas à quelle catégorie il appartient, il vaut mieux le remplacer.

18
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

2 OUTILS

Outre les outils typiques du peintre mentionnés ci-dessous, il est


important que le peintre-décorateur soit en possession de petits
outils généraux. Nous pensons au marteau, à la pince, au tournevis,
aux clés, etc. qui l’aideront à enlever ou replacer des panneaux de
protection d’interrupteurs, des ferrures de portes et fenêtres, etc.

2.1. Aménagement du chantier et accessoires


utiles

Déshumidificateur

Caractéristiques
•• Déshumidificateur puissant et complètement automatique, d’une
capacité de déshumidification de 36 litres d’eau en 24 heures.
•• Idéal pour un séchage efficace et à moindres frais d’un bâtiment
neuf ou d’un bâtiment après dégâts des eaux.
•• Réservoir de collecte d’eau pour un fonctionnement en continu.

Déshumidificateur

Phare halogène

Caractéristiques
•• Peut éblouir.
•• Durée de vie de la lampe limitée, principalement en raison d’une
moindre résistance aux chocs.
•• Consommation accrue d’électricité.
•• Devient très chaud.
•• Peut également être monté sur un pied télescopique.

Phare halogène
19
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Aspirateur industriel eau et poussière

Caractéristiques
•• Doit être puissant et fourni avec les accessoires nécessaires.
•• Peut être raccordé sans problème à des ponceuses, avec un
module de démarrage automatique.
•• Éliminez régulièrement la saleté de l’appareil et veillez à ce que les
filtres d’aspiration restent en position ouverte.

Aspirateur industriel eau et poussière Lecteur de couleur

Caractéristiques
•• Appareil qui mesure la couleur d’un objet lisse non structuré et
qui la transforme en un code couleur de collections.
•• N’est utilisable ni sur des étoffes ni sur des couleurs imprimées
(pixels).
•• Fonctionne sur piles ou avec un adaptateur.

Bac à pinceaux

Caractéristiques
Lecteur de couleur •• Bac en matière synthétique solide pourvu d’un filtre à écoulement
et d’un couvercle.
•• Idéal pour ranger les pinceaux.

Échafaudages et échelles

Caractéristiques
•• Échafaudages et échelles sont soumis aux normes et limites
d’utilisation établies par le cnac. Consultez le cnac dossier n° 119
sur l’utilisation d’échelles et d’échafaudages en suivant le lien:
http://cnac.constructiv.be/fr/Infos_bien-etre/Publications/
Chercher.aspx
•• …
Échafaudages et échelles

Bac à peinture pour rouleaux

Caractéristiques
•• Utilisé pour l’application de petites quantités de peinture.
•• Il s’agit d’un moule avec un bac amovible, transparent, jetable.

Bac à peinture pour rouleaux


20
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Seau à peinture (7 ou 14 litres) avec seau jetable

Caractéristiques
•• Seau à peinture en matière synthétique avec grille pour rouleau
sur le côté et poignée en métal avec entaille pour éviter qu’il ne
glisse sur le crochet de l’échelle.
•• Il existe des seaux transparents jetables qui s’adaptent
parfaitement au seau et empêchent ce dernier d’être souillé par
des taches de peinture.
•• Il existe également une version avec couvercle adapté.

Seau à peinture
Mélangeur de peinture

Caractéristiques
•• Remplace la spatule pour mélanger de grandes quantités de
peinture.
•• La vitesse de rotation peut être réglée.
•• Il existe différentes sortes de bras mélangeurs; à choisir suivant le
type de peinture à mélanger.

Mélangeur de peinture

Nettoyeur de rouleaux de peinture

Caractéristiques
•• Pour rincer et essorer les rouleaux utilisés avec des peintures
solubles dans l’eau.

Nettoyeur de rouleaux de peinture


Câble de rallonge

Caractéristiques
•• Veillez à ce qu’il soit toujours raccordé à la terre, qu’il supporte une
charge suffisante et qu’il respecte les exigences de contrôle.
•• Pour l’utiliser, veillez à le dérouler complètement.

Câble de rallonge
21
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Canon chauffant

Caractéristiques
•• Pour augmenter la température de la pièce.
•• Peut être électrique ou au gaz.
•• Si vous utilisez un appareil au gaz, veillez à prévoir une amenée
d’air frais.

Canon chauffant

Hygromètre

Caractéristiques
•• Instrument permettant de mesurer l’humidité de divers matériaux
de construction.
•• Fonctionne avec des sondes électriques et est utilisé sur chantier
par les peintres.
•• L’éclairage à diodes permet de lire immédiatement le résultat.

Hygromètre

Éclairage de chantier

Caractéristiques
•• Possibilité de montage sur un pied.
•• Lampes TL protégées dans une armature généralement équipée
d’une prise supplémentaire.
•• Faible consommation électrique.

Éclairage de chantier

22
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

2.2. Masquer et protéger

Carton de couverture et de protection

Caractéristiques
•• Protection fine étanche à l’eau, le plus souvent utilisée pour
recouvrir et protéger les sols et les escaliers.
•• Disponible en rouleaux.
•• La couche intermédiaire étanche à l’eau évite l’infiltration des
éventuelles taches de liquide, mais peut de ce fait causer des
taches de condensation sur la face inférieure par évaporation de
l’eau du support.
•• Très fin, permet l’ouverture des portes.
Carton de couverture et de protection •• Ne prend pas la poussière et peut au besoin être nettoyé à l’eau.
•• De préférence, ne le collez pas directement sur le support pour
éviter qu’il y reste des résidus de colle.

Film de protection

Caractéristiques
•• Existe en feuilles ou en rouleaux, en différentes épaisseurs; est
utilisé pour protéger contre l’humidité et contre la poussière.
•• Les films plus épais sont généralement utilisés pour les sols, et les
plus fins pour couvrir et protéger les meubles.
•• Veillez au besoin à ce que le support puisse respirer. Évitez la
formation de condensation entre le film de protection et la
Film de protection surface à protéger.

Cutter

Caractéristiques
•• Avec guide en métal, verrouillage automatique de la lame,
poignée en plastique.
Cutter •• Plusieurs modèles, avec lames larges ou étroites.

Appareil de masquage

Caractéristiques
•• Cet appareil manuel permet de gagner du temps. Il est utilisé
pour coller rapidement d’étroites bandes de papier, à la main ou
avec un film étirable chargé statiquement. Cela se fait avec l’ajout
de bande de masquage que l’on peut adapter suivant les travaux
à effectuer; le tout combiné avec un couteau pour déchirer le
papier.
•• Distributeur manuel: distributeur compact en plastique qui peut
être utilisé avec un film chargé statiquement avec une bande
Appareil de masquage adhésive sur une face. Disponible en différentes largeurs.

23
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Bande de masquage (papier collant)

Caractéristiques
•• Existe en différentes largeurs et en plusieurs modèles; selon le
fabricant, différentes couleurs pour résistance plus ou moins
longue aux UV, utilisation à l’intérieur ou à l’extérieur, pour
supports délicats,…
•• À appliquer sur un support sec et propre.
•• Ne pas étirer mais simplement presser et bien frotter les côtés.
•• Sensible à la chaleur et au gel. Ne pas exposer à des sources de
chaleur ou au soleil.
•• Ne pas laisser inutilement sur le support.

Bande de masquage (papier collant)

2.3. Dépoussiérer, laver, dégraisser et nettoyer


Décapeur thermique (classique)

Caractéristiques
•• Le décapeur thermique fonctionne au gaz propane et est pourvu
d’une poignée adaptée qui permet de régler la flamme.
•• Système de décapage de la peinture classique avec une flamme
forte résistant au vent.
•• Vérifiez qu’un permis de feu en plein air ne soit pas requis
(environnement industriel).
•• Il existe également un appareil électronique réglable jusqu’à
600 °C qui peut aussi être utilisé pour décaper à chaud différents
revêtements de sol.
•• Chaleur réglable, pas de formation de flamme et disponible avec
différents becs.
Décapeur thermique (classique)

Détergent

Caractéristiques
•• Il peut s’agir d’eau pure, d’ammoniaque, ou de dégraissant
universel.
•• Anciennement, l’ammoniaque était le dégraissant par excellence.
Il existe actuellement des nettoyants universels qui présentent
des effets moins désagréables.
•• Quel que soit le produit utilisé, il importe de bien rincer.

Détergent

24
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Grattoir pour vitres

Caractéristiques
•• Grattoir pour vitres en métal avec lame extensible de + 4 cm de
large.
•• Idéal pour éliminer les éventuelles éclaboussures de peinture sur
le verre sans l’endommager.

Grattoir pour vitres


Éponge et peau de chamois

Caractéristiques
•• L’éponge naturelle provient d’animaux marins, elle est de forme
irrégulière et absorbe beaucoup d’eau.
•• L’éponge artificielle a une forme plus régulière.
•• La peau de chamois naturelle est également de forme irrégulière;
elle est d’origine animale et absorbe bien l’eau.
•• Les éponges sont utilisées pour nettoyer et rincer. La peau de
chamois est utilisée pour sécher des objets nettoyés.
•• Elles doivent être soigneusement rincées après utilisation, parce
que les restes de détergents, savons ou ammoniaque peuvent les
Éponge et peau de chamois abîmer. Une peau de chamois ne peut jamais être tordue.

Brosse à poussière

Caractéristiques
•• Est utilisée pour enlever à sec la poussière de ponçage, en
combinaison avec un aspirateur. Elle a généralement une poignée
Brosse à poussière en bois, garnie de crins ou de soies de porc selon la méthode de
fabrication classique des brosses ménagères.
•• Veillez à ce que les poils ne touchent jamais la peinture ou la colle,
afin qu’ils ne collent pas ensemble.

Coupe-joint

Caractéristiques
•• Ustensile avec une lame triangulaire permettant de couper
facilement des matériaux en silicone ou autre matière élastique.

Coupe-joint

25
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

2.4. Ponçage et/ou enlèvement d’anciennes


couches de peinture ou d’anciens revêtements
Brosse à céruser

Caractéristiques
•• Brosse plate aux poils en bronze phosphoreux - faites bien
attention à la composition des poils qui peut causer des effets
désagréables, ex.: une décoloration noire.
•• Est utilisée pour accentuer manuellement les veines du bois,
surtout pour la technique de la céruse.
Brosse à céruser

Bloc de ponçage

Caractéristiques
•• Bloc de ponçage manuel rectangulaire en caoutchouc sur lequel
on monte du papier abrasif.
•• Résistant à l’eau
•• Bloc de ponçage auto-agrippant pour papier abrasif adapté,
convient également aux côtés arrondis.
Bloc de ponçage

Ponceuse: Ponceuse excentrique

Caractéristiques
•• Combinaison du mouvement excentrique et rotatif. Le papier
abrasif est maintenu à l’aide d’un système auto-agrippant.
Est utilisé en association avec un dispositif d’aspiration de la
poussière.

Le mouvement rotatif
Ponceuse: Ponceuse excentrique
•• Le mouvement rotatif donne un ponçage plus grossier et effectue
un mouvement planétaire.
•• Ponçage d’anciennes peintures et laques.
•• Travaux de rénovation comme le ponçage d’escaliers.
•• Traitement de matériaux en bois.
•• Ponçage et/ou polissage de matières minérales.
•• Ponçage préalable et dégrossissage d’enduit.

Le mouvement excentrique

•• Ponçage final d’apprêts.


•• Mouvement excentrique pour obtenir des surfaces de grande
qualité sans rayures.
•• Peut être utilisé pour poncer les couches intermédiaires de
peinture.
•• La nouvelle génération de plateaux de ponçage aspire
correctement la poussière et assure activement leur transport.
•• Ces plateaux assurent une adduction d’air et permettent ainsi une
bonne ventilation.
26
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Ponceuse: Ponceuse orbitale

Caractéristiques
•• Mouvement de ponçage orbital avec disque rond. Le grain
de ponçage bouge suivant un modèle arbitraire afin d’éviter
les rayures causées par un ponçage répétitif. Fixation avec un
système auto-agrippant.
•• Donne une très bonne finition, peut être utilisée avec différentes
grosseurs de grains de papier abrasif. Cette machine peut être
utilisée avec une seule main pour poncer un enduit, poncer
Orbitale schuurmachine entre deux couches ou pour mettre à nu. Un aspirateur approprié
assurera un travail plus agréable.

Ponceuse: Ponceuse vibrante

Caractéristiques
•• L’abrasif se déplace suivant un mouvement circulaire (mouvement
orbital). Le papier abrasif est en général maintenu par un système
auto-agrippant.
•• Idéal pour poncer/égaliser, avec un grand gain de temps. Une
aspiration est idéale tant pour éviter le développement de
poussière que pour prolonger la durée de vie de la machine.

Ponceuse Ponceuse vibrante


Papier abrasif

Caractéristiques
•• Existe en rouleaux et en feuilles, éventuellement adapté aux
ponceuses à dos velcro (auto-agrippant).
•• Ce sont surtout la composition du grain et le mode de collage qui
déterminent le type de papier à utiliser:
»» Papier de verre/papier d’émeri: répartition irrégulière des grains
– bon marché. Grain entre 60 et 180.
»» Papier abrasif sec (jaune, vert ou rouge): selon le fabricant,
destiné à poncer des peintures en phase solvant ou aqueuse.
Grain entre 40 et 240.
Papier abrasif »» Papier abrasif pour ponçage à eau: uniquement en feuilles,
sa composition permet de l’utiliser mouillé. Est utilisé pour le
ponçage à eau de tout travail de peinture, pour matifier ou
poncer les sous-couches dures ou l’enduit. Grain entre 60 et
1200.

Éponges abrasives

Caractéristiques
•• En plus de servir à laver, elles permettent également un léger
ponçage mouillé du support et donc un enlèvement plus facile
de la saleté.
•• Existent en différents modèles: tampons abrasifs homogènes
ou combinés avec une éponge ou un grain abrasif. Consultez le
Éponges abrasives fabricant ou le fournisseur des différentes marques.
27
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Couteau plat

Caractéristiques
•• Le couteau plat doit être suffisamment solide et pas trop souple
car il est utilisé pour enlever les obstacles.
•• Il en existe trois sortes: courts, semi-longs (photo ci-contre) et
longs. Le modèle court est plus pratique, le long est généralement
utilisé pour le décapage thermique.
•• Les couteaux plats meilleur marché ont une lame plus fine, ce
qui peut accroître le risque d’accidents. Le couteau pourrait se
projeter suite à une trop grande souplesse de la lame.
Couteau plat •• Dans la plupart des cas, la lame d’un bon couteau plat a une
épaisseur régulière.
•• Dans une spatule à enduire, la lame se prolonge jusqu’à
l’extrémité du manche. Ce n’est pas toujours le cas pour un
couteau plat.
•• Les coins sont identiques; il n’y a donc ni angle aigu, ni angle
obtus.
•• Un couteau plat est utilisé par le peintre pour différents travaux,
notamment pour enlever les peintures qui se décollent ou les
matériaux de plâtrage.

2.5. Boucher et enduire


Couteau de modelage

Caractéristiques
•• Ce couteau remplace le couteau à mastic ou à enduire,
principalement pour les travaux de précision, et permet de
travailler des parties fines (travaux de modelage) qui sont souvent
traitées avec du bois pétrissable ou de la pâte à rénover.
Couteau de modelage

Pistolet à mastic

Caractéristiques
•• Pistolet pour cartouches tubulaires;
•• Existe également sous forme fermée pour recharges en sacs et
existe aussi sur batteries.

Pistolet à mastic

28
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Couteau à mastic

Caractéristiques
•• Lame solide, courbée et généralement en pointe (= modèle
français), destiné principalement à appliquer et lisser du mastic
à l’huile de lin, tant pour le colmatage de vitrage que pour le
bouchage de trous causés par des clous ou des vis.
Couteau à mastic

Couteau à enduire

Caractéristiques
•• Il existe différentes sortes de couteaux à enduire.
•• Les plus connus sont les couteaux à enduire modèle anglais. Ils
présentent les meilleures caractéristiques pour un bon enduisage.
•• Il existe également des couteaux à enduire japonais et français.
•• Les couteaux à enduire modèle anglais sont fait d’un acier
extrêmement résilient. La poignée, en cocotier, permet une
bonne prise en mains. Une bague en laiton empêche la fissuration
de la poignée.
Couteau à enduire
•• La lame est meulée dans le sens horizontal et vertical.
•• La souplesse étant d’une grande importance lors de l’enduisage,
la lame des couteaux à enduire modèle anglais est beaucoup plus
épaisse près de la poignée qu’à l’extrémité.
•• Un des côtés de la lame est plus long. Lors de l’enduisage, le long
côté de la lame doit toujours être tourné vers le pouce.
•• Lorsqu’on respecte les règles normales d’enduisage, cette pointe
extra souple permettra un bon recouvrement de toute la partie
enduite.

Spatule plate à double lame

•• Large lame à contre-couteau.


Spatule plate à double lame •• La lame est directement fixée dans la poignée en bois.
•• Existe en acier inoxydable.
•• Pour un enduisage plus efficace sans traces.
•• Disponible en différentes largeurs.

Couteau japonais

•• Possède une lame rectangulaire très souple.


•• N’est pas pourvu d’une poignée.
•• Largeurs de 2 à 12 cm, par pas de 1 cm.

Couteau japonais

29
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

2.6. Peindre Manuellement


Brosses

Caractéristiques
•• Selon leur forme, on peut subdiviser les brosses à peindre en
brosses rondes (les plus utilisées), ovales (généralement utilisées
pour vernir – elles sont larges ou étroites), plates (pour le
vernissage et pour les produits fluides), brosses pour radiateurs
(pour les endroits difficiles à atteindre) et brosses blocs (pour
appliquer des peintures décoratives ou des peintures sur supports
Brosses rondes irréguliers). Il en existe encore toute une série, à utilisations
spécifiques, telles que brosses à tamponner, brosses à goudron,
brosses pour navires, etc.
•• Les brosses peuvent être faites de différents poils naturels
(principalement soies de porc de Chine) ou synthétiques (Chinex,
Orel,…). Ils doivent être souples et présenter des propriétés
capillaires. Ils doivent absorber un maximum la peinture, pour la
répandre ensuite sur le support avec souplesse et régularité. Le
manche joue également un rôle, car les peintres expérimentés
font un mouvement tournant quand ils peignent. Ils ont donc
besoin d’un manche rond pas trop lisse mais pas trop freinant non
plus.
•• Les brosses en soies de porc de Chine (noires) résistent très
bien aux solvants. De forme conique, elles restent orientées vers
Brosses plates
l’intérieur contrairement aux poils de forme cylindrique (première
génération de poils synthétiques). Par contre, elles résistent moins
bien à l’eau. Vu l’arrivée sur le marché de peintures en phase
aqueuse, on a donc mis au point des nouveaux types de brosse,
notamment la fibre Orel, creuse avec une surface écaillée, et la
fibre Chinex, pleine et fendue aux extrémités, qui permet une
application plus régulière et plus lisse. Mélanger les différentes
sortes de brosses est la solution idéale pour le peintre.
•• Une nouvelle brosse sera d’abord nettoyée pour enlever les
poils détachés et autres. Pour ce faire, avant de l’utiliser pour la
première fois, frottez la brosse neuve sur une surface rugueuse ou
du papier abrasif, puis faites-la rouler dans vos mains.
•• Après utilisation, la brosse doit être nettoyée avec un diluant
Formes coniques et cylindriques
adapté à la peinture avec laquelle vous avez travaillé. Il peut s’agir
d’eau, d’huile, de white spirit ou d’alcool. Suspendez-la ensuite à
l’écart du sol dans un ‘pot à brosses’; seuls les poils peuvent être
dans l’eau. Vous pouvez aussi la laver soigneusement avec de
l’eau savonneuse. Enlevez l’éventuelle peinture durcie avec un
nettoyeur pour brosses.

Bac à rouleaux

Caractéristiques
•• Pratique pour l’application de petites quantités de peinture. Ici
aussi, il existe des bacs intégrables, comme indiqué ci-dessous
dans la partie ‘seau à peinture’.
Bac à rouleaux
30
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Rouleaux

Caractéristiques
•• On peut en distinguer différents types selon leur forme: les
rouleaux classiques pour les grandes surfaces (généralement
utilisés pour les murs), et les petits rouleaux pour les petites
surfaces tels que le rouleau pour radiateur, le petit rouleau pour
tuyauteries, le petit rouleau pour coins et différents rouleaux pour
vernis.
•• Suivant leur type et leur composition, les rouleaux ont différentes
propriétés et applications.
Rouleaux •• Le poil peut être en fibres synthétiques ou naturelles (peau de
mouton), et de différentes longueurs.
•• Les rouleaux à poils longs sont utilisés pour les peintures
structurées et/ou les supports inégaux. Pour les murs
intérieurs, on peut utiliser des rouleaux à poils mi-longs; pour le
parachèvement plus fin, on utilisera des rouleaux à poils courts
qui se chargeront de moins de peinture. Pour appliquer des
laques synthétiques, on utilise un rouleau en mohair. Pour les
peintures en phase aqueuse et les plus petites surfaces, il existe
des rouleaux moltoprène, en velours, en feutre Anza, Modacryl,
etc. Par ailleurs, il existe aussi des rouleaux structurés qui peuvent
soit concourir à une technique décorative (ex : wikkelrol), soit
donner à la peinture plus épaisse une certaine structure (rouleaux
en mousse).
•• Pour travailler correctement avec un rouleau, vous avez besoin de
préférence d’une grille pour répartir la peinture uniformément sur
le rouleau.
Types de rouleaux
•• Avant d’utiliser un rouleau neuf, rincez-le d’abord soigneusement
à l’eau pour en éliminer les poils (ou les particules) qui ne tiennent
pas bien.
•• Un rouleau à peindre doit être entretenu; quand vous interrompez
votre travail, il faut l’empêcher de sécher en l’enroulant, par
exemple, dans une feuille plastique. Après utilisation, enlevez le
maximum de peinture en le frottant avec un objet qui ne l’abîme
pas; ensuite, rincez-le avec le solvant, puis avec du savon. Veillez
à le suspendre après l’avoir nettoyé, pour que les fibres ne se
déforment pas en séchant.

