Vous êtes sur la page 1sur 76

CHAPITRE I

INTRODUCTION AUX
RÉSEAUX

3
Plan
§ Définition
§ Technique de commutation
§ Les réseaux informatiques
§ Les réseaux de télécommunication
§ Protocoles et architectures de communication
§ Les normes et standards
Ø Le modèle OSI
Ø Le modèle TCP/IP
§ Dispositifs réseaux
Ø Répétiteurs
Ø Hubs
Ø Transceivers
Ø Bridges, Commutateurs
4
Ø Routeurs
Définition (1)
§ Un réseau est une structure, un ensemble qui relie plusieurs
éléments entre eux selon une architecture, afin qu'ils
communiquent, s'échangent des informations, divisent
intelligemment le travail pour une meilleur efficacité.

Réseau local familial Réseau local d'entreprise


5
Définition (2)
§ Tous les réseaux doivent disposer:
- D ’une ressource à partager
- D ’une voie de transfert des données (média de transmission)
- D ’un ensemble de règles gouvernant la manière de
communiquer (protocoles)

§ Modèles de réseaux:
- Réseaux client / serveur
- Réseaux égal à égal

6
Définition (3)
§ Réseaux client / serveur:
- Consiste en un groupe de PC orientés utilisateur (clients),
émettant des requêtes vers un serveur.
- Les serveurs sont généralement des machines puissantes
optimisées pour offrir des services réseau à un autre ordinateur.
- Les types de serveurs courants comprennent les serveurs de
fichiers, de courrier, d’impression et d’application

7
Définition (4)
§ Réseaux égal à égal
- Composés des PC qui opèrent en égaux.
- Ils partagent des ressources, mais il n’y a pas de serveur spécialisé
dédié.
- Chaque PC se comporte à la fois comme client et comme serveur.

Liaison point to point liaison point to multipoint


8
Définition (5)
§ Méthodes de transfert
¯ Un réseau est constitué de plusieurs nœuds interconnectés
par des lignes de communication.
¯ Il existe plusieurs méthodes permettant de transférer une
données d'un nœud émetteur à un nœud dit récepteur.

9
Définition (6)
§ Topologie physique des réseaux à commutation (1)
Ø Les topologies de base :

10
Définition (7)
§ Topologie physique des réseaux à commutation (2)
Ø Les topologies construites :

11
La technique de commutation (1)
§ A quoi sert la commutation ?
- Mettre en relation un utilisateur avec n’importe quel autre
utilisateur.
- La commutation permet l’aiguillage de la communication d’un
canal en entrée vers un canal de sortie.
- Ainsi du point de vue utilisateur, la commutation assure
l’acheminement des données de bout en bout de manière
transparente.

12
La technique de commutation (2)
§ Pourquoi est-t-elle nécessaire ?
- Il n’est pas concevable de créer autant de liaisons point à point que
de paires d’utilisateurs. Il faut donc mettre en œuvre des techniques
pour optimiser le partage des ressources (les commutateurs, les
circuits de données, . . .), appelées techniques de commutation.

§ Plusieurs techniques de commutation


- Commutation de circuit
- Commutation de messages
- Commutation de paquets
- Commutation de trames
- Commutation de cellules

13
La technique de commutation (3)
§ Que nécessite la commutation ?
¯ Plusieurs mécanismes sont nécessaires au bon acheminement des
données :

Ø Des informations d’acheminement L’adressage

Ø Des techniques de sélection de route Le routage

Ø Un trafic fluide contrôle de flux et de congestion

14
La technique de commutation (4)
§ Réseaux à commutation de circuits (1)
¯ Construction physique d’un circuit entre la source et le destinataire
avant tout échange, afin de créer une liaison de bout en bout.

