Vous êtes sur la page 1sur 8

Etapes à suivre pour le

« Choix d’un bois naturellement durable ou traité »

Classe d’emploi
de l’ouvrage

Choisir une essence


(résineuse, feuillue

Traitement de
ou tropicale)

préservation des bois Vérifier la durabilité


naturelle

En fonction de son utilisation, en structure, en vêture, ou encore en


terrasse, chaque essence a une durée de vie plus ou moins importante. Durabilité adaptée Durabilité non adaptée
Celle-ci est fonction de son exposition aux agents climatiques mais à la classe d’emploi à la classe d’emploi
également de sa durabilité naturelle, c’est-à-dire sa résistance naturelle
aux attaques de champignons et d’insectes xylophages.

Choix d’un traitement


La durabilité naturelle est variable en fonction des essences. Lorsque Aucun traitement NON
chimique du bois
celle-ci est insuffisante par rapport aux risques encourus et à la durée
de vie attendue, seule l’application d’un traitement de préservation peut
OUI
assurer la protection nécessaire. On parle de durabilité conférée.
Il existe différents types de traitements de préservation :
Imprégnabilité de NON
par trempage ou aspersion, par badigeonnage ou par imprégnation. l’essence ? (EN 350-2)

Le traitement du bois n’est pas systématique ! OUI


Pour savoir s’il est nécessaire, il convient de déterminer la classe d’emploi
du bois mis en œuvre ainsi que sa durabilité naturelle. Le schéma Traitement
du bois
ci-contre résume la démarche à suivre pour choisir de traiter ou non.

Chaque étape est détaillée dans le zoom. Aspersion Trempage Imprégnation


Classe de risques 1 à 3A Classe de risques 1 à 3A Classe de risques 3B à 4

24 Traitement de préservation des bois - 2012


ETAPE N°1 Déterminer la classe d’emploi de l’ouvrage
Pour éviter que les consommateurs se tournent vers des bois incompatibles avec l’usage qui en sera fait dans la construction, il existe des classes
d’emploi communes à l’ensemble du marché européen. Celles-ci déterminent la sensibilité du bois aux agents biologiques (champignons, insectes xylo-
phages, térébrants marins) selon sa situation dans la structure de l’ouvrage (intérieure, extérieure). Les consommateurs peuvent donc savoir facilement si
l’essence de bois qu’ils ont choisie exige ou non un traitement.

Situation Situation
CLASSE - A l’intérieur sous abri - A l’extérieur au dessus du sol, non protégé.
1 - Bois sec, humidité toujours inférieure à 20%
CLASSE
- Bois soumis à une humidification fréquente
sur des périodes significatives (quelques
3B
Prévenir 2 semaines)
- Des insectes à larves xylophages et termites.
Prévenir
- Des insectes à larves xylophages,
des termites et des champignons de surface
(discoloration et pourriture).
3A ou 3B 4
Situation
- A l’intérieur ou sous abri
CLASSE
- Bois sec mais dont l’humidité peut Situation
1
2 occasionnellement dépasser 20%
Prévenir
- A l’extérieur en contact avec le sol
et/ou l’eau douce
- Des insectes à larves xylophages, des - Bois à une humidité toujours
CLASSE
supérieure à 20%
termites et des champignons de surface
(discoloration et pourriture). 4 Prévenir
3A ou 3B
- Des insectes à larves xylophages,
4 des termites et des champignons
de surface (discoloration et pourriture).

Situation
Le saviez-vous ? Situation - Bois en contact permanent avec l’eau de mer.
- A l’extérieur au dessus du sol, protégé.
Prévenir
- Bois soumis à une humidification fréquente
Le risque d’attaque par les champignons ou les - Des insectes, de la pourriture et des
sur des périodes courtes (quelques jours) CLASSE
térébrants marins.
insectes et larves xylophages est directement lié
à l’humidité contenue dans le bois. Les détails
CLASSE

3A
- Conception permettant l’évacuation rapide
des eaux.
5
Il n’est pas possible d’atteindre la classe 5 par
de conception et la mise en œuvre des ouvrages Prévenir le traitement chimique depuis la suppression
doivent contribuer à préserver le bois en évitant qu’il - Des insectes à larves xylophages, des CCA (cuivre, chrome, arsenic). Seules
des termites et des champignons de surface quelques essences tropicales répondent à cette
soit soumis à une humidification de longue durée.
(discoloration et pourriture). classe d’emploi : ipé, okan, maçaranduba...

