Vous êtes sur la page 1sur 2

L’acteur américain Samuel L.

Jackson a reçu un Oscar d’honneur

Ce personnage récurrent de nombreux films Marvel a reçu une statuette récompensant


l’ensemble de sa carrière, deux jours avant la cérémonie des Oscars, dimanche à Los
Angeles.

L’acteur américain Samuel L. Jackson, égérie notamment de Quentin Tarantino, a


reçu vendredi un Oscar d’honneur récompensant l’ensemble de sa carrière. A 73
ans, cet acteur noir américain qui s’est illustré dans des films de Spike Lee (« Do
the Right Thing ») et de Quentin Tarantino (« Pulp Fiction », « Jackie Brown », «
Django Unchained ») et comme personnage récurrent de nombreux films Marvel,
n’avait jusqu’à présent obtenu qu’une seule nomination aux Oscars pour « Pulp
Fiction ».

« 152 titres de films, 27 milliards de dollars de recettes, plus que tout autre
acteur dans l’histoire », a déclaré Denzel Washington en remettant la
récompense à Samuel L. Jackson.

L’acteur, assis aux côtés de Quentin Tarantino dans la salle, est monté sur scène
pour évoquer sa carrière, notamment ses rôles dans « Jurassic Park » et « Une
journée en enfer ». « Ce fut un réel plaisir de laisser un souvenir indélébile au
public en tant que + membre de gang numéro deux +, +braqueur + et + Noir
inoubliable +, pour n’en citer que quelques-uns », a-t-il plaisanté.

Liv Ullmann et Elaine May honorées également


Lors de cette cérémonie, la star norvégienne Liv Ullmann, révélée
internationalement par son rôle dans « Persona » d’Ingmar Bergman en 1967,
avant de jouer dans plusieurs autres films du réalisateur suédois avec qui elle a
eu une fille, a également reçu un Oscar. Elaine May, 89 ans, qui avait été nominée
aux Oscars pour le scénario de « Le ciel peut attendre » et « Primary Colors », a
été la troisième personne honorée. Ces Oscars d’honneur sont remis chaque
année pour récompenser l’œuvre d’une vie.
L’an dernier, la cérémonie avait été annulée en raison de la pandémie, et celle de
cette année a été retardée par une autre vague de Covid-19.

Danny Glover, 75 ans, remarqué dans « La Couleur Pourpre » de Steven


Spielberg, puis aux côtés de Mel Gibson dans la saga « L’Arme fatale » a été
honoré pour son militantisme politique. Parallèlement à sa carrière d’acteur,
Danny Glover a milité pour des causes allant du mouvement des droits civiques
aux Etats-Unis à la fin de l’apartheid en Afrique du Sud. Il a ainsi reçu le prix
humanitaire Jean Hersholt qui est un Oscar attribué de manière irrégulière par
l’Académie pour récompenser un individu « dont l’action humanitaire a fait
honneur à l’industrie du cinéma ».

Vous aimerez peut-être aussi