Vous êtes sur la page 1sur 31

Chapitre II : Les Fondations

____________________________________________________________________________________________

1. Introduction Générale

La fondation est un organe de transmission des charges de la superstructure au sol.


Elle ne peut être calculée que si l’on connait la superstructure et les charges d’une part et
les caractéristiques du sol d’autre part.
Les caractéristiques mécaniques du sol varient avec les conditions climatiques sur le
premier mètre. La profondeur (ancrage) de la fondation dépend de la valeur de la résistance
du sol sol ainsi que des autres caractéristiques du sol (humidité – compressibilité –
gonflabilité – porosité – etc…).
La fondation est constituée d’un bloc en béton armé appelé semelle. La distance
minimale entre la sous-face de la semelle et le niveau 0,00 m du sol peut être estimée à 80
cm à 1 m. pour ne pas perdre la sauce du béton (ciment + eau) la semelle de fondation doit
être posée sur une plateforme dure, une couche de Gros-béton (béton de propreté de 10 cm
d’épaisseur) composée de tout-venant + ciment + eau.
La poussée des terres doit être prise en compte dans le calcul des fondations. C'est
notamment le cas des terrains en pente où, s'il n'est pas pris de précautions particulières,
les semelles supérieures peuvent exercer une poussée sur les semelles inférieures ou
risquent d'amorcer un glissement d'ensemble.
Lorsque le sol d'assise peut donner lieu à un glissement d'ensemble, il faut disposer les
niveaux des fondations de telle sorte qu'une pente maximale de 2/3 relie les arêtes
inférieures des semelles les plus voisines.

2. Classification des Fondations


Les fondations peuvent être classées en 3 types :
 Fondations superficielles
 Fondations semi-profondes
 Fondations profondes

2.1. Fondations superficielles


Elles se composent de semelles uniquement supportant :
 Des semelles filantes sous murs (voiles)
 Des semelles filantes sous plusieurs poteaux
 Des semelles isolées sous poteaux isolés
____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 1
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

 Des semelles isolées sous joint


 Semelle excentrée
 Des radiers

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 2
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

2.2. Fondation Semi-Profonde

Dans le cas de nécessité de grande


profondeur d’ancrage pour atteindre le
bon sol, mais pas plus que 8 m, la semelle
peut être posée sur un puit en Béton non
armé ou en Gros-Béton. Ce puit aura un
diamètre supérieur aux dimensions de la
semelle.

2.3. Fondations Profondes

Pour des profondeurs de grande


importance, dépassant les 8 m (par
exemple pour les Bâtiments de Grande
Hauteur ou les Piliers de Ponts), la
fondation sera composée de semelle et de
Pieux en dessous de la semelle pour
atteindre le bon sol. Les pieux sont des
poteaux circulaires en béton armé. Ils
seront soumis aux charges axiales (sous
l’effet du poids du bâtiment) ainsi qu’aux
pressions latérales du sol.

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 3
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

3. Dimensionnement et Ferraillage des Semelles Superficielles.


3.1. Réaction du sol
Les semelles de fondations superficielles subiront la réaction du sol sous forme
de charge répartie, sous l’effet des efforts provenant de la superstructure. Ces
efforts peuvent être résumés comme suit :
 Force Axiale unique (sans moment de flexion)
 Force Axiale plus un ou deux moments de Flexion (un suivant chaque
direction principale).

a) Force Axiale unique

Sous l’effet de l’effort axial seul la


réaction du sol sol sera constante et
uniformément répartie.

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 4
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

b) Présence d’un moment de flexion

Deux cas sont possibles :


Moment Faible : Moment Fort :

3.2. Procédure de calcul


a) Contrainte admissible de calcul
Les calculs de dimensionnement et de ferraillage des semelles de fondations se font
aux deux Etats limites, Ultime et de Service, le résultat retenu sera celui du cas le plus
défavorable.
La contrainte admissible du sol sol donnée par l’étude de sol (rapport du sol) représente
la vraie valeur de la résistance admissible du sol. Dans les calculs on prendra :

A l’ELU : ̅ 𝐬𝐨𝐥(𝐄𝐋𝐔) = 𝟐. 𝛔
𝛔 ̅ 𝐬𝐨𝐥
A l’ELS : ̅ 𝐬𝐨𝐥(𝐄𝐋𝐒) = 𝛔
𝛔 ̅ 𝐬𝐨𝐥

Nature géologique du sol ̅ 𝐬𝐨𝐥


𝛔 (Mpa)
Limon de plateaux 0,15 à 0,30
Terre à meulière 0,30 à 0,45
Marne verte, argile 0,07 à 0,45
Alluvions anciennes, sables et graviers 0,60 à 0,90
Sables de Beauchamp 0,75 à 1,50
Craie 0,90 à 1,00
Marne + caillasse 0,75 à 1,50
Calcaire grossier 1,80 à 4,50

Nature du sol ̅ 𝐬𝐨𝐥


𝛔 (Mpa)
Roches peu fissurées saines non 0,75 à 4,5
désagrégées de stratification favorable
____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 5
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

Terrain non cohérent à bonne compacité 0,35 à 0,75


Terrain non cohérent à moyenne compacité 0,20 à 0,40
Argile 0,03 à 0,30
b) Enrobage

Le sol ne peut donner qu’une situation de fissuration préjudiciable ou très préjudiciable.


 Sol agressif Fissuration Préjudiciable Enrobage e >= 3 cm
 Sol très agressif Fissuration très Préjudiciable Enrobage e >= 5 cm

c) Base de calcul

La base de calcul de dimensionnement des semelles est l’inégalité d’équilibre statique

∑ 𝜎𝑠𝑜𝑙 ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 

On fera la différence entre les semelles soumises à un effort axial seul et les semelles
soumises à un effort axial et un ou deux moments de flexion.
La forme géométrique usuelle de la semelle est le rectangle (ou le carré), on traitera
aussi la forme circulaire.

4. Semelles supportant un effort axial seul


4.1. Semelle filante sous mur
a) Dimensionnement

Largeur A de la semelle :
Le calcul de la largeur A de la semelle se fait sur la
base de l’inéquation d’équilibre statique : somme des
contraintes du sol inférieure ou égale à la contrainte
admissible du sol.
∑ 𝜎𝑠𝑜𝑙 ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙
Vue la longueur importante L de la semelle égale à la
longueur du mur (voile), les calculs se feront pour 1 m
de longueur, d’où la surface de contact de la semelle
avec le sol est :
S (mm²) = 1000 x A²
Il faut satisfaire l’inégalité :
𝑁 𝑁
∑ 𝜎𝑠𝑜𝑙 = ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ⟹ 𝐴 ≥
1000. 𝐴 1000. 𝜎̅𝑠𝑜𝑙

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 6
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

Hauteur h de la semelle :
Pour que les contraintes soient uniformément
réparties et pour que le béton seul puisse assurer la
résistance à l’effort tranchant sans qu’il n’y ait
nécessité de prévoir des armatures transversales
(verticales), la hauteur utile d doit rester au moins
égale au demi-débord de la semelle.

