Vous êtes sur la page 1sur 13

Notes cours : « Gestion de production »

Faculté du droit, Mohammedia

Année universitaire 2010/2011

1
1

Gestion Des Stocks

By

AyOuZmEd ®

A.U 2010/11

I-Généralités

Le fait de garder un stock au sein de l’entreprise veut dire que cette entreprise immobilise de l’argent.

1-la place (importance) du stock dans l’entreprise :

On peut dire qu’un stock constitue un mal nécessaire pour une entreprise pour différentes raisons :

A- Raisons d’ordres commerciales : on stocke des produit finis, des matières premières….pour faire face à Raisons d’ordres commerciales : on stocke des produit finis, des matières premières….pour faire face à une augmentation imprévue de la demande adressée à l’entreprise et par conséquent éviter le manque à gagner (perte des clients en cas de l’incapacité de satisfaire leurs demandes).

B- Raisons d’or dres économiques : l’entreprise commande des grandes quantité dans le but de bénéficier Raisons d’ordres économiques : l’entreprise commande des grandes quantité dans le but de bénéficier des réduction sur le prix d’achat (remise) ou bien fabrique des grandes quantités pour abaisser les couts de production (économie d’échelle). Le fait d’existence d’un décalage temporelle entre la production ou la livraison et la consommation ou la commercialisation poussent l’entreprise à constituée des stocks. Egalement l’entreprise peut constituer des stocks dans le cas ou le lieu de production diffère de lieu de consommation.

C- raisons financières : ici l’existence d’un stock à l’entreprise à pour seule but la spéculation, raisons financières : ici l’existence d’un stock à l’entreprise à pour seule but la spéculation, c’est à dire on achète des produits dans une période ou leurs prix diminuent on attendant que les prix de ces dits produit augmentent pour réaliser des gains (des plus values).

D-raisons de sécurité : ici une entreprise constitue un stock pour : raisons de sécurité : ici une entreprise constitue un stock pour :

sécurité : ici une entreprise constitue un stock pour : www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®
sécurité : ici une entreprise constitue un stock pour : www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®

By: AyOuZmEd® Contact: amoussaouimed@gmail.com

Notes cours : « Gestion de production »

Faculté du droit, Mohammedia

Année universitaire 2010/2011

Faire face aux aléas de production (pannes machines, absences des ouvriers, grèves, défauts de qualité……).

Faire face à un retard de livraison.

Le fait de garder un stock chez lui l’entreprise supporte des couts liés à la gestion de ces stocks.

2
2

2- les couts liés à la gestion des stocks :

a. Les couts de possession :

i. C’est généralement des couts financiers : lorsqu’une entreprise veut constituer un stock, il à plusieurs possibilités pour financer cet achat, soit la financer par des fonds propres (prélever des fonds pour les injecter dans un autre poste) chose qui peut être pour l’entreprise un manque à gagner (dans le cas ou l’investissement de ces fonds dans autres choses rapporte plus que le fait de les immobiliser sous forme des stocks), soit contracter des prêts auprès des banques ou des bailleurs des fonds pour financer ses stocks est ce cas l’entreprise va supporter les intérêts issues des prêts contractés.

ii. Les couts logistiques : garder des stocks chez lui oblige l’entreprise à avoir des entrepôts pour ces stocks, dans ce cas plusieurs couts sont liés à ces entrepôts tels que l’électricité, eau, gardiennage, salaires du personnel, couts de surveillance, maintenance……….etc.

b.les couts de passation des commandes :

On peut faire la distinction entre deux types de commande :

Commande d’achat (commande externe) : il s’agit ici de passer une commande chez un fournisseur, est cela génère des : il s’agit ici de passer une commande chez un fournisseur, est cela génère des couts à l’établissement du commande, au contacte de fournisseur, au suivie du commande…. (frais administratifs, frais de téléphone).etc.

Commande interne : ici un poste du travail au sein de l’entreprise commande à un autre poste : ici un poste du travail au sein de l’entreprise commande à un autre poste des matières traités ou bien des produits semi-finis est cela génère des couts liés à la préparation des machine de la main d’œuvre (parfois on change les séries de production).