Seau à peinture

Caractéristiques
•• Des seaux jetables en matière légère, adaptés à la forme du seau,
peuvent être insérés dans le seau à peinture. Le seau à peinture
reste ainsi toujours propre et il ne faut pas consacrer de temps au
nettoyage.

Seau à peinture

31
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

2.7. Traitement mécanique


Pistolet de peinture Airmix

Caractéristiques
•• Offre les avantages spécifiques d’un système de projection airless
(haute performance et peu de brouillard de peinture) et d’un
système de projection conventionnel (possibilité de régler l’air et
le produit).
•• Moins il y a de pression, moins il se forme de brouillard de
peinture.
•• Essayez de séparer les peintures murales et les laques.

Pistolet de peinture conventionnel

Caractéristiques
•• Finition quasi parfaite.
•• Les pistolets sont très réglables.
•• Ils se nettoient vite et facilement.
•• Grande quantité de brouillard de peinture.
•• On a toujours besoin d’un compresseur.
•• Pistolet avec récipient dessous, récipient dessus ou récipient sous
pression.
•• Est utilisé principalement pour la menuiserie et les meubles.

Pistolet de peinture conventionnel

Pistolet de peinture HVLP (High Volume Low Pressure)

Caractéristiques
•• Projection à basse pression.
•• Plus de débit d’air et pression d’air accrue, donc plus de
productivité avec moins de dilution.
•• La peinture doit être diluée.
•• Peu de brouillard de peinture – convient pour peindre dans des
habitations.
•• Faible vitesse de travail.
•• Convient à un grand nombre de finitions fines.
•• Léger et compact.
•• Efficacité accrue en comparaison avec les turbines standard et
donc moins de consommation d’énergie et plus longue durée de
Pistolet de peinture HVLP (High Volume Low vie.
Pressure) •• Utilisable pour les radiateurs, portes, moulures, escaliers, petits
travaux de rénovation, clôtures.

32
SUPPORTS EN BOIS ET
2 Outils
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Pistolet de peinture à basse pression

Caractéristiques
•• Moins de brouillard de peinture grâce à la basse pression.
•• Consommation moindre de peinture.
•• L’air est réchauffé par la résistance dans le tuyau – moins de
risques de coulées.
•• Facile à entretenir.
•• On peut y ajouter un compresseur et un récipient sous pression.
•• On ne peut pas projeter directement à partir de l’emballage de
peinture.
Pistolet de peinture à basse pression •• Finition un peu moins belle (aspect peau d’orange).
•• Faible vitesse de travail.
•• La peinture doit être bien diluée.

2.8. Sécurité

Gants

Caractéristiques
•• Nombreux types différents qui protègent principalement la peau
lors de l’utilisation de produits nocifs.

Gants

Masques

Caractéristiques
•• Équipement de protection contre la poussière fine et/ou le
brouillard de peinture, qui empêche d’inhaler des produits nocifs.
•• Différents types, avec ou sans soupape d’évacuation, avec filtre à
charbon actif.
•• Veillez à ce qu’ils respectent la norme européenne en vigueur,
selon leur utilisation.

Masques

Lunettes de protection

Caractéristiques
•• Protègent contre les particules ou produits qui giclent (liquides
dangereux), qui peuvent venir de face ou latéralement.
•• Doivent être bien ajustées et être utilisées en respectant la
réglementation du travail.

Lunettes de protection
33
34
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3 PEINTURE DU BOIS

Appliquez toujours la peinture dans le sens des nervures du


bois.
Posez la peinture d’abord perpendiculairement à la nervure
et étalez-la ensuite parallèlement à la nervure. Cela garantit
un beau résultat bien lisse.

3.1. Introduction
•• Avant de s’atteler à la préparation du support, le peintre doit
connaître la finition prévue. La préparation du support se fera en
fonction de la finition. S’agit-il d’une finition en phase aqueuse ou
synthétique, couvrante, transparente ou incolore? Quel degré de
finition est prévu? Le degré de finition dépend principalement du
prix.
•• Les degrés de finition diffèrent de par leur préparation. Pour les
travaux en intérieur, cela pourrait signifier que l’enduisage et le
masticage sont réduits à un minimum.

Exemples de degrés de finition


(les degrés de finition sont traités de manière plus détaillée dans
la NIT 249 du CSTC):
»» Finition optimale à l’intérieur:
Enduisage total d’une nouvelle porte à panneaux en méranti
après application de la couche primaire. Finition avec un vernis
à haute brillance. Un résultat final lisse est obtenu étant donné
que les nœuds ne sont plus visibles.
»» Finition de qualité à l’intérieur:
Enduire une nouvelle porte à panneaux en méranti avec un
système couvrant à trois couches avant d’appliquer un vernis à
haute brillance comme couche finale. Les nœuds sont toujours
visibles et, selon l’essence du bois, plus ou moins foncés.
Résultat moins lisse car la profondeur de la nervure entrave la
brillance.

•• Le système des couches en tant que tel ne doit pas être remis en
cause.
•• Pour les travaux de peinture à l’extérieur, il est important qu’un
diagnostic correct soit posé en ce qui concerne l’état du support,
afin de garantir une préparation et une finition adéquates. À
l’extérieur, les intempéries et les différences de tension jouent en
effet un rôle important.
•• Ce diagnostic est également important lorsqu’un ponçage, un
dégraissage ou un nettoyage est nécessaire.
•• Surtout pour ce qui est de traiter du nouveau bois, le peintre
devrait avoir une connaissance suffisante des différentes essences
de bois. En effet, certaines essences requièrent un prétraitement
spécial en raison de leurs constituants.
35
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Le choix entre un système en phase aqueuse ou synthétique


dépend de l’essence de bois. Pour ce faire, le choix de la première
couche est déjà important. En cas de doute, renseignez-vous
auprès d’un producteur de peinture pour connaître le système de
peinture adéquat.
•• Le bois a aussi beaucoup d’ennemis tels que l’humidité, le
soleil, les moisissures, les champignons, les insectes, etc., d’où
l’importance d’un bon traitement et d’une bonne protection. À
cette fin également, le producteur de peinture peut vous aider.
•• Le taux d’humidité maximum autorisé pour traiter du bois est de
18%.

3.2. Préparation du support


Afin d’obtenir un bon résultat final, il faut accorder une attention
suffisante à la préparation du support. Pour ce faire, les étapes
suivantes peuvent être nécessaires:
•• Dégraissage et nettoyage
•• Ponçage
•• Décapage thermique
•• Décapage chimique
•• Décoloration des taches

3.2.1. Dégraissage et nettoyage


•• Étant donné que chaque essence de bois a ses particularités,
chacune d’entre elles doit être dégraissée ou nettoyée d’une
manière bien précise. Tenez donc bien compte de l’essence
qu’il vous faut dégraisser ou nettoyer. Il faut également vérifier
si le bois a déjà été enduit d’une couche de peinture ou non. Le
cas échéant, il est parfois bon de connaître le type de peinture
appliqué.
•• Le dégraissage et le nettoyage ont lieu avant le ponçage.
Autrement, le ponçage fait pénétrer la graisse et/ou la saleté dans
le support et rendrait son adhérence moins bonne.
Exemple:
»» Bois nu : certaines essences de bois doivent être dégraissées à
l’aide d’un diluant synthétique ou d’autres solvants alcalins.
»» Bois peint : il peut être dégraissé et nettoyé à l’aide de produits
écologiques.
•• L’utilisation de produits dangereux qui diffusent des vapeurs
toxiques et/ou dangereuses et de produits qui ne sont pas
biodégradables doit être évitée et réduite au maximum.
•• Par nettoyer, on entend principalement ‘décrasser’, à savoir:
éliminer la saleté, la graisse ou certains constituants. Exemple:
•• Nouveau bois à l’extérieur: nettoyer l’afzélia avec de l’eau
ammoniacale, du merbau avec de l’eau de javel.

36
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• En fonction des circonstances, une éponge, une brosse


ou un tampon en nylon peut être utilisé(e) avant de rincer
abondamment à l’eau claire.
•• Ne traitez pas les supports poreux, tels que les panneaux en MDF
ou les portes composées de matériaux qui ne résistent pas à l’eau,
avec de l’eau. Si vous utilisez de l’eau, ils risquent de gonfler et de
devenir inutilisables. Uniquement lorsqu’ils sont déjà bien peints,
ils peuvent être nettoyés à l’eau. S’ils ne sont pas peints, utilisez un
‘produit de nettoyage volatil’.
•• Un traitement adéquat devrait également empêcher l’exsudation
chez certaines essences de bois. Le système de peinture utilisé
pour le support doit être choisi en fonction de la finition qui sera
appliquée. Une exsudation (montée de résine à la surface) peut
cependant attaquer n’importe quel système de peinture.
•• En cas de doute, obtenez suffisamment de renseignements
auprès du producteur de peinture pour utiliser le produit de
dégraissage ou de nettoyage adéquat. La concentration du
produit est adaptée en fonction de la souillure du support.
•• Si nécessaire, protégez l’environnement immédiat pour éviter des
traces de produit sur les éléments qui ne doivent pas être traités.
Gardez à l’esprit que certains produits ont un caractère corrosif sur
de l’aluminium ou du verre.

Sécurité

•• Portez, en fonction du produit, les équipements de protection


individuelle appropriés (ex.: masque adéquat, gants adaptés,
protection des yeux, etc.).
•• Consultez la fiche de sécurité du produit utilisé.
•• Aérez si nécessaire.

3.2.2. Ponçage
•• La qualité finale et l’aspect sont fortement influencés par le travail
de ponçage.
•• Le support, la couche primaire et les couches intermédiaires de
chaque système de peinture et de vernis doivent toujours être
poncés.
•• L’objectif du ponçage est d’améliorer l’adhérence de la peinture
au support et des différentes couches entre elles, offrant un
meilleur résultat final.
•• Le travail de ponçage peut être subdivisé selon qu’il se fait à l’eau
ou à sec et à la main ou à la machine et ce, en fonction du type de
travail et du type de finition souhaité.
•• Le ponçage n’est pas non plus à la portée de tous. Le travail de
ponçage doit toujours être adapté à la pièce à poncer.
•• Pensons au ponçage de châssis de fenêtres. Des griffes sur la vitre
sont impossibles à éliminer.
•• Lorsque vous poncez du vernis, le ponçage doit toujours se faire
dans le sens de la structure du bois. Autrement, vous risquez de
créer des griffes qui se verront dans la couche finale.
•• Veillez à ce que le ponçage n’abîme pas les angles.
37
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Abrasifs

Le papier abrasif peut être divisé en deux groupes: le papier abrasif


sec et le papier abrasif hydrofuge. Pour chaque sorte, il existe du
papier à très gros grains et du papier à grains très fins que l’on
subdivise selon une numérotation internationale allant de 0 pour
le très gros grain à environ 2.000 pour le grain très fin. Plus le
chiffre est élevé, plus le grain est fin. Un peintre en bâtiment utilise
principalement du papier abrasif avec un grain variant entre 60 et
400.

Les fabricants utilisent des grains naturels ou synthétiques qui ont


des caractéristiques propres.
Exemple:
•• Grains naturels: émeri, grenat, oxyde de fer
•• Grains synthétiques: oxyde d’aluminium, siliciure de carbone,
zirconium
•• Les grains naturels sont plus souples et donc moins affûtés que
les grains synthétiques.

Papier abrasif sec

Le papier abrasif sec peut être utilisé sur le bois nouveau pour
éliminer les fibres sortantes, ainsi que sur les couches primaires et
intermédiaires. Pour les supports qui ne supportent pas l’humidité
et qui ne sont pas encore suffisamment isolés par des couches de
peinture, un ponçage à sec doit également être appliqué. Nous
pensons principalement aux panneaux et portes qui ne résistent pas
à l’eau, etc. En effet, sans système à sec, elles gonfleront et seront
Papier abrasif définitivement inutilisables.

À la place du papier abrasif sec, on utilise aussi des tampons de


ponçage en nylon. Là aussi il existe différentes sortes, à grain fin
ou grossier. Les tampons de ponçage conviennent parfaitement
pour appliquer une teinture, pour poncer du bois coloré et pour
matifier des métaux non ferreux et des matières synthétiques. Leur
particularité consiste à matifier la surface. Ils ne conviennent pas pour
poncer des particules de poussière ou des coulées de peinture. Ils
sont également efficaces pour poncer les couches intermédiaires de
peinture.

Les tampons de ponçage sont composés d’un tissu en nylon non


tissé imprégné de résine et de minéraux. En fonction de la marque,
on parle parfois de fibre de ponçage.

Pour le ponçage des peintures en phase aqueuse, il existe une


nouvelle génération d’abrasifs qui ont l’avantage que la peinture
adhère moins au papier abrasif. C’est le cas par exemple du Multi-
loch.

Le ponçage à sec est également possible à la machine. Pour


tout type de travail, il existe un abrasif spécifique et un outil de
ponçage adapté.
38
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Abrasif pour vernis COV

Pour travailler avec des vernis qui sont conformes à la directive COV
2010, des abrasifs spécifiques sont nécessaires pour traiter la surface.
C’est pourquoi un nouvel abrasif a été ajouté à la gamme de papier
abrasif, à savoir le Premium Granat.
Grâce au mélange de grains en céramique et en oxyde d’aluminium
durci, le Granat permet une élimination rapide et efficace et offre une
qualité de surface exacte, fine et excellente.
Abrasif pour vernis COV
La nouvelle composition de l’abrasif permet une élimination jusqu’à
environ 20% plus rapide. Le Granat convient parfaitement aux
systèmes de vernis (vernis conformes à la directive COV), matières
synthétiques, substances minérales et acryliques les plus modernes.
Grâce à sa longue durée de vie, les pores s’encrassent et se bouchent
moins facilement et l’usure de l’abrasif reste minimale.

Pour les travaux de ponçage manuel, il existe aussi une solution


toute faite. Grâce à l’abrasif Granat Soft, des panneaux sur lesquels
des vernis conformes à la directive COV sont appliqués peuvent
facilement être poncés à la main. La perforation innovante de l’abrasif
évite l’apparition de griffes indésirables sur la surface.

Abrasif manuel pour vernis COV


Blocs de ponçage avec aspiration

Le ponçage manuel et sans poussière est possible grâce aux


nouveaux blocs de ponçage qui sont facilement raccordables à des
aspirateurs mobiles,
permettant une surface et un environnement de travail exempts de
poussière. Le dispositif d’aspiration évite que l’abrasif ne s’encrasse ou
ne se bouche et fait en sorte que l’abrasif s’use moins rapidement.

La force d’aspiration peut être réglée via l’adaptateur bypass. Les


angles de la couche d’adhérence sont également arrondis pour
éviter d’abîmer la surface.

Blocs de ponçage avec aspiration


Ponceuse excentrique

Il s’agit de la ponceuse la plus utilisée par les peintres en bâtiment.


En effet, lorsqu’elle est combinée au bon abrasif, elle offre un résultat
très fin. Grâce à son principe de fonctionnement spécifique, les grains
suivent toujours une autre trajectoire et le ponçage ne se fait jamais
deux fois au même endroit.
En fonction de ce qui doit être poncé, les courses de ponçage sont
différentes. Les courses de ponçage les plus
utilisées par les peintres en bâtiment sont
de 2, 3 et 5 mm. Plus la valeur est petite,
plus le résultat sera fin. Utilisez toujours une
Ponceuse excentrique ponceuse excentrique avec un aspirateur
conçu spécialement pour ce type d’appareils.

Exemple du mouvement excentrique


39
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Système de ponçage

Le nouveau système de ponçage Multi-Jetstream achemine la


poussière de manière active vers les canaux d’aspiration, réduisant
ainsi à un minimum l’usure de la ponceuse (éléments, accessoires,
matériel d’utilisation).
Le Multi-Jetstream est un nouveau système de ponçage dans lequel
les plateaux de ponçage (D150) sont pourvus d’une ouverture
centrale et de 16 ouvertures décentralisées d’amenée d’air. Ces
plateaux acheminent de manière active l’air vers l’une des 16
ouvertures d’aspiration la plus proche ce qui permet à la poussière de
ponçage d’être évacuée encore plus rapidement (jusqu’à 97,2% en
une seconde).
L’arrivée d’air froid empêche la surchauffe de la bande auto-
Multi-Jetstream agrippante, de l’abrasif, de la surface à poncer et évite que les canaux
ne s’encrassent et ne se bouchent.
La bande auto-agrippante et l’abrasif restent exempts de poussière
grâce à l’aspiration rapide.
Le résultat de ponçage reste non seulement optimal, mais la durée
de vie de l’appareil augmente également. L’abrasif peut en effet
servir à plusieurs utilisations. Pour un résultat optimal, il faut que les
plateaux de ponçage Multi-Jetstream soient exclusivement combinés
à l’abrasif Multi-Jetstream.

Papier abrasif résistant à l’eau (ou papier de verre)

Le papier abrasif résistant à l’eau est utilisé par les peintres en


bâtiment pour obtenir un résultat très lisse. Le ponçage à l’eau
ressemble davantage au meulage fin et permet, moyennant le choix
du bon grain, de ne pas avoir de griffes dans la surface poncée.
Il n’y a pas de nuisances dues à la poussière. La poussière de ponçage
se mélange à l’eau de ponçage mais doit directement être rincée
à l’eau claire après le ponçage. Tous les matériaux non résistants à
l’eau doivent être suffisamment peints (au moins deux couches de
peinture) avant d’être poncés à l’eau, autrement l’eau causera des
dommages irréparables. Cette méthode de travail est moins utilisée
de nos jours en raison de la nouvelle génération d’outils de ponçage
pourvus d’un dispositif d’aspiration de la poussière.

Attention Caractéristiques
•• Fabriqué avec une colle résistant à l’eau.
•• Les grains sont généralement en oxyde d’aluminium.
la poussière de ponçage se mélange à l’eau.
Rincez immédiatement pour observer le Application
résultat! •• Résistant à l’eau, au white spirit, à l’essence et au savon
•• Utilisé pour les travaux de peinture délicats
•• Le bois doit être protégé d’au moins deux couches de peinture.
•• Fait office de double emploi sur les peintures souillées.

40
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Choix du papier abrasif:

Type Grain À utiliser de préférence


•• bois décapé au décapeur
thermique
GROS P60/P120
•• peinture qui s’écaille
•• travail grossier, ex.: fer
•• enduit
FIN P180/P240
•• couche primaire
•• travail très fin
TRES FIN P320/P600
•• vernissage

Autres abrasifs

Pour des travaux bien précis, une éponge de fer et du fil d’acier sont
également utilisés (ex.: pour poncer les fuseaux ou la main courante
d’une rampe d’escalier). Ces abrasifs peuvent également être utilisés
pour matifier une surface.

Attention Ici aussi, il existe différentes sortes: de fin à grossier, avec une
numérotation allant de 000 (très fin) à 5 (très grossier).

Lorsqu’un système de peinture en phase Accessoires


aqueuse est appliqué
résidus de fer => apparition de rouille Des blocs de ponçage sont disponibles dans le commerce pour tout
type de travaux de ponçage.

Sécurité

Faites particulièrement attention de ne pas recevoir d’échardes dans


les mains lorsque vous poncez du bois. Au besoin, portez des gants.
Pour le ponçage à sec, portez un masque antipoussière car certaines
poussière peuvent être toxiques et causer des maladies (ex.: ponçage
d’une vieille peinture à base de céruse). Avant le ponçage, assurez-
vous qu’aucun clou ou autre objet tranchant ne doive être retiré.
Prenez les précautions nécessaires lorsque vous poncez à l’eau à
proximité d’électricité.

41
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.2.3. Décapage thermique


Avec ce type de prétraitement, le support est totalement libéré de
ses couches de peinture. Le décapage thermique est toutefois moins
répandu en intérieur. Il est effectué lorsque les couches de peinture
sont dans un état tel qu’il n’est pas possible d’effectuer un travail
convenable sans décapage thermique. Il existe deux possibilités pour
un décapage thermique en toute sécurité:
•• Décapeurs au gaz
•• Décapeurs électriques à air chaud

Décapeurs au gaz

Ils fonctionnent au butane, au propane, ou grâce à un mélange


des deux. Le décapage au gaz est rapide, mais accroît le risque de
brûlures et présente un risque d’incendie. Ces décapeurs ne peuvent
en aucun cas être utilisés à proximité de substances ou de matériaux
inflammables ou sur des surfaces couvrant un espace vide tel qu’une
corniche. Les décapeurs au gaz existent sous forme de différents
types d’appareils de poids différents. Ne les utilisez pas dans des
entreprises où un permis de feu en plein air est requis.

Décapeurs électriques

Dans ce cas-ci, le terme ‘décapeur’ n’est pas des plus appropriés. En


fait, la peinture est éliminée en la chauffant. Il n’y a pas de feu direct
sous forme de flamme nue. Des taches de brûlure peuvent toutefois
apparaître si vous maintenez le décapeur trop longtemps au même
endroit et, dans le pire des cas, le décapeur peut même déclencher
un incendie. Éliminer de la peinture au décapeur électrique prend
plus de temps qu’avec le décapeur au gaz, mais est plus sûr et, s’il
est utilisé correctement, aucune tache de brûlure n’apparaîtra sur le
support. Inconvénient: son utilisation dépend de la présence d’un
courant électrique.