𝐀−𝐚 𝝓
𝐝 ≥ et donc 𝒉=𝒅+ +𝒆
𝟒 𝟐

Vérification :
Après avoir connu les dimensions de la semelle, on vérifiera la condition
∑ 𝜎𝑠𝑜𝑙 ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en tenant compte du poids de la semelle :

N + PPsemelle + Premblai N + PPsemelle + Premblai N + 25. 10−6 . 1000. A. h + 18. 10−6 . Vremblai
∑ σsol = = = ≤σ
̅sol
S 1000. A 1000. A

N.B :
A prendre :
 Charges en Newton
 Longueurs en mm
 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en MPa

b) Ferraillage de la semelle
La semelle n’est pas sollicitée longitudinalement car l’action du mur s’annule avec la
réaction du sol, par contre elle est sollicitée transversalement c’est-à-dire qu’elle fléchit
autour d’un axe parallèle au mur. Parmi les méthodes de calcul de sollicitations pour la
détermination du ferraillage de la semelle, la Méthode des Bielles.
La méthode des bielles admet que la charge N centrée agissant par unité de longueur
du mur est transmise au sol par l’intermédiaire de bielles de béton inclinées.

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 7
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

L’ensemble de deux bielles fictives (symétriques par rapport à l’axe de la semelle) et


des armatures inférieures, fonctionne à la manière d’une ferme chargée en son sommet, dont
les armatures constituent le tirant (élément travaillant en Traction simple). Les armatures
doivent équilibrer la composante horizontale F de l’effort de compression Q/2 dans la bielle.
La force F dans les armatures de la semelle aura pour valeur :

𝑁.(𝐴−𝑎) 𝑁.(𝐴−𝑎)
𝐹= avec aussi 𝐹 = 𝐴𝑎 . 𝜎̅𝑠 𝐴𝑎 = ̅𝑠
8.𝑑 8.𝑑.𝜎

Avec Aa = Ferraillage principal de la semelle parallèle à la largeur A.

Remarques :
1. le calcul de A se fait aux 2 Etats Limites, Ultime et de Service, on retiendra le maximum
des 2 résultats
𝐴𝑎.𝑓𝑖𝑛𝑎𝑙𝑒 = 𝑀𝑎𝑥 [𝐴𝑎.𝐸𝐿𝑈 𝑒𝑡 𝐴𝑎.𝐸𝐿𝑆 ]

2. Armatures de Répartition :
Parallèlement à l’axe longitudinal de la semelle, on doit prévoir des armatures de
répartition
𝐴𝑎 (𝑐𝑚2 ). 𝐴 (𝑚)
𝐴𝑟é𝑝 (𝑐𝑚2 ) = 𝐴𝑏 (𝑐𝑚2 ) =
4

3. Ancrage des barres :


Pour déterminer la longueur des barres, en pratique, on compare la longueur de
∅.𝑓𝑒
scellement ls ( 4.𝜏𝑠
𝑜𝑢 50. ∅) avec A. trois (3) cas sont possibles :
 ls > A/4 toutes les barres doivent être prolongées jusqu’aux
extrémités de la semelle et comporter des ancrages courbes
 A/8 < ls =< A/4 toutes les barres doivent être prolongées jusqu’aux
extrémités de la semelle mais peuvent ne pas comporter
des ancrages courbes
 ls =< A/8 pas d’ancrages courbes et on peut arrêter une barre sur 2
à la longueur 0,71A ou alterner des barres de longueur 0,86A

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 8
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

organigramme

N 𝐀−𝐚
A ≥ Choix de A 𝐝 ≥ Choix de  h et calcul de d
̅ sol
1000.σ 𝟒

𝐴𝑎 (cm2 ).A (m) N.(A−a)


Arép (cm2 ) = 𝐴𝑏 (cm2 ) = Aa = ̅s
4 8.d.σ

4.2. Semelle rectangulaire isolée sous poteau rectangulaire


a) Dimensionnement

Dimensions A et B de la semelle :
Il y a 2 inconnues, les dimensions de la semelle A et B et une seule inégalité d’équilibre
𝐴 𝑎
∑ 𝜎𝑠𝑜𝑙 ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 . Pour cela on admettra l’assimilation =
𝐵 𝑏
____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 9
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

𝑁 𝑁 𝑎 𝑁
𝜎𝑠𝑜𝑙 = = ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ⟹ 𝐴 ≥ √ .
𝐴. 𝐵 𝑏 2 𝑏 𝜎̅𝑠𝑜𝑙
𝑎 . 𝐴
On choisira les dimensions A et B de la semelle

Hauteur h de la semelle :

A−a B−b
𝑑𝑎 ≥ et 𝑑𝑏 ≥ choisir h, recalculer db et da
4 4

Vérification :
Après avoir connu les dimensions de la semelle, on vérifiera la condition
∑ 𝜎𝑠𝑜𝑙 ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en tenant compte du poids de la semelle :

N + PPsemelle + Premblai N + PPsemelle + Premblai N + 25. 10−6 . A. B. h + 18. 10−6 . Vremblai


∑ σsol = = = ≤σ
̅sol
S A. B A. B

N.B :
A prendre :
 Charges en Newton
 Longueurs en mm
 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en MPa

b) Ferraillage de la semelle
Puisque la répartition de la contrainte du sol est uniforme et le moment est nul donc la
méthode des Bielles est applicable.

N.(A−a) N.(B−b)
Aa = ̅s
et Ab = ̅s
8.d𝑎 .σ 8.d𝑏 .σ

Remarque :
Suivant les deux directions le ferraillage est principal, il n’y a pas d’armatures de
répartition.

4.3. Semelle isolée circulaire sous poteau circulaire


a) Dimensionnement
Diamètre D de la semelle :
Une semelle circulaire sous poteau circulaire constitue un tronc de cône et peut être
armée par un quadrillage de deux nappes orthogonales ou par des cerces où généralement on
dispose des armatures principales verticales et seront attachées par des cerces.

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 10
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

𝑁 𝑁 𝑁
𝜎𝑠𝑜𝑙 = 𝑆
= 𝐷2
≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ⟹ 𝐷 ≥ 1,13√𝜎̅
π 𝑠𝑜𝑙
4

Hauteur h de la semelle :

D−Dp 𝜙𝑥 −𝜙𝑦 𝝓
𝑑𝑥 ≥ et 𝑑𝑦 = 𝑑𝑥 − choisir h avec 𝒉 = 𝒅𝒙 + +𝒆
4 42 𝟐
recalculer dx et dy

Vérification :
Après avoir connu les dimensions de la semelle, on vérifiera la condition
∑ 𝜎𝑠𝑜𝑙 ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en tenant compte du poids de la semelle :

−6 𝐷2 −6
𝑁 + 𝑃𝑃𝑠𝑒𝑚𝑒𝑙𝑙𝑒 + 𝑃𝑟𝑒𝑚𝑏𝑙𝑎𝑖 𝑁 + 𝑃𝑃𝑠𝑒𝑚𝑒𝑙𝑙𝑒 + 𝑃𝑟𝑒𝑚𝑏𝑙𝑎𝑖 𝑁 + 25. 10 . 𝜋. 4 . ℎ + 18. 10 . 𝑉𝑟𝑒𝑚𝑏𝑙𝑎𝑖
∑ 𝜎𝑠𝑜𝑙 = = = ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙
𝑆 𝐷2 𝐷2
𝜋. 𝜋.
4 4

N.B :
A prendre :
 Charges en Newton
 Longueurs en mm
 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en MPa

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 11
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

b) Ferraillage de la semelle

Puisque la répartition de la contrainte du sol est uniforme et le moment est nul donc la
méthode des Bielles est applicable.