15
La technique de commutation (5)
§ Réseaux à commutation de circuits (2)
J Respect du séquencement des données
J Bande passante dédiée garantie
J Débit rapide et constant
J Les commutateurs ne sont concernés que par les protocoles de
niveaux 1
L La source et le destinataire doivent avoir le même débit
L Les circuits ne sont pas partagés =⇒ blocages possibles

16
La technique de commutation (6)
§ Réseaux à commutation de paquets (1)
¯ Les messages provenant de la couche supérieure sont découpés en
fragments appelés paquets, puis sont envoyés sur le réseau à
commutation de paquets.
¯ Chaque nœud recevant un paquet l’enregistre puis le réémet
(store-and-forward) sur la voie adéquate.
¯ Chaque paquet est acheminé dans le réseau indépendamment du
précédant.

17
La technique de commutation (7)
§ Réseaux à commutation de paquets (2)
J Les circuits sont partagés, les paquets sont multiplexés par les nœuds
J Si un lien inter nœud est occupé, le paquet est mémorisé jusqu’à ce
qu’un lien se libère. Une fois le transfert réalisé, le lien est libéré
L Mais la mémorisation des paquets sur les commutateurs/routeurs
requiert de la mémoire et engendre un ralentissement du temps de
transfert
J La charge du réseau peut être répartie
J Les mécanismes réseaux sont allégés (contrôle de flux et reprise sur
erreur impossibles L )
L Non respect du séquencement des paquets, problème du réassemblage
L Pas de réservation de bande passante possible
L Non adaptée aux applications temps réel
18
Les types de réseaux

§ Trois types de réseaux:

- Réseaux informatiques

- Réseaux de Télécommunication

- Réseaux de télédiffusion

19
Les réseaux informatiques (1)

§ Nés du besoin de relier des terminaux distants à un site central.


§ 5 catégories de réseaux, fonction de la distance maximale reliant
deux points :
¯ Les BUS Personnal Area
Network
¯ Les structures d’interconnexion et les PAN
¯ Les réseaux locaux (LAN)
Local Area
¯ Les réseaux métropolitains (MAN) Network
¯ Les réseaux étendus (WAN)
Metropolitan Area
Network

Wide Area
Network 20
Les réseaux informatiques (2)

§ Les différents catégories de réseaux informatiques

21
Les réseaux informatiques (3)

§ Les BUS (1)


¯ Inférieur à 1 mètre
¯ Ils interconnectent les processeurs, les mémoires, les entrées
sorties d’un calculateur ou d’un multiprocesseur

22
Les réseaux informatiques (4)

§ Les BUS (2)

23
Les réseaux informatiques (5)
§ Les PAN (Personnal Area Network)
¯ Appelé également réseau individuel ou réseau domestique
¯ Concerne les réseaux d'une faible portée (de l'ordre de quelques dizaines
mètres).
¯ Ce type de réseau sert généralement à relier des périphériques
(imprimante, téléphone portable, appareils domestiques, ...) à un
ordinateur ou bien à permettre la liaison entre deux machines très peu
distantes.
§ Il existe plusieurs technologies utilisées pour les PAN
¯ Liaisons Infra rouge
¯ Bluetooth
¯ ZigBee
¯ HomeRF

24
Les réseaux informatiques (6)
§ Les réseaux locaux (LAN)
¯ Plusieurs centaines de mètres
¯ Ils interconnectent les équipements informatiques d’une même entreprise
¯ Débit de quelques Mbit/s

Serveur

Switch

Imprimante
PC

25
Les réseaux informatiques (7)
§ Les réseaux métropolitains (MAN) (1)
¯ Ils interconnectent plusieurs sites d’une même ville et doivent
aussi être capable d’interconnecter les réseaux locaux situés
dans des bâtiments différents
¯ Comme WiMAX

26
Les réseaux informatiques (8)
§ Les réseaux étendus (WAN)
¯ Ils interconnectent des sites et des réseaux à l’échelle d’un pays
¯ Ils sont soit terrestre, soit satellite
¯ Couvrent des communications mondiales ou des zones bien plus vastes que
les réseaux LAN (Local Area Network)
¯ Comme les réseaux étendus ( GSM, GPRS, …)

27
Les réseaux de télécommunication (1)
§ Un réseau de télécommunications est un réseau d'arcs (liaisons
de télécommunication) et de nœuds (commutateur, routeur, ...), mis
en place de façon à ce que des messages puissent être transmis d'un
bout à l'autre du réseau au travers de multiples liaisons.