Traitement de préservation des bois - 2012 25


ETAPE N°2 Déterminer la durabilité natuRelle de l’essence

La « durabilité naturelle »
d'un bois ne concerne que le Le saviez-vous ?
coeur du bois : le duramen. Bois Durables … Pensez local !
L'aubier est par définition
non durable. L'ensemble
La Bretagne possède des essences de bois
des informations relatives
naturellement durables (hors aubier) :
à la durabilité des essences
est disponible dans la Douglas (classe d’emploi 3) Chêne (classe d’emploi 4)
norme NF EN 300-2. Châtaignier (classe d’emploi 4) Robinier Faux Acacia
Mélèze (classe d’emploi 3) (classe d’emploi 4)

Ces bois peuvent être utilisés pour des usages intérieurs ou extérieurs
comme le bardage, le platelage ou les éléments paysagés.

Les essences à aubier et duramen D’autres essences en revanche,


distincts (chêne, robinier, châtaignier, ne présentent aucune résistance naturelle
pins …) ont pour la plupart une durabilité contre les attaques d’insectes xylophages
naturelle du cœur (exception faite de ou de champignons. C’est notamment le
l’orme). Cela est du à la forte présence de cas pour les bois à aubier et bois parfait
tanins et de substances phénoliques dans non distincts (bouleau, épicéa, sapin,
les cernes du duramen qui jouent le rôle de hêtre…). Ces essences nécessiteront un
biocides naturels. On peut donc utiliser ces traitement de préservation si on souhaite
essences, purgées de leur aubier, pour des les utiliser en construction.
usages nécessitant des classes d’emploi Le choix du traitement et son mode
allant jusqu’à 3 ou 4 et ceci sans les traiter d’application seront choisis en fonction
! Lorsque le retrait de l’aubier n’est pas de la classe d’emploi à laquelle le bois est
économiquement intéressant, destiné et de la nature du bois, c’est-à-dire
on décide de traiter les bois. C’est le cas sa capacité ou non à imprégner les
par exemple des pins. produits de préservation.

26 Traitement de préservation des bois - 2012


ETAPE N°3 Déterminer l’imprégnabilité de l’essence choisie

Les bois n'ont pas Essences à aubier et duramen distincts Essences à aubier et bois parfait non distincts
tous la même capacité Les essences Cœur durable Cœur non durable
imprégnables Aubier imprégnable Aubier imprégnable
d'imprégnation des produits
de préservation. On distingue
deux catégories d'essences : Les essences impré-
Chêne Cl 4 Cl 4 Cl 4 Bouleau Cl 4
les essences imprégnables, gnables permettent

No
d’accéder à tous les Orme Cl 1 Cl 1 Cl 4 Hêtre Cl 4
qui peuvent être imprégnées Non

n durable
niveaux de traitement Robinier Cl 4 Cl 4 Cl 4 Charme durable Cl 4
en totalité, et les essences pour autant que le
Pin Cl 3 Cl 3 Cl 4 Hemlock Cl 4
réfractaires qui ne sont pas procédé soit adapté.
imprégnables soit en totalité,
soit au niveau de leur aubier.
Le vert indique le niveau de Avant Après Avant Après
pénétration des produits de imprégnation imprégnation imprégnation imprégnation
préservation dans l’aubier.

Le saviez-vous ?
Essences à aubier et duramen distincts Essences à aubier et bois parfait non distincts
L’engouement pour les essences Les essences Cœur durable Cœur non durable
« naturellement durables » a entrainé Réfractaires Aubier moyennement ou pas imprégnable Aubier moyennement ou peu imprégnable
des dérives. La pression pour utiliser
de plus en plus de douglas en bar-
Dans le meilleur des cas,
dage notamment, pousse les profes- l’imprégnabilité latérale Douglas Cl 3 Cl 3 Cl 3
Frêne Cl 4