N.(D−𝐷𝑝 ) N.(D−𝐷𝑝 )
Ax = ̅s
et Ay = ̅s
3π.d𝑥 .σ 3π.d𝑦 .σ

Remarque :
 Si D =< 1 m répartition uniforme des armatures
 Si 1 m < D =< 3 m - Zone centrale (D/3) : 0,5 Ax et 0,5 Ay
- Zone latérale (D/3) : 0,25 Ax et 0,25 Ay

 Si D > 3 m - Zone centrale : 0,3 Ax et 0,3 Ay


- Zone intermédiaire : 0,25 Ax et 0,25 Ay
- Zone latérale : 0,1 Ax et 0,1 Ay

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 12
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

5. Semelles supportant un Effort Normal N et un Moment M


5.1. Semelle rectangulaire isolée sous poteau rectangulaire

Comme il a été précisé précédemment, en présence de moment, deux cas sont


possibles :
 Le moment provoque une répartition trapézoïdale de la réaction du sol
 Le moment provoque une répartition triangulaire de la réaction du sol
𝑀
Le cas peut être déterminé en fonction de l’excentricité 𝑒0 = 𝑁 , le cas s’expose pour
les deux Directions x et y.
Dans tous les cas on déterminera les Dimensions A ; B et h de la semelle ; et le
ferraillage Aa et Ab de la semelle et il n’y aura pas d’armatures de répartition.
La semelle rectangulaire peut avoir un seul moment (suivant x seulement ou suivant y
seulement) comme elle peut avoir deux moments Ma et Mb, ce qui résultera en huit (8) cas
possibles :
N° Cas Schéma et Réaction du sol
1  N
 Mb = 0
 Ma (avec répartition trapézoïdale de
la réaction du sol)

2  N
 Mb = 0
 Ma (avec répartition triangulaire de
la réaction du sol)

3  N
 Ma = 0
 Mb (avec répartition trapézoïdale de
la réaction du sol)

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 13
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

4  N
 Ma = 0
 Mb (avec répartition triangulaire de
la réaction du sol)

5  N
 Ma (avec répartition trapézoïdale de
la réaction du sol)
 Mb (avec répartition trapézoïdale de
la réaction du sol)

6  N
 Ma (avec répartition trapézoïdale de
la réaction du sol)
 Mb (avec répartition triangulaire de
la réaction du sol)

7  N
 Ma (avec répartition triangulaire de
la réaction du sol)
 Mb (avec répartition trapézoïdale de
la réaction du sol)

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 14
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

8  N
 Ma (avec répartition triangulaire de
la réaction du sol)
 Mb (avec répartition triangulaire de
la réaction du sol)

a) Dimensionnement
 Répartition Trapézoïdale de la réaction du sol :

Suivant A Suivant B

Dimensions A et B de la semelle : Dimensions A et B de la semelle :


La réaction du sol sera trapézoïdale si : La réaction du sol sera trapézoïdale si :
𝑀𝑎 𝐴 𝑀𝑏 𝐵
𝑒0𝑎 = ≤ 𝑒0𝑏 = ≤
𝑁 6 𝑁 6
D’après les résultats de la RDM, les D’après les résultats de la RDM, les
réactions au sol auront les formules réactions au sol auront les formules
suivantes suivantes
𝑁 𝑀𝑎 . 𝑣 𝑁 𝑀𝑏 . 𝑣
𝜎1,2𝑎 = ± 𝜎1,2𝑏 = ±
𝐴. 𝐵 𝐼𝑎 𝐴. 𝐵 𝐼𝑏
𝐴 𝐵.𝐴3 𝐵 𝐴.𝐵3
Avec 𝑀𝑎 = 𝑁. 𝑒0𝑎 ; 𝑣 = 2 𝑒𝑡 𝐼𝑎 = Avec 𝑀𝑏 = 𝑁. 𝑒0𝑏 ; 𝑣 = 2 𝑒𝑡 𝐼𝑏 = 12
12
⟹ ⟹
𝑁 6. 𝑒0𝑎 𝑁 6. 𝑒0𝑏
𝜎1𝑎 = (1 − ) 𝜎1𝑏 = (1 − )
𝐴. 𝐵 𝐴 𝐴. 𝐵 𝐵
𝑁 6. 𝑒0𝑎 𝑁 6. 𝑒0𝑏
𝜎2𝑎 = (1 + ) 𝜎2𝑏 = (1 + )
𝐴. 𝐵 𝐴 𝐴. 𝐵 𝐵

On appelle contrainte moyenne 𝜎𝑚𝑎 la On appelle contrainte moyenne 𝜎𝑚𝑏 la


contrainte située à une distance A/4 de la contrainte située à une distance B/4 de la
contrainte maximale 𝜎2𝑎 . Elle sera égale à : contrainte maximale 𝜎2𝑏 . Elle sera égale à :

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 15
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

3𝜎2𝑏 + 𝜎1𝑏 𝑁 3. 𝑒0𝑏


𝜎𝑚𝑏 = = (1 + )
3𝜎2𝑎 + 𝜎1𝑎 𝑁 3. 𝑒0𝑎 4 𝐴. 𝐵 𝐵
𝜎𝑚𝑎 = = (1 + )
4 𝐴. 𝐵 𝐴
Cette contrainte moyenne doit rester
Cette contrainte moyenne doit rester toujours inférieure ou égale à la contrainte
toujours inférieure ou égale à la contrainte Admissible
Admissible
𝑁 3.𝑒
⟹ 𝜎𝑚𝑏 = 𝐴.𝐵
(1 + 𝐵0𝑏 ) ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙
𝑁 3.𝑒
⟹ 𝜎𝑚𝑎 = (1 + 0𝑎) ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙
𝐴.𝐵 𝐴
𝐴 𝑎
en posant = on obtiendra une inégalité
𝐴 𝑎 𝐵 𝑏
en posant 𝐵
= 𝑏
on obtiendra une inégalité du 3ème degré ayant A comme inconnue :
ème
du 3 degré ayant A comme inconnue :
𝑎
[( ) 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ] . 𝐵3 − [𝑁]. 𝐵 − [3. 𝑒0𝑏 . 𝑁] ≥ 0
𝑏 𝑏
[( ) 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ] . 𝐴3 − [𝑁]. 𝐴 − [3. 𝑒0𝑎 . 𝑁] ≥ 0
𝑎
On déterminera A et B
On déterminera A et B

