Vous êtes sur la page 1sur 2

Université Cadi Ayyad Année universitaire 2014/2015

Faculté des Sciences Semlalia


DEPARTEMENT DE PHYSIQUE SMP/S5
Marrakech

MÉCANIQUE QUANTIQUE II
Complément de série nº 2
===============

I. Observables moment cinétique J
Soit un système physique quelconque dont l'espace des états est à 4 dimensions. Les vecteurs
Ij,m communs à J2 et Jz (j=0 ou 1 et -j ≤ m ≤ j) forment une base de cet espace.
1) Ecrire les matrices de J2, Jz et Jx dans cette base. On rangera les vecteurs de la base dans
l'ordre I1,1, I1,0, I1,-1, I0,0.
2) Exprimer en fonctions des Ij,mles kets propres communs à J2 et Jx que l'on notera Ij,mx.
3) Soit Iun ket normé quelconque : I= I1,1 I1,0 I1,-1 I0,0.
a) Calculer la valeur moyenne Jz de Jzlorsque le système est dans l'état I, ainsi
que les probabilités des différents résultats possibles lors de la mesure de cette observable seule.
b) Mêmes questions pour J2.
c) Mêmes questions pour Jx.
d) On mesure "simultanément" J2 et Jx. Quelle est la probabilité P de trouver 2ħ2 pour la
mesure de J2 et ħ pour la mesure de Jx?
On rappelle :
J Ij,m= ħ ( j  m)( j  m  1) Ij,m 1 et Jx = (J++ J-)/2

II. Observables moment cinétique orbital



Une particule sans spin de moment cinétique orbital L se trouve dans un état {I,m} propre et
commun à L2 et Lz. Cette particule est soumise à un gradient de champ électrique et son
hamiltonien s'écrit :
0
H= (Lu2 - Lv2)


où Lu et Lv sont les composantes de L sur les directions Ou et Ov du plan xOz faisant 45° avec
Ox et Oz; 0 est une constante réelle.
1) Ecrire H en fonction des composantes Lx et Lz et donner la matrice représentant H dans
la base {I , m} .
2) Déterminer les énergies et les états stationnaires de la particule.
1
3) A l'instant t=0, la particule est dans l'état : It=0= (Il , 1Il , -1
2
a) Quel est l'état It.
b)Lz est-elle une constante de mouvement ?

T.D. MQ - Complément de la série 3 SMP/S5


1/2
III. Harmoniques sphériques
m
A/ Les Y (), appelées harmoniques sphériques, sont des fonctions propres communes

à L2 et Lz. On rappelle (résultat du cours) que les valeurs propres de Lz ne peuvent valoir que
m, avec m entier variant de  à + lorsque la valeur propre de L2 est 2 ( +1). En outre,
on peut montrer que pour m = -  , on a l'harmonique sphérique :
(2  1)!
Y () = 1 (sin). e i  .
2 . ! 4
m
1. Comment calculerait-on Y () pour m ≠ -  ?
0
Application : Donner les expressions de Y1-1 , Y1 et Y11 .

2. a. Déterminer la relation entre Y () et Y ().


m m
b. Montrer que la même relation relie Y () et Y ().
m m
() = (1) [Y ()] *
m
3. Montrer la relation : Y

4. Comment s'écrit la relation d'orthonormalisation de deux harmoniques sphériques?


 
Données: L Y () =  (1)m(m1) Ym1() et L =  e  [
m i
 i cotg ].
 

IV. Moment cinétique de spin


Dans la base orthonormée {I+, I} des vecteurs propres des opérateurs S2 et Sz, l'état de spin

d'une particule est représenté par le vecteur :


I= I+ + I
1) Déterminer les valeurs et vecteurs propres de Sx et Sy dans la base {I+, I}.
2) Quelles sont les probabilités pour que les mesures des grandeurs représentées par S x et
Sy dans l'état Idonnent les valeurs +1/2 et -1/2.
3) a) Déterminer les valeurs et vecteurs propres de l'opérateur Su = S.u ( u étant un vecteur
unitaire définissant un axe quelconque).
b) En repérant le vecteur u par l’angle polaire et azimutal , montrer que ces vecteurs
propres peuvent s’écrire :
I+u = cos(/2) ei/2 I+ + sin(/2) ei/2 I et

Iu = sin(/2) ei/2 I+  cos(/2) ei/2 I

T.D. MQ - Complément de la série 3 SMP/S5


2/2

Vous aimerez peut-être aussi