§ Exemples de réseaux de télécommunications :


¯ Réseau de télévision
¯ Réseau informatique
¯ Internet
¯ Le réseau téléphonique commuté RTC
¯ Le réseau numérique à intégration de services RNIS
¯ Le réseau de téléphonie mobile
- Le réseau Télex mondial, …
28
Les réseaux de télécommunication (2)
§ Le transport de la parole téléphonique possède des contraintes très
sévères en ce qui concerne la synchronisation aux extrémités.

§ Le temps de traversée du réseau doit être limité


¯ 50 microsecondes pour un aller-retour

§ Contrainte de synchronisation très forte:


¯ Remise d’un octet toutes les 125 microsecondes
¯ Le codeur/décodeur doit recevoir les échantillons composé d’un
octet à des instant très précis
¯ La perte d’un échantillon de temps en temps n’est pas
catastrophique, on peut le remplacer par le précédent
¯ Mais la perte d’un trop grand nombre d’échantillons détériorait
la qualité de la parole.
29
Les réseaux de télécommunication (3)

§ Solution utilisée : Commutation de circuit


¯ Mise en place d’un circuit physique entre l’émetteur et le
récepteur
¯ Utilisation de commutateur de circuits : les auto-commutateurs
§ Coût élevé de ces réseaux à commutation de circuit
¯ Coût moins élevé pour réseaux informatiques à transfert de
paquets
¯ Problème du temps réel
Þ commutation de cellules (réseau ATM)
§ Pour les réseaux étendus, à partir du GPRS, les opérateurs de
réseaux de télécommunications ont passé à la commutation de
paquet
GSM -> SMS -> WAP -> GPRS -> EDGE -> UMTS -> 3G+ -> 3G++ -> 4G 30
Les réseaux de télécommunication (4)

31
Les réseaux de télécommunication (5)
§ Les réseaux de télécommunication s’associe avec les réseaux
informations
§ A partir de RTC (réseau fixe =ligne téléphonique fixe) qui réseau
télécom, on peut se connecter au réseau informatique (IP)
¯ Soit à partir du modem (Sans abonnement ADSL)
¯ Soit à partir du routeur (Avec abonnement ADSL)
Partie analogique Ligne téléphonique

Partie numérique

32
Les réseaux de télédiffusion
§ Plus récents, ils servent à la diffusion de canaux télévisions entre
les studios TV et les particuliers. On retrouve les réseaux de
distribution terrestre des câblo-opérateurs et les réseaux satellites

§ Remarque : Une des particularités des réseaux terrestres, c’est


qu’aujourd’hui, ils sont exploités en analogiques et non en
numériques. Tandis que les transmissions via des satellites sont
unidirectionnelles.
§ Exemple : Numéricable (Paris), Vsat ou Eutesat…

33
Protocoles et architectures de communication(1)
§ La communication de données en réseaux est basée sur deux
concepts fondamentaux:
- Protocole: Pour pouvoir communiquer, deux entités
doivent convenir d’avance sur (quoi, comment et, quand)
communiquer. L’ensemble de ces conventions est appelé
protocole.
¯ Architecture de communication:
Avec quelle
application Est-il bien
le transmettre transmis?

A qui est-il
destiné? Est-il dans le
bon langage ?