 Répartition Triangulaire de la réaction du sol :


Suivant A Suivant B

Dimensions A et B de la semelle : Dimensions A et B de la semelle :


La réaction du sol sera triangulaire si : La réaction du sol sera triangulaire si :
𝑀 𝐵
𝑀 𝐴
𝑒0𝑎 = 𝑁𝑎 ≥ 6 (à l’extérieur du Noyau 𝑒0𝑏 = 𝑁𝑏 ≥ 6 (à l’extérieur du Noyau
central). Equation d’équilibre ∑ 𝐹𝑜𝑟𝑐𝑒𝑠 = 0 central). Equation d’équilibre ∑ 𝐹𝑜𝑟𝑐𝑒𝑠 = 0
1
1
donne 𝑅𝑎 = 2 (𝜎2𝑎 . 𝑋𝑎 ). 𝐵 = 𝑁 ⟹ donne 𝑅𝑏 = 2 (𝜎2𝑏 . 𝑋𝑏 ). 𝐴 = 𝑁 ⟹
𝐴 𝐵
𝑋𝑎 = 3 ( − 𝑒0𝑎 ) 𝑋𝑏 = 3 ( 2 − 𝑒0𝑏 )
2
1 𝐴 1 𝐵
⟹ 𝑅𝑎 = (𝜎2𝑎 . 3 ( − 𝑒0𝑎 )) . 𝐵 = 𝑁 ⟹ 𝑅𝑏 = (𝜎2𝑏 . 3 ( − 𝑒0𝑏 )) . 𝐴 = 𝑁
2 2 2 2

2.𝑁 2.𝑁
⟹ 𝜎2𝑎 = 𝐴
⟹ 𝜎2𝑏 = 𝐵
3( −𝑒0𝑎 ).𝐵 3( −𝑒0𝑏 ).𝐴
2 2

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 16
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

Cette contrainte doit rester inférieure ou Cette contrainte doit rester inférieure ou
égale à 1,33 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 égale à 1,33 𝜎̅𝑠𝑜𝑙
2. 𝑁 2. 𝑁
𝜎2𝑎 = ≤ 1.33𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ⟹ 𝜎2𝑏 = ≤ 1.33𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ⟹
𝐴 𝐵
3 ( 2 − 𝑒0𝑎 ) . 𝐵 3 ( 2 − 𝑒0𝑏 ) . 𝐴
𝐴 𝑏 𝐵 𝑎
2. 𝑁 ≤ 3.99𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ( − 𝑒0𝑎 ) . . 𝐴 ⟹ 2. 𝑁 ≤ 3.99𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ( − 𝑒0𝑏 ) . . 𝐵 ⟹
2 𝑎 2 𝑏
𝑏 𝑏 𝑎 𝑎
[1.995. 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ] . 𝐴2 − [3.99. . 𝑒0𝑎 . 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ] . 𝐴 − 2. 𝑁 ≥ 0 [1.995. 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ] . 𝐵2 − [3.99. . 𝑒0𝑏 . 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ] . 𝐵 − 2. 𝑁 ≥ 0
𝑎 𝑎 𝑏 𝑏
C’est une inégalité du second Degré ayant A
comme inconnue C’est une inégalité du second Degré ayant B
comme inconnue
On déterminera A et puis B
On déterminera B et puis A
Hauteur h de la semelle :
𝐴−𝑎 𝐵−𝑏
On déterminera : 𝑑𝑎 ≥ 4 𝑒𝑡 𝑑𝑏 ≥ 4 et on déterminera h puis on recalculera da et db.

Vérification :
Après avoir connu les dimensions de la semelle, on vérifiera la condition
∑ 𝜎𝑠𝑜𝑙 ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en tenant compte du poids de la semelle :

N + PPsemelle + Premblai N + PPsemelle + Premblai N + 25. 10−6 . A. B. h + 18. 10−6 . Vremblai


∑ σsol = = = ≤σ
̅sol
S A. B A. B

N.B :
A prendre :
 Charges en Newton
 Longueurs en mm
 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en MPa

b) Ferraillage
Répartition Trapézoïdale de la réaction du sol :

Pour la détermination du ferraillage de la semelle, la méthode des bielles ne peut être


appliquée que si la différence entre la contrainte maximale 2 et la contrainte minimale 1
est inférieure au 2/3 de la contrainte moyenne m.
𝐴 𝐵
𝜎2 − 𝜎1 ≤ 𝜎𝑚 ⟹ 𝑒0𝑎 ≤ 𝑒𝑡 𝑒0𝑏 ≤
18 18

Remarque :
𝐴 𝐴 𝐵 𝐵
Du moment que 6
> 18 𝑒𝑡 𝑞𝑢𝑒 6
> 18 ⟹ la méthode des bielles ne peut pas être
appliquée dans le cas de répartition triangulaire de la contrainte du sol. Et pour la répartition
trapézoïdale de la contrainte du sol, deux (2) cas se présentent :

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 17
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

𝐴 𝐵
1er cas : répartition trapézoïdale avec 𝑒0𝑎 ≤ 𝑒𝑡 𝑒0𝑏 ≤ (Ferraillage avec la méthode
18 18
des bielles)

Suivant A Suivant B

En remplaçant le système (N,Ma) par En remplaçant le système (N,Mb) par


l’effort N’a , la réaction du sol sera uniforme l’effort N’b , la réaction du sol sera uniforme
avec une contrainte ma d’où l’effort N’a avec une contrainte mb d’où l’effort N’b
3. 𝑒0𝑎 3. 𝑒0𝑏
𝑁𝑎′ = 𝑁 (1 + ) 𝑁𝑏′ = 𝑁 (1 + )
𝐴 𝐵

(A−a) (B−b)
D’où : Aa = Na′ D’où : Ab = Nb′ ̅s
̅s
8.da .σ 8.db .σ

Remarque : Remarque :
Si le moment Mb (suivant b) est nul (Mb=0) Si le moment Ma (suivant a) est nul (Ma=0)
(B − b) (A − a)
Ab = Na′ Aa = Nb′
8𝑑𝑏 . σ
̅s 8𝑑𝑎 . σ
̅s

𝐴 𝐵
2ème cas : répartition trapézoïdale avec 𝑒0𝑎 > 18 𝑒𝑡 𝑒0𝑏 > 18 (Ferraillage avec la méthode
des Moments)

Suivant A Suivant B

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 18
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

