Vous êtes sur la page 1sur 2

Inspection d’Académie de Kolda

Lycée de Pata

P12 /P13 : Interférence Lumineuse / Effet photoélectrique

Exercice 1
Les deux extrémités S1 et S2 d’un vibreur sont distantes de d = 7,5 cm. Elles déterminent à la surface de l’eau des
vibrations sinusoïdales transversales de fréquence 16Hz qui se propagent à la célérité de 0,32 m/s.
1. Combien de franges d’amplitude maximale observe-t-on entre S1 et S2 ?
2. Déterminer le nombre de points nodaux sur le segment S1S2.
3. Le point P du segment S1S2 est situé à 4 cm de S1. Est-il un nœud ou un ventre d’élongation ? conclure.

Exercice 2

1. S1 et S2 , constituent des sources secondaires


alimentées par une source principale monochromatique
d’un dispositif interférentiel de Young. L’écran E est
orthogonal à la médiatrice de S1S2 ; leur point
d’intersection est O. Les grandeurs a, D, x, sont
mesurées dans le plan de la figure.
1.1. Qu’observe-t-on sur l’écran?
1.2. Etablir l’expression de la différence de marche en un point M voisin de O, des vibrations issues de S1 et S2, en
fonction de a, x, D. AN : a = 1,00mm; x = 10,0cm; D = 2,000m.
1.3. Calculer l’interfrange pour la longueur d’onde dans le visible λ. AN : λ = 650nm.
2. la source principale S émet maintenant deux radiations de longueurs d’ondes respectives λ1= 𝟕𝟎𝟎 𝐧𝐦 (rouge)et
λ2 = 0,436𝛍𝐦 (bleu).
2.1. Qu’observe-t-on sur l’écran
2.2 A quelle distance de la frange centrale se produit la deuxième coïncidence entre les deux systèmes de franges
sombres.
3.1. La source utilisée émet maintenant une lumière blanche. Que peut-on observer sur l’écran ?

Exercice 2
1. On réalise une expérience d’interférence lumineuse à l’aide de deux fentes étroites S1 et S2 parallèles distantes de a,
éclairées par une fente SA qui leur est parallèle et qui émet une lumière monochromatique de longueur d’onde λA.
L’écran d’observation E est disposé parallèlement au plan des fentes S1 et S2 et perpendiculaire à la droite SA O ; on
appelle x ‘ x la trace de E sur le plan de figure. Le point O milieu de S1S2 est à la distance D de l’écran E et à la
distance d de SA. On suppose d≫a et D ≫ a.
1.1. Expliquer pourquoi on observe des franges d’interférences
sur l’écran E et quelle est la forme de ces franges. Quelle
serait la forme des franges observées si l’on plaçait l’écran
E perpendiculaire à S1 et S2 ?
1.2. Calculer l’inter- frange et la distance de la frange centrale à
la cinquième frange sombre.
1.3. Sur l’écran d’observation 15 interfranges consécutifs
couvrent une largeur de 9 mm. Calculer l’interfrange
correspondant, puis conclure.
1.4. La source SA est remplacée par une source S’, émettant deux radiations monochromatiques de longueur d’onde
respective λ1 = 610 nm et λ2 inconnue.

1.4.1. Montrer que les franges centrales des systèmes d’interférences coïncident.
1.4.2. La frange brillante d’ordre 10 du système d’interférence correspondant à λ1 = 610 nm coïncide avec la frange
brillante d’ordre 11 du système d’interférence correspondant à λ2. Calculer la valeur de λ2

Exercice 4
L’énergie d’extraction d’un électron du métal de la cathode d’une cellule photoélectrique à vide est W0 = 1,90eV.
1. Calculer la longueur d’onde λ0 correspondant au seuil photoélectrique
2. La cathode est éclairée simultanément par trois radiations de longueurs d’onde : λ1 = 0,70µm; λ2 = 0,6µm;
λ3 = 0,50µm. Quelles sont celles qui provoquent l’émission photoélectrique? Pourquoi?
3. La cellule est éclairée uniquement par la radiation de longueur d’onde λ3.
3.1. Quelle est la vitesse maximale d’émission d’un électron?
3.2. Quelle est la vitesse d’arrivée sur l’anode d’un électron émis avec la vitesse de 4,5.105 ms-1, la tension entre
l’anode et la cathode étant UAC = 5,0V ?
3.3. A partir de quelle valeur de UAC l’intensité du courant photoélectrique est-elle nulle? Comment s’appelle cette
valeur?
Exercice 5
Un rayonnement ultraviolet de longueur d’onde dans le vide λ = 350nm frappe une plaque de potassium. La longueur
d’onde du seuil photo électronique du potassium est λ0 = 540nm.
1. Peut-on observer l’effet photo électronique?
2. Quel est le travail d’extraction W0 du métal potassium?
3. Pourquoi les électrons extraits ne sortent-ils pas tous à la même vitesse ? Quelle est leur énergie cinétique maximale
de sortie Ec (max) ? Quelle est la vitesse de sortie maximale correspondante?
Données : constante de Planck h = 6,62. 10-34 J s ; masse d’un électron m = 9,1. 10 -31 kg.

Exercice 6
On éclaire une cellule photo- électrique avec des radiations de longueur
d’onde λ et on détermine l’énergie cinétique maximale des électrons émis
pour chaque valeur de λ. On obtient des résultats :

Ec (10−19 J) 0,45 1,00 1,77 2,43 3,06


λ (10−6 m) 0,500 0,430 0,375 0,330 0,300

1. En choisissant une échelle convenable, tracer le graphe Ec = f(v) où


v est la fréquence de la radiation monochromatique.
2. A partir du graphe, déterminer la fréquence seuil v0 que l’on
déterminera et la constante de Planck h

Exercice 7
On éclaire une plaque de magnésium C à l’aide d’une source S émettant un rayonnement électromagnétique de
fréquence 𝜸 = 9. 10-14 Hz.
1. Le travail d’extraction (ou de sortie) du magnésium est W0 = 2,9eV. Quelle est la fréquence du seuil photo
électronique 𝛾0 ? Observe-t-on, avec S, l’effet photo électronique? h = 6,62.10-34 J s.
2. Quelle est l’énergie cinétique maximale de sortie des électrons de C ?
3. La plaque C reçoit de S la puissance P1 = 3.10-6 W.
3.1. Quel est le nombre n′1 de photons reçus par seconde par C ?
n
3.2. On constate que C émet n1 = 3.1010 électrons par seconde. Quel est rendement quantique n′1 ?
1
P
4. La plaque C’est maintenant placée plus loin de S, elle ne reçoit plus que la puissance P2 = 1. L’énergie
2
cinétique maximale de sortie change-t-elle? Le nombre d’électrons émis par seconde par C change-t-il?

Vous aimerez peut-être aussi