Principe du décapage thermique

La flamme ou le flux d’air chaud est porté(e) à proximité de la couche


de peinture qu’elle/il parcourt. Sous l’influence de la chaleur, le film
de peinture va brûler et gonfler, se détachant ainsi du support.
Un couteau à décaper permet de détacher les couches. Toutes les
couches de peinture ne réagissent pas avec la même rapidité. En
fonction du type de peinture et de son état, l’élimination des couches
de peinture se fera facilement ou difficilement.

42
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Lors du décapage, il est préférable de commencer par le bas, afin


que la chaleur montante n’abîme pas le bois de la partie supérieure
du mur, mais chauffe la peinture au-dessus de l’outil, ce qui facilitera
d’autant plus son élimination. Pour le ponçage de moulures, les
parties les plus profondes sont d’abord traitées, diminuant ainsi
le risque de brûlures. L’élimination se fait toujours dans le sens de
la nervure pour éviter les dégâts. Pour le ponçage de châssis de
fenêtres, la chaleur doit être diminuée et le rayon de chaleur ne peut
jamais être dirigé sur le verre qui risque alors de se dilater et de se
fissurer. La peinture ou le vernis peut éventuellement être éliminé(e)
des châssis à l’aide d’un produit décapant.

Sécurité

Prenez des précautions pour vous protéger des parties de peinture


qui se détachent et qui sont souvent encore brûlantes (surtout avec
l’utilisation du décapeur au gaz). Protégez le sol et veillez à ce que la
protection soit ignifuge. Retirez toujours les tentures et les rideaux
lorsque vous poncez un châssis à l’aide d’un décapeur thermique. Ne
vous éloignez jamais d’un décapeur au gaz avant de l’avoir éteint et
d’avoir fermé l’arrivée de gaz.

D’anciennes couches de peinture peuvent contenir des substances


dangereuses telles que la céruse. Utilisez toujours des équipements
de protection individuelle (EPI) adaptés et prévoyez une aération
suffisante. Prévoyez aussi toujours des moyens d’extinction: bâche,
sable, eau, extincteur, etc. Ne terminez jamais par des travaux au
décapeur thermique à la suite desquels vous quitteriez directement
le lieu de travail. Prévoyez toujours une marge de sécurité suffisante
pour qu’aucun incendie ne puisse être déclenché par la suite.
Éliminez les restes de ponçage de préférence dans un seau en métal
que vous placerez à l’air libre à une distance suffisante d’autres objets.
Ajoutez éventuellement de l’eau.

Environnement

De la vieille peinture décapée peut renfermer des substances


dangereuses. Jetez les déchets de ponçage avec les déchets
dangereux.

43
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.2.4. Décapage chimique


Le produit décapant est utilisé pour éliminer les couches de vernis
et de peinture de la surface. Cela se fait généralement lorsque
l’utilisation du décapeur thermique n’est pas possible ou n’est pas
souhaitable ou aux endroits où le risque d’incendie ou de fissure
du vitrage est trop important. Le décapage chimique remplace
également le décapage thermique à l’intérieur des bâtiments
habités où le décapeur thermique dégagerait trop de gaz nocifs
ou incommodants. Sur les moulures, les reliefs ou les ciselures, le
décapant est également utilisé pour éliminer la peinture.

Décapant écologique

Les fabricants de peinture optent de plus en plus pour des décapants


écologiques. Ce système permet d’éliminer de manière écologique
de grandes quantités de peinture sur différents supports. Les
décapants Bio ont un pH neutre et ne brûlent pas la peau (mais
ont une propriété dégraissante). Ces produits sont biodégradables
à 99%. Malgré qu’ils ne contiennent pas de chlorure de méthylène
et d’hydrocarbure de chlore, une utilisation en intérieur requiert
une bonne ventilation. En cas de doute, appliquez le produit sur
une petite surface pour tester la sensibilité du support et le temps
d’action. Respectez également les consignes de sécurité.

Pratique

Assurez-vous que l’environnement direct soit suffisamment protégé.

Pour décaper des peintures et vernis (aussi en phase aqueuse), le


support à traiter doit être enduit d’une couche épaisse.

Lisez attentivement la fiche technique. Le temps d’action peut varier


de 30 minutes à plus de 24 heures. Ce temps varie en fonction du
type de peinture et de l’épaisseur de la couche et est déterminé de
façon empirique.

Ne laissez pas le décapant sécher totalement avant de commencer


à décaper. Attendez que la couche de peinture soit suffisamment
imprégnée avant de commencer le décapage pour ne pas abîmer
le bois. Décapez dans la direction de la nervure. Utilisez une éponge
de fer ou une brosse à poncer pour éliminer la peinture ou le vernis
dissout(e) sur les moulures, les ciselures et autres endroits difficiles à
décaper au couteau.

44
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Après élimination des couches de peinture, nettoyez le support à


l’eau claire. Si vous le faites à l’aide d’un tampon en nylon (film), les
pores seront nettoyés en profondeur. Rincez à l’eau propre et laissez
sécher. Sur le bois, un diluant synthétique peut également être utilisé.

Pour éliminer de grosses couches de peinture murale de façades,


murs et ornements, à l’intérieur comme à l’extérieur, il est important
d’appliquer une épaisse couche de gel avec un pistolet de peinture
airless, par exemple. À l’intérieur, et surtout à l’extérieur, la couche
de gel peut être couverte d’un film PE. Laissez le produit agir
suffisamment, en tenant compte de l’épaisseur des couches à
éliminer. Vérifiez et enduisez une nouvelle couche si le gel a trop
pénétré la surface. Un temps d’action prolongé (jusqu’à plusieurs
jours) peut être nécessaire.

Pour les façades extérieures, les couches de peinture peuvent être


éliminées avec un outil de nettoyage à haute pression, moyennant
une pression adaptée. Grâce aux jets à haute pression du système de
nettoyage, les couches de peintures détachées seront éliminées. En
même temps, l’eau souillée est aspirée et remplacée. Les particules
de saleté et de peinture sont filtrées et les eaux usées sont éliminées.
Nettoyez ensuite à l’eau claire à l’aide d’accessoires et laissez sécher.
Après le séchage, les restes de peinture doivent être jetés en tant que
déchets chimiques.

Sécurité

Avant d’ouvrir un pot, des précautions doivent être prises. Le


solvant présent dans le produit dégage un gaz, surtout à des
températures plus élevées (au soleil par exemple). Ouvrez donc
toujours précautionneusement un bidon. Percez un petit trou dans
le couvercle au préalable afin de laisser le gaz s’échapper et placez
un chiffon au-dessus du bidon lorsque vous dévissez le bouchon. En
cas de contact avec le gaz, rincez vos yeux abondamment à l’eau et
consultez un médecin. Assurez une bonne ventilation et utilisez des
équipements de protection individuelle tels que lunettes, gants et
masque. Avant utilisation, lisez attentivement la notice de fabrication
et respectez-la.

45
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.2.5. Décoloration des taches


Dans la pratique, il s’agit principalement de taches sur bois. Cette
méthode est utilisée lorsqu’un vernis doit être appliqué. Ce
traitement est également efficace pour éliminer des taches sur pierre
naturelle. Il s’agit généralement d’éléments noircis.

Causes
•• Bois non traité, non protégé
•• Trop de temps avant d’appliquer un vernis
•• Défauts dans les couches de vernis
•• Défauts à nu et bois fissuré
•• Raccords à nu ou mal assemblés
•• Taches dues à des résidus de collages

Principe de la décoloration

La décoloration ne peut se faire que sur un support qui est


complètement dénué de toutes les couches de protection possibles
telles que vernis, cire encaustique, peinture, etc. Recouvrez les taches
avec de l’eau décolorante, laissez agir quelques minutes et répétez
l’opération si les taches n’ont pas disparu. Enduisez ensuite toute la
surface jusqu’à obtenir une belle surface naturelle et immaculée.
Rincez abondamment à l’eau claire après le traitement. Cette pratique
est valable aussi pour les taches de ciment et de calcaire et, surtout
dans les bâtiments neufs, sur les escaliers à vernir et autres bois.

Sécurité

Le produit décolorant est un liquide nocif qui contient de l’acide


oxalique. C’est pourquoi il convient de s’en servir avec prudence.
Portez des vêtements et des gants de protection. Après utilisation,
éliminez toute trace de produit.

Environnement

Jetez les déchets, les pots et emballages vides avec les déchets
dangereux.

46
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.3. Travaux de rebouchage, de réparation et


d’enduisage du bois

3.3.1. Rebouchage du bois

Nouveau bois

•• Reboucher les trous de vis et clous, les jonctions ouvertes, les


jointures, les nœuds lâches, etc.

Autre bois

•• Réparation de dégâts, travaux d’entretien et dégâts causés par la


moisissure ou les insectes.
•• Les produits de rebouchage classiques pour bois et matériaux
apparentés sont le mastic et le bois pétrissable.
•• Davantage destinés à un usage général, mais également
particulièrement destinés au bois, il existe des produits plus
récents tels que le mastic acrylique en dispersion aqueuse,
le mastic polyuréthane, le mastic de rebouchage à deux
composants, le MS polymère et le ‘one time’.
•• Une distinction importante réside dans le choix de la finition:
couvrante (opaque) ou transparente (ex.: vernis).
•• Pour une finition transparente, le mastic ou le bois pétrissable
peut être combiné à un mastic transparent ou de couleur adaptée
au bois.
•• La peinture assure une finition couvrante. Tous les produits
mentionnés peuvent être utilisés.

Travaux préparatoires

Conseil •• Si des clous ou vis ont causé de la rouille, elle doit être éliminée
par ponçage et les clous et vis doivent être enfoncés à quelques
millimètres sous la surface du bois et revêtus d’une couche
primaire. Surtout pour les finitions transparentes, il peut être
Respectez toujours les directives des important d’utiliser des vis en cuivre ou en inox.
fabricants. •• Le bois pourri ou altéré doit être poncé jusqu’à l’apparition du
bois sain.
•• Les dégâts causés par des insectes requièrent un traitement à
l’insecticide.
•• Pour augmenter l’adhérence, il est préférable d’appliquer d’abord
une couche de fond adéquate sur le bois.

47
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Types de produits

Mastic

•• Composé d’huile de lin, de siccatif et de blanc de Meudon.


•• Disponible en brun clair, brun foncé et blanc.
•• Il peut être peint avec des pigments universels, des poudres ou
des tubes de peinture à l’huile.
•• Le blanc de Meudon est ajouté au mastic collant. Le mastic peut
également être posé sur un support absorbant, tel que du papier
journal, afin que l’huile de lin pénètre le papier et que le mastic
devienne plus solide.
•• Si le mastic est trop dur, il peut être légèrement réchauffé en le
malaxant (chaleur humaine) ou peut être ramolli en y ajoutant un
peu d’huile de lin.
•• L’application se fait à l’aide d’un couteau à mastic.
•• Étirez dans différentes directions, le rebouchage doit remplir
complètement la cavité.
•• Ne jamais appliquer sur du bois non traité (l’huile de lin pénètre le
bois).
•• Surtout sur les essences de bois plus tendres, le mastic, composé
à base d’huile de lin, peut causer une auréole d’huile autour de la
partie enduite qui sera disgracieuse si la finition est transparente
ou incolore.
•• Sèche relativement lentement.
•• Tenez compte du risque de frisage lorsque des produits en phase
aqueuse sont utilisés (composition à base d’huile de lin).

Bois pétrissable

•• Pâte à base de cellulose.


•• À appliquer avec un couteau à mastic (pointe).
•• Appliquer avec soin, il peut laisser des taches visibles avec une
finition transparente (enduire après la couche de fond).
•• Temps de séchage très court.
•• Fermer le pot / tube pendant l’application (pour éviter que le
produit ne durcisse).

Mastic acrylique en dispersion aqueuse

•• Composition à base de résine acrylique en dispersion aqueuse.


•• À appliquer avec le pistolet à mastic.
•• L’épaisseur de couche est limitée.
•• Élasticité permanente.
•• Disponible incolore ou dans différentes couleurs.
•• Très facile à peindre.
•• Éliminez soigneusement les éventuels résidus. Ils peuvent en effet
rester collés et causer des taches incommodes avec le temps.
•• Ne pas utiliser sur des joints de dilatation.

48
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Mastic polyuréthane
•• À base de résines polyuréthanes.
•• Durcit au contact de l’humidité de l’air.
•• Élasticité permanente.
•• Généralement utilisé pour des travaux qui requièrent une plus
grande exigence (joints de dilatation).
•• Évitez le contact avec la peau.
•• Sur un support instable, appliquez une couche primaire adaptée.
•• Facile à peindre.

Mastic silicone
•• À base de résine silicone.
•• Silicones qui ne peuvent être peintes: ne sont JAMAIS utilisées sur
des éléments à peindre. La peinture n’a pas d’adhérence sur les
silicones, même en présence d’une couche primaire d’adhérence.
•• Utilisé pour les colmatages, jointures et bouchage de fentes.
•• À appliquer avec le pistolet à mastic.

MS polymère
•• Adhérence particulièrement forte sur quasi tous les supports.
•• Certaines marques adhèrent même sur un support humide ou
mouillé. Contactez le fournisseur ou le fabricant.
•• Élasticité permanente et résistance à l’eau et aux intempéries.
•• Peut être peint avec de nombreuses peintures, qu’elles soient en
phase aqueuse ou synthétiques.
•• Colmatage de haute qualité pour les fenêtres.
•• Quasi inodore et inaltérable.
•• Largeur de joint de 4 mm au minimum et de 25 mm au maximum.

Mastic de rebouchage à deux composants


•• À base de résine polyester/époxy ou de diverses résines
synthétiques.
•• Composé d’un composant A et d’un composant B, à mélanger
suivant les proportions mentionnées sur l’emballage.
•• Pour certaines sortes, un appareil de dosage peut être utilisé afin
de calculer la bonne proportion.
•• Le mélange se fait manuellement sur un tableau enduit à l’aide
d’un couteau à enduire.
•• Généralement, les composants sont de différentes couleurs. Le
mélange est parfait lorsqu’une couleur uniforme est obtenue.
•• Le temps d’action est très court.
Caractéristiques spécifiques
•• Résistance au retrait et à la dilatation.
•• Adhère parfaitement au bois sain et traité.
•• Peut être poncé, scié, poli et foré.
•• Résistance à l’eau.

Sécurité
•• Prévoir un équipement de protection individuelle
•• Certaines substances peuvent entraîner une irritation de la peau.
49
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.4. Réparation des défauts du bois


•• Tous les travaux préparatoires ont eu lieu et la pièce de travail est
prête à être traitée. Attention! Les préparations peuvent varier en
fonction du produit de réparation.
•• Certains fabricants sont spécialisés dans le traitement du bois
endommagé. Récoltez suffisamment d’informations avant de
commencer.
•• Nous mentionnons ici une méthode simple pour réparer du bois
endommagé.
•• Les gros dégâts peuvent être réparés avec un produit de
réparation à deux composants (cf. page 98). Lorsque l’envergure
des dégâts est trop importante, il faudra d’abord analyser
comment les réparations peuvent être effectuées pour obtenir
une qualité acceptable à un prix raisonnable. Un menuisier peut
éventuellement remplacer les éléments endommagés.
•• Utilisez les outils adéquats en fonction du produit, du support et
de l’envergure des réparations.
•• Certains fabricants recommandent leurs propres couteaux, en
matière synthétique ou en acier inoxydable. L’avantage de ces
Produit de réparation à deux composants et couteaux est que, contrairement aux couteaux à enduire, ils ont
couteaux des côtés droits, ce qui facilite le travail dans les coins.

3.4.1. L’angle sortant d’un panneau de porte est cassé


et doit être réparé.

•• Mélangez le composant A et B dans les bonnes proportions, selon


le produit.
•• Si un appareil de dosage est fourni, il garantira une bonne
proportion.
•• Gardez à l’esprit que, dès que le produit est prêt, le temps est
limité (cf. fiche technique).
•• Dans cette situation, un large couteau à enduire modèle anglais
est utilisé. Il est indispensable pour bien réaligner l’angle sortant
Angles sortant abimé du panneau de porte
et assurer un bon appui sur la surface lors de la réparation.

Mélange des composants sur le couteau


50 à mastic
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Répandez le mastic de rebouchage sur toute la largeur du


couteau. Recouvrez la surface avec suffisamment de produit.
Si la réparation n’est pas trop importante, essayez d’effectuer le
rebouchage en une seule fois.

Appliquer le mastic de rebouchage


•• Placez le couteau presque perpendiculairement à la surface et
appliquez à la diagonale (flèche bleue) en vous éloignant de
l’angle sortant pour donner au couteau plus d’appui sur la surface
(ligne rouge).
•• Si vous effectuez le rebouchage dans le sens de la nervure du
bois (flèche mauve), votre appui sur la surface est moins bon. Il se
peut que la réparation soit encore visible après l’application de la
peinture.
•• Si vous appliquez le mastic dans le sens de la nervure, les
excédents de produit pourraient se retrouver sur le(s) côté(s).
•• En fonction du produit, il est possible que l’angle soit arrondi en
raison des excédents de produit qui se retrouvent sur les côtés. Le
Tirer la lame sur un plan diagonal produit de réparation s’affaisse légèrement.

•• Le couteau appuie sur le petit côté (flèche rouge). Faites


descendre le couteau vers la partie la plus profonde et restez sur
la ligne que vous devez réparer (flèche bleue). C’est le moment le
plus important. Le produit ne peut pas dépasser la ligne. Si c’est le
cas, vous devez poncer ou gratter les excédents de produit.
•• Bien sûr, il est aussi possible de commencer par ce petit côté et de
s’atteler ensuite à la partie supérieure.


Modeler le mastic avec précaution

•• Placez le couteau à la verticale dans l’angle, afin d’enlever


l’excédent de produit et empêcher qu’il reste dans l’angle. Cela
demanderait davantage de ponçage. Et le produit n’est pas facile
à poncer.

Enlever l’excédent
51
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Après le premier traitement, la ligne est presque entièrement


reformée (flèches rouges).

•• Terminez le traitement de la partie endommagée.


L’arrête est entièrement comblée
•• En fonction de la situation et du produit, il est possible que la colle
ne soit pas encore suffisamment efficace par rapport au reste de
la pièce à travailler.
•• Poncez si c’est nécessaire et répétez les opérations jusqu’à obtenir
un bel angle. Analysez ce qui est possible et autorisé avec le
même produit.
•• Certains fabricants proposent d’autres produits pour des petites
réparations. Il peut s’agir d’un produit à deux composants mais
il doit en tous les cas être suffisamment solide pour améliorer
l’angle.
•• Si l’angle est déjà bien formé, les petits défauts peuvent être
effacés par enduisage, en fonction de la finition demandée.
Vérifiez quel enduit peut être appliqué sur le mastic de
Vérifier le résultat rebouchage pour obtenir un résultat harmonieux.

3.4.2. Réparation de cavités

•• Tous les travaux de préparation sont effectués. Le support est


solide et propre.

Préparer la surface à réparer

•• Appliquez suffisamment de produit de remplissage.


•• Placez le couteau quasi à la perpendiculaire sur la surface et
effectuez un mouvement en croix par rapport au premier
mouvement.
•• L’excédent de produit est ainsi éliminé des pourtours de la cavité,
il n’y a pas de relief et la cavité est bien remplie. Vérifiez ensuite si
la réparation doit encore être peaufinée.

Retirer l’excédent de produit


52
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.4.3. Réparation dans les coins

•• Les réparations peuvent se faire de la même manière qu’expliqué


ci-dessus. Ici, la réparation est plus difficile et requiert une plus
grande précision.

Appliquer soigneusement le produit de rebouchage

•• Si vous disposez de trop peu de temps, concentrez-vous sur un


seul côté (flèche rouge) et faites ensuite l’autre côté (flèche bleue).
•• Évitez d’appliquer trop de couches. Cela représente une perte de
temps et offre un travail de moindre qualité.

Traiter un côter à la fois

3.4.4. Réparation sur une plus grande surface

•• Lorsque des réparations plus étendues doivent être effectuées,


une longue latte en bois peut par exemple aussi vous aider à
obtenir de bons résultats.

Fixer un guide de rebouchage aligné


dans le plan du panneau

•• Veillez à ce que tout soit correctement fixé à la surface. En
fonction de la situation, la fixation peut se faire à l’aide de vis ou
de clous.
•• Veillez à ce que le matériel que vous utilisez soit traité, par
exemple, avec un produit à l’huile de lin. Il ne faut pas que le
produit de remplissage adhère à la latte en bois qui doit pouvoir
être retirée facilement lorsque le produit de remplissage aura
suffisamment séché.
•• Enfoncez le produit de remplissage dans la partie endommagée
et retirez l’excédent.

Introduire le produit dans la partie


endommagée et enlever l’excès de charge 53
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Répétez l’opération si la partie endommagée n’est pas


suffisamment bouchée.
•• Découpez soigneusement le long de la latte en bois à l’aide d’un
cutter pour faciliter l’enlèvement de la latte. Si vous avez utilisé des
clous et que vous voulez les retirer à l’aide d’une pince, exercez
une pression sur la latte en bois. Si vous ne le faites pas, vous
risqueriez d’abîmer la réparation.

Passer finement au cutter avant de


retirer la latte

•• Une belle ligne est à nouveau formée.


•• Poncez si c’est nécessaire et répétez les opérations jusqu’à obtenir
un bel angle.

L’angle endommagé est reformé

3.4.5. Colmatage du vitrage : Colmater le vitrage avec


du mastic de vitrier (à l’huile de lin)

•• Le vitrage est colmaté à l’aide d’un couteau à mastic. Malaxez le


mastic jusqu’à obtenir un ensemble souple.

Couteau à mastic

•• Veillez à ce que la pièce de bois qui va recevoir le mastic soit


recouverte au minimum d’une couche de peinture. Si nécessaire,
nettoyez le vitrage pour obtenir une bonne adhérence.