No
sionnels à utiliser des bois de plus en des essences réfractaires Mélèze Cl 3 Cl 3 Cl 3
Epicéa Non
n durable
plus jeunes dans lesquels la propor- Cl 4
ne dépasse pas Red Cedar Cl 3 Cl 3 Cl 3 durable
tion d’aubier est plus forte. L’aubier 10 à 15 mm. Sapin Cl 4
n’étant pas durable, des risques de Pour les essences à aubier Châtaignier Cl 4 Cl 4 Cl 4

sinistres peuvent apparaître dans et bois parfait non dis-


les années à venir. Pour prévenir ce tincts, on limite leur usage
à des classes d’emploi 1, 2,
risque, de plus en plus de bardages
parfois 3 si on ajoute une
en douglas, par exemple, sont com- Avant Après Avant Après
finition (cas des bardages
mercialisés traités classe 3, afin d’en imprégnation imprégnation imprégnation imprégnation
épicéa peint)
valoriser l’aubier.
Pour connaître l’imprégnabilité des essences : www.cndb.org, rubrique fiches essences

Traitement de préservation des bois - 2012 27


ETAPE N°4 Le choix du traitement de préservation…

Il existe différents Les procédés d’application Les procédés d’imprégnation


types de traitements de de surface dans la masse
préservation en fonction
de la classe d’emploi visée : Pour les classes d’emploi de 1 à 3A, le
par trempage ou aspersion, Une fois le bois
traitement s’effectue en surface par chargé, un vide initial
par badigeonnage ou par aspersion ou par trempage. Dans le cas est effectué pour
imprégnation. du trempage, les pièces de bois sont chasser l’air contenu
dans les cellules.
immergées quelques minutes dans un
bac contenant des produits organiques ou
des émulsions avec des molécules actives
qui resteront en surface. Ces procédés
L’autoclave est ensuite
permettent au produit de traitement de rempli de produit de

© Piveteau
pénétrer dans le bois jusqu’à plusieurs traitement tout en
millimètres par capillarité. La pénétration maintenant le vide.
du produit sera fonction de l’imprégnabi-
lité de l’essence, de l’état de surface de la Pour les classes d’emploi 3B et 4, les bois
pièce de bois et de la durée de trempage. sont traités par autoclave, c’est-à-dire On applique ensuite une
Lorsque le bois doit être retaillé, la par imprégnation en partie ou en totalité pression de 10 à 12 bars
Le saviez-vous ? solution de traitement doit être appliquée de l’aubier. Le procédé de traitement par
(après arrêt du vide)
jusqu’à saturation com-
au badigeon sur les coupes. autoclave le plus couramment utilisé est le plète des cellules. Cette
La démarche HQE n’interdit opération peut durer 30
traitement par « injection à refus », appelé
pas l’utilisation de bois traité. minutes à 3 heures.
également procédé Béthel. Le principe
consiste à saturer de produit toutes les
Le produit est ensuite
cellules du bois. vidangé, et on applique
encore un vide de pres-
Les bois utilisés en autoclave doivent sion pour rééquilibrer les
pressions internes du
être d’abord séchés pour atteindre une bois et obtenir un bois
hygrométrie inférieure à 25%. Cette ressuyé en surface.
étape permet d’assurer une meilleure
imprégnation du produit dans les cellules.

28 Traitement de préservation des bois - 2012


Le +
de l’autoclave
Les produits utilisés en
autoclave sont surtout des
produits hydrosolubles de
Les bois traités en type sels métalliques. Dans NE PAS CONFONDRE CLASSE D’eMPLOI Tous les départements R&D des industries
autoclave ne sont plus les deux cas (traitement de ET DURée de service chimiques concentrent plus que jamais
seulement verts, leurs efforts pour mettre sur le marché
surface ou d’imprégnation),
ils peuvent également Le traitement de préservation va conférer au des produits toujours aussi fiables et plus
les bois traités doivent
être pigmentés en bois une classe d'emploi. On ne peut en aucun respectueux de l’environnement. Des
être stockés à l’abri des
marron ou bronze pour cas relier une classe d'emploi avec une durée solutions sans biocides tentent de voir le jour,
intempéries pendant au moins
un aspect plus naturel ! de service. mais aucune n’assure encore la durabilité
48h afin d’éviter le lessivage
nécessaire attendue pour le bois utilisé en
des produits de traitement.
Des traitements chimiques construction.
efficaces et bien encadrés
Pour en savoir + sur les Traitement chimique et risque
© Protac