C.les couts de rupture : cela dans le cas l’entreprise se trouve dans l’incapacité de satisfaire une demande imprévue ou qui excède les quantités que possède cette entreprise, chose qui constitue un manque à gagner (exemple : une entreprise à reçoit une commande imprévue une commande de 2000 produits X, mais l’entreprise n’a dans les stocks que 1500, dans ce cas l’entreprise aura comme manque a gagner le prix du vente de 500 produits qui manquent , ou bien il risque même de perdre le client qui à demandé les produits). Rupture liés aux facteurs externes.

Une rupture peut également avoir lieu au niveau interne :

A et B, le poste B

travaille sur les articles fournis par le poste A, dans le cas ou la demande du poste B en

Exemple : Imaginons une entreprise constituée de 2 poste du travail

: Imaginons une entreprise constituée de 2 poste du travail www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®
: Imaginons une entreprise constituée de 2 poste du travail www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®

By: AyOuZmEd® Contact: amoussaouimed@gmail.com

Notes cours : « Gestion de production »

Faculté du droit, Mohammedia

Année universitaire 2010/2011

articles excède l’offre du poste A il se peut que l’appareil productif se trouve dans une situation d’arrêt technique (arrêt de production).

Vue l’importance des stocks pour une entreprise, la gestion de ces dits stocks devient un élément indispensable pour éviter tout les sortes de problèmes liés à ces stocks.

3
3

II- méthodes de Gestion des stocks :

Pour gérer un stock il existe plusieurs méthodes.

La question majeur dans ce cas : comment je peux réapprovisionner mon stock ?

Les méthodes de réapprovisionnement permettent de répondre à 2 questions :

1. Quand il faut acheter ?

2. Combien il faut acheter ?

A. La méthode calendaire ou méthode de recomplètement :

Dans le cadre de cette méthode les périodicités d’approvisionnement sont fixes (on passe des commandes dans un intervalle du temps régulier (chaque semaine, mois, trois mois) mais la quantité à commander est variable puisqu’il dépend de la consommation en plus des quantités qui existent en stock.

C’est on travaille avec cette méthode la quantité à acheter sera donc :

Q = niveau de recomplètement - stocks disponible

Sachant bien que :

Le stock disponible = stocks physique existant + Qté commandés en cours de livraison

Exemple : supposant que la consommation d’un Mr

mois. Ce mois X n’a consommée que 10 bouteilles (il était en voyage) dans cas le nombre de bouteilles à acheter par Mr X sera :

X est de 20 bouteilles de coca-cola dans un

20 10 = 10.

Suite de même exemple

coca -cola dans un 20 – 10 = 10. Suite de même exemple www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®
coca -cola dans un 20 – 10 = 10. Suite de même exemple www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®

By: AyOuZmEd® Contact: amoussaouimed@gmail.com

Notes cours : « Gestion de production »

Faculté du droit, Mohammedia

Année universitaire 2010/2011

Supposant maintenant que Mr X à déjà passer une commande de 6 bouteilles chez l’épicier du quartier (il n’a pas du temps pour y aller à marjane) dans ce cas le nombre de bouteille à acheter sera :

Q = 20 10 6.

NB : pour des raisons de simplification j’ai considéré que le niveau de recomplètement est de 20 .mais généralement le niveau de recomplètement se fixe par expérience.

4
4

Voila comment se présente cette méthode graphiquement :

Stocks

Q1 Q2 Q 3 Q 1 Q2 Q 3 T1 T2 T 3
Q1
Q2
Q 3
Q 1
Q2
Q 3
T1
T2
T 3

Niveau de recomplètement

Commande Q1 passée

Commande Q1 arrivée

Consommation

T1 = T2 =T3 (intervalle du temps égaux).

Temps

On note les quantités commandées Q1, Q2, Q3 du fait quelles sont variable d’un intervalle à

autre.