54 Le verre est nettoyé et le bois est traité


SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Appliquez le mastic sur la surface. Maintenez le couteau à mastic


bien contre le vitrage (flèche rouge) et contre le bois (flèche
verte).
•• Veillez à ce que le mastic n’empiète pas trop sur le vitrage. Le
mastic et la peinture qui y sera posée ne peuvent pas être visibles
de l’autre côté du vitrage.

Appliquer le mastic à partir d’un coin

•• En fonction de l’envergure, vous pouvez appliquer le mastic


d’abord autour du vitrage et ensuite seulement le lisser. Si vous
décidez de faire le travail en plusieurs fois, appliquez le mastic
jusqu’aux coins. Vous pouvez ainsi travailler côté par côté.
L’avantage de ce système est qu’il vous permet d’appliquer les
excédents d’un côté sur les autres côtés. En allant à chaque fois
jusqu’aux coins, vous évitez d’empiéter sur des côtés déjà faits
lorsque vous commencez un nouveau côté.


Appliquer le mastic sur tout un côté

•• Pour lisser l’ensemble, positionnez le couteau de la même


manière que pour l’application. Sur les côtés, travaillez dans un
angle de 45 degrés.

Lisser le mastic à 45°

•• Éliminez les excédents de mastic sur le vitrage (flèche rouge) à


l’aide de vos doigts. Effectuez un mouvement de rotation en vous
éloignant du mastic. Éliminez les excédents de mastic sur le bois
(flèche bleue) à l’aide du couteau à mastic.

Retirer l’excédent
55
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Vous obtenez un résultat lisse et soigné.

Le résultat est lisse et soigné


Le mastic peut également être destiné à des petites réparations
de bois, par exemple pour boucher des petits trous causés par des
clous. Cela n’est toutefois pas très courant en raison du temps de
séchage important et parce qu’il existe d’autres produits mieux
appropriés. Si votre finition se fait avec un système transparent, la
couleur devra être adaptée à la couche finale. Étant donné que les
couleurs du mastic se limitent au blanc, au naturel et au brun, cela
n’est pas toujours possible. Le mastic peut toutefois être peint avec
les pigments classiques. Pour ce faire, malaxez le mastic en y ajoutant
une poudre de pigment.
Le mastic peut être emballé dans des pots ou dans du plastique.
Avec une finition transparente, prenez garde aux taches d’huiles
qui apparaissent une fois que le liant du mastic est absorbé dans le
support.

Colmater le vitrage avec du mastic

•• Comme alternative au mastic de vitrier classique, les fabricants


ont créé des mastics qui remplacent parfaitement le mastic de
vitrier.
•• Ces mastics peuvent avoir différents liants, allant de résines
modifiées aux mastics hybrides, mais ont tous la même fonction.
Lisez attentivement la fiche technique.
•• Les mastics sont disponibles dans des tubes ou dans des tubes
sous pression. Pour les tubes sous pression, un pistolet est utilisé.
Il existe également des pistolets qui peuvent être raccordés à un
compresseur. Pour les mastics, un pistolet à mastic est utilisé. En
fonction du mastic, le fabricant peut proposer un pistolet à mastic
spécifique.
•• Selon le fabricant, différentes couleurs sont possibles, du noir au
blanc en passant par les teintes de brun et de gris.

56
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

La technique

•• La méthode de travail peut varier selon le produit (lisez la fiche


technique). Nous analysons ici une manière d’appliquer le mastic
sur le vitrage. Une cale à mastic en caoutchouc est utilisée.

Pistolet, cartouche et cale à mastic


en caoutchouc

•• Appliquez une quantité suffisante de mastic le long du vitrage.

Appliquer le produit
•• Faites glisser le caoutchouc contre la vitre et le bois. Vous obtenez
un résultat bien lisse.
•• Veillez à ce que le mastic n’empiète pas trop sur le vitrage. Le
mastic et la peinture qui y sera posée ensuite ne peuvent pas être
visibles de l’autre côté du vitrage.
•• En fonction de l’envergure, vous pouvez d’abord appliquer le
mastic tout autour du vitrage et ensuite seulement le lisser.
•• Si vous décidez de faire le travail en plusieurs fois, appliquez le
mastic jusqu’aux coins. Vous pouvez ainsi travailler côté par côté.
L’avantage de ce système est qu’il vous permet d’appliquer les
excédents d’un côté sur les autres côtés. En allant à chaque fois
jusqu’aux coins, vous évitez d’empiéter sur des côtés déjà faits
lorsque vous commencez un nouveau côté.
Lisser le produit

•• Sur les côtés, travaillez dans un angle de 45 degrés.

Former les angles à 45°


57
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Éliminez l’excédent de mastic sur le vitrage à l’aide du caoutchouc.

Retirer l’excédent sur le vitrage

•• Éliminez l’excédent de mastic sur le bois à l’aide du caoutchouc.

Retirer l’excédent sur le bois

•• Votre résultat final est lisse et soigné.

Le résultat est lisse et soigné

58
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.4.6. Colmatage avec de la pâte à bois


•• La pâte à bois est destinée à boucher trous et fissures.
•• Elle est surtout utilisée en combinaison avec des systèmes
incolores ou transparents, tels que vernis et laques.
•• La pâte à bois est conditionnée en pots et en tubes. Elle est
proposée en différentes couleurs : méranti, chêne clair, chêne
foncé et naturel.
•• Si vous travaillez sur du nouveau bois, il est conseillé de l’enduire
d’une première couche. Si vous bouchez d’abord les pores et que
Pâte à bois le produit déborde des pores, il s’infiltrera dans les fibres de bois et
sera visible dans la finition. La cellulose contenue dans le produit
pourra également pénétrer le bois et, en fonction de l’essence de
bois, faire des taches (cf. photo).
•• Comme la substance de base est la cellulose, le produit sèchera
rapidement (cf. fiche technique). La peinture peut rapidement
être appliquée ou la pâte à bois peut être appliquée une
deuxième fois. Si la pâte à bois dépasse de la surface, elle doit être
poncée.
•• Le peintre harmonisera la couleur avec la couche finale. Si la
couleur n’est pas proche de celle de la couche finale, la pâte à bois
restera visible (cf. photo).
Attention aux taches sur les bois non traités •• La pâte à bois peut être appliquée à l’aide d’un couteau à enduire.
Pour les petits trous de clous, un couteau à mastic peut être
utilisé. Selon la profondeur, il se peut que l’opération doive être
répétée.
•• Avec un système transparent, gardez toujours à l’esprit que les
petites réparations éventuelles peuvent être visibles. Le dessin du
bois n’est plus homogène. En fonction de l’essence de bois, une
réparation peut rester visible.

La réparation peut rester visible

3.4.7. Colmatage avec des bâtonnets de cire


•• Les trous de clous et petites réparations peuvent également être
bouchés à l’aide de bâtonnets de cire. Ils sont également utilisés
pour les réparations dans du parquet. On utilise alors un appareil à
souder qui fait fondre la cire.
•• Il existe une grande gamme de teintes, allant du blanc à de
nombreuses teintes de brun.
•• La cire se laisse facilement colorer en la faisant fondre au bain
marie et en y ajoutant des poudres de pigments parmi lesquelles
les couleurs terre sont les plus optimales.
Bâtonnets de cire
59
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.4.8. Enduisage sur bois


•• L’enduisage augmente le degré de finition des travaux de
peinture, surtout s’il s’agit d’une finition brillante.
•• L’enduisage permet d’aplanir toutes les caractéristiques de la
structure du bois (nervures, pores, nœuds).
•• En fonction du degré de finition, on peut:
»» enduire localement
»» enduire complètement
»» enduire en double couche

Où enduire

•• Principalement le bois en intérieur


•• Limiter l’enduisage à l’extérieur. Les différences de tension
peuvent fissurer l’enduit.
•• Les enduits spécifiquement conçus pour l’extérieur sont autorisés
(ex.: enduit à deux composants)

Choix de l’enduit

•• Les peintres en bâtiment choisissent un enduit acrylique en


dispersion aqueuse et des enduits en émulsion. L’enduit gras est
le moins utilisé étant donné que les fabricants, pour des raisons
écologiques, doivent passer à d’autres types d’enduit.

Outils

•• Généralement, le couteau modèle anglais de différentes largeurs


est utilisé.
•• Le format est choisi en fonction de la surface à travailler.
•• Pour les grandes surfaces, un couteau à enduire double lame ou
une spatule à lisser est utilisé(e).
•• Pour les surfaces courbées, il existe la gomme.

Soin et ordre

•• Sortez l’enduit du pot sans tacher les bords.


•• Retirez l’enduit à temps des couteaux.
•• Lorsque vous interrompez l’enduisage, recouvrez l’enduit d’un
film, d’un couvercle ou d’eau (enduit gras).
•• L’enduisage doit se faire avec grand soin, la couche doit être
propre et il ne peut rester d’excédents ou de reliefs sur la pièce
enduite.

Préparation

•• Le bois doit avoir une couche de fond.


•• Les anciennes couches de peinture doivent être dégraissées,
poncées et nettoyées.
•• Les éventuels travaux de réparation et de rebouchage doivent
être effectués au préalable.

60
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.4.9. Appliquer de l’enduit à laquer sur la surface


d’une porte lisse

•• Consultez la fiche technique avant de commencer l’enduisage.


Vous y trouverez entre autres l’épaisseur maximale de la couche
à appliquer avec ce type d’enduit. Une couche trop épaisse peut
fissurer l’enduit.
•• Si nécessaire, enduisez d’abord le(s) côté(s) et ensuite la surface
de la porte. La partie la plus visible est traitée en dernier lieu (la
surface de la porte).
•• Si pendant l’enduisage des côtés, de l’enduit se retrouve sur la
surface de la porte, retirez-le à l’aide du couteau.

•• La méthode de travail pour l’enduisage d’une surface de porte


lisse est identique à l’enduisage d’un mur (méthode de travail: cf. le
manuel ‘Supports de type enduit’).
•• Les photos illustrent la méthode de travail d’un gaucher. Pour un
droitier, la méthode est la même mais en miroir.
Démarrer par les tranches •• Commencez en bas à gauche et tirez une bande depuis l’angle
entrant vers la droite.

•• Une porte avec une hauteur standard (environ 2,10 m) pourrait être
enduite en quatre plans d’une hauteur de 50 à 60 cm.
•• Un peintre expérimenté le fera même en trois plans. C’est d’autant
plus faisable s’il applique consciencieusement la technique
d’enduisage.
•• En fonction de l’état de la porte, une deuxième couche peut
être nécessaire. Consultez la fiche technique pour savoir quand
appliquer la deuxième couche.
•• Continuez à enduire vers la droite (flèche bleue).
•• Tenez compte du chevauchement des couches (flèche rouge).
•• Vérifiez que de l’enduit ne se retrouve pas sous la porte. Si
nécessaire, éliminez les excédents d’enduit.
L’enduisage de la porte commence en bas
à gauche pour le gaucher

•• Un gaucher commence à enduire la deuxième partie de droite


à gauche (flèche bleue) et tire les bandes de haut en bas (flèche
verte).
•• Il est important de bien uniformiser l’enduit avec la partie déjà
enduite. Le chevauchement doit avoir une largeur de 10 cm
environ pour garantir un bon raccord avec la partie déjà enduite.
Autrement, ces couches seront certainement visibles dans la
couche finale.

Uniformiser en chevauchant les raccords


61
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Pour la troisième et la quatrième partie, l’enduisage se fait aussi


toujours de droite à gauche.

3.4.10. Colorer l’enduit


•• La couleur originale est généralement blanche
•• Un pigment universel peut être ajouté jusqu’à obtenir une teinte
pastel
•• Un enduit pigmenté offre une plus grande visibilité de l’enduit sur
un support blanc et permet un meilleur suivi
•• La couleur peut éventuellement être choisie en fonction de la
couche finale

3.4.11. Aperçu schématique de la technique


d’enduisage pour un droitier

La teinte de l’enduisage peut éventuellement être adaptée à celle de


la couche finale

62
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.5. Peindre des vernis en phase aqueuse


•• Suite à la législation COV, les fabricants de peinture ont dû
mettre tout en œuvre pour réduire la quantité de Composants
Organiques Volatils (ex.: white spirit et diluant synthétique) dans
leur produits et les adapter aux normes (vous trouverez plus
d’informations et d’explications sur la législation COV auprès du
CSTC, Centre Scientifique et Technique de la Construction, et
auprès des fabricants de peinture).
•• Cette législation a fait en sorte que les peintres en bâtiment ont
dû passer aux peintures en phase aqueuse pour les travaux en
intérieur.
•• Les peintures en phase aqueuse comportent moins de risques
pour la santé et l’environnement.
•• Sur le plan qualitatif, elles sont tout aussi fortes que les peintures
synthétiques utilisées par les peintres en bâtiment.
•• C’est avant tout un changement de mentalité que les peintres
ont dû effectuer. C’est surtout vrai pour les peintres qui, pendant
des années, ont utilisé des peintures synthétiques, le passage
des peintures synthétiques aux peintures en phase aqueuse
représentait un grand changement.
•• Travailler avec des peintures en phase aqueuse requiert une autre
approche que le travail avec des peintures synthétiques.

3.5.1. Préparation du support


•• Avant que le peintre puisse procéder à la préparation du support,
il doit savoir quel type de peinture (en phase aqueuse ou
synthétique) sera utilisé. Il devra en effet adapter la méthode de
ponçage en fonction.
•• Le film de peinture est plus fin à l’état sec que celui de la peinture
synthétique. Pour le dernier ponçage, le grain doit être très fin
pour ne pas créer de griffes dans le travail de peinture.
•• Utilisez la bonne épaisseur de grain et le bon type de grain (cf. le
chapitre sur le ponçage). Le grain P320 est idéal. Pour la peinture
synthétique, on peut effectuer la finition avec un grain P240 car le
film de peinture est plus épais à l’état sec que celui de la peinture
en phase aqueuse.
•• En fonction de l’état dans lequel l’élément à poncer se trouve, il
faudra peut-être appliquer un système de ponçage dégressif.

Exemple 1

•• Ponçage de grosses traces de rouleau et/ou de grosses coulées


avec un P120, partiellement ou sur l’ensemble de la surface.
•• Le passage du P120 au P320 est trop grand. Il faudra donc poncer
entre les deux avec un P180 pour enlever les souillures causées
par le P120.
•• Terminer le ponçage avec un P320.

63
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Exemple 2

•• Ponçage de petites particules, partiellement ou sur toute la


surface, avec un P180 (particules de poussières, petites coulées).
•• Terminer le ponçage avec un P320.

Exemple 3

•• Rafraîchir un travail de peinture en bon état.


•• Poncer avec un P320 ou matifier avec un tampon en nylon.

Dégraisser

•• Il est très important de bien dégraisser le support.


•• Les supports qui sont déjà peints et qui doivent à nouveau être
traités devraient également être dégraissés au préalable. Dans
les cuisines, la surface peut être fortement souillée. Les surfaces
à l’extérieur peuvent avoir été soumises à des intempéries et des
gaz d’échappement. Sans dégraissage, l’abrasif sera vite bouché.
Le ponçage peut également faire pénétrer la saleté dans la fibre
de bois.
•• Le bois nouveau doit également être dégraissé. Certaines
essences de bois ont des constituants gras.
•• Sachez quelles nouvelles essences de bois vont être traitées.
Certaines essences ne peuvent pas recevoir des produits en phase
aqueuse (ex.: le merbau), contrairement à d’autres essences qui
doivent être peintes avec des produits en phase aqueuse (ex.: le
padouk).
•• Soyez prudent avec l’ammoniaque. Il s’agit d’un bon dégraissant
et c’est la raison pour laquelle il est utilisé, mais il peut abîmer
des produits en phase aqueuse. Il existe sur le marché différents
dégraissants non nocifs pour l’environnement et pour l’homme.

3.5.2. Matériel

Brosses

•• Le matériel utilisé pour appliquer des peintures en phase aqueuse


est différent de celui utilisé pour la peinture synthétique.
•• Pour le travail à la brosse, on utilise des brosses aux fibres
synthétiques. Elles permettent un bon transport de la peinture,
sont lisses et ne gonflent pas. Il en existe différents types, parmi
lesquels la fibre Chinex est l’une des plus connues.
•• Les soies de porc se prêtent moins à la peinture en phase
aqueuse. Avec le temps, les poils se fendent et repoussent la
peinture sur la surface. Certains fabricants ont mis sur le marché
Brosses une brosse combinant soies de porc et fibres synthétiques.

64
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Rouleaux

Rouleau modacrylique

Comme la peinture doit être appliquée par couches consistantes


(épaisses), un rouleau modacrylique peut être utilisé (fibre
synthétique tissée à base d’acrylique). Il a une plus grande capacité
d’absorption de la peinture. Passez ensuite avec un petit rouleau à
vernis pour affiner la structure du rouleau.

Rouleau en feutre (polyester)


Rouleau modacrylique
Un rouleau en feutre (polyester) peut également être utilisé mais
absorbe moins de peinture. Passez ensuite avec un petit rouleau
à vernir pour affiner la structure du rouleau. Certains peintres
expérimentés utilisent ce rouleau pour appliquer la bonne épaisseur
de couche et finissent avec un rouleau à la structure fine. Ils ne
finissent pas avec un rouleau à vernir.

Rouleau en velours

Le rouleau en velours (fibres fermées en polyamide sur mousse


spéciale) est utilisé pour l’application de peintures synthétiques.
Finissez avec un rouleau moltoprène pour obtenir une structure très
fine.
Rouleau en feutre (polyester)
Rouleau à vernir

Un rouleau à vernir peut être utilisé dans un deuxième temps et


réduire à un minimum la structure du rouleau. Il est composé de
mousse en polyuréthane (aussi appelée moltoprène). Utilisez un
rouleau à vernir de bonne qualité. En fonction de la surface à peindre,
il peut avoir des côtés arrondis, droits ou combiner les deux.
Il peut également être utilisé pour finir une peinture synthétique.
Avant d’appliquer une peinture synthétique, certains peintres
expérimentés utilisent ce rouleau à vernir pour appliquer la bonne
épaisseur de couche et finissent avec un rouleau à la structure très
fine. L’avantage du rouleau à vernir est qu’il ne contient pas de fibres.
Aucune fibre ne peut donc se retrouver dans la peinture. La peinture
Rouleau en velours synthétique colle plus que la peinture en phase aqueuse, ce qui
augmente le risque de présence de fibres dans la peinture.

•• Pour les rouleaux avec fibres utilisés pour appliquer de la peinture,


il est préférable de d’abord les tremper dans l’eau et de passer
ensuite votre main dessus pour retirer les fibres détachées. Passez
ensuite un papier sur le rouleau pour absorber les restes d’eau.
•• Si vous utilisez de la peinture synthétique, faites cette opération
de préférence le jour précédent pour qu’il n’y ait pas de mélange.
•• Si vous placez une dernière couche de peinture, il est même
préférable (le cas échéant) d’utiliser un rouleau à fibres qui a déjà
été utilisé. Ce n’est pas toujours faisable. En fonction du projet
auquel travaille le peintre, il ne sera pas toujours possible, pour
Rouleau à vernir des raisons financières, de les nettoyer.
65
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.5.3. Les facteurs environnementaux


Il faudra davantage tenir compte des facteurs environnementaux.
•• Température minimale: environ 10 °C - température maximale:
environ 25 °C.
•• Évitez, dans la mesure du possible, les courants d’air et le vent. Ils
rétractent la peinture.
•• Évitez de peindre en plein soleil ou de peindre des surfaces qui
sont chaudes.
•• L’humidité relative de l’air doit être inférieure à 85%.
•• Maintenez la température minimale du support au-dessus du
point de rosée.
•• Les conditions optimales sont: 16°C avec une humidité relative de
l’air de 60%.
•• Le support : déjà peint ou non. Un support en bois neuf absorbera
plus rapidement la peinture. Le temps de travail du bois (temps
ouvert) est donc plus court.

Le point de rosée

•• Comme le peintre devra peindre tous les supports d’intérieur avec des
peintures en phase aqueuse, le risque de condensation est présent.
•• Le point de rosée est la température jusqu’à laquelle l’air doit être
refroidi pour être saturé (pour une quantité de vapeur d’eau et de
pression équivalentes). Un refroidissement plus long - sous cette
température - crée une condensation.

Humidité relative de l’air

•• Elle indique, pour une température et pression de l’air déterminées,


le pourcentage de quantité de vapeur d’eau qui se trouve dans l’air
par rapport à la quantité maximale de vapeur d’eau.

