Vous êtes sur la page 1sur 4

PROJET SUR LE NOUVEAU MODELE DE DE

DEVELOPPEMNT.

PRESENTE PAR : Ismail Oumia


CNE : R1345469742
Code APOGEE: 19011199

SOMMAIRE 
Axe I: Le Nouveau Modèle de Développement : le Maroc de demain.
Axe II: Les secteurs concernés.
Axe III: Les projets du nouveau modèle de développement.
Axe IV : Conclusion.

1
I- Le Nouveau Modèle de Développement : le Maroc de demain.
Le nouveau modèle de développement (NMD) est survenu Suite au constat de
l’insuffisance des anciens modèles et politiques publiques de développement qui
s’avèrent « inapte à satisfaire les demandes pressantes et les besoins croissants
des citoyens, à réduire les disparités catégorielles et les écarts territoriaux et à
réaliser la justice sociale. » (Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, 2017). Il est
question non seulement de revoir le contenu mais aussi les approches, les
instruments et les acteurs du processus de développement et il devait placer le
citoyen marocain au cœur de ses préoccupations, tout en tenant compte des
contextes nationaux et internationaux, et en restant conforme à la constitution
du royaume... En novembre 2019, le roi du Maroc Mohammed VI a créé la
Commission spéciale pour le modèle de développement. Elle est composée d'un
large éventail d'acteurs éminents issus du gouvernement, du secteur privé, du
monde universitaire et de la société civile, a été mandatée pour diagnostiquer et
examiner les réalisations et les insuffisances de la trajectoire de développement
actuelle du Maroc.

II- Les secteurs concernés.


Le NMD propose quatre principaux axes de transformation à savoir : une
économie productive et diversifiée créatrice de valeur et d’emplois de qualité,
un capital humain renforcé et mieux préparé pour l’avenir, des opportunités
d’inclusion pour tous et un lien social consolidé, et des territoires durables et
résilients, lieux d’ancrage du développement, En touchant les secteurs privés et
public.
Le nouveau modèle proposé par le CSMD est divisé en trois parties
interdépendants et complémentaires pour former un système cohérent et
l'intégration, peuvent accélérer la transition du Maroc vers un nouvel équilibre,
créant Plus de valeur économique, sociale et institutionnelle :
Une ambition qui définit le cap, et donne la direction et mobilise tous les acteurs
autour d'un projet collectif et fédérateur et d’objectifs clairs et réalisables ;
Un référentiel de développement, élément central et transformationnel du
nouveau modèle, fondé sur une nouvelle doctrine organisationnelle autour du

2
rôle de l’Etat et sur une clarification des interactions, principes d’action et
responsabilités des acteurs.
Des choix et des orientations stratégiques pour atteindre l’ambition nationale
proposée, en cohérence avec l’ambition et le nouveau référentiel, dans les
domaines de l’économie, du capital humain, de l’inclusion, et du développement
des territoires.

III- Les projets du nouveau modèle de développement.


Le Commission spéciale du modèle de développement (CSMD) a formulé
plusieurs choix stratégiques et propositions correspondants au dernier axe de
transformation « des territoires résilients, et lieus d’encrage du développement »
à savoir :
1-Faire émerger un « Maroc des Régions » prospère et dynamique
2-Assurer une réorganisation innovante des échelons territoriaux
3- Favoriser un aménagement intégré des territoires, améliorer l’habitat et le cadre de vie et
améliorer la connectivité et la mobilité.
4-Préserver les ressources naturelles et renforcer la résilience des territoires au changement
climatique 5- Préserver les ressources en eau à travers une meilleure valorisation de la
ressource et une gestion plus rigoureuse.
En matière d’aménagement de territoire le NMD préconise une nouvelle doctrine
en phase avec le développement durable et humain, et qui favorise un
aménagement intégré des territoires, l’amélioration de l’habitat et le cadre de
vie, et le renforcement de la connectivité et la mobilité. Ainsi, les principaux
piliers de la refonte de la doctrine de l’aménagement du territoire se présentent
comme suit :
1. La consécration d’une nouvelle doctrine de l’urbanisation, autour d’approches de
planification urbaine centrées sur la qualité du cadre de vie et sur la mixité sociale et le
fonctionnelle
2. la mise en place d’outils de planification et de gestion adaptés aux spécificités des grands
pôles urbains
3. La consolidation du service public de transport urbain
4. La refonte de la politique de l’habitat social
5. L’inclusion numérique des territoires pour renforcer la participation et améliorer l’accès
aux services publics notamment dans les zones reculées, et à des tarifs raisonnables.

IV-Conclusion :

3
Mohammed VI cherche à renouveler son soutien social, et se présenter comme
un interlocuteur direct engagé auprès de son peuple. Alors que la proposition
d'un nouveau développement dépolitise le champ politique au profit d'un savoir
en faveur de la connaissance technocratique, la pression sur le régime n'a cessé
de croître depuis la répression des répressions des manifestations de ces
dernières années et le déplacement de la critique sur les médias sociaux.
Ce nouveau modèle de développement, va répondre au crise sociale qui
traverse le pays, ainsi que l'effondrement du mur de la peur chez les jeunes. Par
ce chemin du changement crédible et réalisable.

Vous aimerez peut-être aussi