 

Avantage de cette méthode :

Facile à gérer du fait que notre fournisseur connait au préalable les dates de nos commandes (intervalles réguliers), c’est-à-dire que le Fournisseur est informé déjà de la date ou nous allons passer une commande (fournisseur prêt).

Permette un groupage des commandes (à chaque intervalle du temps on fait un inventaire des stocks pour connaitre exactement nos besoins en différentes articles).

Inconvénients de la méthode :

Incapacité de réagir à une variation du la demande (en cas d’accélération du commande)

On risque de tomber dans une situation de rupture.

B-méthode de gestion à point de commande :

de rupture. B-méthode de gestion à point de commande : www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®
de rupture. B-méthode de gestion à point de commande : www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®

By: AyOuZmEd® Contact: amoussaouimed@gmail.com

Notes cours : « Gestion de production »

Faculté du droit, Mohammedia

Année universitaire 2010/2011

Principe de la méthode : fixer un niveau minimum du stock qui va déclencher une commande nouvelle.

Ici la quantité à commander est supposée fixe et le temps et variable.

5
5

Voila la présentation schématique de la méthode :

Stocks Q Q Q Q Q Q Temps
Stocks
Q
Q
Q
Q
Q
Q
Temps

Consommation (rouge)

Commande passée

Commande reçue

Point de la commande

Inconvénients de la méthode = avantages de la méthode de recomplètement.

Le fournisseur ne dispose d’informations (incapacité d’informer le fournisseur)

Le fournisseur qui traite avec notre entreprise est obligée de constituer un stock pour faire face à une commande imprévue de notre part (mauvais pour l’entreprise).

Impossibilité de grouper les achats (chaque article a son point de la commande).

III-la Notion de la quantité économique (on la calcule généralement pour un système de point de commande). :

Pour un stock il faut distinguer entre 2 types des couts qui sont liés à ce dit stock :

Couts de possession : ces couts augmentent proportionnellement avec la quantité achetée. Donc pour minimiser ces couts il : ces couts augmentent proportionnellement avec la quantité achetée. Donc pour minimiser ces couts il faut ne passer que des petites commandes c’est dire faire l’impossible pour éviter la constitution des stocks dans l’entreprise.

Couts de commande : ces couts augmentent avec l’augmentation des commandes qu’à passer l’entreprise donc afin de minimiser : ces couts augmentent avec l’augmentation des commandes qu’à passer l’entreprise donc afin de minimiser les couts de commandes l’entreprise ne doit passer qu’un nombre minimum possible des commandes.

De ce qui est précédée on peut tirer l’équation suivante :

qui est précédée on peut tirer l’équation suivante : www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®
qui est précédée on peut tirer l’équation suivante : www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®

By: AyOuZmEd® Contact: amoussaouimed@gmail.com

Notes cours : « Gestion de production »

Faculté du droit, Mohammedia

Année universitaire 2010/2011

Couts des stocks = couts de possession +couts de commandes

Pour minimiser les couts liés à la gestion des stocks il faut déterminer la quantité économique.

6
6

Modélisation des couts :

Couts de commande :

D

: la demande globale (totale) à satisfaire (l’entreprise peut l’acheter dans un seul coup ou bien

la

fractionner).

Q

: la quantité économique commandée (niveau de commande).

D/Q : nombre de commande pendant une période.

L : cout unitaire de commande.

Couts de commande

Lorsque la quantité Q augmente le rapport baisse et vice versa :

Exemple :

D= 100

Q= 25

L = 50

donc couts de commande

D

= 100

Q = 50

L = 50

donc cout de commande =

D

= 100

Q = 25

L = 50

donc cout de commande =

Couts de possession :

C : prix unitaire d’achat

Q/2 : quantité moyenne stockée.

H : couts de détention (exprimés en % de la valeur des stocks).