Épaisseur de la couche

•• Les peintures en phase aqueuse doivent être appliquées par couches


plus épaisses (plus consistantes) que les peintures synthétiques.
•• Généralement, leur processus de séchage est physique (par
évaporation de l’eau). Une fois l’eau évaporée, il reste les
substances solides qui forment un film de peinture sèche.
•• Les peintures alkydes (synthétiques) sèchent par oxydation
(absorption d’oxygène).
•• Le reste de matière solide est plus important qu’avec les peintures
en phase aqueuse. Le film de peinture sèche est plus épais.
•• Vous retrouverez les épaisseurs de couche conseillées sur les
fiches techniques du fabricant.
•• Si une épaisseur de couche trop fine est appliquée, de fines lignes
seront visibles. La peinture ne s’étale pas et la brillance n’est pas ce
qu’elle doit être. Une épaisseur de couche trop importante donne
un résultat grossier et rayé. La peinture pourrait couler. Appliquer
une mauvaise épaisseur de couche ou la présence de griffes dans
la peinture peuvent représenter un surcoût important. L’épaisseur
de couche sèche pour les peintures en phase aqueuse se situe
66
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

entre 30 et 35 µ (microns) pour une application à la brosse. En


millimètres, cela équivaut à 0,030 et 0,035 mm. Les erreurs ne sont
donc pas si faciles à masquer avec une simple couche de peinture
supplémentaire.
•• Gardez à l’esprit que l’épaisseur de couche sera moins importante
si la peinture est appliquée au rouleau plutôt qu’à la brosse.
Une épaisseur de couche trop importante pourra entraîner des
coulées de peinture.
•• La peinture en phase aqueuse est vendue prête à l’emploi.
Pour la peinture de surfaces plus importantes, la peinture peut
éventuellement être allongée (allonger = ajouter moins de 5%
d’eau; diluer = ajouter plus de 5% d’eau).
•• N’oubliez pas que le solvant de la peinture commence à
s’évaporer pendant le travail. La peinture s’épaissit et s’étale moins
facilement. Palliez ces défauts si nécessaire.
•• Malgré une différence d’épaisseur de couche, nécessaire en
fonction du type de peinture, le résultat ligné obtenu avec la
brosse lorsque la peinture est encore humide reste le même.
En fonction du type de peinture, ces lignes s’estomperont voire
disparaîtront complètement une fois que la peinture est sèche. Il
est donc très important que le peintre veille à avoir un éclairage
sur son travail pour voir si une bonne épaisseur de couche est
appliquée, si la peinture est bien répartie et si tous les endroits
sont bien recouverts. Pour les peintures en phase aqueuse, le
risque que de la peinture s’écoule dans les coins et les cavités
est plus important. Vérifiez qu’il n’y ait pas de coulées et de
formations de flaques.
•• Le résultat de la surface peinte peut être jugé au mieux le jour
suivant, étant donné que le film de peinture se tend au séchage.
Un résultat plus net est obtenu.

L’épaisseur de couche humide peut être mesurée à l’aide d’une jauge


peigne. Attention, le fonctionnement de la jauge cause certains dégâts.
Prenez la mesure sur une partie humide juste avant le dernier coup de
brosse pour éviter d’abîmer la partie déjà peinte. La jauge peigne peut
être utilisée pour montrer aux apprentis peintres la bonne épaisseur
de couche. Pour les nouveaux types de peinture, la jauge peut s’avérer
utile pour rechercher la bonne épaisseur de couche.

•• Peindre est avant tout une question de feeling. Avec l’expérience,


Mesurer l’épaisseur de la couche de peinture vous apprendrez à comprendre les différents types de peinture et
appliquée (Jauge à peigne) à rechercher un bon éclairage sur la surface peinte pour pouvoir
observer le résultat.

Blocage

Les peintures en phase aqueuse sont plus sensibles au ‘blocage’.


Lorsque les parties pivotantes d’une fenêtre doivent être peintes,
essayez de les peindre un certain temps à l’avance. Lorsque vous
fermez la partie pivotante, une friction (pression) se crée entre les
parties qui se touchent. Lorsque, le jour suivant, une personne ouvre
la partie pivotante, le film de peinture risque d’être endommagé.
67
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.5.4. Application d’une peinture en phase aqueuse sur


une porte lisse

•• Tous les travaux préparatoires sont terminés et la porte est prête à


être peinte.
•• Deux différentes méthodes de finition sont ici abordées:
au rouleau et à la brosse. Il est possible que le client ait une
préférence particulière.

3.5.5. La méthode au rouleau


•• Utilisez le matériel adéquat.
•• Nous avons opté ici pour un bac à rouleaux profond. Sa hanse en
facilite l’utilisation et les rouleaux peuvent être accrochés sur le
bord. Tous les bacs à rouleaux ne sont pas aussi pratiques. Utilisez
des brosses avec des poils synthétiques. Comme la peinture doit
être appliquée par couches consistantes (épaisses), un rouleau
modacrylique peut être utilisé (fibres synthétiques tissées à base
d’acrylique). Il a une plus grande capacité d’absorption de la
peinture. Un rouleau en feutre (polyester) peut également être
utilisé mais absorbe moins de peinture.
•• Pour la couche de finition, utilisez un rouleau à vernir (mousse en
Le matériel nécessaire
polyuréthane, aussi appelée moltoprène) de bonne qualité qui est
arrondi des deux côtés. Les rouleaux aux côtés droits créent plus
facilement des lignes.
•• S’il s’agit d’une nouvelle porte, le bas de la porte doit également
recevoir deux couches de peinture pour ne pas être abîmé lors du
nettoyage du sol.

•• Lorsque la porte est peinte d’un seul côté, peignez le bon côté. Il
en va de même pour l’étape préalable du ponçage de la porte.
•• Les épaisseurs de porte sont peintes en premier lieu car elles sont
moins visibles.
•• Utilisez une brosse. En effet, le rouleau dépasse l’épaisseur de la
porte et, étant donné que la peinture en phase aqueuse nécessite
une application par couches consistantes, appliquer trop de
peinture sur l’épaisseur de la porte entraînerait des travaux de
Peindre les tranches nettoyage supplémentaires et une perte de temps.
•• Les charnières et les gonds peuvent éventuellement être
recouverts de bande de masquage.

•• Utilisez le rouleau modacrylique ou le rouleau en feutre


(polyester) pour appliquer la peinture.
•• Divisez la porte en quatre parties et appliquez des couches
consistantes (épaisses) de peinture.
•• Un peintre expérimenté adaptera éventuellement sa méthode
de travail. Si les circonstances le permettent, la porte peut
éventuellement être divisée en trois parties.

Peindre ensuite les grandes faces


68
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Passez le rouleau sur la largeur pour obtenir une bonne répartition


de la peinture.
•• Faites de même pour les trois autres parties.

Passer le rouleau sur la largeur,


subdiviser le travail en 3 ou 4 parties

•• Pour la dernière partie, peignez la partie du bas à l’aide de la


brosse; elle permet d’aller plus loin que le rouleau.

Ne pas oublier le bas de porte

•• Une fois que la porte est entièrement recouverte de peinture,


peignez l’ensemble une dernière fois de haut en bas pour être
sûr que les quatre parties forment un ensemble homogène.
Évidemment, toutes ces opérations doivent se faire rapidement.

Repasser sur l’ensemble de la surface pour


homogénéiser la peinture

•• Passez le rouleau à vernir sur la largeur du bas de la porte.


•• Il permet d’affiner l’ensemble et d’obtenir un résultat bien lisse.

Terminer au rouleau à vernir


69
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• La peinture se tend au séchage. Le résultat optimal n’est visible


que le(s) jour(s) suivant(s).
•• Évitez que le rouleau ne soit enduit de peinture avant son
utilisation. Cela pourrait laisser des traces de peinture sur la porte.
•• N’exercez aucune pression lorsque vous repassez sur la peinture.
Vous éviterez ainsi des traces apparentes de rouleau.
•• Observez la porte aussi sous un autre angle. Cherchez à avoir un
bon éclairage pour éviter les mauvaises surprises.
•• Vérifiez que la structure du rouleau reste bien fine après le
repassage. S’il y a encore suffisamment de temps ouvert, la
structure du rouleau qui était visible avant le repassage pourrait
réapparaître et cela signifierait que vous êtes repassé trop tôt.
•• Lorsque vous repassez, il est important de bien regarder les
bandes que vous venez d’appliquer. S’il y a encore suffisamment
de temps ouvert, les bandes bien roulées s’estomperont plus
rapidement. À mesure que le temps ouvert diminue, les traces
prendront plus de temps à disparaître.
•• Le timing est donc très important pour le repassage.
•• Gardez à l’esprit que les conditions de séchage peuvent changer
si vous peignez une porte dans une autre pièce. Un autre support
ou des changements climatiques requerront des adaptations de
l’application.
•• Les conditions ne se prêteront pas toujours à cette méthode (ex.:
températures chaudes, bois nu, support enduit).
•• Finissez immédiatement les différentes parties si les conditions ne
sont pas favorables. Appliquez la peinture sur la première partie et
repassez directement avec le rouleau à vernir. Répétez l’opération
pour les différentes parties. Veillez à ce que les quatre parties se
chevauchent bien.

3.5.6. La méthode à la brosse


•• Utilisez le rouleau modacrylique ou le rouleau en feutre
(polyester) pour appliquer la peinture. Utilisez une grande brosse
pour repasser ensuite sur la peinture appliquée au rouleau. Nous
avons opté ici pour une brosse plate. Pour peindre les côtés, vous
pouvez utiliser une petite brosse et/ou un pinceau.
Le matériel nécessaire


•• Divisez la porte en quatre parties et appliquez la peinture à l’aide
du rouleau en modacrylique ou en feutre (polyester).
•• Il faut appliquer une quantité suffisante de peinture pour pouvoir
repasser ensuite avec la brosse.
•• Si vous n’êtes pas sûr de la bonne épaisseur de couche, vous
pouvez, en guise de test, tirer une bande ou deux avec la brosse
sur la partie peinte au rouleau et analyser sur base des lignes
créées si l’épaisseur de couche est effectivement bonne.


Caler la porte
70
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Une fois que la porte est peinte, passez d’abord la brosse dans le
sens de la largeur pour vous assurer que le bas est entièrement
recouvert de peinture.
•• Passez la brosse sur toute la longueur de la porte et répétez
l’opération jusqu’à ce que la porte soit entièrement peinte.
•• Le positionnement de la brosse est important. Il faut aussi sentir
quelle pression exercer pour que la peinture s’applique bien et
crée un bel ensemble.
•• Effectuez un contrôle intermédiaire. Rectifier le tir en phase finale
peut s’avérer trop tard.
•• Créez des lignes bien parallèles à la longueur.

Créer des lignes parallèles à la longueur

3.5.7. Application d’une peinture en phase aqueuse sur


une porte à panneaux

•• Ce point explique comment appliquer une peinture en phase


aqueuse sur une porte à panneaux. Lors du développement de
cette méthode, il a été tenu compte qu’il s’agissait de la première
fois que vous peignez une porte à panneaux. Nous sommes
partis de la situation de départ du peintre. Il ne s’agit que d’une
possibilité parmi d’autres pour mener à bien ce travail. Cette
méthode tient compte des aspects qualitatifs et quantitatifs.
•• Tous les travaux préparatoires ont été effectués et la porte est
prête à être peinte.
•• Utilisez le matériel adéquat.
•• Comme la peinture doit être appliquée par couches consistantes
(épaisses), un rouleau modacrylique peut être utilisé (fibres
synthétiques tissées à base d’acrylique). Il a une grande capacité
d’absorption de la peinture. Un rouleau en feutre (polyester) peut
également être utilisé mais absorbe moins de peinture.
Le matériel nécessaire

•• Peignez la bonne épaisseur de la porte (flèche rouge) lorsqu’un


seul côté de la porte doit être peint (flèche bleue). Il en va de
même pour l’étape préalable du ponçage de la porte.
•• Les épaisseurs de porte sont peintes en premier lieu car elles sont
moins visibles.
•• Utilisez une brosse.
•• Les charnières peuvent éventuellement être recouvertes de
bande de masquage.

Peindre la tranche de porte liée au bon côté


71
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Avant de peindre la porte, vous pouvez éventuellement


appliquer une bande de masquage le long des panneaux pour
ne pas perdre de temps. N’oubliez pas que la peinture en phase
aqueuse laisse plus rapidement des traces puisqu’elle sèche plus
rapidement.
•• Un professionnel effectuera la finition d’un panneau de porte à la
brosse. Elle offre le meilleur résultat final.
•• Bien sûr, un pistolet de peinture adéquat permet également
d’obtenir un résultat bien lisse.
•• Une application au rouleau crée un résultat final moins beau.
La structure du rouleau est encore visible, ainsi que des rayures
causées par la brosse aux endroits non accessibles avec le rouleau.

Placer les bandes de masquage

•• Peignez au rouleau la moitié du panneau supérieur. Il n’est pas


toujours possible de passer sur toute la longueur du panneau en
un seul trait, étant donné que l’épaisseur de couche doit rester
suffisamment épaisse. Les circonstances ne le permettront pas
toujours non plus (ex.: température, bois nu, enduit). Un peintre
expérimenté adaptera éventuellement sa méthode en fonction
des circonstances.
•• Appliquez de grosses couches de peinture à l’aide du rouleau.
L’objectif est ensuite d’y passer la brosse. Cette manière de
procéder vous permettra d’augmenter votre vitesse de travail.
•• L’application directe avec la brosse n’est pas impossible, mais, si les
conditions ne sont pas optimales, cette technique alla prima est
plus difficile.
Peindre le panneau supérieur

•• Peignez la deuxième partie.


•• Les plates-bandes (flèche rouge) devraient logiquement être
peintes en premier lieu mais, étant donné qu’il s’agit ici d’un grand
panneau qui nécessite plus de temps, elles seront traitées après
que le parement ait été peint au rouleau. Autrement, les parties
plus profondes commenceraient déjà à sécher.

Les plates-bandes sont peintes


72 après le parement
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Une fois le panneau peint, la plate-bande qui entoure le panneau


est peinte.
•• C’est ici que la bande de masquage trouve tout son sens. Sans
bande, vous devriez nettoyer les côtés, ce qui est presque
impossible en raison du temps restant pour finir le panneau.

Peindre la plate-bande

•• Passez la brosse le plus vite possible sur le grand panneau.


•• Cela peut se faire éventuellement avec une grande brosse plate.
Commencez dans le bas du panneau et effectuez un mouvement
descendant (flèche rouge). Ainsi, la peinture ne se retrouve pas
sous le rebord (flèche bleue).
•• Faites de même sur toute la largeur.

Glisser la brosse sur le panneau

•• Peignez ensuite toute la largeur en effectuant un mouvement


ascendant.
•• C’est une question de feeling. La position de la brosse est
importante, ainsi que la pression que vous exercez pour bien
étaler la peinture uniformément.

•• Observez votre travail aussi sous un autre angle, pas uniquement


depuis votre position de travail. Essayez d’avoir un bon éclairage
pour éviter les mauvaises surprises.


La position et la pression sur la brosse
sont importantes 73
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Contrôlez à nouveau les plates-bandes. Lorsque vous peignez le


panneau, vous ne pouvez éviter de toucher les parties du haut
et du bas qui sont en profondeur, étant donné que votre brosse
dépasse le panneau.
•• Comme la peinture est plus épaisse, elle peut plus rapidement
boucher les parties en profondeur. Si nécessaire, corrigez cela au
pinceau pendant le temps ouvert.

Dernières retouches

•• Peignez le panneau du bas à l’instar du premier panneau.

Même processus pour le panneau inférieur

•• Retirez délicatement la bande de masquage autour des panneaux.

Retirer la bande de masquage

•• Lorsque vous peignez la partie extérieure autour des panneaux,


essayez de réduire les joints (raccords) à un minimum.
•• Essayez de placer les raccords hors du champ de vision.
•• Appliquez éventuellement une bande de masquage pour gagner
de la vitesse et pour obtenir une jonction bien droite.

Délimiter les zones restantes


74
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Peignez d’abord la partie entre les deux panneaux. Retirez la


bande de masquage.

Le mascage permet de limiter les raccords

•• Commencez en bas contre la bande de masquage jaune et


peignez vers la gauche.

Commencer en bas contre la bande


de mascage

•• Peignez dans le sens des flèches. Cette méthode permet un travail


rapide et garantit un beau résultat final.
•• Les derniers coups de brosse sur les parties verticales se font dans
un mouvement ascendant.
•• Harmonisez bien les différentes parties pour obtenir un bel
ensemble homogène.
•• Effectuez régulièrement des contrôles pendant votre travail.
La peinture en phase aqueuse sèche plus rapidement que la
peinture synthétique. En fonction des circonstances, le temps
pour rectifier le tir peut être très limité.
•• Veillez à ce que les parties déjà peintes ne soient pas touchées.
•• Retirez la bande de masquage et peignez jusqu’à l’endroit où vous
avez commencé.
•• Bien sûr, pour peindre la partie qui entoure les panneaux, vous
pourriez aussi commencer dans le bas à gauche et partir vers la
droite (en miroir).
•• Vérifiez l’ensemble.

Peindre dans le sens des fl èches.


Cette méthode permet un travail
rapide et garantit un beau résultat final.

75
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.6. Appliquer une peinture synthétique

3.6.1. Application d’une peinture synthétique sur une


porte lisse

•• La méthode de travail qui est utilisée avec le système de peinture


en phase aqueuse peut s’appliquer au système de peinture
synthétique.
•• En fonction des circonstances, le travail de peinture sera plus
confortable étant donné que le temps ouvert est plus long que
celui des peintures en phase aqueuse.
•• La méthode au rouleau peut éventuellement être adaptée en
divisant la porte en trois parties au lieu de quatre.
•• L’épaisseur de couche à appliquer est différente. La peinture
synthétique est appliquée en couches plus fines que la peinture
en phase aqueuse. Recherchez la bonne épaisseur de couche en
fonction d’une application au rouleau ou à la brosse.
•• Pour l’application de la peinture synthétique, utilisez des brosses
en soies de porc.
•• Si vous utilisez un rouleau, optez pour un rouleau superflock (avec
des fibres en polyamide très rapprochées, aussi appelé rouleau en
velours).
•• Pour la finition, vous pouvez utiliser le rouleau à vernir pour affiner
Rouleaux la structure, comme avec la peinture en phase aqueuse.
•• Un peintre expérimenté pourrait n’utiliser que le rouleau à vernir.
L’avantage est qu’aucun poil du rouleau ne peut se retrouver dans
la peinture de la porte. L’inconvénient est qu’il absorbe moins
de peinture et que le rouleau pourrait glisser sur la surface de la
porte.
•• Si vous voulez terminer à la brosse, la peinture peut être
appliquée avec le rouleau superflock et ensuite repassée avec la
brosse en soies de porc.
•• Il est également possible de peindre directement à la brosse.
Peignez d’abord la partie supérieure et les côtés. Partagez la
surface en deux parties, la partie supérieure pouvant être plus
grande que la partie inférieure. La jonction des deux surfaces
est ainsi située sous le champ de vision, diminuant le risque de
critique si le peintre chevauche mal les deux parties.
•• Dans un premier temps, l’objectif est toujours d’obtenir une
surface homogène, indépendamment de la méthode adoptée
par le peintre.
•• Selon les circonstances, il se peut que la peinture doive être
allongée.

76
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.6.2. Application d’une peinture synthétique sur une


porte à panneaux

•• La méthode de travail qui est utilisée avec le système de peinture


en phase aqueuse peut s’appliquer au système de peinture
synthétique.
•• En fonction des circonstances, le travail de peinture sera plus
confortable étant donné que le temps ouvert est plus long que
celui des peintures en phase aqueuse.
•• La peinture synthétique est appliquée en couches plus fines que
la peinture en phase aqueuse. Déterminez la bonne épaisseur de
couche en fonction de la méthode de finition.
•• Pour l’application d’une peinture synthétique, vous opterez pour
un rouleau superflock ou pour une brosse en soies de porc.
•• Si vous optez pour la même méthode, appliquez la peinture avec
le rouleau pour ensuite repasser avec la brosse. Pour les panneaux,
utilisez un rouleau superflock. Passez ensuite la brosse sur le
panneau.
•• Si les circonstances le permettent, vous pouvez évidemment
peindre immédiatement à la brosse. Si nécessaire, allongez
légèrement la peinture.

3.6.3. Peindre un encadrement de porte


•• La méthode présentée ici s’applique tant aux peintures en phase
aqueuse qu’aux peintures synthétiques.

•• Lorsque vous effectuez les préparations du support, il est


important que la bonne partie soit poncée si l’encadrement de
porte n’est peint que d’un seul côté.
•• Observez l’endroit où la porte rejoint l’encadrement de porte pour
Protéger les parties visibles pouvoir juger ce qui devra être poncé et finalement peint.

•• Peignez d’abord les parties qui sont moins visibles (les parties en
profondeur) et ensuite les parties qui sont visibles.
•• Recouvrez éventuellement les charnières avec une bande de
masquage.
•• Si le châssis de porte doit être peint des deux côtés, finissez
le châssis de porte d’une chambre et ensuite celui de l’autre
chambre.
•• Commencez par le bas dans la partie la plus profonde et travaillez
vers le haut. Il importe peu que vous commenciez à gauche ou à
droite.
•• Effectuez un contrôle intermédiaire des parties déjà peintes.

Peindre dans le sens de la flêche pour


obtenir un beau résultat
77
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Travaillez ensuite du haut vers le bas.


•• Vous gagnerez ainsi de la vitesse.

Poursuivre les flêches

•• Peignez le côté extérieur.


•• Veillez à ne plus toucher la partie la plus profonde.

Peindre le chambranle

•• Travaillez à nouveau du haut vers le bas.


•• Vérifiez l’ensemble.

Suivre les flèches

78
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.6.4. Peindre un châssis de fenêtre


•• La méthode présentée ici s’applique tant aux peintures en phase
aqueuse qu’aux peintures synthétiques.
•• Choisissez la bonne épaisseur de brosse(s). Choisissez également
le bon type de poil, en fonction du type de peinture.
•• Collez éventuellement une bande de masquage sur le verre et/ou
autres obstacles, si cela est prévu.
•• Veillez aussi à ne pas griffer le verre lors du ponçage.

Peindre un châssis de fenêtre

•• Peignez d’abord les parties fixes pour qu’elles soient suffisamment


sèches. Si le client n’est pas présent à la fin du travail journalier, les
fenêtres devront être fermées. Contrôlez le jour suivant s’il y a des
défauts. Réparez-les si nécessaire.
•• Lorsque vous effectuez les travaux de préparation, veillez à ce que
les bons côtés soient poncés.
•• Dans l’exemple, cela revient, pour le côté extérieur, à la partie
jusqu’à la flèche. Lorsque la fenêtre est ouverte, il faut que le
résultat soit homogène. Si vous regardez de l’extérieur vers
l’intérieur, la même couleur doit être visible.
•• Lorsque la fenêtre est fermée, le petit côté où pointe la flèche
noire doit former un tout avec le reste du côté intérieur.