Il s’agira de déterminer le moment de Il s’agira de déterminer le moment de


flexion M1a auquel sera soumise la section flexion M1b auquel sera soumise la section
(S1) située à la distance 0,35a de l’axe du (S1) située à la distance 0,35b de l’axe du
poteau. Pour cela on aura besoin de poteau. Pour cela on aura besoin de
déterminer d’abord 3a ; la réaction Ra et le déterminer d’abord 3b ; la réaction Rb et le
bras de levier SRa (à l’aide de la règle des bras de levier SRb (à l’aide de la règle des
triangles semblables). triangles semblables).
En rappelant que En rappelant que
𝑁 6. 𝑒0𝑎 𝑁 6. 𝑒0𝑏
𝜎1𝑎 = (1 − ) 𝜎1𝑏 = (1 − )
𝐴. 𝐵 𝐴 𝐴. 𝐵 𝐵
𝑁 6. 𝑒0𝑎 𝑁 6. 𝑒0𝑏
𝜎2𝑎 = (1 + ) 𝜎2𝑏 = (1 + )
𝐴. 𝐵 𝐴 𝐴. 𝐵 𝐵
𝐴 𝐵
+ 0,35. 𝑎 + 0,35. 𝑏
𝜎3𝑎 = 𝜎1𝑎 + [ 2 ] (𝜎2𝑎 − 𝜎1𝑎 ) 𝜎3𝑏 = 𝜎1𝑏 + [ 2 ] (𝜎2𝑏 − 𝜎1𝑏 )
𝐴 𝐵
𝑁 4,2. 𝑎. 𝑒0𝑎 𝑁 4,2. 𝑏. 𝑒0𝑏
𝜎3𝑎 = (1 + ) 𝜎3𝑏 = (1 + )
𝐴. 𝐵 𝐴2 𝐴. 𝐵 𝐵2
𝐴 𝜎2𝑎 + 𝜎3𝑎 𝐵 𝜎2𝑏 + 𝜎3𝑏
𝑅𝑎 = ( − 0,35. 𝑎) ( ).𝐵 𝑅𝑏 = ( − 0,35. 𝑏) ( ).𝐴
2 2 2 2
𝐴 𝐵
( 2 − 0,35. 𝑎) (2. 𝜎2𝑎 + 𝜎3𝑎 ) ( − 0,35. 𝑏) (2. 𝜎2𝑏 + 𝜎3𝑏 )
𝑆𝑅𝑎 = . 𝑆𝑅𝑏 = 2 .
3 (𝜎2𝑎 + 𝜎3𝑎 ) 3 (𝜎2𝑏 + 𝜎3𝑏 )
D’où me moment M1a D’où me moment M1b
𝑀1𝑎 = 𝑅𝑎 . 𝑆𝑅𝑎 𝑀1𝑏 = 𝑅𝑏 . 𝑆𝑅𝑏
et donc et donc
𝑀1𝑎 𝑀1𝑏
𝐴𝑎 = 𝐴𝑏 =
𝛽. 𝑑𝑎 . 𝜎̅𝑠 𝛽. 𝑑𝑏 . 𝜎̅𝑠

avec 𝛽 entre 0,85 et 0,9 avec 𝛽 entre 0,85 et 0,9


Remarque : Remarque :
Si le moment Mb (suivant b) est nul (Mb=0) Si le moment Ma (suivant a) est nul (Ma=0)
(B − b) (A − a)
Ab = Na′ Aa = Nb′
8𝑑𝑏 . σ
̅s 8𝑑𝑎 . σ
̅s

 Répartition Triangulaire de la réaction du sol :


Dans le cas de la répartition triangulaire de la réaction du sol, le calcul de ferraillage se fait
automatiquement avec la méthode des moments.

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 19
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

Suivant A Suivant B

2.𝑁
2.𝑁 En rappelant que 𝜎2𝑏 =
En rappelant que 𝜎2𝑎 = 𝐴
𝐵
3( −𝑒0𝑏 ).𝐴
2
3( −𝑒0𝑎 ).𝐵
2
Triangles semblables
Triangles semblables
𝐵
𝐴 𝜎3𝑏 𝑋𝑏 − ( 2 − 0,35. 𝑏)
𝜎3𝑎 𝑋𝑎 − ( 2 − 0,35. 𝑎) =
= 𝜎2𝑏 𝑋𝑏
𝜎2𝑎 𝑋𝑎
(𝐵 + 0,35. 𝑏 − 3. 𝑒0𝑏 )
(𝐴 + 0,35. 𝑎 − 3. 𝑒0𝑎 ) ⟹ 𝜎3𝑏 = . 𝜎2𝑏
⟹ 𝜎3𝑎 = . 𝜎2𝑎 𝐵
𝐴 3 ( 2 − 𝑒0𝑏 )
3 ( 2 − 𝑒0𝑎 )
𝐴 𝜎2𝑎 + 𝜎3𝑎
𝑅𝑎 = ( − 0,35. 𝑎) ( ).𝐵 𝐵 𝜎2𝑏 + 𝜎3𝑏
2 2 𝑅𝑏 = ( − 0,35. 𝑏) ( ).𝐴
𝐴 2 2
( 2 − 0,35. 𝑎) (2. 𝜎2𝑎 + 𝜎3𝑎 ) 𝐵
𝑆𝑅𝑎 = . ( − 0,35. 𝑏) (2. 𝜎2𝑏 + 𝜎3𝑏 )
3 (𝜎2𝑎 + 𝜎3𝑎 ) 𝑆𝑅𝑏 = 2 .
3 (𝜎2𝑏 + 𝜎3𝑏 )
D’où me moment M1a
𝑀1𝑎 = 𝑅𝑎 . 𝑆𝑅𝑎 D’où me moment M1b
𝑀1𝑏 = 𝑅𝑏 . 𝑆𝑅𝑏
et donc
𝑀1𝑎 et donc
𝐴𝑎 = 𝑀1𝑏
𝛽. 𝑑𝑎 . 𝜎̅𝑠 𝐴𝑏 =
𝛽 entre 0,85 et 0,9
𝛽. 𝑑𝑏 . 𝜎̅𝑠
avec
avec𝛽 entre 0,85 et 0,9
Remarque :
Remarque :
Si le moment Mb (suivant b) est nul (Mb=0)
(B − b) Si le moment Ma (suivant a) est nul (Ma=0)
Ab = Na′ (A − a)
8𝑑𝑏 . σ
̅s Aa = Nb′
8𝑑𝑎 . σ
̅s

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 20
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

5.2. Semelle filante sous mur

Dans le cas d’une semelle filante sous mur soumise à un effort normal N et un moment de
Flexion Ma perpendiculaire à la direction du mur, il suffit de poser la dimension
(B = 1000 mm) pour prendre un mètre de longueur du mur et reprendre toutes les
formules de dimensionnement et ferraillage d’une semelle isolée sous poteau isolé pour
la détermination de la largeur A de la semelle et la quantité de ferraillage Aa parallèle à
A pour 1 m de longueur du mur.