Sur quel média circule le message


? 34
Protocoles et architectures de communication(2)
§ Types de services:
- Avec connexion (fiable)

- Sans connexion (non fiable) « Best effort »

35
Les normes et standards

§ Le modèle OSI

§ L’architecture TCP/IP

36
Le modèle OSI (1)
q C’est le modèle de référence

7 Application

6 Présentation

5 Session

4 Transport

3 Réseau

2 Liaison de données

1 Physique
37
Le modèle OSI (2)

7 Application
Couches hôte
6 Présentation
Assurent le transfert fiable des
données entre ordinateurs
5 Session

4 Transport

3 Réseau
Couches réseau
2 Liaison de données Contrôlent le transfert
physique des messages à
travers le réseau
1 Physique
38
Le modèle OSI (3)
§ Open System Interconnection

§ Normalisée par l’ISO (International Standardisation Organisation)

§ Architecture en couche où chaque couche


¯ Fournit des services pour la couche supérieure
¯ Communique avec son homologue via un protocole bien défini
(règles de communication)
¯ Utilise les services fournis par la couche inférieure
§ Le modèle OSI : définit un cadre fonctionnel

Þ ne définit pas comment les systèmes interconnectés fonctionnent

Þ ne dit pas comment la norme doit être implantée


39
Le modèle OSI (2)
La couche physique (1)
§ Objectif : Assurer la transmission de bits entre les entités physiques ETTD
(machines) et ETCD (modems).
¯ ETTD = Équipement Terminal de Traitement de Données
¯ ETCD = Équipement de Terminaison de Circuit de Données

§ Unité d’échange : le bit.


§ Point de vue : liaison ETCD - ETCD et liaison ETTD - ETCD.

40
Le modèle OSI (2)
La couche physique (2)
§ Services : fournit des moyens nécessaires à l’activation et au maintien d’une
connexion physique. Spécification de :
¯ La nature et les caractéristiques du médium de communication.
¯ Le mode de connexion au réseau (brochage).
¯ Le choix du codage de bits.
¯ Les tensions et fréquences utilisées.

41
Le modèle OSI (2)
La couche liaison de données
§ Objectifs :
¯ Masquer les caractéristiques physiques,
¯ Effectuer des contrôles d’erreur
§ Unité d’échange : la trame
§ Services :
¯ Structuration des données en trames
¯ Contrôle d’erreur :
Ø En émission : ajout dans la trame d’un code d’erreur (CRC)
Ø En réception : mise en œuvre du contrôle grâce au code d’erreur
¯ Définition des règles de synchronisation
§ Point de vue : liaison ETCD - ETCD et liaison ETTD - ETCD

Þ Protocole OSI = HDLC


42
Le modèle OSI (2)
La couche réseau
§ Objectifs :
¯ Assurer l’acheminement à travers le réseau des messages en
tenant compte des nœuds intermédiaires,
¯ Acheminement de bout en bout
§ Unité d’échange : le paquet
§ Services :
¯ Routage
¯ Commutation de paquets (non de circuits)
¯ Prendre en charge la segmentation et le regroupage

Þ Normes ISO : X25.3 et IP


43
Le modèle OSI (2)
La couche transport
§ Objectif : Acheminement de bout en bout exclusivement
§ Unité d’échange : Le datagramme
§ Services :
¯ Fragmentation en paquets
¯ Multiplexage/Démultiplexage des services (processus)
§ Point de vue : Communication entre processus (de bout en bout)

Þ Normes : TCP et UDP

44
Le modèle OSI (2)
La couche session
§ Objectif : Fournir un ensemble de services pour la coordination
des applications
§ Unité d’échange : Données
§ Services :
¯ Établissement de la connexion entre les applications
¯ Définition de points de synchronisation en cas d’erreur

§ Point de vue : Processus/Services, Applications

45
Le modèle OSI (2)
La couche présentation
§ Objectifs :
- Permettre de manipuler des objets typés plutôt que des bits,
- Fournir une représentation standard pour ces objets
§ Unité d’échange : Données
§ Services :
¯ Définition d’une notation abstraite pour les objets typés
¯ Compression, cryptage

La couche application
§ Services rendus aux utilisateurs
§ Exemples d’applications standards :
¯ Mail, news, ftp
¯ Terminaux virtuels (telnet, rlogin, ssh...): émulation de terminal
§ Unité d’échange : Données
46
Le modèle OSI (2)
§ L’encapsulation des données