•• Peignez d’abord la partie fixe et ensuite la partie pivotante. Vous


Poncer les côtés droits
éviterez ainsi de toucher la peinture ou que les parties déjà
peintes se retrouvent contre le mur.
•• Peignez d’abord les parties moins visibles. Il s’agit des parties plus
profondes (entre les flèches bleues).
•• Commencez dans un coin intérieur et peignez ce côté sur toute la
largeur (entre les flèches bleues). Cela vous permet de gagner de
la vitesse. Finissez l’ensemble de la partie la plus profonde.
•• Vérifiez systématiquement les parties qui viennent d’être peintes
à l’aide d’un éclairage. S’il y a encore des erreurs dans la couche
de peinture, il sera facile de les corriger tant que la peinture est
encore humide.
•• Pour peindre ces parties, les peintres optent encore trop souvent
pour l’usage exclusif du pinceau. Le travail au pinceau n’est pas
rapide et peut entraîner une mauvaise répartition de la peinture.
Choisissez donc la brosse adéquate.
Peindre d’abord le dormant (partie fixe) •• La brosse n’atteindra pas toujours les parties les plus profondes ou
les coins. À ce moment-là alors, utilisez un pinceau pour rectifier
où nécessaire.
79
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Contrôlez les parties qui ne peuvent pas être peintes. Veillez à


avoir un chiffon propre à disposition pour enlever la peinture si
nécessaire. N’attendez pas trop longtemps avant d’effectuer votre
contrôle car, en fonction du type de peinture et des circonstances,
il faut agir vite.
•• Après avoir peint les parties les plus profondes, la partie visible
de la partie fixe peut être finie (entre les flèches rouges). Évitez au
maximum de créer des raccords (joints). Faites rejoindre le raccord
à l’endroit le moins visible. Dans le cas de cette fenêtre, le raccord
(ligne bleu clair) se fera dans le bas.
•• Peignez entièrement les alentours de la partie fixe (flèche mauve)
Suivre le sens des flèches pour rejoindre la flèche bleu clair.

•• Attention, dans la plupart des cas, les charnières et les poignées


ne peuvent pas être peints. Les caoutchoucs d’étanchéité ne
peuvent pas non plus être peints. Retirez-les si possible. Sinon,
vous pouvez délimiter la surface à peindre à l’aide d’une ligne. Il
est également possible de coller une bande de masquage, ce qui
n’est pas si facile sur le caoutchouc.
•• Peignez la partie pivotante en dernier lieu.
•• Si possible, appliquez une bande de masquage sur le verre. Pour
les peintures en phase aqueuse, cela permettra un travail plus
fluide, étant donné que plusieurs surfaces plus importantes
peuvent être peintes simultanément.
•• Si vous avez opté pour le traçage d’une ligne, votre travail sera
plus divisé.
•• Ici aussi, évitez au maximum de créer des raccords (joints).
•• La partie latérale, supérieure, inférieure et les châssis sont
immédiatement peints en même temps que la partie visible
(flèches mauves). Cette méthode n’est applicable que lorsque
le verre a été recouvert d’une bande de masquage. Sinon, il faut
davantage diviser le travail.
•• Faites à nouveau rejoindre le raccord au point le moins visible
(flèche bleu clair).
•• Peignez dans le sens des flèches mauves.
Peindre les ouvrants
•• À la fin, veillez à bien raccorder avec le point de départ (flèche
bleu ciel).
•• Il est évidemment possible de travailler dans le sens inverse.
•• Vérifiez l’ensemble.

80
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.6.5. Peindre une fenêtre de toit


•• Peindre une fenêtre de toit n’est pas une épreuve facile car
certaines parties sont difficiles d’accès pour le peintre. Il est dès
lors indiqué de détacher la partie pivotante de la partie fixe.
•• Obtenez éventuellement des informations auprès du fabricant
pour savoir comment retirer la partie pivotante.
•• Tenez compte des conditions météorologiques, car le séchage de
la partie pivotante et de la partie fixe requiert un certain temps.
•• Tant la partie pivotante que la partie fixe est en fait considérée
comme une partie intérieure pour le peintre.
•• Dans le cas présent, une peinture en phase aqueuse présente
certains avantages. Étant donné qu’elle sèche plus vite, la partie
pivotante peut être replacée plus rapidement. En fonction du
temps et des circonstances, il est également possible d’appliquer
deux couches en une journée et la partie pivotante ne devra donc
être retirée qu’une seule fois.
•• Si possible, ne fermez pas la fenêtre, mais laissez-la légèrement
entrouverte pour permettre un temps de séchage suffisamment
long. Les peintures en phase aqueuse sont sensibles au ‘blocking’.
Une fenêtre de toit Lorsque la peinture est comprimée à plusieurs endroits et que
le séchage se fait mal, elle peut coller et causer des dégâts aux
couches de peinture.
•• En raison de certaines circonstances (ex.: pluie ou avancement
du chantier), la méthode de travail peut devoir être modifiée.
Commencez éventuellement par peindre les parties qui sont
facilement accessibles, retirez la partie pivotante et peignez les
parties restantes seulement après un temps de séchage suffisant.
•• Faites attention aux joints en PVC et aux autres parties telles que
les points d’articulation. Ils ne peuvent pas être peints. Délimitez
une ligne de peinture ou utilisez une bande de masquage.
•• Lorsque vous peignez, tenez compte des principes de base. Ils ont
déjà été présentés dans la partie expliquant comment peindre un
châssis de fenêtre.

81
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.7. Travail de vernissage

3.7.1. Vernir une porte à panneaux


•• Tous les travaux préparatoires sont terminés et la porte à
panneaux est prête à être vernie.
•• Cette méthode s’applique aux vernis en phase aqueuse et
synthétiques.
•• Choisissez la brosse adéquate en fonction du produit:
»» vernis synthétique => soies de porc
»» vernis en phase aqueuse => poils synthétiques.
•• Si nécessaire, allongez le vernis (support vierge). Consultez la fiche
technique du produit.
•• Contrôlez soigneusement les parties déjà vernies. Avec un
système incolore, il est très important de rechercher l’éclairage.
Il y a peu ou pas de changement de couleur apparent et le
risque d’oublier des parties est donc plus important. Une bonne
méthode permet d’y remédier en grande partie.
•• Vernissez d’abord la partie supérieure et ensuite la/les partie(s)
Porte à panneaux latérale(s) de la porte. Si du vernis se retrouve sur la surface,
enlevez-le à l’aide d’un chiffon.

•• Peignez ensuite la partie la plus profonde autour du grand


panneau. Étalez le vernis, mais ne finissez pas encore. Lorsque
vous vernirez le panneau intérieur, ce côté sera encore touché.

Vernir la plate-bande

•• Si du vernis se retrouve à l’extérieur de la partie la plus profonde,


enlevez-le à l’aide d’un chiffon.

Eliminer l’excédent à l’aide d’un chiffon


82
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Prenez suffisamment de vernis sur la brosse et commencez


au milieu du panneau à tirer des bandes sur toute la verticale.
Répétez l’opération sur toute la largeur de la surface.
•• On part du milieu de la surface pour obtenir une répartition égale.

Tirer des bandes sur toute la verticale

•• Peignez en croix en repassant sur le vernis à l’horizontale. Pour


cette opération, il ne faut plus prendre de vernis.
•• Si le vernis commence déjà à coller, c’est que vous n’en avez pas
appliqué suffisamment.

Croiser à l’horizontale sans verni

•• Pour la finition du panneau, allez d’abord avec la brosse vers le


bord (flèche rouge) et ce, sur toute la largeur.
•• Si vous partez du bord vers le haut, du vernis se retrouvera sous le
bord (flèche noire), causant des coulées.

Passer un coup de brosse


dans les plates-bandes 83
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Finissez les bords sur l’ensemble de la longueur dans un


mouvement ascendant.
•• Finissez également la partie la plus profonde à gauche et à droite.
•• Vérifiez le panneau.

Finir le travail en brossant vers le haut

•• Travaillez également les parties au-dessus et en dessous de la


partie en profondeur. Ces parties n’avaient été que divisées et non
pas encore finies.

•• Corrigez si nécessaire les parties horizontales des coins du haut et


du bas à l’aide d’un pinceau et ce, pendant le temps ouvert.
•• En refermant le coin supérieur, le vernis peut couler sur le
panneau. Il se peut que des coulées apparaissent dans la partie du
bas plus en profondeur.
•• Vernissez le panneau inférieur de la même manière que le
panneau supérieur.

Corriger si nécessaire

•• Lorsque vous vernissez la partie extérieure autour du panneau,


essayez de réduire les joints (raccords) à un minimum.
•• Vernissez la partie qui se trouve entre les panneaux (flèche verte).
Arrêtez-vous où la partie horizontale et la partie verticale se
rejoignent (flèche rouge).

Vernir la traverse médiane

84
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

•• Démarrez dans le bas (ligne rouge) et vernissez dans le sens des


flèches. Cette méthode permet un travail rapide et garantit un
beau résultat final.
•• Les derniers coups de brosse sur les parties verticales se font dans
un mouvement ascendant.
•• Dans l’ensemble, le dernier coup de brosse doit toujours se faire
dans le sens de la fibre de bois.
•• Harmonisez bien les différentes parties pour obtenir un bel
ensemble homogène.
•• Effectuez régulièrement des contrôles pendant votre travail.
Veillez à ce que les parties déjà vernies ne soient pas touchées.
•• Terminez où vous avez commencé.
•• Bien sûr, pour vernir la partie qui entoure les panneaux, vous
pourriez aussi commencer dans le bas à gauche et partir vers la
droite (en miroir).
•• Vérifiez l’ensemble.

Peindre le contour de porte - méthode 1

•• En fonction des circonstances, des conditions de support, du


climat et du produit, il est possible pour le peintre expérimenté
d’adopter une autre méthode. Le vernis est généralement plus
facile à appliquer que des couches couvrantes.
•• La méthode pour le panneau supérieur et inférieur reste
identique.
•• Pour le vernissage de la partie extérieure, vous pouvez
commencer par le haut, au milieu de la partie horizontale.
•• Vernissez vers la gauche et ensuite immédiatement la partie
vers la droite et finissez les deux côtés simultanément en vous
dirigeant vers le bas.
•• Vernissez la partie horizontale qui se trouve entre les panneaux
directement pendant votre descente.
•• En fonction des circonstances, des conditions du support, du
climat et du produit, vous adaptez la grandeur des parties de
sorte qu’elles s’harmonisent bien.
•• Contrôlez soigneusement; la pression est plus grande.
•• Dans le bas, rejoignez les deux côtés sur le panneau horizontal.
•• L’avantage est qu’il n’y a pas de joints (raccords).
•• Vérifiez l’ensemble.

Peindre en descendant le tour de porte -


méthode 2

85
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

3.8. Peindre une pièce avec des moulures


Le système de peinture a été défini et les travaux de peinture
peuvent commencer.

3.8.1. Chronologie des travaux


Dans la mesure du possible, nous essayons de respecter un ordre
de travail logique et prenons le temps d’analyser la situation avant
de commencer les travaux. Les principes de base ne changent pas,
contrairement aux situations.

1. Commencez par peindre le plafond. Arrêtez-vous dans le coin où


la moulure commence. Le petit côté de la moulure qui touche le
plafond n’est pas peint à ce stade-ci. Dans le travail par projet, cela
est souvent le cas pour obtenir un travail plus rapide, mais d’un
point de vue esthétique, ce n’est pas une bonne idée. Cela porte
préjudice à l’esthétisme de la moulure.

2. Une fois le plafond peint, peignez les moulures.


»» Peignez d’abord la moulure du plafond.
»» Lors de l’application de la première couche de peinture
sur les moulures, la peinture peut être appliquée jusqu’à la
délimitation dans le coin. Cette première couche ne doit pas
être parfaite.
»» En fonction de la situation du support, du type de peinture
ou de la facilité, on peut aussi opter pour l’application d’une
bande de masquage. Elle permet de travailler plus rapidement.
»» Les peintures en phase aqueuse sont plus difficiles à délimiter
car la vitesse et une bonne épaisseur de couche jouent un
rôle important. Le temps d’action est plus court que pour
les peintures synthétiques. Dans ce cas, il est recommandé
d’effectuer la délimitation à l’aide d’une bande de masquage.
»» Peignez ensuite la moulure du cadre supérieur.
»» Ensuite, la moulure murale peut être peinte.
»» Puis, les moulures des petits cadres sont peintes.
»» La plinthe est peinte en dernier lieu.
»» Toutes les moulures sont peintes et le travail a été réalisé de
haut en bas, évitant ainsi d’avoir les mains dans la peinture
déjà appliquée.

3. Peignez ensuite, dans la partie du haut, les parties du mur


entourant le grand cadre. Ces parties sont aussi appelées
bandeaux. Ici aussi, vous pouvez choisir une délimitation par trait
ou avec une bande de masquage.

86
SUPPORTS EN BOIS ET
3 Peinture du bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

4. Peignez ensuite la partie intérieure du mur, aussi appelée la table


inférieure. Il est également possible de peindre la table avant
de peindre les bandeaux, mais comme la surface de la table est
plus grande dans notre exemple, le risque de dégâts augmente
également, étant donné que le peintre doit se déplacer autour de
la table pour peindre les bandeaux. Pour un peintre expérimenté,
la chronologie choisie importe peu.

5. Peignez ensuite la partie inférieure aux bandeaux.

6. Peignez ensuite les tableaux intérieurs. Ici aussi, vous pouvez


commencer par les tableaux, étant donné qu’ils sont petits dans
ce cas-ci. Il faut toutefois essayer d’adopter une méthode de
travail uniforme et garder un système identique.

7. Après tous les travaux de préparation, la deuxième couche


peut être appliquée. Travaillez dans le même ordre que pour la
première couche. Peignez d’abord le plafond et suivez ensuite les
mêmes étapes.
»» Les moulures peuvent être recouvertes d’une bande de
masquage avant de peindre les parties du mur. La délimitation
peut aussi se faire au trait mais demande plus de temps et,
pour un degré de finition plus élevé, le trait doit être le plus
parfait possible.
»» Le support vernis (moulures) résiste mieux à la bande de
masquage que les murs. C’est pourquoi on peint d’abord les
moulures avant de peindre les parties du mur. Sur un enduit
humide ou sec, le support sera plus facilement endommagé
lorsque vous retirerez la bande de masquage.
»» Si vous collez une bande de masquage sur les moulures, une
meilleure délimitation sera obtenue car le support du vernis
est plus lisse et moins structuré qu’un mur.
»» L’effet optique est également meilleur lorsque la couleur des
murs empiète de 2 mm sur les moulures. Si les moulures
sont, comme dans notre exemple, de couleur claire et qu’on
applique leur couleur sur 2 mm du mur, on aura l’impression
que vous n’avez pas été au bout de votre travail de peinture
des murs.
»» Retirez la bande de masquage à chaque fois qu’une partie est
finie.
»» Si de la peinture s’est glissée sous le papier collant, vous
pouvez peut-être encore l’enlever tant qu’elle est humide. Le
risque d’abîmer les parties déjà peintes est ainsi amoindri.

87
88
SUPPORTS EN BOIS ET
4 Traitement du parquet
D É R I V É S - P R AT I Q U E

4 TRAITEMENT DU PARQUET

4.1. Généralités
Le résultat final d’un parquet ou d’un plancher en bois est en partie
déterminé par la protection que vous utilisez. Les planchers ou
parquets en bois peuvent être traités avec de la cire caustique, des
huiles naturelles, de l’huile hardwax ou du vernis. Nous nous limitons
ici à l’huile et au vernis (champ d’application pour le peintre).

En fonction des préférences personnelles, certains aspects peuvent


déterminer le choix. Les espaces présentant un risque d’humidité ou
avec beaucoup de passage sont de préférence vernis. La résistance
à l’usure sera, entre autres, déterminée par le choix du vernis, la
méthode d’application, le nombre de couches et l’épaisseur des
couches.

Une finition à l’huile de parquet donne au bois un aspect naturel.


Pour une protection optimale, le bois traité doit régulièrement être
nettoyé avec un savon naturel. Ce savon bouche les pores et protège
le bois contre les saletés et l’imprégnation des liquides (vin, café, ...).

Un traitement au vernis crée une protection immédiate. Le bois


est très bien protégé contre la saleté et son entretien est facile. En
fonction du vernis choisi, le bois a un aspect plus ou moins naturel.

Différences entre les différents modes de finition :

Propriété Encaustiquage Huilage Vernissage


Léger jaunissement; moins
Préserve la couleur et
Entièrement Entièrement apparent avec des vernis
la structure
en phase aqueuse
Résistance aux pro-
Petit Plus basse qu’avec le vernis Très bonne
duits chimiques
Petit à grand (la résistance aux
Risque de taches d’hu- Grand, sauf traitement préa-
taches et à l’humidité dépend Petit
midité lable
du produit)
Possibilité d’ajouter
Facile, si support pas trop sale Facile, si support pas trop sale Petit
du produit
Dégraisser et encaustiquer Savonner et huiler régulière-
Après ponçage complet
Renouvellement régulièrement; poncer locale- ment; poncer localement les
des anciennes
ment les taches et la saleté taches et la saleté
Anti-usure Fonction de l’essence de bois Fonction de l’essence de bois Moyen à très bon

89
SUPPORTS EN BOIS ET
4 Traitement du parquet
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Avant de traiter le bois avec de l’huile ou une couche de vernis, le


bois doit soigneusement être poncé. Contrôlez le parquet ou le
plancher avant de poncer.
•• Dégagez le sol.
•• Clouez ou vissez les planches qui sont mal fixées.
•• Si possible, retirez les plinthes ou protégez-les avec une bande de
masquage.
•• Appliquez-en aussi sur les sols adjacents ou placez une latte en
bois.
•• Aspirez le sol.

4.2. Ponçage du parquet


Pour un résultat final optimal, il est important de poncer
soigneusement le sol avec du matériel adéquat. Il existe différentes
machines.

La ponceuse à bande Voici un bref aperçu:

La ponceuse à bande ou à rouleau

•• Idéale pour le ponçage grossier (suppression des anciennes


couches)
•• Pour un ponçage rapide et approfondi

La bordureuse

•• Indispensable pour le ponçage des bordures


La bordureuse •• Utilisable aux endroits où la ponceuse à bande ne peut poncer

La ponceuse monobrosse

•• Pour le dernier coup de ponçage


•• Ponçage intermédiaire lors de l’entretien

La ponceuse monobrosse
90
SUPPORTS EN BOIS ET
4 Traitement du parquet
D É R I V É S - P R AT I Q U E

4.3. Directives générales


Le ponçage du parquet se fait en différentes étapes (de grossier à fin).

Quel grain utiliser?

•• Grain 24: pour l’’égalisation’ du parquet abîmé et inégal


•• Grain 40: pour la suppression d’anciennes couches
•• Grain 80: pour éliminer les griffes du premier ponçage (griffes
intermédiaires)
•• Grain 120: pour le dernier ponçage

Méthode de travail
•• Commencez toujours avec la ponceuse à bande.
•• Travaillez ensuite avec la bordureuse.
•• Le dernier ponçage avec la ponceuse à bande peut se faire avec
une ponceuse rotative (abrasif de grain 120)
•• Aspirez le sol après chaque ponçage. Pour éviter au maximum la
création de poussière, utilisez pendant le ponçage un aspirateur
qui travaille simultanément avec la ponceuse.
•• N’oubliez pas non plus d’aspirer le dessus des plinthes après le
dernier ponçage. La poussière sur les tablettes, profils de fenêtre
et autres objets doit être éliminée. Vous évitez ainsi que cette
poussière ne se retrouve sur les couches qui viennent d’être
appliquées.

4.3.1. Parquet à bâtons rompus, tel que parquet à


mosaïque ou à chevrons

Commencez dans un angle de 45° par rapport au sens des lattes et


changez de sens à chaque ponçage (perpendiculairement au dernier
sens de ponçage).

Conseil
Travaillez toujours vers la lumière.

Parquet à grandes lattes

Poncez dans le sens des lattes.

91
SUPPORTS EN BOIS ET
4 Traitement du parquet
D É R I V É S - P R AT I Q U E

4.3.2. Colorer du parquet


Avant d’appliquer une huile ou un vernis sur le bois, vous pouvez
d’abord peindre le bois. Cela peut se faire de différentes manières:
•• avec un colorant (différentes essences de bois);
•• en rinçant le bois (application sur du chêne);
•• avec une huile colorée.

Comment procéder?

Commencez par humidifier le parquet avec de l’eau à l’aide d’un balai


essoreur, afin d’ouvrir les pores. Veillez à ce que le sol ne soit pas trop
mouillé et évitez avant tout l’apparition de flaques. Après le séchage
du sol, vous pouvez peindre le bois.

Utilisation d’un colorant pour bois

•• Appliquez le colorant de manière égale à l’aide d’une brosse plate.


Attention •• Laissez agir quelques instants afin que le colorant puisse pénétrer
dans les pores du bois.
•• Enlevez ensuite les excédents de produit à l’aide d’un chiffon.
Le hêtre est difficile à colorer de manière •• Travaillez par bandes et remplacez le chiffon dès qu’il est trop sale.
homogène et sa coloration entraîne •• Certains colorants peuvent être appliqués de manière égale sur le
l’apparition de taches. En utilisant un sol à l’aide d’une ponceuse rotative avec tampon adéquat.
bouche-pores avant d’appliquer la •• Respectez le temps de séchage des produits utilisés.
couleur, un résultat acceptable peut tout •• Le sol est à présent prêt pour être fini à l’huile ou au vernis.
de même être obtenu.