 Dimensionnement :

Ici aussi deux (2) cas se présentent :


 Répartition trapézoïdale de la réaction du sol
 Répartition triangulaire de la réaction du sol

 Répartition Trapézoïdale de la réaction du sol :


𝑁 3. 𝑒0𝑎
𝜎𝑚𝑎 = (1 + ) ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙
𝐴. 𝐵 𝐴
Avec B=1000 mm

𝑁 3.𝑒0𝑎 3.𝑁.𝑒0𝑎
⟹ 𝜎𝑚𝑎 = (1 + ) ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ⟹ 𝑁 + ≤ 1000. 𝐴. 𝜎̅𝑠𝑜𝑙
𝐴.1000 𝐴 𝐴
⟹ 𝑁. 𝐴 + 3. 𝑁𝑒0𝑎 ≤ 1000. 𝐴2 . 𝜎̅𝑠𝑜𝑙

⟹ [1000. 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ]. 𝐴2 − [𝑁]. 𝐴 − 3. 𝑁. 𝑒0𝑎 ≥ 0

C’est une inégalité du 2ème degré ayant A comme inconnue.


Remarque : il faut prendre : N (en Newton) ; les distances en (mm) ;
et la contrainte en (MPa)

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 21
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

 Répartition Triangulaire de la réaction du sol :


2. 𝑁
𝜎2𝑎 = ≤ 1.33𝜎̅𝑠𝑜𝑙
𝐴
3 ( 2 − 𝑒0𝑎 ) . 𝐵
Avec B=1000 mm
2. N A
⟹ σ2a = ≤ 1.33σ ̅sol ⟹ 2. N ≤ 3990. σ
̅sol ( − e0a )
A 2
3 ( − e0a ) . 1000
2
4.𝑁+7980 ̅̅̅̅̅
.𝜎𝑠𝑜𝑙 .e0a
⟹ 4. 𝑁 ≤ 3990. 𝜎 ̅ 𝑠𝑜𝑙 . e0a ⟹ 𝐴 ≥
̅ 𝑠𝑜𝑙 . 𝐴 − 7980. 𝜎
3990.𝜎 ̅𝑠𝑜𝑙

Hauteur h de la semelle :

𝐀−𝐚 𝝓
𝐝 ≥ et donc 𝒉=𝒅+ +𝒆
𝟒 𝟐

Vérification :
Après avoir connu les dimensions de la semelle, on vérifiera la condition
∑ 𝜎𝑠𝑜𝑙 ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en tenant compte du poids de la semelle :

N + PPsemelle + Premblai N + PPsemelle + Premblai N + 25. 10−6 . 1000. A. h + 18. 10−6 . Vremblai
∑ σsol = = = ≤σ
̅sol
S 1000. A 1000. A

N.B :
A prendre :
 Charges en Newton
 Longueurs en mm
 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en MPa

 Ferraillage :
Ferraillage principal de la semelle :
Pour B=1 m de longueur de la semelle, on déterminera le ferraillage Aa de la semelle
parallèle à la largeur A.
Ici aussi trois (3) cas se présentent :
𝐴
 Répartition trapézoïdale de la réaction du sol avec 𝑒0𝑎 ≤ 18 ⟹ (Méthode des bielles)
𝐴
 Répartition trapézoïdale de la réaction du sol avec 𝑒0𝑎 > ⟹ (Méthode des Moments)
18
 Répartition triangulaire de la réaction du sol ⟹ (Méthode des Moments)

𝐴
1er cas : 𝑒0𝑎 ≤ 18 ⟹ (Méthode des bielles)

(A−a)
𝑁𝑎′ = 𝑁 (1 +
3.𝑒0𝑎
) d’où Aa = Na′ ̅s
𝐴 8.da .σ

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 22
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

𝐴
2ème cas : 𝑒0𝑎 > 18 ⟹ (Méthode des Moments)
𝑁 6. 𝑒0𝑎
𝜎1𝑎 = (1 − )
𝐴. 1000 𝐴
𝑁 6. 𝑒0𝑎
𝜎2𝑎 = (1 + )
𝐴. 1000 𝐴
𝐴
+ 0,35. 𝑎
𝜎3𝑎 = 𝜎1𝑎 + [ 2 ] (𝜎2𝑎 − 𝜎1𝑎 )
𝐴
𝑁 4,2. 𝑎. 𝑒0𝑎
𝜎3𝑎 = (1 + )
𝐴. 1000 𝐴2
𝐴 𝜎2𝑎 + 𝜎3𝑎
𝑅𝑎 = ( − 0,35. 𝑎) ( ) . 1000
2 2
𝐴
( 2 − 0,35. 𝑎) (2. 𝜎2𝑎 + 𝜎3𝑎 )
𝑆𝑅𝑎 = .
3 (𝜎2𝑎 + 𝜎3𝑎 )
D’où me moment M1a
𝑀1𝑎
𝑀1𝑎 = 𝑅𝑎 . 𝑆𝑅𝑎 et donc 𝐴𝑎 = ̅𝑠
avec 𝛽 entre 0,85 et 0,9
𝛽.𝑑𝑎 .𝜎

3ème cas : répartition triangulaire (Méthode des moments)

2.𝑁 (𝐴+0,35.𝑎−3.𝑒0𝑎 ) 𝐴 𝜎2𝑎 +𝜎3𝑎


𝜎2𝑎 = 𝐴 ; 𝜎3𝑎 = 𝐴 . 𝜎2𝑎 d’où 𝑅𝑎 = ( − 0,35. 𝑎) ( ) . 1000
3( −𝑒0𝑎 ).1000 3( −𝑒0𝑎 ) 2 2
2 2

𝐴
( −0,35.𝑎) (2.𝜎2𝑎 +𝜎3𝑎 ) 𝑀1𝑎
𝑆𝑅𝑎 = 2
. (𝜎 𝑀1𝑎 = 𝑅𝑎 . 𝑆𝑅𝑎 et donc 𝐴𝑎 = ̅𝑠
avec 𝛽 entre 0,85 et 0,9
3 2𝑎 +𝜎3𝑎 ) 𝛽.𝑑𝑎 .𝜎

Armatures de répartition de la semelle :


Parallèlement à la direction du mur, on prévoit des armatures de répartition à disposer
au niveau des débords de la semelle.
𝐴𝑎 (𝑐𝑚2 ). 𝐴 (𝑚)
𝐴𝑟é𝑝 (𝑐𝑚2 ) =
4

5.3. Semelle isolée circulaire sous poteau circulaire


a) Dimensionnement
Diamètre D de la semelle :
on appliquera les mêmes principes que pour la semelle rectangulaire, la répartition de
𝐷
la réaction du sol sera trapézoïdale si 𝑒0 ≤ avec :
8
𝑁 8.𝑒 𝑁 8.𝑒0 𝐷2
𝜎1 = 𝑆
(1 − 𝐷 0 ) 𝑆
et 𝜎2 =
(1 + 𝐷
) avec 𝑆 = 𝜋. 4
3.𝜎 +𝜎 𝑁 8.𝑒
La contrainte moyenne 𝜎𝑚 = 24 1 = 𝑆 (1 + 𝐷 0 ) ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ⟹
𝑁 8. 𝑒0 8. 𝑒0 𝐷2
2 (1 + ) ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ⟹ 𝑁. (1 + ) ≤ 𝜋. . 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ⟹ 4. 𝑁. 𝐷 + 32. 𝑁. 𝑒0 ≤ 𝜋. 𝐷 3 . 𝜎̅𝑠𝑜𝑙
𝐷 𝐷 𝐷 4
𝜋. 4