traitements autoclave : La directive Biocides « 98/8/CE » est pour le consommateur …


www.arbust.fr ou www.ctba.fr venue réglementer des usages qui étaient
précédemment mal maîtrisés. Elle a conduit Les traitements de préservation des bois
au retrait de substances utilisées depuis plus doivent rester une réponse quant il n'est
de 50 ans et qui sont désormais considérées pas possible de trouver un compromis entre
comme nocives pour la santé et l'environne- bois naturellement durable (correspondant
ment. C'est le cas de l'arsenic ou du penta- à une classe d'emploi donnée) et économie.
chlorophénol. Dans le cas des créosotes, elle Si la toxicité des produits a très largement
Le saviez-vous ? a mis en place des limitations d'utilisation diminuée, il n'en reste pas moins qu'il s'agit
strictes. Les créosotes seront interdites de traitements chimiques. Il faut cependant
Les traitements de préservation peuvent être encadrés par la d'ici 2014. La directive Biocides travaille sur garder à l'esprit que le vrai risque de ces
marque de qualité : CTB B+. Cette marque atteste de la perfor- l'équilibre précaire efficacité-sureté des traitements est concentré sur le site de
mance du processus d’imprégnation en vérifiant la conformité des traitement qui doit s'assurer d'aucune
produits de traitement.
différents facteurs influant sur la qualité du traitement (humidité
Aujourd’hui, de nouvelles technologies ont contamination de son environnement proche.
des bois, qualité du matériel, dilution adéquate du produit de pré-
servation …). Les bois CTB B+ ont reçu des produits de traitement
permis aux formulations chimiques de gagner
certifiés CTB P+. Ces produits sont conformes aux exigences de la en niveau de performance et de pertinence Quid de la gestion des
directive Biocides 98/8/CE. L’utilisateur final est assuré des perfor- grâce à un choix très ciblé de substances déchets de bois traités
mances des bois en service en termes de durabilité et de respect actives, efficaces en très faibles quantités.
de l’environnement et de la santé. En Bretagne, 5 entreprises sont Cette évolution dans la formulation des La présence de biocides dans les bois ne
certifiés CTB B+. produits a amené les professionnels du génère pas de Déchet Industriel Spécial (DIS)
bois qui traitent à une simple déclaration de dans le sens où leur élimination ne nécessite
Pour plus de renseignements : www.fcba.fr
leur installation alors qu'ils étaient soumis pas de précautions particulières vis-à-vis de
auparavent à autorisation. l’homme et de l’environnement.

Traitement de préservation des bois - 2012 29


Les traitements alternatifs auX traitementS chimiques
Le traitement thermique des bois

Traitement thermique des bois, mode d’emploi

© Thermo Color Bois


En principe, toutes les essences peuvent être
traitées à haute température mais certaines se
révèlent plus faciles que d’autres à chauffer : elles
présentent moins de problèmes de fentes. La
BMT®, Bois rétifié®, Thermowood®, THT sont qualité des bois en entrée de four (présence de Bardage peuplier modifié thermiquement

autant de marques ou de termes pour désigner le noeuds, fentes …) ainsi que leur taux d’humidité
traitement thermique des bois. Quel que soit le nom ont un impact important sur le produit final après
donné à cette transformation, le principe de base est chauffe. Chaque technologie de traitement à haute
le même : chauffer du bois à haute température sans température utilise ses propres cycles de chauffe
ajouts de produits de synthèse pour en modifier la avec des températures et des durées de cycle qui
composition chimique (dégradation des lignines, varient en fonction des essences, de l’épaisseur des
cellulose, hémicellulose …). sections de bois à chauffer et de la couleur souhaitée
(de 150 à 280°C, de 7 à 70 h). Les bois traités à haute
Les conséquences directes de ce type de traitement température ne disposent aujourd’hui d’aucune Le saviez-vous ?
sont une augmentation de la durabilité naturelle des certification permettant de justifier de la classe de
Si le traitement thermique des bois augmente la dura-
bois vis-à-vis des attaques de champignons et des durabilité atteinte après traitement. Ce travail est
bilité des bois, il n’évite pas le grisaillement des bois
insectes, une meilleure stabilité dimensionnelle des actuellement en cours en France. On sait que les en extérieurs. L’expérience montre même que les bois
bois et une modification de la couleur dans la masse. produits chauffés atteignent au minimum la classe chauffés grisent plus vite et de manière plus homogène
d’emploi 3, les essais en cours permettront de que les bois non chauffés. L’application d’une finition
En revanche, le traitement thermique des bois diminue vérifier si les bois chauffés et rétifiés® permettent permet de garder leur teinte caramel.
leurs propriétés mécaniques ce qui limite l’utilisation d’atteindre la classe d’emploi 4.
Avant Après Grisé
des produits chauffés ou rétifiés® à des usages
non structurels (bardage, lame de terrasse, parquet,
menuiserie …) et ce suivant des conditions particulières.