4.3.3. Lessivage du bois


Les essences de bois qui contiennent de l’acide tannique, telles que
le chêne, peuvent facilement être décolorées à l’aide d’une lessive
pour bois. La réaction chimique donne au bois une coloration unique
sans ajout de colorants.
•• Appliquez la lessive avec une brosse plate dans le sens de la
nervure. Protégez-vous, portez des vêtements appropriés et des
lunettes de protection.
•• Laissez agir le produit pendant 24 heures et polissez le sol à l’aide
d’une ponceuse rotative et d’un tampon de ponçage.
•• Nettoyez ensuite le sol avec un aspirateur.

Le bois qui est prétraité avec une lessive est généralement traité avec
une huile et protégé avec un savon naturel.

4.3.4. Utilisation d’une huile colorée


Si vous optez pour un traitement à l’huile, vous pouvez utiliser une
huile colorée. Pour ce faire, nous en référons au point en infra ‘Huilage
de parquet’. Faites attention: le parquet huilé ne protège pas
le bois. Comme déjà cité au préalable, le parquet traité doit être
protégé et entretenu avec un savon naturel.

92
SUPPORTS EN BOIS ET
4 Traitement du parquet
D É R I V É S - P R AT I Q U E

4.3.5. Huilage de parquet


•• Commencez par humidifier le parquet avec de l’eau à l’aide d’un
balai essoreur, afin d’ouvrir les pores.
•• Veillez à ce que le sol ne soit pas trop mouillé et évitez surtout
Conseil l’apparition de flaques.
•• Une fois le bois sec, le parquet peut être traité avec de l’huile.
•• Secouez bien la bouteille d’huile avant d’appliquer l’huile sur le
bois.
Enlevez les excédents de produit ou les •• Appliquez l’huile avec une brosse ou un rouleau à peinture (sur
gouttes à l’aide d’un chiffon sec! quelques mètres carrés).
•• Imprégnez l’huile dans le bois avec un tampon de ponçage et la
ponceuse rotative.
•• Répétez l’opération jusqu’à ce que l’entièreté du sol soit traitée.
•• Après 24 heures, une deuxième couche peut être appliquée
(n’utilisez pas trop d’huile).
•• Polissez soigneusement l’ensemble du sol.

Après 24 heures, vous pouvez marcher sur le sol. Après une semaine,
l’huile est suffisamment sèche pour parachever le sol avec un savon

Attention naturel. Pendant cette première semaine, évitez tout contact avec les
liquides (eau, vin, café, ...), le bois n’étant pas encore protégé! Après
cette semaine, le parquet huilé peut être protégé avec un savon
naturel. Mélangez le savon dans l’eau conformément aux directives
Gardez les chiffons utilisés sous eau pour du fabricant. Appliquez cette eau savonnée sur le sol en évitant
éviter une combustion spontanée. de créer des flaques. Pendant le séchage, le savon fera office de
protection naturelle du bois. Plus vous traitez le parquet, plus il sera
protégé.

4.3.6. Vernissage de parquet


Si vous optez pour un vernis au lieu d’un traitement à l’huile, le
parquet sera immédiatement protégé contre les taches. Les vernis
à base de solvants sont plus résistants à l’eau que les vernis à base
d’eau. Les vernis en phase solvant confèrent au bois une couleur
plus chaude étant donné qu’ils pénètrent facilement dans les pores.
Il existe également des vernis à base de deux composants. Ils sont
mélangés avant utilisation et ont une vie en pot limitée (laps de
temps pendant lequel le produit peut être appliqué). Les vernis en
phase solvant et les vernis à deux composants sont plus résistants à
l’usure.

Les vernis existent en différents degrés de brillance (brillant, satin et


mat).

93
Comment procéder?

•• Dépoussiérez soigneusement le parquet avec un aspirateur.


•• Si vous travaillez avec un vernis à deux composants, mélangez-les
ensemble.
•• Mélangez bien le vernis avant utilisation.
•• Appliquez le vernis à l’aide d’une brosse plate ou d’un rouleau
adapté.
•• Respectez le temps de séchage et poncez légèrement (les fibres
qui dépassent).
•• Appliquez une deuxième couche de la même façon.
•• Finissez de préférence avec une troisième couche.

Quelques conseils pour un beau résultat

•• Le sol doit être exempt de poussière et de taches. Les taches qui


se trouvent sous le vernis ne pourront plus être enlevées.
•• Conservez le vernis toujours à température ambiante pour une
application optimale.
•• Évitez de travailler à des températures trop basses ou trop hautes.
•• Vous pouvez marcher sur le sol vernis après 24 heures. La
résistance maximale à l’usure n’est atteinte qu’après une semaine.
•• Attendez au moins une semaine avant de remettre les tapis.
•• Prévoyez des tapis antisalissure pour éviter la présence de saletés
et de sable sur le parquet vernis (effet abrasif ).

94
SUPPORTS EN BOIS ET
5 Dégâts fréquents causés au bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

5 DÉGÂTS FRÉQUENTS CAUSÉS AU BOIS

5.1. Mérule
La mérule, dont la sorte la plus répandue répond au nom de
serpula lacrymans, est un champignon qui appartient à la classe des
moisissures qui, de par leur pourriture, peuvent détruire le bois.
D’autres champignons peuvent aussi détruire le bois, mais la mérule
est particulièrement vorace. Elle est très tenace et s’adapte bien au
climat de nos habitations.

Mérule
5.1.1. Développement
Le processus commence lorsque des spores de mérule se retrouvent
sur du bois suffisamment humide (taux d’humidité de 30% à
40%) pour entraîner la germination. Les spores sont des grains
microscopiques qui sont transportés par l’air, l’eau et les animaux. Ils
sont donc présents partout dans notre environnement.

Lorsque ces spores germent, un filament microscopique (hyphe),


formé par une succession de cellules, se développe. Des nouvelles
cellules se créent, soit à l’extrémité du filament soit par ramification,
pour donner forme au carpophore (le mycélium), organe végétal
stérile.

Dans le bois atteint, les filaments se frayent un chemin de cellule en


cellule. Grâce au système enzymatique spécifique qu’ils sécrètent,
le champignon ronge petit à petit les composants de la cellule
ligneuse.

À la surface, le champignon développe un mycélium plus solide


et plus charnu. Il peut prendre la forme d’un voile, de coussinets,
de gaufrettes ou de tresses. Un entrepreneur expérimenté peut
reconnaître le champignon à ces formes. La fonction de ces
tresses est d’amener l’eau et les substances nutritives du lieu où le
champignon se trouve à son carpophore, pour qu’il se répande aux
zones qui ne sont a priori pas favorables. Ce développement en
superficie peut donc avoir lieu sur des matériaux qui ne sont pas
digestibles, tels que de la maçonnerie ou la terre.

Lorsque les circonstances deviennent moins favorables, le


champignon produit à la surface des carpophores colorés desquels
d’énormes quantités de spores sont rejetées et qui, après avoir été
transportées par courant d’air ou par un animal, contaminent un
nouvel endroit.

95
SUPPORTS EN BOIS ET
5 Dégâts fréquents causés au bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

5.1.2. Facteurs qui favorisent la croissance


Comme tous les êtres vivants, la mérule doit trouver des éléments
et les absorber pour pouvoir se développer. Pour joindre les
composants indispensables à leur survie, les plantes plus hautes
utilisent du dioxyde de carbone et de l’eau - des substances simples
qui se retrouvent partout dans leur environnement. Les champignons
n’ont toutefois pas de chlorophylle et ne sont pas capables d’en
produire. Ils disposent cependant d’un arsenal enzymatique efficace
qui leur permet de digérer les substances organiques qui sont
développées par d’autres organismes qu’ils exploitent.

Au moyen de cette caractéristique typique des champignons, on


peut mieux comprendre les besoins élémentaires de la mérule:
une source de liaison hydro-carbonique et d’azote (le bois) et un
environnement humide qu’elle peut trouver dans un espace fermé.

La vitesse de croissance du carpophore dépend principalement de


l’environnement: elle est optimale en présence de grandes quantités
de substances nutritives, lorsque le taux d’humidité est élevé (au
moins 20%) et lorsque la température se situe entre 20° C et 22° C.
Dans ces conditions optimales, qui sont rarement présentes dans
la pratique, la croissance du champignon peut aller de 2 à 3 cm par
semaine en surface.
Lorsque la température diminue, la croissance ralentit. Elle s’arrête
totalement autour de 5 °C. Le champignon survivra, même lorsque la
température avoisine le 0°C.

Pour être digeste, le bois doit avoir un taux d’humidité d’au moins
20%. Il faut toutefois noter qu’un tel taux d’humidité ne peut être
atteint que lorsque le bois se trouve dans un environnement
présentant en permanence une humidité relative de l’air élevée
(plus de 85%) ou est en contact avec de l’eau (ex.: en raison d’une
condensation régulière), ce qui ne correspond pas aux circonstances
habituelles de nos habitations. Pourtant, grâce à son réseau de
filaments, la mérule peut transporter l’eau qu’elle produit par
destruction enzymatique d’un milieu de culture absorbable. Lorsque
la source d’humidité sèche temporairement, la croissance sera
ralentie ou même interrompue, mais elle reprendra dès que les
circonstances seront à nouveau favorables.

5.1.3. Caractéristiques de la forme pour l’identification


Reconnaître la mérule à l’œil nu varie fortement en fonction de son
âge. Au début de son développement, elle prend l’apparence d’une
couche feutrée blanche sur laquelle apparaissent avec le temps
des taches grises, jaunes voire bleu ciel. Ce stade présente peu de
caractéristiques visibles à l’œil nu. Progressivement, la structure
durcit. De plus gros filaments de champignons se forment, lesquels
sont d’abord blancs et grisonnent avec le temps. Lorsqu’ils sont secs,
les filaments sont gris, durs et cassants.
96
SUPPORTS EN BOIS ET
5 Dégâts fréquents causés au bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Les carpophores ont la forme d’une ‘crêpe’ ou d’une console dont le


centre est d’abord jaunâtre avant de passer au brun rouille lorsqu’il
est mûr. Ils produisent une grande quantité de spores couleur rouille
qui se posent sur les surfaces horizontales adjacentes. Une surface en
bois qui est attaquée par la mérule est brun foncé et présente une
segmentation large, cubique et souvent très profonde. Le bois a une
apparence très fragile et friable.

Il est particulièrement difficile de déterminer l’âge d’un carpophore


qui s’est développé dans des circonstances inconnues, étant donné
que ce sont les conditions environnementales qui déterminent la
vitesse de croissance du champignon. L’expert ne pourra au mieux
que se baser sur les résultats des mesures en laboratoire, dans des
circonstances optimales, pour rejeter certaines hypothèses liées à
l’origine du développement.

5.1.4. Risque de mauvaise interprétation


Souvent, de simples croissances minérales sont prises pour un
jeune mycélium de la mérule. Le malentendu est dissipé au toucher,
étant donné que les sels minéraux s’effritent directement. D’autres
champignons développent aussi des filaments, à savoir le poria
vaillantii et le coniophora, qui se retrouvent souvent dans les caves
humides.

5.1.5. Comment y remédier?


Si vous soupçonnez une présence de mérule, il faut immédiatement
prendre certaines mesures:
•• faites avant tout confirmer le diagnostic par un spécialiste;
différents laboratoires (universitaires ou communaux) et la plupart
des entreprises chargées du traitement curatif peuvent identifier
ce champignon;
•• composez un dossier technique qui vous aidera éventuellement à
exiger un dédommagement (cf. infra);
•• contrôlez la stabilité du bâtiment aux endroits infectés et prenez
les mesures nécessaires;
•• identifiez la source d’humidité et coupez-la;
•• ventilez bien l’espace pour freiner la croissance du champignon;
•• traitez la zone contaminée; le traitement comprend différents
travaux qui doivent de préférence être effectués par un expert
bien équipé.

Le champignon doit être éliminé à l’aide de produits fongicides


adaptés. L’eau de Javel et les herbicides sont inefficaces!

97
SUPPORTS EN BOIS ET
5 Dégâts fréquents causés au bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

5.1.6. Comment éviter l’installation de mérule?


L’explication en supra nous permet de conclure que le
développement de la mérule requiert la présence simultanée de
trois facteurs: des spores sur un matériau ligno-cellulosique en
présence d’un taux d’humidité élevé.

La première condition est toujours remplie, étant donné que


les spores sont partout présentes. La présence de bois, produit
traditionnel dans le monde de la construction, est très courante dans
les bâtiments. Un taux d’humidité élevé de manière prolongée n’est
toutefois pas normal. Il peut être dû à un concours de circonstances,
mais il peut également être causé par des conditions de logement
inadaptées.

Lorsque vous construisez ou rénovez un bâtiment, il est conseillé de


prendre des mesures qui limiteront le risque: pour les éléments de
construction qui sont intégrés dans la maçonnerie ou qui ne seront
plus accessibles une fois finis, il est préférable d’utiliser du bois qui est
protégé au préalable.

5.2. Moisissure bleue

5.2.1. Identification, causes et diagnostic


•• Il s’agit d’une coloration bleu-noir qui peut attaquer le bois en
profondeur. Le bleu est causé par différents types de moisissure.
L’inconvénient est de nature esthétique.
•• Un bleuissement ou une décoloration peut apparaître sur
toutes les essences de bois, même sur les essences de bois dites
durables. Elle apparaît en raison d’un séchage trop lent du bois
frais dans les scieries, le plus fréquemment sur le pin et le hêtre,
Moisissure bleue
et est permanente. Seule une finition couvrante peut pallier ce
défaut.
•• Le bleuissement se produit souvent sur les menuiseries
extérieures en raison d’une protection insuffisante qui entraîne
l’apparition de taches noirâtres sous la couche de finition. Ces
taches peuvent causer des fissures et permettre à des moisissures
de se développer, donnant au bois une couleur bleuâtre qui est
relativement visible avec une finition claire. Ici aussi, le chêne et
le hêtre sont les plus sensibles. Généralement, ce bleuissement
disparaît par ponçage. Il est toutefois recommandé d’appliquer
d’abord un traitement fongicide sur le bois avec des produits
homologués de classe C1, C2 ou C3.
•• Un entretien régulier du bois suffit pour prévenir le problème.

98
SUPPORTS EN BOIS ET
5 Dégâts fréquents causés au bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

5.2.2. Moisissures de surface


Identification, causes et diagnostic

•• Il s’agit de différentes sortes de moisissures qui peuvent se


développer sur la surface humide du bois, mais également sur
d’autres matériaux tels que le papier-peint, le plâtre, le carton qui
couvre des plaques de plâtre et les couches de peinture dans des
locaux humides.
•• Les moisissures de surface se développent généralement en
couche duveteuse et produisent une grande quantité de spores
(petites particules de reproduction du champignon) sous forme
de poudre fine. En règle générale, ces moisissures prennent une
couleur noire, brune ou verte, mais certaines sortes sont jaunes ou
roses. D’autres moisissures produisent de superbes traces rouges
qui ne peuvent certainement pas être confondues avec les traces
de la mérule.
•• Les moisissures de surface se nourrissent de différentes
substances présentes à la surface de ces matériaux. Pour se
développer, elles ont besoin d’une surface humide.
•• Les inconvénients de ces moisissures sont surtout de nature
esthétique. Chez les personnes sensibles, elles peuvent causer des
difficultés respiratoires et des allergies.
•• Une bonne ventilation et un bon chauffage des locaux infectés
fera diminuer le taux d’humidité de l’air et permettra de
combattre les moisissures. La source d’humidité sera ensuite
identifiée et devra continuer à être combattue. Les spores
peuvent être éliminées en les brossant avec un chiffon humide,
en les aspirant et en enduisant ensuite le support d’un produit
fongicide.
•• Les moisissures n’ont aucune influence sur la stabilité du bois,
mais en raison du taux d’humidité élevé, elles peuvent attirer une
autre sorte de champignon.

99
SUPPORTS EN BOIS ET
5 Dégâts fréquents causés au bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

5.3. Capricorne des maisons (hylotrupes


bajulus)
Dans nos régions, le capricorne des maisons est la source des plus
grands dégâts causés par un insecte aux chevrons et sols en bois.
Ses larves creusent pendant des années un réseau de galeries qui
ne sont pas visibles de l’extérieur. Une fois que l’infection apparaît
au grand jour, les parties infectées sont généralement sérieusement
endommagées, ce qui peut porter préjudice à la stabilité des
chevrons. C’est surtout le cas lors d’une infection causée par plusieurs
générations d’insectes.

5.3.1. Comment identifier une attaque du capricorne


des maisons?
Capricorne des maisons
Le signe le plus évident d’une infection sont les ouvertures ovales
avec un grand axe de 6 à 10 mm, qui sont visibles sur la surface du
bois. Au bord de ces ouvertures, on retrouve des petits tas de sciure,
résultat de l’envol des insectes.

Avec une lumière placée à ras de la surface, vous verrez parfois


des amoncellements à certains endroits de la surface du bois.
Ces premiers signes, apparaissant sous une finition claire, doivent
toutefois être confirmés en déterminant la résistance de la surface du
bois à l’aide d’un objet acéré (poinçon, tournevis, ...) que vous essayez
d’y enfoncer. Si l’objet pénètre facilement dans le bois et qu’une
fine membrane de bois se détache, laissant apparaître des galeries
forées ou dévorées qui ont une coupe ovale et qui sont remplies de
sciure, c’est que vous avez affaire au capricorne des maisons. Si le bois
présente une résistance, l’ouverture que vous avez détectée a sans
doute une autre origine (causée par un clou ou un outil pointu).

5.3.2. Erreur éventuelle d’identification


Le capricorne des maisons n’attaque que le bois résineux. Le bois
feuillu peut toutefois connaître un phénomène similaire qui est causé
par un autre coléoptère, à savoir le hesperophane qui apparaît bien
moins souvent dans nos régions.

La larve du capricorne des maisons ne peut se développer que


lorsque le bois est suffisamment sec. C’est le cas du bois traité ou du
bois entreposé chez un marchand de bois ou un menuisier.

D’autres insectes ne pondent des œufs que dans du bois


fraîchement coupé. C’est le cas du sirex dont les larves peuvent
exceptionnellement survivre au processus de séchage, de sorte que
l’insecte adulte puisse sortir du bois même s’il est déjà traité. Cet
insecte, qui ressemble à une très grosse guêpe, crée, à la surface
100
SUPPORTS EN BOIS ET
5 Dégâts fréquents causés au bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

du bois, des ouvertures parfaitement circulaires d’un diamètre de 6


à 8 mm. Les dégâts sont insignifiants et le risque que l’infection se
répande dans la maison est inexistant.

5.3.3. Déroulement de l’infection


Dans un premier temps, la femelle dépose une centaine d’œufs dans
une fente du bois. Après deux à trois semaines, de minuscules larves
sortent des œufs et se nourrissent de bois qu’elles rongent à l’aide
de leurs mandibules robustes. Dans un environnement silencieux,
il se peut même que vous les entendiez ronger. Lorsque les larves,
qui peuvent avoir jusqu’à 30 mm de grandeur, parviennent après
3 à 5 ans (ou plus si les circonstances ne sont pas favorables) à
maturité, elles se transforment en chrysalide et deviennent ensuite
des insectes à part entière. Ces insectes creusent alors des galeries
vers la surface du bois et s’échappent au travers d’une ouverture
caractéristique pour ensuite passer à la phase volante de leur cycle
d’évolution. Cela se produit en été, de juin à août.

Le capricorne des maisons adulte est un gros coléoptère d’une


longueur de 10 à 20 mm. Sa couleur est noire ou brune selon
l’espèce. Il a des lignes grisâtres sur les ailes et sa durée de vie est de
deux à trois semaines. Pendant ce laps de temps, il peut voler jusqu’à
certaines centaines de mètres. C’est pendant cette brève période que
la reproduction et la dissémination de la contamination ont lieu.

5.3.4. Que faire en cas d’infection?


Deux mesures doivent être prises relativement rapidement:
•• faire traiter la construction pour désinfecter le bois infecté et
empêcher la propagation de l’infection;
•• faire analyser la stabilité et, si nécessaire, renforcer la construction.

Nous attirons votre attention sur l’importance de ces travaux qui

Attention
exigent des outils et une expertise adaptés. Il est donc conseillé de
faire appel à une entreprise spécialisée.

Le bois selon protégé selon les règles 5.3.5. Comment prévenir l’infection?
n’est pas dangereux pour la santé
humaine, mais les produits utilisés sont Le capricorne des maisons peut attaquer la plupart des essences de
généralement toxiques et doivent, par bois résineux qui sont utilisées pour les menuiseries. La larve a peu
conséquent, être utilés avec précaution d’exigences au niveau de la température et du taux d’humidité et
(gants, lunettes de protection, peut parfaitement s’adapter au climat de nos habitations. Aucune
une bonne ventilation). mesure architecturale ne peut donc protéger réellement le bois de
construction. Après le traitement, le produit préventif est posé à
la surface du bois, sur l’ensemble de celle-ci: un produit à imbiber,
à pulvériser ou à appliquer au pinceau qui protégera le bois de
manière efficace contre cette attaque.

101
SUPPORTS EN BOIS ET
5 Dégâts fréquents causés au bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

5.4. Petite vrillette (anobium punctatum)


Cet insecte apparaît très souvent en Europe où il crée des dégâts -
souvent considérables - au bois utilisé pour les meubles, l’ébénisterie
et la menuiserie. Il est également la source principale des dégâts
causés aux sculptures sur bois.

La larve de cet insecte se développe principalement dans l’aubier


du bois résineux et du bois feuillu, mais peut également se retrouver
dans le duramen de certaines essences de bois (merisiers, ormes,
peupliers, etc.). Les essences de bois tropicales paraissent plus
Petite vrillette résistantes. À l’exception de certaines sortes de contreplaqué, les
panneaux à base de bois résistent à l’infection de la petite vrillette.