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 23
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

⟹ [𝜋. 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 ]. 𝐷 3 − [4. 𝑁]. 𝐷 − 32. 𝑁. 𝑒0 ≥ 0

C’est une inégalité du 3ème degré ayant D comme inconnue :

Hauteur h de la semelle :

D−Dp 𝜙𝑥 −𝜙𝑦 𝝓
𝑑𝑥 ≥ et 𝑑𝑦 = 𝑑𝑥 − choisir h avec 𝒉 = 𝒅𝒙 + +𝒆
4 42 𝟐
recalculer dx et dy

Vérification :
Après avoir connu les dimensions de la semelle, on vérifiera la condition
∑ 𝜎𝑠𝑜𝑙 ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en tenant compte du poids de la semelle :

−6 D2 −6
N + PPsemelle + Premblai N + PPsemelle + Premblai N + 25. 10 . π. 4 . h + 18. 10 . Vremblai
∑ σsol = = = ≤σ
̅sol
S D2 D2
π. π.
4 4

N.B : A prendre :
 Charges en Newton
 Longueurs en mm
 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en MPa

b) Ferraillage
𝐃
La méthode des bielles est applicable si 𝐞𝟎 ≤ 𝟑𝟐 , dans ce cas :

4.𝑒0 (D−𝐷𝑝 ) 4.𝑒0 (D−𝐷𝑝 )


Ax = N (1 + ) 3π.d ̅s
et Ay = N (1 + ) ̅s
𝐷 𝑥 .σ 𝐷 3π.d𝑦 .σ

5.4. Semelle sous Joint

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 24
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

Les semelles existantes au droit d’un joint ne sont pas coupées à la verticale de ce
joint. Le joint est arrêté au niveau supérieure de la semelle. On admettra des armatures de
couture sur la partie supérieure de la semelle. Le dimensionnement de la semelle se fera pour
la charge cumulée des deux poteaux N = N1 + N2 et M = M1 + M2 (somme algébrique).
La semelle sera rectangulaire (AxB) pour un poteau rectangulaire (axb) où b sera égale
à la somme des largeurs des 2 poteaux + la largeur du joint.
Les calculs de dimensionnement et ferraillage de la semelle se fera de la même manière
que pour une semelle isolée rectangulaire sous poteau rectangulaire.

5.5. Semelle filante (continue) sous plusieurs poteaux


On retrouve ce type de semelles dans le cas de chevauchement de semelles isolées
suivant une ou les deux directions. Ce chevauchement peut être causé soit par des charges
importantes, soit par une faible résistance du sol ou même par la nature du sol qui pourra
provoquer un tassement différentiel.

Remarque importante :
On ne prévoit de semelle filante sous plusieurs poteaux que si nous avons vérifié qu’il y
a vraiment chevauchement des semelles isolées sous deux poteaux adjacents. Pour cela il
faut vérifier l’inégalité suivante :
(𝐴 + 𝐴’)
𝐿 > 1.5
2

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 25
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

Pour faire la liaison de continuité entre les poteaux, la semelle à elle seule ne suffit
pas car elle risque de se déformer dans la zone à mi-travée (entre les poteaux). Pour cela la
fondation continue sera composée de deux éléments :
 La semelle continue qui travaillera transversalement
 La poutre de libage qui travaillera longitudinalement
Les calculs de dimensionnement et de détermination des armatures se divisera en deux
parties, transversalement pour dimensionner et ferrailler la semelle, et longitudinalement
pour dimensionner et ferrailler la poutre de libage.

a) Transversalement

Transversalement la semelle sera considérée comme isolée ayant pour effort normal N
le maximum des efforts des poteaux liés à cette semelle filante :
N = Max [N1 ; N2 ; …… ; Nn].
La dimension longitudinale A de la dite semelle isolée sera prise comme la distance à
mi-chemin entre les poteaux de part et d’autre.

𝑙𝑖 + 𝑙𝑖+1
𝐴= +𝑏
2

Remarques :
 Pour le dimensionnement de la semelle, reprendre les mêmes formules de la semelle isolée
sous poteau isolé avec A connue, donc déterminer B et la hauteur hs de la semelle.
 Pour le ferraillage on déterminera Ab qui seront disposées parallèlement à B (avec A connue),
et les armatures de répartition Arép disposées en dehors de la zone réservée pour la poutre
de libage généralement ayant la même largeur que la largeur des poteaux.

b) Longitudinalement
b1) dimensionnement
Les efforts pris en considération se limitent uniquement aux efforts normaux Ni, les
moments n’auront aucun effet à cause de la grande rigidité de la poutre de libage. Il s’agira

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 26
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

donc de dimensionner et ferrailler cette poutre de libage qui aura généralement la même
largeur b que les poteaux.
Pour cela la poutre de libage sera étudiée dans le cadre de la Théorie des poutres
posées sur sol élastique, qui suppose une répartition trapézoïdale de la contrainte du sol en
dessous de chaque poteau. Dans ce cas les calculs de dimensionnement de la poutre
deviennent un peu compliqués. Afin de faciliter les calculs la théorie des poutres sur sol
élastique donne une condition à vérifier pour convertir la répartition trapézoïdale de la
réaction du sol en une répartition uniformément répartie. Il faut que la longueur lmax entre
les poteaux reste inférieur ou égale à la longueur élastique le multipliée par /2 :
𝜋 4 4.𝐸.𝐼
𝑙𝑚𝑎𝑥 ≤ 2 . 𝑙𝑒 avec 𝑙𝑒 = √ 𝐾.𝑏

avec :
3
𝑏.ℎ𝑝
I = moment d’inertie de la poutre de libage (𝐼 = 12
)
E = module d’élasticité du béton (𝐸 = 11000 3√𝑓𝑐28 - pour fc28=25 MPa E = 32164,2 MPa)
b = largeur de la poutre de libage prise égale à la largeur du poteau
K = Coefficient de raideur du sol égale à :
 K= 0,5x10-2 N/mm3 pour un très mauvais sol
 K= 4x10-2 N/mm3 pour un sol moyen (sol entre 0,15 et 0,25 MPa)
-2 3
 K= 12x10 N/mm pour un très bon sol

ℎ𝑝3
𝜋 4 4. 𝐸. 𝐼 4
𝜋 4 4. 𝐸. 𝐼 4
𝜋 4 4. 𝐸. 𝑏. ⁄12
⟹ 𝑙𝑚𝑎𝑥 ≤ .√ ⟹ 𝑙𝑚𝑎𝑥 ≤ . ⟹ 𝑙𝑚𝑎𝑥 ≤ .
2 𝐾. 𝑏 16 𝐾. 𝑏 16 𝐾. 𝑏