30 Traitement de préservation des bois - 2012


Traitement thermique des bois, L’oléothermie® ou thermo-huilage
un atout écologique ?
Ce procédé de traitement naturel est à base d’huiles
Les traitements thermiques Le saviez-vous ? végétales chauffées à basse température (inférieures
des bois présentent l’avantage
de n’utiliser aucune chimie et
Bois rétifié® / bois chauffé … à 120°C). Plusieurs procédés sont à l’étude : traitement

de permettre entres autres la faites le bon choix! Asam, Wood Protect, bi-oléothermie… La technique la plus
répandue pour le moment est la bi-oléothermie qui consiste
valorisation d’essences locales Pour qu’un bois soit considéré comme rétifié (contraction de réticu- à plonger le bois dans deux bains d’huiles successifs à des
non durables pour des usages lation et de torréfaction), il faut une température minimale de l’ordre températures différentes. Les huiles chaudes pénètrent
en classe d’emploi 3 (bardage ou de 240°C. En deçà de cette température, il s’agit uniquement de bois dans le bois et prennent la place de l’eau qui s’est évaporée.
terrasse). C’est notamment le chauffés ! La température de chauffe a un impact important sur la
cas du peuplier ou du hêtre. Les résistance mécanique des bois. Celle-ci diminue d’autant plus que
L’huile aurait pour effet de rendre le bois plus
détracteurs de la technique lui le température augmente. Il est donc important de savoir si on sou-
stable, hydrophobe et moins sujet aux attaques
reprochent d’être trop énergivore. haite du bois chauffé ou rétifié®. La tendance aujourd’hui est plutôt à
l’investissement sur des cellules de chauffe utilisant la vapeur d’eau de champignons et d’attaques d’insectes.
Certains industriels réalisent
actuellement le bilan carbone de surchauffée et parfois la pression. Cette technique permet d’obtenir
Les bois traités par bi-oléothermie présentent
des résultats similaires avec des montées en température plus faibles
leur process pour mieux informer l’inconvénient pour le moment de se « salir ». Les
et des durées de cycles plus courts, donc moins énergivores.
le client. polluants de l’air ont tendance à s’accrocher au
surplus d’huile et à créer une fine pellicule noire.
Le traitement à haute
température est également
La modification des bois par acétylation
utilisé à des fins esthétiques
(procédé en cours de développement)
pour des produits
d’aménagement intérieur :
Egalement connu sous la marque Accoya®, le bois modifié par
parquet, plan de travail…
acétylation (vinaigre) présenterait, comme pour les bois traités à haute
La couleur « caramel » donnée
température une durabilité accrue et une stabilité dimensionnelle.
au bois imite celle des bois
Il présenterait également une plus grande dureté et une résistance aux
tropicaux.
UV supérieures au bois non modifié. Il n’existe à ce jour aucune unité
de traitement en France. Ce produit est importé des Pays-Bas. Les
En France on trouve près de 15
chantiers réalisés pour le moment se trouvent à l’étranger. D’autres
unités de traitement thermique
études sont en cours pour augmenter la durabilité des bois par
du bois dont une en Bretagne :
l’imprégnation de substances non chimiques comme la silice ou les
Thermo Color Bois (56)
polymères.

Traitement de préservation des bois - 2012 31

Vous aimerez peut-être aussi