47
Communication entre les couches (1)

48
Communication entre les couches (2)

Les commutateurs et les routeurs sont des équipements qui ne travaillent qu’avec les
couches basses du modèle OSI
49
Le modèle TCP/IP

4 Application

3 Transport

2 Internet

1 Accès Réseaux

50
La pile protocolaire
Modèle OSI Modèle TCP/IP
Application
FTP HTTP DNS SMTP TFTP Application
Présentation

Session

Transport

Internet

Accès
Réseau

51
Dispositifs réseaux(1)

§ Quels sont les matériels nécessaires dans un réseau?


Matériels Personnels: PC (OS, carte réseau, RAM, ROM, …)
Matériels Réseau:

¯ Répétiteurs

¯ Hubs

¯ Transceivers

¯ Bridges, Commutateurs

¯ Routeurs
52
Dispositifs réseaux(2)

§ Unités permettant:

¯ D ’augmenter le nombre de nœuds connectés aux réseaux.

¯ D ’augmenter les distances sur lesquelles on peut développer


les réseaux.

¯ De séparer (filtrer) le trafic.

¯ D ’interconnecter des réseaux.

53
Dispositifs réseaux(3)
§ À quelle couche fonctionnent les dispositifs ?

7 Application

6 Présentation

5 Session

4 Transport

3 Réseau

2 Liaison de données

1 Physique

54
Répétiteurs (1)

§ Opèrent au niveau de la couche 1 du modèle de référence.


§ Atténuation importante des signaux avec la longueur du
support.

§ Réalisent :
ØAmplification

ØRéfection du signal

55
Répétiteurs (2)

§ Re génèrent le signal.
§ Utilisés quand le câble réseau dépasse la longueur maximale
admissible.

56
Transceivers

§ Réalisent:
¯ Transmission - réception de signaux —répétiteur spécialisé.
¯ Connectent des supports différents

§ Appelés aussi MAU (Media Attachment Unit)

57
Hubs(1)

NIC NIC

La solution avec répétiteur est valable tant que nous


avons seulement deux ordinateurs interconnectés.

Si nous voulons attacher


un troisième ?

NIC Ou un quatrième? NIC

De quel dispositif aurons


58
nous besoin?
Hubs(2)

Internet

§ Répétiteur multiport.
§ Connecte plusieurs dispositifs réseau.
59
Hubs(3)

NIC NIC

NIC NIC

§ Amplifient le signal
§ Propagent le signal
§ Ne font pas de filtrage
§ Ne font pas de routage ou commutation
§ Utilisés comme de concentrateurs de communication 60
Hubs(4)
§ Au fur et à mesure que les organisations développent leur réseau,
elles commencent à ajouter des hubs en cascade.

NIC NIC

NIC NIC

61
Hubs(5)

1) Les hubs divisent la bande passante entre tous les dispositifs


attachés.

2) Les hubs sont « non intelligents ». Ils ne filtrent pas le trafic.

3) La plupart des LANs utilisent une topologie de diffusion, de


manière que tous les dispositifs « voient » toutes les trames qui
traversent le support.

Regardons de plus près la diffusion

62
Hubs(6)
§ Donc, si le hôte 1 veux transmettre au hôte 2, tous les hôtes
reçoivent la transmission. C’est ce que nous appelons une topologie
de diffusion
§ Les flèches rouges montrent que tous les hôtes reçoivent la
transmission. Seulement le hôte 2 va répondre.
1

63
Bridges(1)
§ Bridges - apparaissent au début des années 1980s.
§ Initialement, utilisés pour interconnecter des réseaux homogènes.
§ Opèrent au niveau de la couche 2
§ Qu’est-ce qu’il fait?
¯ Connecte des segments LAN
¯ Filtre le trafic basé sur les adresses MAC
¯ Sépare des domaines de collision basé sur des adresses MAC.