5.4.1. Comment identifier une infection de la petite


vrillette?

Les signes extérieurs d’une infection ne sont visibles que lorsque


le stade larvaire est terminé et que l’insecte s’est envolé. Pour ce
faire, il creuse une galerie vers la surface, qui se termine par une
ouverture circulaire d’un diamètre entre 1 et 3 mm. Il faut noter que
cette ouverture peut être confondue avec l’ouverture un peu plus
petite causée par le lycte, mais qu’elle se distingue clairement de
celle du capricorne des maisons qui a une forme ovale et qui est
considérablement plus grande (cf. capricorne des maisons).

L’insecte apparaît entre les mois de mai et de septembre. Il s’agit d’un


petit coléoptère (5 à 7 mm de long) brunâtre à la carapace solide et
qui présente des rangées de petits points sur les ailes. Sa durée de vie
est de 4 semaines à peine.

La phase de vol sert à la dispersion et à la reproduction. Après


fécondation, la femelle dépose quelques dizaines d’œufs dans les
fentes à la surface du bois ou dans une ancienne galerie. Plusieurs
semaines plus tard, une larve sort des œufs, ronge progressivement
le bois et creuse un réseau de galeries. La durée de la phase larvaire
dépend des circonstances et compte 2 à 4 ans.

102
SUPPORTS EN BOIS ET
5 Dégâts fréquents causés au bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

5.4.2. Comment y remédier?


Les dégâts sont généralement moins importants que les dégâts du
capricorne des maisons. Pourtant, un cumul dû à une succession de
différentes générations dans un même morceau de bois peut être
fatal à l’élément qui n’offre alors plus aucune résistance mécanique.
Il est donc utile de (faire) traiter localement les éléments infectés si
vous redoutez que l’infection est encore active. Le traitement peut
consister à appliquer un insecticide adéquat à l’aide d’une brosse
ou d’une pulvérisation à basse pression. Toutes les précautions
nécessaires doivent être prises pour éviter les risques liés à la santé de
la personne qui applique le traitement: lunettes de protection, gants,
une bonne ventilation, pas de tabagie, de nourriture ou de boisson,
sont toutes des mesures qui doivent être respectées sur le chantier.

5.4.3. Comment prévenir l’infection?


La petite vrillette peut attaquer quasi toutes les sortes de bois.
Aucune mesure architecturale ne peut protéger le bois de manière
efficace. Même si les dégâts causés aux chevrons sont généralement
limités, il est tout de même recommandé d’appliquer un traitement
préventif sur les éléments porteurs ou les éléments difficiles d’accès
en raison de leur revêtement ou de leur finition. Pour ce faire, un
produit homologué de catégorie A1 ou A2.1 peut être utilisé.

5.5. Lycte
Le lycte ou lyctus a une forme allongée et est de couleur brune.
Sa larve cause des dommages considérables aux meubles et
menuiseries (plinthes, frisettes, parquet, ...) de certaines essences
de bois feuillu. Il peut s’agir ici d’essences indigènes ou d’essences
tropicales, telles que l’aubier du chêne, du châtaignier, du frêne,
du noyer, de l’orme, de l’acacia, de l’érable et du merisier, mais
Lycte également du ramin, du framiré, du limba, de l’érable africain, etc.
Le bois résineux n’est pas attaqué. Les panneaux en multiplex et
les panneaux lattés sont souvent fabriqués avec des essences de
bois qui sont sensibles au lycte et qui sont souvent la cible de ses
attaques.

5.5.1. Comment identifier une infection du lycte?


La présence du lycte se manifeste par de petits trous circulaires d’un
diamètre de 1 à 2 mm. Lorsque vous effritez le bois infecté, une fine
poudre de la consistance de la farine ou du talc s’échappe.

Les dégâts causés par le lycte peuvent être confondus avec ceux de
la petite vrillette qui crée des petites ouvertures semblables, mais
produit une sciure de bois plus grossière. Le cycle de vie du lycte
est court et ne compte en général pas plus de 8 à 24 mois, selon
les circonstances (température, taux d’humidité et valeur nutritive).
L’insecte adulte s’envole au printemps et en été.
103
SUPPORTS EN BOIS ET
5 Dégâts fréquents causés au bois
D É R I V É S - P R AT I Q U E

5.5.2. Comment y remédier?


Si le bois n’est pas trop affaibli par le creusage des larves, il suffit de
le recouvrir de tous les côtés à l’aide d’un insecticide adapté. Cela
n’est possible que si la surface du bois est sensible au produit et n’est
pas recouvert de cire caustique, de vernis ou de peinture. Injecter le
produit dans les ouvertures s’avère généralement peu efficace, parce
que cela revient à traiter les galeries où l’insecte n’est plus présent.
Si l’objet infecté est de valeur, on peut envisager de le gazer. Ce
traitement a une action désinfectante immédiate, mais est seulement
curatif (et n’empêche donc pas une infection ultérieure).

5.5.3. Comment prévenir l’infection?


Les essences de bois qui sont sensibles à une infection du lycte
doivent recevoir un traitement préventif avec un produit insecticide
adapté. Pour ce faire, un produit homologué de catégorie A1 peut
être utilisé. Ce traitement peut uniquement être appliqué sur du bois
nu, donc avant l’application de la finition. Il faut aussi préciser que
pour la fabrication de multiplex à partir d’essences de bois qui sont
facilement infectées par le lycte, un insecticide doit être ajouté à la
colle.

104
SUPPORTS EN BOIS ET
6 Sécurité et environnement
D É R I V É S - P R AT I Q U E

6 SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT

L’utilisation de produits dangereux a fortement augmenté au cours


des dernières années. Il ne s’agit pas uniquement de produits
chimiques, comme les acides et les bases, mais également d’un
grand nombre de préparations telles que solvants, colles, peintures et
vernis qui sont utilisés quotidiennement.

•• Les solvants représentent un danger lorsqu’ils sont inhalés en trop


grande quantité ou lorsqu’ils entrent en contact avec la peau.
Une maladie professionnelle reconnue en Belgique et qui est
due à une exposition prolongée à des concentrations élevées de
solvants est le SPO (syndrome psycho-organique) qui attaque le
système nerveux central et cause des dégâts irréparables.
•• La meilleure manière de s’en protéger est d’utiliser des peintures
pauvres en solvants et des peintures en phase aqueuse. Il est
également nécessaire de bien ventiler les espaces intérieurs qui
sont soumis à des travaux de peinture. Lorsque vous pulvérisez
de la peinture, une protection respiratoire avec masque adapté
est indispensable. Évitez que des solvants entrent en contact avec
votre peau en portant des gants adéquats, surtout lorsque vous
pulvérisez la peinture.
•• Il existe deux types de peinture pour lesquels tout contact avec
le liant représente un risque pour la santé. Il s’agit principalement
des résines époxy (2K) et du 2K-PUR. Un contact avec le liant de la
peinture peut être causé par projection ou éclaboussure pendant
le mélange et l’application ou par des particules de peinture dans
l’air et sur la peau pendant le ponçage des couches de peinture.
•• Les résines époxy s’avèrent à l’origine d’allergies de la peau
et peuvent entraîner un eczéma allergique. Le durcisseur
(isocyanate) présent dans les polyuréthanes 2K irrite la peau, les
yeux et les voies respiratoires, ce qui peut causer une allergie. Sur
la peau, cela se traduit par un eczéma; dans les voies respiratoires,
par de l’asthme.
•• Pour se protéger des dangers des liants, on peut, entre autres:
»» mélanger à vitesse lente;
»» porter des gants appropriés à usage unique, pas plus de 4
heures d’affilée et en veillant à ce qu’ils ne se souillent pas;
»» porter une protection respiratoire lors de la pulvérisation;
»» utiliser, si possible, des emballages avec une quantité adaptée
de résine et de durcisseur.

L’étiquette est une première source d’information sur une substance


bien précise. Pour les produits de peinture, il existe un système
d’étiquetage européen mentionnant les codes de danger et les
phrases de sécurité.

105
SUPPORTS EN BOIS ET
6 Sécurité et environnement
D É R I V É S - P R AT I Q U E

6.1. Les codes de danger


Ils indiquent les propriétés chimiques du produit et présentent le
contenu et les symboles suivants:

Symbole Pictogram
de Pictogramme à partir du 1er juin Description Prévention d’accidents
danger 2015 (GLS)

Corrosif: substances qui, en cas


C Éviter le contact avec la peau, porter
de contact, peuvent avoir un effet
des lunettes de protection, suivre les
destructeur sur les tissus vivants, la
instructions spéciales éventuelles.
peau et les yeux

E Ne pas frotter la substance (par ex.:


Explosif
dans un mortier) et ne pas surchauffer.

Légèrement inflammable: les Pas de flamme à proximité: lorsque vous


produits qui ont un point éclair en
travaillez avec ces substances, aucun
F deçà de 21°C portent la mention brûleur ne peut être allumé. Utilisation
‘légèrement inflammable’. Pour un d’allumettes interdite. Ne pas travailler
point éclair entre 21 °C et 55 °C,avec des appareils qui peuvent faire des
le symbole n’est pas utilisé, maisétincelles. Maintenez les objets brûlants à
bien la mention ‘inflammable’. distance.
Ne pas verser la substance dans la
bouche d’évacuation de l’évier.
Dangereux pour l’environnement:
Ne pas jeter la substance dans la
N toxiques à très toxiques pour les
poubelle.
organismes aquatiques.
Suivre les directives pour les déchets
chimiques.
Oxydant - Comburant: substances Tenir ses substances à distance des
O qui, au contact d’autres substances inflammables. L’oxygène
substances, créent une réaction ne peut pas entrer en contact avec les
fortement exothermique. vêtements.
Toxique: substances qui en cas
Suivre les instructions supplémentaires.
d’inhalation, d’ingestion par
T Ne pas manger ou boire en présence
la bouche ou de pénétration
de ces produits.
cutanée, peuvent entraîner des
Éviter le contact avec la peau.
dangers graves, voire la mort.
Irritant: produits qui, par contact Ne pas manger ou boire en cas
Xi immédiat, prolongé ou répété d’utilisation.
avec la peau ou les muqueuses, Éviter le contact avec la peau.
peuvent provoquer une réaction Des lunettes de protection peuvent
inflammatoire. s’avérer utiles.
Nocif: produits qui, en cas Suivre les instructions supplémentaires.
d’inhalation, d’ingestion par Ne pas manger ou boire en présence
Xn la bouche ou de pénétration de ces produits.
cutanée, peuvent causer des Éviter le contact avec la peau.
dégâts limités, par exemple, des Des lunettes de protection peuvent
nausées. s’avérer utiles.
106
SUPPORTS EN BOIS ET
6 Sécurité et environnement
D É R I V É S - P R AT I Q U E

6.2. Les phrases H et P (auparavant phrases R et S)


Les symboles ci-dessus doivent être complétés par les phrases H et
P. Lors de l’introduction du nouveau système d’étiquetage de l’Union
européenne, un nouveau système de catégorisation et d’étiquetage
des substances dangereuses est utilisé:
•• Phrases H ou signaux de danger (H de Hazard)
•• Phrases P ou mesures de précaution (P de Precaution

Les phrases H et P remplacent les anciennes phrases R et S et sont


obligatoires sur les étiquettes depuis le 1er décembre 2010 pour les
substances pures et à partir du 1er juin 2015 pour les mélanges.

Exemple:
•• Phrases H: H200 Substances explosives, instables => “Explosif
instable”
•• Phrases P: P223 “Éviter tout contact avec l’eau”

6.3. Hygiène
L’absorption de substances dangereuses dans l’organisme peut se
faire de différentes manières:
•• par la bouche
•• par la peau (en ce compris les yeux)
•• par les poumons

C’est la raison pour laquelle le peintre doit être attentif à prendre des
précautions en matière d’hygiène. Ces précautions porteront surtout
sur l’utilisation de moyens préventifs:
•• Les masques protègent contre la poussière (notamment fine ou
nocive) et contre les gaz nocifs. Ces masques existent en différents
modèles en fonction de la finesse et de l’origine de la poussière
ou des produits utilisés.
•• Pour la protection de la peau, on utilise les gants les mieux
adaptés au type de produit utilisé.
•• On peut aussi protéger la peau avec des crèmes qu’on applique
en fine couche sur la peau avant le début des travaux.
•• Il faut éviter au maximum tout contact avec les produits utilisés
et éliminer au plus vite les peintures sur la peau, de préférence à
l’aide d’un chiffon sec. Par ailleurs, il faut réduire à un minimum
l’utilisation de solvants.
•• Avant de manger, lavez-vous les mains et retirez vos vêtements
souillés.
•• Soignez immédiatement toute blessure, même une petite
blessure.

107
SUPPORTS EN BOIS ET
6 Sécurité et environnement
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Exigences liées au produit

•• L’arrêté royal du 7 octobre 2005 relatif à la réduction de la


teneur en composés organiques volatils dans certains vernis et
peintures et dans les produits de retouche de véhicules impose
une limitation des émissions des composés organiques volatils
(COV), étant donné que ces composés favorisent l’acidification
des précipitations et l’érosion de la couche d’ozone. Les COV se
trouvent dans certaines peintures et vernis et dans les peintures
pour automobiles. La quantité de composés organiques volatils
s’exprime en grammes/litre (g/l) lors de la préparation du
composé prêt à l’emploi.
•• Un solvant est un COV utilisé seul ou en association avec d’autres
agents pour dissoudre ou diluer des matières premières, des
produits ou des déchets, ou utilisé comme agent de nettoyage
pour dissoudre des salissures.
•• Depuis le 1er janvier 2007, les concentrations maximales en COV
doivent être limitées dans les peintures et vernis, tant dans les
peintures en phase aqueuse (diluées en y ajoutant de l’eau lors de
la préparation) que dans les peintures à base de solvants (diluées
en y ajoutant un solvant lors de la préparation). Depuis le 1er
janvier 2010, la teneur en COV a encore diminuée.
•• Les mentions suivantes doivent figurer sur certaines préparations
(notamment diverses peintures pour bois et pour métaux,
primaires, etc.)
»» la sous-catégorie de la préparation et les valeurs limites en
COV correspondantes en g/l
»» la teneur maximale en COV exprimée en g/l du produit prêt à
l’emploi

Ces prescriptions, qui visent essentiellement des objectifs


environnementaux, sont destinées en premier lieu aux fabricants
et fournisseurs de peinture. La quantité maximale de solvants qui
peut être ajoutée au produit doit également être renseignée sur
l’étiquette, tant par le professionnel que par l’utilisateur particulier
(!).

Information lors de la livraison

Le fournisseur doit communiquer à l’employeur les informations dont


il a besoin pour réaliser l’évaluation des risques, définir les mesures
de prévention et pour utiliser le composé ou le produit en toute
sécurité, même si l’employeur ne demande pas explicitement ces
informations. La fiche de données de sécurité (Material Safety Data
Sheet - MSDS) est un élément obligatoire de ces informations.

108
SUPPORTS EN BOIS ET
6 Sécurité et environnement
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Surveillance de la santé

Chaque employeur doit collaborer avec un conseiller en prévention-


médecin du travail, même s’il n’occupe qu’un seul travailleur. Dans
la pratique, les entreprises de construction s’affilient auprès d’un
Service Externe pour la Prévention et la Protection au travail (SEPP).

Équipements de travail

Il convient de prévenir et d’éviter les accidents dus à une utilisation


incorrecte ou inexistante du matériel adéquat. Une bonne posture de
travail est également importante. Navb-cnac Constructiv a publié des
brochures spécifiques concernant la prévention des dorsalgies dans
la construction et l’utilisation des échelles et échafaudages.

Le cnac dossier n° 107 concerne la prévention des dorsalgies, le


cnac dossier n° 119 donne une explication claire de l’utilisation des
échelles et échafaudages lors de la phase de finition et les cnac
dossiers n° 125 et 126 (partie 1 et 2) apportent une explication
complémentaire sur les travaux en hauteur.

Tous ces dossiers sont consultables sur le site web


www.constructiv.be: recherchez dans l’onglet cnac l’information
souhaitée.

109
110
SUPPORTS EN BOIS ET
6 Vocabulaire du peintre
D É R I V É S - P R AT I Q U E

6 VOCABULAIRE DU PEINTRE
Vous trouverez un vocabulaire détaillé du peintre dans la NIT 112 du
CSTC via le lien ci-dessous:

http://www.cstc.be > consultez la NIT 112 via l’onglet publications.

Complément d’informations

La réduction de l’émission de la quantité de substances volatiles dans


la peinture prête à l’emploi.

Mot Description
Quincaillerie Éléments nécessaires pour manipuler fenêtres et portes.
Cloquage Le cloquage apparaît rapidement sur les travaux de peinture récents et surtout sur
les essences de bois grossières. Il apparaît surtout avec les alkydes et les produits
à séchage lent y sont particulièrement sensibles. Les nouveaux produits 2010 ont
un temps de séchage lent en raison du taux élevé de substances fixes. L’air ne peut
s’échapper du support et se retrouve coincé sous le nouveau film de peinture. L’air se
dilate avec la chaleur et crée des bulles d’air.
Jambage de porte Mur du côté intérieur du châssis ou de la porte.
Porte oscillo-battante La porte peut être ouverte en soufflet (position d’aération) ou être ouverte complètement.
Fenêtre oscillo-battante Le battant de la fenêtre peut basculer (position d’aération ou être ouvert complètement.
Duramen Partie de l’arbre par laquelle il n’y a plus de transport de nutriments, il s’agit en d’autres
termes du bois mort. Par le duramen, les contenus cellulaires qui sont encore présents
et qui sont importants pour la durabilité du bois, vont se détériorer, pouvant entraîner
des conséquences néfastes pour les travaux de peinture. Le duramen est plus foncé
que l’aubier.
Châssis Encadrement de fenêtre, de porte, d’ouverture de fenêtre ou d’un autre élément.
L’objectif d’un châssis est, entre autres, de permettre le passage de l’air et de la lumière
dans un bâtiment. Il arrive également que le vitrage soit directement placé dans un
châssis. Il n’y a alors pas de fenêtre ou de porte et le châssis ne sert alors qu’à laisser
passer la lumière. Les châssis peuvent être faits par exemple de bois, d’aluminium,
d’acier ou de matière synthétique.

Les différents éléments d’un châssis sont,


entre autres:
1 = montant latéral
2 = montant de séparation
3 = traverse supérieure
4 = traverse intermédiaire
5 = traverse inférieure
A = imposte ouvrante
B = porte
C = imposte fixe
D = vitrage fixe
E = panneau
* Signification du terme dans le contexte du présent module.
111
SUPPORTS EN BOIS ET
6 Vocabulaire du peintre
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Mot Description
Cloquage dû au solvant En raison de la lenteur du processus de séchage des nouvelles peintures, la partie
solvant qui s’évapore difficilement peut également causer des cloques. Le film
de peinture a déjà une couche isolante et, en raison de la pression causée par
l’évaporation (des solvants), les cloques apparaissent.
Fenêtre Fenêtre peut faire référence à une:
•• fenêtre (mur), ouverture dans le mur d’un bâtiment
•• vitre dans un châssis, partie d’une façade qui peut être ouverte
Aubier Bois jeune et tendre, très riche en humidité et en cellules vivantes, et qui est donc
sensible à l’attaque de moisissures (bleu). Est moins adapté pour être utilisé par le
menuisier. Il s’agit de la cerne extérieure, pas encore mûre, de l’arbre.
Poussière dans la peinture En raison du processus de séchage lent des nouvelles couches de finition, le risque
d’emprisonnement de poussière est plus grand que pour les anciennes couches
de finition. Puisque plus de temps s’écoule avant que la peinture liquide n’atteigne
une composition solide, la poussière adhère à la couche de peinture. Après séchage
complet, d’innombrables particules de poussière minuscules apparaissent sur la
surface lisse.
COV COV signifie Composé Organique Volatil. Il désigne tous les solvants et diluants présents dans la
peinture.
SOV SOV signifie Substance Organique Volatile et désigne les mêmes solvants et diluants présents
dans la peinture.
Battant Partie du châssis qui peut être ouverte.

* Signification du terme dans le contexte du présent module.

112
SUPPORTS EN BOIS ET
6 Vocabulaire du peintre
D É R I V É S - P R AT I Q U E

Symbôles rencontrés

Symbôles rencontrés

eindre au pistolet
P Peindre à la brosse Peindre sous vide Pour les supports Pour les supports Mélanger
à dimensions stables à dimensions variables avant usage

A base d’eau Conserver et transporter Conserver dans Nettoyer les outillages Adapté pour les
hors-gel un endroit frais à l’eau machines à brosses

113
SUPPORTS EN BOIS ET
Notes
D É R I V É S - P R AT I Q U E

NOTES

114
Les manuels ont pu voir le jour grâce à la contribution des organisations suivantes:

Constructiv
Rue Royale 132 boîte 1, 1000 Bruxelles
t +32 2 209 65 65 • f +32 2 209 65 00
www.constructiv.be • info@constructiv.be

Cette publication est disponible sous la licence de Creative Commons : Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International
https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/deed.fr
Cette licence permet de copier, distribuer, modifier et adapter l’œuvre à des fins non-commerciales, pour autant que Constructiv soit mentionné comme auteur et
que les nouvelles œuvres soient diffusées selon les mêmes conditions.
PEINTRE  DÉCORATEUR

1. Techniques
1.1 Techniques d’imitation et de décoration

2. Supports
2.1 Supports de type enduit, à l’intérieur
2.3A Supports en bois et dérivés - Partie A : Théorie
2.3B Supports en bois et dérivés - Partie B : Pratique
2.4 Supports synthétiques

BUILDING your LEARNING


la bibliothèque numérique
F453PE
PEINTRE-DECORATEUR - Supports
en bois et dérivés - Partie B : Pratique

9000000000527

Vous aimerez peut-être aussi