Couts de possession :

=

Dans ce rapport lorsque Q augmente le rapport augmente et vice versa.

lorsque Q augmente le rapport augmente et vice versa. www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®
lorsque Q augmente le rapport augmente et vice versa. www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®

By: AyOuZmEd® Contact: amoussaouimed@gmail.com

Notes cours : « Gestion de production »

Faculté du droit, Mohammedia Année universitaire 2010/2011

7
7

Exemple :

C= 100

H = 25%

D = 100

Q = 25

donc couts de possession =

312,5

C = 100

H = 25 %

D= 100

Q = 50 donc les couts de possessions =

625

C = 100

H = 25 %

D= 100

Q = 12,5 donc les couts de possessions =

156,25

De l’équation de cout de possession et l’équation de cout de passation on peut tirer l’équation de cout variable totale qui s’écrit comme suit :

CVT=

(Il manque un graphe qui présente l’ensemble des couts)

Voila la procédure à suivre pour déduire Q* mathématiquement :

= 0

=

(

’ = 0

=

Q*

 

formule de Wilson.

CVT* : cout variable totale optimale

CVT* =

APPLICATION :

D= 100

L= 50

C=100

Donc Q* (quantité économique) =

H= 25%

=

20

Et le CVT * =

= 500

Cout de passation =

Cout de possession =

ON remarque que l’addition de cout de possession et le cout de passation nous donne le CVT*.

de possession et le cout de passation nous donne le CVT*. www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®
de possession et le cout de passation nous donne le CVT*. www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®

By: AyOuZmEd® Contact: amoussaouimed@gmail.com

Notes cours : « Gestion de production »

Faculté du droit, Mohammedia

Année universitaire 2010/2011

Remarque :

Dans un système de point de commande on connait la périodicité et on cherche à calculer Q*.

Dans un système de recomplètement on connait Q* mais ce qui manque c’est la période qui doit être économique.

8
8

Donc on va chercher une périodicité économique : T*

Le point de départ pour déterminer T* c’est d’abord la détermination de nombre de commande :

N

si on veut appliquer cette formule

cas (parfois Q* est inconnue).

Voila une autre façon pour déduire N :

On pose

:

[

= 0

[

N=

N=

Application sur l’exemple précédent

N

N

=

=

il faut que Q* soit

connue. Mais ce n’est toujours le

Mais ce modèle de la quantité économique reste un modèle statique, c'est-à-dire que l’action est centrée uniquement sur la quantité économique on supposant que tous les autres variables (C, D, H…) reste stables. Mais en réalité ce n’est pas toujours le cas. (Par exemple une augmentation des quantités achetés diminution des prix d’achat remise en cause de modèle de Wilson).

Ici on va uniquement se limiter dans le cas d’achat avec remise :

uniquement se limiter dans le cas d’achat avec remise : www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®
uniquement se limiter dans le cas d’achat avec remise : www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®

By: AyOuZmEd® Contact: amoussaouimed@gmail.com

Notes cours : « Gestion de production »

Faculté du droit, Mohammedia Année universitaire 2010/2011

Achat avec remise dans un système de recomplètement :

Une augmentation de quantités achetées permet à l’entreprise d’abaisser ces couts d’achats.

9
9

Dans ce cas l’entreprise est confronté à faire le choix entre l’achat de la quantité économique « Q » ou l’achat de la quantité qui va lui permettre de bénéficier d’une remise appelée « R » ou niveau de remise (le jugement se fait sur la base des calculs).

Deux cas sont possibles :

Soit R < Q* : ici l’entreprise n’a aucun problème, il peut acheter la quantité économique qui va lui permettre de gagner sur 2 niveaux à savoir : au niveau de CVT et au niveau de prix d’achat.

Soit R> Q* : dans ce cas il s’agit d’un problème c'est-à-dire que une augmentation des quantités achetés va se traduire par une hausse de CVT et au même temps par une baisse de prix d’achat (effets de remise).dans ce cas l’entreprise est appelée à faire une comparaison entre les couts totaux engendrés par chaque quantité. (C’est-à-dire est-ce qu’elle est capable de supporter une augmentation de CVT qui va être compensée par une diminution de prix d’achat).

Pour une illustration on va modéliser le problème sous forme d’équations :

CT : cout total = CVT

R : niveau de remise

CTQ* : cout total de la quantité économique :

CTQ* =

1

C1 : prix sans remise

C2 : prix avec remise

CTR : cout total de la quantité qui va permettre à l’entreprise de bénéficier d’une remise.