64
Bridges(2)
§ Pour réduire le trafic du LAN, les organisations commencent à
utiliser des bridges pour filtrer les trames basé sur les adresses MAC.

65
Bridges(2)
§ Maintenant, si le hôte 1 transmet au hôte 2, seulement les hôtes
sur le même segment LAN reçoivent cette transmission. Les
bridges arrêtent la diffusion.

66
Switchs(1)

À quelle couche?

Couche Liaison de
données

! Qu’est-ce qu’il fait?


¯ Puisque c’est un bridge multi-port, il peut aussi:

Ø Connecter des segments LAN


Ø Filtrer le trafic basé sur les adresses MAC
Ø Séparer les domaines de collision
! Toutefois, les commutateurs offre aussi une bande passante
(bandwidth ) full-duplex, dédiée aux segments ou aux systèmes. 67
Switchs(2)
§ Un Switch (appelé aussi un bridge multi-port), peut remplacer ces
quatre bridges.

68
Switchs(3)
§ Une autre utilité d’un switch est que chaque segment de LAN
reçoit la totalité de la bande.

10 Mbps

10 Mbps
Internet

10 Mbps

10 Mbps 10 Mbps

69
Switchs(4)
§ Puisque le switch est un bridge multi-port, nous savons qu’il va
empêcher les transmissions locales de passer aux autres segments
du réseau.

70
Switchs(5)
§ Le fonctionnement de Switch se base sur le sélection du chemin à suivre
mais si la machine destinataire n’appartient pas au même segment
§ 1er Cas: l’adresse Mac de machine destination n’existe pas
dans sa table

71
16
Switchs(6)
§ 2ème Cas: l’adresse Mac de machine destination existe dans sa
table à le Switch connait par quel port il va diriger la trame

16 72
Routeurs(1)
§ Les routeurs filtrent le trafic basé sur les adresses réseau.
§ L’adresse réseau indique au routeur auquel segment de LAN est
destinée la transmission.

73
16
Routeurs(2)
§ Utilisés pour connecter différents dispositifs de la couche 2 et
différentes topologies.
§ Utilisent des adresse réseau network (en particulier, adresses IP).

Internet

74
Routeurs(3)
§ Opèrent au niveau 3 du modèle de référence
¯ Quelle route utiliser?
¯ Y a-t-il une route plus courte?
¯ Que se passe-t-il si un lien dans cette route est interrompu?

2 9

6
4
8
1 11
Quelle route?
3 10
7
75
Routeurs(4)

À quelle couche?

Couche Réseau

§ Qu’est-ce qu’il fait?

¯ Interconnecte des réseaux et contrôle la diffusion


¯ Détermine le chemin par un protocole de routage
¯ Encapsule le paquet dans une trame et la commute sur une des
interfaces
¯ Utilise l’adressage logique (i.e. IP adresses) pour déterminer le
chemin 76
Domaine de diffusion/ Domaine de collision (1)
§ Domaine de collision: un domaine de collision est le nombre de
communication simultanée à travers un matériel.
Par exemple, si un matériel qui a un seul domaine de collision reçoit
deux trames Ethernet, il ne va pas pouvoir les traiter en même
temps, il y aura une file d'attente.
Plus le nombre de trames devient important, plus il y a d'attente
avant qu'une trame ne soit traitée, ce que l'on appelle autrement un
goulot d'étranglement
§ Domaine de diffusion: un domaine de diffusion est plus connu sous
le nom de Broadcast en anglais, il permet d'émettre d'un PC une
même trame sur tout le réseau auquel il appartient.
Un Broadcast ne passe pas les routeurs, en effet les trames seront
bloquées si elles rencontrent un routeur lors de leur acheminement.
77
Domaine de diffusion/ Domaine de collision (2)

Domaine de diffusion 1 Domaine de diffusion 2

Les routeurs scindent Les commutateurs étendent le


les domaines de diffusion domaine de diffusion 78

Vous aimerez peut-être aussi