Vous êtes sur la page 1sur 4

Exercice 2: mélange de gaz parfaits

Dans un ballon de 22,5 L maintenu à une température constante T0 égale à 30°C, on introduit 3 g
de dihydrogène (H2), 18 g de diazote (N2) et 27 g de méthane (CH4). Ces trois gaz sont supposés
parfaits.
1) Calculer la pression totale.
2) Calculer la fraction molaire et la pression partielle de chaque gaz.
Données: Masses molaires
M(H)=1 g.mol-1; M(C)=12 g.mol-1; M(N)=14 g.mol-1 ; R=8,32 J.mol-1.K-1,

Solution (6 pts)
1) La pression totale du mélange gazeux
Les gaz étant supposés parfaits, le mélange est également idéal et l’équation d’état des gaz
parfaits s’écrit :
PtV=ntRT0 avec nt=nN2+nH2+nCH4.

RT0 mN 2 mH 2 mCH 4
Il vient alors : Pt  (nN 2  nH 2  nCH 4 ) où nN 2  ; nH 2  et nCH 4  .
V M ( N2 ) M (H 2 ) M (CH 4 )
A.N. nN2=18/28=0.65 mol ; nH2=3/2=1.5 mol ; nCH4=27/16=1.68 mol.

8.32  303
Pt  (0.65  1.5  1.68)  4.3105 Pa  4.3 bar.
22.5  10 3

2)
 Fractions molaires
ni
On note xi la fraction molaire du ième gaz. Par définition, on a : xi  , donc on aura :
nt
nN 2 0.65 n 1.5 n 1.68
xN 2    0.17 ; xH 2  H 2   0.39 et xCH 4  CH 4   0.44 .
nt 3.83 nt 3.83 nt 3.83

On peut vérifier facilement que : x i i  1.

 Pressions partielles
Par définition, la pression partielle Pi est la pression du gaz i s’il occupait tout seul tout le
volume du mélange et elle vérifie: PiV=niRT0=xiPt.

Finalement, on obtient :
PN2=xN2Pt=0.17×4.3=0.73 bar ;
PH2=xH2Pt=0.39×4.3=1.68 bar et PCH4=xCH4Pt=0.44×4.3=1.9 bar.

On peut bien vérifier que :  P  P.


i i t

Exercice 3: moteur thermique


On considère un volume d’air (gaz supposé parfait) dans un état A:
(VA=40 L ; TA=27 °C ; PA=1,5 105 Pa).
1) Calculer la quantité de matière (nombre de moles) de ce gaz parfait.
Ce gaz subit les transformations réversibles suivantes:
 Une transformation adiabatique de l’état A à l’état B où VB=8 L.
 Une transformation isobare de l’état B à l’état C avec TC=627 °C.
 Une transformation adiabatique de l’état C à l’état D.
 Une transformation isochore de l’état D à l’état A.
2) Déterminer la pression, le volume et la température de chaque point du cycle A-B-C-D-A.
Présenter les résultats dans un tableau.
3) Représenter le cycle dans le diagramme de Clapeyron P=f (V).
4) Calculer la quantité de chaleur totale échangée lors du cycle.
5) En appliquant le premier principe de la thermodynamique, déduire le travail total échangé au
cours de ce cycle.
Données:
 capacité thermique molaire à pression constante : cp=29,1 J.mol-1.K-1 ;
 capacité thermique molaire à volume constant : cv=20,8 J.mol-1.K-1

A Adiabatique B

isochore isobare

D C
Adiabatique

1.
 Le nombre de mole du gaz est 𝑛 = = 2.4 𝑚𝑜𝑙

Le coefficient de Laplace 𝛾 = = 1.4


 Transformation AB adiabatique réversible :
Loi de Laplace 𝑃 𝑉 = 𝑃 𝑉 ⟹ 𝑃 = 𝑃 ⟹𝑃 =𝑃

Loi des gaz parfait 𝑇 ou bien Loi de Laplace 𝑇 𝑉 =𝑇 𝑉 ⟹𝑇 =𝑇

.
A.N : 𝑃 = 1,5. 105 . = 14,28 105 𝑃𝑎 (

et 𝑇 = 571.38𝐾

 Transformation BC isobare : 𝑃 = 𝑃 A.N : 𝑃 = 14,28 105 𝑃𝑎 𝑉 =

ou 𝑉 = 𝑉 A.N : 𝑉 = 12.6 𝑙

 Transformation DA isochore : 𝑉 = 𝑉 A.N : 𝑉 = 40𝑙


 Transformation CD adiabatique réversible :
Loi de Laplace 𝑃 𝑉 = 𝑃 𝑉 ⟹ 𝑃 = 𝑃

Loi des gaz parfait 𝑇 =

Ou bien Loi de Laplace 𝑇 𝑉 =𝑇 𝑉 ⟹𝑇 =𝑇

. .
A.N : 𝑃 = 14,28. 105 . = 2.83 . 105 𝑃𝑎

et 𝑇 = 567.07𝐾

Sommet n(mol) P(105 Pa) V (10-3 m3 =L) T(K)


A 2.4 1.5 40 300.15
B 2.4 14.28 8 571.38
C 2.4 14.28 12.60 900.15
D 2.4 2.83 40 567.07

2. le cycle dans le diagramme de Clapeyron P=f (V).

B C
PB=PC

VB VC VA=VD V
3. La chaleur totale échangée lors du cycle est :
𝑄 =𝑄 +𝑄 +𝑄 +𝑄
 𝑄 =𝑄 = 0𝐽 car AB et CD sont adiabatique
 BC Transformation isobare
2ème loi de joule 𝑄 = 𝛥𝐻 𝐵𝐶 = 𝑛 𝑐 . Δ𝑇 = 𝑛 𝑐 (𝑇 − 𝑇 )
 DA Transformation isochore
1ère loi de joule 𝑄 = 𝛥𝑈 𝐷𝐵 = 𝑛 𝑐 . Δ𝑇 = 𝑛 𝑐 (𝑇 − 𝑇 )
 𝑄 =𝑄 +𝑄
A.N : 𝑄 = 22961.3𝐽
𝑄 = −13324.64𝐽

,𝑄 = 9636.65𝐽

4. U est une fonction d’état ⇒ 𝛥𝑈 = 0𝐽

1er principe appliqué au cycle

𝛥𝑈 =𝑊 +𝑄 = 0 ⇒ le travail total échangé au cours de ce


cycle est: 𝑊 = −𝑄 = −9636.65𝐽<0

𝑊 =𝑊 +𝑊 +𝑊 +𝑊

Vous aimerez peut-être aussi