CTR =

L’entreprise va choisir la quantité dont le cout total est le plus petit.

Application sur un exemple : toujours le même exemple :

D=100

L=50

C1= 100

R : le niveau de remise = 50

Prix = C2 = 81 au lieu de 100

H = 25 %

niveau de remise = 50 Prix = C2 = 81 au lieu de 100 H =
niveau de remise = 50 Prix = C2 = 81 au lieu de 100 H =

By: AyOuZmEd® Contact: amoussaouimed@gmail.com

Notes cours : « Gestion de production »

Faculté du droit, Mohammedia Année universitaire 2010/2011

C'est-à-dire si l’entreprise achète une quantité de 50 il va bénéficiée d’une remise de 19 sur chaque unité mais le choix de l’achat de la quantité économique et l’achat de R ne se faite pas d’une manière aléatoire mais sur la base d’une comparaison entre CTQ* et CTR !

On va calculer la quantité économique

Q* =entre CTQ* et CTR ! On va calculer la quantité économique = 22,…. (On va retenir

= 22,…. (On va retenir uniquement 22 pour simplifier les calculs).

Maintenant on va calculer les couts relatifs à chaque quantité :

CTQ* =

CTR =

Donc CTR < CTQ* c'est-à-dire que l’entreprise à l’intérêt d’acheter une quantité de 50 qui va lui permettre de minimiser les couts.

Dans tous les cas précédent le calcul de la quantité économique se fait sans aucune contrainte.

Maintenant il s’agit de calculer une telle quantité dans le cas d’existence d’une contrainte.

Une entreprise peut se trouver confronter à plusieurs types de contraintes qui peuvent être soient des contrainte de stockage, financière…………….

Dans le cadre de ce cours on va uniquement se limiter dans le cas d’existence d’une contrainte financière.

Exemple :

Une entreprise dispose d’un budget limitée qu’il ne faut pas dépasser c.à.d. que la valeur de la quantité à acheter ne peut pas dépasser la limite de budget consacrée à l’achat.

Remarque : dans le cours du professeur, ce dernier utilise « Alpha » comme multiplicateur de LaGrange.

Mais moi jutilise « BETA » à la place de « alpha » dans ce cours.

Notons

K : budget à ne pas dépasser.

Donc

avec Q/2 : stock physique moyen et C comme prix d’achat.

Dans ce cas le problème d’optimisation devient :

Chercher Q*

On minimisant le CVT.

devient : Chercher Q* On minimisant le CVT. www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®
devient : Chercher Q* On minimisant le CVT. www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®

By: AyOuZmEd® Contact: amoussaouimed@gmail.com

Notes cours : « Gestion de production »

Faculté du droit, Mohammedia Année universitaire 2010/2011

CVT =

Sous contrainte :

Il s’agit d’une optimisation sous contrainte, et pour une telle optimisation on utilise la méthode de LaGrange.

11
11

L (Q ;

 

avec

comme multiplicateur de LaGrange.

 

L (Q,

=

D’où :

=





 

= K =

 



=K²

 

2*

 

=

d’où

- H (on remplace

 

Application:

 

D=100

L=50

H=0, 25

K=750

C=100

 

H =

0, 25

DONC Q*

=

= 15.

5-le stock de sécurité :

Le stock de sécurité est une marge de sécurité pour l’entreprise qui permet a celle-ci de se protéger contre certains aléas imprévisibles (défaut de qualité, retard de livraison……….)

Le Ss permet à l’entreprise de se protéger pour quelques jours.

Le problème dans ce cas est de déterminer la quantité qu’il faut garder comme une marge de sécurité, cette dite quantité doit être économique.

La demande adressée à l’entreprise ainsi que les délais de livraison sont caractérisées par l’incertitude (risque d’augmentation de la demande ou un retard de livraisons).

d’augmenta tion de la demande ou un retard de livraisons). www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®
d’augmenta tion de la demande ou un retard de livraisons). www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®

By: AyOuZmEd® Contact: amoussaouimed@gmail.com

Notes cours : « Gestion de production »

Faculté du droit, Mohammedia Année universitaire 2010/2011

Dans ce cas on dit que la demande et le délai son des variables aléatoires.et de ce fait ils possèdent des caractéristiques telles que la moyenne et l’écart-type.