3 4
0,5. 𝐾. 𝑙𝑚𝑎𝑥
⟹ ℎ𝑝 ≥ √
𝐸

Remarque :
Cette hauteur hp de la poutre de libage est généralement largement supérieure à la hauteur
hs de la semelle. Dans le cas contraire (hp<hs) on adoptera comme hauteur de la poutre de
libage hp = hs

Vérification :
Après avoir connu les dimensions de la semelle, on vérifiera la condition
∑ 𝜎𝑠𝑜𝑙 ≤ 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en tenant compte du poids de la semelle :

∑𝑁𝑖 + PPsemelle +𝑃𝑃𝑝𝑜𝑢𝑡𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑖𝑏𝑎𝑔𝑒 + Premblai ∑ 𝑁𝑖 + 25. 10−6 . [𝐵. ℎ𝑠 + 𝑏. ℎ𝑝 ] + 18. 10−6 . Vremblai
∑ σsol = = ≤σ
̅sol
𝐿. 𝐵 L. B

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 27
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

N.B :
A prendre :
 Charges en Newton
 Longueurs en mm
 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 en MPa

b2) Ferraillage
La poutre de libage est considérée comme une poutre continue mais renversée soumise
à une charge uniformément répartie q égale à la somme de toutes les charges provenant de
la superstructure, divisée par la longueur totale L de la poutre de libage.

∑𝑁𝑖 + PPsemelle +𝑃𝑃𝑝𝑜𝑢𝑡𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑖𝑏𝑎𝑔𝑒 + Premblai


𝑞=
𝐿

5.6. Semelle excentrée


Une semelle est excentrée lorsque la résultante des efforts verticaux provenant du
poteau ne coïncide pas avec le centre de gravité de la semelle. Ce cas se produit à proximité
d’un mur existant ou une ancienne construction.
Pour remédier à ce problème, on construira une poutre rigide appelée « Poutre de
redressement » pour relier la semelle excentrée à la semelle adjacente qui elle doit être
centrée.

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 28
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

Autres cas :

5.7. Le Radier
Le radier fait partie des ouvrages de béton, classé dans la catégorie “fondations
superficielles”. Il est destiné à soutenir une habitation, un abri de jardin, un garage, une
piscine… Le rôle du radier est de diminuer l’effort demandé au sol en répartissant les charges
d’un bâtiment sur toute la surface de ce dernier.

Un radier est une dalle plane, éventuellement nervurée, constituant l'ensemble des
fondations d'un bâtiment. Il s'étend sur toute la surface de l'ouvrage. Elle comporte parfois
des débords (consoles extérieures) Comme toute fondation, elle transmet les charges du
bâtiment, sur l’ensemble de sa surface, au sol. Avantages de la semelle unique :
- diminution des risques de tassement
- très bonne liaison donc rigidité de la base du bâtiment

Ce mode de fondation est utilisé dans deux cas :


– lorsque la capacité portante du sol est faible : le radier est alors conçu pour jouer
un rôle répartisseur de charges. Son étude doit toujours s'accompagner d'une vérification
du tassement général de la construction
– lorsque le sous-sol d'un bâtiment est inondable : le radier joue alors le rôle d'un
cuvelage étanche pouvant résister aux sous-pressions.
____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 29
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

a) Critères de choix
Le radier est justifié si la surface des semelles isolées ou continues est très
importante (supérieure ou égale à 50 % de l'emprise du bâtiment) Ce qui est le cas lorsque :
- le sol a une faible capacité portante mais il est relativement homogène.
- les charges du bâtiment sont élevées (immeuble de grande hauteur).
- l'ossature a une trame serrée (poteaux rapprochés).
- la profondeur à atteindre pour fonder sur un sol résistant est importante.
- Il est difficile de réaliser des pieux (coût - vibrations nuisibles).
- Il existe des charges excentrées en rive de bâtiment. Eventuellement, dans le cas de
sous-sols utilisables (parking, garages, caves ...) ou en vue d'obtenir un sous-sol
étanche (cuvelage)

b) Différents types de radiers


Tous les radiers sont mis en place sur un béton de propreté ou un lit de sable.
 Radier plat d'épaisseur constante : Convient aux charges assez faibles et aux
bâtiments de petite emprise - facilité et rapidité d'exécution - les murs ou les
poteaux viennent s'appuyer directement sur la dalle avec possibilité de renforcer les
sections de béton au droit des appuis
 Radier nervuré : Lorsque les charges sont importantes, pour que l'épaisseur du radier
ne devienne pas excessif, on dispose des travures de poutres (nervures) pour
rigidifier la dalle ; elles peuvent être disposées dans un seul sens ou dans deux ; cela
dépend de la portée, de la disposition des murs ou des poteaux.
 Radier champignon : Dans le cas d'une construction ossature on peut traiter le radier
selon le principe des planchers champignons ; il ne comporte pas de nervure, ce qui
permet d'avoir une surface plate et dégagée pour de grandes portées. Les charges
sont transmises des poteaux à la dalle épaisse (50 cm) par l'intermédiaire de
chapiteaux ce qui permet de répartir progressivement la charge - nécessité de
répartir régulièrement les poteaux (la portée dans un sens ne peut dépasser 2 fois la
portée dans l'autre sens) - facilité d'exécution - les chapiteaux "encombrent" au sol
 Radier voûté : L'axe des voûtes est perpendiculaire à la grande dimension du radier
Les voûtes permettent d'augmenter les portées (distance entre les éléments
porteurs) sans augmenter sensiblement l'épaisseur du radier.

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 30
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane
Chapitre II : Les Fondations
____________________________________________________________________________________________

c) Calcul des radiers


 Pré dimensionnement:
Hauteur du radier : cette hauteur doit satisfaire les quatre conditions suivantes :
𝐿 𝐿
o Condition forfaitaire : 8
≤ ℎ ≤ 5 (L : la plus grande portée du panneau de dalle )
3
0,5.𝐾.𝑙𝑚𝑎𝑥 4
o Condition de rigidité : Pour qu’un plancher soit rigide, ℎ𝑝 ≥ √ 𝐸
(avec lmax = largeur du radier)
o Condition de non cisaillement : il faut vérifier la condition d’effort tranchant
𝑉𝑢 0,07. 𝑓𝑐28⁄
𝜏𝑢 = 𝑏.𝑑 ≤ 𝜏̅𝑢 = 𝛾𝑏
o Condition de non poinçonnement: 𝑃𝑢 ≤ 0,045. 𝑢𝑐 . ℎ. 𝑓𝑐28 /𝛾𝑏

 Détermination des sollicitations :


Les sollicitations (Moments et efforts tranchants) seront déterminées en
fonction du type de radier.

 Détermination du ferraillage
Aussi les calculs de ferraillage du radier dépendent du type de radier.

____________________________________________________________________________________________
Université Yahia FARES de Médéa 31
2ème Année Master en Génie Civil - Option : Structures
Module : Projets de Structures en Béton Armé (S1)
Responsable du Cours : Prof. BOUKENDAKDJI Otmane

Vous aimerez peut-être aussi