Dans le cadre de ce cours on va essayer de déterminer le niveau de stock de sécurité dans deux cas distincts :

12
12

5-1- le cas de la demande variable et le délai fixe :

Ici l’incertitude porte sur la demande adressée à l’entreprise.

D

: demande (variable)

(m, écart-type). L’écart- type est notée dans ce cours est notée : б

N

: délai de livraison (divisée en sous période).

mX : consommation moyenne dans chaque sous période.

б x : écart type de la demande dans chaque sous période.

.m et

sont connus pour chaque sous période.

Il faut maintenant calculer D pour l’ensemble des périodes(N).

m=m1 +m2 + m3+ mnmaintenant calculer D pour l’ensemble des périodes(N). sous période). (avec m1, m2……… est la moyenne de

sous période).

(avec m1, m2………

est

la moyenne de la consommation pour chaque

б c’est l’écart -type de la demande pendant la période totale (N).

б

c’est l’écart-type de la demande pendant la période totale (N).

б = n ( se calcule à partir de la variance

б =

n

(

se calcule à partir de la variance

=

=

Un élément aussi important peut influencer le stock de sécurité à savoir le risque, de ce fait il faut intégrer ce risque dans les calculs.

Dans ce cas le niveau du stock de sécurité sera :

calculs. Dans ce cas le niveau du stock de sécurité sera : t Avec t est

t

Avec t est la variable normale centrée réduite correspond au niveau de risque acceptée.

Application sur un exemple :

Première solution :

mx =100

= 20

élai de livraison est de

Risque de rupture 5% (c.à.d. que l’entreprise est protégée à hauteur de 95%).

semaine

Solution : on cherchera dans la table de la loi normale on trouve que la valeur qui corresponde à t est

1,96.

Donc le stock de sécurité est égal :

T = 1,96

87,65 = 88

le stock de sécurité est égal : T = 1,96 87,65 = 88 www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®
le stock de sécurité est égal : T = 1,96 87,65 = 88 www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®

By: AyOuZmEd® Contact: amoussaouimed@gmail.com

Notes cours : « Gestion de production »

Faculté du droit, Mohammedia Année universitaire 2010/2011

13
13

Deuxième solution :

D

: niveau de la demande

X

: niveau de rupture

Si D<X on dit que l’entreprise est protégée.

P (d<x) =95% (l’entreprise est protégée jusqu’au 95%)il court un risque de 5%

P

(

T

< t

(je cherche t dans la table de la loi normale).

-

t=1,96

 

-

m = mx1+ mx2+ mx3+mx4+mx5 = 100+100+100+100+100 =500

-

б =

 

n

44 ,72

-

-

DONC X = 587,65

-

X= m+ stock de sécurité stock de sécurité = 87,65.

5-2- le cas ou la demande est fixe et le délai est variable.

Le délai ici est une variable aléatoire (m, б)

-бx : écart-type du délai.

- б = бx

é

Donc le stock de sécurité est :

t* б

Application sur un exemple :

Demande par jours : 10 unités

Ecart-type de délai : 2 jours

Risque de rupture : 1%

Solution :

бx= 2 jours

et б= 2* 10 = 20 donc le stock de sécurité est 2,33*20 = 46,6

(La valeur de t se trouve dans la table de la loi normale)

Bon c’est la fin du cours.

Je souhaite aux étudiants de S6 une bonne chance le jour de l’examen

A bientôt

NB : vérifiez vous-mêmes les formules et les calculs.

dimanche 22 mai 2011

les formules et les calculs. dimanche 22 mai 2011 www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®
les formules et les calculs. dimanche 22 mai 2011 www.semestre123456.meilleurforum.com By: AyOuZmEd®

By: AyOuZmEd® Contact: amoussaouimed@gmail.com